IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #61
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 941
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 941
    Points : 158 409
    Points
    158 409
    Par défaut Twitter ajoute un référentiel GitHub appelé « l'algorithme », puis le supprime
    Twitter ajoute un référentiel GitHub appelé « l'algorithme », puis le supprime
    Musk voulait rendre l'algorithme de Twitter open source

    Le conseil d'administration de Twitter a annoncé ce 25 avril 2022 avoir accepté une offre du milliardaire Elon Musk qui a proposé de racheter la société de médias sociaux et de la privatiser, a annoncé la société lundi. Selon les termes de l'accord, les actionnaires de Twitter recevront 54,20 $ pour chaque action ordinaire de Twitter qu'ils détiennent à la clôture de la transaction proposée. Le prix d'achat représente une prime de 38 % par rapport au cours de clôture de Twitter le 1er avril 2022, qui était le dernier jour de bourse avant que Musk ne divulgue sa participation d'environ 9 % dans Twitter

    Bret Taylor, président indépendant du conseil d'administration de Twitter, a déclaré : « Le conseil d'administration de Twitter a mené un processus réfléchi et complet pour évaluer la proposition d'Elon en mettant délibérément l'accent sur la valeur, la certitude et le financement. La transaction proposée offrira une prime en cash substantielle, et nous pensons qu'elle est la meilleure voie à suivre pour les actionnaires de Twitter ».

    Parag Agrawal, PDG de Twitter, a déclaré : « Twitter a un objectif et une pertinence qui ont un impact sur le monde entier. Profondément fier de nos équipes et inspiré par le travail qui n'a jamais été aussi important ».

    L'un des objectifs d'Elon Musk dans son acquisition concerne les algorithmes. Elon Musk entend rendre publics les algorithmes de tri des contenus de Twitter, afin que chacun puisse comprendre comment ils fonctionnent. Ces programmes informatiques, qui définissent quels contenus vont être mis en avant en fonction du profil de chaque utilisateur, sont décriés par les régulateurs et les chercheurs pour leur opacité et leurs effets de bord négatifs (amplification des contenus clivants suscitant de nombreuses réactions, par exemple).

    Le 24 mars, Elon Musk avait demandé si les algorithmes de Twitter devaient être passés en « open source », ce qui rendrait leur code accessible et modifiable. Ces logiciels gèrent notamment l’affichage des tweets jugés les plus pertinents et intéressants, en fonction notamment du nombre de personnes ayant interagi avec. L’utilisateur a toutefois le choix avec l’affichage traditionnel de Twitter, par ordre antéchronologique.

    Jack Dorsey, le fondateur de Twitter, qui n’exerce plus aucune responsabilité dans l’entreprise, a déjà critiqué sa plateforme et suggéré des modifications. À ce message d'Elon Musk, il a répondu : « Le choix d’utiliser (ou non) l’algorithme de son choix devrait appartenir à l’utilisateur. »

    Encore une fois, cette idée de Musk est liée à ses sentiments sur la liberté d'expression.

    « Je crains que la partialité de facto dans "l'algorithme Twitter" n'ait un effet majeur sur le discours public », a déclaré Musk à un abonné. « Comment savons-nous ce qui se passe réellement ? »

    Si cette mesure venait à être adoptée, elle devrait être bien accueillie par les pouvoirs publics. En Europe, Bruxelles estime que le Digital Services Act (législation sur les services numériques) améliore considérablement les mécanismes de suppression des contenus illicites et de protection effective des droits fondamentaux des utilisateurs en ligne, y compris la liberté d’expression. Elle renforce également la surveillance publique des plateformes en ligne, en particulier pour celles qui touchent plus de 10 % de la population de l’UE.

    Le dépôt GitHub

    Les développeurs travaillant pour Twitter auraient ajouté un référentiel public sur la plateforme GitHub de l'entreprise, appelé « l'algorithme », puis l'ont supprimé avant que le code source ne soit verrouillé, selon un tweet de Disclose.tv. Twitter a verrouillé les modifications de son code source pour empêcher ses employés d'apporter des modifications non autorisées à la plateforme de microblogging, selon les sources du média.

    Nom : disclose.png
Affichages : 2147
Taille : 70,6 Ko

    Alors que le référentiel public semble avoir été supprimé, Disclose.tv a en outre expliqué que certains développeurs de Twitter envoient un message à Elon Musk en ajoutant un référentiel de logiciels vide. Musk a révélé plus tôt qu'il voulait rendre l'algorithme de Twitter open source.

    Réagissant à cela, Clint Ehrlich, un analyste de la politique étrangère des États-Unis, a tweeté que les employés de Twitter se rebellent ouvertement contre son nouveau propriétaire. Il a dit que tout l'exercice consistait à troller Musk alors qu'ils publiaient un référentiel public appelé « l'algorithme » qui ne contient aucun code.

    Nom : clint.png
Affichages : 2142
Taille : 29,0 Ko

    Le référentiel public publié sur GitHub a ouvert les vannes des grandes discussions et spéculations sur les réseaux sociaux. Considérant cela comme un message crypté, certains utilisateurs dans les forums spécialisés ont suggéré qu'il ne pourrait y avoir aucun algorithme, tandis que d'autres ont suggéré que Twitter utilise non pas un, mais plusieurs algorithmes répartis dans la base de code.

    Musk a également joué avec l'idée de rendre l'algorithme de Twitter open source lors de son apparition dans une conférence TED. Un code en open source permettrait aux utilisateurs de Twitter de voir le code que la plateforme de microblogging utilise pour déterminer quels tweets particuliers elle pousse sur son fil d'actualité.

    Ce développement récent fait suite à la nouvelle selon laquelle l'offre d'achat d'Elon Musk sur Twitter a été acceptée après que le magnat des affaires ait fait une offre de 44 milliards de dollars au début du mois. L'accord devrait être conclu d'ici la fin de 2022.

    Alors qu'Elon Musk a plaidé pour la liberté d'expression et un algorithme de Twitter publié en open source, l'avenir de l'entreprise sous Musk reste incertain pour l'instant.

    Sources : Disclose, Clint

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ? Troll ou pas troll d'Elon Musk par les développeurs ?
    Pour ou contre un algorithme de Twitter publié en open source ? Dans quelles mesures ?
    Quels avantages et quels inconvénients voyez-vous à une publication open source de cet algorithme ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #62
    Membre extrêmement actif Avatar de Jon Shannow
    Homme Profil pro
    Responsable de service informatique
    Inscrit en
    avril 2011
    Messages
    3 946
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 58
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable de service informatique
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : avril 2011
    Messages : 3 946
    Points : 8 239
    Points
    8 239
    Par défaut
    Juste pour dire...
    Nom : Elon_Musk_Twitter.png
Affichages : 3554
Taille : 472,1 Ko
    Au nom du pèze, du fisc et du St Estephe
    Au nom du fric, on baisse son froc...

  3. #63
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    1 304
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 1 304
    Points : 4 983
    Points
    4 983
    Par défaut
    Citation Envoyé par Bruno Voir le message
    Trolldi : Elon Musk plaisante et indique qu'il veut racheter Coca-Cola, après avoir pris le contrôle de Twitter,
    « pour remettre la cocaïne au cœur du produit »
    Il est quand même marrant Elon, c'est pas n'importe quel People de la big tech qui se serait permis de twitter ça
    Après il est aux USA, un pays ou la liberté d'expression est inscrit dans la constitution, s'il était en France, pays de la censure, il serais sous le coup d'une accusation pour "apologie de l'usage de la drogue !"
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  4. #64
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Dirigeant
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    2 471
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Dirigeant
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 2 471
    Points : 47 560
    Points
    47 560
    Par défaut Près de 30 000 nouveaux utilisateurs se sont inscrits sur Mastodon après le rachat de Twitter par Elon Musk
    Près de 30 000 nouveaux utilisateurs se sont inscrits sur Mastodon après le rachat de Twitter par Elon Musk
    l'alternative open source à Twitter connaît un nouvel essor

    Elon Musk, PDG de Tesla et de SpaceX, vient de racheter Twitter et promet d'en faire "un puissant outil de la liberté d'expression", mais cet argument ne semble pas convaincant pour tous les utilisateurs de la plateforme. Certains utilisateurs mécontents ont préféré partir et ont trouvé refuge sur Mastodon. Souvent considérée comme une alternative à Twitter, Mastodon aurait gagné près de 30 000 nouveaux utilisateurs le jour même où Elon Musk a racheté Twitter. Des cadres supérieurs de Mastodon, dont le PDG Eugen Rochko, ont fait savoir que le réseau social a subi des perturbations cette semaine en raison de l'afflux massif de nouveaux utilisateurs.

    Elon Musk a déboursé plus de 44 milliards de dollars pour s'emparer de Twitter. Son but principal : revoir les politiques de modération de la plateforme de réseau social pour y faire régner davantage la liberté d'expression. À part ça, l'on ignore encore tout sur la façon dont le magnat de la technologie va gérer Twitter à l'avenir. Cependant, la privatisation de Twitter par Musk n'est pas du goût de tous les utilisateurs. Certains ne semblent pas "emballés" par les tendances libertariennes de Musk. Et comme c'est souvent le cas lorsque Twitter procède à un changement controversé, plusieurs groupes d'utilisateurs ont menacé de quitter la plateforme.

    Les critiques ont même poussé la tendance #RIPTWITTER. Mardi, l'on a appris que certains utilisateurs ont mis leur menace à exécution. Il semble que près de 30 000 d'entre eux ont migré vers Mastodon quelques heures seulement après l'annonce de l'accord entre Musk et Twitter. Eugen Rochko, fondateur et PDG de Mastodon, a écrit dans un billet de blogue mardi que la plateforme a constaté une augmentation de 41 287 utilisateurs actifs, y compris les anciens et les nouveaux utilisateurs. Selon lui, si l'on ventile ce chiffre en fonction des nouveaux utilisateurs, 28 391 personnes ont rejoint Mastodon au cours de la dernière journée.

    Nom : dse.png
Affichages : 2450
Taille : 26,8 Ko

    « Il est amusant de constater que l'une des raisons pour lesquelles j'ai commencé à m'intéresser à l'espace des médias sociaux décentralisés en 2016, ce qui m'a finalement conduit à créer Mastodon, est la rumeur selon laquelle Twitter - la plateforme dont j'étais un utilisateur quotidien depuis des années à ce moment-là - pourrait être vendu à un autre milliardaire controversé. Parmi, bien sûr, d'autres raisons telles que toutes les terribles décisions relatives aux produits que Twitter avait prises à l'époque. Et maintenant, cela s'est finalement produit, et pour les mêmes raisons, des masses de gens viennent à Mastodon », a écrit Rochko.

    Mastodon est un logiciel libre que les gens peuvent utiliser comme base pour créer leurs propres réseaux sociaux. Bien que son apparence soit similaire à celle de Twitter, il en diffère également dans le sens où Twitter est un réseau social unique auquel les gens s'inscrivent. En ce qui concerne les réseaux sociaux, Mastodon ressemble davantage à Discord, dans la mesure où les utilisateurs doivent trouver des instances Mastodon spécifiques pour les rejoindre. Ceux qui souhaitent créer leur propre instance Mastodon doivent également l'héberger eux-mêmes, une étape qui peut rebuter de nombreux utilisateurs non techniques.

    Toutefois, cela n'empêche pas les gens de le considérer comme une alternative "sérieuse" à Twitter. Selon des données fournies par la société d'analyse Sensor Tower, les applications officielles iOS et Android de Mastodon connaissent également une hausse du nombre d'utilisateurs. Les applications auraient été téléchargées environ 5 000 fois, soit près de 10 % du total des téléchargements depuis lundi. L'application est actuellement classée n° 32 dans le classement des applications de médias sociaux de l'App Store. Mastodon conseille aux utilisateurs de s'inscrire via les applications officielles et de rejoindre d'autres instances.

    Mastodon est récemment entré en conflit avec Truth Social, la tentative de réseau social de l'ancien président américain Donald Trump. Truth Social aurait utilisé le code de Mastodon sans respecter les termes de la licence du logiciel. Les avocats travaillant pour Mastodon ont alors envoyé une lettre officielle au réseau lui demandant de rendre son code source accessible au public. Début avril, Truth Social a été qualifié de "désastre" par les critiques et SimilarWeb le classe à la 7984e place des applications les plus téléchargées au monde. Par ailleurs, il faut rappeler que ce n'est pas la première fois que Mastodon bénéficie de problèmes chez Twitter.

    L'entreprise a été brièvement populaire en 2017, après l'indignation suscitée par la décision de Twitter de supprimer les noms d'utilisateurs de la limite de caractères pour les réponses @ (à l'époque où Twitter modifiait son produit si rarement que même les changements banals étaient source d'indignation massive). Mastodon a connu une autre hausse en 2019, lorsque les utilisateurs en Inde étaient en colère contre les politiques de modération. Bien que Mastodon ait été sous les feux de la rampe en tant qu'alternative Twitter potentiellement viable dans le passé, il n'a pas encore atteint le grand public.

    Cependant, sa popularité actuelle survient à un moment où Twitter explore également la façon dont il pourrait devenir un protocole à source ouverte - un peu comme Mastodon. Après le rachat en début de semaine, Musk a révélé qu'il voulait rendre l'algorithme de Twitter open source. L'on signale également que les développeurs de Twitter auraient ajouté un référentiel, appelé « l'algorithme », public sur le page GitHub de l'entreprise, puis l'ont supprimé avant que le code source ne soit verrouillé. Twitter aurait verrouillé son code source pour empêcher les modifications non autorisées par l'entreprise.

    Clint Ehrlich, un analyste de la politique étrangère des États-Unis, a tweeté que les employés de Twitter se rebellent ouvertement contre son nouveau propriétaire. Il a dit que tout l'exercice consistait à troller Musk, alors qu'ils publiaient un référentiel public appelé « l'algorithme » qui ne contient aucun code. Pour l'heure, Twitter n'a pas annoncé que le réseau social a perdu des utilisateurs, mais certains analystes estiment que ce mouvement de rébellion ne durera pas.

    Source : Mastodon

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous de l'intérêt soudain pour Mastodon ?
    Pensez-vous que Twitter va perdre plus d'utilisateurs au profit de Mastodon ?

    Voir aussi

    Twitter ajoute un référentiel GitHub appelé « l'algorithme », puis le supprime. Elon Musk voulait rendre l'algorithme de Twitter open source

    Truth Social, le réseau social de Donald Trump, est qualifié de désastre six semaines après son lancement

    Elon Musk dit qu'il va acheter Coca-Cola, après avoir pris le contrôle de Twitter, « pour remettre la cocaïne au cœur du produit »
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  5. #65
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    auteur de livres
    Inscrit en
    septembre 2013
    Messages
    23
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Deux Sèvres (Poitou Charente)

    Informations professionnelles :
    Activité : auteur de livres

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2013
    Messages : 23
    Points : 78
    Points
    78
    Par défaut Bravo
    Un coke sans cocaïne c'est plus un coke puisque la recette originale du produit en contenait. Enfin un capitaliste qui lutte contre les produits alimentaires falsifiés. Bravo Elon !

  6. #66
    Membre éclairé
    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2007
    Messages
    1 654
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Alpes Maritimes (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2007
    Messages : 1 654
    Points : 896
    Points
    896
    Par défaut
    Bonjour,

    Pour ma part j'utilise twitter en tant que Follower afin de suivre l'actualité tech ainsi que des liens vers des articles très techniques.
    Pour l'instant je n'ai pas l'impression que "Mastodon" me donnerais les même infos tout en pouvant blacklister le reste.
    Mais peut etre me manque t'il les liens vers les bonnes communauté "Java", "Linux", "Angular", "Bd" ainsi que les bon tutoriel !

  7. #67
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Bruno
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mai 2019
    Messages
    832
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mai 2019
    Messages : 832
    Points : 10 434
    Points
    10 434
    Par défaut Elon Musk aurait suggéré de licencier des employés et de travailler avec des influenceurs
    Elon Musk aurait suggéré de licencier des employés et de travailler avec des influenceurs
    pour améliorer les résultats de Twitter

    Selon plusieurs rapports lors de conversations avec des banquiers avant de privatiser Twitter, Elon Musk aurait suggéré de licencier des employés, d'inviter des influenceurs à créer du contenu et d'introduire des services d'abonnement pour améliorer les résultats de Twitter. Musk aurait également suggéré de monétiser les tweets et de réduire la rémunération des dirigeants et des membres du conseil d'administration, selon certains médias américains qui citent tous des sources anonymes.

    Musk aurait approché les banquiers après avoir annoncé son offre de rachat le 14 avril et avant que le conseil d'administration de Twitter n'accepte sa proposition de 44 milliards de dollars le 25 avril. Bret Taylor, président indépendant du conseil d'administration de Twitter, a déclaré : « Le conseil d'administration de Twitter a mené un processus réfléchi et complet pour évaluer la proposition d'Elon en mettant délibérément l'accent sur la valeur, la certitude et le financement. La transaction proposée offrira une prime en cash substantielle, et nous pensons qu'elle est la meilleure voie à suivre pour les actionnaires de Twitter ».

    Nom : twitter.png
Affichages : 6322
Taille : 46,6 Ko

    Parag Agrawal, PDG de Twitter, a déclaré : « Twitter a un objectif et une pertinence qui ont un impact sur le monde entier. Profondément fier de nos équipes et inspiré par le travail qui n'a jamais été aussi important ».

    « La liberté d'expression est le fondement d'une démocratie qui fonctionne, et Twitter est la place publique numérique où sont débattues des questions vitales pour l'avenir de l'humanité », a déclaré Musk. « Je veux aussi rendre Twitter meilleur que jamais en améliorant le produit avec de nouvelles fonctionnalités, en rendant les algorithmes open source pour accroître la confiance, en vainquant les spambots et en authentifiant tous les humains. Twitter a un potentiel énorme - j'ai hâte de travailler avec l'entreprise et la communauté des utilisateurs pour le débloquer ».

    Bien que Musk ait proposé ces idées aux banquiers pour améliorer les résultats de Twitter, il ne les a pas incluses dans les plans officiels présentés au conseil d'administration de Twitter, selon Bloomberg et le Post. Au lieu de cela, il a dit qu'il s'assurerait que l'opération soit rentable, ont indiqué des sources à Bloomberg. Malgré le manque de détails, les prêteurs ont tout de même adhéré à la vision de Musk, car le milliardaire possède déjà plusieurs actifs de valeur qui pourraient être utiles lorsqu'il contractera des prêts pour l'opération.

    Les conversations de Musk en coulisses sur les résultats financiers contredisent ses déclarations publiques sur l'achat de Twitter. Twitter n'est « pas un moyen de gagner de l'argent », a déclaré Musk lors d'un événement le 14 avril. S'exprimant pour la première fois depuis l'annonce de ses tentatives d'achat de la totalité de Twitter, Elon Musk, PDG de Tesla, a déclaré que son offre avait été faite dans l'intérêt du public. Musk a souligné qu'il est motivé par la valeur d'intérêt public de la plateforme. « Twitter est devenu une sorte de place publique de facto. Il est donc vraiment important que les gens aient à la fois la réalité et la perception qu'ils peuvent s'exprimer librement dans les limites de la loi », a déclaré Musk.

    Pour protéger cette plateforme, Musk a poursuivi en disant qu'il pensait que Twitter devrait « ouvrir l'algorithme » afin d'instaurer la confiance et de garantir la disponibilité. « L'une des choses que je crois que Twitter devrait faire est d'ouvrir l'algorithme. Tout changement apporté aux tweets des gens, s'ils sont mis en valeur ou non, devrait être rendu apparent... Afin qu'il n'y ait aucune sorte de manipulation en coulisse, que ce soit par l'algorithme ou manuellement », a déclaré Musk. Ajoutant : « Je ne me soucie pas du tout de l'économie ».

    Musk a évité de partager des plans concrets pour la plateforme de réseaux sociaux. Tout ce qu'il a dit publiquement, c'est qu'il prévoit d'ajouter une fonction « éditer ». Musk a soutenu l'espoir de longue date que Twitter ajoutera un jour une fonction d'édition à son service afin que les utilisateurs puissent corriger, à tout le moins, les fautes d'orthographe de base ou les liens erronés immédiatement après la publication. Ses plus de 80 millions d'abonnés ont massivement soutenu l'ajout de la fonction dans un sondage qu'il a réalisé le mois dernier.

    Après que Musk ait demandé aux utilisateurs s'ils souhaitaient un bouton d'édition, le PDG de Twitter, Parag Agrawal, a suggéré que les résultats du sondage de Musk pourraient influencer la politique de Twitter. « Les conséquences de ce sondage seront importantes. Veuillez voter avec soin », a écrit Agrawal. D'un autre côté, Jay Sullivan, vice-président de l'entreprise chargé des produits grand public, a déclaré que la société cherchait depuis l'année dernière à construire cette fonctionnalité « de manière sûre ». Selon lui, il y a un inconvénient potentiel dans la mesure où les gens pourraient modifier considérablement les tweets après qu'ils sont devenus viraux.

    Musk a également indiqué qu’il souhaitait la suppression des robots spammeurs : en effet, Musk n'a jamais caché son agacement face aux faux comptes qui pullulent sur la plateforme, notamment pour diffuser des arnaques aux cryptomonnaies. Par exemple, il a précédemment déclaré qu'il souhaitait se débarrasser des « spambot de crypto », des comptes de spam faisant la promotion de ce qui semble être des escroqueries basées sur la cryptomonnaie ; nombre d'escrocs utilisent d'ailleurs le nom et l'image du fondateur de Tesla pour mieux berner leurs victimes.

    Musk a qualifié le problème de spam sur Twitter de « problème le plus ennuyeux » lié à l'utilisation du service. Il a même publiquement supplié Twitter de faire quelque chose à ce sujet. « Combien de temps cela doit-il durer ? » a-t-il demandé en février. « Nous allons défaire les robots diffusant des spams et authentifier les comptes tenus par de véritables êtres humains », a-t-il indiqué jeudi.

    Musk voudrait également ouvrir l'algorithme de Twitter aux changements. Le 24 mars, Elon Musk avait demandé si les algorithmes de Twitter devaient être passés en « open source », ce qui rendrait leur code accessible et modifiable. Ces logiciels gèrent notamment l’affichage des tweets jugés les plus pertinents et intéressants, en fonction notamment du nombre de personnes ayant interagi avec. L’utilisateur a toutefois le choix avec l’affichage traditionnel de Twitter, par ordre antéchronologique.

    Jack Dorsey, le fondateur de Twitter, qui n’exerce plus aucune responsabilité dans l’entreprise, a déjà critiqué sa plateforme et suggéré des modifications. À ce message d'Elon Musk, il a répondu : « Le choix d’utiliser (ou non) l’algorithme de son choix devrait appartenir à l’utilisateur. » Encore une fois, cette idée de Musk est liée à ses sentiments sur la liberté d'expression. « Je crains que la partialité de facto dans "l'algorithme Twitter" n'ait un effet majeur sur le discours public », a déclaré Musk à un abonné.

    Aussi, Musk désire relâcher la modération du contenu sur la plateforme. Il a à plusieurs reprises qualifié Twitter de « la place publique de la ville » de l'ère moderne, l'équivalent numérique d'un forum public.

    À cette fin, il a critiqué la décision de Twitter de bannir définitivement le compte de l'ancien président Donald Trump du site, à la suite de l'insurrection au Capitole américain le 6 janvier 2021.

    « Beaucoup de gens vont être très mécontents de la haute technologie de la côte ouest en tant qu'arbitre de facto de la liberté d'expression », a tweeté Musk en réponse à la publication satirique chrétienne conservatrice The Babylon Bee, après avoir partagé un article satirique le 11 janvier 2021 intitulé « Dictateur fasciste maléfique censuré et démis de ses fonctions ».

    Aujourd’hui la suggestion de Musk de licencier des employés risque d'ajouter à l'inquiétude que ressentent les employés de Twitter depuis que la nouvelle de l'offre de Musk a été rendue publique. Le PDG de Twitter, Parag Agrawal, a déclaré cette semaine qu'aucun licenciement n'était prévu, mais certains employés chercheraient déjà une porte de sortie.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Que pensez-vous de l'importance accordée aux influenceurs aujourd'hui ?

    Voir aussi :

    Elon Musk s'engage à « authentifier tous les humains » en achetant Twitter pour 44 milliards de dollars, voici comment la plateforme pourrait évoluer une fois qu'il en deviendra propriétaire

    Acheter Twitter "n'est pas un moyen de gagner de l'argent", déclare Musk, quelques heures seulement après avoir fait une offre d'achat de Twitter pour 43 milliards de dollars

    Le conseil d'administration de Twitter accepte « à l'unanimité » l'accord de rachat d'Elon Musk pour 44 Mds $, la transaction devrait être conclue en 2022
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  8. #68
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    mars 2015
    Messages
    166
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : mars 2015
    Messages : 166
    Points : 652
    Points
    652
    Par défaut
    Citation Envoyé par Bruno Voir le message
    Elon Musk aurait suggéré de licencier des employés, d'inviter des influenceurs à créer du contenu
    Citation Envoyé par Bruno Voir le message
    « La liberté d'expression est le fondement d'une démocratie qui fonctionne, et Twitter est la place publique numérique où sont débattues des questions vitales pour l'avenir de l'humanité », a déclaré Musk.
    Twitter n'est pas un lieu de débat, il est impossible de débattre avec quelqu'un par messages de 300 caractères, qui peut présenter une idée complète en seulement 300 caractères. Ca ne peut se terminer qu'en pugilat numérique, ce qui est l'objectif de Twitter de mon point de vue : quand il y a baston dans la cour de récré tout le monde va voir ce qu'il se passe alors que quand chacun vaque à ses occupation il n'y pas pas cette effervescence.
    Comment Peut il parler de débats et avoir comme plan de donner plus de poids aux influenceurs? Les influenceurs sont l'opposé du débat, ils affirment une chose sur un sujet qu'ils ne maitrisent pas trop et ne répondent pas aux controverses.
    Et encore je ne parle même pas de ceux qui vendent du vent et poussent leurs consommateurs bien loin des sujets clivants qui pourraient les pousser à se poser quelques questions sur leur propre vie. (Et comme on aime citer 1984 à tout va je vais plutôt citer Invasion Los Angeles : obéi, consomme, ait confiance)

  9. #69
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Madmac
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    juin 2004
    Messages
    1 305
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Alimentation

    Informations forums :
    Inscription : juin 2004
    Messages : 1 305
    Points : 1 344
    Points
    1 344
    Billets dans le blog
    6
    Par défaut
    Citation Envoyé par totozor Voir le message
    Twitter n'est pas un lieu de débat, il est impossible de débattre avec quelqu'un par messages de 300 caractères, qui peut présenter une idée complète en seulement 300 caractères. Ca ne peut se terminer qu'en pugilat numérique, ce qui est l'objectif de Twitter de mon point de vue : quand il y a baston dans la cour de récré tout le monde va voir ce qu'il se passe alors que quand chacun vaque à ses occupation il n'y pas pas cette effervescence.
    C'est suffisant pour signaler qu'un vaccin est dangereux, Et permettre de metter un lien sur l'article qui le démontre
    Citation Envoyé par totozor Voir le message
    Comment Peut il parler de débats et avoir comme plan de donner plus de poids aux influenceurs? Les influenceurs sont l'opposé du débat, ils affirment une chose sur un sujet qu'ils ne maitrisent pas trop et ne répondent pas aux controverses.
    Et encore je ne parle même pas de ceux qui vendent du vent et poussent leurs consommateurs bien loin des sujets clivants qui pourraient les pousser à se poser quelques questions sur leur propre vie. (Et comme on aime citer 1984 à tout va je vais plutôt citer Invasion Los Angeles : obéi, consomme, ait confiance)
    C'est vrai pour les influenceurs de gauche. Mais ce n'est pas le cas avec la majorité des gens.

  10. #70
    Expert éminent sénior Avatar de Uther
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    4 396
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Pyrénées Orientales (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 4 396
    Points : 13 770
    Points
    13 770
    Par défaut
    Citation Envoyé par Madmac Voir le message
    C'est suffisant pour signaler qu'un vaccin est dangereux, Et permettre de metter un lien sur l'article qui le démontre
    Mais pas assez pour répondre en expliquant précisément pourquoi l'article est bidon, CQFD.
    Le problème de la plupart des médias sociaux, et Twitter en particulier, c'est que c'est 10 fois plus facile de propager de la merde que des bonnes informations.

  11. #71
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 941
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 941
    Points : 158 409
    Points
    158 409
    Par défaut Elon Musk a vendu pour environ 8,5 Mds $ d'actions Tesla et souhaiterait embaucher un nouveau PDG pour Twitter
    Elon Musk a vendu pour environ 8,5 Mds $ d'actions Tesla dans les jours qui ont suivi l'accord de rachat de Twitter,
    il souhaiterait embaucher un nouveau PDG de Twitter

    Elon Musk a vendu 8,4 milliards de dollars d'actions Tesla au cours des derniers jours et souhaiterait embaucher un nouveau PDG de Twitter, après que le conseil d'administration de la société ait accepté son offre de privatiser le secteur des médias sociaux. Le milliardaire de la technologie a déposé plusieurs formulaires 4, détaillant la vente de ses actions Tesla avec la SEC américaine la semaine dernière. Il a vendu 4,4 millions d'actions mardi et mercredi, et environ 5,2 millions supplémentaires jeudi. Le cours de l'action Tesla a chuté de 12% mardi.

    Twitter a accepté l'offre de Musk d'acquérir la société pour 54,20 dollars par action, un coût total d'environ 44 milliards de dollars. Il a accepté d'investir 21 milliards de dollars de sa propre fortune tandis que les 25,5 milliards de dollars restants seront financés par Morgan Stanley, Bank of America, Barclays et d'autres via un financement par emprunt. La prise de contrôle n'a pas encore été finalisée; elle doit encore être approuvée par les actionnaires et les organismes de réglementation. Musk, cependant, a déjà de grands plans pour gérer Twitter et introduire des fonctionnalités pour monétiser la plateforme.

    Dans une série de tweets désormais supprimés, Musk a déclaré qu'il souhaitait mettre fin à la publicité sur la plateforme de médias sociaux et mettre en place un système de paiement par cryptomonnaie. D'autres propositions pour stimuler l'engagement et la monétisation de Musk auraient circulé, notamment la facturation de sites Web qui souhaitent intégrer des tweets à partir de comptes vérifiés. Il a également déclaré que le service de messagerie directe de Twitter devrait prendre en charge le chiffrement de bout en bout.


    Le conseil d'administration de Twitter a annoncé ce 25 avril 2022 avoir accepté une offre du milliardaire Elon Musk qui a proposé de racheter la société de médias sociaux et de la privatiser, a annoncé la société lundi. Selon les termes de l'accord, les actionnaires de Twitter recevront 54,20 $ pour chaque action ordinaire de Twitter qu'ils détiennent à la clôture de la transaction proposée. Le prix d'achat représente une prime de 38 % par rapport au cours de clôture de Twitter le 1er avril 2022, qui était le dernier jour de bourse avant que Musk ne divulgue sa participation d'environ 9 % dans Twitter

    Bret Taylor, président indépendant du conseil d'administration de Twitter, a déclaré : « Le conseil d'administration de Twitter a mené un processus réfléchi et complet pour évaluer la proposition d'Elon en mettant délibérément l'accent sur la valeur, la certitude et le financement. La transaction proposée offrira une prime en cash substantielle, et nous pensons qu'elle est la meilleure voie à suivre pour les actionnaires de Twitter ».

    Parag Agrawal, PDG de Twitter, a déclaré : « Twitter a un objectif et une pertinence qui ont un impact sur le monde entier. Profondément fier de nos équipes et inspiré par le travail qui n'a jamais été aussi important ».

    « La liberté d'expression est le fondement d'une démocratie qui fonctionne, et Twitter est la place publique numérique où sont débattues des questions vitales pour l'avenir de l'humanité », a déclaré Musk. « Je veux aussi rendre Twitter meilleur que jamais en améliorant le produit avec de nouvelles fonctionnalités, en rendant les algorithmes open source pour accroître la confiance, en vainquant les spambots et en authentifiant tous les humains. Twitter a un potentiel énorme - j'ai hâte de travailler avec l'entreprise et la communauté des utilisateurs pour le débloquer ».

    La vente des actions Tesla

    Elon Musk a levé 8,5 milliards de dollars en vendant une partie de sa participation dans Tesla, renforçant ainsi sa position de trésorerie avant son achat prévu de Twitter. Les ventes ont été réalisées entre mardi et jeudi, après que le conseil d'administration de Twitter a accepté l'approche de prise de contrôle en cash de 44 milliards de dollars de Musk.

    Le cours de l'action du constructeur de voitures électriques a chuté à la suite de l'annonce de l'accord, la baisse étant imputée aux inquiétudes concernant les ventes potentielles d'actions par Musk pour financer l'acquisition, bien qu'elle se soit également produite au milieu d'une forte baisse du marché boursier au sens large.

    Musk a cherché à dissiper les craintes que les ventes ne soient le début d'une série de désinvestissements, écrivant sur Twitter après la publication des premiers documents jeudi : « Aucune autre vente de TSLA n'est prévue après aujourd'hui ». Les dépôts réglementaires divulguant 4,5 milliards de dollars de ventes ont été publiés jeudi et vendredi.

    Musk n'a pas précisé combien de temps il s'abstiendrait de vendre d'autres actions Tesla ni si ses plans changeraient à l'avenir, laissant ouverte la question de savoir s'il reviendrait sur le marché ou quand il reviendrait sur le marché pour lever plus d'argent. Les termes de l'accord Twitter l'obligent à trouver environ 21 milliards de dollars en cash, bien qu'il ne soit pas prévu qu'il soit conclu avant six mois.

    Selon les termes d’un règlement avec les autorités de réglementation des valeurs mobilières en 2018, tout message Twitter de Musk qui pourrait avoir un impact sur le cours de l’action de Tesla doit être vérifié par l’un des avocats de la société. Musk s'est battu pour faire annuler le règlement devant le tribunal, mais un juge a rejeté sa demande.

    Les ventes de près de 9,7 millions d'actions, réalisées à des prix allant de 822 $ à 999 $ par action, ont été les premières par le chef de Tesla depuis des ventes en grande quantité à la fin de l'année dernière qui lui ont permis de lever plus de 16 milliards de dollars.

    Certaines des ventes de l'année dernière ont été motivées par une importante facture d'impôt personnelle résultant de l'exercice de certaines des options d'achat d'actions de Musk sur Tesla. Il a également promis de vendre une partie de sa participation après avoir mené un sondage sur Twitter pour savoir s'il devait réaliser des plus-values ​​afin de payer plus d'impôts.

    L'accord pour Twitter permet à Musk de faire appel à d'autres bailleurs de fonds, le laissant potentiellement responsable d'une partie seulement de l'investissement en actions de 21 milliards de dollars qu'il a promis. Malgré des discussions avec des groupes de capital-investissement, il n'a cependant pas encore conclu d'accord avec d'autres investisseurs.

    Nom : musk.png
Affichages : 1050
Taille : 172,6 Ko

    Le pitch d'Elon Musk aux banques et sa perspective sur les revenus pouvant être générés par Twitter

    Musk a dû convaincre les banques que Twitter produisait suffisamment de liquidités pour rembourser la dette qu'il recherchait. En fin de compte, il a décroché 13 milliards de dollars de prêts garantis par Twitter et un prêt sur marge de 12,5 milliards de dollars lié à son action Tesla Inc. Il a accepté de payer le reste de la contrepartie avec son propre argent.

    La présentation de Musk aux banques constituait sa vision plutôt que des engagements fermes, ont indiqué des sources aux médias, et les réductions de coûts exactes qu'il poursuivra une fois qu'il possédera Twitter restent floues. Le plan qu'il a présenté aux banques manquait de détails, ont ajouté les sources.

    Musk a tweeté sur l'élimination des salaires des administrateurs du conseil d'administration de Twitter, ce qui, selon lui, pourrait entraîner des économies de coûts d'environ 3 millions de dollars. La rémunération à base d'actions de Twitter pour les 12 mois se terminant le 31 décembre 2021 était de 630 millions de dollars, soit une augmentation de 33 % par rapport à 2020, selon les documents déposés par les entreprises.

    Dans son discours aux banques, Musk a également souligné la marge brute de Twitter, qui est bien inférieure à celle de ses pairs tels que Facebook et Pinterest de Meta Platforms Inc, arguant que cela laisse beaucoup d'espace pour gérer l'entreprise d'une manière plus rentable.

    Bloomberg News a rapporté plus tôt jeudi que Musk avait spécifiquement mentionné les suppressions d'emplois dans le cadre de son discours aux banques. L'une des sources a déclaré que Musk ne prendrait pas de décision sur les suppressions d'emplois tant qu'il ne deviendrait pas propriétaire de l'entreprise plus tard cette année. Il a procédé à l'acquisition sans avoir accès à des informations confidentielles sur les performances financières et les effectifs de l'entreprise.

    Musk a déclaré aux banques qu'il prévoyait également de développer des fonctionnalités pour augmenter les revenus des entreprises, y compris de nouvelles façons de gagner de l'argent avec des tweets contenant des informations importantes ou devenant viraux, ont indiqué les sources.

    Les idées qu'il a évoquées incluent la facturation de frais lorsqu'un site Web tiers souhaite citer ou intégrer un tweet d'individus ou d'organisations vérifiés.

    Dans un tweet plus tôt ce mois-ci qu'il a ensuite supprimé, Musk a suggéré une série de changements au service d'abonnement premium Twitter Blue de la grande enseigne des médias sociaux, notamment en réduisant son prix, en interdisant la publicité et en offrant une option de paiement en cryptomonnaie dogecoin. Le service premium Blue de Twitter coûte désormais 2,99 $ par mois.

    Dans un autre tweet qu'il a supprimé, Musk a déclaré qu'il souhaitait réduire la dépendance de Twitter à la publicité pour une grande partie de ses revenus.

    Musk, dont la valeur nette est fixée par Forbes à 246 milliards de dollars, a indiqué qu'il soutiendrait les banques dans la commercialisation de la dette syndiquée auprès des investisseurs, et qu'il pourrait alors dévoiler plus de détails sur son plan d'affaires pour Twitter, ont indiqué les sources.

    On ne sait pas encore comment Twitter va changer sous la direction de Musk. Il a été un fervent partisan de son interprétation de la liberté d'expression et s'est engagé à rendre ses algorithmes plus transparents et à supprimer les spambots. S'il décide de se retirer de l'accord d'acquisition, il encourt une pénalité de 1 milliard de dollars et si Twitter décide d'accepter une autre offre d'un autre acheteur, il devra payer 1 milliard de dollars à l'homme le plus fortune du monde, selon un dossier de la SEC.

    Source : SEC

    Et vous ?

    Que pensez-vous des perspectives d'Elon Musk pour le financement de Twitter ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  12. #72
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 941
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 941
    Points : 158 409
    Points
    158 409
    Par défaut Elon Musk veut se débarrasser des spambots sur Twitter, cela pourrait réduire ses abonnés de près de la moitié
    Elon Musk veut se débarrasser des spambots sur Twitter, cela pourrait réduire ses propres abonnés de près de la moitié
    selon un outil d'audit qui affirme que 48 % des comptes qui le suivent sont faux

    L'une des principales priorités d'Elon Musk pour Twitter à la suite de son accord de 44 milliards de dollars pour acheter la société de médias sociaux est de sévir contre les soi-disant « spambots ». Un problème avec ce plan : il réduirait ses propres abonnés de près de moitié, selon l'outil d'audit Twitter SparkToro.

    Le conseil d'administration de Twitter a annoncé ce 25 avril 2022 avoir accepté une offre du milliardaire Elon Musk qui a proposé de racheter la société de médias sociaux et de la privatiser, a annoncé la société lundi. Selon les termes de l'accord, les actionnaires de Twitter recevront 54,20 $ pour chaque action ordinaire de Twitter qu'ils détiennent à la clôture de la transaction proposée. Le prix d'achat représente une prime de 38 % par rapport au cours de clôture de Twitter le 1er avril 2022, qui était le dernier jour de bourse avant que Musk ne divulgue sa participation d'environ 9 % dans Twitter

    Bret Taylor, président indépendant du conseil d'administration de Twitter, a déclaré : « Le conseil d'administration de Twitter a mené un processus réfléchi et complet pour évaluer la proposition d'Elon en mettant délibérément l'accent sur la valeur, la certitude et le financement. La transaction proposée offrira une prime en cash substantielle, et nous pensons qu'elle est la meilleure voie à suivre pour les actionnaires de Twitter ».

    Parag Agrawal, PDG de Twitter, a déclaré : « Twitter a un objectif et une pertinence qui ont un impact sur le monde entier. Profondément fier de nos équipes et inspiré par le travail qui n'a jamais été aussi important ».

    Suppression des spambots, une épée de Damoclès ?

    Elon Musk n'a jamais caché son agacement face aux faux comptes qui pullulent sur la plateforme, notamment pour diffuser des arnaques aux cryptomonnaies. Par exemple, il a précédemment déclaré qu'il souhaitait se débarrasser des « spambot de crypto » - des comptes de spam faisant la promotion de ce qui semble être des escroqueries basées sur la cryptomonnaie ; nombre d'escrocs utilisent d'ailleurs le nom et l'image du fondateur de Tesla pour mieux berner leurs victimes.

    Musk a qualifié le problème de spam sur Twitter de « problème le plus ennuyeux » lié à l'utilisation du service. Il a même publiquement supplié Twitter de faire quelque chose à ce sujet. « Combien de temps cela doit-il durer ? » a-t-il demandé en février.

    « Nous allons défaire les robots diffusant des spams et authentifier les comptes tenus par de véritables êtres humains », a-t-il indiqué.

    Nom : spam.png
Affichages : 1121
Taille : 15,7 Ko

    Les robots spammeurs sur Twitter sont des comptes automatisés qui imitent l'activité de personnes réelles sur le site, mais sont programmés pour se livrer à des activités malveillantes allant de la diffusion de fausses informations à la promotion de stratagèmes lucratifs. Dans une interview du 14 avril à TED 2022, Musk a cité ce problème comme la première chose qu'il changerait en tant que nouveau propriétaire de Twitter. « Une priorité absolue que j'aurais serait d'éliminer les spambots et les scambots, ainsi que les armées de bots qui sont sur Twitter », a-t-il déclaré. « Ils rendent le produit bien pire ».

    « Si j'avais un Dogecoin pour chaque arnaque à la cryptomonnaie que j'ai vue, nous aurions 100 milliards de Dogecoin », a-t-il déclaré.

    Bien que Twitter ait déjà mis en place des politiques destinées à lutter contre les robots spammeurs, la sécurité reste un défi persistant pour la plateforme. Musk s'est engagé à résoudre le problème en authentifiant « tous les vrais humains » sur le site, mais n'a pas précisé comment il envisageait d'y parvenir.

    Pendant ce temps, le propre nombre de followers de Musk est considérablement augmenté par de faux comptes. Sur les 87,9 millions d'abonnés actuels de Musk, SparkToro estime qu'environ 48 % sont des faux, c'est-à-dire des comptes « inaccessibles et qui ne verront pas les tweets du compte » (soit parce qu'ils sont du spam, des bots, de la propagande, etc. soit parce qu'ils ne sont pas plus actifs sur Twitter).

    D'une manière plus générale, SparkToro affirme que : « La plupart des comptes Twitter ont un nombre important de faux abonnés. Dans nos recherches, 5 à 30 % des abonnés sont faux : ce sont des bots, des comptes de spam, des utilisateurs inactifs, des comptes créés pour diffuser de la propagande ou d'autres utilisateurs non-engagés/non réels. Si vous comptez sur le nombre d'abonnés comme mesure de l'influence et de la portée potentielles, vous pourriez surestimer considérablement un compte. Cet outil audite un échantillon de 2 000 abonnés aléatoires pour un compte donné et exécute des diagnostics qui se sont avérés fortement corrélés avec ces types de faux abonnés ».

    Musk aurait donc près de 7 % de faux abonnés en plus que la médiane de 41 % qui compte des abonnés de taille similaire, rapporte SparkToro. En analysant plus de 25 facteurs corrélés avec le spam, les bots et les comptes de mauvaise qualité, l'outil d'audit a constaté que les comptes qui figurent sur un nombre anormalement petit de listes, les comptes qui n'ont pas d'URL ou une URL non résolutive dans leur profil, et les comptes qui ont un nombre étrangement petit d'abonnés étaient parmi les traits les plus fréquemment observés d'un échantillon de 2 000 comptes aléatoires parmi les 100 000 comptes les plus récents qui ont suivi Musk.

    Même ainsi, ces statistiques ne sont pas en dehors de la norme pour des personnalités éminentes de Twitter comme Musk. Le fondateur de Microsoft, Bill Gates, et l'ancien président Barack Obama, par exemple, affichent des pourcentages de faux abonnés de 46 % et 44 % pour leurs abonnés respectifs de 58,4 millions et 131,7 millions, tandis que des célébrités comme Kim Kardashian (72,2 millions d'abonnés) et Cristiano Ronaldo (99,5 millions de followers) figurent à environ 45 % et 43 %.

    L'outil de SparkToro ne peut plus accéder aux données de l'ancien président Donald Trump, mais il estimait en 2018 que 61 % de ses 54,8 millions de followers à l'époque étaient des faux. Le nombre de followers de Trump est passé à près de 89 millions au moment où il a été définitivement banni de Twitter en janvier 2021.

    Comme beaucoup des objectifs nobles de Musk pour Twitter, exterminer les spambots ne sera pas facile, et l'un des meilleurs indicateurs de son succès pourrait être une baisse considérable de son propre nombre de followers.

    Source : SparkToro

    Et vous ?

    Près de la moitié des comptes qui suivent Musk sont des faux, cela vous semble-t-il crédible ? Dans quelle mesure ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  13. #73
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    mars 2015
    Messages
    166
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : mars 2015
    Messages : 166
    Points : 652
    Points
    652
    Par défaut
    Citation Envoyé par Madmac Voir le message
    C'est suffisant pour signaler qu'un vaccin est dangereux, Et permettre de mettre un lien sur l'article qui le démontre
    Je n'appelle pas ça du débat j'appelle de l'(des)information. Pour moi un débat c'est deux personnes qui confrontent leurs idées.
    Le "tu as tort, j'ai raison, la preuve" n'est pas un débat, c'est tout l'inverse.
    Est on arrivé à ce moment de notre société ou un débat consiste à deux personnes qui disent qu'elles ont raison à coup d'articles ou de statistiques?

    Le nombre de caractères impose d'être très efficace, il est compliqué d'affirmer une chose puis de la justifier en 300 caractères, la réponse est d'autant plus compliquée qu'elle doit donner 3 éléments : affirmer son désaccord, présenter sa vision, la justifier.
    C'est pourquoi Twitter est une cour de récré où les gens se chamaillent à coup de memes.

    Citation Envoyé par Madmac Voir le message
    C'est vraiment pour les influenceurs de gauche. Mais ce n'est pas le cas avec la majorité des gens.
    Je ne parlais pas des influenceurs politiques qui ont tendances au contraire à se nourrir des clivages, qui vont provoquer les clash pour gagner en visibilité.
    Je pensais plutôt aux influenceurs sport/gaming/beauté qui vont fuir tout sujet clivant pour conserver un zone d'influence la plus large possible.

    Mais les influenceurs de droite ne vendent pas des formations de développement personnel ou des produits "made in France"?
    C'est toujours facile de critiquer un coté sans regarder l'autre.

  14. #74
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mai 2018
    Messages
    1 429
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 31
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : mai 2018
    Messages : 1 429
    Points : 47 678
    Points
    47 678
    Par défaut Musk veut faire passer l'utilisation de Twitter du statut de "niche" à celui de la plupart des Américains
    Elon Musk a déclaré lundi qu'il souhaitait étendre la portée de Twitter au-delà de son actuelle "niche" jusqu'à ce que la plupart des Américains utilisent la plateforme, et qu'elle soit aussi fiable que possible

    Elon Musk a signé un accord pour racheter Twitter pour 44 milliards de dollars, ce qui soulève des questions parmi les employés et le public sur sa stratégie pour gérer le réseau de médias sociaux.

    Il a déclaré aux journalistes réunis sur le tapis rouge du gala annuel du Met à New York qu'une mesure importante du succès serait de savoir si Twitter pouvait élargir son public de manière significative.

    "Pour l'instant, c'est une sorte de niche. Je veux qu'un pourcentage beaucoup plus important du pays y soit présent et participe au dialogue", a déclaré M. Musk, qui a assisté à l'événement avec sa mère Maye Musk.

    Twitter compte environ 40 millions d'utilisateurs actifs quotidiens aux États-Unis, selon son dernier rapport de résultats.

    M. Musk a déclaré qu'il souhaitait que la plateforme soit "aussi ouverte que possible, c'est-à-dire que la plupart des Américains y soient présents et discutent", et qu'elle soit aussi fiable que possible.

    Nom : 960x0.jpg
Affichages : 1100
Taille : 19,2 Ko

    Le milliardaire a également déclaré qu'il rendrait Twitter transparent sur la façon dont les tweets sont promus ou rétrogradés et qu'il souhaitait que son logiciel soit publiquement disponible pour la critique.

    Interrogé sur un éventuel exode des employés, Musk a répondu : "C'est un pays libre".

    "Il est certain que si quelqu'un ne se sent pas à l'aise avec cela, il ira de son propre chef ailleurs. C'est parfait", a-t-il déclaré.

    Source : Elon Musk

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?
    À votre avis, le rachat de Twitter par Elon Musk fera-t-il du bien à la plateforme sociale ?

    Voir aussi :

    Elon Musk aurait suggéré de licencier des employés et de travailler avec des influenceurs, pour améliorer les résultats de Twitter

    Elon Musk veut se débarrasser des spambots sur Twitter, cela pourrait réduire ses propres abonnés de près de la moitié, selon un outil d'audit qui affirme que 48% des comptes qui le suivent sont faux

    Twitter admet avoir surévalué le nombre d'utilisateurs pendant des années, avant le rachat par Elon Musk

    Les employés de Twitter craignent qu'Elon Musk n'influence les politiques de l'entreprise sur les utilisateurs abusifs et les contenus préjudiciables
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  15. #75
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    mars 2015
    Messages
    166
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : mars 2015
    Messages : 166
    Points : 652
    Points
    652
    Par défaut
    Citation Envoyé par Sandra Coret Voir le message
    "Pour l'instant, c'est une sorte de niche. Je veux qu'un pourcentage beaucoup plus important du pays y soit présent et participe au dialogue", a déclaré M. Musk, qui a assisté à l'événement avec sa mère Maye Musk.
    M. Musk a déclaré qu'il souhaitait que la plate-forme soit "aussi ouverte que possible, c'est-à-dire que la plupart des Américains y soient présents et discutent", et qu'elle soit aussi fiable que possible.
    Interrogé sur un éventuel exode des employés, Musk a répondu : "C'est un pays libre".[...]"Il est certain que si quelqu'un ne se sent pas à l'aise avec cela, il ira de son propre chef ailleurs. C'est parfait", a-t-il déclaré.
    Donc il annonce qu'il veut donner moins de pouvoir aux employés et plus aux influenceurs.
    Puis il annonce qu'il veut que le maximum de personnes américains y soient présents pour optimiser l'impact des influenceurs qu'il participent au "dialogue" (quel dialogue?) et qu'ils discutent (de quoi?).
    Donc il veut plus ou moins forcer encourager les Américains à venir sur Twitter mais encourage aussi les employés qui ne sont pas d'accord avec lui de quitter le navire plutôt que de discuter ou lancer le dialogue. Vive la liberté d'expression.

    Je trouve cette idéologie à géométrie variable perturbante chez Elon Musk.

  16. #76
    Membre chevronné

    Profil pro
    Chef de Projet / Développeur
    Inscrit en
    juin 2002
    Messages
    545
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chef de Projet / Développeur
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : juin 2002
    Messages : 545
    Points : 1 753
    Points
    1 753
    Par défaut
    "dialogue" !?!

    Twitter c'est utile pour informer ou dénoncer, mais c'est le pire outil de débat qui puisse exister.
    Comment émettre une pensée nuancée en 280 caractères ?

    Twitter mettant en avant des sujets polémiques, on a bien plus d'invectives que de dialogue.
    --
    vanquish

  17. #77
    Membre chevronné
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    634
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 634
    Points : 2 057
    Points
    2 057
    Par défaut
    Citation Envoyé par totozor Voir le message
    Donc il annonce qu'il veut donner moins de pouvoir aux employés et plus aux influenceurs.
    Puis il annonce qu'il veut que le maximum de personnes américains y soient présents pour optimiser l'impact des influenceurs qu'il participent au "dialogue" (quel dialogue?) et qu'ils discutent (de quoi?).
    Donc il veut plus ou moins forcer encourager les Américains à venir sur Twitter mais encourage aussi les employés qui ne sont pas d'accord avec lui de quitter le navire plutôt que de discuter ou lancer le dialogue. Vive la liberté d'expression.

    Je trouve cette idéologie à géométrie variable perturbante chez Elon Musk.
    Pas nécessairement, il y les citoyens d'un côté, dans leur vie de tout les jours, et les employés, sur leur lieu de travail. Par exemple les citoyens parlent politiques entre eux, hors généralement c'est un sujet qu'il vaut mieux éviter entre employés, afin d'éviter des frictions inutiles et de se concentrer sur le travail.

    Il n'y a pas spécialement de contradiction à avoir une vision différente entre les employés et les citoyens. Maintenant si les bon employés partent et qu'il reste que les mauvais, faudra assumer.

    Je n'appelle pas ça du débat j'appelle de l'(des)information. Pour moi un débat c'est deux personnes qui confrontent leurs idées.
    Le "tu as tort, j'ai raison, la preuve" n'est pas un débat, c'est tout l'inverse.
    Et un débat sans preuve c'est quoi au juste ? Évidemment ça peut dépendre de la thématique, mais si je te met comme sujet "Il y a t'il un puce 5G dans le vaccin ?" tu fais comment pour débattre sans preuve ?
    "Faut-il forcer la vaccin ?" Ca semble être un sujet intéressant, de l'autre côté l'expérience à démontrer que quand on veut 90% de vaccinés, quasiment aucun pays n'arrive à avoir ce pourcentage.

    A part faire de l'idéologie, je vois mal de quoi on peut débattre sans apporter quelques preuves plus objectives sur une problématique de la vie réelle.

  18. #78
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    mars 2015
    Messages
    166
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : mars 2015
    Messages : 166
    Points : 652
    Points
    652
    Par défaut
    Citation Envoyé par walfrat Voir le message
    Pas nécessairement, il y les citoyens d'un côté, dans leur vie de tout les jours, et les employés, sur leur lieu de travail. Par exemple les citoyens parlent politiques entre eux, hors généralement c'est un sujet qu'il vaut mieux éviter entre employés, afin d'éviter des frictions inutiles et de se concentrer sur le travail.

    Il n'y a pas spécialement de contradiction à avoir une vision différente entre les employés et les citoyens. Maintenant si les bon employés partent et qu'il reste que les mauvais, faudra assumer.
    Je trouve que sa position d'absolutiste de la liberté d'expression est vraiment compliquée à tenir quand il semble fermer la possibilité de dialogue avec les employés.
    Mais comme il le dit "chacun devra assumer ses choix".

    Citation Envoyé par walfrat Voir le message
    Et un débat sans preuve c'est quoi au juste ? Évidemment ça peut dépendre de la thématique, mais si je te met comme sujet "Il y a t'il un puce 5G dans le vaccin ?" tu fais comment pour débattre sans preuve ?
    "Faut-il forcer la vaccin ?" Ca semble être un sujet intéressant, de l'autre côté l'expérience à démontrer que quand on veut 90% de vaccinés, quasiment aucun pays n'arrive à avoir ce pourcentage.

    A part faire de l'idéologie, je vois mal de quoi on peut débattre sans apporter quelques preuves plus objectives sur une problématique de la vie réelle.
    Pour moi "Il y a t'il un puce 5G dans le vaccin ?" n'est pas un débat. Tu analyses le vaccin, tu n'en trouves pas. Problème résolu.

    "Faut-il forcer le vaccin ?" en est un et je l'ai eu avec un ami. Nous spéculions sur le futur sans avoir d'étude à portée de la main.
    Nous avons confronté notre perception du monde, nous avons aussi aborder le sujet de deux façon différentes, l'un voulant limiter le nombre de personnes qui refuseraient de se faire vacciner, l'autre voulant pousser les "flemmards" à le faire plutôt qu'oublier de le faire.
    Nous parlions sur un objectif de 80% de taux de vaccination (l'objectif de l'époque), le débat aurait surement été différent pour un taux de 90% et nous aurions surement du aller chercher des faits plus précis (ou au moins voir s'ils existaient) : quel est le taux qui refusera de toute façon de se faire vacciner ? Pourquoi un taux de 90%? Quelle alternative existe-t-il à la vaccination massive? etc
    Oui nous avons en partie fait de l'idéologie, ce qui n'est pas un problème de mon point de vue.

    Nous débattons régulièrement sur des sujets d'actualités (IA globale, IA de conduite automobile, pompage des données personnelles par les GAFAM, etc) pour lesquels on a pas assez de recul pour se baser sur des preuves. Nous confrontons alors nos visions du monde, notre projection dans le futur suivant des scénarios. C'est enrichissant de découvrir un point de vue différent/opposé au sien même si à la fin personne n'a changé de position et nous n'avons fait que de l'idéologie.

  19. #79
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 941
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 941
    Points : 158 409
    Points
    158 409
    Par défaut Elon Musk suggère de facturer aux gouvernements et aux entreprises de « légers frais » pour utiliser Twitter
    Elon Musk suggère de facturer aux gouvernements et aux entreprises de « légers frais » pour utiliser Twitter,
    précisant que « Twitter sera toujours gratuit pour les utilisateurs occasionnels »

    Elon Musk a déclaré mardi que Twitter pourrait facturer des frais « légers » aux utilisateurs commerciaux et gouvernementaux, dans le cadre de la volonté de l'entrepreneur milliardaire d'augmenter ses revenus, qui a pris du retard par rapport à des rivaux plus importants comme Meta Platforms de Facebook. « Twitter sera toujours gratuit pour les utilisateurs occasionnels, mais il y aura peut-être un léger coût pour les utilisateurs commerciaux/gouvernementaux », a déclaré Musk dans un tweet. «*Certains revenus valent mieux que rien*!*» a-t-il ajouté dans un autre tweet.

    La semaine dernière, Reuters a rapporté que Musk avait déclaré aux banques qu'il développerait de nouvelles façons de monétiser les tweets et de sévir contre la rémunération des dirigeants pour réduire les coûts de la société de plateforme de médias sociaux. Musk a également déclaré aux banques qu'il prévoyait de développer des fonctionnalités pour augmenter les revenus de l'entreprise, y compris de nouvelles façons de gagner de l'argent avec des tweets contenant des informations importantes ou devenant virales. Lors du gala annuel du Met à New York lundi, Musk a déclaré que la portée de Twitter n'était actuellement qu'une « niche » et qu'il souhaiterait qu'un pourcentage beaucoup plus important du pays y participe.


    L'acquisition de Twitter par Elon Musk n'a pas encore été finalisée, mais l'homme le plus fortuné du monde s'occupe en proposant des idées de changements potentiels à la plateforme. Sa dernière suggestion ? Faire payer les entreprises et les gouvernements pour tweeter.

    Nom : elon.png
Affichages : 1288
Taille : 17,6 Ko

    Comme c'est souvent le cas avec Elon Musk, il n'y a aucun engagement envers ce plan : il ne fait que tweeter. Mais cela correspond à ce que nous avons déjà entendu sur les idées de Musk pour la plateforme. Par exemple, Reuters a rapporté le mois dernier que, lors de la présentation aux banques de son acquisition, Musk a suggéré qu'il pourrait facturer aux entreprises de médias de citer ou d'intégrer des tweets. Dans chaque cas, la logique est simple*: Twitter est actuellement gratuit, les gens veulent le produit, alors pourquoi ne pas le facturer*?

    Eh bien, parce que ces idées semblent évidentes, mais comportent de nombreux problèmes potentiels. Dans le cas d'une facturation pour a) citer ou b) intégrer des tweets, a) serait contraire au premier amendement (ce qui ne va pas de pair avec sa promotion de la liberté d'expression) tandis que b) introduirait toutes sortes de maux de tête administratifs (difficile donc si Musk veut réduire les effectifs de Twitter).

    En comparaison, faire payer les gouvernements et les entreprises pour tweeter est plus simple, mais toujours délicat à mettre en œuvre. Par exemple, quelle doit être la taille d'une entreprise avant que vous la facturiez pour utiliser Twitter*? Vous ne voulez probablement pas que The Coca-Cola Company paie le même tarif qu'une brasserie locale, par exemple. Mais sinon, comment faites-vous la différence ? Évaluez-vous les frais en fonction du nombre d'abonnés (qui peut ne pas refléter la taille d'une entreprise), ou des revenus (qui nécessiteraient une validation), ou autre chose*? Et combien facturez-vous, même sur un système à plusieurs niveaux*? Demandez trop et vous repousserez les gens, ce qui réduira l'effet de réseau qui donne aux médias sociaux une grande partie de sa valeur en premier lieu. Trop peu et cela ne fera aucune différence pour vos revenus. Et ainsi de suite. Ce ne sont pas des questions insolubles, mais elles ne sont pas aussi simples non plus.

    Quoi qu'il en soit, tout cela n'est que vague spéculation : nous ne savons tout simplement pas ce que Musk prévoit de faire avec Twitter à ce stade. Mais cela en soi est instructif, car évoquer ces choses en public est apparemment le modus operandi de l'homme le plus fortuné du monde qui pourrait alors évaluer l'intérêt porté à ces idées.

    Les milliardaires de la technologie tels que Bill Gates, Jeff Bezos et Larry Page élaborent souvent des plans à long terme et gèrent leurs affaires par le biais d'un appareil d'entreprise composé d'avocats, de professionnels de la communication et de différents conseillers. Mais Elon Musk ne fonctionne comme aucun d'eux.

    À un degré jamais vu chez aucun autre magnat, l'entrepreneur agit par caprice, par fantaisie et avec la certitude qu'il a raison à 100%, selon des entretiens avec plus de 30 employés actuels et anciens, investisseurs et autres personnes qui ont travaillé avec lui. Alors que Musk a parié avec succès sur les voitures électriques, les voyages dans l'espace et l'intelligence artificielle, il s'en sort souvent dans les plus grands moments, évite les experts et s'appuie presque uniquement sur ses propres conseils, ont-ils déclaré.

    Le New-York Times explique que :

    « Pour fonctionner de cette manière, Musk a construit un monde insulaire d'environ 10 confidents qui sont pour la plupart d'accord avec lui et exécutent ses enchères. Ils incluent son jeune frère, Kimbal Musk; Birchall*; Alex Spiro (son avocat personnel)*; et divers chefs d'état-major. Pour gérer ses nombreuses idées, Musk crée continuellement de nouvelles entreprises, dont la plupart sont structurées de manière à ce qu'il reste aux commandes. Ses lieutenants de confiance travaillent souvent dans son vaste empire d'entreprises.

    « Une fois que Musk a identifié le projet clef de chaque entreprise – ce qu'il appelle son "chemin critique" – il prend le relais pour s'assurer que sa vision est respectée, contrôlant les moindres aspects de la façon dont les technologies sont construites et déployées. Son génie a donné naissance au constructeur automobile le plus précieux au monde et à une société de fusées innovante, et il a gagné le respect - et la peur - de ses ingénieurs.

    « S'appuyer sur son petit équipage et suivre sa propre pensée a permis à Musk d'être en mesure de prendre les décisions qui influenceront une situation et de se conduire avec peu de retenue, le transformant en une figure de l'ère moderne semblable à Howard Hughes - bien que ses méthodes créent souvent du chahut ».

    Lors d'une conférence en 2018, Musk a expliqué qu'il s'était comporté de manière impulsive. C'est une leçon qu'il a apprise il y a plus de 25 ans après avoir fondé sa première start-up, Zip2, a-t-il déclaré. « Je n'ai pas vraiment de business plan », a-t-il déclaré. « J'avais un business plan à l'époque de Zip2. Mais ces choses sont toujours fausses, donc je ne me suis simplement pas soucié des business plans après cela ».

    Le fonctionnement de Musk a des implications sur ce qu'il pourrait faire avec Twitter. La société de San Francisco, dont le milliardaire devrait prendre possession dans les six prochains mois, a été en ébullition à propos de l'accord. Alors que le drame de la prise de contrôle se déroulait, son nouveau propriétaire a publiquement critiqué la plateforme et a pris pour cible les cadres supérieurs de Twitter qui supervisent les règles de parole sur la plateforme.

    La semaine dernière, Parag Agrawal, directeur général de Twitter, a déclaré aux plus de 7 000 employés de l'entreprise qu'une fois que Musk prendra le relais, « nous ne savons pas dans quelle direction cette entreprise ira ».

    Au fur et à mesure que Musk a créé plus d'entreprises, il a rassemblé des associés qu'il pouvait déployer dans de nombreuses entreprises.

    L'une était Mary Beth Brown, qui a été embauchée en 2002 pour être essentiellement l'assistante de direction de Musk. Elle est rapidement devenue une sorte de chef de cabinet, traitant les demandes des médias et certaines questions financières pour SpaceX et Tesla, tout en aidant à gérer la vie personnelle de Musk, selon les déclarations d'Ashlee Vance, l'auteur de Elon Musk: Tesla, SpaceX, and the Quest for a Fantastic Future.

    Cette même année, Musk a embauché Gwynne Shotwell en tant que septième employé de SpaceX. En tant que présidente et chef de l'exploitation du fabricant de fusées, Shotwell a supervisé la croissance de l'entreprise, devenant l'un des employés qui ont travaillé le plus longtemps avec Musk.

    Lors d'une conférence en 2018, Shotwell a expliqué comment elle gérait Musk : « Quand Elon dit quelque chose, vous devez faire une pause et ne pas dire immédiatement : "Eh bien, c'est impossible" ou "Il n'y a aucun moyen que nous fassions cela. Je ne sais pas comment c'est réalisable"», a-t-elle déclaré. « Alors vous le zippez et vous y réfléchissez. Et vous trouvez des moyens de le faire ».

    Source : Elon Musk

    Et vous ?

    Que pensez-vous de l'idée de facturer les gouvernements et les entreprises de « léger frais » pour l'utilisation de Twitter ?
    Comment cela pourrait-il être mis en place selon vous ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  20. #80
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 941
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 941
    Points : 158 409
    Points
    158 409
    Par défaut Twitter met en garde contre un éventuel exode des employés avant que Musk ne finalise son achat
    Twitter met en garde contre un éventuel exode des employés avant que Musk ne finalise son achat,
    le dossier déposé par Twitter auprès de la SEC cite « l'incapacité d'attirer et de retenir le personnel clé »

    Juste avant sa présentation aux annonceurs qui aura lieu plus tard cette semaine lors des NewFronts 2022, Twitter a reconnu dans un dossier déposé auprès de la SEC que son activité publicitaire principale pourrait désormais être menacée à la suite du rachat d'Elon Musk, en plus de l'embauche et de la rétention des employés. Alors que la vision d'Elon Musk pour Twitter est celle d'une plateforme plus axée sur la liberté d'expression, il n'a pas offert d'assurance à la base d'annonceurs de Twitter que Twitter restera « sans danger pour les marque » après l'acquisition. Dans la mesure où il a clarifié sa vision, Musk a seulement déclaré qu'il pensait que tout discours non jugé illégal par un gouvernement serait bientôt autorisé sur Twitter.

    Nom : annonceurs.png
Affichages : 1007
Taille : 32,4 Ko


    Twitter a averti qu'il pourrait perdre des employés clés et avoir des difficultés à embaucher au cours de la période précédant la clôture de sa vente de 44 milliards de dollars à Elon Musk. Twitter a également averti qu'il pourrait avoir du mal à garder les annonceurs à bord.

    « Au cours de la période précédant la clôture de la fusion, notre entreprise est exposée à certains risques inhérents et à certaines restrictions sur nos activités en vertu des termes de l'accord de fusion qui pourraient nuire à nos relations commerciales, à notre situation financière, à nos résultats d'exploitation, à nos flux de trésorerie et à nos activités », a déclaré Twitter dans un dossier de la Securities and Exchange Commission lundi.

    La liste des risques évoqués par Twitter comprend :
    • l'incertitude potentielle concernant nos plans et notre stratégie futurs, y compris les changements et la transformation du modèle d'entreprise ;
    • l'incertitude sur les dépenses des annonceurs sur la plateforme (vont-ils continué à le faire ?) ;
    • l'incapacité à attirer et retenir des personnes sur Twitter et à augmenter leur niveau d'engagement, y compris l'engagement publicitaire, et son impact sur le revenu;
    • l'incapacité à développer ou à acquérir de nouveaux produits, caractéristiques de produits et services, à améliorer les produits et services Twitter existants, y compris ce qui concerne les produits promus, la vidéo et la publicité de performance, ou augmenter ou maintenir la valeur des produits et services Twitter ;
    • la possibilité de perturbation des activités de Twitter et des opérations résultant de l'annonce et de l'attente de la fusion, y compris le détournement de l'attention et des ressources de la direction ;
    • l'incapacité à attirer et à retenir le personnel clé et à recruter des employés potentiels, et la possibilité que les employés actuels soient distraits, et leur productivité baisse en conséquence, en raison de l'incertitude entourant la fusion;
    • l'incapacité de rechercher d'autres opportunités commerciales ou d'apporter des modifications aux activités de Twitter en attendant la réalisation de la fusion, et d'autres restrictions sur la capacité de Twitter à mener ses activités ;
    • l'incapacité à émettre librement des titres, à contracter des dettes (sous réserve de certaines exceptions) ou à déclarer ou autoriser tout dividende ou distribution sans l'approbation des Parents ;
    • l'incapacité à solliciter d'autres propositions d'acquisition pendant la durée de la fusion ;
    • le montant des coûts, honoraires, dépenses et charges liés à l'accord de fusion et à la fusion, qui peuvent avoir un effet défavorable important et affecter la situation financière de Twitter ainsi que ses flux de trésorerie ;
    • les impacts négatifs découlant des tendances et événements économiques et géopolitiques mondiaux et nationaux, y compris le conflit en Ukraine et la Pandémie de COVID-19 ;
    • et d'autres développements indépendants de la volonté de Twitter qui pourraient affecter le moment ou le succès de la fusion.

    Nom : liste.png
Affichages : 997
Taille : 20,3 Ko
    Les inquiétudes de Twitter

    La liste des risques déclarée par Twitter comprend « la poursuite des dépenses des annonceurs sur notre plateforme » et « notre incapacité à attirer et à retenir le personnel clé et à recruter des employés potentiels, et la possibilité que nos employés actuels soient distraits et que leur productivité diminue en conséquence, en raison de l'incertitude concernant la fusion ».

    « Nous pourrions connaître un départ d'employés, avant la clôture de la fusion », indique également le dossier de Twitter. Bien que ce type de dossier répertorie de nombreux risques de probabilité variable, les inquiétudes de Twitter concernant le maintien et l'embauche d'employés surviennent dans un contexte où des rapports de mécontentement des employés à propos de l'achat de l'entreprise par Musk fusent. Parag Agrawal, le PDG de Twitter, a cherché à apaiser la colère des employés vendredi lors d'une réunion à l'échelle de l'entreprise où les employés ont demandé des réponses sur la manière dont les managers prévoyaient de gérer un exode massif anticipé provoqué par Elon Musk.

    Le dépôt de Twitter auprès de la SEC a également averti qu'un éventuel litige pourrait « empêcher la réalisation de la fusion » et que « si la fusion n'est pas consommée pour une raison quelconque, un litige pourrait être déposé en relation avec l'échec de la fusion ».

    Pendant ce temps, Musk a déclaré lundi que son objectif « avec Twitter est d'avoir un service aussi largement inclusif que possible où, idéalement, la majeure partie des USA est dessus et parle ». Twitter indique qu'il compte en moyenne 39,6 millions d'utilisateurs actifs quotidiens aux États-Unis et 189,4 millions dans le monde. « En ce moment, c'est une sorte de niche. Je veux qu'un pourcentage beaucoup plus important du pays y soit, engageant le dialogue », a déclaré Musk.

    Musk a également déclaré: « Nous devons nous débarrasser des bots, des trolls, des escroqueries et de tout, car cela diminue évidemment l'expérience utilisateur et nous ne voulons pas que les gens se fassent arnaquer ».

    Interrogé sur un éventuel exode d'employés, Musk a déclaré: « C'est un pays libre ». Et de continuer en disant : « si quelqu'un ne se sent pas à l'aise avec cela, il ira de son plein gré ailleurs ».

    Le milliardaire a également déclaré qu'il rendrait Twitter transparent sur la manière dont les tweets sont promus ou rétrogradés et souhaitait que son algorithme soit accessible au public pour la critique.

    Musk a déclaré qu'il achetait Twitter pour protéger la liberté d'expression, qu'il définit comme « ce qui correspond à la loi ». L'achat est en attente de l'approbation des actionnaires et devrait être finalisé plus tard cette année.

    Musk a vendu 8,5 milliards de dollars d'actions Tesla après avoir convenu des conditions de l'accord avec le conseil d'administration de Twitter, mais il est également en pourparlers avec de grandes sociétés d'investissement et des particuliers fortunés pour obtenir plus de financement pour son acquisition de 44 milliards de dollars de Twitter et donc injecter moins de sa richesse dans l'affaire.

    Source : document Twitter déposé auprès de la SEC

    Et vous ?

    Un exode des employés de Twitter vous semble-t-il envisageable ?
    Que pensez-vous des autres inquiétudes de Twitter ? Lesquelles vous semblent les plus probables ? Lesquelles vous semblent les moins probables ?
    Images attachées Images attachées
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

Discussions similaires

  1. Réponses: 9
    Dernier message: 17/05/2021, 07h33
  2. Réponses: 4
    Dernier message: 24/04/2019, 17h43
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 16/08/2010, 17h27
  4. Réponses: 3
    Dernier message: 30/07/2009, 17h56
  5. Réponses: 1
    Dernier message: 28/07/2009, 10h18

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo