IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #521
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    7 310
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 7 310
    Points : 175 552
    Points
    175 552
    Par défaut Des farceurs se faisant passer pour des employés licenciés de Twitter trompent les médias
    Des farceurs se faisant passer pour des employés licenciés de Twitter trompent les médias,
    tandis que Musk dément les informations selon lesquelles il licencierait des employés de Twitter pour tenter d'éviter les paiements

    Une paire de farceurs se faisant passer pour des employés de Twitter licenciés a trompé plusieurs médias vendredi alors que le public attendait avec impatience des nouvelles pour savoir si Elon Musk avait commencé à licencier des employés.

    Deirdre Bosa de CNBC a interviewé deux personnes qui se sont identifiées comme des employés de Twitter et ont été vues près du siège social de l'entreprise à San Francisco portant des boîtes en carton.

    Le scepticisme a immédiatement émergé sur les réseaux sociaux. L'un des farceurs a déclaré qu'il s'appelait Rahul Ligma, une référence à un mème Internet populaire, et tenait une copie du livre de Michelle Obama "Becoming" en l'air tout en parlant aux journalistes. L'autre a prétendu s’appeler Daniel Johnson.

    CNBC, Bloomberg, le Daily Mail et NBC faisaient partie des médias qui ont signalé que des licenciements étaient en cours après que le duo eut parlé aux médias.

    « C'est entrain de se passer », a tweeté Bosa de CNBC. « Une équipe d'ingénieurs de données licenciée. Ce sont deux d'entre eux ». « Ils sont visiblement ébranlés », a ajouté Bosa. « Daniel nous dit qu'il possède une Tesla et qu'il ne sait pas comment il va effectuer les paiements ».

    La journaliste d'ABC7 Bay Area, Suzanne Phan, a également tweeté à propos des prétendus employés de Twitter, écrivant que l'un d'eux avait affirmé « qu'il avait été licencié lors d'une réunion de zoom » : « un employé quitte Twitter aujourd'hui. Il dit qu'il a été licencié lors d'une réunion zoom. Il ne sait pas où il va travailler ensuite. Il dit qu'il va passer du temps avec sa famille ».

    Bloomberg a rapporté plus tard que les canaux internes de discussions de Twitter soupçonnaient qu'il s'agissait d'un canular. Information qui a été confirmée plus tard sur les médias : le duo n'était pas en fait d'anciens employés de Twitter et avait réalisé un canular. L'extrait de l'interview ci-dessous :


    (voir à 2h35)

    Alors que les discussions sur un canular potentiel s'intensifiaient, Bosa a reconnu qu'il y avait une confusion quant à savoir si des licenciements étaient réellement en cours. CNBC a mis à jour son histoire pour reconnaître qu'il n'était pas immédiatement en mesure de vérifier leur identité. « Pour votre information, certaines questions sont soulevées quant à savoir s'il s'agit vraiment d'employés de Twitter », a ajouté Bosa.

    Yasmin Khorram de CNBC a déclaré qu'une personne assise à la réception de l'immeuble de bureaux de Twitter avait déclaré qu'elle n'avait « jamais vu ces 2 gars ».

    « Vous vous êtes fait avoir. Le nom est ‘Rahul LIGMA.’ Oulaaa », a répondu un autre utilisateur de Twitter

    Paul Lee, chef de produit chez Twitter, faisait partie de ceux qui ont appelé CNBC à propos de son rapport : « Assez ironique qu'un grand média n'ait pas fait preuve de diligence de base et soit tombé dans le piège d'une farce d'acteur de crise, entraînant la propagation d'informations erronées, le premier jour de la nouvelle propriété », a tweeté Lee. « Tout ce que vous aviez à faire était de demander à voir un badge ou de chercher des objets sur le thème des oiseaux dans les boîtes. De plus, nous n'utilisons pas Zoom ».

    Nom : paul.png
Affichages : 2108
Taille : 32,0 Ko

    Les employés de Twitter craignent depuis des mois que Musk procède à des licenciements massifs dans l'entreprise une fois son rachat de 44 milliards de dollars terminé. Ces craintes se sont intensifiées la semaine dernière après que le Washington Post a annoncé que Musk prévoyait de supprimer jusqu'à 75% des 7 500 employés de Twitter. Musk a assuré que le chiffre de 75% n'était pas exact lors d'une rencontre avec des employés de Twitter plus tôt la semaine dernière.

    De son côté, Ross Gerber, directeur général de Gerber Kawasaki Wealth and Investment Management, a déclaré que Jared Birchall, le chef du family office de Musk, lui avait dit que des licenciements arrivaient sur Twitter. « On m'a dit de m'attendre à ce qu'environ 50% des personnes soient licenciées » a-t-il déclaré. Gerber a déclaré que son entreprise avait investi moins d'un million de dollars pour aider à financer l'acquisition de Twitter par M. Musk.

    Une source proche de la situation a déclaré au Post que les employés de Twitter avaient l'impression d'être « dans les limbes », personne n'ayant une idée précise du nombre de licenciements à venir. « Les gens gardent la tête baissée jusqu'à ce qu'ils voient ce qui se passe », a déclaré la source.

    Musk dément les informations selon lesquelles il licencierait des employés de Twitter pour tenter d'éviter de les payer

    Le nouveau propriétaire de Twitter, Elon Musk, a démenti un rapport du New York Times sur le licenciement d'employés de Twitter à une date antérieure au 1er novembre pour éviter les attributions d'actions dues ce jour-là.

    Voici ce que le quotidien a rapporté :

    Elon Musk prévoyait de commencer à licencier des travailleurs sur Twitter dès samedi, ont déclaré quatre personnes au courant de l'affaire, certains responsables étant invités à dresser des listes d'employés à remercier.

    Musk, qui a conclu jeudi un accord de 44 milliards de dollars pour acheter Twitter, a ordonné des coupes dans toute l'entreprise, certaines équipes devant être réduites plus que d'autres, ont déclaré trois des personnes, qui ont refusé d'être identifiées par crainte de représailles. L'ampleur des licenciements n'a pas pu être déterminée. Twitter compte environ 7 500 employés.

    Les rapports de licenciements sur Twitter ont tourbillonné depuis que Musk a accepté d'acheter la société en avril. Le milliardaire, qui dirige également le constructeur de voitures électriques Tesla et la société de fusées SpaceX, a déclaré aux investisseurs qu'il privatiserait Twitter, réduirait ses effectifs, annulerait ses règles de modération de contenu et trouverait de nouvelles sources de revenus.

    Les licenciements chez Twitter auraient lieu avant la date du 1er novembre, date à laquelle les employés devaient recevoir des attributions d'actions dans le cadre de leur rémunération. Ces subventions représentent généralement une part importante de la rémunération des employés. En licenciant des travailleurs avant cette date, Musk peut éviter de payer les subventions, bien qu'il soit censé payer les employés en cash à la place de leurs actions selon les termes de l'accord de fusion.
    En réponse à un utilisateur de Twitter qui a posé des questions sur les licenciements, reprenant ce dernier paragraphe, Musk a tweeté : « C'est faux ».

    Nom : faux.png
Affichages : 2114
Taille : 111,7 Ko

    Musk a agi rapidement depuis qu'il est devenu propriétaire de Twitter jeudi. Il est arrivé mercredi au siège de l'entreprise à San Francisco et a commencé à rencontrer les employés. Tard jeudi, il a limogé le directeur général, le directeur financier et d'autres dirigeants de Twitter. Il a également lancé un appel aux annonceurs, qui fournissent l'essentiel des revenus de Twitter, pour leur dire que la plateforme sera une destination publicitaire respectée.

    Mais Musk prend le temps d'évaluer d'autres domaines de Twitter, comme décider quels messages maintenir et supprimer sur le site. Alors qu'il avait initialement déclaré qu'il souhaitait que Twitter soit un lieu de libre circulation pour toutes sortes de commentaires et ramènerait les utilisateurs interdits, y compris l'ancien président Donald J. Trump, Musk a clairement indiqué vendredi que de tels changements ne se produiraient pas immédiatement. Au lieu de cela, il a annoncé qu'il prévoyait de former un conseil pour gérer les questions de contenu et ne réintégrerait pas immédiatement les utilisateurs qui avaient été bannis.

    Probablement pas de parachute doré pour les dirigeants licenciés...

    Il semble également peu probable que Musk paie les parachutes dorés que les hauts dirigeants licenciés de Twitter devaient recevoir. En vertu de l'accord de fusion, ces dirigeants - dont Parag Agrawal, le directeur général - devaient recevoir une indemnité de 20 à 60 millions de dollars s'ils étaient licenciés. Mais Musk a licencié les dirigeants « pour un motif valable », ce qui signifie qu'il l'a fait parce qu'il a allégué qu'il avait une justification, ce qui pourrait annuler cet accord, ont déclaré deux personnes au courant de l'affaire.

    Ces dirigeants, qui comprennent également l'ancien directeur financier Ned Segal, l'ancien avocat général Sean Edgett et l'ancien directeur politique et juridique Vijaya Gadde, délibèrent sur leurs prochaines étapes, a déclaré une personne.

    ...et des ingénieurs sous pression

    Musk pourrait également tester les ingénieurs de Twitter. Lui et son équipe ont confié à certains d'entre eux des projets, ont déclaré trois personnes connaissant le sujet. Un projet impliquait des modifications de l'écran de connexion de Twitter, ont-ils déclaré. Certains ingénieurs ont travaillé tard dans la nuit de vendredi pour terminer les missions, ont-ils déclaré.

    Sur Twitter, certains utilisateurs qui ont accusé la plateforme de les museler ont triomphé du nouveau propriétaire, tandis que d'autres craignent que le site ne soit envahi par des discours de haine et de désinformation. Certains utilisateurs – tels que la productrice vedette Shonda Rhimes, le producteur exécutif de «This Is Us» Ken Olin et le showrunner de «Billions» Brian Koppelman – ont tweeté qu'ils quitteraient la plate-forme de médias sociaux maintenant qu'elle était dirigée par Musk.

    Nom : shonda.png
Affichages : 2087
Taille : 13,9 Ko

    D'autres utilisateurs de Twitter ont exprimé leur inquiétude face à une vague de discours de haine signalés sur la plateforme depuis que Musk a pris le contrôle. La star de la National Basketball Association, LeBron James, a souligné un rapport du Network Contagion Research Institute, un groupe privé qui étudie la diffusion de contenu idéologique en ligne, qui a déclaré que l'utilisation d'insultes raciales sur Twitter avait augmenté de près de 500% au cours des 12 heures après la finalisation de l'accord de Musk.

    Nom : lebron.png
Affichages : 2103
Taille : 37,6 Ko

    « Je ne connais pas Elon Musk et je me fiche de savoir qui possède Twitter », a tweeté LeBron. « Mais je dirai que si cela est vrai, j'espère que lui et ses gens prendront cela très au sérieux parce que c'est effrayant ».

    Et vous ?

    Êtes-vous surpris de voir des médias mainstream faire une faute aussi lourde ? Dans quelle mesure ?

    Voir aussi :

    Les ingénieurs de Twitter invités à imprimer le code sur lequel ils ont travaillé ces 30 à 60 derniers jours et à les donner à Elon Musk
    Twitter envisagerait de faire payer 20 dollars par mois pour la vérification de compte, Musk aurait menacé de renvoyer des employés si cela n'était pas fait avant le 7 novembre
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #522
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Madmac
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    juin 2004
    Messages
    1 493
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Alimentation

    Informations forums :
    Inscription : juin 2004
    Messages : 1 493
    Points : 1 295
    Points
    1 295
    Billets dans le blog
    7
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    « Je ne connais pas Elon Musk et je me fiche de savoir qui possède Twitter », a tweeté LeBron. « Mais je dirai que si cela est vrai, j'espère que lui et ses gens prendront cela très au sérieux parce que c'est effrayant ».
    Comme tenu que le type prétend qu'il existe un racisme systémique au États-Unis. Il est très mal placé pour donner des leçons.

  3. #523
    Chroniqueuse Actualités

    Femme Profil pro
    Rédacteur Web
    Inscrit en
    mars 2020
    Messages
    562
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur Web

    Informations forums :
    Inscription : mars 2020
    Messages : 562
    Points : 10 136
    Points
    10 136
    Par défaut Le cercle restreint de Musk a travaillé tout le week-end pour consolider les plans de licenciement de Twitter.
    Le cercle restreint de Musk a travaillé tout le week-end pour consolider les plans de licenciement de Twitter,
    la première série des licenciements visera 25 % des effectifs

    Les membres du cercle restreint du milliardaire Elon Musk se sont réunis avec les derniers cadres supérieurs de Twitter tout au long du week-end, menant des discussions approfondies sur l'approche du site en matière de modération du contenu et de spam, ainsi que sur les projets de licenciement de 25 % des effectifs. En effet, depuis jeudi après-midi, lorsque Elon Musk a conclu l'acquisition de Twitter pour 44 milliards de dollars et licencié de manière spectaculaire quatre de ses principaux dirigeants, les employés de l'entreprise attendent un message de leurs nouveaux dirigeants pour expliquer ce qui pourrait se passer ensuite. Qu'est-ce qui change et qu'est-ce qui reste inchangé ? Qui sera licencié, et quand ?

    Nom : Screenshot_2022-11-01 Musk's inner circle worked through weekend to cement Twitter layoff plans.png
Affichages : 2321
Taille : 590,5 Ko

    Twitter, qui a été racheté la semaine dernière par le milliardaire Elon Musk, prévoit de se séparer d'un quart de ses effectifs dans le cadre de ce qui devrait être une première série de licenciement. Alex Spiro, un avocat célèbre qui représente Musk depuis plusieurs années, a mené ces discussions. Maitre Spiro joue un rôle actif dans la gestion de plusieurs équipes chez Twitter, notamment dans les domaines du droit, des relations avec les pouvoirs publics, de la politique et du marketing, selon quatre personnes au courant des discussions qui ont parlé sous le couvert de l'anonymat pour les décrire, ainsi que selon les tweets de certaines des personnes concernées.

    Les associés de longue date de Musk, David Sacks et Jason Calacanis, sont apparus dans un annuaire de l'entreprise au cours du week-end. Tous deux avaient des adresses électroniques officielles de l'entreprise, et leur titre était "ingénieur logiciel". Le titre de Musk dans l'annuaire était PDG, bien que ce poste n'ait pas été annoncé publiquement. Il se fait appeler "Chief Twit". Un document déposé auprès des autorités financières lundi a montré que le conseil d'administration de Twitter avait été démis de ses fonctions, une autre étape laissant l'entreprise sous le contrôle exclusif de Musk. Plus tard dans la journée de lundi, un document financier a officiellement révélé que Musk est le PDG de l'entreprise.

    Twitter va licencier 25 % de ses effectifs dans le cadre d'une première série de suppressions de postes

    Pendant ce temps, l'équipe décidait de ce qui devrait être une première série de licenciements, qui visera environ un quart du personnel, soit plus de 7 000 personnes. Les licenciements toucheront presque tous les départements, et devraient avoir un impact spécifique sur les ventes, les produits, l'ingénierie, les services juridiques, la sécurité et le trust dans les jours à venir, a déclaré une des sources anonymes. Après les ingénieurs, certains des employés les mieux payés de Twitter travaillent dans les ventes, où plusieurs gagnent plus de 300 000 dollars.

    Le milliardaire propriétaire de Tesla a racheté Twitter pour 44 milliards de dollars la semaine dernière, après plusieurs mois éprouvants de négociations et de querelles juridiques. Musk a d'abord fait une offre pour l'entreprise au printemps, puis a essayé de se retirer quelques mois plus tard. Twitter l'a poursuivi en justice pour l'obliger à conclure l'opération, et l'entrepreneur a fini par céder et proposer d'acheter l'entreprise au prix de son offre initiale.

    Musk s'est tourné vers plusieurs alliés de longue date alors qu'il entame son remaniement de Twitter. Des membres de l'équipe de Musk se trouvaient lundi à New York, où se trouve le siège social de Twitter, pour des réunions, d’après plusieurs messages publiés sur les réseaux sociaux.

    Calacanis est également un ami de longue date de Musk, qui lui a envoyé de nombreux messages pour lui donner des conseils sur l'accord, notamment sur les suppressions d'emplois, selon les documents judiciaires. Calacanis a indiqué sur Twitter que le samedi était le "jour zéro", en joignant la photo d'une tasse à café Twitter, ajoutant qu'il avait discuté des questions de sécurité, ainsi que des bots et des trolls, avec Yoel Roth, un cadre de Twitter responsable de la politique de modération des contenus. Roth a ensuite publié des détails sur ces politiques.

    Nom : Screenshot_2022-11-01 Musk’s inner circle worked through weekend to cement Twitter layoff plans.png
Affichages : 2318
Taille : 68,0 Ko

    Dimanche, Musk a publié d'apparents messages internes de Roth concernant les mesures de Twitter, affirmant qu'ils montrent que le conseil d'administration et les avocats de Twitter "ont délibérément caché... des preuves au tribunal". Le tweet montre que Musk utilise son accès nouvellement obtenu à des informations internes pour potentiellement régler ses comptes.

    La nouvelle équipe de direction pose des questions sur tous les aspects de l'entreprise, y compris les détails de la modération du contenu, le spam et les risques des élections à venir, ont déclaré les personnes. Ils ont également discuté de la vérification de l'identité sur la plate-forme, y compris la vérification des utilisateurs de haut niveau avec des coches bleues, selon un tweet de Musk et les personnes.

    Un autre associé de Musk qui a tweeté sur son implication, Sriram Krishnan, un partenaire qui se concentre sur les crypto-monnaies au sein de la société de capital-risque Andreessen Horowitz, a également tweeté qu'il aidait à la transaction. La société a investi 400 millions de dollars. Il se décrit comme un ancien dirigeant de Twitter sur sa page LinkedIn.

    Lundi, un dépôt financier a révélé que le cofondateur de Twitter, Jack Dorsey - l'ancien PDG de la société - a transféré ses actions Twitter dans la nouvelle société, ce qui en fait l'un des investisseurs de Musk.

    Twitter se prépare à des licenciements

    Moins de trois jours après l'entrée de Musk dans le capital de la société, les employés de Twitter ne savent toujours pas quels sont les nouveaux plans de l'entreprise dimanche soir, selon de nombreux employés qui ont parlé sous couvert d'anonymat pour protéger leur emploi. La société n'a pas encore annoncé officiellement l'acquisition. Le service de communication est resté silencieux. Des rumeurs de licenciements ont circulé, certains avis ayant été envoyés discrètement.

    Les licenciements devraient commencer avant le 1er novembre, date à laquelle les employés de Twitter sont censés recevoir une rémunération supplémentaire liée à l'attribution d'actions. Dimanche, Musk a déclaré sur Twitter que les informations faisant état de licenciements imminents chez Twitter la semaine prochaine étaient "fausses".

    Au début de l'année, M. Musk a déclaré aux partenaires potentiels de l'opération qu'il prévoyait de supprimer près de 75 % de l'effectif total de Twitter, ce qui laisserait l'entreprise avec environ 2 000 employés, selon des entretiens et des documents obtenus par le Post. La semaine dernière, Musk a déclaré aux employés, lors de sa visite au siège de Twitter, qu'il n'avait pas l'intention de supprimer les trois quarts des effectifs. Une autre personne au courant de l'opération, qui s'est exprimée sous le couvert de l'anonymat pour discuter de questions sensibles, a déclaré la semaine dernière que le nombre total de licenciements serait probablement plus proche de 50 %.

    Musk a déjà licencié quatre cadres supérieurs, envoyé des ingénieurs de Tesla pour évaluer le code logiciel de Twitter et a tweeté qu'il prévoyait de former un conseil de modération du contenu composé d'experts.

    Tout le monde sait que des changements vont intervenir, mais personne ne sait exactement quand

    Musk a pressé les ingénieurs de travailler sur au moins deux projets majeurs, et de les terminer en quelques jours ou semaines. Le premier concerne les changements apportés à Twitter Blue, qui obligeraient les utilisateurs à payer pour conserver leurs badges de vérification, peut-être jusqu'à 20 dollars par mois. Le second est un plan visant à relancer l'application de vidéos courtes Vine, soit en tant que produit autonome, soit en tant que partie intégrante de l'application Twitter. Dans le cas des modifications apportées à Blue, les fonctionnalités doivent être livrées avant le 7 novembre ou l'équipe sera licenciée.

    Le projet Vine a suscité un enthousiasme modéré jusqu'à présent. Plus d'une douzaine d'ingénieurs se sont portés volontaires pour participer au projet après que Musk ait donné son feu vert dimanche soir.

    D'autres employés sont encouragés à construire quelque chose (n'importe quoi) et à le montrer à Musk. Dans un message Slack, un directeur de l'ingénierie a exhorté son équipe à proposer de nouveaux produits et fonctionnalités et à les partager directement avec leur nouveau PDG. « Au mieux : vous obtiendrez quelques retours. On vous demandera peut-être de l'expédier dès que possible. Au pire, on vous demandera d'arrêter et de travailler sur autre chose. Même dans ce cas, au moins vous avez travaillé sur quelque chose que vous aimez. S'il vous plaît, n'attendez pas qu'une opportunité vous soit donnée », a écrit le directeur.

    De même, lundi, Behnam Rezaei, directeur principal de l'ingénierie logicielle chez Twitter, a envoyé une note à son équipe reconnaissant que de « grands changements » étaient à venir. « Je pense que le changement le plus important va être le changement culturel. Certains seront bons, d'autres mauvais», a-t-il déclaré.

    Rezaei a tenté de rallier les troupes, en disant aux ingénieurs de se concentrer sur la livraison du code aussi rapidement que possible : « Donc si vous demandez ce que je dois faire maintenant : faites un bon travail d'ingénieur. Écrire du code. Corriger les bugs, maintenir le site en ligne. Je sais que les critères pour être chez Twitter sont ceux-là. Ce n'est pas de travailler sur un projet fantaisiste pour Elon. Le bon changement de culture est, c'est l'expédition et la livraison. Je vous encourage à vous tourner davantage vers le codage et l'expédition, et moins vers la documentation, la planification, la stratégie, etc. Si vous voulez faire partie d'un groupe "spécial" cette semaine, codez et expédiez 5 fois plus qu'avant. Construire ce qu'Elon demande ou pense être sexy n'est pas le critère. Avoir un impact, changer le produit et aider nos utilisateurs sont les critères. Vous n'avez donc pas besoin que je vous donne des ordres. Vous êtes tous des ingénieurs logiciels. Vous savez ce qui doit être écrit et amélioré. Faites-le. Vous êtes aux commandes ».

    Twitter veut imposer une charge mensuelle de 20 dollars pour tout utilisateur qui souhaite être vérifié ou conserver la vérification de son compte actuel

    Musk a ordonné aux employés d'augmenter le prix de l'abonnement Twitter Blue de 4,99 $ par mois à 19,99 $ et d'exiger que toute personne possédant un compte vérifié s'abonne afin de conserver sa coche bleue de vérification. Le plan est que les utilisateurs vérifiés auraient 90 jours pour s'abonner à Twitter Blue ou perdre leur coche bleue. Les employés travaillant sur le projet ont été informés dimanche qu'ils devaient respecter la date limite du 7 novembre pour lancer la fonctionnalité ou ils seraient licenciés.

    Transformer la vérification en une fonctionnalité payante pourrait permettre aux escrocs d'usurper plus facilement l'identité de personnes réelles. Comme l'indique le site Web de Twitter, « le badge bleu Vérifié sur Twitter permet aux gens de savoir qu'un compte d'intérêt public est authentique. Pour recevoir le badge bleu, votre compte doit être authentique, notable et actif ».

    Les entreprises peuvent considérer que la redevance fait partie du coût de l'activité, mais les particuliers sont moins susceptibles de payer autant pour conserver leur badge bleu. Lorsqu'une personne vérifiée perd sa coche, un escroc pourrait se faire passer pour cette personne, et il n'y aurait pas de compte vérifié à montrer pour prouver que l'escroc est faux.

    Lorsque Musk a accepté d'acheter Twitter en avril, il a déclaré que ses objectifs incluaient "l'élimination des robots de spam et l'authentification de tous les humains". Musk a tweeté dimanche que "l'ensemble du processus de vérification est en train d'être réorganisé en ce moment même", mais n'a pas donné de détails. Nous avons contacté le service des relations publiques de Twitter aujourd'hui et nous mettrons à jour cet article si nous obtenons plus d'informations sur les plans de Twitter Blue et de vérification. Twitter Blue permet actuellement d'accéder à l'option Annuler un tweet et à plusieurs autres fonctionnalités.

    Source : SEC

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi :

    Twitter prévoit un bouton d'édition et affirme que le sondage d'Elon Musk n'a rien à voir avec cette décision, le bouton sera d'abord proposé aux abonnés à Twitter Blue

    Elon Musk a publié un sondage sur Twitter demandant aux utilisateurs s'ils souhaitaient un bouton de modification, Parag Agrawal, PDG de Twitter demande aux utilisateurs de voter avec précaution

    Elon Musk fait l'acquisition de 73,5 millions d'actions ordinaires de Twitter, soit 9,2*% de la valeur en Bourse de l'entreprise, ce qui fait de lui l'un des plus grands actionnaires du média social
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  4. #524
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    octobre 2017
    Messages
    1 327
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2017
    Messages : 1 327
    Points : 4 588
    Points
    4 588
    Par défaut
    Est-ce que quelqu'un est intéressé par ce que j'ai fait ce week-end avec mon cercle restreint?

    Pour le reste, c'est juste du Musk!

    Musk s'est donc senti obligé de communiquer sur son week-end studieux?

    Les collaborateurs et -trices qui vont être accueillis prochainement au bureau, un matin blême de novembre, par un vigile pour qu'ils fassent leur carton avant d'être virer des locaux dans la demi-heure (c'est la méthode en usage aux States!) sauront apprécier les efforts de leur nouveau ex-patron.

    Pas sûr au final que les décisions hâtives du sieur Musk soient les meilleures pour le devenir de Twitter.

  5. #525
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2022
    Messages
    454
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 42
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : août 2022
    Messages : 454
    Points : 219
    Points
    219
    Par défaut
    J'ai été assez surpris par son coup du "imprimez moi vos 30 premières lignes de code".

    Musk va me faire croire qu'il maitrise le TDD, ATDD, clean code, clean architecture, les multiples design patterns, la programmation pragmatique, ...

    Savoir faire un "if else" et savoir écrire du code de manière professionnel, ce sont deux choses qui n'ont rien à voir en termes de niveau, donc ça m'étonnerais qu'Elon Musk soit en capacité de corriger le code de ses ingénieurs

  6. #526
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2022
    Messages
    454
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 42
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : août 2022
    Messages : 454
    Points : 219
    Points
    219
    Par défaut
    Citation Envoyé par Julien_G Voir le message
    "Le génie" se retrouve piégé à son propre jeu. Devoir réaliser des bénéfices dans un rachat qui devait se faire dans des circonstances économiques beaucoup plus favorables.
    Quand l'Europe aura fermé Twitter pour non respect des règles européennes avec sa non-modération, ca sera la fin du réseau.
    L'europe n'est pas prêt de fermer Twitter, puisqu'en réalité l'Europe n'a aucun pouvoir.

    Ce sont les différents pays qui acceptent ou non, d'appliquer les directives européennes.
    Mais cela reste des directives, chaque pays est souverain et les 3/4 des pays d'Europe ne vont pas s'amuser à faire fermer un site internet comme Twitter.

    De nos jours un site a plus de pouvoir qu'un état et un état ne pouvant comprendre que la règle du plus fort, un état ne vas pas, de fait, s'opposer à ce point face un site site internet de cette ampleur.

    Citation Envoyé par Erviewthink Voir le message
    toutes les personnes qui baissent leur froc devant le wokisme.
    C'est bien là le problème de nos sociétés "modernes", elles baissent les yeux devant des gosses de riches qui font leur crises d'adolescence.

    Pour le reste, pour le coup, je suis l'un des soutiens d'Elon Musk, car Twitter devenait du grand n'importe quoi et tirait l'humanité entière vers la déchéance, telle une personne malveillante qui vient frapper à ta porte tous les jours et te ramène ses problèmes dans ta vie.

    C'est à la limite d'être un coup du destin qu'Elon Musk soit la au bon moment pour ramener Twitter dans le droit chemin, car là c'était l'image "d'un gosse en perdition qui n'avait plus aucun avenir et d'un coup, un type sensé lui a tendu la main".

    On vois grâce à Twitter les ravages du racismes, mais on en vois encore plus les ravages du wokisme.

  7. #527
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    octobre 2017
    Messages
    1 327
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2017
    Messages : 1 327
    Points : 4 588
    Points
    4 588
    Par défaut
    Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message
    ... car Twitter devenait du grand n'importe quoi et tirait l'humanité entière vers la déchéance...
    Il faut pas exagéré!

    Qui utilise encore Twitter? Les journaleux, les politicards et les pseudo-stars qui ont besoin de faire parler d'eux!

    Ce qui est loin de représenter "l'humanité entière" !

  8. #528
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    avril 2021
    Messages
    166
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 41
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web

    Informations forums :
    Inscription : avril 2021
    Messages : 166
    Points : 269
    Points
    269
    Par défaut
    Effectivement, tout le monde n'est pas sur Twitter, le réseau est loin d'avoir une popularité similaire à Facebook ou Instagram. En revanche, les propos tenus sur Twitter sont régulièrement reportés et commentés par les médias et influenceurs et ceux-ci ont donc une portée tout de même non négligeable.

  9. #529
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2022
    Messages
    454
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 42
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : août 2022
    Messages : 454
    Points : 219
    Points
    219
    Par défaut
    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    Il faut pas exagéré!

    Qui utilise encore Twitter? Les journaleux, les politicards et les pseudo-stars qui ont besoin de faire parler d'eux!

    Ce qui est loin de représenter "l'humanité entière" !
    L'important ce n'est pas tant le nombre de personne, mais qui et comment ils s'expriment.

    Quand Trump s'exprime sur Youtube, ça reste dans la sphère de youtube et ceux qui relaient pour faire du buzz.
    Quand Trump s'exprime sur Twitter, la planète entière reprends son tweet et l'affiche en tant que tel, pour plusieurs raisons : plus facile à afficher à un écran de TV en live, plus facile de reprendre les quelques caractères, ...

    Je suis convaincu qu'au moins une fois dans sa vie, plus de 80% de l'humanité va avoir regardé un Tweet, sur le site Tweeter au moins une fois dans sa vie, l'impacte de ce site est bien plus important selon moi que tu ne le penses.

    Alors que Facebook, clairement, n'a pas la même impacte, les seuls à persister dessus sont ceux de 30 ans à plus, les jeunes ne vont pas dessus.

    Linkedin emboite petit à petit le pas, mais dans le monde du travail et devient LE site internet ou aller pour trouver un job et construire un réseau, je suis prêt à prendre le pari que d'ici 2/3 ans, tout ceux étant dans la tech et autres ayant des faits des études supérieures auront tous leur profil LinkedIn.

  10. #530
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mai 2018
    Messages
    1 764
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 32
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : mai 2018
    Messages : 1 764
    Points : 131 006
    Points
    131 006
    Par défaut Elon Musk s'est engagé à respecter les règles de contrôle du contenu de la Commission européenne
    Elon Musk a assuré à la Commission européenne que Twitter se conformerait aux règles européennes strictes en matière de contrôle du contenu illégal en ligne

    Lors d'un échange non rapporté la semaine dernière, Elon Musk a déclaré à Thierry Breton, le responsable de l'industrie de l'UE, qu'il comptait se conformer à la Digital Services Act de la région, qui impose de lourdes amendes aux entreprises qui ne contrôlent pas les contenus illégaux.

    Cet absolutiste de la liberté d'expression a accepté de rencontrer M. Breton, ancien ministre français des finances, dans les semaines à venir, ont déclaré deux responsables européens.

    L'échange a eu lieu après que Breton a pris Twitter pour mettre en garde Musk contre la nouvelle législation européenne vendredi.

    "En Europe, l'oiseau volera selon nos règles européennes", a tweeté Breton vendredi.

    Les législateurs de l'UE ont approuvé cet été les règles historiques visant à contrôler les géants de la technologie, qui obligeront les plateformes en ligne à faire davantage pour surveiller les contenus illégaux sur Internet, les grandes plateformes devant avoir plus de modérateurs que les petites.

    Les entreprises s'exposeront à des amendes pouvant atteindre 6 % du chiffre d'affaires annuel mondial en cas d'infraction à la loi sur les services numériques.

    Les assurances données par M. Musk semblent indiquer une attitude pragmatique de la part du PDG du constructeur de voitures électriques Tesla, qui a déjà exprimé son souhait de voir Twitter limiter le contenu.

    Musk a jusqu'à présent donné peu de détails sur la manière dont il dirigera l'entreprise après son rachat pour 44 milliards de dollars.

    Il a déclaré qu'il prévoyait de supprimer des emplois, laissant les 7 500 employés de Twitter inquiets pour leur avenir. Il a également déclaré jeudi qu'il n'avait pas acheté Twitter pour gagner plus d'argent mais "pour essayer d'aider l'humanité, que j'aime".

    Nom : cover-r4x3w1000-627a42cd6e7f6-com-breton-at-tesla2-10.jpg
Affichages : 1427
Taille : 103,6 Ko

    Breton et Musk s'étaient rencontrés en mai, et les deux avaient alors signalé un accord sur le respect de la réglementation européenne.

    Dans une vidéo publiée sur Twitter par Breton après leur rencontre de mai, le fonctionnaire européen dit avoir expliqué la loi sur les services numériques à Musk.
    "Cela correspond assez bien à ce que vous pensez que nous devrions faire", a déclaré Breton.

    "Je pense que cela correspond exactement à ce que je pense", a répondu Musk dans la vidéo de mai.

    Source : Elon Musk

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?

    Voir aussi :

    Les ingénieurs de Twitter invités à imprimer le code sur lequel ils ont travaillé ces 30 à 60 derniers jours et à les donner à Elon Musk

    Twitter est maintenant une entreprise d'Elon Musk, qui a licencié plusieurs membres de la direction de Twitter

    Elon Musk suggère de facturer aux gouvernements et aux entreprises de « légers frais » pour utiliser Twitter, précisant que « Twitter sera toujours gratuit pour les utilisateurs occasionnels »

    Des ingénieurs de Tesla visitent le bureau de Twitter pour réviser le code de la plateforme pour Elon Musk, leur mission consisterait à identifier les problèmes et les besoins du réseau social
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  11. #531
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    avril 2021
    Messages
    166
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 41
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web

    Informations forums :
    Inscription : avril 2021
    Messages : 166
    Points : 269
    Points
    269
    Par défaut
    Citation Envoyé par Sandra Coret Voir le message
    Il a déclaré qu'il prévoyait de supprimer des emplois, laissant les 7 500 employés de Twitter inquiets pour leur avenir. Il a également déclaré jeudi qu'il n'avait pas acheté Twitter pour gagner plus d'argent mais "pour essayer d'aider l'humanité, que j'aime".
    D'où la prévision de suppression massive de postes et le quadruplement des coûts d'utilisation de la plate-forme. Cette homme est un sketch sur pattes.

  12. #532
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Madmac
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    juin 2004
    Messages
    1 493
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Alimentation

    Informations forums :
    Inscription : juin 2004
    Messages : 1 493
    Points : 1 295
    Points
    1 295
    Billets dans le blog
    7
    Par défaut
    "En Europe, l'oiseau volera selon nos règles européennes", a tweeté Breton vendredi.
    Ce type prend ces rêves pour la réalité. Si l'UE peut dicter ses conditions, qu'est-ce qui empêcherait la Chine de demander le même type de traitement? Si on laisse un type comme Breton dicter ses conditions, l'humanité va finir par vivre dans un dictature à la Chinoise.

  13. #533
    Chroniqueuse Actualités

    Femme Profil pro
    Rédacteur Web
    Inscrit en
    mars 2020
    Messages
    562
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur Web

    Informations forums :
    Inscription : mars 2020
    Messages : 562
    Points : 10 136
    Points
    10 136
    Par défaut Elon Musk affirme que l'abonnement Twitter Blue à 8$ comportera une coche bleue et réduira les publicités.
    Elon Musk affirme que l'abonnement Twitter Blue, à 8 dollars par mois,
    comportera une coche bleue et réduira les publicités de moitié

    Après de nombreuses incertitudes autour de la refonte de Twitter Blue, Elon Musk a exposé l'approche de l'entreprise. Il a déclaré que le nouveau plan payant coûtera 8 dollars par mois : ce qu'il a mentionné dans une réponse au tweet de Stephen King. De plus, le prix sera ajusté en fonction de la parité du pouvoir d'achat du pays, ce qui laisse présager un lancement mondial de Twitter Blue. Il a annoncé ce remaniement du service premium en déclarant que « le système actuel de seigneurs et paysans de Twitter pour savoir qui a ou n'a pas de coche bleue est une connerie ».

    Nom : Screenshot_2022-11-02 Elon Musk floats  Twitter subscription that includes verification, long-.png
Affichages : 1848
Taille : 38,0 Ko

    Elon Musk a annoncé qu'une nouvelle version de Twitter Blue inclura une sorte de vérification accessible pour 8 dollars par mois aux États-Unis, le prix étant « ajusté par pays proportionnellement à la parité de pouvoir d'achat ». Musk a également mentionné certaines des fonctionnalités qui seront déployées avec ce nouveau plan, notamment la réduction des publicités, la priorité dans les réponses, les mentions et la recherche, et la possibilité de publier des vidéos plus longues que la limite actuelle de 2 minutes 20 secondes.

    Musk a tendance à changer d'avis rapidement, il faut donc prendre cette annonce avec des pincettes. Il ne s'agit peut-être pas de l'ensemble final de fonctionnalités lorsque Twitter lancera son nouveau plan d'abonnement.

    Nom : Screenshot_2022-11-02 Elon Musk floats  Twitter subscription that includes verification, long-.png
Affichages : 1827
Taille : 51,0 Ko

    Jusqu'à présent, Twitter Blue était un service très différent, qui n'était pas lié au fait d'être vérifié. Il coûtait 4,99 dollars par mois et offrait principalement la possibilité de lire des articles sans publicité, d'annuler ou de modifier des tweets (dans certains pays) et de personnaliser votre barre de navigation. Il vous permet également de définir un NFT comme photo de profil. Depuis mardi, cependant, la partie consacrée aux articles sans publicité a été supprimée, mais il semble que Musk souhaite travailler avec les éditeurs d'une manière ou d'une autre, étant donné l'intention de permettre aux abonnés de Blue de contourner les paywalls.

    Musk a clairement exprimé son intention de réduire la dépendance de Twitter à l'égard de la publicité en faveur des abonnements. Pas plus tard que ce week-end, un plan discuté en interne prévoyait de facturer 20 dollars par mois pour la vérification, les employés ayant reçu environ une semaine pour mettre en œuvre le changement.

    Musk n'a pas annoncé quand la nouvelle tarification et les nouvelles fonctionnalités entreront en vigueur, mais actuellement, la documentation in-app pour Blue concerne l'ancien système. Musk affirme également que Blue donnera à l'entreprise « un flux de revenus pour récompenser les créateurs de contenu », mais il n'a pas donné de détails sur ce à quoi ces récompenses pour les créateurs pourraient ressembler en pratique.

    La façon dont le système de vérification fonctionnera n'est pas claire non plus. Historiquement, il a été disponible pour un sous-ensemble limité d'utilisateurs très en vue qui peuvent être imités, soit pour faire une blague, soit pour diffuser des informations erronées. Cependant, Musk a déclaré qu'il souhaitait utiliser le système pour contrôler les spams des robots.

    Musk affirme que son plan « augmente le coût des crimes sur Twitter »

    Musk a également affirmé que son plan « est le seul moyen de vaincre les bots et les trolls ». L'experte en sécurité Runa Sandvik s'est montrée sceptique. « Curieux de savoir comment cela va fonctionner, sûrement que certains bots et trolls vont payer pour des chèques bleus aussi (peut-être avec des cartes de crédit volées) », a écrit Sandvik en réponse à Musk.

    Nom : Screenshot_2022-11-02 Runa Sandvik on Twitter.png
Affichages : 1788
Taille : 33,4 Ko

    Musk a ensuite expliqué qu'il pensait que son plan « détruirait les robots », car « si un compte Blue payant se livre à des spams/des escroqueries, ce compte sera suspendu. Essentiellement, cela augmente le coût du crime sur Twitter de plusieurs ordres de grandeur ». Il a également déclaré que Twitter commencera à utiliser « une étiquette secondaire sous le nom pour quelqu'un qui est une figure publique, ce qui est déjà le cas pour les politiciens ».

    Faire payer la vérification pourrait permettre aux escrocs de se faire plus facilement passer pour de vraies personnes, même si les escrocs n'obtiennent pas de chèques bleus, comme nous l'avons précédemment noté. Si une personne vérifiée perd sa coche parce qu'elle ne paie pas pour Twitter Blue, un escroc pourrait se faire passer pour cette personne, et il n'y aurait pas de compte vérifié à pointer pour prouver que l'escroc est faux.

    Musk a également écrit que le prix de 8 dollars sera « ajusté par pays proportionnellement à la parité du pouvoir d'achat ». Le Twitter Blue remanié offrira « priorité dans les réponses, les mentions et les recherches, ce qui est essentiel pour vaincre les spams/les escroqueries », la possibilité de publier de longues vidéos et de l'audio, deux fois moins de publicités, et un « contournement du paywall pour les éditeurs désireux de travailler avec nous », a-t-il écrit. « Cela donnera également à Twitter une source de revenus pour récompenser les créateurs de contenu », a écrit Musk.

    Nom : Screenshot_2022-11-02 jason calacanis com on Twitter.png
Affichages : 1825
Taille : 37,6 Ko

    Cependant Plus de 80 % des utilisateurs de Twitter ayant participé à un récent sondage ont déclaré qu'ils ne paieraient pas pour la coche. Quelque 10 % se sont dits prêts à payer 5 dollars par mois. Musk a fait allusion au prix de 8 dollars dans une réponse à l'auteur Stephen King, qui avait exprimé son mécontentement quant au prix de 20 dollars par mois annoncé. « Nous devons payer les factures d'une manière ou d'une autre ! Twitter ne peut pas compter entièrement sur les annonceurs. Que diriez-vous de 8 dollars ? », Musk a écrit tôt mardi matin.

    Actuellement, Twitter Blue est disponible aux États-Unis, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Les données de la société d'analyse Sensor Tower indiquent notamment que l'application Twitter n'a généré que 6,4 millions de dollars d'achats in-app à ce jour, Blue étant le premier achat. Musk & co. espèrent que ce nouveau plan d'abonnement fonctionnera mieux que cela.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi :

    Le cercle restreint de Musk a travaillé tout le week-end pour consolider les plans de licenciement de Twitter, la première série des licenciements visera 25 % des effectifs

    Les ingénieurs de Twitter invités à imprimer le code sur lequel ils ont travaillé ces 30 à 60 derniers jours et à les donner à Elon Musk

    Twitter est maintenant une entreprise d'Elon Musk, qui a licencié plusieurs membres de la direction de Twitter

    Elon Musk suggère de facturer aux gouvernements et aux entreprises de « légers frais » pour utiliser Twitter, précisant que « Twitter sera toujours gratuit pour les utilisateurs occasionnels »
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  14. #534
    Membre extrêmement actif
    Femme Profil pro
    Webmarketer
    Inscrit en
    janvier 2021
    Messages
    396
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmarketer

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2021
    Messages : 396
    Points : 731
    Points
    731
    Par défaut
    Quel spectacle de 🤬🤬🤬🤬.
    Musk est tellement bon en management, n'est-ce pas? Fais le à 20 $ . Non ! Faites le plutôtà 8$ . Attendez , faites ceci, non! faites cela .
    Les bons développeurs ne supporteront as ce type de gestion mercantile sur le marché. La course vers le bas de Twitter ne fait que commencer .

  15. #535
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    7 310
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 7 310
    Points : 175 552
    Points
    175 552
    Par défaut Le personnel de Twitter a reçu l'ordre de travailler 84 heures par semaine pour respecter les délais serrés
    Le personnel de Twitter a reçu l'ordre de travailler 84 heures par semaine et les managers ont dormi au bureau le week-end,
    alors qu'ils s'efforçaient de respecter les délais serrés d'Elon Musk

    Le personnel de Twitter a accumulé beaucoup plus d'heures que d'habitude depuis qu'Elon Musk a pris le relais, selon un rapport. Cela survient alors que le personnel fait face à la menace imminente de licenciements dans le cadre de la refonte prévue de l'entreprise par le magnat de la technologie. Les responsables de Twitter ont dit à certains employés de travailler 12 heures par jour, sept jours sur sept (soit 84 heures par semaine) pour respecter les délais de Musk, selon le rapport qui a cité des communications internes. Aucune discussion quant aux heures supplémentaire n'a été abordée.

    Par ailleurs, en fouillant les messages archivés dans les systèmes internes de l'entreprise, Elon Musk est tombé sur un message qui semble apporter du crédit à ses propos lorsqu'il estimait que Twitter cachait des informations relatives à la quantité de spams sur sa plateforme.


    Le nouveau propriétaire de Twitter, Elon Musk, a pris avec lui plus de 50 de ses employés Tesla de confiance, principalement des ingénieurs logiciels de l'équipe Autopilot, dans son rachat de Twitter. Musk, PDG du constructeur automobile Tesla et du fabricant de fusées réutilisables SpaceX, a finalisé l'acquisition de Twitter pour 44 milliards de dollars le 28 octobre et y a rapidement pris ses marques. Il a immédiatement licencié le PDG, le directeur financier, les responsables des équipes politiques et juridiques de la société, et a également dissous le conseil d'administration de Twitter.

    Selon les dossiers internes, les employés des autres sociétés de Musk sont désormais autorisés à travailler chez Twitter, dont plus de 50 de Tesla, deux de la Boring Company (qui construit des tunnels souterrains) et un de Neuralink (qui développe un interface cerveau-machine).

    Certains des amis, conseillers et bailleurs de fonds de Musk, dont le chef de son family office Jared Birchall, le business angel Jason Calacanis et le directeur de l'exploitation fondateur de PayPal et capital-risqueur David Sacks, sont également impliqués. Il en va de même pour deux personnes qui partagent le nom de famille de Musk, James et Andrew Musk, qui ont travaillé respectivement chez Palantir et Neuralink.

    Parmi les dizaines de personnes qu'Elon Musk a recrutés spécifiquement auprès de Tesla figurent : le directeur du développement logiciel Ashok Elluswamy, le directeur de l'ingénierie du pilote automatique et de TeslaBot Milan Kovac, le directeur principal de l'ingénierie logicielle Maha Virduhagiri; Pete Scheutzow, senior staff technical program manager, et Jake Nocon, qui fait partie de l'unité de surveillance de Tesla, en tant que responsable principal du renseignement de sécurité.

    Nocon travaillait auparavant pour Uber et Nisos, une société de sécurité qui avait un contrat de plusieurs millions de dollars avec Tesla pour identifier les menaces internes et surveiller les critiques de la société.

    Chez Twitter, Musk compte sur ses lieutenants et ses loyalistes pour décider qui et quoi retrancher ou garder sur le réseau social.

    Il les presse également d'apprendre tout ce qu'ils peuvent sur Twitter le plus rapidement possible, du code source à la modération du contenu et aux exigences de confidentialité des données, afin qu'il puisse repenser la plate-forme, ont déclaré plusieurs employés de Twitter au cours du week-end.

    Musk s'est présenté comme un absolutiste de la liberté d'expression, mais il doit équilibrer ces souhaits avec les lois et les réalités commerciales. Il a déclaré dans une lettre ouverte aux annonceurs la semaine dernière alors qu'il reprenait l'entreprise: « Twitter ne peut évidemment pas devenir un enfer libre pour tous, où tout peut être dit sans conséquences ».

    On ne sait pas immédiatement comment les employés de Tesla devraient répartir leurs horaires entre le constructeur automobile et Twitter.

    En règle générale, lorsque les employés de Tesla travaillent pour d'autres entreprises d'Elon Musk, généralement SpaceX ou la Boring Company, ils peuvent être payés par l'autre entreprise en tant que consultant. Certains des employés de Musk occupent des postes à temps plein dans plusieurs de ses entreprises. Par exemple, le vice-président des matériaux de Tesla, Charlie Kuehmann, est simultanément vice-président de SpaceX.

    Selon deux employés de Tesla, à d'autres moments, les travailleurs du constructeur automobile électrique sont contraints de participer à des projets dans ses autres entreprises sans rémunération supplémentaire, car cela est considéré comme bon pour leur carrière ou parce que le travail est considéré comme une aide avec une partie liée à une opération ou projet.

    Revues de code et services de 12 heures

    Plusieurs employés de Twitter ont déclaré au cours du week-end que les employés de Tesla actuellement sur Twitter ont été impliqués dans la révision du code sur le réseau social, même si leurs compétences acquises en travaillant sur Autopilot et d'autres logiciels et matériels Tesla ne chevauchent pas directement les langages et les systèmes utilisés pour construire et entretenir le réseau social. Ces employés ont demandé à ne pas être nommés car ils ne sont pas autorisés à parler à la presse de questions internes et craignent des représailles.

    Par exemple, la plupart des ingénieurs des constructeurs automobiles, même l'avant-gardiste Tesla, n'ont aucune expérience dans la conception et l'exploitation de moteurs de recherche et de plateformes largement accessibles au public.

    Twitter a plusieurs bases de code avec des millions de lignes de code dans chacune, et une myriade de 10 millions ou même 100 millions ou plus de systèmes de requêtes par seconde (RPS) qui le sous-tendent. Chez Tesla, Python est l'un des langages de script préférés, et chez Twitter, les programmeurs ont largement utilisé Scala.

    Twitter est également plus exposé aux réglementations internationales concernant le discours de haine et la confidentialité des données, par exemple, en particulier le règlement général sur la protection des données de l'Union européenne.

    Les employés de Twitter qui étaient là avant que Musk ne prenne le relais ont déclaré qu'on leur avait demandé de montrer à ses équipes toutes sortes de documentations techniques, de justifier leur travail et celui de leurs équipes, et d'expliquer leur valeur au sein de l'entreprise. La menace de licenciement plane s'ils n'impressionnent pas, ont-ils déclaré.

    Les employés ont dit qu'ils craignaient d'être licenciés sans motif ni avertissement, plutôt que d'être licenciés avec indemnité de départ. Certains craignent de ne pas pouvoir récolter les fruits des options d'achat d'actions dont l'acquisition est prévue la première semaine de novembre, selon la documentation de l'entreprise.

    Pendant ce temps, les employés de Twitter ont déclaré qu'ils n'avaient pas encore reçu de plans spécifiques de Musk et de son équipe et qu'ils ignoraient en grande partie les éventuelles réductions d'effectifs au sein de leurs groupes, leurs budgets et leurs stratégies à long terme.

    Cependant, Musk a fixé des délais presque impossibles pour certains éléments à faire.

    Un projet immédiat consiste à repenser le logiciel d'abonnement de l'entreprise, surnommé Twitter Blue, et le système de vérification de l'entreprise (appelé parfois blue check pour la façon dont ils sont indiqués sur le service). Les employés disent que Musk veut que ce travail soit fait d'ici la première semaine de novembre. Les médias avaient précédemment signalé que Musk voulait facturer 20 $ par utilisateur et par mois, et ne donner des marques de vérification qu'aux comptes des utilisateurs qui sont des abonnés payants, et supprimerait la vérification des comptes qui ne paient pas pour Twitter Blue.

    Au final, Elon Musk a opté pour une formule à 8 dollars par mois, énonçant un certain nombre d'avantage à disposer d'un tel type de compte.

    Nom : blue.png
Affichages : 53952
Taille : 31,8 Ko

    Musk a également écrit que le prix de 8 dollars sera « ajusté par pays proportionnellement à la parité du pouvoir d'achat ». Le Twitter Blue remanié offrira « priorité dans les réponses, les mentions et les recherches, ce qui est essentiel pour vaincre les spams/les escroqueries », la possibilité de publier de longues vidéos et de l'audio, deux fois moins de publicités, et un « contournement du paywall pour les éditeurs désireux de travailler avec nous », a-t-il écrit. « Cela donnera également à Twitter une source de revenus pour récompenser les créateurs de contenu », a écrit Musk.

    Les responsables de Twitter ont demandé à certains employés de prendre des services de 12 heures, sept jours sur sept, afin de respecter les délais serrés de Musk, selon les communications internes. Les ordres de sprint sont venus sans aucune discussion sur la rémunération des heures supplémentaires ou le temps de compensation, ou sur la sécurité de l'emploi. L'achèvement des tâches avant la date limite de la première semaine de novembre est considérée comme une question décisive pour leur carrière chez Twitter.

    Dans une atmosphère de peur et de méfiance, de nombreux employés de Twitter ont cessé de communiquer entre eux sur les systèmes internes au sujet des problèmes liés au lieu de travail. De plus, certaines des chaînes Slack de Twitter sont devenues presque silencieuses, ont déclaré plusieurs employés.

    Les responsables de Twitter, quant à eux, ont été invités à effectuer des évaluations des performances et à envoyer à l'équipe de Musk des listes des employés à conserver, ont déclaré des personnes familières avec les discussions.

    Mais les managers eux-mêmes ressentent également la pression, certains racontant au New York Times qu'ils ont dormi dans les bureaux de Twitter vendredi et samedi.

    Les hauts responsables de Twitter ont été invités à des réunions avec Musk et son équipe la semaine dernière au siège de Twitter à San Francisco, où ils ont été invités à décrire le travail de leur division, ont déclaré au Times deux personnes impliquées dans les réunions. Certains responsables de Twitter ont déclaré au quotidien qu'ils avaient l'impression d'être évalués.

    Le Washington Post a rapporté que l'équipe de Musk prévoyait de supprimer environ un quart du personnel de Twitter lors d'une première série de licenciements, citant une personne familière avec les discussions qui ont eu lieu au siège de Twitter la semaine dernière.

    Musk fouille dans les messages archivés dans le système

    Pendant ce temps, Musk et son entourage se sont plongés dans les messages archivés dans les systèmes, recherchant ostensiblement des personnes à licencier et des budgets ou des projets à réduire. Dimanche, dans une démonstration de son accès illimité aux informations internes de l'entreprise, le PDG Elon Musk (qui se fait désormais appeler "Chief Twit" mais est officiellement PDG et unique directeur) a publié une capture d'écran à ses 112 millions d'abonnés répertoriés sur Twitter.

    La capture d'écran illustrait les commentaires du responsable de la sécurité et de l'intégrité de Twitter, Yoel Roth, en mai 2022. À l'époque, Musk tentait de se retirer de son accord d'achat de Twitter pour 54,20 $ par action. Au tribunal et en public, Musk avait vivement accusé Twitter de falsifier les mesures, en particulier de minimiser la quantité de spam, de faux comptes et de robots nuisibles qui existent sur la plateforme.

    Dans le message interne que Musk a rendu public, Roth a écrit de manière désobligeante sur une personne impliquée dans l'entreprise nommée Amir, et a également fait remarquer que si Amir continuait à lui raconter des foutaises, « mon itinéraire d'escalade est "les OKR d'Amir sont entièrement basés sur des mesures frauduleuses et il s'en fiche et essaie peut-être activement de cacher la balle". Faisant littéralement ce qu'Elon nous accuse de faire »

    Nom : musk.png
Affichages : 16571
Taille : 65,0 Ko

    Musk a allégué dans un tweet que « le conseil d'administration de Wachtell et Twitter a délibérément caché cette preuve au tribunal ». Il a également semblé menacer de nouvelles poursuites judiciaires, écrivant: « Restez à l'écoute, plus à venir ... »

    Source : Elon Musk

    Et vous ?

    Quelle lecture faites-vous de cette situation ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  16. #536
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    juin 2011
    Messages
    264
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : juin 2011
    Messages : 264
    Points : 141
    Points
    141
    Par défaut
    Concernant la polémique avec Twitter Blue il a expliqué ne pas pouvoir compter uniquement sur les annonceurs pour rembourser plus de 40 milliards. Je pense que les licenciements doivent permettre d'augmenter les profits. L'avantage est que le bordel que ça va donner profitera à d'autres réseaux sociaux. Musk quant à lui trouvera de l'argent même si c'est dans ses autres sociétés.

  17. #537
    Expert confirmé Avatar de AoCannaille
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    1 287
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 1 287
    Points : 4 249
    Points
    4 249
    Par défaut
    Citation Envoyé par Madmac Voir le message
    Le dernier scandale de Pfizer qui a été d'admettre qu'aucune recherche n'avait été fait pour confirmer que la vaccination stoppait la transmission. En dépit du battage publicitaire qui prétendait le contraire.
    Change de média, dés le début Pfizer, et les autres labos, ont bien publié le fait qu'ils n'aient pas testé l'efficacité sur la transmission. Pour une raison simple, si on prend le temps de réfléchir 2 minutes : Tester la transmission implique de contaminer des humains à une maladie dont on a/avait aucun remède à ce moment donné.

    Je n'ai absolument pas apprécié qu'on nous force à prendre ce vaccin en version Béta, mais faut arrêter de chercher des problème là où il n'y en avait pas...

  18. #538
    Modérateur
    Avatar de escartefigue
    Homme Profil pro
    bourreau
    Inscrit en
    mars 2010
    Messages
    8 999
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loir et Cher (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : bourreau
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : mars 2010
    Messages : 8 999
    Points : 33 727
    Points
    33 727
    Billets dans le blog
    3
    Par défaut
    Citation Envoyé par Madmac Voir le message
    Les AntiVaxx ne manqueront pas de matériel pour allumer les membres du culte de Fauci. Augmentation généralisé de mortalité proportionnel au proportion de vacciné. Le dernier scandale de Pfizer qui a été d'admettre qu'aucune recherche n'avait été fait pour confirmer que la vaccination stoppait la transmission. En dépit du battage publicitaire qui prétendait le contraire.
    La répétition compulsive de fausses informations ne les rend pas véridiques, elle ne fait que décrédibiliser son auteur, en l'occurrence Madmac.
    Le vaccin contre le COVID, comme les autres vaccins du reste, n'augmente pas la mortalité, c'est tout le contraire.
    Toutes les études montrent que le vaccin contre le COVID diminue au contraire très fortement les formes graves de COVID et le taux de mortalité.
    Evidemment, pour le savoir, il faut s'intéresser aux études validées par la communauté scientifique et non aux rumeurs sans fondement. Bref, avoir l'esprit cartésien. Trop compliqué pour certains.

    Les AntiVaxx manquent bel et bien de matériel : ce sont les neurones en état de fonctionner qui leur manquent cruellement

  19. #539
    Nouveau Candidat au Club
    Homme Profil pro
    Architecte matériel
    Inscrit en
    octobre 2022
    Messages
    110
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 19
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte matériel

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2022
    Messages : 110
    Points : 0
    Points
    0
    Par défaut
    Citation Envoyé par escartefigue Voir le message
    La répétition compulsive de fausses informations ne les rend pas véridiques, elle ne fait que décrédibiliser son auteur, en l'occurrence Madmac.
    Le vaccin contre le COVID, comme les autres vaccins du reste, n'augmente pas la mortalité, c'est tout le contraire.
    Toutes les études montrent que le vaccin contre le COVID diminue au contraire très fortement les formes graves de COVID et le taux de mortalité.
    Evidemment, pour le savoir, il faut s'intéresser aux études validées par la communauté scientifique et non aux rumeurs sans fondement. Bref, avoir l'esprit cartésien. Trop compliqué pour certains.

    Les AntiVaxx manquent bel et bien de matériel : ce sont les neurones en état de fonctionner qui leur manquent cruellement
    Tu ne peux pas dire qu'un vaccin n'augmente pas la mortalité car et c'est un fait des gens peuvent mourir après l'injection d'un vaccin, si ils ne l'avaient pas reçu, ces personnes mortes ne le seraient pas si elles ne l'avaient pas reçu, donc un vaccin augmente la mortalité suite à son injection, c'est un fait, même si c'est minime.

    Il faut arbitrer si le risque en vaut la chandelle, une personne jeune en bonne santé a peu de risque de mourir du covid donc se vacciner contre ce rhume est inutile pour une personne lambda.

  20. #540
    Modérateur
    Avatar de escartefigue
    Homme Profil pro
    bourreau
    Inscrit en
    mars 2010
    Messages
    8 999
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loir et Cher (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : bourreau
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : mars 2010
    Messages : 8 999
    Points : 33 727
    Points
    33 727
    Billets dans le blog
    3
    Par défaut
    Citation Envoyé par Erviewthink Voir le message
    Tu ne peux pas dire qu'un vaccin n'augmente pas la mortalité car et c'est un fait des gens peuvent mourir après l'injection d'un vaccin, si ils ne l'avaient pas reçu, ces personnes mortes ne le seraient pas si elles ne l'avaient pas reçu, donc un vaccin augmente la mortalité suite à son injection, c'est un fait, même si c'est minime.

    Il faut arbitrer si le risque en vaut la chandelle, un personne jeune en bonne santé a peu de risque de mourir du covid donc se vacciner contre ce rhume est inutile pour une personne lambda.
    Encore une fois lisez les études scientifiques au lieu de vous croire plus expert que les médecins et cessez de propager des rumeurs débiles, c'est honteux et même criminel.

Discussions similaires

  1. Réponses: 13
    Dernier message: 07/10/2022, 11h01
  2. L'IA de génération de texte d'Elon Musk trop dangereuse pour être rendue publique
    Par Stan Adkens dans le forum Intelligence artificielle
    Réponses: 18
    Dernier message: 12/06/2020, 20h41
  3. Réponses: 4
    Dernier message: 24/04/2019, 18h43
  4. Réponses: 47
    Dernier message: 08/08/2018, 13h24
  5. Réponses: 10
    Dernier message: 25/07/2017, 12h32

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo