IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1081
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Analyste d'exploitation
    Inscrit en
    juin 2022
    Messages
    82
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 37
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste d'exploitation

    Informations forums :
    Inscription : juin 2022
    Messages : 82
    Points : 305
    Points
    305
    Par défaut
    Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message
    Relis toi, c'est exactement ce que tu fais depuis le départ, bienvenu au club, petit.
    D'une part, absolument pas non, je ne me cache pas derrière du sarcasme.

    D'autre part, ça ne justifie pas pourquoi tu avais ce comportement avant que j'arrive, donc il y a un moment où tu es de mauvaise foi, ici. (Sauf si tu avais prédis que j'allais arriver)

  2. #1082
    Membre extrêmement actif Avatar de Jon Shannow
    Homme Profil pro
    Responsable de service informatique
    Inscrit en
    avril 2011
    Messages
    4 058
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 59
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable de service informatique
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : avril 2011
    Messages : 4 058
    Points : 8 686
    Points
    8 686
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    C'est un truc de dictature de dire "ça c'est la vérité", "ça c'est un mensonge".
    Et ? Tu ne soutiens pas ça ? Après tout, tu soutiens la Russie, la Syrie, tu soutenais la Libye de Kadhafi.
    Donc, tu soutiens les dictatures, tu devrais être pour la censure.
    Au nom du pèze, du fisc et du St Estephe
    Au nom du fric, on baisse son froc...

  3. #1083
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    9 038
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 34
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 9 038
    Points : 17 474
    Points
    17 474
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    Après tout, tu soutiens la Russie, la Syrie, tu soutenais la Libye de Kadhafi.
    Alors déjà, t'as oublié que je soutenais Hugo Chávez

    De mon point de vue ce ne sont pas des dictatures.
    Kadhafi était extremement positif pour l'Afrique, depuis qu'il s'est fait assassiner c'est la merde en Afrique et en Europe.
    Bachar el-Assad a été élu démocratiquement, c'est pour l'instant lui le président légitime. (des terroristes ont essayé de prendre le pouvoir, heureusement ils ont perdu)

    Bref, ce n'est pas le sujet, le sujet c'est le Twitter et le SARS-CoV-2.
    Est-ce que t'es allé te faire injecter une cinquième dose ? On ne sait pas, t'es peut-être obèse ou diabétique, il faut faire gaffe.
    Keith Flint 1969 - 2019

  4. #1084
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur Java
    Inscrit en
    septembre 2011
    Messages
    715
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Java
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2011
    Messages : 715
    Points : 2 750
    Points
    2 750
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Alors déjà, t'as oublié que je soutenais Hugo Chávez

    De mon point de vue ce ne sont pas des dictatures.
    Kadhafi était extremement positif pour l'Afrique, depuis qu'il s'est fait assassiner c'est la merde en Afrique et en Europe.
    Bachar el-Assad a été élu démocratiquement, c'est pour l'instant lui le président légitime. (des terroristes ont essayé de prendre le pouvoir, heureusement ils ont perdu)
    "J'ai été élu démocratiquement en truquant les votes et en supprimant la concurrence" ça ne signifie pas "être en démocratie". Oui, la chute de khadafi a été faite n'importe comment et a provoqué un merdier monstre en Afrique, mais ça ne veut pas dire pour autant que ce n'était pas un dictateur.

  5. #1085
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    mars 2015
    Messages
    588
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : mars 2015
    Messages : 588
    Points : 1 985
    Points
    1 985
    Par défaut
    Ma position sur la désinformation à propos du covid19 est plutôt simple et n'a pas beaucoup évolué depuis longtemps:
    Plutôt que de museler les adversaires soyez plus efficaces qu'eux!
    Mais l'efficacité de la médecine et des politiques implique une chose essentielle : faire son autocritique et reconnaitre ses anciens torts. Ce qui semble impossible pour les acteurs publics du sujet.
    Mais la médecine c'est aussi très très sérieux, donc elle est obligée d'utiliser des moyens de communications chiants comme la pluie. Il ne faut surtout pas utiliser de moyens de communications efficaces et modernes, comme des meme, de short/tiktok des threads Twitter et autres choses que j'ai du mal à saisir.
    Mais la médecine c'est aussi très très sérieux, elle sait tout et elle ne peut jamais dire "On se demande si XXXXX, nous avons lancés des études scientifiques, nous vous tiendrons au courant des évolutions" ou "Ce fait XXXXX est probablement vrai mais nous n'en sommes pas complètement sûr, en attendant plus de détails nous vous suggérons de rester prudent et de YYYYYY"

    Je peux envisager la censure qu'il existait en période de crise (et encore) parce qu'il était potentiellement question de millions de morts par jour/semaine mais le temps n'est plus à ça.

    Le monde utilise bien trop souvent la censure pour masquer son incompétence ou sa malhonnêteté technique/communicationnelle et après ils se plaint que les gens doutent de ce qu'il dit.

  6. #1086
    Membre émérite
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    737
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 737
    Points : 2 379
    Points
    2 379
    Par défaut
    Citation Envoyé par Prox_13 Voir le message
    Bonjour,

    Alors là, certainement pas. L’État n'arrive pas à se gérer lui même, ce serait de l'inconscience pure et dure de confier aveuglément la sécurité des enfants.
    La sécurité et l’éducation des enfants incombe aux parents.
    Heu...

    Si on veut cracher sur "l'état qui n'arrive pas a se gérer lui-même" on pourrait aussi cracher sur les parents qui n'arrivent pas à se gérer eux-même.

    On les confie a l'état déjà 8h par jour 5 jours par semaine, ça s'appelle l'école.

    Enfin, on a en France un principe "d'égalité des chances", quelque chose de très difficile à faire en vrai, mais dans tout les cas il faut bien une intervention de l'état dans l'éducation des enfants pour essayer de respecter un tant soit peu ce principe (ex : éducation obligatoire). Aussi imparfaite soit-elle, ça reste mieux que de tout confier aux parents. On parle de problème d'égalités des chances, mais certains parents ne sont pas spécialement plus riches que d'autres, ils sont juste beaucoup plus impliqués (voir trop) dans l'éducation de leurs enfant et le succès à l'école.

    En soi si on veut être un peu plus précis, on peut dire qu'une partie de l'éducation se faire hors cercle familial à travers les relations sociales, en particulier avec les enseignant et les collèges de classe. Une grosse partie du programme scolaire constitue de la "culture général" mais j'ai plus de mal honnêtement à y voir une "éducation" dedans au sens où on l'entend dans le cadre ce tes propos et ma réponse.

  7. #1087
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    7 454
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 7 454
    Points : 178 362
    Points
    178 362
    Par défaut Elon Musk retarde la vérification payante de Twitter pour éviter la commission de 30% perçue par Apple
    Elon Musk retarde la vérification payante de Twitter pour éviter la commission de 30% perçue par Apple sur l'App Store,
    le forfait d'abonnement Blue avec vérification et autres avantages devait être relancé mardi

    L'abonnement Blue remanié de Twitter pourrait ne pas être disponible en tant qu'achat intégré sur iOS lorsqu'il sera finalement relancé afin qu'il puisse esquiver la commission de 30% d'Apple sur l'App Store. Lorsque le nouveau Blue a été brièvement disponible plus tôt ce mois-ci, vous ne pouviez l'acheter que via l'application iOS de Twitter. Mais alors qu'Elon Musk tweete publiquement son mécontentement envers Apple, il semble qu'il veuille éviter d'avoir à payer les frais d'Apple.

    Avant son rachat de l'entreprise pour 44 milliards de dollars, la coche bleue était accordée aux célébrités et aux journalistes vérifiés par la plateforme, précisément pour empêcher les usurpations d'identité. Puis, le milliardaire a changé la donne : n'importe qui pouvait en obtenir une, à condition d'avoir un téléphone, une carte de crédit et être prêt à dépenser 8 dollars par mois. Mais le nouveau service a rapidement été victime d'imposteurs, les utilisateurs parodiant tout le monde, du pape François à George W. Bush. Nintendo, Lockheed Martin, les sociétés Tesla et SpaceX de Musk n'ont pas échappé à cette mascarade, de même que les comptes de plusieurs sportifs professionnels.

    Lorsqu'une vague de comptes imposteurs a commencé à utiliser les coches vérifiées du service d'abonnement payant Blue de Twitter pour publier des tweets trompeurs tout en prétendant être certaines des plus grandes marques du monde, cela a créé un tel chaos qu'Elon Musk n'a apparemment pas eu d'autre choix que de suspendre le service. Certains utilisateurs ont commencé à signaler que l'option permettant de payer 7,99 dollars pour un abonnement à Twitter Blue avait disparu, tandis que d'autres, qui avaient été vérifiés auparavant, ont constaté que leurs coches bleues "officielles" avaient été rétablies.

    D’après Zoe Schiffer, rédactrice en chef du site technologique Platformer, ce message a été posté dans le Slack de Twitter pour clarifier la situation : « Une mise à jour de ce que nous avons fait ce soir : nous avons caché le point d'entrée de Twitter Blue, ajouté le label 'officiel' pour les annonceurs SEULEMENT. Remarque : il existe au moins un moyen pour les utilisateurs de s'inscrire à Blue. Les anciens utilisateurs de Blue peuvent se rendre sur la page des abonnements et effectuer une mise à niveau. Note 2 : Les abonnés actuels de Blue auront toujours accès à leurs fonctionnalités Blue. »

    Musk avait précédemment tenté de lutter contre l'usurpation d'identité via Twitter Blue en déployant des labels "officiels" pour les entreprises, les organisations et les personnalités, mais lorsque cela n'a pas fonctionné, Musk a rapidement « tué » les labels.

    La version remaniée de Twitter Blue semblait être l'idée à laquelle Musk croyait le plus, pensant que la coche convoitée pourrait être vendue à la moitié de la base d'utilisateurs de Twitter apparemment facilement. Il n'avait pas tort de penser qu'il y aurait de l'intérêt, mais dans certains tweets, il a plaisanté en disant qu'une partie de sa stratégie consistait à prendre de l'argent facile aux personnes qui veulent se faire passer pour des comptes. Toute personne qui paie pour une coche risque d'être suspendue définitivement si son compte n'est pas clairement étiqueté "parodie", a déclaré Musk, précisant qu'aucun remboursement ne sera accordé.

    Nom : elon.png
Affichages : 1170
Taille : 201,1 Ko

    Bientôt le retour de Twitter Blue ?

    Elon Musk avait déclaré que le nouveau Twitter Blue devait être relancé mardi après la suspension des inscriptions suite à une vague d'imitateurs. Mais ce lancement a été retardé, d'après une personne ayant une connaissance directe de la question. Les employés de Twitter ont été informés qu'il y aurait d'autres changements à Blue, y compris une augmentation de prix d'un centime (faisant passer le prix de 7,99 $ à 8 $) et la nécessité de faire vérifier son numéro de téléphone.

    Elon Musk contre l'App Store

    Elon Musk affirme qu'Apple a menacé Twitter sur l'App Store iOS pour des raisons inconnues. La nouvelle fait suite à un tweet dans lequel Musk affirmait qu'Apple avait « pratiquement cessé de faire de la publicité » sur la plateforme et à un sondage demandant si Apple devait « publier toutes les mesures de censure qu'elle a prises et qui affectent ses clients ». Si la déclaration de Musk est exacte, cela pourrait signifier le rejet temporaire d'une mise à jour de l'application Twitter ou impliquer une menace plus sérieuse d'expulser Twitter de l'App Store iOS, un résultat potentiel dévastateur pour Twitter.

    Cette nouvelle fait suite à des signes beaucoup plus subtils de tension croissante entre Apple et Twitter, propriété de Musk. Musk a critiqué la commission d'Apple sur l'App Store pour les achats in-app, les qualifiant de « taxe cachée de 30 % » sur Internet. Et Phil Schiller, le patron de l'App Store d'Apple, a supprimé son compte Twitter à la suite du rachat par Musk, peu après que le compte de Donald Trump ait été rétabli. « Apple a surtout cessé de faire de la publicité sur Twitter. Détestent-ils la liberté d'expression en Amérique ? », a déclaré Musk, qui a privatisé Twitter pour 44 milliards de dollars le mois dernier, dans un tweet. Il a ensuite tagué le compte Twitter du directeur général d'Apple, Tim Cook, dans un autre tweet, demandant « ce qui se passe ici ? ».

    Dans une interview accordée le 15 novembre à CBS News, le PDG d'Apple, Tim Cook, a déclaré au sujet de Twitter : « Ils disent qu'ils vont continuer à modérer. Je compte sur eux pour continuer à le faire ». Musk, cependant, s'est engagé à assouplir les directives de modération de Twitter et a lancé l'idée d'une levée massive du bannissement des comptes suspendus.

    Cette action, qui n'a pas été confirmée par Apple, ne serait pas inhabituelle, car la société applique régulièrement ses règles et a déjà retiré des applications telles que Gab et Parler. Parler, qui est populaire auprès des conservateurs américains, a été rétabli par Apple en 2021 après que l'application a mis à jour ses pratiques en matière de contenu et de modération, ont indiqué les entreprises à l'époque. « Je n'ai pas compris jusqu'où cette idée était remontée dans la chaîne alimentaire d'Apple et, sans le savoir, je ne sais pas s'il faut prendre tout cela au sérieux », a déclaré Randal Picker, professeur à la faculté de droit de l'université de Chicago.

    Selon la société de mesure publicitaire Pathmatics, Apple a dépensé environ 131 600 dollars en publicités sur Twitter entre le 10 et le 16 novembre, contre 220 800 dollars entre le 16 et le 22 octobre, soit la semaine précédant la conclusion de l'accord avec Musk. Au premier trimestre 2022, Apple était le premier annonceur sur Twitter, dépensant 48 millions de dollars et représentant plus de 4 % du chiffre d'affaires total pour la période, a rapporté le Washington Post, citant un document interne de Twitter.

    Parmi la liste des griefs tweetés par Musk figure la commission de 30 % qu'Apple facture aux développeurs de logiciels pour les achats in-app, Musk ayant posté un mème suggérant qu'il était prêt à « partir en guerre » avec Apple plutôt que de payer cette commission.

    Cette commission a suscité des critiques et des poursuites judiciaires de la part d'entreprises telles qu'Epic Games, le créateur de "Fortnite", tout en attirant l'attention des régulateurs à l'échelle mondiale. La commission pourrait peser sur les tentatives de Musk d'augmenter les revenus des abonnements sur Twitter, en partie pour compenser l'exode des annonceurs en raison de problèmes de modération du contenu.

    Des entreprises, de General Mills au constructeur automobile de luxe Audi of America, ont cessé ou interrompu leurs activités publicitaires sur Twitter depuis l'acquisition, et Musk a déclaré au début du mois que la société avait enregistré une baisse "massive" de ses revenus. Les ventes de publicité représentent environ 90 % des revenus de Twitter.

    L'absolutiste de la liberté d'expression, dont la société a rétabli ces derniers jours plusieurs comptes Twitter, parmi lesquels celui de l'ancien président américain Donald Trump, a accusé les groupes militants de faire pression sur les annonceurs.

    Ben Bajarin, responsable des technologies grand public au sein du cabinet d'études Creative Strategies, a déclaré que Musk en savait peut-être trop sur le processus normal d'examen des applications par Apple. « L'examen des applications par Apple n'est en aucun cas parfait et constitue un processus constamment frustrant pour les développeurs, mais d'après ce que j'ai entendu, il s'agit d'une conversation à double sens », a-t-il déclaré.

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cette décision ?
    Qu'est-ce qui, selon vous, pourrait expliquer que le service n'ait pas été lancé sur Android, mais uniquement sur iOS ?
    Sans modération, Twitter pourrait-il se faire éjecter de l'App Store ? Pourquoi ? Quelles conséquences voyez-vous ?
    Trop de pouvoir dans les mains d'Apple ? Dans quelle mesure ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  8. #1088
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Consultant en Business Intelligence
    Inscrit en
    décembre 2021
    Messages
    537
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant en Business Intelligence

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2021
    Messages : 537
    Points : 886
    Points
    886
    Par défaut
    Bonsoir

    Citation Envoyé par walfrat Voir le message
    Enfin, on a en France un principe "d'égalité des chances", quelque chose de très difficile à faire en vrai, mais dans tout les cas il faut bien une intervention de l'état dans l'éducation des enfants pour essayer de respecter un tant soit peu ce principe (ex : éducation obligatoire). Aussi imparfaite soit-elle, ça reste mieux que de tout confier aux parents. On parle de problème d'égalités des chances, mais certains parents ne sont pas spécialement plus riches que d'autres, ils sont juste beaucoup plus impliqués (voir trop) dans l'éducation de leurs enfant et le succès à l'école.

    En soi si on veut être un peu plus précis, on peut dire qu'une partie de l'éducation se faire hors cercle familial à travers les relations sociales, en particulier avec les enseignant et les collèges de classe. Une grosse partie du programme scolaire constitue de la "culture général" mais j'ai plus de mal honnêtement à y voir une "éducation" dedans au sens où on l'entend dans le cadre ce tes propos et ma réponse.
    L'état instruit. Les parents éduquent.

    Les enfants sont de qui ? Des parents ou de l'état ? On devrait parler d'instruction nationale et non pas d'éducation nationale.

  9. #1089
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2022
    Messages
    565
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 42
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : août 2022
    Messages : 565
    Points : 0
    Points
    0
    Par défaut
    Citation Envoyé par walfrat Voir le message
    Heu...

    Enfin, on a en France un principe "d'égalité des chances", quelque chose de très difficile à faire en vrai, mais dans tout les cas il faut bien une intervention de l'état dans l'éducation des enfants pour essayer de respecter un tant soit peu ce principe (ex : éducation obligatoire).
    Je suis mitigé là-dessus.
    Car l'école dogmatise, normalise, met dans des cases et oblige à être dans le camp du bien ou le camp du mal.

    Pour ma part, je rejoins ceux qui disent ici que l'école ne devrait pas avoir le rôle d'éduquer, mais uniquement celui d'instruire.
    L'école devrait dénormaliser, permettre de suivre un processus de remise en question, non pas, pour endoctriner comme c'est actuellement le cas, mais aider à ce que chacun des élèves, quel que soit son origine, sa couleur, sa religion, ... arrivent à avoir une réflexion au dessus de tout ça et par extension, arrivent à réfléchir par eux mêmes.

    Les élèves ne doivent pas dire "ceci est bien", pour la simple raison que tout le monde le dit, ils doivent le dire uniquement parce qu'ils ont eu un parcours, grâce à l'école, les amenant à avoir une réelle réflexion les concluants à considérer qu'effectivement, ceci est bien.

    Et je suis certain qu'avec ce type de processus, un bon nombre de ce qui est actuellement pensé dans la manière d'instruire les enfants, d'apprendre les choses à l'écoles, ... seraient remis en question par les élèves eux mêmes, alors qu'on leur martèle depuis l'enfance que c'est pour leur bien.

    Même si ceci a une limite : les élèves les plus brillants pour endoctriner les autres pourraient utiliser cela a leur avantage, là ou la notion d'instruire commence dès lors à apparaitre.

    Il n'est pas normal que l'école produise des individus qui doivent penser tous pareil, suivre tous le même parcours, passer tous les mêmes examens, ...
    Ceci ne produit que des individus que l'on retrouvent ensuite aux plus hautes chaines, qui sont convaincus de valoir mieux que les autres, d'être plus important que les autres, ... en bref, d'avoir "réussi socialement", termes qui par essence est malsain au plus haut point.

    Réussir socialement ne signifie que, en réalité, être le pure produit d'une société et correspondre à ce que la société voulait en faire.
    Dit autrement, n'être rien d'autre que le rouage d'un système et en plus, en redemander.

    Il n'est pas normal de faire croire aux élèves qu'un maçon vaut moins qu'un développeur bac + 5, qu'un médecin vaut plus qu'une femme de ménage, ...
    Un humain ne se défini pas par son travail et c'est là le coeur du problème.

    Si c'est à l'école de leur apprendre ces choses là, cela donne ce que nous avons aujourd'hui, des futurs adultes qui sont convaincu de l'inverse.
    Maintenant cela suppose aussi que le rôle de parent ne devrait pas être accordé n'importe comment à n'importe qui, navré de le dire.

    Quand on a des parents qui n'arrivent déjà pas à s'occuper d'eux même, des gamines qui sont à peine majeure et n'ont de fait aucun recul sur la vie et ont déjà un gosse, et j'en passe, il y a dès la manière de concevoir et de comprendre les enjeux à avoir un enfant, un problème.

  10. #1090
    Membre averti
    Inscrit en
    mai 2008
    Messages
    148
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : mai 2008
    Messages : 148
    Points : 397
    Points
    397
    Par défaut
    Hé, ouai. Certains engraissent les pharmas en prenant leur vaccin alors que d'autres engraissent des mégalomanes qui leur promettent un monde parallèle pour se reposer l'esprit dans ses propres croyances. Après, libre à chacun de passer une vie de travail en mode "hardcore" pour faire n'importe quoi...

  11. #1091
    Modérateur
    Avatar de escartefigue
    Homme Profil pro
    bourreau
    Inscrit en
    mars 2010
    Messages
    9 200
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loir et Cher (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : bourreau
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : mars 2010
    Messages : 9 200
    Points : 34 610
    Points
    34 610
    Billets dans le blog
    3
    Par défaut
    Citation Envoyé par sanderbe Voir le message
    L'état instruit. Les parents éduquent.

    Les enfants sont de qui ? Des parents ou de l'état ? On devrait parler d'instruction nationale et non pas d'éducation nationale.
    C'est une vision très étroite du rôle qui incombe aux enseignants et que la plupart d'entre eux exercent.
    Les enfants, à l'école, ne sont pas seulement instruits, ils sont aussi éduqués :
    • on leur apprend à respecter les autres et notamment leurs différences
    • on leur apprend à attendre leur tour pour parler, à ne pas interrompre les autres
    • on leur apprend à respecter les règles communes
    • on leur apprend à respecter les horaires

    Et plein d'autres choses encore qui sont bel et bien de l'éducation !

  12. #1092
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    mars 2015
    Messages
    588
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : mars 2015
    Messages : 588
    Points : 1 985
    Points
    1 985
    Par défaut
    Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message
    L'école devrait dénormaliser, permettre de suivre un processus de remise en question, non pas, pour endoctriner comme c'est actuellement le cas, mais aider à ce que chacun des élèves, quel que soit son origine, sa couleur, sa religion, ... arrivent à avoir une réflexion au dessus de tout ça et par extension, arrivent à réfléchir par eux mêmes.
    Je suis 100% d'accord avec ça.
    La difficulté est que les parents veulent aussi un contrôle sur ce qu'il s'y passe et il est hors de question que l'école sorte de ce qui est la norme.
    Imaginons qu'une école dédie une partie de l'enseignement de l'histoire de la colonisation à un "décolonial mou", on aurait droit à une levée de bouclier des parents immédiate.
    Imaginons qu'une école dédie une partie de l'éducation sexuelle aux intersexes ou à la notion de consentement, on aurait droit à une levée de bouclier des parents immédiate.
    J'ai un souvenir assez précis de mes cours d'éducation sexuelle : ma prof de bio dans le cadre des cours d'éducation sexuelle nous avait demandé de lister 5 avantages et 5 inconvénients du préservatif féminin sur le masculin. Dans les inconvénients j'avais dit qu'une personne pouvait mettre à son partenaire un préservatif masculin mais pas un féminin. Je me suis fait engueuler par ma prof : il est indécent de parler de ça (du contact main-pénis je suppose) à l'école et mes parents et moi se retrouvent convoqué chez le CPE parce que des parents s'étaient scandalisés que je parle du fait qu'une femme mette une capote à son partenaire sexuel.

    Pour moi, pousser les élèves à la réflexion et à l'échange était le rôle des cours de philo mais dans mon cas ça n'a pas été le cas, on nous a expliquer que Platon, Aristote et Descartes avaient raison et que si on était pas d'accord on avait tort.
    Les élèves ne doivent pas dire "ceci est bien", pour la simple raison que tout le monde le dit, ils doivent le dire uniquement parce qu'ils ont eu un parcours, grâce à l'école, les amenant à avoir une réelle réflexion les concluants à considérer qu'effectivement, ceci est bien.
    Je trouve que c'est plus grave que ça, c'est à dire que le "bien" et le "mal" sont amalgamé avec le "vrai" et le "faux". C'est à dire que non seulement le bien est bien, mais surtout il est vrai. Et ce qui n'est pas bien est donc logiquement faux.
    Et je suis certain qu'avec ce type de processus, un bon nombre de ce qui est actuellement pensé dans la manière d'instruire les enfants, d'apprendre les choses à l'écoles, ... seraient remis en question par les élèves eux mêmes, alors qu'on leur martèle depuis l'enfance que c'est pour leur bien.
    En vrai c'est déjà le cas, les cancres, les déscolarisés, les insolents ne sont pas des petits cons avec un poil dans la main. Ce sont des jeunes qui remettent en question de le système.
    Mais le système scolaire préfère les présenter comme des asociaux, des rebelles et des branleurs.
    Même si ceci a une limite : les élèves les plus brillants pour endoctriner les autres pourraient utiliser cela a leur avantage, là ou la notion d'instruire commence dès lors à apparaitre.
    C'est là que deux choses sont importantes : la mixité sociale pour pouvoir avoir des élèves brillants qui ont des points de vue différents et un enseignant capable de faire contrepoids pour équilibrer le "débat" et ouvrir la porte à l'élève plus timide qui a peut-être un avis original.
    Ceci ne produit que des individus que l'on retrouvent ensuite aux plus hautes chaines, qui sont convaincus de valoir mieux que les autres, d'être plus important que les autres, ... en bref, d'avoir "réussi socialement", termes qui par essence est malsain au plus haut point.
    C'est là qu'entre en jeu mon complotisme : le rôle de l'école est d'assurer à l'élite son statut ad vitam et de valider que ceux qui n'en sont pas doivent rester à leur place.
    Il n'est pas normal de faire croire aux élèves qu'un maçon vaut moins qu'un développeur bac + 5, qu'un médecin vaut plus qu'une femme de ménage, ...
    Le simple concept de valeur appliqué à l'humain est problématique.
    Maintenant cela suppose aussi que le rôle de parent ne devrait pas être accordé n'importe comment à n'importe qui, navré de le dire.
    C'est là que ça deviens compliqué, l'intérêt du système actuel est qu'il y a une forme de pouvoir contre-pouvoir entre l'école et les parents.
    Si le système désigne les profs et les éducateurs on risque fort d'amplifier le problème que l'on dénonce.
    Après j'entends des amis critiquer d'autres couples qui délèguent une partie de l'éducation de leurs enfants aux grands parents alors qu'il critiquent aussi leur incapacité à éduquer leurs enfants. Une partie du système s'autorégule peut être aussi comme ça. (Cette idée ne veut peut être pas grand choses, elle vient de m'arriver et je ne suis pas allé plus loin dans la réflexion)

  13. #1093
    Expert confirmé Avatar de AoCannaille
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    1 312
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 1 312
    Points : 4 334
    Points
    4 334
    Par défaut
    Citation Envoyé par sanderbe Voir le message

    L'état instruit. Les parents éduquent.

    Les enfants sont de qui ? Des parents ou de l'état ? On devrait parler d'instruction nationale et non pas d'éducation nationale.
    Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message
    Pour ma part, je rejoins ceux qui disent ici que l'école ne devrait pas avoir le rôle d'éduquer, mais uniquement celui d'instruire.
    C'était la cas avant la 2e guerre mondiale.

    La différence entre l'instruction et l'éducation est justement la partie morale et politique de la vie publique.
    Historiquement, elle était faite par la partie religieuse de l'éducation au sens large du terme.

    Le problème s'est posé au sortir de la 2nde guerre mondiale en ce sens : Comment le peuple allemand, un peuple *instruit* et hautement qualifié, que ce soit chez les hauts dignitaires, les officiers ou la chair à canon, a pu à ce penser (avoir l'idée politique), concevoir ( trouver des ingénieurs d'accord pour créer une solution technique), réaliser (trouver des ouvriers d'accord pour construire la solution technique) et utiliser (trouver des gens d'accord pour utiliser la solutions technique) des atrocités telles que les camps de concentration sans se rendre compte de l'horreur que c'était ?

    La réponse était : Ils étaient instruits mais pas éduqués politiquement.

    On parle ici de la politique dans le sens noble du terme : la gestion de la vie dans la cité, autrement dit, comment vivre en société sans s'entretuer.

    L'éducation nationale est là pour ça. Par pour te faire choisir un camps politique, mais pour apprendre à discuter rationnellement des arguments d'un camps ou de l'autre, et de comprendre ces arguments. Que ce soit en comprenant les concepts philosophiques, avoir les bases de mathématiques pour comprendre les concepts d'économie, comprendre les intérêts géopolitiques avec l'histoire et la géographie etc. En somme, être moins sensible à la propagande, qu'elle soit dans un sens ou dans l'autre.

    L'école DOIT éduquer et pas seulement instruire, et vu le matraquage médiatique et la manipulation omniprésente dans notre société sur-informée d'aujourd'hui, elle se doit plus que jamais d'éduquer les jeunes.

    L'important est de bien placer le curseur entre éduquer politiquement (sens noble) et endoctriner politiquement (sens courant) Et c'est là qu'on rentre dans le problème, c'est que l'éducation est faite par des êtres humains sensibles avec des opinions, que les enfants en sont également, et que même en ayant un programme neutre et un discourt neutre, le langage corporel d'un professeur fait qu'une idée peut paraitre mieux qu'une autre...

  14. #1094
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Architecte de système d'information
    Inscrit en
    février 2011
    Messages
    400
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte de système d'information

    Informations forums :
    Inscription : février 2011
    Messages : 400
    Points : 1 442
    Points
    1 442
    Par défaut
    Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
    (...)
    Je rejoint ton message, surtout sur le fait que "notre société sur-informée d'aujourd'hui" peut poser un problème à ce niveau.

    Ce que je trouve cependant dangereux c'est que les écoles tendent de plus en plus à un mouvement de pensée unique tout en repoussant d'autres courants de pensée.

    On le voit aujourd'hui avec les grandes écoles, mais cela commence de plus en plus tôt (voir certains scandales de lycées, même en France, qui se font épingler pour la venue de groupes très engagés et empêchant des groupes opposés ou moins engagés de s'exprimer).
    Pour réussir a avoir une éducation claire permettant de développer une morale et un esprit critique, il faut du débat et pas uniquement un point de vue (celui qui plaît au prof / à la direction ?).

  15. #1095
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Consultant en Business Intelligence
    Inscrit en
    décembre 2021
    Messages
    537
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant en Business Intelligence

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2021
    Messages : 537
    Points : 886
    Points
    886
    Par défaut
    Bonjour,

    Citation Envoyé par escartefigue Voir le message
    C'est une vision très étroite du rôle qui incombe aux enseignants et que la plupart d'entre eux exercent.
    Les enfants, à l'école, ne sont pas seulement instruits, ils sont aussi éduqués :
    • on leur apprend à respecter les autres et notamment leurs différences
    • on leur apprend à attendre leur tour pour parler, à ne pas interrompre les autres
    • on leur apprend à respecter les règles communes
    • on leur apprend à respecter les horaires

    Et plein d'autres choses encore qui sont bel et bien de l'éducation !
    Avant d'aller à l'école , l'enfant passe par l'éducation à la maison entre 0 et 2/3 ans . C'est donc bien d'abord le rôle des parents et non de l'école.

    Citation Envoyé par totozor Voir le message
    la mixité sociale pour pouvoir avoir des élèves brillants qui ont des points de vue différents et un enseignant capable de faire contrepoids pour équilibrer le "débat" et ouvrir la porte à l'élève plus timide qui a peut-être un avis original.
    Le problème de fond avec la mixité sociale c'est qu'on mélange égalité des chances et équité des chances .

    Résultat on fait croire à n'importe qui qu'il pourra tout faire.

    On devrait partir d'une solution simple : plutôt métier manuel ou plutôt métier intellectuel ?

    La déjà une partie des jeunes pourraient se poser les bonnes questions . Celui qui veut être électricien au chauffagiste et non pas médecin ou ingénieur pourra l'être.

    Juste que la personne se plaira plus à visser des boulons et triturer des tuyaux, qu'a réfléchir péniblement derrière un écran de pc avec du code informatique .

    L'entourloupe intellectuelle actuellement c'est le fait qu'on face croire que tout le monde a les mêmes capacités intellectuelles.

    Tout le monde n'a pas 130 de QI (sans dénigrer) . Tout le monde ne peut pas être médecin et / ou ingénieur et j'en passe .

    ---

    L'école d'aujourd'hui tend trop à "abrutir" . Ainsi on essaye de formater les enfants dans une espèce de bien bienpensance, bienséance . Résultat on formate aussi à une forme de paupérisation et précarisation . Comme lieu à des comportements avec un forte propension (oui propension) à consommer et pousse au consumérisme de masse.

    Plus le QI est faible, plus on dépense des chose superficielles.

    L'Iphone 15 machin truc à 1500 € , la TV TCL à 2000 billet , le pack de 20 rouleaux de sopalin à 3 € chez Lidl ou Aldi.

    On devrait aussi arrêter d'être dans une sorte "d'assistance" . Aider oui , assister non ( tien cela me fait penser à conversation que j'ai eu il y a quelques jours avec un ami sur un sujet de social).

  16. #1096
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Anthony
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    novembre 2022
    Messages
    146
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2022
    Messages : 146
    Points : 2 333
    Points
    2 333
    Par défaut Elon Musk prévoit de faire passer la limite de caractères de Twitter de 280 à 1000 caractères
    Elon Musk prévoit de faire passer la limite de caractères de Twitter de 280 à 1000 caractères, dans un contexte de toujours apporter de nouveaux changements sur l'application

    Elon Musk a toujours cherché à introduire de nouveaux changements dans l'application Twitter. Si certains sont bien accueillis, d'autres le sont moins. Et cette fois-ci, il s'agit d'un changement qui consiste à faire passer la limite de caractères de 280 à 1000. Musk affirme que cela fait partie de sa liste de choses à faire et qu'il est impatient d'apporter d'autres changements similaires qui profiteraient aux utilisateurs de la plateforme.

    Cette nouvelle intervient alors qu'un utilisateur de Twitter a demandé à M. Musk de faire la lumière sur cette question et de dire ce qu'il pensait d'une éventuelle augmentation de la limite de caractères. Musk a donc simplement pris acte du commentaire et a déclaré que c'était pour bientôt.

    Ensuite, aux premières heures de la journée, Musk a mentionné que c'était une bonne idée et que l'entreprise souhaitait l'introduire très bientôt pour les tweets.

    De même, il a qualifié la limite de 280 d'ennuyeuse et a déclaré qu'il serait intéressé par une limite de 420.

    Nom : twitter-expand-charlimit.png
Affichages : 931
Taille : 84,9 Ko

    On retrouve le milliardaire qui utilise le chiffre 420 dans beaucoup de ses travaux ce qui est très intéressant. En effet, il fait ici référence à la culture de la consommation de cannabis. Sans oublier la façon dont il a choisi de faire de l'action privée de Tesla une valeur de 420 dollars.

    Quelques jours seulement après avoir racheté la société Twitter pour 44 milliards de dollars, M. Musk a mentionné qu'il était très ouvert à l'idée de permettre aux utilisateurs de publier des tweets plus longs et du contenu vidéo. Aujourd'hui, Twitter autorise une limite de 280 caractères pour les tweets, mais il y a eu un débat de longue date pour savoir si cela était suffisant ou non.

    Alors que Musk essayait de répondre à de nombreuses questions sur le sujet, un utilisateur de Twitter a estimé que l'application devait cesser de compter les espaces dans la limite, car il trouvait cela illogique. Cela permettrait d'offrir beaucoup plus d'espace pour certaines lettres. D'autre part, un autre utilisateur a suggéré que l'application s'en tienne au plan initial de 280 caractères, mais qu'elle se tourne plutôt vers les notes longues.

    Musk a expliqué que les tweets courts permettent de transmettre des messages précis et simples à comprendre. Ils sont faciles à lire, a mentionné un autre utilisateur assidu de Twitter.

    Pour l'instant, Twitter reste discret sur la question. La société a dit ce qu'elle avait à dire par la voix de son chef, Elon Musk. La dernière fois que des changements de ce type ont été annoncés, c'était en 2017. C'est à cette époque que la firme a fait passer le nombre de ses employés de 140 à 280.

    Depuis qu'il est aux commandes, Elon Musk a vraiment apporté de nombreuses modifications à l'application. Mais s'il fallait en choisir une qui était vraiment la plus notable de toutes, c'est l'abonnement avec vérification de Twitter Blue.

    L'abonnement bleu coûte 8 dollars et permet notamment de publier de longues vidéos, de voir moins de publicités et d'obtenir un classement prioritaire de contenu.

    Source : Elon Musk

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?
    Trouvez-vous que ce changement de format sera bénéfique pour la plateforme ?

    Voir aussi

    Twitter abandonne discrètement la vérification payante à 8 dollars, après l'éruption de comptes imposteurs sur la plateforme

    Elon Musk veut savoir combien d'utilisateurs de Twitter sont en réalité des bots

    Elon Musk affirme qu'Apple a menacé de retirer Twitter de l'App Store
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  17. #1097
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mai 2018
    Messages
    1 871
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 32
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : mai 2018
    Messages : 1 871
    Points : 139 307
    Points
    139 307
    Par défaut L'ancien responsable de la confiance et de la sécurité chez Twitter explique le parcours chaotique de Musk
    Yoel Roth, l'ancien responsable de la confiance et de la sécurité chez Twitter fait la lumière sur le parcours chaotique d'Elon Musk, selon Roth, le système de modération de contenu de Twitter est très fragile

    L'ancien responsable de la confiance et de la sécurité de l'entreprise s'exprime sur ce qu'il pense du chaos qui continue à occuper le devant de la scène en ce moment

    Yoel Roth dit qu'il a fait de son mieux pour éviter de se faire licencier par Musk le jour où le milliardaire a décidé de prendre le pouvoir. Mais avec le temps, les choses ont quand même empiré et il a dû démissionner.

    M. Roth explique que son point de vue sur la question est lié au parcours chaotique de l'entreprise qui s'est produit lors de la première interview publique qui a eu lieu lorsqu'il a choisi de démissionner de l'entreprise au début du mois.

    La première question qui lui a été posée concernait la raison pour laquelle Roth avait choisi de se retirer au lieu de se retrouver face à face avec Elon Musk. Mais Roth a déclaré que la façon dont les choses se déroulaient, il était tout à fait évident que Musk finirait par prendre tout le travail et les efforts de son équipe et c'est alors qu'il a ajouté que le moment était venu de partir.

    Par le passé, Twitter avait une approche très systématique en termes de gouvernance. Il y avait beaucoup de règles et la plupart d'entre elles étaient appliquées lorsqu'elles étaient écrites. Mais lorsqu'un tel système a choisi de disparaître, il n'y avait plus de place pour la confiance et la sécurité requises, a-t-il ajouté.

    Aujourd'hui, de nombreuses questions sont soulevées sur ce que Musk prévoit de faire avec zéro ou quelques personnes s'occupant de la modération du contenu de l'application et de diverses violations. Il y a des utilisateurs qui reviennent dont les comptes ont été suspendus parce qu'ils avaient enfreint la politique de l'application. Mais maintenant, il y a plus de nouvelles sur la façon dont tous les comptes pourraient bientôt être rétablis, grâce à Musk.

    On aurait pu penser que Roth allait déclarer Twitter condamné, mais ce n'est pas le cas. Selon lui, ce n'est pas seulement Musk qui est à blâmer pour le mauvais état de l'application, mais en fait le système de modération du contenu très fragile qui se briserait grâce aux acteurs de la menace vus en ligne.

    Twitter peut bientôt devenir un endroit très toxique, mais Roth veut qu'il reste résilient. Il prévoit de nombreux défis à l'avenir et ne pense pas que Musk puisse trébucher trop gravement.

    Il a conseillé à Twitter d'être attentif aux canaris qui suggèrent des idées sur le fait que Twitter n'est pas bien et qu'il faut en faire plus.

    Il est fort probable que Google et Apple s'unissent contre Twitter sur l'App Store et abordent le sujet des directives de modération du contenu. Mais la probabilité que cela se produise est faible, a-t-il ajouté.


    Source : Yoel Roth

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?
    Pensez-vous que Twitter ira à la dérive sous Elon Musk ?

    Voir aussi :

    Elon Musk propose de transformer Twitter en banque pour éviter la faillite.
    Musk vise à augmenter le nombre d'utilisateurs de Twitter d'un milliard, puis à lier les comptes aux cartes de débit


    L'Electronic Frontier Foundation dénonce l'achat de Twitter par Elon Musk, « Il met en évidence les risques pour les droits de l'homme et la sécurité personnelle »

    Elon Musk affirme qu'Apple a menacé de retirer Twitter de l'App Store, et qu'Apple a pratiquement cessé de faire de la publicité sur la plateforme
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  18. #1098
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    mars 2015
    Messages
    588
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : mars 2015
    Messages : 588
    Points : 1 985
    Points
    1 985
    Par défaut
    Citation Envoyé par sanderbe Voir le message
    Le problème de fond avec la mixité sociale c'est qu'on mélange égalité des chances et équité des chances .
    Résultat on fait croire à n'importe qui qu'il pourra tout faire.
    On devrait partir d'une solution simple : plutôt métier manuel ou plutôt métier intellectuel ?
    Pour moi la mixité sociale est la réponse à ton problème.
    Un fils de prolo intellectuel a de grande chances de finir avec un métier manuel parce que l'école ne lui aura pas ouvert (socialement et intellectuellement) d'autres portes.
    Un fils de riche manuel a de grande chance de finir avec un métier intellectuel (ou artiste) parce que l'école va leur matraquer qu'ils sont l'élite et sont donc des intellectuels.
    Citation Envoyé par sanderbe Voir le message
    Plus le QI est faible, plus on dépense des chose superficielles.
    L'Iphone 15 machin truc à 1500 € , la TV TCL à 2000 billet , le pack de 20 rouleaux de sopalin à 3 € chez Lidl ou Aldi.
    Oula, la corrélation QI/rationnalité est une pente glissante et dangereuse.
    Parce que ce que je vois est surtout que plus ton portefeuille est plein moins tu fais gaffe à ce que tu achètes dans ton quotidien.
    Je discutais avec des coéquipiers qui trouvent que je paye trop cher mes patins (je les paye 500€ plus cher qu'eux) mais ils m'appartiennent et je sais les réutiliser tant que je renouvelle les consommables. Ils payent des abonnements Spotify/Netfix/Xbox (60€/mois) pour des produits qu'ils perdent quand ils ne payent plus.

  19. #1099
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Développeur Java
    Inscrit en
    mai 2019
    Messages
    425
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Moselle (Lorraine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Java

    Informations forums :
    Inscription : mai 2019
    Messages : 425
    Points : 1 232
    Points
    1 232
    Par défaut
    Citation Envoyé par sanderbe Voir le message
    Bonsoir



    L'état instruit. Les parents éduquent.

    Les enfants sont de qui ? Des parents ou de l'état ? On devrait parler d'instruction nationale et non pas d'éducation nationale.
    Cela dit, si on fait reposer l'education uniquement sur les parents, et que t'as des parents abrutis, dans un millieu pas prospere à la découverte, t'es fini.

    Qu'on vienne pas me dire que l'instruction est totalement décorrélée de l'éducation, dans les FAITS quand un enfant/ado passe 8h par jour à un endroit, il y à FORCEMENT une part d'éducation, à moins que ça sois une éponge passive.

  20. #1100
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    novembre 2021
    Messages
    675
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Drôme (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2021
    Messages : 675
    Points : 1 748
    Points
    1 748
    Par défaut
    Citation Envoyé par sanderbe Voir le message
    Bonjour,

    Le problème de fond avec la mixité sociale c'est qu'on mélange égalité des chances et équité des chances.
    Ben déjà ce serait bien si l'égalité des chances existait au moins un peu aujourd’hui. Parce que l'école n'a jamais été aussi inégalitaire et discriminante.

    Tous les "penseurs" qui nous bassine avec "l'équité des chances" à l'école sont des escrocs, car si l'égalité des chances n'existe même pas, l'équité des chances est de la science-fiction.

    La discussion portait justement sur le wokisme dans la page précédente. Je pense que l'un des problèmes de nombreux "woke" est de se concentrer sur des rapports de dominations, alors que les inégalités sociales (sur tous les plans, pas seulement sur le plan économique), n’ont jamais été aussi fortes.

Discussions similaires

  1. Réponses: 13
    Dernier message: 07/10/2022, 11h01
  2. L'IA de génération de texte d'Elon Musk trop dangereuse pour être rendue publique
    Par Stan Adkens dans le forum Intelligence artificielle
    Réponses: 18
    Dernier message: 12/06/2020, 20h41
  3. Réponses: 4
    Dernier message: 24/04/2019, 18h43
  4. Réponses: 47
    Dernier message: 08/08/2018, 13h24
  5. Réponses: 10
    Dernier message: 25/07/2017, 12h32

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo