IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    7 298
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 7 298
    Points : 175 396
    Points
    175 396
    Par défaut Twitter n'applique plus sa politique visant à lutter contre la désinformation liée au Covid
    Elon Musk fait l'acquisition de 73,5 millions d'actions ordinaires de Twitter, soit 9,2 % de la valeur en Bourse de l'entreprise,
    ce qui fait de lui l'un des plus grands actionnaires du média social

    Le 14 mars 2022, Elon Musk a fait l'acquisition de 73,5 millions d’actions Twitter, soit un investissement de 2,9 milliards de dollars selon le cours de clôture de Twitter vendredi. Selon les informations révélées par la SEC (Securities and Exchange Commission, le « gendarme de la Bourse » américain, aux fonctions généralement similaires à celles de l’Autorité des marchés financiers que l'on rencontre dans d’autres États), le milliardaire de la tech détient désormais 9,2 % du réseau social, ce qui en fait l'un des plus gros actionnaires du média social et représente plus de quatre fois la participation de 2,25 % du fondateur de Twitter, Jack Dorsey. La valeur de l’action Twitter grimpait d’environ 25 % lundi, avant l’ouverture de la Bourse de New York.

    Le PDG de Tesla, Elon Musk, a acheté une participation géante dans Twitter qui fait de lui le plus grand actionnaire extérieur du média social : Musk détient 73 486 938 actions de Twitter, ce qui représente une participation passive de 9,2 % dans la société, selon un dossier 13G de la Securities and Exchange Commission publié lundi. La participation vaut 2,89 milliards de dollars, selon le cours de clôture de Twitter vendredi.

    Nom : musk.png
Affichages : 3754
Taille : 7,4 Ko

    Le 25 mars, soit 11 jours après cette prise de participation, Elon Musk a demandé à ses abonnés si, selon eux, Twitter respecte la liberté d'expression : « La liberté d'expression est essentielle au fonctionnement d'une démocratie. Pensez-vous que Twitter adhère rigoureusement à ce principe ? ». « Les conséquences de ce sondage seront importantes. S'il vous plaît, réfléchissez bien », avait-il averti. Le « non » l'a emporté à 70 %. Dans ses échanges avec ses abonnés, l'entrepreneur disait réfléchir « sérieusement » à la création d'un nouveau réseau social.

    Nom : sondage.png
Affichages : 3918
Taille : 22,1 Ko

    « Étant donné que Twitter sert de facto de place publique de la ville, le non-respect des principes de la liberté d'expression sape fondamentalement la démocratie », a tweeté Musk en réponse à son sondage. « Qu'est-ce qui devrait être fait ? »

    Pourquoi a-t-il fait ce sondage après avoir investi ? Quelles hypothèses peuvent être formulées ? Les questions que nous pouvons nous poser à ce sujet sont nombreuses. En attendant, le principal intéressé n'a pas fait de commentaires à ce sujet.

    Pour sa part, Dan Ives, l'analyste de Wedbush, a déjà une piste de réflexion : « Cette prise de participation minoritaire est probablement le point de départ d'une conversation avec la direction de Twitter, qui pourrait ensuite mener à un rôle plus actif et potentiellement plus agressif ».

    « Musk pourrait essayer d'adopter une position plus agressive ici sur Twitter. Cela pourrait éventuellement conduire à une sorte de rachat. Cela a du sens étant donné ce dont Musk a au moins parlé, du moins du point de vue des médias sociaux », a déclaré Ives.

    Le 24 mars, Elon Musk avait demandé si les algorithmes de Twitter devaient être passés en « open source », ce qui rendrait leur code accessible et modifiable. Ces logiciels gèrent notamment l’affichage des tweets jugés les plus pertinents et intéressants, en fonction notamment du nombre de personnes ayant interagi avec. L’utilisateur a toutefois le choix avec l’affichage traditionnel de Twitter, par ordre antéchronologique.

    Jack Dorsey, le fondateur de Twitter, qui n’exerce plus aucune responsabilité dans l’entreprise, a déjà critiqué sa plateforme et suggéré des modifications. À ce message d'Elon Musk, il a répondu : « Le choix d’utiliser (ou non) l’algorithme de son choix devrait appartenir à l’utilisateur. »

    Nom : jack.png
Affichages : 3893
Taille : 20,0 Ko

    Dimanche 27 mars, Musk a également déclaré qu'il envisageait de créer une nouvelle plateforme de médias sociaux. Pour être plus précis, un utilisateur lui a demandé : « Envisageriez-vous de créer une nouvelle plateforme de médias sociaux, Elon Musk ? Une qui consisterait en un algorithme open source, une où la liberté d'expression et le respect de la liberté d'expression sont prioritaires, une où la propagande est très minime. Je pense que ce genre de plateforme est nécessaire ». Et Musk de répondre : « J'y réfléchis sérieusement ».

    Nom : reflexion.png
Affichages : 3904
Taille : 23,9 Ko

    Un personnage public très actif sur Twitter

    Musk, très actif sur Twitter, est l’une des personnalités les influentes sur le réseau social – avec 80 millions d’abonnés, son compte figure parmi les dix plus suivis (il est en huitième position, la liste dans l'ordre étant Barack Obama, Justin Bieber, Katy Perry, Rihanna, Cristiano Ronaldo, Taylor Swift, Donald Trump, Ariana Grande, Lady Gaga, Elon Musk, Elen DeGeneres et Narenda Modi).

    Il utilise régulièrement Twitter pour partager les mises à jour des sociétés qu'il possède, notamment SpaceX et Neuralink. Il est également connu pour partager des mèmes, ajoutant à sa popularité parmi les fans.

    Mais certains messages ont suscité la controverse. En effet, les messages, souvent moqueurs, parfois cryptiques qu’il y publie peuvent entraîner des fluctuations majeures dans le cours d’une action ou d’une cryptomonnaie. En guise d'illustration, nous pouvons évoquer le dogecoin. Le PDG de Tesla a périodiquement tweeté au sujet de la cryptomonnaie, et ses tweets sont fréquemment suivis par des hausses du prix du dogecoin. Fin avril 2021, Musk a tweeté une image avec pour légende « doge aboyant sur la lune », probablement en référence à la phrase d'argot cryptographique populaire "to the moon". Par la suite, la valeur du dogecoin a triplé.

    Avec seulement quelques mots, mèmes, emojis et likes, Elon Musk a fait prendre ou perdre de la valeur aux cryptomonnaies ces derniers mois (nous pouvons par exemple parler de son annonce quant à la possibilité d'acheter des Tesla avec des bitcoins qui a fait prendre de la valeur à la cryptomonnaie, puis de ses déclarations où il a évoqué son inquiétude concernant l'impact climatique du bitcoin qui ont fait chuter la valeur de la cryptomonnaie).

    Paradoxalement, la SEC, l’agence qui contrôle les manipulations du marché, n’a pas réagi aux nombreux messages qui lui étaient adressés sur les réseaux sociaux. Les internautes étaient pourtant nombreux à dénoncer l’attitude du milliardaire. Mais l’agence n’a aucune autorité sur le marché des cryptomonnaies, la faute à un énorme vide juridique.

    En novembre, le PDG de Tesla, Elon Musk, a donné le coup d'envoi d'une vente en cascade de ses avoirs personnels dans l'entreprise.

    Musk a vendu ces actions après avoir fait l'objet d'une surveillance accrue concernant sa fortune. L'homme le plus riche du monde a été critiqué pour ne pas avoir payé d'impôt sur le revenu, étant donné qu'il ne perçoit pas un salaire de Tesla et qu'il est rémunéré en actions. Musk n'a pas à payer d'impôts sur cette rémunération tant qu'il n'a pas réclamé et vendu les actions attribuées (ce qu'il n'avait pas fait depuis quelques années). Au lieu de cela, Musk emprunte beaucoup d'argent en utilisant ses actions comme garantie.

    Le président de la commission des finances du Sénat, Ron (D-OR), a proposé un « impôt sur le revenu des milliardaires » qui imposerait ces augmentations de richesse comme un revenu, bien qu'il s'agisse de « gains non réalisés ». Dans un sondage Twitter lancé novembre, Musk a déclaré : « On parle beaucoup ces derniers temps des plus-values latentes comme d'un moyen d'éviter les impôts, je propose donc de vendre 10 % de mes actions Tesla. Êtes-vous favorable à cette idée ? » Le milliardaire a donné aux gens la possibilité de voter "Oui" ou "Non" et s'est engagé à respecter les résultats du sondage, quelle que soit la direction prise. Quelque 3 519 252 personnes ont répondu, et 57,9 % d'entre elles ont voté pour « Oui ».

    Nom : impot.png
Affichages : 3874
Taille : 24,0 Ko

    La vente de 10 % de ses parts dans la société Tesla lui a rapporté à ce jour plus de 16 milliards de dollars.

    « Je n'ai que des actions, donc la seule façon pour moi de payer des impôts personnellement est de vendre des actions », a-t-il ajouté. Par ailleurs, en octobre, conduits par Wyden, les démocrates ont proposé une taxe annuelle sur les gains d'investissement des milliardaires pour aider à financer le paquet social et climatique d'environ 2 000 milliards de dollars du président Joe Biden. L'impôt sur le revenu des milliardaires permettrait également de combler une lacune qui a permis aux super riches de reporter indéfiniment l'impôt sur les plus-values, une stratégie connue sous le nom de « acheter, emprunter, mourir ».

    Nom : senateur.png
Affichages : 3888
Taille : 26,7 Ko

    Wyden a écrit dans un tweet : « Le fait que l'homme le plus riche du monde paie ou non des impôts ne devrait pas dépendre des résultats d'un sondage Twitter ». Musk, qui s'est vigoureusement opposé à la proposition, a répondu à Wyden par une réplique grossière. Avant cela, il avait qualifié le projet de loi des démocrates « d'extorsion des super riches ». Il a demandé au Congrès américain de le « laisser tranquille » et a déclaré qu'il amassait sa fortune dans un but précis. « Laissez tomber la taxe sur les milliardaires. Cela ne fera qu'entraver mon projet d'amener l'humanité sur Mars », a-t-il déclaré en octobre.

    Source : SEC

    Et vous ?

    Que pensez-vous de ces acquisitions ? Pouvez-vous formuler des hypothèses sur les intentions de Musk étant donné les propos qu'il a tenus sur Twitter ou estimez-vous que cela ne soit pas encore possible à ce stade ?
    Que pensez-vous des propos de l'analyste Dan Ives qui estime que : « Cette prise de participation minoritaire est probablement le point de départ d'une conversation avec la direction de Twitter, qui pourrait ensuite mener à un rôle plus actif et potentiellement plus agressif » ?

    Voir aussi :

    Le dogecoin, la cryptomonnaie créée en 2013, a connu une augmentation de plus de 20 milliards de dollars, après qu'Elon Musk ait tweeté une photo de « Doge aboyant sur la Lune »
    Elon Musk indique qu'il « songe » à quitter son emploi et à devenir un influenceur, tandis qu'il a vendu près d'un milliard de dollars d'actions Tesla
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mai 2018
    Messages
    1 750
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 32
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : mai 2018
    Messages : 1 750
    Points : 130 083
    Points
    130 083
    Par défaut Musk publie un sondage pour le bouton de modification sur Twitter, le PDG demande de voter avec précaution
    Elon Musk a publié un sondage sur Twitter demandant aux utilisateurs s'ils souhaitaient un bouton de modification. Parag Agrawal, PDG de Twitter, demande aux utilisateurs de voter avec précaution.

    Ce sondage intervient après que M. Musk a révélé plus tôt dans la journée une participation de 9,2 % dans Twitter, d'une valeur de près de 3 milliards de dollars, qui fait de lui le plus grand actionnaire du site de micro-blogging avec 73,5 millions d'actions.

    "Voulez-vous un bouton d'édition ?" a demandé Musk dans le tweet.

    Nom : musk.png
Affichages : 4286
Taille : 14,9 Ko

    Répondant au sondage de Musk, le PDG de Twitter, Parag Agrawal, a tweeté que les conséquences du sondage seront importantes. "S'il vous plaît, votez prudemment", a-t-il déclaré.

    Nom : musk.png
Affichages : 3947
Taille : 17,2 Ko

    Le 1er avril, Twitter avait tweeté un message sur son compte officiel, indiquant qu'il travaillait sur la fonction "édition" tant attendue. Lorsqu'on lui a demandé s'il s'agissait d'une blague, l'entreprise a répondu : "Nous ne pouvons ni confirmer ni infirmer, mais il se peut que nous modifiions notre déclaration ultérieurement."

    C'était un poisson d'avril, mais il y a eu beaucoup de demandes au cours des années pour l'option d'édition des tweets. Jack Dorsey, le fondateur de Twitter, était opposé à cette idée, mais il n'est plus dans le coup. Le dernier sondage d'Elon Musk utilise quelques fautes d'orthographe délibérées ("yse" et "on") pour souligner pourquoi tant de personnes pensent que cette option serait un ajout utile.

    Le tweet a fortement alimenté les conversations, le directeur technique de Meta prenant part à un débat sur la valeur d'une option de modification :

    Nom : musk.png
Affichages : 3925
Taille : 45,3 Ko

    Le sondage de Musk sur le bouton d'édition n'est pas le premier qu'il réalise sur Twitter. À la fin du mois dernier, il a demandé aux utilisateurs de Twitter s'ils pensaient que le site respectait les principes de la liberté d'expression :

    Nom : musk.png
Affichages : 3921
Taille : 29,0 Ko

    Source : Twitter

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?
    Êtes-vous favorable à un bouton "modifier" sur Twitter ?

    Voir aussi :

    Elon Musk fait l'acquisition de 73,5 millions d'actions ordinaires de Twitter, soit 9,2 % de la valeur en Bourse de l'entreprise, ce qui fait de lui l'un des plus grands actionnaires du média social

    Elon Musk offre 5 000 dollars à un adolescent pour qu'il ferme son compte Twitter qui retrace ses vols privés, le jeune de 19 ans juge que 5 000 $ ce n'est vraiment pas assez

    Elon Musk réfléchit sérieusement à la création d'une nouvelle plateforme de médias sociaux, a-t-il déclaré dans un tweet
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  3. #3
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Bruno
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mai 2019
    Messages
    1 130
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mai 2019
    Messages : 1 130
    Points : 22 843
    Points
    22 843
    Par défaut Elon Musk va rejoindre le conseil d'administration de Twitter après être devenu le premier actionnaire
    Elon Musk va rejoindre le conseil d'administration de Twitter après être devenu le premier actionnaire,
    le dirigeant de Tesla a acquis une participation de 9,2 % dans Twitter Inc.

    Twitter Inc. a déclaré qu'il allait nommer le directeur général de Tesla Inc. Elon Musk, chef de la direction de Tesla Inc., au sein de son conseil d'administration, faisant ainsi entrer l'agitateur milliardaire des réseaux sociaux dans le giron de l'entreprise. L'annonce a été faite le 5 mars après une série d'appels ces dernières semaines entre Musk, le directeur général de Twitter, Parag Agrawal, et le président du conseil d'administration indépendant, Bret Taylor, lorsque les responsables de l'entreprise ont appris que Musk accumulait une participation de 9,2 % dans la plateforme, a déclaré une personne au fait de la question. Les discussions ont abouti, selon cette personne, à ce que la société offre un siège au conseil d'administration à Musk.

    Le 14 mars 2022, Elon Musk a fait l'acquisition de 73,5 millions d’actions Twitter, soit un investissement de 2,9 milliards de dollars selon le cours de clôture de Twitter vendredi. Selon les informations révélées par la SEC (Securities and Exchange Commission, le « gendarme de la Bourse » américain, aux fonctions généralement similaires à celles de l’Autorité des marchés financiers que l'on rencontre dans d’autres États), le milliardaire de la tech détient désormais 9,2 % du réseau social, ce qui en fait l'un des plus gros actionnaires du média social et représente plus de quatre fois la participation de 2,25 % du fondateur de Twitter, Jack Dorsey. La valeur de l’action Twitter grimpait d’environ 25 % lundi, avant l’ouverture de la Bourse de New York.

    Le PDG de Tesla, Elon Musk, a acheté une participation géante dans Twitter qui fait de lui le plus grand actionnaire extérieur du média social : Musk détient 73 486 938 actions de Twitter, ce qui représente une participation passive de 9,2 % dans la société, selon un dossier 13G de la Securities and Exchange Commission publié lundi. La participation vaut 2,89 milliards de dollars, selon le cours de clôture de Twitter vendredi.

    Sans donner plus de détails, Musk qui dirige les sociétés Tesla et SpaceX, a déclaré dans un tweet mardi qu'il espérait « apporter des améliorations significatives à Twitter dans les mois à venir ».

    Nom : Parag.png
Affichages : 4016
Taille : 49,0 Ko

    Rappelons que Twitter est un réseau social de microblogage géré par l'entreprise Twitter Inc. Il permet à un utilisateur d’envoyer gratuitement des micromessages, appelés tweets ou gazouillis, sur internet, par messagerie instantanée ou par SMS. Ces messages sont limités à 280 caractères.

    Il y a quelques semaines, Elon Musk a contacté Parag Agrawal avec des idées pour remodeler les réseaux sociaux qui rejoignaient celles de Agrawal et de Jack Dorsey, le cofondateur de Twitter, d'après leurs échanges publics. Tous trois ont évoqué l'idée de transférer radicalement le pouvoir des réseaux sociaux vers les utilisateurs, loin des grandes entreprises, en utilisant une approche technologique qui donnerait aux gens le contrôle de ce qu'ils voient dans leurs flux de réseaux sociaux.

    Dans les semaines qui ont suivi, Agrawal a discuté de la possibilité pour Musk de participer plus activement à l'avenir de Twitter, selon deux personnes ayant connaissance de ces conversations et n'ayant pas été autorisées à s'exprimer publiquement. Agrawal s'est également félicité de l'entrée de Musk, qui compte plus de 80 millions d'abonnés sur Twitter et tweete parfois une douzaine de fois ou plus par jour, au conseil d'administration de la société, a déclaré l'une de ces personnes. « Au cours de nos conversations avec Eloan ces dernières semaines, il nous est apparu clairement qu'il apporterait une grande valeur à notre conseil d'administration », a tweeté Agrawal.

    L'arrivée de l'un des utilisateurs les plus puissants de Twitter au sein de son conseil d'administration a des répercussions sur un réseau social où les dirigeants mondiaux, les législateurs, les célébrités et plus de 217 millions d'utilisateurs tiennent quotidiennement un discours public. Contrairement à certains autres membres du conseil d'administration de Twitter, Musk n'aurait pas signé d'accord lui interdisant d'influencer les politiques de l'entreprise. Cela pourrait lui permettre de travailler avec Agrawal sur une vision futuriste du réseau social « décentralisé ».

    Cette vision remet en question la manière dont les plateformes sont créées. Les technologies de base seraient construites publiquement et de manière transparente, sous la supervision et avec la participation de codeurs du monde entier. Les utilisateurs pourraient ensuite personnaliser leurs flux de réseaux sociaux et établir leurs propres règles concernant les types de discours acceptables. C'est très différent de la façon dont les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter et Instagram sont actuellement organisés, les entreprises dictant les messages qui peuvent rester affichés et ceux qui doivent être supprimés.

    Selon certains analystes, ce plan s'inscrit dans les convictions de Musk, de Dorsey et de Agrawal en matière de liberté d'expression sans entrave. Musk a critiqué Twitter pour avoir modéré sa plateforme de manière trop restrictive et a déclaré qu'il fallait autoriser davantage de discours. Dorsey, lui aussi, a été confronté à la décision de chasser l'ancien président Donald J. Trump du service l'année dernière, et a déclaré qu'il n'avait pas « célébré ou ressenti de la fierté » dans cette décision. Agrawal a déclaré que la conversation publique est un bien inhérent à la société.

    Leurs positions sont devenues de plus en plus aberrantes dans le débat mondial sur la liberté d'expression en ligne, alors que de plus en plus de personnes se demandent si une trop grande liberté d'expression n'a pas permis la diffusion de fausses informations et de contenus qui divisent.

    Elon Musk ne bénéficiera pas d'un traitement spécial

    Au regard de ses règles, Twitter affirme qu'il n'accordera pas de traitement spécial au PDG de Tesla, Elon Musk, sur sa plateforme. Dans une déclaration, le porte-parole de Twitter, Adrian Zamora, a indiqué que la plateforme est « engagée à l'impartialité dans le développement et l'application de ses politiques et règles », ce qui implique que Musk sera soumis aux mêmes règles Twitter que tout le monde. En d'autres termes, Twitter pourrait encore interdire ou suspendre Musk, si nécessaire.
    En ce qui concerne l'influence potentielle de Musk sur la plateforme, Zamora a déclaré que les membres du conseil d'administration ne sont pas en mesure de prendre des décisions concernant les politiques de Twitter, mais qu'ils jouent un rôle important lorsqu'il s'agit de fournir des conseils et des commentaires.

    « Nos décisions politiques ne sont pas déterminées par le conseil d'administration ou les actionnaires », a expliqué Zamora. « Comme toujours, notre conseil d'administration joue un rôle important de conseil et de rétroaction sur l'ensemble de notre service. Nos opérations et décisions quotidiennes sont prises par la direction et les employés de Twitter. » Bien sûr, Musk aura en fait un droit de regard direct sur certains aspects majeurs de Twitter. Les membres du conseil d'administration doivent approuver les fusions et superviser les performances de l'entreprise. Il ne s'agit peut-être pas de décisions prises « au jour le jour », mais elles peuvent néanmoins avoir une grande influence sur l'entreprise.

    Maintenant que Elon Musk est le plus grand actionnaire individuel de Twitter, de nombreux utilisateurs s'interrogent sur le type d'impact qu’il pourrait avoir sur les décisions à venir, d'autant plus qu’il a été largement critique à l'égard de la plateforme. En mars, il a lancé un sondage pour demander à ses followers s'ils pensent que Twitter « adhère rigoureusement » au principe de la liberté d'expression. Il n'est pas certain qu'un Twitter décentralisé puisse voir le jour. Son émergence pourrait prendre des années, car elle impliquerait un processus complexe de réorganisation de l'ensemble de la plateforme.

    Dans un tweet sur sa page en 2019, le cofondateur et chef de la direction de Twitter a désigné le milliardaire Elon Musk comme son twitteur préféré et la personne la plus excitante sur le réseau. Voici ce qu’il a répondu quand la question lui a été posée : « Pour moi personnellement ? J’aime la façon dont Elon Musk utilise Twitter. Il est concentré sur la résolution des problèmes existentiels et partage ouvertement ce qu’il pense. Je respecte beaucoup cela et tous les hauts et bas qui vont avec ». Après le tweet de Dorsey, les réactions de nombreux internautes ont montré que ces derniers ne semblent pas être du même avis que le patron de Twitter.

    Ils évoquent comme principale entorse à cette désignation les nombreux scandales auxquels on associe le nom du fondateur de Tesla et de Space X ainsi que d’autres événements qu’ils n’ont pas forcément cité. À titre illustratif, ils rappellent sa poursuite en justice par la SEC (Securities and Exchanges Commission) en septembre dernier, qui lui a coûté son poste de président au sein de Tesla, le faux compte Elon Musk qui a dérobé des millions de dollars aux abonnés du patron de Tesla et bien d’autres scandales. Dans le cas de la poursuite, la SEC accusait Elon Musk d’avoir été à l’origine de fausses et trompeuses déclarations dans le but de provoquer une hausse du coût des actions de Tesla. Tout était parti d'un tweet d'Elon Musk disant qu’un accord visant à privatiser Tesla était quasi certain.

    Le 14 mars, Musk, qui possède une fortune de plus de 270 milliards de dollars, avait accumulé une participation de plus de 5 % dans Twitter, selon une déclaration de la société. Après cela, il a commencé à exprimer davantage ses idées sur Twitter et la liberté d'expression sur le service, y compris dans des échanges avec Dorsey.

    « L'algorithme de Twitter devrait être open source », a tweeté Musk le 24 mars, demandant à ses followers de voter « oui » ou « non » à l'idée de rendre public le code qui alimente l'algorithme de Twitter. De tels algorithmes « ouverts » pourraient donner aux gens plus d'options pour organiser leurs flux comme ils le souhaitent et donner la priorité à différents types de contenu.

    Dorsey a immédiatement accepté. « Le choix de l'algorithme à utiliser (ou non) devrait être ouvert à tous », a-t-il tweeté en guise de réponse à Musk. Le 25 mars, Musk a demandé à ses followers si Twitter ne respectait pas les principes de la liberté d'expression. « La liberté d'expression est essentielle au bon fonctionnement d'une démocratie. Pensez-vous que Twitter adhère rigoureusement à ce principe ? » A-t-il demandé.

    Un jour plus tard, après que plus de deux millions d'utilisateurs ont répondu, Musk a écrit : « Étant donné que Twitter sert de facto de place publique, ne pas adhérer aux principes de la liberté d'expression mine fondamentalement la démocratie. » « Une nouvelle plateforme est-elle nécessaire ? », a-t-il ajouté. Lundi, dans l'un de ses premiers tweets après la révélation de sa participation, Musk a publié un autre sondage sur Twitter demandant aux gens s'ils voulaient pouvoir modifier les tweets, une fonctionnalité que beaucoup ont demandée sans succès.

    Et vous ?

    Que pensez-vous de l'entrée d'Elon Musk au conseil d'administration de Twitter ?

    Maintenant qu'Elon Musk est le plus grand actionnaire individuel de Twitter, quel est selon vous, le type d'impact qu’il pourrait avoir sur les décisions à venir ?

    « La liberté d'expression est essentielle au bon fonctionnement d'une démocratie. Pensez-vous que Twitter adhère rigoureusement à ce principe ? »

    Voir aussi :

    Elon Musk fait l'acquisition de 73,5 millions d'actions ordinaires de Twitter, soit 9,2 % de la valeur en Bourse de l'entreprise, ce qui fait de lui l'un des plus grands actionnaires du média social

    Le PDG de Twitter nomme Elon Musk comme son twitteur préféré, malgré les multiples scandales de ses tweets

    Elon Musk a publié un sondage sur Twitter demandant aux utilisateurs s'ils souhaitaient un bouton de modification, Parag Agrawal, PDG de Twitter demande aux utilisateurs de voter avec précaution

    Elon Musk indique qu'il « songe » à quitter son emploi et à devenir un influenceur, tandis qu'il a vendu près d'un milliard de dollars d'actions Tesla
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  4. #4
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    octobre 2017
    Messages
    1 327
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2017
    Messages : 1 327
    Points : 4 585
    Points
    4 585
    Par défaut
    Les gouvernements de tous les pays occidentaux voient le sieur Poutine comme le tyran qui mets en danger les démocraties alors que le vrai danger est sous leur nez!

    Le capitalisme poussé à l'extrême a donné naissance à des Musk et autres Bezos qui prennent le contrôle de tous les domaines de la société humaine.

    Quand un seul homme prend ses aises dans les télécom avec ses satellites, dans les transports avec ses voitures et camions électriques, dans l'IT, dans l'exploitation de l'espace, dans la robotique, dans l'IA, dans les media, dans les infrastructures assurant la mobilité des gens, etc, etc, etc, il y a péril pour le monde que l'on connaît!

    Quand est-ce que les gouvernements du monde vont légiférer pour limiter l'appétit de ce genre de mec? Il y a des lois anti-trusts qui empêchent certaines entreprises d'être trop influentes dans leur domaine d'activité (exemple: une multinationale de l'alimentaire ne peut pas racheter un gros concurrent sans l'accord des autorités politiques), pourquoi n'y a-t-il pas des lois "anti-Musk"?

    Il serait temps de se réveiller avant que l'ogre "capitalisme" mange ses propres enfants!!!

  5. #5
    Membre éprouvé
    Femme Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2012
    Messages
    261
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Italie

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2012
    Messages : 261
    Points : 985
    Points
    985
    Par défaut
    Le monde n'a rien appri avec le jeu du Monopoly
    "Le but du jeu consiste à ruiner ses adversaires par des opérations immobilières. Il symbolise les aspects apparents et spectaculaires du capitalisme, les fortunes se faisant et se défaisant au fil des coups de dés."

  6. #6
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Chargé de projets
    Inscrit en
    décembre 2019
    Messages
    220
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 32
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chargé de projets
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2019
    Messages : 220
    Points : 923
    Points
    923
    Par défaut
    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message

    Il serait temps de se réveiller avant que l'ogre "capitalisme" mange ses propres enfants!!!
    Des fois j'ai l'impression qu'on a déjà plus que la tête qui dépasse de la bête , et encore c'est pour applaudir les gens comme Musk. Le syndrome de Stockholm probablement. On va encore bien rigoler avec les élections.

  7. #7
    Membre expert
    Homme Profil pro
    Chercheur en informatique
    Inscrit en
    octobre 2019
    Messages
    882
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 40
    Localisation : France, Aube (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chercheur en informatique
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2019
    Messages : 882
    Points : 3 749
    Points
    3 749
    Par défaut
    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    Les gouvernements de tous les pays occidentaux voient le sieur Poutine comme le tyran qui mets en danger les démocraties alors que le vrai danger est sous leur nez!

    Le capitalisme poussé à l'extrême a donné naissance à des Musk et autres Bezos qui prennent le contrôle de tous les domaines de la société humaine.

    Quand un seul homme prend ses aises dans les télécom avec ses satellites, dans les transports avec ses voitures et camions électriques, dans l'IT, dans l'exploitation de l'espace, dans la robotique, dans l'IA, dans les media, dans les infrastructures assurant la mobilité des gens, etc, etc, etc, il y a péril pour le monde que l'on connaît!

    Quand est-ce que les gouvernements du monde vont légiférer pour limiter l'appétit de ce genre de mec? Il y a des lois anti-trusts qui empêchent certaines entreprises d'être trop influentes dans leur domaine d'activité (exemple: une multinationale de l'alimentaire ne peut pas racheter un gros concurrent sans l'accord des autorités politiques), pourquoi n'y a-t-il pas des lois "anti-Musk"?

    Il serait temps de se réveiller avant que l'ogre "capitalisme" mange ses propres enfants!!!
    faut pas exagérer non plus, qui utilise un produit de Mr Musk sur ce forum ?
    Tesla c'est des bagnoles de riche, internet par satellite c'est absolument pas compétitif en France face a nos telecom francais et pour spaceX on a le groupe Ariane en Europe qui fait le taff... pour peu que les membres de l'UE se force à utiliser Ariane.
    Musk c'est peut être le milliardaire le moins dangereux de la planète, j'ai plus peur des boites comme Google, MS et Amazon.
    En particulier Google car il dispose de produits dont je peux difficilement me passer (android et youtube principalement)

    Merci a nos gouvernements d'ailleurs de rendre ces entreprises indispensables (installations de windows, office dans les écoles, obligation d'installer son application bancaire sur un smartphone android ou ios seulement pour pouvoir payer en ligne...)

    Twitter comme Facebook sont déjà des ramassis de caca niveau info et ambiance générale, ça ne peut pas être pire
    Au faite c'est devenue rentable twitter depuis le temps ?
    edit: après recherche, le site dégage du bénéfice depuis 2019

  8. #8
    Membre averti
    Inscrit en
    mai 2008
    Messages
    146
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : mai 2008
    Messages : 146
    Points : 396
    Points
    396
    Par défaut
    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    Les gouvernements de tous les pays occidentaux voient le sieur Poutine comme le tyran qui mets en danger les démocraties alors que le vrai danger est sous leur nez!
    Euh, c'est quoi le rapport? Une lutte d'influence entre mégalomanes décérébrés et leurs hordes de fanboys, qui profitent tous du même système financier

  9. #9
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    mars 2015
    Messages
    474
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : mars 2015
    Messages : 474
    Points : 1 645
    Points
    1 645
    Par défaut
    Citation Envoyé par Bruno Voir le message
    Musk n'aurait pas signé d'accord lui interdisant d'influencer les politiques de l'entreprise. Cela pourrait lui permettre de travailler avec Agrawal sur une vision futuriste du réseau social « décentralisé ».
    Citation Envoyé par Bruno Voir le message
    Au regard de ses règles, Twitter affirme qu'il n'accordera pas de traitement spécial au PDG de Tesla, Elon Musk, sur sa plateforme. [...]ce qui implique que Musk sera soumis aux mêmes règles Twitter que tout le monde.[...] Bien sûr, Musk aura en fait un droit de regard direct sur certains aspects majeurs de Twitter. Les membres du conseil d'administration doivent approuver les fusions et superviser les performances de l'entreprise. [...] mais elles peuvent néanmoins avoir une grande influence sur l'entreprise.
    Traduction : nous ne nous empêchons pas de bannir Elon Musk, s'il ne respecte pas les règles qu'il a aidé à écrire lui même.
    Citation Envoyé par Bruno Voir le message
    « L'algorithme de Twitter devrait être open source », a tweeté Musk le 24 mars, demandant à ses followers de voter « oui » ou « non » à l'idée de rendre public le code qui alimente l'algorithme de Twitter. De tels algorithmes « ouverts » pourraient donner aux gens plus d'options pour organiser leurs flux comme ils le souhaitent et donner la priorité à différents types de contenu.
    Je connais ça, c'est comme quand un utilisateur me dit quelle action faire pour pour qu'un outil fonctionne mieux alors qu'il ne comprend pas comment il fonctionne.
    Quand vous avez un problème adressez le, ceux qui savent trouveront la solution au problème, dans 99.99% des cas la solution proposée de résout rien.

  10. #10
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    octobre 2017
    Messages
    1 327
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2017
    Messages : 1 327
    Points : 4 585
    Points
    4 585
    Par défaut
    Citation Envoyé par calvaire Voir le message
    faut pas exagérer non plus, qui utilise un produit de Mr Musk sur ce forum ?
    Avant d'affirmer des réalités de manière péremptoire, on se renseigne!

    Personne utilise un GPS sur ce forum? GPS qui appartient aux USA! Et qui est LE fournisseur de lanceurs (fusée pour les ignorants) des USA qui permet de remplacer les satellites du réseau GPS en fin de vie? SpaceX du sieur Musk.

    Les USA, plus grande puissance du monde, dépend de Musk pour aller dans l'espace, ils ne disposent plus d'aucun lanceur propre: Il y a SpaceX et de vieux lanceurs équipés de moteurs... russes!

  11. #11
    Membre expert
    Homme Profil pro
    Chercheur en informatique
    Inscrit en
    octobre 2019
    Messages
    882
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 40
    Localisation : France, Aube (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chercheur en informatique
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2019
    Messages : 882
    Points : 3 749
    Points
    3 749
    Par défaut
    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    Avant d'affirmer des réalités de manière péremptoire, on se renseigne!

    Personne utilise un GPS sur ce forum? GPS qui appartient aux USA! Et qui est LE fournisseur de lanceurs (fusée pour les ignorants) des USA qui permet de remplacer les satellites du réseau GPS en fin de vie? SpaceX du sieur Musk.
    Oui j'utilise le réseau GPS... conjointement au réseau Galileo, Glonass et Beidou.
    Si j'ai plus le réseau américain pas grave j'ai celui de l’Europe (qui est de bien meilleur qualité), sinon russe et chinois.

    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    Les USA, plus grande puissance du monde, dépend de Musk pour aller dans l'espace, ils ne disposent plus d'aucun lanceur propre: Il y a SpaceX et de vieux lanceurs équipés de moteurs... russes!
    Les USA dispose et utilise régulièrement le lanceur Atlas V d'ULA et Delta IV de Boeing, de vieux lanceurs équipés de moteurs russes oui et alors ? ils fonctionnent et sont toujours utilisé.
    Et la concurrence arrive, il y'a proton pour les petits lanceurs déja dispo et bientôt la nouvelle gen de lanceurs de Boeing, ULA et Blue Origin.


    Quand à Tesla... ils sont fasse aux géants Volkswagen et Toyota, bien plus gros et avec bien plus de moyens.
    Tesla c'est des nains avec beaucoup de com jusqu’à aujourd'hui. Petit volume oblige, ils se focalise donc sur les voitures qui coute cher pour vendre peu car peu de capacité de production.

  12. #12
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Dirigeant
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    2 733
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Dirigeant
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 2 733
    Points : 59 090
    Points
    59 090
    Par défaut Twitter prévoit un bouton d'édition et affirme que le sondage d'Elon Musk n'a rien à voir avec cela
    Twitter prévoit un bouton d'édition et affirme que le sondage d'Elon Musk n'a rien à voir avec cette décision
    le bouton sera d'abord proposé aux abonnés à Twitter Blue

    Twitter a annoncé mardi qu'il travaillait à permettre aux utilisateurs de modifier leurs tweets après les avoir publiés. L'idée est de pouvoir corriger les fautes de frappe ou les erreurs dans un tweet sans sacrifier les réponses, les retweets ou les "likes" qu'il a déjà accumulés. La société devrait commencer à tester cette fonctionnalité avec les abonnés à Twitter Blue dans "les mois à venir". Mais elle pourrait être potentiellement déployée pour les autres utilisateurs par la suite. L'annonce est intervenue après le sondage de Musk, mais Twitter a indiqué que le bouton était prévu depuis un bon moment.

    Les utilisateurs de Twitter pourront à l'avenir corriger les fautes de frappe. C'est une fonctionnalité que les utilisateurs de Twitter réclament depuis si longtemps qu'elle est devenue un mème, mais le mythique "bouton d'édition" est en train de devenir une réalité. Jay Sullivan, vice-président de l'entreprise chargé des produits grand public, a déclaré dans un fil de discussion mardi que l'édition était "la fonctionnalité de Twitter la plus demandée depuis de nombreuses années". « Maintenant que tout le monde se pose la question, oui nous travaillons sur une fonctionnalité d'édition depuis l'année dernière », a déclaré l'équipe Twitter.

    L'annonce coïncide avec l'entrée d'Elon Musk au conseil d'administration de Twitter, qui a demandé il y a quelques jours aux utilisateurs s'ils souhaitaient un tel bouton, mais l'équipe a réfuté la rumeur selon laquelle la fonctionnalité aurait été motivée par le sondage de Musk. « Non, l'idée ne nous est pas venue d'un sondage. Nous donnons le coup d'envoi des tests au sein des @TwitterBlue Labs dans les prochains mois pour apprendre ce qui fonctionne, ce qui ne fonctionne pas et ce qui est possible », a-t-elle déclaré. Néanmoins, l'entreprise a reconnu que le sondage de Musk pourrait influencer leur politique.

    Nom : des.png
Affichages : 3151
Taille : 42,4 Ko

    En effet, après que Musk a demandé aux utilisateurs s'ils souhaitaient un bouton d'édition, le PDG de Twitter, Parag Agrawal, a suggéré que les résultats du sondage de Musk pourraient influencer la politique de Twitter. « Les conséquences de ce sondage seront importantes. Veuillez voter avec soin », a écrit Agrawal lundi. D'un autre côté, Sullivan a déclaré que la société cherchait depuis l'année dernière à construire cette fonctionnalité "de manière sûre". Selon lui, il y a un inconvénient potentiel dans la mesure où les gens pourraient modifier considérablement les tweets après qu'ils sont devenus viraux.

    De plus, l'ancien PDG de Twitter, Jack Dorsey, était réticent à ajouter une telle fonctionnalité par le passé. En 2018, il a exprimé sa crainte qu'un bouton d'édition puisse permettre aux utilisateurs de modifier le sens d'un tweet après qu'il a été largement partagé, et en 2020, il a déclaré que Twitter n'ajouterait probablement jamais cette fonctionnalité. Si Twitter a depuis changé d'avis, Sullivan a indiqué qu'il y aura des contrôles pour éviter les "abus" : « sans des choses comme des limites de temps, des contrôles et la transparence sur ce qui a été édité, l'édition pourrait être utilisée à mauvais escient pour modifier l'enregistrement de la conversation publique ».

    « Protéger l'intégrité de la conversation publique est notre priorité absolue lorsque nous abordons ce travail. Par ailleurs, cela prendra du temps et nous chercherons activement à obtenir des commentaires et des avis contradictoires avant de lancer ce bouton d'édition. Nous aborderons cette fonctionnalité avec soin et réflexion et nous partagerons les mises à jour au fur et à mesure », a déclaré Sullivan. Il faut noter que des préoccupations de ce type ont toujours été soulevées à propos des demandes de bouton d'édition. Toutefois, en 2017, Facebook, Medium, etc. permettent déjà aux utilisateurs de modifier leurs publications.

    Et ces fonctionnalités n'ont pas été accompagnées d'abus généralisés. Andrew Bosworth, directeur technique de Meta, a écrit lundi : « nous avons résolu ce problème sur Facebook depuis longtemps. Il suffit d'inclure un indicateur notifiant qu'il a été modifié ainsi qu'un journal des modifications. Si vous êtes vraiment inquiet au sujet des embeds, ils peuvent pointer vers une révision spécifique dans cet historique, mais avec un lien vers la dernière modification. Ce n'est pas un vrai problème ». Cependant, cela ne signifie pas que les abus sont inconnus.

    Selon l'ancien responsable de la sécurité de Meta, Alex Stamos, la fonction de modification de Facebook a été utilisée de manière abusive par le passé, notamment pour faciliter une escroquerie aux cryptomonnaies. Twitter Blue dispose actuellement d'une option "Annuler le tweet" qui retarde l'envoi des tweets jusqu'à 60 secondes. Mais le bouton d'édition prévu serait la première fonctionnalité permettant aux utilisateurs de modifier un tweet après sa publication. Twitter Blue coûte 2,99 dollars par mois aux États-Unis.

    Source : Jay Sullivan

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous de l'ajout d'un bouton d'édition par Twitter ?

    Voir aussi

    Elon Musk a publié un sondage sur Twitter demandant aux utilisateurs s'ils souhaitaient un bouton de modification, Parag Agrawal, PDG de Twitter demande aux utilisateurs de voter avec précaution

    Elon Musk fait l'acquisition de 73,5 millions d'actions ordinaires de Twitter, soit 9,2 % de la valeur en Bourse de l'entreprise, ce qui fait de lui l'un des plus grands actionnaires du média social

    Elon Musk réfléchit sérieusement à la création d'une nouvelle plateforme de médias sociaux, a-t-il déclaré dans un tweet

    Elon Musk indique qu'il « songe » à quitter son emploi et à devenir un influenceur, tandis qu'il a vendu près d'un milliard de dollars d'actions Tesla
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  13. #13
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    7 298
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 7 298
    Points : 175 396
    Points
    175 396
    Par défaut L'arrivée d'Elon Musk dans le conseil d'administration de Twitter suscite des craintes chez certains employés
    Les employés de Twitter craignent qu'Elon Musk n'influence les politiques de l'entreprise sur les utilisateurs abusifs et les contenus préjudiciables,
    malgré les propos de Twitter

    La communication annonçant qu'Elon Musk allait prendre un siège au conseil d'administration de Twitter a fait paniquer certains employés de Twitter. Parmi eux, certains se sont inquiétés quant à l'avenir de la capacité de l'entreprise de médias sociaux à modérer le contenu.

    Le 14 mars 2022, Elon Musk a fait l'acquisition de 73,5 millions d’actions Twitter, soit un investissement de 2,9 milliards de dollars selon le cours de clôture de Twitter vendredi. Selon les informations révélées par la SEC (Securities and Exchange Commission, le « gendarme de la Bourse » américain, aux fonctions généralement similaires à celles de l’Autorité des marchés financiers que l'on rencontre dans d’autres États), le milliardaire de la tech détient désormais 9,2 % du réseau social, ce qui en fait l'un des plus gros actionnaires du média social et représente plus de quatre fois la participation de 2,25 % du fondateur de Twitter, Jack Dorsey. La valeur de l’action Twitter grimpait d’environ 25 % lundi, avant l’ouverture de la Bourse de New York.

    Le 5 février, Twitter a indiqué qu'il allait nommer Elon Musk au sein de son conseil d'administration.

    Les employés de Twitter ont exprimé leur indignation, leur frustration et leur déception après avoir appris qu'Elon Musk était profondément impliqué dans leur entreprise en tant que principal actionnaire et membre du conseil d'administration nouvellement nommé.

    Musk a contribué à la création de PayPal, a donné naissance à l'industrie spatiale moderne grâce à SpaceX et a fait de Tesla le premier constructeur automobile électrique au monde. Bien que cela le rende plus que qualifié en tant qu'administrateur, le milliardaire est une figure de division qui dit ce qu'il pense et pousse les entreprises et les employés durement. Tesla fait face à 46 poursuites intentées par d'anciens et actuels employés alléguant qu'ils ont été ciblés et harcelés en raison de leur sexe et de leur race, par exemple.

    Un employé de Twitter a changé la description de son profil Twitter cette semaine en « Elon Musk est un démagogue raciste avec un complexe divin ». Un autre a pris la parole pour dire qu'il était « tellement déçu », ajoutant que la nomination de Musk au conseil d'administration est « un énorme pas dans la mauvaise direction » : « Tellement déçu. [Twitter] n'a jamais été une plateforme parfaite ou avec un leadership entièrement convaincant, mais j'ai trouvé que la direction générale et la place accordée à la sécurité étaient encourageantes. Quel énorme pas dans la mauvaise direction ».

    Nom : employe.png
Affichages : 3095
Taille : 23,0 Ko

    Et une autre de se demander : « Donc, si vous possédez 9,2 % de quelque chose, êtes-vous plus ou moins blâmé que les gens qui passent toute la journée à travailler pour le rendre meilleur ? »

    Nom : esther.png
Affichages : 3067
Taille : 12,2 Ko

    Les employés de Twitter craignent que Musk influence les politiques de l'entreprise sur les utilisateurs abusifs et les contenus préjudiciables

    Il y a quelques semaines, Elon Musk a contacté Parag Agrawal avec des idées pour remodeler les réseaux sociaux qui rejoignaient celles de Agrawal et de Jack Dorsey, le cofondateur de Twitter, d'après leurs échanges publics. Tous trois ont évoqué l'idée de transférer radicalement le pouvoir des réseaux sociaux vers les utilisateurs, loin des grandes entreprises, en utilisant une approche technologique qui donnerait aux gens le contrôle de ce qu'ils voient dans leurs flux de réseaux sociaux.

    Dans les semaines qui ont suivi, Agrawal a discuté de la possibilité pour Musk de participer plus activement à l'avenir de Twitter, selon deux personnes ayant connaissance de ces conversations et n'ayant pas été autorisées à s'exprimer publiquement. Agrawal s'est également félicité de l'entrée de Musk, qui compte plus de 80 millions d'abonnés sur Twitter et tweete parfois une douzaine de fois ou plus par jour, au conseil d'administration de la société, a déclaré l'une de ces personnes. « Au cours de nos conversations avec Elon ces dernières semaines, il nous est apparu clairement qu'il apporterait une grande valeur à notre conseil d'administration », a tweeté Agrawal.

    L'arrivée de l'un des utilisateurs les plus puissants de Twitter au sein de son conseil d'administration a des répercussions sur un réseau social où les dirigeants mondiaux, les législateurs, les célébrités et plus de 217 millions d'utilisateurs tiennent quotidiennement un discours public. Contrairement à certains autres membres du conseil d'administration de Twitter, Musk n'aurait pas signé d'accord lui interdisant d'influencer les politiques de l'entreprise. Cela pourrait lui permettre de travailler avec Agrawal sur une vision futuriste du réseau social « décentralisé ».

    Cette vision remet en question la manière dont les plateformes sont créées. Les technologies de base seraient construites publiquement et de manière transparente, sous la supervision et avec la participation de codeurs du monde entier. Les utilisateurs pourraient ensuite personnaliser leurs flux de réseaux sociaux et établir leurs propres règles concernant les types de discours acceptables. C'est très différent de la façon dont les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter et Instagram sont actuellement organisés, les entreprises dictant les messages qui peuvent rester affichés et ceux qui doivent être supprimés.

    Selon certains analystes, ce plan s'inscrit dans les convictions de Musk, de Dorsey et d'Agrawal en matière de liberté d'expression sans entrave. Musk a critiqué Twitter pour avoir modéré sa plateforme de manière trop restrictive et a déclaré qu'il fallait autoriser davantage de discours. Dorsey, lui aussi, a été confronté à la décision de chasser l'ancien président Donald J. Trump du service l'année dernière, et a déclaré qu'il n'avait pas « célébré ou ressenti de la fierté » dans cette décision. Agrawal a déclaré que la conversation publique est un bien inhérent à la société.

    En outre, au regard de ses règles, Twitter affirme qu'il n'accordera pas de traitement spécial au PDG de Tesla, Elon Musk, sur sa plateforme. Dans une déclaration, le porte-parole de Twitter, Adrian Zamora, a indiqué que la plateforme est « engagée à l'impartialité dans le développement et l'application de ses politiques et règles », ce qui implique que Musk sera soumis aux mêmes règles Twitter que tout le monde. En d'autres termes, Twitter pourrait encore interdire ou suspendre Musk, si nécessaire.

    En ce qui concerne l'influence potentielle de Musk sur la plateforme, Zamora a déclaré que les membres du conseil d'administration ne sont pas en mesure de prendre des décisions concernant les politiques de Twitter, mais qu'ils jouent un rôle important lorsqu'il s'agit de fournir des conseils et des commentaires.

    « Nos décisions politiques ne sont pas déterminées par le conseil d'administration ou les actionnaires », a expliqué Zamora. « Comme toujours, notre conseil d'administration joue un rôle important de conseil et de rétroaction sur l'ensemble de notre service. Nos opérations et décisions quotidiennes sont prises par la direction et les employés de Twitter. » Bien sûr, Musk aura en fait un droit de regard direct sur certains aspects majeurs de Twitter. Les membres du conseil d'administration doivent approuver les fusions et superviser les performances de l'entreprise. Il ne s'agit peut-être pas de décisions prises « au jour le jour », mais elles peuvent néanmoins avoir une grande influence sur l'entreprise.

    Maintenant que Elon Musk est le plus grand actionnaire individuel de Twitter, de nombreux utilisateurs s'interrogent sur le type d'impact qu’il pourrait avoir sur les décisions à venir, d'autant plus qu’il a été largement critique à l'égard de la plateforme.

    « Étant donné qu'Elon Musk est le plus grand actionnaire de Twitter, il est temps de lever la censure politique. Oh… et ramenez TRUMP ! », a tweeté lundi la députée républicaine Lauren Boebert. À la suite du bannissement de Facebook et Twitter du compte de Donald Trump, le milliardaire a tweeté que de nombreuses personnes seraient mécontentes que les entreprises technologiques américaines agissent « en tant qu'arbitre de facto de la liberté d'expression ».

    Malgré la réitération de Twitter cette semaine que le conseil d'administration ne prend pas de décisions politiques, quatre employés de Twitter ont déclaré qu'ils étaient préoccupés par la capacité de Musk à influencer les politiques de l'entreprise sur les utilisateurs abusifs et les contenus préjudiciables. Avec Musk au conseil d'administration, les employés ont déclaré que son point de vue sur la modération pourrait affaiblir les efforts déployés depuis des années pour faire de Twitter un lieu de discours sain, et pourrait permettre aux trolls et aux attaques verbales de masse de prospérer.

    Les intentions de Musk

    Musk n'a pas expliqué ce qu'il veut faire en tant que nouveau membre du conseil d'administration, mais il a télégraphié ses intentions avec son activité sur Twitter. Une semaine avant que Musk ne divulgue une participation de 9,1 % dans Twitter, il a interrogé ses 80 millions d'abonnés pour savoir si le site respectait le principe de la liberté d'expression, et la majorité a voté « non ».

    Les employés, qui ont demandé à ne pas être nommés par crainte de représailles, soulignent l'histoire d'utilisation de Twitter par Musk pour attaquer les critiques. En 2018, Musk a été critiqué pour avoir accusé un plongeur britannique qui avait aidé à sauver des enfants piégés dans une grotte en Thaïlande d'être un pédophile.

    Musk a remporté une affaire de diffamation intentée par le plongeur en 2019.

    Lorsqu'il lui a été demandé de commenter, un porte-parole de Twitter a répété une déclaration de mardi selon laquelle le conseil « joue un rôle important de conseil et de rétroaction dans l'ensemble de notre service », mais les opérations et les décisions quotidiennes sont prises par la direction et les employés de Twitter. « Twitter s'engage à faire preuve d'impartialité dans le développement et l'application de ses politiques et règles », a déclaré le porte-parole.

    Certains employés n'étaient pas si sûrs de l'engagement de l'entreprise à cet égard.

    « J'ai du mal à croire que (le conseil) n'a pas d'influence », a déclaré un employé. « Si c'est le cas, pourquoi Elon voudrait-il un siège au conseil d'administration ? »

    Mais d'autres employés ont déclaré que l'implication de Musk pourrait aider à accélérer le rythme des lancements de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux produits, et offrir une nouvelle perspective en tant qu'utilisateur actif de Twitter.

    L'une des rares consolations pour les employés de Twitter : l'action a bondi à la nouvelle de l'investissement de Musk – une réponse courante lorsqu'un activiste s'implique dans une entreprise publique. Pour toute personne disposant d'unités d'action restreintes dans le cadre de son package salarial, sa rémunération a effectivement augmenté de 30 % depuis la semaine dernière.

    « La plupart d'entre nous ont une part décente à importante de notre rémunération totale enveloppée dans les capitaux propres de l'entreprise », a déclaré un autre employé de Twitter, qui se réjouit de l'augmentation des actions. Un autre travailleur a écrit sur Blind, une plateforme sociale populaire auprès du personnel technique, que ceux qui se plaignent de l'implication de Musk sont « une minorité ». Ce groupe est également « du côté non technologique de la maison », a écrit un autre.

    Et vous ?

    Que pensez-vous d'une manière générale des craintes des employés Twitter ? Sont-elles fondées selon vous ?
    Partagez-vous l'avis des employés qui pensent que le conseil d'administration a une influence et que c'est bien pour cette raison qu'Elon Musk voudrait un siège au conseil d'administration ? Dans quelle mesure ?
    Partagez-vous l'enthousiasme des employés qui voient en l'arrivée de Musk un catalyseur pour aider à accélérer le rythme des lancements de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux produits, et offrir une nouvelle perspective en tant qu'utilisateur actif de Twitter ?

    Voir aussi :

    Le dogecoin, la cryptomonnaie créée en 2013, a connu une augmentation de plus de 20 milliards de dollars, après qu'Elon Musk ait tweeté une photo de « Doge aboyant sur la Lune »
    Elon Musk indique qu'il « songe » à quitter son emploi et à devenir un influenceur, tandis qu'il a vendu près d'un milliard de dollars d'actions Tesla
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  14. #14
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    octobre 2020
    Messages
    23
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2020
    Messages : 23
    Points : 86
    Points
    86
    Par défaut
    Ouin ! Mon réseau social fermé et avec des pratiques obscures (euphémisme) à un nouvel actionnaire ! Il va tout casser alors que moi et mes amis avons officiellement décidé que c'est la seule source d'information sur quoi et qui que ce soit ! Comment je vais faire pour rien rater ? J'ai déjà peur de rater des choses, tenez j'ai dormi cette nuit et j'ai pas encore remonté tous les tweets que j'ai raté, le stress...

    Pour conclure on dirait plus que les deux tweets présentés dans l'article se plaignent d'un truc qui existe déjà depuis très longtemps sur Twitter. Ou alors leur pensée est plus profonde, mais on saura jamais parce qu'un tweet fais 220 caractères maximum.
    Bref les employés peuvent arrêter d'avoir peur et faire leur baggage si ils ont peur qu'il influence Twitter. Parce que c'est ce qu'il va faire. Ou alors ils se rendent compte que de toutes façons toutes les décisions viennent d'au dessus et que en soi, ça changera rien à leur façon de bosser.

  15. #15
    Membre expert Avatar de air-dex
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    août 2010
    Messages
    1 650
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 34
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : août 2010
    Messages : 1 650
    Points : 3 765
    Points
    3 765
    Par défaut La bonne idée dépendra de son implémentation
    À voir comment sera gérée l'édition de tweets, notamment vis-à-vis des engagements sur ceux-ci. L'un des gros risques de l'édition de tweets est que le retweet/like d'un chaton trop mignon se change en un retweet/like d'une vidéo pédopornographique ou de torture, et ce sans le consentement de celui qui s'est engagé sur le tweet (via un RT ou un like donc) dans sa version initiale. L'édition de tweets restera une mauvaise idée tant que les problèmes de ce genre ne seront pas résolus. Les engagements seront-ils annulés dès que le tweet sera édité ? Ceux s'étant engagés sur le tweets initiaux devront-ils renouveler leur engagement sur celui-ci, en disparaissant de nos timelines en attendant ? Le tweet original perdurera-t-il dans les timelines de ceux qui se sont engagés (on garde le chaton mignon dans nos likes ou dans nos TL au lieu de le changer par la vidéo de torture ou de pédophilie) ? Tellement de questions qui ne devront pas rester sans réponses.
    "Ils ne savaient pas que c'était impossible alors ils l'ont fait." Mark Twain

    Mon client Twitter Qt cross-platform Windows et Linux. (en cours de développement).

  16. #16
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Bruno
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mai 2019
    Messages
    1 130
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mai 2019
    Messages : 1 130
    Points : 22 843
    Points
    22 843
    Par défaut Twitter serait en train de mourir, Elon Musk remet en question la plateforme de réseau social
    Twitter serait en train de mourir, Elon Musk remet en question la plateforme de réseau social,
    dans laquelle il a pris une participation

    Elon Musk, nouveau membre du conseil d'administration de Twitter et principal actionnaire, a demandé samedi sur Twitter si la plateforme de reseau social était « en train de mourir » et a interpellé des utilisateurs tels que le chanteur Justin Bieber, qui sont très suivis mais publient rarement des messages. « La plupart de ces "meilleurs" comptes tweetent rarement et publient très peu de contenu », a écrit le patron de Tesla, en légendant une liste des 10 profils ayant le plus de followers. Une liste dans laquelle il figure en huitième position, avec 81 millions de followers.

    « Twitter est-il en train de mourir ? L'ancien président américain Barack Obama apparaît en tête avec 131 millions de followers, suivi des stars comme Bieber, Katy Perry, Rihanna et Taylor Swift, ainsi que du Premier ministre indien Narendra Modi et de la star du football Cristiano Ronaldo, entre autres. « Par exemple, @taylorswift13 n'a rien posté depuis 3 mois, poursuit Musk. Et @justinbieber n'a posté qu'une seule fois cette année entière. »

    Elon Musk a rejoint le conseil d'administration de Twitter après être devenu le premier actionnaire, le dirigeant de Tesla a acquis une participation de 9,2 % dans Twitter Inc. L’entreprise a déclaré qu'il allait nommer le directeur général de Tesla Inc. Elon Musk, chef de la direction de Tesla Inc., au sein de son conseil d'administration, faisant ainsi entrer l'agitateur milliardaire des réseaux sociaux dans le giron de l'entreprise.

    L'annonce a été faite le 5 mars après une série d'appels ces dernières semaines entre Musk, le directeur général de Twitter, Parag Agrawal, et le président du conseil d'administration indépendant, Bret Taylor, lorsque les responsables de l'entreprise ont appris que Musk accumulait une participation de 9,2 % dans la plateforme, a déclaré une personne au fait de la question. Les discussions ont abouti, selon cette personne, à ce que la société offre un siège au conseil d'administration à Musk.

    Le 14 mars 2022, Elon Musk a fait l'acquisition de 73,5 millions d’actions Twitter, soit un investissement de 2,9 milliards de dollars selon le cours de clôture de Twitter vendredi. Selon les informations révélées par la SEC (Securities and Exchange Commission, le « gendarme de la Bourse » américain, aux fonctions généralement similaires à celles de l’Autorité des marchés financiers que l'on rencontre dans d’autres États), le milliardaire de la tech détient désormais 9,2 % du réseau social, ce qui en fait l'un des plus gros actionnaires du média social et représente plus de quatre fois la participation de 2,25 % du fondateur de Twitter, Jack Dorsey. La valeur de l’action Twitter grimpait d’environ 25 % lundi, avant l’ouverture de la Bourse de New York.

    Musk a déclaré qu'il était impatient d'apporter bientôt « des améliorations significatives à Twitter » et a commencé à sonder ses followers pour savoir s'il fallait ajouter un bouton « Modifier » au service, une idée discutée depuis longtemps. Twitter a maintenant déclaré qu'il allait commencer à en expérimenter un.Jeudi, Musk a tweeté une photo de lui-même fumant de la marijuana sur un podcast de Joe Rogan en 2018, avec la légende suivante : « La prochaine réunion du conseil d'administration de Twitter va être allumée. »

    Ses frasques font souvent sourciller et suscitent parfois des condamnations, comme lorsque des groupes juifs ont fustigé son tweet comparant le dirigeant canadien Justin Trudeau à Adolf Hitler au sujet des mandats de vaccination Covid-19. Musk aurait ensuite supprimé le tweet sans s'excuser. Cette nomination a suscité des doutes chez certains employés, selon un rapport du Washington Post. En effet, de nombreux utilisateurs s'interrogent sur le type d'impact qu’il pourrait avoir sur les décisions à venir, d'autant plus qu’il a été largement critique à l'égard de la plateforme.

    En mars, il a lancé un sondage pour demander à ses followers s'ils pensent que Twitter « adhère rigoureusement » au principe de la liberté d'expression. Il n'est pas certain qu'un Twitter décentralisé puisse voir le jour. Son émergence pourrait prendre des années, car elle impliquerait un processus complexe de réorganisation de l'ensemble de la plateforme.

    Aussi, les employés de Twitter Inc. en Californie auraient fait part de leurs inquiétudes concernant les déclarations de Musk sur les questions de transsexualité et sa réputation de leader difficile et déterminé. Une agence californienne a intenté un procès à Tesla, alléguant une discrimination et un harcèlement à l'encontre de travailleurs noirs. Le constructeur de voitures électriques a rejeté ces accusations, affirmant qu'il s'oppose à la discrimination.

    Elon Musk, qui est aujourd’hui le plus gros actionnaire de Twitter Inc, a suggéré samedi une série de changements au service d'abonnement premium, Twitter Blue, du géant des réseaux sociaux, notamment la réduction de son prix, l'interdiction de la publicité et la possibilité de payer en dogecoin, une cryptomonnaie.
    Twitter Blue, lancé en juin 2021, est le premier service d'abonnement de Twitter et offre un « accès exclusif à des fonctionnalités premium » sur la base d'un abonnement mensuel, selon Twitter. Il est disponible aux États-Unis, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande.

    Dans un message sur Twitter, le patron du constructeur de véhicules électriques Tesla Inc (TSLA.O) a suggéré que les utilisateurs qui s'inscrivent à Twitter Blue devraient payer beaucoup moins que les 2,99 dollars par mois actuels, et devraient obtenir une coche d'authentification ainsi qu'une option de paiement en monnaie locale. « Le prix devrait probablement être de ~2 $/mois, mais payé 12 mois à l'avance et le compte n'est pas coché pendant 60 jours (attention aux débits compensatoires par carte de crédit) et suspendu sans remboursement s'il est utilisé pour des escroqueries ou du spam », a déclaré Musk dans un tweet.

    « Et pas de publicité, a suggéré Musk. Le pouvoir des entreprises de dicter leur politique est grandement renforcé si Twitter dépend de l'argent de la publicité pour survivre ». Twitter aurait refusé de commenter les suggestions de Musk. L'entreprise permet déjà aux gens de donner des pourboires à leurs créateurs de contenu préférés en utilisant des bitcoins. L'année dernière, Twitter avait déclaré qu'il prévoyait de prendre en charge l'authentification des NFT, ou jetons non fongibles.

    Musk a également lancé un sondage sur son compte Twitter demandant si le siège de la société à San Francisco devait être transformé en centre d'hébergement pour sans-abri, car « personne ne se présente (pour y travailler) ». En l'espace de 16 heures, 1 425 937 personnes ont voté « Oui », soit 91,3 % de tous les votes exprimés. (Contre seulement 135 877 votes pour le « Non »).

    Nom : TL.png
Affichages : 3661
Taille : 29,1 Ko

    Jeff Bezos et Marc Andreessen ont répondu à cette suggestion d'Elon Musk. Dimanche soir, Bloomberg a rapporté que Jeff Bezos, "un autre milliardaire, a répondu dimanche avec un lien vers un rapport sur un refuge pour sans-abri [de huit étages] rattaché à un immeuble de bureaux d'Amazon, notant qu'une partie de l'espace de Twitter pourrait être converti, ce qui faciliterait la tâche des employés qui veulent faire du bénévolat. Musk a qualifié la suggestion de « grande idée.... ». Le problème des sans-abri est particulièrement visible au siège de Twitter, situé dans une partie de San Francisco où les habitants sont aux prises avec la dégradation urbaine et la toxicomanie.

    Nom : JF.png
Affichages : 3538
Taille : 255,9 Ko

    L'entrepreneur/investisseur de la Silicon Valley Marc Andreessen a ensuite posté sa propre réponse en trois mots. Apparemment en réponse à la suggestion de Bezos selon laquelle les employés pourraient plus facilement faire du bénévolat si une partie de leur bâtiment était un refuge pour sans-abri, Andreessen a plaisanté : « Un bureau sur deux ? »

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi :


    Les employés de Twitter craignent qu'Elon Musk n'influence les politiques de l'entreprise, sur les utilisateurs abusifs et les contenus préjudiciables

    Elon Musk va rejoindre le conseil d'administration de Twitter après être devenu le premier actionnaire, le dirigeant de Tesla a acquis une participation de 9,2 % dans Twitter Inc.

    Twitter prévoit un bouton d'édition et affirme que le sondage d'Elon Musk n'a rien à voir avec cette décision, le bouton sera d'abord proposé aux abonnés à Twitter Blue

    Elon Musk a publié un sondage sur Twitter demandant aux utilisateurs s'ils souhaitaient un bouton de modification, Parag Agrawal, PDG de Twitter demande aux utilisateurs de voter avec précaution
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  17. #17
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    7 298
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 7 298
    Points : 175 396
    Points
    175 396
    Par défaut Elon Musk a décidé de ne pas rejoindre le conseil d'administration de Twitter
    Elon Musk a décidé de ne pas rejoindre le conseil d'administration de Twitter,
    « Je crois que c'est pour le mieux », a déclaré le PDG de Twitter

    Elon Musk ne va plus rejoindre le conseil d'administration de Twitter, a rapporté le PDG de Twitter, Parag Agrawal, dans un message à l'entreprise. Agrawal a confirmé quelques jours avant que Musk serait nommé au conseil d'administration après son achat de 9,2 % des actions de la société, mais dit maintenant que Musk a décidé de ne pas occuper le siège.

    Le 14 mars 2022, Elon Musk a fait l'acquisition de 73,5 millions d’actions Twitter, soit un investissement de 2,9 milliards de dollars selon le cours de clôture de Twitter vendredi. Selon les informations révélées par la SEC (Securities and Exchange Commission, le « gendarme américain de la Bourse », aux fonctions généralement similaires à celles de l’Autorité des marchés financiers que l'on rencontre dans d’autres États), le milliardaire de la tech détient désormais 9,2 % du réseau social.

    Comme suite à cela, Twitter a indiqué qu'il allait nommer Elon Musk au sein de son conseil d'administration.

    L'arrivée de l'un des utilisateurs les plus puissants de Twitter au sein de son conseil d'administration était susceptible d'avoir des répercussions sur un réseau social où les dirigeants mondiaux, les législateurs, les célébrités et plus de 217 millions d'utilisateurs tiennent quotidiennement un discours public. Contrairement à certains autres membres du conseil d'administration de Twitter, Musk n'aurait pas signé d'accord lui interdisant d'influencer les politiques de l'entreprise. Cela aurait pu lui permettre de travailler avec Agrawal sur une vision futuriste du réseau social « décentralisé ».

    Cette vision remet en question la manière dont les plateformes sont créées. Les technologies de base seraient construites publiquement et de manière transparente, sous la supervision et avec la participation de développeurs du monde entier. Les utilisateurs auraient pu ensuite personnaliser leurs flux de réseaux sociaux et établir leurs propres règles concernant les types de discours acceptables. C'est très différent de la façon dont les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter et Instagram sont actuellement organisés, les entreprises dictant les messages qui peuvent rester affichés et ceux qui doivent être supprimés.

    Selon certains analystes, ce plan s'inscrit dans les convictions de Musk, de Jack Dorsey (fondateur de Twitter) et de Parag Agrawal (PDG de Twitter) en matière de liberté d'expression sans entrave. Musk a critiqué Twitter pour avoir modéré sa plateforme de manière trop restrictive et a déclaré qu'il fallait autoriser davantage de discours. Dorsey, lui aussi, a été confronté à la décision de chasser l'ancien président Donald J. Trump du service l'année dernière, et a déclaré qu'il n'avait pas « célébré ou ressenti de la fierté » dans cette décision. Agrawal a déclaré que la conversation publique est un bien inhérent à la société.

    Toutefois, au regard de ses règles, Twitter a affirmé qu'il n'accorderait pas de traitement spécial à Elon Musk sur sa plateforme. Dans une déclaration, le porte-parole de Twitter, Adrian Zamora, a indiqué que la plateforme est « engagée à l'impartialité dans le développement et l'application de ses politiques et règles », ce qui implique que Musk sera soumis aux mêmes règles Twitter que tout le monde. En d'autres termes, Twitter pourrait encore interdire ou suspendre le compte de Musk, si nécessaire.

    En ce qui concerne l'influence potentielle de Musk sur la plateforme, Zamora a déclaré que les membres du conseil d'administration ne sont pas en mesure de prendre des décisions concernant les politiques de Twitter, mais qu'ils jouent un rôle important lorsqu'il s'agit de fournir des conseils et des commentaires :

    « Nos décisions politiques ne sont pas déterminées par le conseil d'administration ou les actionnaires », a expliqué Zamora. « Comme toujours, notre conseil d'administration joue un rôle important de conseil et de rétroaction sur l'ensemble de notre service. Nos opérations et décisions quotidiennes sont prises par la direction et les employés de Twitter. » Bien sûr, Musk aurait un droit de regard direct sur certains aspects majeurs de Twitter. Les membres du conseil d'administration doivent approuver les fusions et superviser les performances de l'entreprise. Il ne s'agit peut-être pas de décisions prises « au jour le jour », mais elles peuvent néanmoins avoir une grande influence sur l'entreprise.

    Nom : pdg.png
Affichages : 3532
Taille : 15,0 Ko

    La décision d'Elon Musk

    Musk a informé le conseil d'administration de Twitter le 9 avril, date à laquelle sa nomination devait entrer en vigueur, qu'il ne rejoindrait pas le conseil d'administration, a indiqué Agrawal dans un message au personnel, qu'il a partagé publiquement sur Twitter :

    « Elon Musk a décidé de ne pas rejoindre notre conseil d'administration. Voici ce que je peux partager sur ce qui s'est passé.

    « Le conseil d'administration et moi avons eu de nombreuses discussions sur l'arrivée d'Elon au conseil d'administration, et directement avec Elon. Nous étions ravis de collaborer et de clarifier les risques. Nous pensions également qu'avoir Elon comme fiducie de l'entreprise où lui, comme tous les membres du conseil d'administration, doit agir dans le meilleur intérêt de l'entreprise et de tous nos actionnaires, était la meilleure voie à suivre. Le conseil lui a offert un siège.

    « Nous avons annoncé mardi qu'Elon serait nommé au conseil d'administration sous réserve d'une vérification des antécédents et d'une acceptation formelle. La nomination d'Elon au conseil d'administration devait devenir officiellement effective le 9 avril, mais Elon a indiqué le même jour qu'il ne rejoindrait plus le conseil d'administration. Je crois que c'est pour le mieux. Nous apprécions et apprécierons toujours les commentaires de nos actionnaires, qu'ils siègent ou non à notre conseil d'administration. Elon est notre principal actionnaire et nous resterons ouverts à sa contribution.

    « Il y aura des distractions à venir, mais nos objectifs et nos priorités restent inchangés. Les décisions que nous prenons et la manière dont nous les exécutons sont entre nos mains, à personne d'autre. Faisons fi du bruit et restons concentrés sur le travail et sur ce que nous construisons ».

    Rejoindre le conseil d'administration de Twitter aurait empêché Musk de détenir plus de 14,9 % de l'entreprise. Au moment où l'achat de Musk est devenu public, sa participation dans Twitter valait 2,89 milliards de dollars.

    Depuis que la participation de Musk dans Twitter a été révélée, le PDG de Tesla et SpaceX a tweeté publiquement ses idées pour l'entreprise – même si, comme toujours avec Musk, il est difficile de savoir quand il ne fait que troller. Il a publié un sondage pour savoir si Twitter devrait avoir un bouton d'édition la veille de la confirmation par la société qu'elle ajouterait effectivement la fonctionnalité demandée depuis longtemps. Plus récemment il a tweeté des suggestions comme inclure des coches de vérification avec le service payant Twitter Blue, ou convertir le siège social de Twitter à San Francisco en un refuge pour sans-abri « puisque personne n'y vient de toute façon ».

    Pour mémoire, Twitter a ouvert ses bureaux depuis la mi-mars. L’entreprise était déjà l’une des rares sinon la seule à permettre à ceux de ses employés dont le poste le permet de rester en télétravail de façon permanente. Elle l'a réitéré avec une précision supplémentaire : l’employé sera libre de choisir la formule qui lui convient.

    Source : PDG de Twitter

    Et vous ?

    Que pensez-vous de la décision d'Elon Musk concernant le conseil d'administration de Twitter ?

    Voir aussi :

    « Les employés de Twitter peuvent travailler à domicile pour toujours ou de là où ils se sentent le plus productifs et créatifs », indique le nouveau CEO qui laisse aux employés le soin de choisir
    Les employés de Twitter craignent qu'Elon Musk n'influence les politiques de l'entreprise sur les utilisateurs abusifs et les contenus préjudiciables
    Le dogecoin, la cryptomonnaie créée en 2013, a connu une augmentation de plus de 20 milliards de dollars, après qu'Elon Musk ait tweeté une photo de « Doge aboyant sur la Lune »
    Elon Musk indique qu'il « songe » à quitter son emploi et à devenir un influenceur, tandis qu'il a vendu près d'un milliard de dollars d'actions Tesla
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  18. #18
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Bruno
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mai 2019
    Messages
    1 130
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mai 2019
    Messages : 1 130
    Points : 22 843
    Points
    22 843
    Par défaut Elon Musk s'apprête à lancer une opération hostile contre TwitterElon Musk s'apprête à lancer une opération ho
    Elon Musk s'apprête à lancer une opération hostile contre Twitter,
    après que l'accord pour le siège au conseil d'administration soit tombé à l'eau

    En l'espace d'une semaine, Elon Musk se serait mis en position d'organiser potentiellement une opération hostile contre Twitter sur l'une des plus importantes plateformes de réseaux sociaux au monde, Twitter. Elon Musk aurait déposé des documents, mardi dernier, montrant qu'il avait dépensé 2,8 milliards de dollars pour prendre une participation de 9 % dans Twitter, devenant ainsi le plus grand actionnaire individuel de la société. Peu après, Twitter a annoncé qu'il allait siéger au conseil d'administration de la société. Le cours de l'action a bondi de plus de 20 % à l'annonce de la participation de Musk, et toutes les personnes impliquées dans l'entreprise ont commencé à réfléchir à la manière dont sa participation allait changer les choses.

    Si le milliardaire autodidacte et PDG de Telsa doit passer à l'action, ce sera dans les jours qui viennent, a déclaré Aron Solomon, analyste juridique en chef d'Esquire Digital, a expliqué au Western Journal la "finalité" de la stratégie de Musk sur Twitter, qui, selon lui, consiste à acquérir une participation majoritaire. Quatre jours plus tard, l'accord pour le siège au conseil d'administration est tombé à l'eau. Dans une lettre ouverte adressée au personnel de Twitter le dimanche soir, le PDG de Twitter, Parag Agrawal, a annoncé que Musk s'était retiré la veille. Il n'y avait guère d'explication pour ce changement de dernière minute, mais à un moment ou à un autre entre mardi et samedi, l'arrangement qui aurait permis à Musk de rejoindre le conseil d'administration s'est effondré.

    Nom : Elon MuskB.png
Affichages : 44488
Taille : 196,5 Ko

    Selon Reuters, des sources anonymes ont déclaré « que Musk avait demandé à Twitter un siège au conseil d'administration avant même l'invitation de la société. » Reuters a également paraphrasé des sources anonymes en disant que « les nouvelles de Musk prenant un siège au conseil d'administration ont fait paniquer certains employés de Twitter sur l'avenir de la capacité de la société de médias sociaux à modérer le contenu. »

    Il ne semble pas que les employés de Twitter aient été enthousiasmés par l'arrivée de Musk au conseil d'administration de l'entreprise, et beaucoup d'entre eux poussent un soupir de soulagement maintenant qu'il est parti. Un chef d'équipe a même répondu au tweet d'Agrawal par un soupir de soulagement, en disant : « J'ai gardé le silence depuis l'annonce parce que je voulais donner à la direction de Twitter une chance de bien faire pour ses employés, et ils l'ont fait. Merci. »

    Le fait que Musk reste en dehors du conseil d'administration ouvre la voie à « un jeu de trônes entre Musk et Twitter, avec une forte probabilité qu'Elon adopte une position plus hostile à l'égard de Twitter et renforce sa participation active dans l'entreprise », a écrit Dan Ives, analyste chez Wedbush. Avant d'offrir à Musk un poste de directeur, Agrawal et les membres du conseil d'administration « ont eu de nombreuses discussions sur l'entrée d'Elon au conseil d'administration, et avec Elon directement », a écrit Agrawal dans sa note aux employés concernant le retrait de Musk de l'accord.

    De nombreux membres de l'aile droite américaine ont considéré le siège de Musk au conseil d'administration comme une victoire pour les conservateurs, une chance de se venger de l'entreprise pour avoir banni Donald Trump en 2020 (entre autres griefs de modération).

    Dans la note, Agrawal indique que la nomination initiale d'Elon était « subordonnée à une vérification des antécédents et à une acceptation formelle ». En l'absence d'autre explication, certains observateurs ont compris que la vérification des antécédents avait révélé des informations qui disqualifiaient Musk en tant que membre du conseil d'administration, ce qui expliquerait également pourquoi tout s'est passé si brusquement et avec si peu d'explications. Il est difficile d'imaginer ce que la vérification aurait pu trouver, mais il faudrait que ce soit quelque chose de juteux. Peut-être Musk prévoit-il de lancer un concurrent de Twitter ?

    « Nous pensions également que le fait qu'Elon soit un fiduciaire de l'entreprise, où il doit, comme tous les membres du conseil, agir dans le meilleur intérêt de l'entreprise et de tous nos actionnaires, était la meilleure voie à suivre. » Agrawal a également écrit : « Il y aura des distractions à venir, mais nos objectifs et nos priorités restent inchangés. Les décisions que nous prenons et la façon dont nous les exécutons sont entre nos mains, et celles de personne d'autre. »

    L'accord qui aurait permis à Musk de siéger au conseil d'administration comportait une stipulation : Musk ne pouvait pas accumuler plus de 14,9 % de la société. Puisqu'il ne fait pas partie du conseil d'administration, il peut acheter autant d'actions qu'il le peut. Une grande partie de sa fortune est constituée d'actions Tesla, de sorte que s'il voulait lancer une offre publique d'achat, il devrait probablement s'associer à une société de capital-investissement ou à un autre financier.

    Twitter n'aurait pas de classes d'actions doubles comme c'est le cas pour de nombreuses entreprises technologiques publiques (Meta, Alphabet, Snap). Ces systèmes laissent les droits de vote, le contrôle aux fondateurs de l'entreprise, ce qui les protège contre un Musk. Sans cela, Twitter pourrait adopter un plan dit « pilule empoisonnée », une mesure coûteuse consistant à vendre des actions à prix réduit pour diluer la participation d'un actionnaire agressif. Kohl's et Papa John's ont tous deux adopté de tels plans au cours des deux dernières années afin d'éviter les investisseurs envahissants.

    Les actions de Twitter, qui ont chuté de 3,7 % dans les échanges avant bourse lundi, ont été frappées ces derniers mois par les craintes qu'elles ne soient pas à la hauteur des objectifs fixés par Dorsey avant son départ, à savoir une augmentation spectaculaire des revenus et des utilisateurs d'ici l'année prochaine. L'action a perdu près de la moitié de sa valeur entre octobre et mars.

    L'entreprise a longtemps eu du mal à concilier son importance culturelle avec un moteur commercial puissant. Fondée en 2006, elle est entrée en bourse près de sept ans plus tard et a vu son action approcher les 70 dollars quelques mois après son introduction en bourse. Mais les actions ont langui par la suite et n'ont pas dépassé les 70 dollars jusqu'à la pandémie, lorsque Twitter et d'autres sociétés internet ont vu leurs utilisateurs augmenter pendant les périodes de blocage.

    La déconnexion entre une entreprise prometteuse et une entreprise qui ne tient pas ses promesses est souvent un appât pour les raiders d'entreprise, qui voient une opportunité d'acheter des actions à bas prix, d'améliorer l'entreprise et de vendre à profit. Rappelez-vous : Elliott a fait exactement cela, rachetant des actions en 2019 avant d'obtenir plusieurs concessions de la part de la direction de Twitter, notamment des objectifs de croissance plus agressifs et un plan de succession pour Dorsey.

    Dorsey a quitté Twitter en novembre, confiant le poste de PDG à Agrawal. L'arrivée de Musk la semaine dernière a fait grimper le titre de manière significative, et même après le repli du pré-marché, les actions sont en hausse de près de 20 % depuis qu'il a dévoilé son actionnariat. Cela signifie que Musk s'est rendu plus cher s'il choisit de jouer à Game of Thrones sur Twitter.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi :

    Elon Musk va rejoindre le conseil d'administration de Twitter après être devenu le premier actionnaire, le dirigeant de Tesla a acquis une participation de 9,2 % dans Twitter Inc.

    Elon Musk a décidé de ne pas rejoindre le conseil d'administration de Twitter. « Je crois que c'est pour le mieux », a déclaré le PDG de Twitter

    Twitter serait en train de mourir, Elon Musk remet en question la plateforme de réseau social, dans laquelle il a pris une participation

    Elon Musk indique qu'il « songe » à quitter son emploi et à devenir un influenceur, tandis qu'il a vendu près d'un milliard de dollars d'actions Tesla
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  19. #19
    Membre expert
    Profil pro
    undef
    Inscrit en
    février 2013
    Messages
    888
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Lot (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : undef

    Informations forums :
    Inscription : février 2013
    Messages : 888
    Points : 3 250
    Points
    3 250
    Par défaut
    Tu m'étonnes que le nid à gaucho-déglingo qu'est Twitter n'ait pas très envie de voir un pote à Trump venir remettre de l'ordre dans leur poubelle.

  20. #20
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Chargé de projets
    Inscrit en
    décembre 2019
    Messages
    220
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 32
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chargé de projets
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2019
    Messages : 220
    Points : 923
    Points
    923
    Par défaut
    Citation Envoyé par 23JFK Voir le message
    Tu m'étonnes que le nid à gaucho-déglingo qu'est Twitter n'ait pas très envie de voir un pote à Trump venir remettre de l'ordre dans leur poubelle.
    A t'entendre Musk et Trump seraient des anges à côté d'eux ??

Discussions similaires

  1. Réponses: 13
    Dernier message: 07/10/2022, 11h01
  2. L'IA de génération de texte d'Elon Musk trop dangereuse pour être rendue publique
    Par Stan Adkens dans le forum Intelligence artificielle
    Réponses: 18
    Dernier message: 12/06/2020, 20h41
  3. Réponses: 4
    Dernier message: 24/04/2019, 18h43
  4. Réponses: 47
    Dernier message: 08/08/2018, 13h24
  5. Réponses: 10
    Dernier message: 25/07/2017, 12h32

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo