IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Solutions d'entreprise Discussion :

La majorité des consommateurs ne sont pas favorables aux nouvelles technologies, selon Pew Research


Sujet :

Solutions d'entreprise

  1. #1
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Mai 2018
    Messages
    2 135
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 33
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2018
    Messages : 2 135
    Points : 158 402
    Points
    158 402
    Par défaut La majorité des consommateurs ne sont pas favorables aux nouvelles technologies, selon Pew Research
    La majorité des consommateurs ne sont pas favorables aux nouvelles technologies et ne sont pas encore prêts à les accepter, selon une enquête menée par Pew Research

    À mesure que la technologie progresse, l'intelligence artificielle (IA) continue de se faire une place dans le monde. Si de nombreuses personnes sont favorables à l'IA et sont prêtes à l'accepter, d'autres sont sceptiques à son sujet et ne lui font pas confiance.

    Dans une enquête menée par Pew Research, on a demandé à environ 10 260 adultes américains de donner leur avis sur les technologies émergentes comme l'IA. Les réponses n'étaient pas enthousiastes, car une minorité de personnes interrogées n'avaient même pas entendu parler de la technologie mentionnée et la majorité a clairement indiqué qu'elle ne serait pas la première à l'adopter lorsqu'elle serait enfin disponible pour le grand public. Cette enquête a également révélé que les hommes, les millénaires, les générations X et Z sont plus favorables à ces technologies que les baby-boomers, qui n'en ont jamais entendu parler ou ne les comprennent pas, et les femmes, qui sont simplement méfiantes.

    Plus précisément, lorsqu'on les interroge sur l'utilisation de la technologie faciale par la police, 46 % pensent que c'est une bonne idée, tandis que 27 % pensent que c'est une mauvaise idée et qu'ils ne sont pas sûrs. Quant aux algorithmes, 38 % y sont favorables, 31 % y sont opposés et 30 % n'en sont pas certains. Les voitures autonomes ont suscité la méfiance d'une majorité de personnes (47 %) et seulement 26 % y étaient favorables, le reste (29 %) n'étant pas sûr.

    En ce qui concerne les améliorations technologiques pour le corps humain, les résultats ne sont pas si différents mais s'accompagnent d'un léger changement : en moyenne, la majorité des personnes n'y sont pas favorables. Les technologies interrogées sont les suivantes : implants de puces cérébrales (13% pour, 56% contre et 31% sans opinion), exosquelettes robotiques pour les personnes amputées ou paralysées (33% pour, 24% contre et 42% sans opinion). Le dernier sujet abordé était les modifications génétiques pour que les enfants ne contractent pas de maladies mortelles. Le même pourcentage (30 %) de personnes étaient pour et contre, et 39 personnes n'étaient pas sûres.

    En ce qui concerne l'utilisation de la reconnaissance faciale par la police, quels que soient les résultats, la majorité des personnes interrogées sont d'accord pour dire que l'utilisation de cette tactique n'aura aucun effet sur les taux de criminalité et encore moins sur leur détérioration.

    Nom : across-ai-and-human-enhancement-applications-public-sees-mitigating-steps-that-would-make-their-.jpg
Affichages : 1076
Taille : 226,0 Ko

    Source : Pew Research

    Et vous ?

    Trouvez-vous cette étude pertinente ?
    Quelle est votre position par rapport à ces nouvelles technologies ?

    Voir aussi :

    L'Ukraine a commencé à utiliser la reconnaissance faciale de Clearview AI, au coeur de la crise militaire dans le pays

    À l'aide d'une IA, il crée des portraits photoréalistes de personnages célèbres de dessins animés, la ressemblance est assez frappante

    Les humains trouvent les visages générés par l'IA plus dignes de confiance que les vrais visages, ils peinent à distinguer les images de visages créés par des machines de celles de véritables humains

    Neuralink d'Elon Musk aurait soumis les singes qu'il utilise pour ses expériences d'implants cérébraux à des "souffrances extrêmes", selon un groupe de défense des droits des animaux
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Expert éminent Avatar de kain_tn
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    Mars 2005
    Messages
    1 600
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2005
    Messages : 1 600
    Points : 7 460
    Points
    7 460
    Par défaut
    Citation Envoyé par Sandra Coret Voir le message
    Trouvez-vous cette étude pertinente ?
    Quelle est votre position par rapport à ces nouvelles technologies ?
    Déjà, il s'agit de consommateurs Américains. Ensuite, les fonds de ce "fact tank" comme ils s'appellent semblent assez opaque.

    Enfin, quand dans la liste de ce qu'ils appellent "les nouvelles technologies", on trouve sur 5 éléments:
    • La reconnaissance faciale pour la police
    • Des puces implantées dans les cerveaux des gens
    • Des véhicules totalement autonomes


    Super, ces nouvelles technologies quoi. La dernière de ma liste (véhicules) est encore la plus éthique. Les autres sont juste immondes.

    Ce ne sont donc pas les méchants consommateurs qui sont opposés aux nouvelles technologies en général comme le titre le laisse entendre, mais sans doute des gens qui sont opposés à tout ce qui a une éthique douteuse - technologie ou pas.
    Copier c'est copier; voler c'est vendre un CD une vingtaine d'euros!


    Code C : Sélectionner tout - Visualiser dans une fenêtre à part
    1
    2
    3
    4
    5
    6
    7
    #include <stdio.h>
     
    int main(int argc, char **argv) {
     
        printf("So long, and thanks for the fish, Dennis...\n");
        return 0;
    }

  3. #3
    Membre expert
    Profil pro
    programmeur du dimanche
    Inscrit en
    Novembre 2003
    Messages
    810
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : programmeur du dimanche
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2003
    Messages : 810
    Points : 3 466
    Points
    3 466
    Par défaut
    Si de nombreuses personnes sont favorables à l'IA et sont prêtes à l'accepter, d'autres sont sceptiques à son sujet et ne lui font pas confiance.
    Sur le point précis de l'IA (apprentissage profond), il y en aura et ça n'intéressera que les concepteurs du produit. Le consommateur final, sera aussi concerné que de savoir si son logiciel est codé en c++ ou en Delphi.
    L'IA, mal nommée, évoque des fantasmagories de SF, qui vont le rester un moment .
    En pratique, l'IA c'est une meilleure fonction de réduction du bruit, de classification des données, d'extrapolation du signal. Il y en a déjà dans des objets du quotidien et machine professionnelle, qui marchent mieux que les algorithmes, et c'est le seul point qu'on remarque au final.

  4. #4
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Bonsoir,

    La majorité des consommateurs ne sont pas favorables aux nouvelles technologies et ne sont pas encore prêts à les accepter, selon une enquête menée par Pew Research

    À mesure que la technologie progresse, l'intelligence artificielle (IA) continue de se faire une place dans le monde. Si de nombreuses personnes sont favorables à l'IA et sont prêtes à l'accepter, d'autres sont sceptiques à son sujet et ne lui font pas confiance.

    Trouvez-vous cette étude pertinente ?
    Moyennement . Dans IA il y a intelligence et artificielle (joli oxymore au passage). L'intelligence suppose quelque chose qui peut / sait tout faire (ce qui n'est par le cas ... ) . Artificielle , il y a artefact (donc fictif), en somme créée par l'homme ...

    L'IA j'appellerai cela plutôt un robot/automate virtuel . Ce nom est plus pertinent (de mon point de vue).

    Quelle est votre position par rapport à ces nouvelles technologies ?
    Certaines relève du fantasme , voir du délire psychotique . Une "IA" pour traquer les délinquants ... Dans un monde ou l'on considère "tout le monde comme suspect" , ou est le gain et l’intérêt au final ? A moins d'avoir une surveillance de masse en Chine ou via les postes frontières US , Russes, Canadiens, Australiens ?

    Citation Envoyé par kain_tn
    Des véhicules totalement autonomes

    Super, ces nouvelles technologies quoi. La dernière de ma liste (véhicules) est encore la plus éthique. Les autres sont juste immondes.
    Quid de la voiture autonome qui :

    choix 1) se crache et tue le conducteur en évitant un obstacle pour "préserver un piéton/cycliste"
    ou bien
    choix 2) écrase et tue un piéton/cycliste pour "préserver le conducteur"

    ?

    Un programmeur à donc droit de vie ou de mort ?

    Je n'aimerais pas être à la place d'un appelé à comparaitre au tribunal, dans ce type de situation ... en cas de litige devant un tribunal

Discussions similaires

  1. Réponses: 4
    Dernier message: 29/07/2021, 13h20
  2. Réponses: 1
    Dernier message: 08/05/2019, 12h06
  3. Réponses: 18
    Dernier message: 30/12/2010, 00h08
  4. Réponses: 5
    Dernier message: 01/05/2009, 16h41
  5. Réponses: 6
    Dernier message: 18/11/2007, 18h07

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo