IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1241
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    mars 2015
    Messages
    586
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : mars 2015
    Messages : 586
    Points : 1 980
    Points
    1 980
    Par défaut
    Que pensez-vous de la décision prise par la juge James Donato ?
    Qui lui a payé ses dernières vacances ou les études de ses chères têtes blondes?

    Selon vous, le traitement des litiges à travers un arbitrage individuel peut-il tourner en faveur des plaignants ?
    David ne gagne contre Goliath que dans la bible, c'est pourquoi les David se regroupent pour se battre contre le géant dans la vraie vie.

    Ca coute combien de graisser la pate d'un juge?
    Ca aurait couté combien de se battre contre un groupe d'employés?
    Twitter vient d'économiser une montagne de fric.
    Bienvenue dans le capitalisme, tu veux vivre? Montes dans la chaine alimentaire.

  2. #1242
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Anthony
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    novembre 2022
    Messages
    143
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2022
    Messages : 143
    Points : 2 289
    Points
    2 289
    Par défaut Twitter a confirmé qu'il bloquait délibérément de nombreux clients tiers
    Twitter a confirmé qu'il bloquait délibérément de nombreux clients tiers, et évoque le fait d'appliquer "ses règles de longue date sur les API", sans donner plus de détails

    Les utilisateurs de divers clients tiers de Twitter ont été frustrés la semaine dernière par l'arrêt du fonctionnement de leurs applications. Des spéculations ont circulé selon lesquelles Twitter bloquait volontairement des applications, une communication interne semblant corroborer cette hypothèse.

    Aujourd'hui, nous sommes sûrs que c'est le cas, l'entreprise l'ayant confirmé dans un tweet. Twitter affirme qu'il ne fait qu'"appliquer ses règles de longue date en matière d'API", concédant que cela "peut avoir pour conséquence que certaines applications ne fonctionnent pas". Mais la confusion règne chez les développeurs d'applications qui affirment que Twitter ne révèle pas à quelles règles il se réfère.

    Parmi les clients concernés, on trouve notamment Tweetbot et Twitterific, et Twitter reste étrangement énigmatique quant aux règles précises qu'il applique désormais et qui ont entraîné la suppression d'applications populaires. La raison pour laquelle certaines applications fonctionnent et d'autres non n'est pas claire. L'absence de service de communication au sein de l'entreprise depuis l'arrivée d'Elon Musk à sa tête n'arrange rien à la situation.

    Dans un tweet plutôt vague du compte Twitter Dev, l'entreprise a déclaré :

    Craig Hockenberry de Twitterific a déclaré :

    Nous n'avons rien entendu de la part de Twitter. Nous avons respecté les règles de leur API, telles qu'elles ont été publiées, au cours des 16 dernières années. Nous n'avons pas connaissance que ces règles aient changé récemment ni de ce que ces changements pourraient être.

    Une confusion similaire règne chez les développeurs derrière Tweetbot, qui affirment que Twitter n'a rien communiqué au sujet du non-respect des règles de l'API.

    Source : compte Twitter Dev

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    D'après vous, pourquoi Twitter ne révèle-t-il pas ouvertement les règles précises appliquées pour bloquer les clients tiers ?

    Voir aussi :

    Les principaux clients tiers de Twitter cessent de fonctionner, et les développeurs affirment qu'ils n'ont toujours pas reçu de nouvelles de l'entreprise ni d'Elon Musk sur ce qui se passe
    Twitter a créé des listes noires « secrètes » pour limiter la visibilité de certains tweets ainsi que certains comptes de droite
    Twitter empêche ses utilisateurs de partager des liens vers son rival Mastodon
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  3. #1243
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Anthony
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    novembre 2022
    Messages
    143
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2022
    Messages : 143
    Points : 2 289
    Points
    2 289
    Par défaut Plus de 500 annonceurs ont interrompu leurs paiements sur Twitter depuis son rachat par Elon Musk
    Plus de 500 annonceurs ont interrompu leurs paiements sur Twitter depuis son rachat par Elon Musk, provoquant ainsi une baisse de 40 % des revenus publicitaires par rapport à l'année dernière

    Plus de 500 annonceurs de Twitter ont interrompu leurs dépenses sur le site de microblogging depuis le rachat par Elon Musk l'année dernière, a indiqué Siddharth Rao, responsable de l'ingénierie et chargé de la supervision des ingénieurs travaillant sur l'activité publicitaire de Twitter.

    Le 17 janvier, les revenus quotidiens de la société de médias sociaux étaient inférieurs de 40 % à ceux du même jour il y a un an, ajoute le rapport.

    La baisse des revenus de l'entreprise a été rapportée pour la première fois par la newsletter technologique Platformer mardi.

    Depuis que M. Musk a pris le contrôle de Twitter en octobre dernier, les annonceurs ont fui en réaction au licenciement de milliers d'employés par le milliardaire et à la mise en place précipitée d'une fonction de vérification payante qui a permis à des escrocs de se faire passer pour des entreprises sur Twitter.

    La plateforme de médias sociaux est récemment revenue sur son interdiction des publicités politiques en 2019 et a déclaré qu'elle allait assouplir sa politique publicitaire pour les "publicités basées sur des causes" aux États-Unis et aligner sa politique publicitaire sur celle de la télévision et d'autres médias.

    Nom : twitter.jpg
Affichages : 975
Taille : 23,0 Ko

    Source : Siddharth Rao, responsable de l'ingénierie et chargé de la supervision des ingénieurs travaillant sur l'activité publicitaire de Twitter

    Et vous ?

    Selon vous, est-il surprenant de voir les annonceurs fuir la plateforme ?
    Pensez-vous que cette baisse des revenus publicitaires aura un impact sur la politique générale d'Elon Musk concernant Twitter ?

    Voir aussi :

    Twitter admet qu'il pourrait perdre des annonceurs et du personnel en raison de la prise de contrôle d'Elon Musk
    Twitter va introduire de nouveaux contrôles pour les placements publicitaires, afin de rassurer et d'attirer à nouveau les annonceurs
    Elon Musk peine à ramener les annonceurs sur Twitter, malgré les nombreuses réunions entamées
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  4. #1244
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mai 2018
    Messages
    1 867
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 32
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : mai 2018
    Messages : 1 867
    Points : 139 287
    Points
    139 287
    Par défaut Twitter propose Blue pour Android à 11 dollars par mois et lance un forfait annuel pour le Web
    Twitter a annoncé mercredi qu'il fixerait le prix de l'abonnement Twitter Blue pour Android à 11 dollars par mois, le même prix que pour les abonnés iOS, et lancerait un forfait annuel pour le Web

    La coche bleue - auparavant gratuite pour les comptes vérifiés de politiciens, de personnalités célèbres, de journalistes et d'autres personnalités publiques - sera désormais ouverte à toute personne prête à payer.

    Elle a été mise en place l'année dernière pour aider Twitter à accroître ses revenus, alors que son propriétaire Elon Musk se bat pour conserver les annonceurs.

    Les utilisateurs d'Android de Google pourront acheter l'abonnement mensuel de Twitter Blue pour 11 dollars, soit le même prix que pour les utilisateurs d'iOS d'Apple, a indiqué Twitter sur son site Web.

    Le prix plus élevé pour les utilisateurs d'Android est susceptible de compenser les frais facturés par le Google Play Store d'Android, comme l'App Store d'Apple.

    Le plan annuel pour l'abonnement à Blue, uniquement disponible sur le Web, a été fixé à 84 dollars, soit une réduction par rapport au prix de l'abonnement mensuel sur le Web, qui est de 8 dollars.

    Nom : 960x0.jpg
Affichages : 949
Taille : 15,1 Ko

    La réduction pour les utilisateurs du Web serait disponible dans les pays suivants : États-Unis, Canada, Royaume-Uni, Japon, Nouvelle-Zélande et Australie, a indiqué Twitter.

    Plus tôt en décembre, Elon Musk a ajouté que le tick bleu de base de Twitter comportera deux fois moins de publicités et que la plateforme de médias sociaux proposera un niveau supérieur sans publicité d'ici l'année prochaine.

    Source : Twitter

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?
    Avez-vous l'intention de payer l'abonnement Blue Twitter ?

    Voir aussi :

    Elon Musk relance Twitter Blue avec de nouveaux mécanismes pour empêcher l'usurpation d'identité, les utilisateurs sur iOS supporteront la commission prélevée par Apple en payant 11 $ au lieu de 8

    Le cercle restreint de Musk a travaillé tout le week-end pour consolider les plans de licenciement de Twitter, la première série des licenciements visera 25 % des effectifs

    Twitter demande à certains travailleurs licenciés de revenir après avoir réduit les effectifs de moitié, certains d'entre eux ont été licenciés par erreur, l'expérience des autres est nécessaire
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  5. #1245
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    7 450
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 7 450
    Points : 178 335
    Points
    178 335
    Par défaut Twitter interdit officiellement les clients tiers dans la mise à jour de ses règles destinées aux développeurs
    Twitter interdit officiellement les clients tiers dans la mise à jour de ses règles destinées aux développeurs,
    marquant la fin de l'aventure pour des applications comme Twitterific qui ont contribué à la popularité du réseau social

    Twitter a mis à jour ses règles de développement pour interdire les clients tiers, près d'une semaine après avoir bloqué sans ménagement l'accès des applications à sa plate-forme, n'offrant presque aucune explication sur ce qui se passait. Les nouvelles règles stipulent que vous ne pouvez pas utiliser l'API ou le contenu de Twitter pour « créer ou tenter de créer un substitut ou un service ou produit similaire aux applications Twitter ».

    Bien qu'il n'y ait toujours pas eu d'annonce, Twitter a mis à jour son accord de développeur afin que les clients tiers soient désormais interdits. Au cours de la semaine dernière, nous avons déjà vu Tweetbot et Twitterific rendus inutiles après que la société ait bloqué l'accès à l'API.

    Twitter a déclaré plus tard qu'il ne faisait qu'appliquer des règles de longue date, mais n'a fourni aucun détail ni clarification. Cette fois-ci, une mise à jour a été faite sur son Accord Développeurs (visiblement uniquement dans sa version américaine pour le moment qui date du 19 janvier 2023 tandis que la dernière modification dans la version française date du 10 octobre 2022). Dans la mise à jour, il est interdit la création « d'un service ou produit de substitution ou similaire aux applications Twitter » ; en clair, les applications Twitter tierces sont désormais interdites.

    Nom : twitter.png
Affichages : 1570
Taille : 52,4 Ko

    Les règles, mises à jour jeudi, précisent ce que cela signifie : « Applications Twitter » fait référence aux « produits, services, applications, sites Web, pages Web, plates-formes et autres offres destinées aux consommateurs de la société, y compris, sans s'y limiter, ceux proposés sur https://twitter.com et les applications mobiles de Twitter ». La clause interdisant les services alternatifs a été ajoutée aux règles avec la mise à jour la plus récente, selon la Wayback Machine.

    Le changement de règle intervient après que Twitter a silencieusement cassé plusieurs clients Twitter tiers populaires comme Tweetbot et Twitterific depuis le 12 janvier. À ce moment, les développeurs derrière les applications (dont beaucoup ont historiquement façonné toute l'expérience utilisateur de Twitter - Twitterific a été créé avant que Twitter n'ait sa propre application iOS native. Et ils ont gagné en popularité ces dernières années, en partie grâce à leur manque de publicités) ont déclaré qu'ils n'avaient reçu aucune communication de la société sur ce qui se passait. Puis, le 17 janvier, le compte développeur de l'entreprise a tweeté qu'il « appliquait ses règles d'API de longue date », ce qui « peut entraîner le dysfonctionnement de certaines applications ».

    La décision semble peu susceptible de s'attirer les faveurs du public à un moment où la plate-forme est confrontée à des défis sur plusieurs fronts. Dans un billet de blog, Sean Heber de Twitterrific a qualifié Twitter de « de plus en plus capricieux » et d'une entreprise qu'il « ne reconnaît plus comme étant digne de confiance et avec laquelle il ne veut plus travailler ». Matteo Villa, le développeur de Fenix, a qualifié le manque de communication « d'insultant » (Twitter n'a pas de service de communication pour le moment).

    Nom : twitterrific.png
Affichages : 1524
Taille : 366,2 Ko

    Twitterrific : la fin d'une époque

    Ci-dessous, un extrait du billet de Twitterrific.

    Twitterrific a été interrompu.

    Une phrase qu'aucun d'entre nous n'a voulu écrire, mais, depuis un moment déjà, nous avons pensé qu'il aurait fallu l'écrire un jour. Nous ne nous attendions pas à l'écrire si tôt, cependant, et certainement pas sans avoir eu le temps de vous prévenir que cela arrivait. Nous sommes désolés de dire que la disparition soudaine et indigne de l'application est due à un changement de politique non annoncé et non documenté par un Twitter de plus en plus capricieux - un Twitter que nous ne reconnaissons plus comme digne de confiance et avec lequel nous ne voulons plus travailler.

    Depuis 2007, Twitterrific a aidé à définir la forme de l'expérience Twitter. C'était le premier client de bureau, le premier client mobile, l'une des toutes premières applications de l'App Store, un lauréat du prix Apple Design, et il a même contribué à redéfinir le mot "tweet" dans le dictionnaire. Ollie, la mascotte bluebird de Twitterrific, était si populaire qu'elle a même incité Twitter à adopter plus tard son propre logo bluebird. Notre petite application a fait une grande brèche dans le monde !

    Aucune de ces réalisations incroyables n'aurait été possible sans le soutien généreux et loyal de vous, nos merveilleux clients et fans. Votre soutien financier a peut-être payé les factures, mais votre soutien spirituel a enrichi nos âmes et pour cela nous ne vous remercierons jamais assez. Vous avez changé nos vies pour toujours.

    Mais, même si cela nous fait mal de le dire, Twitterrific pour iOS et macOS a maintenant été supprimé des deux App Stores. Si vous aviez un abonnement sur iOS, il sera automatiquement annulé par l'App Store.

    Enfin, si vous étiez abonné à Twitterrific pour iOS, nous vous prions de bien vouloir envisager de ne pas demander de remboursement à Apple. La perte de revenus continus et récurrents de Twitterrific va déjà nuire considérablement à notre entreprise, et tout remboursement viendra directement de nos poches - pas de Twitter ni d'Apple. Pour faire simple, des milliers de remboursements seraient dévastateurs pour une petite entreprise comme la nôtre.

    Bien que ce chapitre soit terminé, notre histoire n'est pas terminée. Tant que nous le pourrons, nous continuerons à améliorer nos autres applications, à créer de nouvelles applications, à faire un travail de conception incroyable pour nos clients et à publier de superbes fonds d'écran sur Wallaroo et Patreon. Rester dans les parages!

    Une entreprise sous pression

    Twitter est soumis à une immense pression pour réaliser des bénéfices (ou du moins, atteindre le seuil de rentabilité) alors que les annonceurs fuient la plate-forme suite à des politiques de contenu imprévisibles et en évolution rapide. La société, qui a une dette de 12,5 milliards de dollars, doit payer 300 millions de dollars lors de son premier paiement d'intérêts et a perdu une valeur estimée à 4 milliards de dollars depuis que Musk l'a acquise fin octobre 2022. Fidelity a récemment réduit la valeur de sa participation sur Twitter de 56 %.

    Des plaintes en cascade

    Pour réduire les coûts, Twitter n'a pas payé le loyer de son siège social à San Francisco ni de l'un de ses bureaux mondiaux depuis des semaines. D'ailleurs, le propriétaire de son siège social l'a poursuivi en justice. Twitter a également refusé de payer une facture de 197 725 dollars pour des vols charters privés effectués la semaine de la prise de contrôle de Musk, selon une copie d'une plainte déposée devant le tribunal de district du New Hampshire.

    Les dirigeants de Twitter ont également discuté des conséquences du refus des indemnités de départ à des milliers de personnes qui ont été licenciées depuis la prise de contrôle, ont déclaré deux personnes proches des pourparlers. Et Musk a menacé les employés de poursuites s'ils parlent aux médias et « agissent d'une manière contraire à l'intérêt de l'entreprise ».

    Une plainte indique que Twitter n'a pas payé une facture de 1 092 000 $ dans un contrat de logiciel qui n'expire qu'à la fin de 2024, et que la société dirigée par Elon Musk a apparemment l'intention de ne pas verser au fournisseur des paiements supplémentaires de 7 millions de dollars. Imply Data, Inc. a poursuivi Twitter devant la Cour supérieure de Californie du comté de San Francisco, alléguant une rupture de contrat.

    Imply Data Inc. affirme qu'après avoir payé des factures totalisant environ 4,4 millions de dollars dans le cadre d'un contrat de services logiciels propriétaires qui court jusqu'en 2024, Twitter n'a pas payé sa facture trimestrielle du 30 novembre et « a renoncé à toute obligation de payer de futures factures », selon la plainte déposée devant le tribunal de l'État de San Francisco. Imply a estimé ses dommages à plus de 8 millions de dollars.

    Imply, qui a été fondée en 2015 et est basée à Burlingame, en Californie, a déclaré que son procès marque un « exemple flagrant » du refus de Twitter de payer ce qu'il doit à d'autres entreprises « sans motif valable ».

    Dans la plainte, Imply a déclaré qu'avant l'arrivée de Musk, Twitter avait versé à la société de logiciels plus de 10 millions de dollars sur quatre ans et « a toujours été très satisfait du produit d'Imply et de ses services de maintenance et d'assistance associés ». Une décision a été prise à la mi-2021 de prolonger leur contrat de trois ans supplémentaires.

    Citation Envoyé par aperçu de la plainte
    Selon des articles de presse, Twitter refuse de payer ses vendeurs et fournisseurs sans motif valable depuis l'acquisition de l'entreprise par l'homme le plus riche du monde, Elon Musk. Ce procès implique un tel cas flagrant. Depuis plus de quatre ans, Imply a concédé sous licence son logiciel propriétaire à Twitter, et Twitter a payé Imply plus de 10 millions de dollars. Twitter a toujours été très satisfait du produit d'Imply et de ses services de maintenance et d'assistance associés.

    Ainsi, à la mi-2021, les parties ont prolongé la durée de leur licence logicielle et de leur contrat de service pour trois années supplémentaires du 1er octobre 2021 au 30 septembre 2024. Twitter a ensuite effectué les quatre premiers paiements trimestriels de 1 092 000 $, soit un total d'environ 4,4 millions de dollars.

    Cependant, peu de temps après la clôture de l'achat de Twitter par Musk, Twitter a refusé de payer la facture trimestrielle impayée, qui était due le 30 novembre 2022, et Twitter a décliné toute obligation de payer les futures factures d'Imply, malgré le libellé sans ambiguïté de la licence du logiciel et du contrat de service exigeant que Twitter le fasse. Imply a donc subi un préjudice d'un montant à prouver au procès, mais qui dépassera 8 millions de dollars plus les intérêts avant jugement et les honoraires et frais d'avocat
    Imply développe une base de données basée sur le logiciel open source Apache Druid ainsi que des produits de gestion et de surveillance des clusters Druid.

    Le New York Times a rapporté le 22 novembre que Twitter se débarrassait de certains fournisseurs. La plainte d'Imply note la couverture médiatique de Twitter refusant de payer les vendeurs et dit : « Ce procès implique un cas aussi flagrant ». Imply a téléchargé (upload) la facture de 1 092 000 $ sur le portail des fournisseurs de Twitter, et la facture a été approuvée par Twitter le 5 octobre, selon la plainte. « Le 28 novembre 2022, lorsqu'Imply a accédé au portail du fournisseur, Imply a appris que Twitter avait supprimé la facture et clôturé le contrat de licence », indique le procès.

    Twitter Blue, une bouée de sauvetage ?

    Les mesures agressives indiquent que Musk continue de réduire les dépenses et de plier ou de rompre les accords précédents de Twitter pour faire sa marque. Son règne a été caractérisé par le chaos, une série de démissions et de licenciements, des annulations des suspensions de comptes et des règles précédentes de la plate-forme et des décisions capricieuses qui ont fait fuir les annonceurs.

    Musk a ailleurs tenté d'économiser environ 500 millions de dollars en coûts non liés à la main-d'œuvre, en fermant un centre de données et en cherchant à gagner de l'argent grâce à une vente aux enchères des articles de bureau.

    Twitter pousse également fortement son plan Twitter Blue (maintenant avec une option annuelle), visant à en faire un moteur de profit. Il prévoit de lever son interdiction des publicités politiques, à la recherche de dollars de campagne lors des élections américaines de 2024. Et la société envisagerait de vendre des noms d'utilisateur par des enchères en ligne.

    Sources : politique de Twitter, billet Twitterrific

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  6. #1246
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    avril 2021
    Messages
    187
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 42
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web

    Informations forums :
    Inscription : avril 2021
    Messages : 187
    Points : 282
    Points
    282
    Par défaut
    Musk continue de "libérer l'oiseau", encore et toujours.

  7. #1247
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2022
    Messages
    565
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 42
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : août 2022
    Messages : 565
    Points : 0
    Points
    0
    Par défaut
    J'utilise Twitter depuis des années et je n'ai jamais entendu parlé de "Twitterrific" ...

    Je veux bien que les gens trouvent tout et n'importe quoi pour s'en prendre indirectement à Elon Musk parce qu'il fait rager les wokistes, mais bon ...

  8. #1248
    Chroniqueuse Actualités

    Femme Profil pro
    Rédacteur Web
    Inscrit en
    mars 2020
    Messages
    578
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur Web

    Informations forums :
    Inscription : mars 2020
    Messages : 578
    Points : 10 337
    Points
    10 337
    Par défaut Twitter est poursuivi en justice par des experts non rémunérés engagés pour la bataille juridique contre Musk.
    Twitter est poursuivi en justice par des experts non rémunérés engagés pour la bataille juridique contre Elon Musk,
    mais ce dernier ne veut pas les payer

    Twitter fait l'objet d'une action en justice de la part d'une société de conseil, Charles River Associates (CRA), qui affirme qu'on lui doit deux millions de dollars pour le travail qu'elle a effectué afin de faire passer en force le rachat par Elon Musk. Elon Musk avait annoncé son intention de racheter Twitter en avril 2022, avant de tenter de se retirer de l'opération trois mois plus tard. Twitter avait donc entamé une procédure judiciaire, avant que Musk ne change à nouveau d'avis et achète Twitter pour 44 milliards de dollars en octobre. Aujourd’hui, la société de conseil affirme n'avoir jamais été payée pour le travail qu'elle a effectué dans le cadre du procès qui a forcé Elon Musk à conclure son achat de l'entreprise.

    Nom : Screenshot_2023-01-24 factures impayees – Recherche Google.png
Affichages : 1334
Taille : 69,8 Ko

    Jeudi dernier, Charles River Associates a intenté une action en justice contre Twitter devant un tribunal de l'État du Massachusetts. Les documents judiciaires révèlent que dans le cadre du litige Musk, l'équipe juridique de Twitter a demandé à CRA de fournir des services de consultation d'experts à Twitter. Les entreprises ont conclu un accord en août 2022, et CRA a commencé un travail préliminaire sur les documents, selon les documents judiciaires. Le procès de Twitter contre Musk s'est arrêté après qu'il a procédé à l'acquisition, mais CRA cherche maintenant à récupérer l'argent qu'elle dit lui être encore dû.

    Charles River Associates affirme avoir été embauché par Twitter peu de temps après que Twitter ait intenté un procès à Musk pour son refus de conclure leur accord de fusion de 44 milliards de dollars. Musk a finalement conclu l'achat fin octobre après qu'il soit devenu évident qu'il allait probablement perdre au tribunal. Du 15 août au 27 octobre 2022, « CRA a fourni tous les travaux et services de consultation d'experts demandés à Twitter et à son conseiller juridique dans le cadre du litige Musk et conformément aux termes et conditions du contrat », selon la plainte déposée la semaine dernière à la Cour supérieure du comté de Suffolk à Boston, Massachusetts. L'action en justice indique que « Twitter a violé le contrat en ne payant pas toutes les factures de CRA », qui s'élèvent à 2,19 millions de dollars.

    CRA réclame le montant total des factures et des dommages et intérêts doubles ou triples en raison de la « violation intentionnelle et trompeuse du contrat de conseil par Twitter, plus les intérêts, les coûts et les frais de justice ». Twitter n'a pas non plus suivi la procédure convenue pour faire opposition aux factures, a déclaré la CRA. Twitter a convenu, conformément aux termes du contrat, que toute « objection concernant les factures de CRA doit être faite par le client par écrit dans les cinq (5) jours ouvrables suivant la réception de la facture à laquelle l'objection est faite… Twitter n'a jamais fourni d'objection à CRA en ce qui concerne les factures de CRA», indique l'action en justice.

    La plainte indique que « CRA et son consultant principal, le professeur Mark Zmijewski, ont été engagés par Twitter pour fournir des services de conseil économique liés au rapport de réfutation d'expert et au témoignage de réfutation d'expert prévus par le professeur Zmijewski, qui devaient réfuter le rapport d'expert et le témoignage de l'un des experts des parties Musk, Yvette Austin Smith ». Le travail de CRA comprenait « la recherche et l'analyse sous-jacentes aux opinions d'experts à inclure dans le rapport de réfutation d'expert, la préparation des projets de rapport, et d'autres conseils d'experts et de soutien au contentieux sous la direction du conseiller juridique de Twitter », d’après l'action en justice.

    La plainte décrit les tentatives de CRA de se faire payer pour son travail après que Musk ait, à contrecœur, achevé son achat de Twitter au lieu de continuer à combattre le procès. CRA dit n'avoir reçu aucune réponse à une série de messages qu'elle a envoyés au sujet des factures impayées au cours du mois qui a suivi l'achat par Musk. L'action en justice de CRA est l'une des nombreuses allégations selon lesquelles Twitter, propriété de Musk, a refusé de payer des factures pour des services fournis avant qu'il ne rachète la société.

    Les poursuites contre le réseau social se multiplient depuis la prise de pouvoir d'Elon Musk

    Depuis qu'il a pris le contrôle de Twitter, le milliardaire a réduit les coûts. Il a licencié la moitié du personnel et a retenu le loyer du siège de la société à San Francisco et d'autres bureaux dans le monde. Twitter a été poursuivi pour avoir omis de payer 136 250 $ de loyer pour ses bureaux à San Francisco. Le propriétaire, Columbia Reit - 650 California LLC, a déclaré avoir informé Twitter le 16 décembre qu'il serait en défaut sur son bail pour le 30e étage de l'immeuble Hartford dans cinq jours à moins que le loyer ne soit payé. Le locataire ne s'est pas conformé, a déclaré Columbia Reit dans la plainte, déposée jeudi devant le tribunal d'État de San Francisco. Twitter n'a pas payé de loyer pour son siège social ni pour aucun de ses autres bureaux mondiaux, depuis des semaines. Ces mesures interviennent alors que Musk doit faire face au premier paiement de la dette de 12,5 milliards de dollars qu'il a contractée pour acquérir Twitter.

    Une plainte indique que Twitter n'a pas payé une facture de 1 092 000 $ dans un contrat de logiciel qui n'expire qu'à la fin de 2024, et que la société dirigée par Elon Musk a apparemment l'intention de ne pas verser au fournisseur des paiements supplémentaires de 7 millions de dollars. Imply Data, Inc. a poursuivi Twitter devant la Cour supérieure de Californie du comté de San Francisco, alléguant une rupture de contrat.

    Imply Data Inc. affirme qu'après avoir payé des factures totalisant environ 4,4 millions de dollars dans le cadre d'un contrat de services logiciels propriétaires qui court jusqu'en 2024, Twitter n'a pas payé sa facture trimestrielle du 30 novembre et « a renoncé à toute obligation de payer de futures factures », selon la plainte déposée devant le tribunal de l'État de San Francisco. Imply a estimé ses dommages à plus de 8 millions de dollars. Imply, qui a été fondée en 2015 et est basée à Burlingame, en Californie, a déclaré que son procès marque un « exemple flagrant » du refus de Twitter de payer ce qu'il doit à d'autres entreprises « sans motif valable ».

    Dans la plainte, Imply a déclaré qu'avant l'arrivée de Musk, Twitter avait versé à la société de logiciels plus de 10 millions de dollars sur quatre ans et « a toujours été très satisfait du produit d'Imply et de ses services de maintenance et d'assistance associés ». Une décision a été prise à la mi-2021 de prolonger leur contrat de trois ans supplémentaires.

    Twitter a également été poursuivi en justice en décembre pour ne pas avoir payé les factures de jet privé pour les vols pris par d'anciens cadres avant que Musk ne conclue son acquisition. La plainte survient également alors que Musk est confronté à un procès pour fraude boursière suite à son tweet d'août 2018 dans lequel il a déclaré avoir obtenu des fonds pour privatiser Tesla. Un groupe d'actionnaires affirme que son annonce a fait trembler les marchés et a fait perdre des millions de dollars aux investisseurs.

    Source : Plainte

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi :

    Twitter a cessé de payer le loyer des bureaux et envisage de ne pas verser d'indemnités de départ aux anciens employés, entre autres mesures pour réduire davantage les coûts

    Le Twitter d'Elon Musk licencie « presque tous » ses employés en Afrique sans offrir d'indemnités de départ et sans mentionner les noms des collaborateurs remerciés dans les avis de licenciement

    Les licenciements sur Twitter se poursuivent en 2023 : Elon Musk aurait licencié le personnel de modération du contenu en Irlande et à Singapour, Twitter a perdu environ 5000 sur ses 7500 travailleurs

    Twitter empêche ses utilisateurs de partager des liens vers son rival Mastodon, affichant un message indiquant que le site est «potentiellement dangereux». Le compte Twitter de Mastodon a été suspendu
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  9. #1249
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Chargé de projets
    Inscrit en
    décembre 2019
    Messages
    243
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 32
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chargé de projets
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2019
    Messages : 243
    Points : 1 016
    Points
    1 016
    Par défaut
    So 2023, Musk va faire couler Twitter et tout le monde applaudit celui qu'ils considèrent comme un pionnier mais qui n'est en fait qu'un énième capitaliste en quête de profit à tout prix. Son narratif change pour coller à 2023 mais sinon rien de nouveau sous le soleil : il détruira tout, hommes, environnement et sociétés, sur son passage.

    Il n'y a plus d'employés, les factures ne sont pas payées, il a les mêmes idées que les autres plateformes pour refaire entrer l'argent. Idées qui ont déjà prouvées qu'elle ne marchait pas (payer pour ne pas avoir de pubs, payer pour un compte validé, payer payer payer).

    Bref c'est la fin mais quelque chose me dit qu'il y avait un léger litige entre le gouv US et twitter depuis le coup d'état de Trump. C'est la punition.

  10. #1250
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Analyste d'exploitation
    Inscrit en
    juin 2022
    Messages
    81
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 37
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste d'exploitation

    Informations forums :
    Inscription : juin 2022
    Messages : 81
    Points : 299
    Points
    299
    Par défaut
    Personnellement, je déteste Musk, mais je suis complètement en faveur de la destruction totale de Twitter.
    Cela fait des années déjà que ces réseaux ont affirmé utiliser la haine pour augmenter artificiellement leurs revenus.

    La vraie question est : Combien ont ils payé en corruption lobby pour éviter un démantèlement ?

  11. #1251
    Membre extrêmement actif
    Femme Profil pro
    Webmarketer
    Inscrit en
    janvier 2021
    Messages
    397
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmarketer

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2021
    Messages : 397
    Points : 734
    Points
    734
    Par défaut
    J'espère seulement quils obtiendront leur argent avant que Twitter ne se déclare en faillite.

  12. #1252
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    7 450
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 7 450
    Points : 178 335
    Points
    178 335
    Par défaut Twitter est (encore) poursuivi pour non-paiement de loyer de bureaux depuis la prise de pouvoir d'Elon Musk
    Twitter est (encore) poursuivi à San Francisco pour non-paiement de loyer de bureaux depuis la prise de pouvoir d'Elon Musk.
    En tout, ce bailleur lui réclame 10 millions de dollars

    Twitter est poursuivi pour non-paiement présumé du loyer par le propriétaire de son siège social américain à San Francisco, le dernier de plusieurs procès disant que Twitter a cessé de payer ses factures après qu'Elon Musk a acheté la société. La plainte, déposée vendredi par SRI Nine Market Square LLC, indique que Twitter loue 462 855 pieds carrés (environ 43 000 mètres carrés) sur huit étages du bâtiment 1355 Market Street, mais n'a pas payé 3,36 millions de dollars de loyer dû en décembre 2022. Twitter a également omis de payer un loyer de 3,43 millions de dollars en janvier 2023, selon la plainte déposée devant la Cour supérieure de Californie du comté de San Francisco.

    SRI avait une lettre de crédit avec Twitter d'un montant de 3,6 millions de dollars « en garantie de l'exécution par le défendeur de ses obligations en vertu du bail », indique la plainte. Parce que Twitter n'a pas payé le loyer, SRI a encaissé les 3,6 millions de dollars grâce à la lettre de crédit, dont la valeur est désormais tombée à 1 $, selon la plainte. Twitter aurait omis de reconstituer la lettre de crédit comme l'exige le bail.

    SRI a déclaré que le bail oblige également Twitter à augmenter la lettre de crédit de 10 millions de dollars lors d'un transfert de contrôle et qu'un tel transfert a eu lieu lorsque Musk a acheté Twitter fin octobre. SRI a déclaré avoir envoyé à Twitter une demande d'augmentation de la lettre de crédit de 10 millions de dollars en novembre, mais que Twitter avait répondu à l'avis en affirmant qu'il n'était pas tenu de s'y conformer.

    Dans sa plainte, le propriétaire de l'immeuble réclame 3,16 millions de dollars plus les frais de retard et les intérêts pour loyer impayé, des dommages-intérêts supplémentaires pour la violation du bail par Twitter et une déclaration selon laquelle Twitter est obligé d'augmenter la lettre de crédit de 10 millions de dollars.

    Exposé des motifs

    Le ou vers le 20 avril 2011, le demandeur, en tant que propriétaire, et le défendeur, en tant que locataire, ont conclu un bail commercial écrit pour les 7e, 8e et 9e étages de l'immeuble, d'une superficie d'environ 162 906 pieds carrés louables. Le demandeur et le défendeur ont par la suite signé quinze modifications de bail. Le bail commercial initial et ses modifications ultérieures sont collectivement appelés le « bail ». Une copie fidèle et correcte du Bail est jointe en tant qu'Annexe 1 et intégrée aux présentes par cette référence.

    Conformément au Bail, tel que modifié, le Défendeur est le locataire des 2e, 5e, 6e, 7e, 8e, 9e, 10e et 11e étages de l'Immeuble (collectivement, ci-après les «Locaux»), composé d'environ 462 855 carrés louables pieds.

    Le Défendeur est entré et reste en possession des Locaux.

    Conformément aux paragraphes 5 et 7 du bail, le défendeur est tenu de payer le loyer mensuel et le loyer supplémentaire au plus tard le premier jour de chaque mois civil. Le loyer mensuel et le loyer additionnel des Locaux pour janvier 2023 totalisent 3 427 722,14 $.

    Conformément au paragraphe 6 du bail, tel que modifié, le demandeur détenait une lettre de crédit (« LOC ») d'un montant de 3 629 331,65 $ en garantie de l'exécution par le défendeur de ses obligations en vertu du bail.

    Conformément au paragraphe 13 du bail, lors d'un transfert de contrôle du défendeur, le défendeur était tenu de faire en sorte que la LOC remise au demandeur en vertu du bail soit augmentée d'une somme de dix millions de dollars (10 000 000,00 $).

    Le demandeur est informé et estime que, en octobre 2022 ou vers cette date, il y a eu un transfert de contrôle du défendeur, tel que défini dans le bail.

    Le 22 novembre 2022 ou vers cette date, le demandeur a signifié au défendeur une demande d'augmentation de la ligne de crédit de 10 000 000 $ conformément aux paragraphes 13 et 25 du bail. Une copie fidèle et correcte de cette demande est jointe aux présentes en tant qu'Annexe 2 et incorporée aux présentes par cette référence. Le défendeur n'a pas, dans le délai spécifié dans l'avis, ou à tout autre moment par la suite, augmenté le LOC de 10 000 000 $. Au lieu de cela, le défendeur a soutenu, en réponse à l'avis du demandeur, qu'il n'était pas tenu d'augmenter le LOC de 10 000 000 $ lors d'un transfert de contrôle du défendeur aux termes du bail.

    Le défendeur n'a pas payé le loyer mensuel et le loyer supplémentaire dus en vertu du bail pour le mois de décembre 2022 d'un montant approximatif de 3 363 815,29 $.

    Le ou vers le 5 décembre 2022, le demandeur a signifié au défendeur un avis de défaut en vertu du paragraphe 25 du bail concernant le défaut du défendeur de payer le loyer mensuel et le loyer supplémentaire dus pour le mois de décembre 2022. Le défendeur n'a pas, dans le délai spécifié dans l'avis de défaut ou à tout autre moment par la suite, payé le loyer mensuel et le loyer supplémentaire dus en vertu du bail pour le mois de décembre 2022. En conséquence, un cas de défaut s'est produit en raison du défaut du défendeur de payer le loyer mensuel et le loyer supplémentaire pour le mois de décembre 2022.

    Le 13 décembre 2022 ou vers cette date, le demandeur a informé le défendeur, conformément au paragraphe 6 du bail, que le demandeur prélevait sur la lettre de crédit un montant de 3 363 815,29 $ en raison du cas de défaut résultant du défaut du défendeur de payer le loyer mensuel et le loyer supplémentaire pour le mois de décembre 2022.

    Le demandeur a ensuite été crédité de 3 363 815,29 $ contre le LOC. Le demandeur est informé et estime que 265 516,36 $ sont restés sous la lettre de crédit après le paiement au demandeur.

    Le ou vers le 28 décembre 2022, le demandeur a signifié au défendeur une demande, conformément aux paragraphes 6 et 25 du bail, de reconstituer le LOC d'un montant de 3 363 815,29 $ dans les trente jours suivant la demande. Une copie fidèle et correcte de la demande est jointe aux présentes en tant que pièce 3 et incorporée aux présentes par cette référence. À la date de la présente plainte, le défendeur n'a pas reconstitué le LOC d'un montant de 3 363 815,29 $, comme l'exige le bail.

    Le défendeur a de nouveau violé le bail en omettant de payer le loyer mensuel et le loyer supplémentaire dus en vertu du bail pour le mois de janvier 2023 d'un montant de 3 427 722,14 $.

    Le ou vers le 4 janvier 2023, le demandeur a signifié au défendeur un avis de défaut en vertu du paragraphe 25 du bail concernant le défaut du défendeur de payer le loyer mensuel et le loyer supplémentaire dus en vertu du bail pour le mois de janvier 2023. Le défendeur n'a pas, dans le délai spécifié dans l'avis de défaut ou à tout autre moment par la suite, payé le loyer mensuel et le loyer supplémentaire dus en vertu du bail pour le mois de janvier 2023. En conséquence, un cas de défaut s'est produit en raison du défaut du défendeur de payer le loyer mensuel et le loyer supplémentaire pour le mois de janvier 2023. Une copie fidèle et correcte de l'avis de défaut de janvier 2023, y compris les confirmations de livraison, est jointe aux présentes en tant qu'annexe 4 et intégrée aux présentes par cette référence.

    Le 10 janvier 2023 ou vers cette date, le demandeur a informé le défendeur, conformément au paragraphe 6 du bail, que le demandeur prélevait sur la lettre de crédit un montant de 265 515,36 $ en raison du cas de défaut résultant du défaut du défendeur de payer le loyer mensuel et le loyer supplémentaire pour le mois de janvier 2023.

    Le ou vers le 13 janvier 2023, le demandeur a été crédité de 265 515,36 $ contre le LOC. Le demandeur est informé et estime qu'il reste 1,00 $ sous la lettre de crédit après le paiement au demandeur.

    Le 18 janvier 2023 ou vers cette date, le demandeur a signifié au défendeur une demande, conformément aux paragraphes 6 et 25 du bail, de reconstituer la LOC d'un montant de 265 515,36 $ dans les trente jours suivant la demande. Une copie fidèle et correcte de la demande est jointe en pièce jointe 5 et incorporée ici par cette référence. À la date de la présente plainte, le défendeur n'a pas reconstitué le LOC d'un montant de 265 515,36 $, comme l'exige le bail.

    Nom : allen.png
Affichages : 929
Taille : 15,5 Ko

    Quatre autres poursuites allèguent un non-paiement

    Twitter fait face à une plainte similaire devant la Haute Cour de Londres. Britain's Crown Estate, une entreprise commerciale indépendante qui gère le portefeuille immobilier appartenant à la monarchie, a déclaré lundi qu'elle avait engagé des poursuites judiciaires contre Twitter pour des loyers présumés impayés sur son siège à Londres.

    La plainte SRI est la deuxième action en justice contre Twitter déposée par un propriétaire devant la Cour supérieure du comté de San Francisco. La plainte précédente, déposée par Columbia REIT-650 California LLC, a déclaré que Twitter n'avait pas payé le loyer de 136 000 $ à la tour de bureaux 650 California Street à San Francisco. L'espace a été loué par une société de publicité mobile achetée par Twitter en mai 2020.

    Cette dernière plainte n'est pas vraiment une surprise en raison d'un rapport antérieur indiquant que Twitter ne payait pas de loyer pour le siège social et d'autres bâtiments. En fait, pour réduire les coûts, Twitter n'a pas payé le loyer de son siège social à San Francisco ni de l'un de ses bureaux mondiaux depuis des semaines, ont déclaré trois personnes proches de l'entreprise. Twitter a également refusé de payer une facture de 197 725 dollars pour des vols charters privés effectués la semaine de la prise de contrôle de Musk, selon une copie d'une plainte déposée devant le tribunal de district du New Hampshire.

    Nom : impayes.png
Affichages : 902
Taille : 60,4 Ko

    Twitter fait également l'objet d'une action en justice de la part d'une société de conseil, Charles River Associates (CRA), qui affirme que l'entreprise lui doit deux millions de dollars pour le travail qu'elle a effectué afin de faire passer en force le rachat par Elon Musk.

    Jeudi dernier, Charles River Associates a intenté une action en justice contre Twitter devant un tribunal de l'État du Massachusetts. Les documents judiciaires révèlent que dans le cadre du litige Musk, l'équipe juridique de Twitter a demandé à CRA de fournir des services de consultation d'experts à Twitter. Les entreprises ont conclu un accord en août 2022, et CRA a commencé un travail préliminaire sur les documents, selon les documents judiciaires. Le procès de Twitter contre Musk s'est arrêté après qu'il a procédé à l'acquisition, mais CRA cherche maintenant à récupérer l'argent qu'elle dit lui être encore dû.

    Charles River Associates affirme avoir été embauché par Twitter peu de temps après que Twitter ait intenté un procès à Musk pour son refus de conclure leur accord de fusion de 44 milliards de dollars. Musk a finalement conclu l'achat fin octobre après qu'il soit devenu évident qu'il allait probablement perdre au tribunal. Du 15 août au 27 octobre 2022, « CRA a fourni tous les travaux et services de consultation d'experts demandés à Twitter et à son conseiller juridique dans le cadre du litige Musk et conformément aux termes et conditions du contrat », selon la plainte déposée la semaine dernière à la Cour supérieure du comté de Suffolk à Boston, Massachusetts. L'action en justice indique que « Twitter a violé le contrat en ne payant pas toutes les factures de CRA », qui s'élèvent à 2,19 millions de dollars.

    CRA réclame le montant total des factures et des dommages et intérêts doubles ou triples en raison de la « violation intentionnelle et trompeuse du contrat de conseil par Twitter, plus les intérêts, les coûts et les frais de justice ». Twitter n'a pas non plus suivi la procédure convenue pour faire opposition aux factures, a déclaré la CRA. Twitter a convenu, conformément aux termes du contrat, que toute « objection concernant les factures de CRA doit être faite par le client par écrit dans les cinq (5) jours ouvrables suivant la réception de la facture à laquelle l'objection est faite… Twitter n'a jamais fourni d'objection à CRA en ce qui concerne les factures de CRA», indique l'action en justice.

    La plainte indique que « CRA et son consultant principal, le professeur Mark Zmijewski, ont été engagés par Twitter pour fournir des services de conseil économique liés au rapport de réfutation d'expert et au témoignage de réfutation d'expert prévus par le professeur Zmijewski, qui devaient réfuter le rapport d'expert et le témoignage de l'un des experts des parties Musk, Yvette Austin Smith ». Le travail de CRA comprenait « la recherche et l'analyse sous-jacentes aux opinions d'experts à inclure dans le rapport de réfutation d'expert, la préparation des projets de rapport, et d'autres conseils d'experts et de soutien au contentieux sous la direction du conseiller juridique de Twitter », d’après l'action en justice.

    Des poursuites judiciaires antérieures alléguant que Twitter n'avait pas payé ses factures après la prise de contrôle de Musk avaient été déposées par un fournisseur de logiciels et un fournisseur de jets privés.

    Twitter fait face à 1,5 milliard de dollars de paiements d'intérêts annuels sur la dette de 13 milliards de dollars utilisée par Musk pour financer son rachat, et le premier paiement « pourrait être dû dès la fin janvier », a rapporté le Financial Times.

    Musk a déclaré le 4 novembre 2022 que Twitter perdait plus de 4 millions de dollars par jour. Il a évoqué la perspective d'une faillite, mais aurait déclaré dans un podcast fin décembre : « Nous maîtrisons raisonnablement les dépenses, de sorte que l'entreprise n'est plus sur la voie rapide de la faillite. Cela a été des montagnes russes. Il a son lot de hauts et de bas, c'est le moins qu'on puisse dire, mais dans l'ensemble, ça semble aller dans la bonne direction ».

    En plus de ne pas payer les factures, Musk a réduit les dépenses de Twitter en licenciant la moitié de son personnel, en licenciant des milliers de sous-traitants et en lançant un ultimatum qui a poussé de nombreux employés à démissionner.

    Source : plainte

    Et vous ?

    Qu'est-ce qui pourrait, selon vous, expliquer cette stratégie d'Elon Musk ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  13. #1253
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    avril 2021
    Messages
    187
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 42
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web

    Informations forums :
    Inscription : avril 2021
    Messages : 187
    Points : 282
    Points
    282
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Qu'est-ce qui pourrait, selon vous, expliquer cette stratégie d'Elon Musk ?
    Quelle stratégie ?

  14. #1254
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    mars 2015
    Messages
    586
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : mars 2015
    Messages : 586
    Points : 1 980
    Points
    1 980
    Par défaut
    Citation Envoyé par Rolllmops Voir le message
    Quelle stratégie ?
    La plus évidente : le meilleur moyen de devenir riche consiste à recevoir de l'argent sans en dépenser

  15. #1255
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mai 2018
    Messages
    1 867
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 32
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : mai 2018
    Messages : 1 867
    Points : 139 287
    Points
    139 287
    Par défaut Twitter a perdu 80 % de ses effectifs depuis l'arrivée d'Elon Musk et compte aujourd'hui 1 300 employés
    Twitter aurait perdu 80 % de ses effectifs depuis l'arrivée d'Elon Musk et compterait aujourd'hui 1 300 employés, ce qui pourrait limiter le nombre de nouvelles fonctionnalités lancées

    Twitter, le géant des médias sociaux, fait les gros titres depuis qu'Elon Musk en a pris la direction et, aujourd'hui, on découvre des statistiques intéressantes concernant le nombre actuel d'employés de l'entreprise.

    Selon une analyse récente, au moins 80 % de la main-d'œuvre a disparu et l'effectif actuel ne compte que 1 300 travailleurs actifs.

    D'autres chiffres indiquent que le nombre actuel d'ingénieurs est de 550 et qu'ils travaillent à temps plein. Cela signifie que les personnes qui travaillent à ce poste sont très dispersées. Il est probable que les problèmes seront plus nombreux qu'auparavant, ce qui pourrait limiter le nombre de nouvelles fonctionnalités lancées.

    Sur les 1300 travailleurs, environ 75 sont en congé, ce qui implique près de 40 ingénieurs. En outre, l'équipe chargée de la confiance et de la sécurité de l'entreprise, qui est responsable de l'élaboration de recommandations stratégiques et de la modification des produits, ajoute que l'objectif général est de faire en sorte que les utilisateurs se sentent aussi en sécurité que possible.

    À l'heure actuelle, de nombreux documents internes prouvent que 1 400 travailleurs ne travaillent pas, mais reçoivent toujours leur salaire. Ils ne sont pas tenus de reprendre leurs anciennes fonctions. Une grande partie du personnel a démissionné lorsque Musk a publié un engagement qui leur demandait de continuer à travailler dur dans l'entreprise et de s'acquitter de leurs obligations en matière de longues heures de travail.

    Au début de la journée de samedi, Musk a indiqué qu'il n'y avait que 2 300 employés travaillant sur la plateforme. Parallèlement, des centaines d'autres travaillent de la même manière, mais avec plusieurs milliers de sous-traitants à leurs côtés.


    La direction d'Elon Musk a connu des hauts et des bas, dont l'un est la fluctuation des effectifs par le biais de licenciements massifs. Parmi les nombreux licenciements qui ont suivi, citons la mise en place d'une politique interdisant le travail à domicile. Cette politique avait été mise en place lorsque Jack Dorsey était le PDG de l'entreprise, mais le milliardaire n'a pas hésité une seconde à se débarrasser de cette clause.

    L'année dernière, juste avant qu'Elon Musk n'entreprenne le rachat de la société technologique pour 44 milliards de dollars, l'effectif de la société ne comptait plus que 7 500 employés. Mais un autre point intéressant qui mérite d'être mentionné ici est la façon dont les licenciements se sont poursuivis, que Musk soit entré ou non dans le tableau de l'application.

    Musk a fini par réduire le personnel de l'application un peu plus que prévu et c'est pourquoi il a fait les gros titres. La nouvelle a été confirmée par des documents internes et par l'entrée en scène de deux employés récemment nommés.

    Selon un ingénieur qui a quitté l'entreprise, la perte de la main-d'œuvre et son nombre réduit de travailleurs rendraient les choses plus difficiles pour maintenir le service de manière fiable tout en travaillant à la création de nouvelles fonctionnalités.

    Une personne qui reste anonyme dit que la base de code de l'entreprise est énorme et qu'elle a besoin de plus de connaissances provenant d'autres applications et de langages de programmation respectifs pour faire partie de diverses parties de l'application.

    Outre cette nouvelle, une autre information très importante concerne le milliardaire qui a autorisé 130 personnes issues d'autres entreprises comme Tesla à travailler chez Twitter.

    Sources : CNBC, Elon Musk

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?
    Quelles pourraient être les conséquences de cette situation pour la plateforme ?

    Voir aussi :

    Des farceurs se faisant passer pour des employés licenciés de Twitter trompent les médias, tandis que Musk dément les infos prétendant qu'il licencierait des employés Twitter pour éviter les paiements

    Twitter perd son service de paie et d'autres employés du secteur financier dans le cadre de "l'exode massif" de son personnel, qui rend l'avenir de Twitter incertain

    Twitter a maintenant du mal à payer certains employés en Europe à temps, après les départs massifs qui ont touché son service des salaires

    Les employés de Twitter qui ont été licenciés ne pourront pas intenter une action collective contre la société, mais devront se contenter d'un arbitrage individuel, selon un juge
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  16. #1256
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Madmac
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    juin 2004
    Messages
    1 519
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Alimentation

    Informations forums :
    Inscription : juin 2004
    Messages : 1 519
    Points : 1 219
    Points
    1 219
    Billets dans le blog
    7
    Par défaut
    Son plus grand problème reste les taupes du FBI qui sabote le système.


  17. #1257
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    mars 2015
    Messages
    586
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : mars 2015
    Messages : 586
    Points : 1 980
    Points
    1 980
    Par défaut
    Citation Envoyé par Madmac Voir le message
    "Elon Musk finds NEW Secret Twitter Codes Used ..." (J'ai pas la suite)
    J'ai envie de rire, Elon Musk "Homelander", le développeur renommé, l'architecte applicatif mondialement reconnu a disséqué himself le code source de Twitter et a découvert (la suite est my best bet, j'ai pas vu la vidéo) qu'il y a du code wokiste qui empêche de dire que les noirs, les juifs, les homos, les trans et le pédophiles (liste non exhaustive) complotent dans notre dos pour détruire le monde, le tout sous validation du FBI, de la NSA et de Biden.

    Je suis vraiment scandalisé que ce défenseur de la liberté d'expression absolue (assurée par sa censure) soit mis au silence par ses gauchistes qui nous empêchent de souhaiter la mort de tout ce qui est un temps soit peu différent de nous.
    Je pensais que sa Mission était de lutter contre la future IA qui va nous anéantir, pas le FBI wokiste.

    PS : J'aimerais pas travaillé au FBI, on y est attaqué de toute part, par les wokiste qui dénonce un système sexiste, raciste etc et le par les complotiste des droite qui nous trouvent trop wokiste et pas assez sexistes, racistes etc.

  18. #1258
    Expert éminent
    Avatar de pmithrandir
    Homme Profil pro
    Responsable d'équipe développement
    Inscrit en
    mai 2004
    Messages
    2 391
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 39
    Localisation : France, Haute Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable d'équipe développement
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : mai 2004
    Messages : 2 391
    Points : 7 104
    Points
    7 104
    Par défaut
    Citation Envoyé par Madmac Voir le message
    Son plus grand problème reste les taupes du FBI qui sabote le système.

    Je pense qu'il sait très bien ce saboté tout seul.
    L'implication du FBI doit juste consister a acheter des pop corn et le voir sombrer tout seul.

  19. #1259
    Membre extrêmement actif Avatar de ddoumeche
    Homme Profil pro
    Ingénieur recherche et développement
    Inscrit en
    octobre 2007
    Messages
    1 598
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Singapour

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur recherche et développement

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2007
    Messages : 1 598
    Points : 2 086
    Points
    2 086
    Par défaut
    Citation Envoyé par Madmac Voir le message
    Son plus grand problème reste les taupes du FBI qui sabote le système.

    La théorie exposée de l'"internet mort" (Dead internet) est intéressante. Ceci dit, je pense qu'il manque une pièce une pièce du puzzle a ce commentateur, c'est le fait que des forces financières puissantes ont effectivement menacé les annonceurs publicitaires s'ils poursuivaient leur relations avec Twitter. Les mêmes forces financières qui financent le parti démocrates, le wokisme et dont le vieux chef de file est un ancien collaborateur nazi, vous voyez de qui je veux parler.
    La joie de l'âme est dans la planification -- Louis Hubert Liautey

  20. #1260
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Dirigeant
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    2 869
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Dirigeant
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 2 869
    Points : 61 564
    Points
    61 564
    Par défaut Twitter supprime l'accès gratuit à son API, ce qui pourrait entrainer la fermeture de centaines d'applications
    Twitter supprime l'accès gratuit à son API, ce qui pourrait entrainer la fermeture de centaines d'applications
    la quête de revenus d'Elon Musk pourrait détruire l'écosystème entourant la plateforme

    Twitter a annoncé aujourd'hui que le réseau social ne fournira plus un accès gratuit à son API à partir du 9 février. La société cessera de prendre en charge l'accès gratuit à l'API Twitter et proposera à la place un "niveau de base payant". Cela signifie qu'un grand nombre d'outils pour Twitter - dont des applications d'analyse des données de Twitter et des outils de gestion et de mises à jour automatisées - pourraient cesser de fonctionner après le 9 février. La décision de Twitter a suscité des critiques dans la communauté, car elle affecte de nombreux outils, un large éventail d'applications et de fonctions qui contribuent à l'écosystème en temps réel qu'est devenu Twitter.

    L'API de Twitter permet à des tiers de récupérer et d'analyser les données publiques de Twitter, qui peuvent ensuite être utilisées pour créer des bots programmables et des applications distinctes qui se connectent à la plateforme, comme Pikaso, Thread Reader et RemindMe_OfThis. Twitter fournit actuellement un accès gratuit limité à son API, ainsi que des niveaux premium et évolutifs pour les développeurs qui ont besoin de lever les restrictions d'accès aux points de terminaison et de débloquer des fonctionnalités d'entreprise supplémentaires. Cependant, Twitter a fait savoir aujourd'hui que ce niveau gratuit ne sera plus disponible à partir du 9 février.

    Dans une série de tweets, le compte officiel Twitter Dev a indiqué que l'entreprise mettrait fin à la prise en charge de l'ancienne version v1.1 et de la nouvelle v2 de ses API Twitter. L'entreprise n'a pas précisé dans l'immédiat combien elle prévoyait de facturer l'utilisation des API. Cette décision fait suite à la modification abrupte par la société de médias sociaux des conditions d'utilisation de son API, qui était utilisée par de nombreux clients tiers populaires tels que Tweetbot et Twitterrific. Twitter a tout bonnement interdit les clients tiers, et maintenant, c'est peut-être au tour d'un certain nombre d'outils qui enrichissent l'expérience des gens de disparaître.


    « Les données Twitter font partie des ensembles de données les plus puissants au monde. Nous nous engageons à permettre un accès rapide et complet pour que vous puissiez continuer à construire avec nous nous. Au fil des ans, des centaines de millions de personnes ont envoyé plus d'un trillion de Tweets, et des milliards d'autres chaque semaine », a déclaré le compte Twitter Dev. Le but d'engranger le plus de revenus possible, par tous les moyens possibles. Les applications professionnelles les plus populaires sur la plateforme, dont Hootsuite et Sprout Social, paient déjà pour un accès complet à l'API et ne seront probablement pas affectées.

    Mais cela pourrait les empêcher de proposer des plans gratuits, ce qui aurait un impact important sur leurs modèles économiques. Twitter ne divulgue pas publiquement le prix de ses niveaux professionnels de l'API, bien qu'il ait été signalé en février de l'année dernière que les frais commencent à 99 dollars par mois et augmentent en fonction du niveau d'accès requis. En outre, des milliers de développeurs utilisent l'API de Twitter pour créer des outils amusants et des bots utiles - tels que des outils de suivi de la météo ou pour colorier des images en noir et blanc - qui ne sont pas destinés à générer des revenus ou à réaliser des bénéfices.

    Il s'agit en effet de projets secondaires amusants pour des personnes qui ne sont peut-être pas prêtes à payer des frais pour quelque chose qu'elles ne monétisent pas elles-mêmes. Par conséquent, il est probable que de nombreux bots et outils utilisant l'accès gratuit à l'API de Twitter deviendront payants ou seront dans l'obligation de fermer. Enfin, il existe également une autre base d'utilisateurs spécifiques de l'API Twitter : les étudiants et les scientifiques (chercheurs). La nouvelle annonce de Twitter pourrait avoir un impact considérable sur la recherche dans différents domaines, notamment les discours de haine et la promotion du terrorisme en ligne.


    Les universités utilisent souvent Twitter pour étudier le comportement humain dans différentes régions. La limitation de l'utilisation gratuite de l'API pourrait également empêcher les entreprises de détecter la diffusion de fausses informations sur Twitter. Leur disparition de ces différents outils, si c'est ce qui se produit, aura un impact important sur l'activité globale de Twitter. D'un autre côté, certains y verront un autre élément de la répression de Twitter contre les bots. Elon Musk s'est donné pour mission d'éradiquer les bots de Twitter après avoir racheté la plateforme pour la modique somme de 44 milliards de dollars à la fin du mois d'octobre 2022.

    Depuis, Musk a pris des mesures drastiques pour éliminer les bots, dont certaines ont un impact, mais Musk lui-même a également admis que ces efforts réduisent l'engagement global de la plateforme. Cela pourrait également ouvrir la porte aux concurrents, car de nombreuses applications de mise à jour automatisée pourraient passer à d'autres plateformes. Cela concerne des choses comme les mises à jour sur les temps d'arrêt des jeux vidéo, les applications météo, etc. Il y a aussi d(autres outils comme les générateurs de GIF et les répondeurs automatiques. Plusieurs outils pourraient chercher une nouvelle maison sur Mastodon ou un autre rival.

    À cet égard, les analystes affirment qu'il s'agit d'une manœuvre défectueuse, qui ignore largement comment la communauté des développeurs a facilité la croissance de Twitter. Mais Elon et les siens vont faire les choses à leur manière, que les commentateurs extérieurs soient d'accord ou non. Il s'agit peut-être d'un moyen de gagner de nouveaux clients pour les données Twitter, et d'augmenter les revenus de l'entreprise. Le prix de l'accès au niveau de base n'ayant pas encore été révélé, il est difficile de dire combien d'applications, d'outils et de services seront supprimés par cette dernière initiative de Twitter pour gagner de l'argent.


    Ce qui est clair, en revanche, c'est que depuis l'arrivée de Musk, l'entreprise a réussi à fâcher, agacer et perdre un grand nombre d'utilisateurs et de partenaires. Musk a déployé des efforts pour augmenter les revenus et stimuler la monétisation de Twitter depuis le rachat, afin de rembourser des prêts et d'effacer une montagne de dettes. Il a notamment licencié près des deux tiers du personnel, verrouillé la vérification des utilisateurs derrière un abonnement mensuel de 8 dollars à Twitter Blue, et même vendu des actifs de l'entreprise après la fermeture des bureaux de Twitter, prétendument après avoir également omis de payer les loyers.

    Depuis sa création, Twitter entretient une relation étrange avec les développeurs. Mais cette relation, aussi gênante soit-elle, était bénigne pour les deux parties. Les entreprises tierces étaient souvent celles qui fournissaient de nouveaux produits et fonctionnalités à Twitter et le réseau social faisait sa part en ne leur facturant pas l'utilisation de l'API. Ces dernières années, Twitter a même tenté de rétablir les relations avec les développeurs en lançant de nouveaux programmes tels que la boîte à outils Twitter pour la découverte d'applications. Plusieurs de ces initiatives ont été abandonnées par la nouvelle direction que Musk a mise en place.

    Sous la direction de Musk, Twitter s'efforce de contrôler la façon dont les utilisateurs du monde entier accèdent à la plateforme, tout en élargissant ses tentatives de monétisation du service. En effet, pour maintenir en vie Twitter, un service qui n'est pas rentable, Musk doit payer 1,5 milliard de dollars supplémentaires par an, rien qu'en intérêts, ce qui explique ces changements. Twitter a réorganisé - et rendu plus cher - Twitter Blue et modifié la façon dont les tweets apparaissent dans le fil d'actualités d'un utilisateur afin de rendre la plateforme plus attrayante et plus lucrative pour une base d'annonceurs de plus en plus réduite.

    Source : Twitter

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    En tant que développeur, comment voyez-vous cette annonce ? Une bonne, une mauvaise nouvelle ?
    À votre avis, quels impacts cette décision pourrait-elle avoir sur la plateforme ?
    Selon vous, Twitter vient-elle d'ouvrir la porte aux plateformes concurrentes ?
    Pensez-vous que cette décision pourrait rendre la plateforme moins attrayante et ralentir sa croissance ?

    Voir aussi

    Les principaux clients tiers de Twitter cessent de fonctionner, et les développeurs affirment qu'ils n'ont toujours pas reçu de nouvelles de l'entreprise ni d'Elon Musk sur ce qui se passe

    Twitter interdit officiellement les clients tiers dans la mise à jour de ses règles destinées aux devs, marquant la fin de l'aventure pour des apps comme Twitterific qui ont contribué à sa popularité

    Twitter API 1.1 : plus de règles, moins de tweets. Professionnalisation de l'écosystème ou volonté oppressante de monétisation ?
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

Discussions similaires

  1. Réponses: 13
    Dernier message: 07/10/2022, 11h01
  2. L'IA de génération de texte d'Elon Musk trop dangereuse pour être rendue publique
    Par Stan Adkens dans le forum Intelligence artificielle
    Réponses: 18
    Dernier message: 12/06/2020, 20h41
  3. Réponses: 4
    Dernier message: 24/04/2019, 18h43
  4. Réponses: 47
    Dernier message: 08/08/2018, 13h24
  5. Réponses: 10
    Dernier message: 25/07/2017, 12h32

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo