IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Logiciels Libres & Open Source Discussion :

Faut-il bloquer l’accès des Russes aux logiciels libres ? La question divise la communauté des développeurs


Sujet :

Logiciels Libres & Open Source

  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    février 2017
    Messages
    1 393
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : février 2017
    Messages : 1 393
    Points : 39 363
    Points
    39 363
    Par défaut Faut-il bloquer l’accès des Russes aux logiciels libres ? La question divise la communauté des développeurs
    Faut-il bloquer l’accès des Russes aux logiciels libres ? La question divise la communauté des développeurs
    Entre possibilités offertes par les licences et notion de liberté d’accès à l’information

    La question est sur la table dans le contexte de l’opération militaire russe en Ukraine : faut-il bloquer l’accès des Russes aux logiciels libres ? Des appels au sevrage des Russes de contenus libres et open source se multiplient avec des positionnements de plateformes comme GitHub qui trouvent leur argumentaire dans des possibilités offertes par les licences. Néanmoins, certains développeurs sont d’avis que de telles postures sont de nature à mettre à mal l’esprit open source qui prône la liberté d’accès à l’information.

    « La vision de GitHub est d'être le foyer de tous les développeurs, quel que soit leur lieu de résidence. Nous prenons au sérieux nos obligations relatives aux mandats gouvernementaux, ce qui inclut le respect de nouveaux contrôles stricts des exportations visant à restreindre sévèrement l'accès de la Russie aux technologies et autres articles nécessaires au maintien de ses capacités militaires agressives.

    Nous prenons également au sérieux notre responsabilité d'examiner les mandats gouvernementaux de manière approfondie afin de nous assurer que les utilisateurs et les clients ne sont pas affectés au-delà de la portée des mandats. Cela inclut la protection de la collaboration ouverte et de la libre circulation de l'information dans notre communauté interconnectée pour soutenir les communications, le travail humanitaire et l'organisation du changement. Vous pouvez en savoir plus sur nos politiques sur GitHub Docs », précise GitHub.

    C’est un positionnement qui peut trouver un justificatif dans une sortie de Bradley Kuhn du Software Freedom Conservancy : « Toutes les licences de logiciels libres existantes permettent une distribution capricieuse ; la liberté logicielle garantit le droit de refuser de distribuer de nouvelles versions du logiciel. »

    Nom : 1.png
Affichages : 17027
Taille : 80,0 Ko

    Certains développeurs sont néanmoins d’avis que de telles postures mettent à mal l’esprit open source qui prône la liberté d’accès à l’information sans discrimination : « Oui, il est mal d’envisager de limiter l’accès à la radio "publique". Si vous souhaitez rendre les médias "publics", alors gardez-les publics. Soutenez la liberté d'accès à l'information. Si vous souhaitez faire une radio privée, c'est bien, car cela signifie par défaut qu'elle est confidentielle, privée. Pas pour tout le monde. »

    Nom : 2.png
Affichages : 3196
Taille : 30,7 Ko

    C’est en lien avec cet état de choses qu’un responsable de Huawei a déclaré : « Si la Chine ne dispose pas de sa propre communauté open source pour maintenir et gérer les projets, notre industrie nationale du logiciel sera très vulnérable à des facteurs incontrôlables. » L’intervention de Wang Chenglu pointait du doigt les sanctions à répétition des autorités américaines. Sur le seul cas GitHub, on peut remonter à l’année 2019 pour entamer une illustration de ce qui constitue les craintes des autorités chinoises.

    L'un des signalements (qui a fait surface en juillet 2019) d’un utilisateur du service web d’hébergement et de gestion de logiciels touche en premier à ceux qui font usage de GameHub sous Linux. L’application sert à centraliser dans une bibliothèque tous les jeux en provenance de Steam, GoG, Humble Bundle, Humble Trove ainsi que les jeux installés de manière indépendante en local. Grâce à GameHub, il est possible de voir d’un seul coup d’œil, mais aussi de télécharger, installer, désinstaller et lancer ses jeux, mais aussi les bonus ou les DLC en provenance de GoG.

    « Mon compte a été bloqué en raison des sanctions américaines car je vis en Crimée. Je pourrais ne plus être capable de maintenir GameHub dans le futur », rapportait-il dans un ticket ouvert sur la plateforme.

    Nom : 3.png
Affichages : 3191
Taille : 35,9 Ko

    Le cas GameHub s’inscrivait dans la même vague que celui d’Ahmed Saeedi Fard – un développeur iranien présent sur la plateforme depuis 2012. Ce dernier avait reçu un courriel des gestionnaires de la plateforme pour lui notifier un blocage de son compte en raison des sanctions américaines.

    Ces différentes plaintes faisaient suite à une annonce de GitHub relative à la possibilité de créer un nombre illimité de référentiels privés (des projets logiciels non visibles par le grand public, mais seulement par une poignée de collaborateurs prédéfinis) sur GitHub et l’offre est gratuite. Cet état de choses avait suscité un grand intérêt dans la communauté des développeurs et poussé certains à migrer de façon totale sur la plateforme, voyant ainsi certains de leurs référentiels privés verrouillés.

    « GitHub était une plateforme libre pour tous depuis de nombreuses années, mais elle a décidé de bloquer les comptes iraniens. Je pense qu'être d'un pays donné n'est pas un choix qu'on fait, mais être un développeur et contribuer à la communauté open source l'est. GitHub nous interdit notre liberté de contribuer et de faire partie de l'écosystème open source parce que nous vivons en Iran.

    GitHub a bloqué nos dépôts privés sans aucune notification préalable et maintenant nous n'avons pas accès aux codes. Vous ne devriez pas juger les gens en fonction de leur pays d'origine. Vous pouvez restreindre un gouvernement, mais vous ne devriez pas interdire vos utilisateurs actifs et loyaux sans aucun avertissement.

    Je pense qu'avoir une simple page GitHub est un droit fondamental pour les utilisateurs. Ne nous mettez pas en dehors de la communauté open source », avait-t-il lancé.

    Ces mesures découlaient de la guerre commerciale entre les USA et la Chine. En effet, à mi-parcours du mois de mai 2019, le président Donald Trump a signé un décret qui établit les bases pour empêcher des entreprises de télécommunications chinoises telles que Huawei de vendre du matériel aux États-Unis. La mesure visait à neutraliser la capacité de la Chine à compromettre les réseaux sans fil et les systèmes informatiques américains de la prochaine génération. L’ordonnance interdisait l’achat ou l’utilisation de toute technologie de communication produite par des entités contrôlées par « un adversaire étranger » susceptible de saboter des systèmes de communication américains ou de créer des « effets catastrophiques » sur l’infrastructure américaine.

    Y faisant suite, le ministère américain du Commerce avait pris une mesure connexe qui interdisait aux entreprises américaines de vendre des composants et des logiciels à Huawei et à 70 de ses affiliés (désormais inscrits sur la liste américaine d’entités à bannir) sans autorisation. Avec le verrouillage des comptes d’utilisateurs de Crimée et d’Iran, on en découvrait une nouvelle facette.

    GitHub est, il ne faut pas l’oublier, une plateforme soumise aux lois américaines. En vertu de celle qui régit les exportations de technologies, la plateforme ne peut être utilisée pour le développement d’armes nucléaires, biologiques ou chimiques ; de missiles longue portée ou de véhicules aériens téléguidés. C’est probablement la raison pour laquelle les référentiels privés d’Ahmed Saeedi Fard avaient été verrouillés. En tout cas, il était convaincu que les USA lui attribuent de telles activités pour justifier leur sanction. Pour ce qui est de GameHub, aucune raison autre que la nationalité n’avait filtré.

    L’officialisation de Gitee a un bon côté : elle vient créer de la concurrence dans un secteur des services en ligne dominé par les plateformes US. Elle n’échappe cependant pas à la dualité, la Chine étant connue comme le pays où la fiction Big Brother de 1984 tend à devenir réalité. Avec ses 10 millions de dépôts, les autorités chinoises positionnent déjà Gitee comme deuxième plus grosse plateforme d’hébergement et de gestion de projets logiciels open source. Les murs ne cessent de s’élever de part et d’autre et avec eux le risque que l’on s’achemine de plus en plus vers la fin du rêve d’Internet : communication sans frontières et connaissance pour tous.

    Sources : Bradley Kuhn, GitHub, liste gnu

    Et vous ?

    L’open source doit-il souffrir des politiques des pays ? Est-il possible qu’il en soit autrement ?

    Voir aussi :

    La Chine s'apprête à publier sa liste d'entreprises étrangères jugées à risque et à bannir de son marché comme l'ont fait les USA avec Huawei
    Voici 6 raisons pour lesquelles Huawei donne aux États-Unis et à ses alliés des cauchemars en matière de sécurité informatique
    Google met en garde la Maison Blanche contre le bannissement de Huawei : un fork d'Android est un risque de sécurité pour les USA
    Des preuves indirectes culpabiliseraient Huawei dans le bras de fer qui l'oppose aux USA, le géant chinois mériterait-il de perdre son empire ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre éprouvé
    Profil pro
    Inscrit en
    mai 2011
    Messages
    491
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mai 2011
    Messages : 491
    Points : 1 102
    Points
    1 102
    Par défaut
    J'ai beaucoup à dire sur les dystopies. Mais en est-on arrive là ?
    On me dit souvent, on peut tout apprendre sur Internet et je leur dis souvent, non. Est-ce que c'est nouvelle réalité ? Le savoir est entre les mains de peu de gens ?
    Où est l'esprit source d'antan ?

  3. #3
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    juillet 2018
    Messages
    69
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Russie

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2018
    Messages : 69
    Points : 368
    Points
    368
    Par défaut
    On vit de plus en plus dans une sorte de Maccarthysme remastérisé

  4. #4
    Membre expert Avatar de AoCannaille
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    1 204
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 1 204
    Points : 3 859
    Points
    3 859
    Par défaut
    Il y a encore quelques mois je félicitais Microsoft de ne pas avoir ruiné Github.

    Mais ça, c'était avant.
    Bon, c'est plus les USA au travers de Microsoft, mais c'est une preuve de plus qu'on a besoin de vraies plateformes libres et indépendantes.

  5. #5
    Expert éminent sénior Avatar de Uther
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    4 381
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Pyrénées Orientales (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 4 381
    Points : 13 644
    Points
    13 644
    Par défaut
    La question de s'il faut interdire les logiciels libre aux Russes ne se pose même pas. La loi dite "zéro" du libre garanti le droit a n'importe qui d'utiliser un logiciel libre quelque soit son usage.

    Github et la plupart des autre société mentionnées, c'est avant tout des plateformes de distribution de composants logiciels, et une bonne partie des logiciels derrière leur infrastructure n'est certainement pas libre. Les gestionnaires de plateformes sont libres d'accorder le droit d’accès selon les critères qu'ils souhaitent au contenu qu'ils fournissent et ça n'a rien de contradictoire avec le libre, c'est encore une fois garanti par la loi "zéro".

    La vraie question se pose donc sur la responsabilité des plateformes de software, peut importe que ça concerne le libre ou pas.

  6. #6
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    septembre 2016
    Messages
    33
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2016
    Messages : 33
    Points : 109
    Points
    109
    Par défaut
    Ca serait dommage.

    Car si l'on voulait respecter la logique de cette action, nous devrions également supprimer l'accès aux logiciels libres aux USA, la France, le Royaume-Uni et compagnie. Enfin bref tout l'OTAN + Israël et un sacré paquet d'autres que je dois oublier.

    Yémen, Lybie, Kosovo, Irak … Pour une fois qu'une guerre ne sert pas (du moins directement) les intérêts de "l'occident", sommes-nous vraiment bien placés pour donner des leçons de morale ?

  7. #7
    Membre éprouvé
    Profil pro
    Inscrit en
    mars 2012
    Messages
    359
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mars 2012
    Messages : 359
    Points : 953
    Points
    953
    Par défaut
    Personnellement quand on doit hésiter entre la liberté et la "sécurité", il faut toujours prendre le parti de la liberté et donc dans ce cas ne pas bloquer l'open source.

    L'histoire nous a montré a mainte reprise que quand on choisit la sécurité au dessus du parti de la liberté, ca se fini toujours in fine dans les camps

  8. #8
    Membre émérite
    Inscrit en
    janvier 2006
    Messages
    659
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : janvier 2006
    Messages : 659
    Points : 2 402
    Points
    2 402
    Par défaut C'est une blague?
    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    La question est sur la table dans le contexte de l’opération militaire russe en Ukraine : faut-il bloquer l’accès des Russes aux logiciels libres ? Des appels au sevrage des Russes de contenus libres et open source se multiplient
    Ah, ils sont trop forts les partisans de la liberté ... de ceux qui pensent comme eux uniquement!

    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    « La vision de GitHub est d'être le foyer de tous les développeurs, quel que soit leur lieu de résidence. Nous prenons au sérieux nos obligations relatives aux mandats gouvernementaux, ce qui inclut le respect de nouveaux contrôles stricts des exportations visant à restreindre sévèrement l'accès de la Russie aux technologies et autres articles nécessaires au maintien de ses capacités militaires agressives.
    L'esprit de contradiction à la Microsoft... qui a déjà bloqué tous les accès à GitHub depuis la Crimée, donc "quel que soit le lieu de résidence" (sic) et peu importe si les développeurs de Crimée n'étaient peut-être pas favorables aux russes...

    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    Je pense qu'avoir une simple page GitHub est un droit fondamental pour les utilisateurs. Ne nous mettez pas en dehors de la communauté open source », avait-t-il lancé.
    La liberté à l'Américaine, encore une fois, où on revendique le droit fondamental de consommer américain. Du même niveau que les pauvres petites influenceuses russes qui viennent pleurnicher parce qu'elles ont perdu leur accès à Instragramm bouh ouh ouh

    Oui mais voila, sur le long terme ça peut avoir l'effet inverse de celui désiré:

    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    La question est sur la table dans le contexte de l’opération militaire russe en Ukraine : faut-il bloquer l’accès des Russes aux logiciels libres ? Des appels au sevrage des Russes de contenus libres et open source se multiplient
    Ou comment les inciter à se tourner vers les logiciels propriétaires fournis par leur gouvernement. Ils n'auront pas les moyens de vérifier que le code n'est pas vérolé, notamment si c'est une entreprise gouvernementale qui le fait.
    Et puis rien ne dit qu'ils reviendront au logiciel libre quand ils auront recouvré leur "liberté". Et on viendra pleurnicher ensuite sur la perte de parts de marché du libre.

    Sans même parler du fait qu'en Russie ça fait déjà belle lurette qu'on consomme bien moins américain qu'en France: VKontakte ou Yandex sont déjà plus populaires que leurs équivalents ricains, et ce ne sont pas les sanctions qui vont tout arranger. Alors interdire l'accès au libre, vous n'avez qu'à attendre le gouvernement russe risque de s'en charger ...

    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    « Oui, il est mal d’envisager de limiter l’accès à la radio "publique".
    Surtout qu'à défaut ils devront se tourner vers les radios russes, où la propagande est évidemment inexistante

    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    « Toutes les licences de logiciels libres existantes permettent une distribution capricieuse ; la liberté logicielle garantit le droit de refuser de distribuer de nouvelles versions du logiciel. »
    Oui les licences libres autorisent un distributeur à bloquer la Russie ... mais elles n'interdisent pas, contrairement aux licences propriétaires, à un autre distributeur de prendre le relais. La pratique du mirroring est fréquente dans le monde du libre. Et ensuite on viendra se plaindre que les seules versions disponibles en Russie contiennent des ajouts imposés par le gouvernement...

  9. #9
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    novembre 2021
    Messages
    311
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Drôme (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2021
    Messages : 311
    Points : 814
    Points
    814
    Par défaut
    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    Faut-il bloquer l’accès des Russes aux logiciels libres ? La question divise la communauté des développeurs
    Entre possibilités offertes par les licences et notion de liberté d’accès à l’information
    Comme titre, je suggère : Faut-il détruire le milieux du logiciel libre ? La question divise la communauté des développeurs.

    Premièrement parce que l'éthique du logiciel libre est l'exact opposé de cela, ensuite parce que le nombre de développeurs russe sur les projets de logiciel libre/open source est très élevé (énormément de projets sont même maintenus par des développeurs russes), enfin parce que je pense que l'avenir du libre (sur le plan éthique) est surtout en Russie. La présence de quasiment la moitié de noms russes dans la pétition de soutient à RMS (https://rms-support-letter.github.io/index-fr.html) et certains propos libriste assez "radicaux" de la part de développeurs russes me conforte dans cette idée.

    La question est sur la table dans le contexte de l’opération militaire russe en Ukraine : faut-il bloquer l’accès des Russes aux logiciels libres ? Des appels au sevrage des Russes de contenus libres et open source se multiplient avec des positionnements de plateformes comme GitHub qui trouvent leur argumentaire dans des possibilités offertes par les licences. Néanmoins, certains développeurs sont d’avis que de telles postures sont de nature à mettre à mal l’esprit open source qui prône la liberté d’accès à l’information.
    Plutôt par la failles juridiques des licences ?

    C’est un positionnement qui peut trouver un justificatif dans une sortie de Bradley Kuhn du Software Freedom Conservancy: « Toutes les licences de logiciels libres existantes permettent une distribution capricieuse ; la liberté logicielle garantit le droit de refuser de distribuer de nouvelles versions du logiciel. »
    La "Software Freedom Conservancy" n'a pour moi plus aucune légitimité depuis ses propos diffamatoires à l'encontre de RMS : https://www.developpez.com/actu/2776...ffrey-Epstein/

    L'un des signalements (qui a fait surface en juillet 2019) d’un utilisateur du service web d’hébergement et de gestion de logiciels touche en premier à ceux qui font usage de GameHub sous Linux. L’application sert à centraliser dans une bibliothèque tous les jeux en provenance de Steam, GoG, Humble Bundle, Humble Trove ainsi que les jeux installés de manière indépendante en local. Grâce à GameHub, il est possible de voir d’un seul coup d’œil, mais aussi de télécharger, installer, désinstaller et lancer ses jeux, mais aussi les bonus ou les DLC en provenance de GoG.
    « Mon compte a été bloqué en raison des sanctions américaines car je vis en Crimée. Je pourrais ne plus être capable de maintenir GameHub dans le futur », rapportait-il dans un ticket ouvert sur la plateforme.
    Le cas GameHub s’inscrivait dans la même vague que celui d’Ahmed Saeedi Fard – un développeur iranien présent sur la plateforme depuis 2012. Ce dernier avait reçu un courriel des gestionnaires de la plateforme pour lui notifier un blocage de son compte en raison des sanctions américaines.
    Ces différentes plaintes faisaient suite à une annonce de GitHub relative à la possibilité de créer un nombre illimité de référentiels privés (des projets logiciels non visibles par le grand public, mais seulement par une poignée de collaborateurs prédéfinis) sur GitHub et l’offre est gratuite. Cet état de choses avait suscité un grand intérêt dans la communauté des développeurs et poussé certains à migrer de façon totale sur la plateforme, voyant ainsi certains de leurs référentiels privés verrouillés.
    « GitHub était une plateforme libre pour tous depuis de nombreuses années, mais elle a décidé de bloquer les comptes iraniens. Je pense qu'être d'un pays donné n'est pas un choix qu'on fait, mais être un développeur et contribuer à la communauté open source l'est. GitHub nous interdit notre liberté de contribuer et de faire partie de l'écosystème open source parce que nous vivons en Iran.
    GitHub a bloqué nos dépôts privés sans aucune notification préalable et maintenant nous n'avons pas accès aux codes. Vous ne devriez pas juger les gens en fonction de leur pays d'origine. Vous pouvez restreindre un gouvernement, mais vous ne devriez pas interdire vos utilisateurs actifs et loyaux sans aucun avertissement.
    Je pense qu'avoir une simple page GitHub est un droit fondamental pour les utilisateurs. Ne nous mettez pas en dehors de la communauté open source », avait-t-il lancé.
    Oui, c'est clair que l'open source N'EST PAS le logiciel libre. Github défend justement l'open source.

    Ces mesures découlaient de la guerre commerciale entre les USA et la Chine. En effet, à mi-parcours du mois de mai 2019, le président Donald Trump a signé un décret qui établit les bases pour empêcher des entreprises de télécommunications chinoises telles que Huawei de vendre du matériel aux États-Unis. La mesure visait à neutraliser la capacité de la Chine à compromettre les réseaux sans fil et les systèmes informatiques américains de la prochaine génération. L’ordonnance interdisait l’achat ou l’utilisation de toute technologie de communication produite par des entités contrôlées par « un adversaire étranger » susceptible de saboter des systèmes de communication américains ou de créer des « effets catastrophiques » sur l’infrastructure américaine.

    Y faisant suite, le ministère américain du Commerce avait pris une mesure connexe qui interdisait aux entreprises américaines de vendre des composants et des logiciels à Huawei et à 70 de ses affiliés (désormais inscrits sur la liste américaine d’entités à bannir) sans autorisation. Avec le verrouillage des comptes d’utilisateurs de Crimée et d’Iran, on en découvrait une nouvelle facette.
    Le verrouillage des comptes d’utilisateurs de Crimée et d'Iran n'a rien à voir avec le blocage de Huawei. Le blocage de Huawei est justifié par des raisons de sécurité nationale, alors que le verrouillage des comptes est injustifiable et abusif.

    GitHub est, il ne faut pas l’oublier, une plateforme soumise aux lois américaines. En vertu de celle qui régit les exportations de technologies, la plateforme ne peut être utilisée pour le développement d’armes nucléaires, biologiques ou chimiques ; de missiles longue portée ou de véhicules aériens téléguidés. C’est probablement la raison pour laquelle les référentiels privés d’Ahmed Saeedi Fard avaient été verrouillés. En tout cas, il était convaincu que les USA lui attribuent de telles activités pour justifier leur sanction. Pour ce qui est de GameHub, aucune raison autre que la nationalité n’avait filtré.
    Cela vient de la centralisation de la plateforme. Une plateforme décentralisée est un logiciel, donc soumis à aucune loi.

    L’officialisation de Gitee a un bon côté : elle vient créer de la concurrence dans un secteur des services en ligne dominé par les plateformes US. Elle n’échappe cependant pas à la dualité, la Chine étant connue comme le pays où la fiction Big Brother de 1984 tend à devenir réalité. Avec ses 10 millions de dépôts, les autorités chinoises positionnent déjà Gitee comme deuxième plus grosse plateforme d’hébergement et de gestion de projets logiciels open source. Les murs ne cessent de s’élever de part et d’autre et avec eux le risque que l’on s’achemine de plus en plus vers la fin du rêve d’Internet : communication sans frontières et connaissance pour tous.
    Ben oui (https://fr.wikipedia.org/wiki/Totali...totalitarismes) ; c'est pour cela qu'il est vraiment primordial de faire croire que la Russie serait le pire régime politique ??... (régime autocratique autoritaire assez banal vs régime potentiellement totalitaire)

    L’open source doit-il souffrir des politiques des pays ? Est-il possible qu’il en soit autrement ?
    Le but même du logiciel libre est politique : c'est de ne pas tenir compte de la politique des états. Ce genre de comportement va à l'encontre du fondement même du logiciel libre.

  10. #10
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Madmac
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    juin 2004
    Messages
    1 232
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Alimentation

    Informations forums :
    Inscription : juin 2004
    Messages : 1 232
    Points : 1 457
    Points
    1 457
    Billets dans le blog
    6
    Par défaut
    Citation Envoyé par BleAcheD Voir le message
    On vit de plus en plus dans une sorte de Maccarthysme remastérisé
    Sauf que MacCarthy ne cherchait pas au bon endroit. Hoolywood avait de forte tendence, mais le danger était dans les universités. Mais l'hystérie est identique et bien réelle. On a l'impression que tout le monde a oublé les solutions démocratiques comme les référendums. Au moment de l'éclatement de l'URSS, personne n'a consulté la communauté russe vivant dans les territoire du Donbass et de la Crimée sur le pays avec laquelle ils voulaient rester. Mais comme l'ONU était trop préoccupé avec des conneries, on se retrouve sur le bord de la troisièmre guerre mondial.

    Les grands perdants seront les Européens, l'inde vient de faire un traité avec la Russie pour l'achat du pétrôle russe, mais également une plateforme de paiement alternative.

    Pour aller directement à la nouvelle sur l'Inde;

  11. #11
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    septembre 2019
    Messages
    95
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Morbihan (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2019
    Messages : 95
    Points : 400
    Points
    400
    Par défaut
    "La question divise la communauté des développeurs"

    Mmm, en supposant que je fasse partie d'une "communauté", non, je ne me pose pas la question. Je n'ai rien contre les Russes, n'étant pas xénophobe.

  12. #12
    Membre actif
    Profil pro
    Développeur
    Inscrit en
    octobre 2008
    Messages
    81
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2008
    Messages : 81
    Points : 264
    Points
    264
    Par défaut
    Je vais encore dire ce qu'il ne faut pas dire... Experience de pensée! S'il vous plait, imaginez maintenant que vous remplacez le mot "russe" par le mot "juif", ou "noir", vous pouvez aussi venir avec votre propre qualificatif ethnique bien de votre region, avec l'accent et tout ça si vous voulez (ex: maudit francais).

    Maintenant, pensons un instant.. Et avec moi maintenant que ceux qui pense que se poser ce genre de question est approprié leve la main s'il vous plait!

  13. #13
    Membre expert Avatar de air-dex
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    août 2010
    Messages
    1 645
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 34
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : août 2010
    Messages : 1 645
    Points : 3 743
    Points
    3 743
    Par défaut
    Ceci est une très bonne chose dans le sens où cela fait ouvrir les yeux aux gens qui croyaient que tout était "international", sans nationalités. Les seules choses internationales sont celles sous l'égide de l'ONU. Tout le reste a une nationalité et obéira bien gentiment aux lois de son pays, qui dans l'IT est très souvent les USA.

    Un logiciel libre a une licence, qui juridiquement rattache le logiciel à un pays. Les licences *-GPL sont américaines et mettent vos logiciels sous droit américain. Si les ricains ne veulent pas que vos logiciels soient utilisés par les russes, les iraniens, les chinois où d'autres, alors vos logiciels seront obligés de s'y conformer par le truchement de leurs licences GPL. Si vous préférez être protégés par le droit français, mettez donc une licence CeCILL à la place. Mais vous serez quand même soumis aux volontés communes de la France et des USA. Si vous voulez que votre logiciel libre ait accès à la Russie, mettez-le sous l'équivalent russe de la GPL américaine. Mais votre logiciel sera alors interdit aux USA (mais pas que).

    L'article parle de Gitee mais le problème reste le même. Gitee n'est que "le GitHub du camp d'en face". Si un jour les relations entre la Chine et l'Occident deviennent délétères, alors Gitee fermera ses portes aux Occidentaux comme GitHub ferme ses portes aux russes (et amis des russes) en ce moment. En Occident, Gitee sera alors décrédibilisé, accusé d'être un instrument de propagande chinois en plus d'être un nid à virus informatiques. Bien sûr ça sera faux, mais Gitee c'est chinois donc ça sera de facto le Mal Incarné. Et côté chine-Russie (et leurs amis), ça sera pareil avec GitHub, GitLab, Sourceforge et leurs équivalents occidentaux. C'est d'ailleurs très étrange que Gitee utilise un TLD américain au lieu d'un TLD chinois. N'auraient-ils pas retenu les leçons de MegaUpload ?

    Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
    Il y a encore quelques mois je félicitais Microsoft de ne pas avoir ruiné Github.

    Mais ça, c'était avant.
    Bon, c'est plus les USA au travers de Microsoft, mais c'est une preuve de plus qu'on a besoin de vraies plateformes libres et indépendantes.
    Sauf que c'est juste purement et simplement impossible, à moins que ta plateforme soit sous l'égide de l'ONU et encore. Ta plateforme restera soumise aux lois de son pays, et si elle désobéit elle se fera purement et simplement sanctionner voire même interdire.

    Que GitHub soit sous bannière microsoftienne n'y change rien. GitHub était déjà sous bannière américaine avant d'appartenir à Microsoft. Et quand bien même il aurait été français ou britannique, GitHub aurait dû se conformer aux sanctions de la France ou du Royaume-Uni qui sont grosso modo les mêmes.

    Citation Envoyé par Madmac Voir le message
    Sauf que MacCarthy ne cherchait pas au bon endroit. Hoolywood avait de forte tendence, mais le danger était dans les universités. Mais l'hystérie est identique et bien réelle. On a l'impression que tout le monde a oublé les solutions démocratiques comme les référendums. Au moment de l'éclatement de l'URSS, personne n'a consulté la communauté russe vivant dans les territoire du Donbass et de la Crimée sur le pays avec laquelle ils voulaient rester.
    Il me semble pourtant que si. Il y a eu des référendums à l'époque et la Crimée ainsi que le Donbass ont alors préféré l'Ukraine à la Russie. Peut-être moins qu'ailleurs certes, surtout en Crimée, mais ils avaient dit "oui".

    Citation Envoyé par d_d_v Voir le message
    "La question divise la communauté des développeurs"

    Mmm, en supposant que je fasse partie d'une "communauté", non, je ne me pose pas la question. Je n'ai rien contre les Russes, n'étant pas xénophobe.
    Moi pas plus que toi. Je vois des devs avant de voir des américains ou des russes.

    Mais le monde actuel n'est plus celui dans lequel nous avons été élevés. Avant c'était un monde uni (sous l'égide des USA archi-dominants) où tout le monde était frère, où la paix était une évidence. Bref notre monde. Nous sommes désormais de retour dans un monde bipolaire, clanique et (bientôt) xénophobe, où il te faudra obligatoirement choisir ton camp et obligatoirement haïr le camp d'en face. Ainsi que personnellement ceux qui sont présents dans le camp d'en face parce qu'ils y sont présents, volontairement ou pas. Et ce jusqu'à ce que la prochaine Guerre Mondiale pour régler ses comptes éclate et qu'un vainqueur en sorte. Triste futur obscur et haineux, dans lequel je n'ai pas plus envie de vivre que toi et bien d'autres personnes qui n'ont rien demandé.

    Si je tenais ce con de fils de pub qui nous vendait "l'an 2000" et un XXIème siècle radieux il y a 25 ans. Une belle publicité mensongère quand tu vois l'enchaînement crise financière-crise sociale-pandémie-guerre dans lequel on vit depuis 15 ans (sur les 21 déjà passés dans ce siècle).
    "Ils ne savaient pas que c'était impossible alors ils l'ont fait." Mark Twain

    Mon client Twitter Qt cross-platform Windows et Linux. (en cours de développement).

  14. #14
    Futur Membre du Club
    Femme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2022
    Messages
    1
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 32
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données
    Secteur : High Tech - Matériel informatique

    Informations forums :
    Inscription : mars 2022
    Messages : 1
    Points : 5
    Points
    5
    Par défaut
    Ca irait a l'encontre meme du principe open-source.

  15. #15
    Membre actif
    Profil pro
    Développeur
    Inscrit en
    octobre 2008
    Messages
    81
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2008
    Messages : 81
    Points : 264
    Points
    264
    Par défaut
    Citation Envoyé par air-dex Voir le message
    Ceci est une très bonne chose dans le sens où cela fait ouvrir les yeux aux gens qui croyaient que tout était "international", sans nationalités. Les seules choses internationales sont celles sous l'égide de l'ONU. Tout le reste a une nationalité et obéira bien gentiment aux lois de son pays, qui dans l'IT est très souvent les USA.
    Je comprends ton point de vue, en effet il vaut mieux qu'on s'en rende compte maintenant dans ces conditions que plus tard.

  16. #16
    Membre expert Avatar de AoCannaille
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    1 204
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 1 204
    Points : 3 859
    Points
    3 859
    Par défaut
    Citation Envoyé par air-dex Voir le message
    Sauf que c'est juste purement et simplement impossible, à moins que ta plateforme soit sous l'égide de l'ONU et encore. Ta plateforme restera soumise aux lois de son pays, et si elle désobéit elle se fera purement et simplement sanctionner voire même interdire.

    Que GitHub soit sous bannière microsoftienne n'y change rien. GitHub était déjà sous bannière américaine avant d'appartenir à Microsoft. Et quand bien même il aurait été français ou britannique, GitHub aurait dû se conformer aux sanctions de la France ou du Royaume-Uni qui sont grosso modo les mêmes.
    Microsoft a toujours été "collaborationiste" avec le gouvernement US. Ils ont les moyens de résister et les reins solides pour absorber une amende. Apple l'a bien fait pour ne pas déchiffrer des iPhone sur demande de juge pourtant.

    Ensuite, Il n'y a que l'ONU pour pour être une plateforme internationale, certe, mais il y a aussi la solution d'une plateforme anationale avec les datacenter offshore dans les eaux internationales :p

    Blague à part, les services en Suisses sont mieux protégés des intrusions gouvernementales politiques, même si ce n'est pas parfait.

    L'important, c'est la décentralisation. Si ton architecture est décentralisée et que tu es résilient à ce que 50% de tes serveurs soient déconnectés "politiquement", et que les serveurs dans les pays du camps d'en face soient toujours ok, le soucis est réglé.

    Il n'y a qu'a voir la résilience de ThePirateBay, le seul axe d'attaque "efficace" contre eux est le blocage DNS de leur nom de domaine, du coup ils changent de pays tous les deux mois...

  17. #17
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    CAO/DAO/Ingénierie Electrotechnique
    Inscrit en
    décembre 2014
    Messages
    309
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 44
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : CAO/DAO/Ingénierie Electrotechnique

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2014
    Messages : 309
    Points : 641
    Points
    641
    Par défaut
    Totalement contre l'idée de bloquer.

    J'ai lu le post de Github il y a un moment qui disait qu'ils n'allaient pas céder à ça, le mec qui s'exprimait venait justement d'un des pays de l'Est et a connu le bloc soviétique.

    Pour la liberté/sécurité je n'adhère pas par contre, ça dépend du contexte comme à chaque fois. La sécurité est autant un droit de l'homme et beaucoup qui pensent à la liberté n'en comprennent pas le sens, la sécurité c'est ce qui doit te donner justement le droit d'être libre. Si tu es libre conceptuellement mais que si tu sors de chez toi tu vis dans un monde à la mad max, tu n'es pas vraiment libre... Pour la bonne et simple raison que la liberté absolue fait retomber immédiatement sous la loi du plus fort. Ce qu'on nomme sécurité c'est l'égide d'une nation qui se veut forte et permet à ses citoyens d'être libre dans le sens d'une liberté relative. tu ne pxu pas tout faire mais on essaie dans une démocratie équilibrée que ce qui t'es interdit le soi pour une raison logique, compréhensible et non arbitraire... Par l'acceptation de concessions on arrive à garantir une liberté par le biais de la sécurité.

    En passant la liberté absolue en terme de code ça a donné il ya peu qu'une librairie couramment utilisée à été modifiée par son auteur pour défoncer les fichiers des pcs qui avaient une ip en Russie, avec de gros bisous certes, mais en attendant plus de fichiers.. déjà c'est problématique quand c'est ta boite et/ou ton code, mais si ça porte sur tes fichiers personnels c'est immonde. Donc l'ABUS de sécurité a mené à des camps, l'ABUS de liberté c'est que tu peux te faire bouffer par un cannibale, te retrouver en esclavage (paradoxal) et tout un lot de joyeusetés dont l'être humain est capable avec une imagination débordante... et je vais passer sur des exemples détaillés car je suis très doué pour décrire des idées morbides et immondes qui pourraient effrayer Stephen King lui même.

    Alors simplement, il faut comprendre la nuance de ces concepts et que ce sont les extrêmes les problèmes et non les concepts. C'est en passant un sujet qui tombait régulièrement au bac en philo quand j'étais jeune, et pour cause...

  18. #18
    Membre expert Avatar de air-dex
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    août 2010
    Messages
    1 645
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 34
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : août 2010
    Messages : 1 645
    Points : 3 743
    Points
    3 743
    Par défaut
    Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
    Microsoft a toujours été "collaborationiste" avec le gouvernement US. Ils ont les moyens de résister et les reins solides pour absorber une amende. Apple l'a bien fait pour ne pas déchiffrer des iPhone sur demande de juge pourtant.
    Mais au final tous avaient fini par céder à la NSA et à son programme d'espionnage massif à l'époque. Les plus résistants avaient été Yahoo!, mais eux aussi avaient fini par céder.
    "Ils ne savaient pas que c'était impossible alors ils l'ont fait." Mark Twain

    Mon client Twitter Qt cross-platform Windows et Linux. (en cours de développement).

  19. #19
    Membre actif
    Homme Profil pro
    électronicien
    Inscrit en
    octobre 2006
    Messages
    225
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 65
    Localisation : France, Marne (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : électronicien
    Secteur : Bâtiment

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2006
    Messages : 225
    Points : 237
    Points
    237
    Par défaut
    C'est bizarre de voir comment une poignée d'individus aux états unis, font la pluie et le beau temps. Pardon, la pluie, l'orage, et les ouragans. Le monde n'a pas le droit de vivre en paix. le savoir est divisé... C'est la volonté d'abêtir les gens. Jusqu'à quand ?
    Débusqueur de bug et chercheur en améliorations

  20. #20
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    CAO/DAO/Ingénierie Electrotechnique
    Inscrit en
    décembre 2014
    Messages
    309
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 44
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : CAO/DAO/Ingénierie Electrotechnique

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2014
    Messages : 309
    Points : 641
    Points
    641
    Par défaut
    @Air-Dex
    Je n'avais aps lu ton message pour les licences libres et justement ça fait un paquet de temps que je m'interroge et tu m'as fait prendre conscience d'un point auquel je n'avais pas réfléchi même si sous d'autres aspects je m'interrogeais.

    Je suis atterré quelque part, vu que justement ce que je fais (bon je sujis pas un kador non plus) est sous licence libre, déjà par rapport au fait d'utiliser une version gratuite de Visual Studio, si je me souviens bien tu es tenu à ça..

    Par contre il me vient à l'esprit qu'il me semble qu'on peut publier sous aucune licence sous github. Je ne sais plus du coup si le code est accessible. Il faudrait quelque part se rallier quand on est dans le libre avec le parti des pirates (ceux qui ont fait pirate bay) qui il me semble ont acheté une petite île pour héberger les trackers qui n'est soumise à aucun droit ou presque. Dans ce que tu dis, je ne vois pas en effet comment contourner cette obligation de se soumettre aux exigences du pays hôte. On est vraiment dans un monde qui est devenu pourri...

    Sur un autre plan, le jeu vidéo par exemple, j'observe qu'avec les droits on va perdre un jour un patrimoine. Si on transposait les droits actuels, je ne pense pas que l'on pourrait écouter encore Chopin, Mozart ou lire certains classiques. Pour moi une évolution majeure doit se faire, d'un côté le créateur par respect de son oeuvre, et à sa mort ça doit devenir immuable séparé de l'ayant droit donc le bénéficiaire qui touchera des fonds en cas de commercialisation MAIS que ça tombe dans le libre au bout de 20 ans, donc tant qu'il n'y a pas d'argent en jeu (en mettant éventuellement de côté les dons pour la mise à disponibilité) pas de soucis, et obligatoirement open source. Seules les versions antérieures à la version d'un soft actuel sont concernées, toute mise à jour en revanche à donc obligation au regard des droits de l'auteur de respecter verbatim son travail. Et même pour la société qui détiendrait les droits elle ne pourrait pas dénaturer non plus le travail initial... Exemple supprimer des personnages, changer leur psychologie, leur histoire etc.. Enfin c'est peut être perfectible mais il faudrait évoluer en ce sens avant que ça ne soit trop tard, on a complètement détourné le droit sur ce plan là, ça ne protège plus vraiment le travail de l'auteur. On peut citer Minecraft par exemple, où le nom de Notch si je me souviens bien a été purement rayé du jeu suite à une controverse.. Normalement ça ne concerne en rien le jeu.

Discussions similaires

  1. Réponses: 8
    Dernier message: 09/05/2018, 10h08
  2. Réponses: 2
    Dernier message: 10/11/2017, 22h54
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 21/09/2016, 12h12
  4. Quel type de chef de projet faut-il pour qu'un projet de logiciel libre aboutisse ?
    Par LittleWhite dans le forum Logiciels Libres & Open Source
    Réponses: 10
    Dernier message: 15/09/2016, 22h51
  5. Bloquer l’accès des fichiers sur certains supports
    Par chlamy dans le forum Sécurité
    Réponses: 1
    Dernier message: 02/02/2015, 10h06

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo