IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    février 2017
    Messages
    1 426
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : février 2017
    Messages : 1 426
    Points : 39 589
    Points
    39 589
    Par défaut Un rachat par Elon Musk pourrait mettre fin à la politique permanente de télétravail de Twitter
    « Les employés de Twitter peuvent travailler à domicile pour toujours ou de là où ils se sentent les plus productifs et créatifs », indique le nouveau CEO
    qui laisse aux employés le soin de choisir

    Où êtes-vous le plus productif et créatif ? En télétravail ? Au bureau ? Le manque d’interaction sociale réduit-il la créativité et la capacité d’innovation des employés ? C’est une série de points d’achoppement entre partisans du télétravail et pro présentiel. Twitter choisit de laisser les employés décider par eux-mêmes quelle est la formule (télétravail ou bureau) qui leur convient. La décision contraste avec une sortie de Tim Cook : « les employés doivent retourner au bureau, car cela stimule la créativité. »

    Twitter rouvrira ses bureaux à partir de la mi-mars. L’entreprise était déjà l’une des rares sinon la seule à permettre à ceux de ses employés dont le poste le permet de rester en télétravail de façon permanente. Elle le réitère en quelque sorte dans le cadre de sa dernière sortie avec une précision supplémentaire : l’employé sera libre de choisir la formule qui lui convient.

    Nom : 3.png
Affichages : 1186
Taille : 65,8 Ko

    À contrario, Google exigera le retour des employés environ trois jours par semaine dans certains de ses bureaux aux États-Unis, au Royaume-Uni et dans la région Asie-Pacifique. C’est la première étape du géant technologique pour mettre fin aux politiques qui autorisaient le travail à distance en raison des préoccupations liées au coronavirus. Les récents sondages pour leur part mettent en avant une tendance pro télétravail : les employés lancés sur la formule ne veulent plus retourner au bureau.

    Google rejoint une vague d'entreprises technologiques et de l'univers de la finance qui ont commencé à rendre obligatoire le retour au bureau. Alors que certains grands employeurs ont adopté de manière permanente des politiques de travail à domicile volontaire, d'autres, dont Google, font le pari qu'il est préférable de favoriser les interactions en personne entre collègues. Google s'attend donc à ce que la plupart des employés soient dans les bureaux environ trois jours par semaine, avec une certaine variation selon l'équipe et le rôle.

    Toute personne se présentant au bureau doit être entièrement vaccinée contre le COVID-19 ou détenir une exemption approuvée. Les travailleurs non vaccinés ne bénéficiant pas d'une exemption auront la possibilité d'en chercher une ou de demander à passer à la formule de travail à distance permanent.

    Les nouvelles à propos du dispositif qui se met en place chez Google tombent dans un contexte où de récents sondages font état de ce que les travailleurs lancés sur la formule à distance ne veulent plus retourner au bureau. Les personnes en télétravail aiment de plus en plus cette formule et indiquent sans détour préférer continuer à domicile même si les craintes liées au coronavirus s’estompent. Le nombre de personnes qui citent les fermetures des bureaux pour cause de pandémie comme raison majeure de travailler à domicile est en baisse. C’est désormais plus une question de choix. C’est ce qui ressort d’un récent sondage sur un échantillon de 5889 travailleurs américains.Ce dernier - qui indique que des tiers optent pour le télétravail pour certains des ses avantages - fait suite à un autre selon lequel des travailleurs sont même prêts à accepter des réductions de salaire pour demeurer sur la formule.

    Parmi ceux qui ont un lieu de travail à l'extérieur de leur domicile, 61 % déclarent désormais qu'ils choisissent leur domicile comme lieux d'exercice plutôt que leur lieu de travail. Un précédent sondage du Pew Research Center plus tôt dans la pandémie avait mis en avant une tendance inverse : 64 % indiquaient qu'ils travaillaient à domicile parce que leur bureau était fermé.

    Nom : 4.png
Affichages : 1026
Taille : 53,2 Ko

    D’une étude à l’autre, les avantages mis en avant en faveur du volet télétravail reviennent : horaire de travail flexible, moins de stress lié au trajet, des économies et un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. D'un autre côté, les principales préoccupations sont la diminution des mouvements physiques au cours de la journée, le manque d'interaction avec les collègues, la fatigue de l'écran et l'impossibilité de collaborer ou de communiquer efficacement.

    Cette publication fait suite à un sondage sur developpez.com qui a révélé que la majorité, soit 56,57 %, des votants sont pour rester en télétravail de façon permanente après la crise. C’était une espèce de redite du positionnement des travailleurs de divers pays qui ont exprimé leur faveur à l’approche télétravail. Dans un contexte où les appels au travail en présentiel se multiplient, certains travailleurs lancés sur la formule télétravail se disent prêts à accepter des baisses de salaires pour poursuivre suivant cette approche. C’est ce qui ressort d’un sondage d’Ivanti selon lequel près de 50 % (d’un échantillon de 1000 travailleurs) le feraient.

    Près des deux tiers (63 %) des personnes interrogées dans le cadre de ce sondage déclarent qu'elles préféraient travailler à distance plutôt que d'être promues et près de la moitié (48 %) ont déclaré qu'elles accepteraient une baisse de salaire en échange de la possibilité de travailler de n'importe où. Pour confirmer la tendance, seuls 12 % des répondants ont déclaré vouloir retourner dans un bureau à temps plein à l'avenir.

    Source : CEO Twitter

    Et vous ?

    Que pensez-vous de ces tendances ? Sont-elles cohérentes avec la réalité dont vous êtes au fait ?
    Pour quelles raisons aimeriez-vous (n'aimeriez-vous pas) rester en télétravail ?
    Êtes-vous en télétravail ? Accepteriez-vous une diminution de votre salaire pour y rester après la pandémie ? Que pensez-vous de l’approche travail à distance de façon générale ?

    Voir aussi :

    Microsoft autorise ses employés à travailler à domicile, alors que la nouvelle épidémie de coronavirus continue de se propager dans les pays du monde entier
    En Chine, le coronavirus force la plus grande expérience de travail à domicile au monde, le télétravail semble être la seule solution dont disposent les entreprises
    Coronavirus : après avoir recommandé le travail à domicile, Twitter demande à ses employés de travailler chez eux. Une mesure adoptée par les grandes enseignes de la tech comme Google
    La crise du coronavirus : un afflux massif vers le travail à domicile crée une opportunité pour les pirates informatiques, selon des experts en cybersécurité
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    février 2017
    Messages
    1 426
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : février 2017
    Messages : 1 426
    Points : 39 589
    Points
    39 589
    Par défaut Un rachat par Elon Musk pourrait mettre fin à la politique permanente de télétravail de Twitter
    Un rachat par Elon Musk pourrait mettre fin à la politique permanente de télétravail de Twitter
    Car il est pour un retour au bureau sous peine de licenciement

    Les employés de Twitter peuvent travailler à domicile pour toujours ou de là où ils se sentent le plus productifs et créatifs depuis le mois de mars de l’année en cours. C’est l’une des entreprises à avoir adopté l’une des politiques de travail à distance les plus souples en raison de la survenue de la pandémie de coronavirus. Cette donne pourrait changer si Elon Musk venait à racheter Twitter. Le CEO de Tesla exige un retour des employés de Tesla dans les bureaux sous peine de licenciement.

    Le CEO de Tesla vient de confirmer un courriel interne à l’endroit de ses employés dans lequel il déclare que le travail à distance n’est plus admissible sauf pour des cas particuliers. « Le télétravail n’est plus admissible » et « les employés doivent passer un minimum de 40 heures par semaine au bureau » peut-on y lire.

    Nom : 1.jpg
Affichages : 788
Taille : 52,0 Ko

    Interrogé sur le dit contenu il en a confirmé l’authenticité en affirmant que « les employés qui ne s’aligneront pas peuvent déjà penser à aller chercher du travail ailleurs. » Elon Musk évoque sa présence permanente dans les usines de Tesla (à laquelle il attribue la survie de l’entreprise) comme justificatif à son positionnement. L’on anticipe donc sur une translation de sa posture actuelle en matière de télétravail à Tesla sur Twitter dans le cas où le rachat est effectif. L’accord de rachat est pour le moment suspendu bien que le milliardaire continue de faire montre d’engagement quant à conclure.

    Nom : 2.jpg
Affichages : 772
Taille : 16,0 Ko

    Les nouvelles à propos de la posture d’Elon Musk vis-à-vis du télétravail tombent dans un contexte où de récents sondages font état de ce que les travailleurs lancés sur la formule à distance ne veulent plus retourner au bureau. Les personnes en télétravail aiment de plus en plus cette formule et indiquent sans détour préférer continuer à domicile même si les craintes liées au coronavirus s’estompent. Le nombre de personnes qui citent les fermetures des bureaux pour cause de pandémie comme raison majeure de travailler à domicile est en baisse. C’est désormais plus une question de choix. C’est ce qui ressort d’un récent sondage sur un échantillon de 5889 travailleurs américains.Ce dernier - qui indique que des tiers optent pour le télétravail pour certains des ses avantages - fait suite à un autre selon lequel des travailleurs sont même prêts à accepter des réductions de salaire pour demeurer sur la formule.

    Parmi ceux qui ont un lieu de travail à l'extérieur de leur domicile, 61 % déclarent désormais qu'ils choisissent leur domicile comme lieux d'exercice plutôt que leur lieu de travail. Un précédent sondage du Pew Research Center plus tôt dans la pandémie avait mis en avant une tendance inverse : 64 % indiquaient qu'ils travaillaient à domicile parce que leur bureau était fermé.

    Nom : 3.jpg
Affichages : 770
Taille : 30,8 Ko

    D’une étude à l’autre, les avantages mis en avant en faveur du volet télétravail reviennent : horaire de travail flexible, moins de stress lié au trajet, des économies et un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. D'un autre côté, les principales préoccupations sont la diminution des mouvements physiques au cours de la journée, le manque d'interaction avec les collègues, la fatigue de l'écran et l'impossibilité de collaborer ou de communiquer efficacement.

    Cette publication fait suite à un sondage sur developpez.com qui a révélé que la majorité, soit 56,57 %, des votants sont pour rester en télétravail de façon permanente après la crise. C’était une espèce de redite du positionnement des travailleurs de divers pays qui ont exprimé leur faveur à l’approche télétravail. Dans un contexte où les appels au travail en présentiel se multiplient, certains travailleurs lancés sur la formule télétravail se disent prêts à accepter des baisses de salaires pour poursuivre suivant cette approche. C’est ce qui ressort d’un sondage d’Ivanti selon lequel près de 50 % (d’un échantillon de 1000 travailleurs) le feraient.

    Près des deux tiers (63 %) des personnes interrogées dans le cadre de ce sondage déclarent qu'elles préféraient travailler à distance plutôt que d'être promues et près de la moitié (48 %) ont déclaré qu'elles accepteraient une baisse de salaire en échange de la possibilité de travailler de n'importe où. Pour confirmer la tendance, seuls 12 % des répondants ont déclaré vouloir retourner dans un bureau à temps plein à l'avenir.

    Et vous ?

    Que pensez-vous de ces tendances ? Sont-elles cohérentes avec la réalité dont vous êtes au fait ?
    Pour quelles raisons aimeriez-vous (n'aimeriez-vous pas) rester en télétravail ?
    Êtes-vous en télétravail ? Accepteriez-vous une diminution de votre salaire pour y rester après la pandémie ? Que pensez-vous de l’approche travail à distance de façon générale ?

    Voir aussi :

    Microsoft autorise ses employés à travailler à domicile, alors que la nouvelle épidémie de coronavirus continue de se propager dans les pays du monde entier
    En Chine, le coronavirus force la plus grande expérience de travail à domicile au monde, le télétravail semble être la seule solution dont disposent les entreprises
    Coronavirus : après avoir recommandé le travail à domicile, Twitter demande à ses employés de travailler chez eux. Une mesure adoptée par les grandes enseignes de la tech comme Google
    La crise du coronavirus : un afflux massif vers le travail à domicile crée une opportunité pour les pirates informatiques, selon des experts en cybersécurité
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  3. #3
    Expert éminent
    Avatar de pmithrandir
    Homme Profil pro
    Responsable d'équipe développement
    Inscrit en
    mai 2004
    Messages
    2 273
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 38
    Localisation : France, Haute Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable d'équipe développement
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : mai 2004
    Messages : 2 273
    Points : 6 632
    Points
    6 632
    Par défaut
    La question est plus complexe que ça.

    En effet, il est plutôt bon dans une même société que les règles soient les même pour tous. Si on prend l exemple de Tesla, une partie des effectifs ne peut teletravailler pour monter les voitures

    Donc avoir 2 vitesses au sein de l entreprises entre les ouvriers qui sont coincé et les cadres qui ne le sont pas... Peut paraître inéquitable.

    Mais on peut aussi dire que chaque branche de l entreprise a des avantages différents. On applique par exemple pas les 3/8 a des ingénieur R&D.

    C est donc complexe.

    De même la position de Twitter me semble démagogique.
    Chaque employé pourra travailler de la ou Il se sent le plus efficace va vite se heurter à la mesure de cette efficacité et a une définition.

    Pour ma part je pense que 100% en télétravail ça ne pourra jamais être aussi efficace que de se voir un peu en présentiel toutes les semaines. Au moins une demi journée et mieux une journée. Ce rythme pouvant être interrompu pendant des périodes de vacances par exemple.

    En effet le boulot de dev n est pas de coder... Mais de coder les bonnes choses tout en participant à la construction des systèmes futurs de la boîte ( veille techno, partage d idée, etc)
    Ce qui implique de communiquer efficacement... Pas exactement le fort de beaucoup de devs.

    Il y a une hiérarchie dans la communication connue de longue date des psychologues.
    1,et de loin le face à face
    2 la visio
    3 conversation audio
    4 le tchat
    5 le mail
    6 le courrier
    7 les SMS
    ...

    Plus on descend dans la liste moins le mode de communication est efficace.
    C est pour cela qu'il est souvent plus efficace d interrompre une chaîne de mail de décision, de se rencontrer / visio, et ensuite de remettre par mail le compte renduet les décisions de la discussion.




    En revanche concernant Musk plus je vois la manière de communiquer de ce mec, moins ça donne envie de travailler pour lui.
    Il est au centre de tout et cela pose d évidents problèmes
    - sa communication est extrêmement infantilisante
    - comme tout chef incontesté il finira entouré de vassaux
    - lorsqu il trouve un nouveau joujou... Les anciennes boîtes se cassent vite la figure car elles ne sont pas autonome
    - le jour où il y aura un mur qu il ne verra pas .. il le prendra en pleine face.

    Je pense que le seul projet vivable dans le temps qu'il a fait est le lanceur spatial... Parce qu'il a un client captif.

    Starlink va a un moment devenir un problème. Une entreprise ne peut prendre 42000 emplacements si 50 000 sont disponible pour le monde entier. Les autres pays vont tout simplement détruire le complexe ou empêcher sa création.( Outre le fait que peut de destination bénéficie pour de vrai de ce produit vu l investissement)

    Tesla n est qu un constructeur confidentiel. Quand l effet de mode retombera, ou pire quand on se rendra compte que ça pollue beaucoup plus que les véhicules classique... On verra la valeur de cette boîte tomber a un niveau comparable aux concurrents...

    C en sera fini de Musk.

  4. #4
    Membre actif
    Profil pro
    Chef de projet
    Inscrit en
    octobre 2006
    Messages
    50
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Yvelines (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chef de projet

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2006
    Messages : 50
    Points : 208
    Points
    208
    Par défaut
    A pmithrandir
    >> Pour ma part je pense que 100% en télétravail ça ne pourra jamais être aussi efficace que de se voir un peu en présentiel toutes les semaines. Au moins une demi journée et mieux une journée. Ce rythme pouvant être interrompu pendant des périodes de vacances par exemple.

    A condition que ton équipe soit sur le même site, perso mon entreprise a des sites partout en France, partout en Europe et partout dans le Monde et la globalisation fait qu'actuellement je travaille actuellement dans mon équipe avec :
    - 1 personne à Lille
    - 4 personnes à Grenoble
    - 1 personne à Paris
    - 2 personnes à Nantes
    - 1 personne à Toulouse
    - 2 personnes à Barcelone

    et comme "l'agilité" est demandée dans notre équipe, on fait tous les matins un Daily Meeting de 15mn (ainsi que dans la semaine d'autres réunions) au Téléphone, que la plupart des échanges s'effectuent au téléphone et partage d'écran, etc ...

    Même en étant sur site, les personnes feront du "télétravail" avec les autres

  5. #5
    Expert éminent
    Avatar de pmithrandir
    Homme Profil pro
    Responsable d'équipe développement
    Inscrit en
    mai 2004
    Messages
    2 273
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 38
    Localisation : France, Haute Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable d'équipe développement
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : mai 2004
    Messages : 2 273
    Points : 6 632
    Points
    6 632
    Par défaut
    D accord sur ce mode la


    Après je pense que c est peu efficace comme type d équipe.
    Ça ne tient pas la route face à une équipe qui se rencontre régulièrement physiquement.

    J ai travaillé en Nearshore et on voyait bien que cette relation humaine était essentielle.

Discussions similaires

  1. Réponses: 5
    Dernier message: 29/09/2020, 15h06
  2. Réponses: 70
    Dernier message: 04/06/2020, 14h13
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 08/10/2018, 15h54
  4. Réponses: 0
    Dernier message: 15/06/2018, 01h04
  5. Réponses: 24
    Dernier message: 08/08/2017, 17h24

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo