IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #921
    Chroniqueuse Actualités

    Femme Profil pro
    Rédacteur Web
    Inscrit en
    mars 2020
    Messages
    555
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur Web

    Informations forums :
    Inscription : mars 2020
    Messages : 555
    Points : 10 022
    Points
    10 022
    Par défaut Elon Musk déclare lors d'un témoignage dans le cadre d'un procès qu'il ne veut pas être PDG de Twitter.
    Elon Musk déclare lors d'un témoignage dans le cadre d'un procès qu'il ne veut pas être PDG de Twitter,
    ni d'aucune autre entreprise

    Elon Musk a déclaré qu'il ne veut pas être le PDG d'une entreprise, que ce soit Tesla ou Twitter. Musk a fait ce commentaire lors d'une déposition à un procès aux États-Unis mercredi, mettant en cause sa rémunération controversée chez Tesla. « Je ne veux franchement pas être le PDG d'une quelconque entreprise », a-t-il déclaré. Musk, qui est le PDG de plusieurs entreprises, dont récemment Twitter, répondait aux questions des avocats représentant Tesla lorsqu'il a fait ce commentaire désinvolte. Il a précisé qu'il ne souhaitait pas rester éternellement PDG de Twitter. Mais le témoignage de Musk s'est également étendu sur des sujets tels que ses titres, la façon dont il passe son temps et, surtout, s'il était ivre lorsqu'il s'est couronné "Technoking" de Tesla en 2021.

    Nom : Screenshot_2022-11-17 Elon Musk says he doesn’t want to be CEO of Twitter, or any company reuter.png
Affichages : 2760
Taille : 586,9 Ko

    Musk et Tesla sont au milieu d'un procès dans le Delaware au sujet de la rémunération du PDG de 2018 que l'entreprise lui a accordée, un plan de rémunération inégalé qui a fait de Musk un multimilliardaire et la personne la plus riche de la planète. L'actionnaire Richard J. Tornetta a poursuivi Musk et Tesla en alléguant que la rémunération du PDG était excessive et que son autorisation par le conseil d'administration de Tesla équivalait à un manquement à son obligation fiduciaire. Le procès, qui s'est ouvert lundi, vise à déterminer si le conseil d'administration de Tesla a agi de manière appropriée lorsqu'il a approuvé un plan de rémunération pour Musk qui vaut aujourd'hui environ 52 milliards de dollars au cours récent des actions et si Musk a eu une influence indue sur cette décision.

    Musk a expliqué pourquoi il s'offusque du titre de PDG dans ses différentes entreprises, notant qu'il ne considère pas son rôle comme celui d'un chef d'entreprise traditionnel. « Chez SpaceX, je suis responsable de l'ingénierie des fusées et chez Tesla, c'est la technologie de la voiture qui fait son succès. Ainsi, le PDG est souvent considéré comme un rôle quelque peu axé sur les affaires, mais en réalité, mon rôle est bien plus celui d'un ingénieur développant des technologies et s'assurant que nous développons des technologies révolutionnaires et que nous avons une équipe d'ingénieurs incroyables qui peuvent atteindre ces objectifs », a-t-il déclaré.

    Il a également déclaré : « D'après mon expérience, les grands ingénieurs ne travailleront que pour un grand ingénieur. C'est mon premier devoir, pas celui de PDG ».

    Il a également réaffirmé qu'il n'avait pas l'intention de rester éternellement PDG de Twitter. Musk a pris la tête de l'entreprise il y a deux semaines et, depuis, il a licencié la moitié du personnel, lancé et retiré de multiples idées de nouveaux produits, et supervisé le retrait de plusieurs annonceurs établis. « Je m'attends à réduire mon temps de travail chez Twitter et à trouver quelqu'un d'autre pour diriger Twitter au fil du temps », a-t-il déclaré. Musk avait précédemment révélé aux investisseurs qu'il ne comptait occuper le poste de PDG de Twitter que temporairement.

    Selon James Murdoch, l'ancien membre du conseil d'administration de Tesla, Musk envisage même de quitter son poste de PDG de Tesla. Murdoch a déclaré plus tard dans la journée que Musk a spécifiquement évoqué la personne qu'il souhaite voir lui succéder à la tête de Tesla ; mais les avocats des plaignants ne lui ont pas demandé de nommer cette personne. Dans sa déposition préalable au procès, Murdoch a déclaré que Musk n'avait pas mentionné de successeur spécifique, mais qu'il l'avait fait entre-temps.

    Interrogé sur la façon dont il a occupé son temps en 2017 pendant que le plan de rémunération se mettait en place, Musk a déclaré qu'il partageait son temps entre Tesla et SpaceX, en consacrant moins de temps à ses entreprises de tunnels et de puces cérébrales. Bien que, à la fin de l'année, il ait consacré presque tout son temps à Tesla, qui était au milieu de son prétendu "enfer de production" du Modèle 3.

    Les investisseurs se sont inquiétés de la capacité de Musk à faire plusieurs choses à la fois et se sont demandé si le milliardaire n'en faisait pas trop pour diriger légitimement autant d'entreprises. Musk a déclaré qu'il passait la majorité de son temps « là où il y a une crise ». Cela ne veut pas dire que Musk ne pense pas non plus à l'avenir lointain. Interrogé sur le Tesla Roadster qui voyage actuellement dans l'espace, Musk l'a qualifié « d'œuvre d'art qui durera des millions d'années ».

    Utiliser les actifs de Tesla chez Twitter

    Les avocats de Tornetta ont interrogé Musk par rapport au fait qu’il aurait autorisé au moins 50 employés de Tesla, principalement des ingénieurs Autopilot, à l'aider dans son travail chez Twitter, maintenant qu'il possède la société de médias sociaux.

    Musk a déclaré qu'il n'avait fait appel aux employés de Tesla pour l'aider chez Twitter que sur une « base volontaire » et pour travailler « en dehors des heures de travail » chez Twitter. Il a ajouté qu'aucun membre du conseil d'administration de Tesla ne l'avait appelé pour lui dire que ce n'était pas une bonne idée d'utiliser les ressources de Tesla pour l'une de ses autres sociétés privées. « C'était un après-heures - juste si vous êtes intéressé à évaluer, à m'aider à évaluer l'ingénierie de Twitter ... ce serait bien. Je pense que cela a duré quelques jours et que c'était terminé ».

    Lorsqu'un avocat lui a demandé s'il pensait que c'était une bonne idée d'utiliser les actifs de Tesla chez Twitter, Musk a répondu : « Je n'ai pas pensé à cela comme à l'utilisation des actifs de Tesla ». Il a ajouté : « Il y a 120 000 personnes dans l'entreprise. C'est de minimis ».

    À propos de la SEC

    Interrogé sur la position combative qu'il a adoptée avec les régulateurs, en particulier la Securities and Exchange Commission, Musk a doublé la mise. « En général, je pense que la mission de la SEC est bonne, mais la question est de savoir si cette mission est bien exécutée. Dans certains cas, je pense qu'elle ne l'est pas. La SEC n'enquête pas sur les choses qu'elle devrait et accorde beaucoup trop d'attention à des choses qui ne sont pas pertinentes », a-t-il répondu.

    Musk a ensuite évoqué la « récente affaire FTX », dans laquelle la bourse de cryptomonnaies a déclaré faillite. « Pourquoi n'a-t-on pas prêté attention à FTX ? » Musk a demandé. « Les investisseurs ont perdu des milliards. Pourtant, la SEC continue de me traquer alors que les actionnaires ont été largement récompensés. Cela n'a aucun sens ».

    Il a également réitéré que personne n'approuvait ses tweets avant qu'il ne les publie, malgré un règlement de 2018 avec la SEC établissant une surveillance de ses communications publiques après sa tentative ratée de privatiser Tesla. Depuis lors, il a saisi la justice pour invalider le décret de consentement, arguant qu'il a été contraint de signer l'accord. « Le décret de consentement a été conclu sous la contrainte. Un accord conclu sous la contrainte n'est pas valable, en tant que fondement de la loi », a déclaré Musk au tribunal hier.

    Musk a également été interrogé sur un tweet insultant qu'il a envoyé en juillet 2020, dans lequel il a écrit : SEC, acronyme à trois lettres, le mot du milieu est celui d'Elon. Sous serment, Musk a déclaré qu'il voulait que cela signifie « Save Elon's Company », mais que cela a été mal interprété.

    Source : Reuters

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi :

    Elon Musk demande aux employés de Twitter de s'engager dans une culture de travail "extrêmement hardcore" ou de partir, les employés ont jusqu'à demain à 17h pour se décider

    Le personnel de Twitter a reçu l'ordre de travailler 84 heures par semaine et les managers ont dormi au bureau le week-end, alors qu'ils s'efforçaient de respecter les délais serrés d'Elon Musk

    Elon Musk propose de transformer Twitter en banque pour éviter la faillite. Musk vise à augmenter le nombre d'utilisateurs de Twitter d'un milliard, puis à lier les comptes aux cartes de débit

    Elon Musk licencie un ingénieur qui l'a corrigé sur Twitter, Eric Frohnhoefer, le développeur, avait remis publiquement en question l'évaluation de Musk dans un tweet d'excuses
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #922
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 907
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 34
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 907
    Points : 17 273
    Points
    17 273
    Par défaut
    Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
    Mais le témoignage de Musk s'est également étendu sur des sujets tels que ses titres, la façon dont il passe son temps et, surtout, s'il était ivre lorsqu'il s'est couronné "Technoking" de Tesla en 2021.
    Je ne comprenais pas l'histoire de l'ivresse et du Technoking, mais j'ai trouvé le morceau manquant :
    But Musk’s testimony also stretched into topics including his titles, how he spends his time, and most importantly, whether he was drunk when he crowned himself “technoking” of Tesla in 2021. (He said he was sober, but his lilt suggested otherwise.)
    Keith Flint 1969 - 2019

  3. #923
    Membre extrêmement actif
    Femme Profil pro
    Webmarketer
    Inscrit en
    janvier 2021
    Messages
    390
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmarketer

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2021
    Messages : 390
    Points : 722
    Points
    722
    Par défaut
    😂🤣😂😂oui c'est ça. Ce mégalo ne veut pas être PDG.

  4. #924
    Membre chevronné Avatar de onilink_
    Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2010
    Messages
    529
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 31
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2010
    Messages : 529
    Points : 2 190
    Points
    2 190
    Par défaut
    Il a également déclaré : « D'après mon expérience, les grands ingénieurs ne travailleront que pour un grand ingénieur. C'est mon premier devoir, pas celui de PDG ».
    Ça va les chevilles? Il arrive encore a tenir debout?
    Circuits intégrés mis à nu: https://twitter.com/TICS_Game

  5. #925
    Membre à l'essai
    Homme Profil pro
    Développeur Java
    Inscrit en
    juin 2022
    Messages
    4
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 38
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Java

    Informations forums :
    Inscription : juin 2022
    Messages : 4
    Points : 13
    Points
    13
    Par défaut Trop gentil
    L'employé a été encore trop gentil avec cet idiot de Musk qui se croit tout puissant. Musk a surtout eu beaucoup de chance avec paypal au début de sa carrière, et ensuite la chance d'avoir des personnes prêtes à tout sacrifier pour leurs boulots. Je pense que ça ne lui arrivera plus.

  6. #926
    Membre émérite
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    685
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 685
    Points : 2 253
    Points
    2 253
    Par défaut
    Il veut pas prendre le risque de voir son ego se faire dégager de la chaise par les actionnaires.

  7. #927
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    mars 2015
    Messages
    459
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : mars 2015
    Messages : 459
    Points : 1 597
    Points
    1 597
    Par défaut
    Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
    Il a également déclaré : « D'après mon expérience, les grands ingénieurs ne travailleront que pour un grand ingénieur. C'est mon premier devoir, pas celui de PDG ».
    Je me pose deux questions :
    1. Quand Musk s'est-il illustré comme grand ingénieur?
    Il a eu des idées, il les a fait développer (je parle autant de développement informatique qu'industriel) par d'autres, non?
    C'est (ou plutôt c'était) probablement un bon leader, comment aurait-il embarqué autant de monde et de talent dans certains de ses projets sans ça.
    Mais je ne sais pas ce qu'il a accompli comme ingénieur. Alors comme grand ingénieur...
    2. De quelle expérience parle-t-il?
    Les grands entrepreneurs contemporains ne sont pas des ingénieurs. Steve Jobs, Jeff Bezos, Richard Branson, Zuckerberg ne sont pas des ingénieurs d'après ce que je vois.
    On en trouve surement plus en France parce que polytech est l'un des passages possible pour l'élite.

    Ceci dit je comprends peut être mieux son attitude s'il se considère comme un ingénieur plutôt que comme un entrepreneur ou un chef d'entreprise.

    Mais pourquoi est-il PDG d'autant d'entreprise s'il estime que ce n'est pas le poste qui lui convient le mieux?

  8. #928
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    novembre 2009
    Messages
    1 873
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2009
    Messages : 1 873
    Points : 5 106
    Points
    5 106
    Par défaut
    Citation Envoyé par totozor Voir le message
    Ceci dit je comprends peut être mieux son attitude s'il se considère comme un ingénieur plutôt que comme un entrepreneur ou un chef d'entreprise.
    L'avis d'un gars sur une question similaire que j'ai trouvé intéressante
    https://qr.ae/pGDIYW
    En tout cas par rapport aux gens que tu cites il a clairement une fibre technique.

  9. #929
    Expert éminent Avatar de kain_tn
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    mars 2005
    Messages
    1 375
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations forums :
    Inscription : mars 2005
    Messages : 1 375
    Points : 6 095
    Points
    6 095
    Par défaut
    Citation Envoyé par micka132 Voir le message
    [...]En tout cas par rapport aux gens que tu cites il a clairement une fibre technique.
    Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois?
    Copier c'est copier; voler c'est vendre un CD une vingtaine d'euros!


    Code C : Sélectionner tout - Visualiser dans une fenêtre à part
    1
    2
    3
    4
    5
    6
    7
    #include <stdio.h>
     
    int main(int argc, char **argv) {
     
        printf("So long, and thanks for the fish, Dennis...\n");
        return 0;
    }

  10. #930
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    mars 2015
    Messages
    459
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : mars 2015
    Messages : 459
    Points : 1 597
    Points
    1 597
    Par défaut
    Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
    Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois?
    C'est un peu mon sentiment.
    Je le perçois comme ces chefs de projets qui ne comprennent pas le fond technique de leur projet, qui ont passé 30 minutes à écouter leurs opérationnels, et qui ensuite passent des heures à expliquer comment tout ça marche en étant pas très précis mais très convaincus.
    Il me fait aussi pensé à ce gars qui utilise un outil, qui vient se plaindre parce qu'il ne fait pas bien un truc et qui va expliquer quelle partie du code (qu'il n'a jamais vu) doit etre corrigée et comment. Alors qu'il utilise le mauvais outil pour faire ce truc et qu'en plus son diagnostic et la solution sont aux fraises.

    Bref des ingénieurs trop prétentieux pour reconnaitre leurs domaines d'incompétence et qui se permettent de les expliquer aux autres.

  11. #931
    Chroniqueuse Actualités

    Femme Profil pro
    Rédacteur Web
    Inscrit en
    mars 2020
    Messages
    555
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur Web

    Informations forums :
    Inscription : mars 2020
    Messages : 555
    Points : 10 022
    Points
    10 022
    Par défaut Des centaines d'employés refusent de faire partie de l'équipe Twitter.
    Des centaines d'employés refusent de faire partie de l'équipe Twitter à la culture de travail "extrêmement hardcore",
    Musk met au défi les managers d'approuver le télétravail à leurs propres risques

    Un autre exode d'employés est en cours chez Twitter, car de nombreux travailleurs ont rejeté les conditions proposées par Elon Musk pour rester dans l'entreprise, choisissant plutôt de partir. Des centaines d'employés restants de Twitter ont démissionné avant la réinitialisation culturelle « extrêmement hardcore » de l'entreprise par Elon Musk, selon des messages internes sur Slack et des tweets d'employés. Hier après-midi, des employés de Twitter ont commencé à poster l'émoji de salut, qui est devenu un signal indiquant que quelqu'un quitte l'entreprise. Dans la foulée, Musk a envoyé de nouveaux courriels aux employés de Twitter : Musk met au défi les managers d'approuver le travail à distance à leurs propres risques.

    Nom : Screenshot_2022-11-18 Hundreds of employees say no to being part of Elon Musk’s ‘extremely hardc.png
Affichages : 6022
Taille : 215,1 Ko

    Cette nouvelle purge dans les rangs de Twitter intervient après que Musk a récemment licencié des dizaines d'employés qui l'ont critiqué ou se sont moqués de lui dans des tweets et des messages internes. Musk a ensuite fixé la date limite de jeudi à 17 heures pour que tous les employés répondent "oui" sur un formulaire Google s'ils veulent rester pour ce qu'il appelle "Twitter 2.0" ; sinon, aujourd'hui serait leur dernier jour de travail et ils recevront une indemnité de départ. Après l'expiration du délai, des centaines d'employés ont rapidement commencé à poster des messages d'adieu et des émojis de salut dans le Slack de Twitter, annonçant qu'ils avaient dit non à l'ultimatum de Musk.

    Twitter comptait environ 2 900 employés restants avant la date limite de jeudi, grâce à Musk qui a licencié sans cérémonie environ la moitié de l'effectif de 7 500 personnes lorsqu'il a pris les rênes de l'entreprise et aux démissions qui ont suivi. Les employés restants et ceux qui ont quitté Twitter ont déclaré que, compte tenu de l'ampleur des démissions cette semaine, ils s'attendent à ce que la plateforme commence à se briser bientôt. L'un d'entre eux a déclaré qu'ils ont vu des « ingénieurs légendaires » et d'autres qu'ils admirent partir les uns après les autres. « On a l'impression que toutes les personnes qui ont rendu cet endroit incroyable sont en train de partir. Il sera extrêmement difficile pour Twitter de s'en remettre, peu importe à quel point les gens qui restent essaient d'être hardcore », a déclaré l'employé de Twitter.

    De multiples équipes d'ingénierie « cruciales » au sein de Twitter ont démissionné complètement ou presque, a déclaré un autre employé qui a requis l'anonymat pour parler sans la permission de Musk. Par exemple, l'équipe qui maintient les bibliothèques du système central de Twitter que chaque ingénieur de l'entreprise utilise est partie après jeudi. « Vous ne pouvez pas faire fonctionner Twitter sans cette équipe », a déclaré l'employé.

    Nom : Screenshot_2022-11-18 Hundreds of employees say no to being part of Elon Musk’s ‘extremely hardc.png
Affichages : 2085
Taille : 127,8 Ko

    La première priorité de Musk en tant que nouveau propriétaire de Twitter a été de réinitialiser fondamentalement sa culture d'entreprise. Dans un courriel adressé aux employés cette semaine, il écrit : « À l'avenir, pour construire un Twitter 2.0 révolutionnaire et réussir dans un monde de plus en plus compétitif, nous devrons être extrêmement hardcore. Cela signifiera travailler de longues heures à haute intensité. Seules des performances exceptionnelles constitueront une note de passage ».

    Jeudi soir, après les départs, les employés restés dans l'entreprise ont reçu un courriel les avertissant que les bureaux de l'entreprise seront temporairement fermés et que l'accès aux badges sera restreint jusqu'à lundi. L'équipe de Musk a également fermé les bureaux lors des licenciements massifs du début du mois, par souci de sécurité et par crainte apparente que les employés sortants ne tentent de saboter l'entreprise en partant.

    Nom : Screenshot_2022-11-18 Hundreds of employees say no to being part of Elon Musk’s ‘extremely hardc.png
Affichages : 2071
Taille : 49,7 Ko

    Les employés de Twitter qui quittent l'entreprise ont été informés qu'ils recevront au moins trois mois de salaire, bien qu'ils n'aient pas encore eu l'occasion d'examiner leurs accords de séparation. Les employés qui décident de rester ne savent pas non plus comment Musk prévoit de les rémunérer en actions maintenant que Twitter est une société privée, bien qu'il ait déclaré que les employés aux performances "exceptionnelles" recevront des options d'achat d'actions comme c'est le cas chez SpaceX, son autre société privée.

    Musk met au défi les managers d'approuver le travail à distance à leurs propres risques

    Dans la journée de jeudi, alors que la direction semblait se démener pour éviter de perdre trop de travailleurs à cause de l'ultimatum, Musk a envoyé un courriel au personnel pour clarifier sa position sur le travail à distance : « En ce qui concerne le travail à distance, il suffit que votre responsable prenne la responsabilité de s'assurer que vous apportez une excellente contribution. Il est également attendu que vous ayez des réunions en personne avec vos collègues à une fréquence raisonnable, idéalement une fois par semaine, mais pas moins d'une fois par mois ».

    Vingt minutes plus tard, Musk a envoyé un courriel de suivi disant : « Au risque d'énoncer une évidence, tout responsable qui prétend faussement que quelqu'un qui lui rend compte fait un excellent travail ou qu'un rôle donné est essentiel, qu'il soit à distance ou non, sera sorti de l'entreprise ».

    Si de précédents messages semblaient adoucir la position de Musk : « si vous pouvez vous présenter au bureau et que vous ne vous y présentez pas, démission acceptée », la réalité est que Musk avait précédemment suggéré qu'il allait prendre la responsabilité de refuser les demandes de travail à distance. « Les managers m'enverront les listes d'exceptions pour examen et approbation », a-t-il écrit le 10 novembre, le lendemain de sa première séance de questions-réponses avec les employés. Mais maintenant, il dit à ces managers que toute personne qui défend un travailleur à distance met sa tête sur le billot, elle aussi.

    Il est donc dans l'intérêt de tous les responsables de Twitter de dire non aux demandes de travail à distance, même s'ils pensent qu'elles sont méritées. Et de cette façon, Musk n'aura pas à dire non lui-même. D'ailleurs, un employé handicapé poursuit actuellement Twitter pour l'interdiction du travail à distance par Musk.

    Twitter était autrefois la première entreprise à proposer le travail à distance. En mai 2020, l'entreprise a annoncé que ses employés pouvaient travailler à domicile « pour toujours ». Lorsqu'elle a rouvert ses bureaux en mars 2022, le PDG de l'époque, Parag Agrawal, a réaffirmé que le travail à domicile « pour toujours » sera toujours une option.

    Face à l’ultimatum, les réactions divergent

    La décision de lancer un ultimatum est intervenue après que Musk, au début du mois, a licencié la moitié du personnel de Twitter, réduisant ses effectifs à environ 3 700 employés, et a également supprimé de nombreux travailleurs contractuels de Twitter. Il a pareillement écarté les dirigeants de l'entreprise et dissous le conseil d'administration. Musk a aussi récemment licencié certains employés pour l'avoir critiqué dans des tweets ou sur des canaux Slack internes.

    « Je ne veux pas rester dans les parages pour construire un produit qui est empoisonné de l'intérieur et de l'extérieur. Tout le monde a un prix jusqu'à un certain point et cette indemnité de licenciement me donne un certain confort pour chercher un meilleur environnement dans le temps malgré l'économie », a déclaré l'un des employés qui prévoient de rejeter l'ultimatum, il a requis l'anonymat pour ne pas mettre en péril l'indemnité de départ. Cet employé a déclaré que la direction semble maintenant s'inquiéter du nombre de personnes qui prévoient de partir et qu'elle « se démène » pour convaincre les talents de rester.

    Un employé récemment licencié qui reste en contact avec d'anciens collègues a déclaré que tous ceux à qui ils avaient parlé prévoyaient de rejeter l'ultimatum de Musk et de quitter l'entreprise. « Les gens ne peuvent pas négliger les moqueries publiques et le licenciement d'autres employés. Dans la même veine, ils ne peuvent pas négliger ou se sentir à l'aise de travailler pour quelqu'un qui a géré les dernières semaines de la manière dont Elon l'a fait… Les gens ne veulent pas sacrifier leur santé mentale et leur vie de famille pour rendre l'homme le plus riche du monde plus riche », a déclaré l'ancien employé.

    Mais la décision pourrait ne pas être aussi facile à prendre pour d'autres. L'ultimatum intervient dans une période difficile pour l'industrie technologique, après des licenciements massifs et des annonces de gel des embauches dans de nombreuses grandes entreprises, dont Meta, Amazon et Lyft. Les employés d'autres pays travaillant aux États-Unis risquent également de perdre leur visa de travail s'ils quittent l'entreprise. Un autre employé a déclaré jeudi qu'il prévoyait de rester dans l'entreprise « parce que le changement est rarement influencé de l'extérieur ».

    Le remaniement susceptible de résulter de l'ultimatum sera le dernier élément de la « restructuration organisationnelle fondamentale » consécutive à la prise de contrôle par Musk, a-t-il déclaré mercredi à un tribunal du Delaware lors d'un procès sur son régime de rémunération de Tesla.

    Musk a déclaré dans le courriel de mercredi que le « nouveau Twitter » sera « beaucoup plus axé sur l'ingénierie », laissant certains travailleurs non ingénieurs se demander si leurs emplois pourraient être en danger même s'ils choisissent de rester. Pendant ce temps, les recruteurs de Twitter ont déjà commencé à contacter les ingénieurs externes pour voir s'ils veulent rejoindre "Twitter 2.0 - an Elon company".

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi :

    Elon Musk demande aux employés de Twitter de s'engager dans une culture de travail "extrêmement hardcore" ou de partir, les employés ont jusqu'à demain à 17h pour se décider

    Elon Musk licencie un ingénieur qui l'a corrigé sur Twitter, Eric Frohnhoefer, le développeur, avait remis publiquement en question l'évaluation de Musk dans un tweet d'excuses

    Le personnel de Twitter a reçu l'ordre de travailler 84 heures par semaine et les managers ont dormi au bureau le week-end, alors qu'ils s'efforçaient de respecter les délais serrés d'Elon Musk

    Elon Musk déclare lors d'un témoignage dans le cadre d'un procès qu'il ne veut pas être PDG de Twitter ni d'aucune autre entreprise
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  12. #932
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    février 2014
    Messages
    46
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 28
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique

    Informations forums :
    Inscription : février 2014
    Messages : 46
    Points : 220
    Points
    220
    Par défaut
    On ne traite pas des ingénieurs de la silicon valley comme on traite des ouvriers d'une usine Tesla. Si les ingénieurs de la silicon valley sont si bien payé et ont tout un tas d'avantages c'est surtout parce que les tallents sont rare.
    Les meilleurs d'entre eux iront juste voir ailleur, les moyens resterons un peux plus longtemps pour trouver autre chose, et il ne restera que les plus mauvais. Et ce n'est pas le cas des ouvriers de ses usines tesla, qu'il peut beaucoup plus facilement remplacer.

  13. #933
    Expert éminent
    Avatar de pmithrandir
    Homme Profil pro
    Responsable d'équipe développement
    Inscrit en
    mai 2004
    Messages
    2 353
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 39
    Localisation : France, Haute Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable d'équipe développement
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : mai 2004
    Messages : 2 353
    Points : 6 938
    Points
    6 938
    Par défaut
    Et ce qui était prédis continue de se passer.

    Quand les équipes coeur et les senior qui pilote et coach tout le monde s'en vont... Tu es dans la merde comme manager.

    C'est pas avec des junior ou les employés qui ne trouvent rien de mieux que tu crée un produit exceptionnel.

    L'exemple de toxicité ce la relation mise en place en quelques jours est presque jouissif. Ça devrait couper les couilles de tous les managers mettant EM sur un piédestal.


    Au final... Un manager sans son équipe ne peut pas grand chose.

  14. #934
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    mars 2015
    Messages
    459
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : mars 2015
    Messages : 459
    Points : 1 597
    Points
    1 597
    Par défaut
    Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
    De multiples équipes d'ingénierie « cruciales » au sein de Twitter ont démissionné complètement ou presque, a déclaré un autre employé qui a requis l'anonymat pour parler sans la permission de Musk. Par exemple, l'équipe qui maintient les bibliothèques du système central de Twitter que chaque ingénieur de l'entreprise utilise est partie après jeudi. « Vous ne pouvez pas faire fonctionner Twitter sans cette équipe », a déclaré l'employé.
    Pendant la crise du covid mon entreprise à laisser partir quiconque voulait partir avec la garantie de pouvoir revenir quand la situation sera plus stable et si l'employé le désire.
    Problème : des clés de voutes de certains projets sont partis, ont soit trouvé un travail mieux reconnu et payé ou alors se sont reconverti dans un métier plus proches de leurs valeurs.
    Problème 2 : On a remplacé ces gens par des vampires aux dents longues qui rayent le parquet mais qui ne sont pas forcément compétents.
    Constat : on a remplacé des gens passionnés par des incompétents qui rejettent toujours la faute sur les autres. Les opérationnels sont démotivés voir dégoutés. Certains projets ont l'air d'avancer (selon les indicateurs) alors qu'ils reculent techniquement. La chute va être violente pour tout le monde.


    Voici une attitude de dictateur:
    1. Vous pouvez faire ce que vous voulez tant que vous restez raisonnables.
    « En ce qui concerne le travail à distance, il suffit que votre responsable prenne la responsabilité de s'assurer que vous apportez une excellente contribution. Il est également attendu que vous ayez des réunions en personne avec vos collègues à une fréquence raisonnable, idéalement une fois par semaine, mais pas moins d'une fois par mois ».
    2. Avant de te laisser le temps de réfléchir : tes gars peuvent faire ce qu'ils veulent et ce que tu veux mais si je suis pas content d'un de tes gars, il saute et toi avec.
    Vingt minutes plus tard, Musk a envoyé un courriel de suivi disant : « Au risque d'énoncer une évidence, tout responsable qui prétend faussement que quelqu'un qui lui rend compte fait un excellent travail ou qu'un rôle donné est essentiel, qu'il soit à distance ou non, sera sorti de l'entreprise ».
    Voilà comment on met en place l'autocensure et un système ultra restrictif sans l'écrire.
    On laisse des frontière floue de ce qui est acceptable (excellent contribution, excellent travail, rôle essentiel) on met un peu de donnée factuelle mais qui n'a rien à voir (idéalement 1 fois/semaine, au moins 1fois/mois), on exige la perfection (excellente *3, essentiel) on suggère que c'est facile (il suffit de...) et j'atteins le point Godwin où je dis que Musk vient de créer les SS.

    « si vous pouvez vous présenter au bureau et que vous ne vous y présentez pas, démission acceptée »
    « Au risque d'énoncer une évidence, tout responsable [...] sera sorti de l'entreprise »
    « Les managers m'enverront les listes d'exceptions pour examen et approbation »,[...]toute personne [...] met sa tête sur le billot, elle aussi.
    D'ailleurs si tu fais un pet de travers tu es responsable de ta sortie de l'entreprise.
    Je ne sais pas à quel point ceci est légal aux US mais quand j'entends les jeunes me dire qu'ils vont partir aux US pour rejoindre l'Eldorado informatique je penses avoir bien raison de leur suggérer d'évaluer les conditions sociales et pas que les $$$.

    " [...]Les gens ne veulent pas sacrifier leur santé mentale et leur vie de famille pour rendre l'homme le plus riche du monde plus riche », a déclaré l'ancien employé
    Mais la décision pourrait ne pas être aussi facile à prendre pour d'autres. [...] Les employés d'autres pays travaillant aux États-Unis risquent également de perdre leur visa de travail s'ils quittent l'entreprise.
    Quand ça arrive au Qatar on appelle ça de l'esclavagisme.
    Quand ça arrive au US c'est du libéralisme.

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Musk est un tyran aux ailes d'ange (défenseur absolue de la liberté d'expression) mais ça reste un tyran.
    Il surfe sur son image de visionnaire mais un jour la tête tombera et le jour où ça arrivera, rien ne se passera parce qu'il pourra vivre confortablement même après avoir perdu 99% de sa fortune.
    Quand on a autant d'argent le risque est une chose qui n'existe plus vraiment.

  15. #935
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    novembre 2009
    Messages
    1 873
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2009
    Messages : 1 873
    Points : 5 106
    Points
    5 106
    Par défaut
    Citation Envoyé par SimonKenoby Voir le message
    Si les ingénieurs de la silicon valley sont si bien payé et ont tout un tas d'avantages c'est surtout parce que les talents sont rare.
    La fable du talent des ingénieurs de la silicon valley.
    Il y a une concentration plus importante de gars très talentueux, mais la plupart sont moyens comme partout ailleurs.
    Si les ingénieurs sont si bien payés, c'est surtout qu'il y a énormément d'argent de disponible, et également une redistribution qui n'est pas la même qu'en France.

  16. #936
    Expert éminent sénior
    Homme Profil pro
    Ingénieur d'Etude Mainframe/AS400
    Inscrit en
    novembre 2012
    Messages
    1 694
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 41
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur d'Etude Mainframe/AS400
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2012
    Messages : 1 694
    Points : 10 399
    Points
    10 399
    Par défaut
    Il va faire sombrer son "modeste" achat en un rien de temps à ce rythme là. Bravo !

  17. #937
    Membre extrêmement actif
    Femme Profil pro
    Webmarketer
    Inscrit en
    janvier 2021
    Messages
    390
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmarketer

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2021
    Messages : 390
    Points : 722
    Points
    722
    Par défaut
    Le prototype du dictateur des temps modernes.

  18. #938
    Membre à l'essai
    Homme Profil pro
    Architecte matériel
    Inscrit en
    octobre 2022
    Messages
    66
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 19
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte matériel

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2022
    Messages : 66
    Points : 17
    Points
    17
    Par défaut
    Citation Envoyé par pmithrandir Voir le message
    Et ce qui était prédis continue de se passer.

    Quand les équipes coeur et les senior qui pilote et coach tout le monde s'en vont... Tu es dans la merde comme manager.

    C'est pas avec des junior ou les employés qui ne trouvent rien de mieux que tu crée un produit exceptionnel.

    L'exemple de toxicité ce la relation mise en place en quelques jours est presque jouissif. Ça devrait couper les couilles de tous les managers mettant EM sur un piédestal.


    Au final... Un manager sans son équipe ne peut pas grand chose.
    Un manager ne devrait pas être dépendant d'employés non loyaux, c'est pour ça que ces employés doivent, dans la mesure du possible, être remplacés par des robots ou des intelligences artificielles.

    Les employés sont une charge la preuve avec twitter.

  19. #939
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    7 289
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 7 289
    Points : 175 163
    Points
    175 163
    Par défaut Twitter ferme temporairement ses bureaux, Elon Musk étant terrifié à l'idée d'un sabotage de l'entreprise
    Twitter aux salariés : tous les bureaux sont fermés et l'accès par badge suspendu,
    une fermeture temporaire qui intervient tandis qu'Elon Musk est « terrifié à l'idée que des employés sabotent l'entreprise »

    Dans la foulée des actualités selon lesquelles les employés de Twitter quittent le navire suite à l'ultimatum d'Elon Musk selon lequel ils ont le choix entre s'engager dans une culture du travail « hardcore » pour construire Twitter 2.0, soit partir, les bureaux de la grande enseigne de médias sociaux sont temporairement fermés et l'accès par badge est suspendu.

    Un autre exode d'employés est en cours chez Twitter, car de nombreux travailleurs ont rejeté les conditions proposées par Elon Musk pour rester dans l'entreprise, choisissant plutôt de partir. Des centaines d'employés restants de Twitter ont démissionné avant la réinitialisation culturelle « extrêmement hardcore » de l'entreprise par Elon Musk, selon des messages internes sur Slack et des tweets d'employés. Des employés de Twitter ont commencé à poster l'émoji de salut, qui est devenu un signal indiquant que quelqu'un quitte l'entreprise. Dans la foulée, Musk a envoyé de nouveaux courriels aux employés de Twitter : Musk met au défi les managers d'approuver le travail à distance à leurs propres risques.

    Cette nouvelle purge dans les rangs de Twitter intervient après que Musk a récemment licencié des dizaines d'employés qui l'ont critiqué ou se sont moqués de lui dans des tweets et des messages internes. Musk a ensuite fixé la date limite de jeudi à 17 heures, heure américaine, pour que tous les employés répondent "oui" sur un formulaire Google s'ils veulent rester pour ce qu'il appelle "Twitter 2.0" ; sinon, vendredi serait leur dernier jour de travail et ils recevront une indemnité de départ. Après l'expiration du délai, des centaines d'employés ont rapidement commencé à poster des messages d'adieu et des émojis de salut dans le Slack de Twitter, annonçant qu'ils avaient dit non à l'ultimatum de Musk.

    Twitter comptait environ 2 900 employés restants avant la date limite de jeudi, à cause d'Elon Musk qui a licencié sans cérémonie environ la moitié de l'effectif de 7 500 personnes lorsqu'il a pris les rênes de l'entreprise et aux démissions qui ont suivi. Les employés restants et ceux qui ont quitté Twitter ont déclaré que, compte tenu de l'ampleur des démissions cette semaine, ils s'attendent à ce que la plateforme commence à se briser bientôt. L'un d'entre eux a déclaré qu'ils ont vu des « ingénieurs légendaires » et d'autres qu'ils admirent partir les uns après les autres. « On a l'impression que toutes les personnes qui ont rendu cet endroit incroyable sont en train de partir. Il sera extrêmement difficile pour Twitter de s'en remettre, peu importe à quel point les gens qui restent essaient d'être hardcore », a déclaré l'employé de Twitter.

    De multiples équipes d'ingénierie « cruciales » au sein de Twitter ont démissionné complètement ou presque, a déclaré un autre employé qui a requis l'anonymat pour parler étant donné qu'il n'a pas la permission de Musk. Par exemple, l'équipe qui maintient les bibliothèques du système central de Twitter que chaque ingénieur de l'entreprise utilise est partie après jeudi. « Vous ne pouvez pas faire fonctionner Twitter sans cette équipe », a déclaré l'employé.

    Musk et son équipe seraient terrifiés à l'idée d'un sabotage

    Selon le rédacteur en chef de Platformer, Twitter « a alerté les employés qu'avec effet immédiat, tous les immeubles de bureaux sont temporairement fermés et l'accès par badge est suspendu ». Les bureaux de Twitter devraient rouvrir lundi à tout ce qui reste de ses effectifs. : « Les bureaux rouvriront le 21 novembre. En attendant : "Veuillez continuer à vous conformer à la politique de l'entreprise en vous abstenant de discuter des informations confidentielles de l'entreprise sur les réseaux sociaux, avec la presse ou ailleurs" ».

    Zoë Schiffer a indiqué que « Jusqu'à présent, aucun [compte professionnel] d'employé de Twitter n'a été désactivé, même ceux qui ont publiquement démissionné. Musk et son équipe n'ont recueilli que la liste des "oui" - des employés qui ont déclaré vouloir faire partie de Twitter 2.0. Ils essaient toujours de savoir qui est sorti ».

    Aucun motif n'a été rendu public, mais Zoë Schiffer a poursuivi en rapportant « Nous entendons dire que c'est parce qu'Elon Musk et son équipe sont terrifiés à l'idée que les employés sabotent l'entreprise. De plus, ils essaient toujours de déterminer pour quels employés de Twitter ils doivent couper l'accès ».

    Nom : zoe.png
Affichages : 17340
Taille : 44,6 Ko

    Le nombre exact de membres du personnel qui ont survécu à l'élimination de Musk au début du mois - et ont choisi de ne pas démissionner dans les jours qui ont suivi - n'est pas clair, mais les estimations tournaient autour de 3 000 travailleurs juste avant la date limite, selon un journaliste. Plusieurs équipes d'ingénierie « critiques » ont démissionné dans leur intégralité jeudi, selon lui. Parmi ceux qui étaient partis figuraient l'ingénieur Web en chef de Twitter et l'équipe de concepteurs derrière le désastreux service d'abonnement Blue de Musk.

    « Cela va ressembler à une entreprise très différente demain », a-t-elle tweeté.

    Un ancien employé a déclaré jeudi au Washington Post que l'éviscération de la main-d'œuvre avait laissé plusieurs systèmes intégrés au fonctionnement de la plate-forme à deux, un ou zéro ingénieur. « Je connais six systèmes critiques qui n'ont plus d'ingénieurs », a déclaré un ancien employé. « Il n'y a même plus un squelette d'équipe qui gère le système. Il continuera à rouler en roue libre jusqu'à ce qu'il se heurte à quelque chose, puis il s'arrêtera ».

    Musk a tweeté une réponse apparente au chahut. «*Comment fait-on une petite fortune dans les médias sociaux*?*Commencez par un grand ».

    Nom : elon.png
Affichages : 2749
Taille : 15,8 Ko

    Sa position sur le télétravail

    Dans la journée de jeudi, alors que la direction semblait se démener pour éviter de perdre trop de travailleurs à cause de l'ultimatum, Musk a envoyé un courriel au personnel pour clarifier sa position sur le travail à distance : « En ce qui concerne le travail à distance, il suffit que votre responsable prenne la responsabilité de s'assurer que vous apportez une excellente contribution. Il est également attendu que vous ayez des réunions en personne avec vos collègues à une fréquence raisonnable, idéalement une fois par semaine, mais pas moins d'une fois par mois ».

    Vingt minutes plus tard, Musk a envoyé un courriel de suivi disant : « Au risque d'énoncer une évidence, tout responsable qui prétend faussement que quelqu'un qui lui rend compte fait un excellent travail ou qu'un rôle donné est essentiel, qu'il soit à distance ou non, sera sorti de l'entreprise ».

    Si de précédents messages semblaient adoucir la position de Musk : « si vous pouvez vous présenter au bureau et que vous ne vous y présentez pas, démission acceptée », la réalité est que Musk avait précédemment suggéré qu'il allait prendre la responsabilité de refuser les demandes de travail à distance. « Les managers m'enverront les listes d'exceptions pour examen et approbation », a-t-il écrit le 10 novembre, le lendemain de sa première séance de questions-réponses avec les employés. Mais maintenant, il dit à ces managers que toute personne qui défend un travailleur à distance met sa tête sur le billot, elle aussi.

    Il est donc dans l'intérêt de tous les responsables de Twitter de dire non aux demandes de travail à distance, même s'ils pensent qu'elles sont méritées. Et de cette façon, Musk n'aura pas à dire non lui-même. D'ailleurs, un employé handicapé poursuit actuellement Twitter pour l'interdiction du travail à distance par Musk.

    Twitter était autrefois la première entreprise à proposer le travail à distance. En mai 2020, l'entreprise a annoncé que ses employés pouvaient travailler à domicile « pour toujours ». Lorsqu'elle a rouvert ses bureaux en mars 2022, le PDG de l'époque, Parag Agrawal, a réaffirmé que le travail à domicile « pour toujours » sera toujours une option.

    Face à l’ultimatum, les réactions divergent

    La décision de lancer un ultimatum est intervenue après que Musk, au début du mois, a licencié la moitié du personnel de Twitter, réduisant ses effectifs à environ 3 700 employés, et a également supprimé de nombreux travailleurs contractuels de Twitter. Il a pareillement écarté les dirigeants de l'entreprise et dissous le conseil d'administration. Musk a aussi récemment licencié certains employés pour l'avoir critiqué dans des tweets ou sur des canaux Slack internes.

    « Je ne veux pas rester dans les parages pour construire un produit qui est empoisonné de l'intérieur et de l'extérieur. Tout le monde a un prix jusqu'à un certain point et cette indemnité de licenciement me donne un certain confort pour chercher un meilleur environnement dans le temps malgré l'économie », a déclaré l'un des employés qui prévoient de rejeter l'ultimatum, il a requis l'anonymat pour ne pas mettre en péril l'indemnité de départ. Cet employé a déclaré que la direction semble maintenant s'inquiéter du nombre de personnes qui prévoient de partir et qu'elle « se démène » pour convaincre les talents de rester.

    Un employé récemment licencié qui reste en contact avec d'anciens collègues a déclaré que tous ceux à qui ils avaient parlé prévoyaient de rejeter l'ultimatum de Musk et de quitter l'entreprise. « Les gens ne peuvent pas négliger les moqueries publiques et le licenciement d'autres employés. Dans la même veine, ils ne peuvent pas négliger ou se sentir à l'aise de travailler pour quelqu'un qui a géré les dernières semaines de la manière dont Elon l'a fait… Les gens ne veulent pas sacrifier leur santé mentale et leur vie de famille pour rendre l'homme le plus riche du monde plus riche », a déclaré l'ancien employé.

    Mais la décision pourrait ne pas être aussi facile à prendre pour d'autres. L'ultimatum intervient dans une période difficile pour l'industrie technologique, après des licenciements massifs et des annonces de gel des embauches dans de nombreuses grandes entreprises, dont Meta, Amazon et Lyft. Les employés d'autres pays travaillant aux États-Unis risquent également de perdre leur visa de travail s'ils quittent l'entreprise. Un autre employé a déclaré jeudi qu'il prévoyait de rester dans l'entreprise « parce que le changement est rarement influencé de l'extérieur ».

    Le remaniement susceptible de résulter de l'ultimatum sera le dernier élément de la « restructuration organisationnelle fondamentale » consécutive à la prise de contrôle par Musk, a-t-il déclaré mercredi à un tribunal du Delaware lors d'un procès sur son régime de rémunération de Tesla.

    Conclusion

    Les employés de Twitter étaient environ 7 500 lorsque Musk a pris les rênes début novembre, suite à son acquisition de 44 milliards de dollars. Presque immédiatement, il s'est mis à licencier environ la moitié de la main-d'œuvre. Plusieurs cadres supérieurs ont démissionné peu de temps après.

    « J'ai l'impression que toutes les personnes qui ont rendu cet endroit incroyable partent », a déclaré jeudi un membre du personnel de Twitter à un média. « Il sera extrêmement difficile pour Twitter de se remettre d'ici, peu importe à quel point les personnes qui restent essaient de se donner à fond ».

    Source : Zoë Schiffer

    Et vous ?

    Quelle lecture faites-vous de cette situation ?
    Que pensez-vous de la décision d'Elon Musk de fermer temporairement les bureaux de Twitter ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  20. #940
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    février 2014
    Messages
    46
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 28
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique

    Informations forums :
    Inscription : février 2014
    Messages : 46
    Points : 220
    Points
    220
    Par défaut
    Citation Envoyé par micka132
    La fable du talent des ingénieurs de la silicon valley.
    Il y a une concentration plus importante de gars très talentueux, mais la plupart sont moyens comme partout ailleurs.
    Si les ingénieurs sont si bien payés, c'est surtout qu'il y a énormément d'argent de disponible, et également une redistribution qui n'est pas la même qu'en France.
    Je me suis peut-être mal exprimé, je ne voulais pas dire que les ingénieurs de la bas sont meilleur qu'autre part, juste que les conditions étants ce qu'elles sont il est plus difficile pour une entreprise de recruter un ingénieur, même moyen, qu'un ouvrier. Et ça implique qu'il est plus facile pour un ingénieur moyen de changer de boite que pour un ouvrier moyen. Et tout ça leur donne du pouvoir sur leur employeur, ce qui permet d'avoir de meilleur condition de travail.

Discussions similaires

  1. Réponses: 13
    Dernier message: 07/10/2022, 11h01
  2. L'IA de génération de texte d'Elon Musk trop dangereuse pour être rendue publique
    Par Stan Adkens dans le forum Intelligence artificielle
    Réponses: 18
    Dernier message: 12/06/2020, 20h41
  3. Réponses: 4
    Dernier message: 24/04/2019, 18h43
  4. Réponses: 47
    Dernier message: 08/08/2018, 13h24
  5. Réponses: 10
    Dernier message: 25/07/2017, 12h32

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo