IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    février 2017
    Messages
    1 393
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : février 2017
    Messages : 1 393
    Points : 39 367
    Points
    39 367
    Par défaut La Chine «profondément alarmée» par le potentiel de Starlink à aider l'armée US dans sa domination de l'espace
    Elon Musk dit que Starlink est actif en Ukraine en pleine opération militaire russe qui perturbe Internet
    L’UE entend se doter de sa propre constellation de satellites pour l’Internet haut débit

    Elon Musk, le milliardaire de SpaceX, annonce que le service haut débit par satellite Starlink de sa société est disponible en Ukraine et que SpaceX enverra davantage de terminaux dans le pays dont l'Internet est perturbé en raison de l'opération militaire russe. La nouvelle fait suite à celle selon laquelle l’Union européenne et la Chine sont en chemin pour se doter leurs propres constellations de satellites pour contrer l’offre américaine d’Internet haut débit par satellite.

    Elon Musk répondait à un tweet d'un représentant du gouvernement ukrainien qui lui demandait de fournir au pays en guerre des stations Starlink.

    Nom : 1.png
Affichages : 4570
Taille : 72,2 Ko

    L’annonce fait suite au feu vert des 27 États représentés au sommet spatial au projet défendu par le commissaire Thierry Breton pour le lancement d'une constellation de satellites de connectivité européenne et souveraine.

    L’Europe aura donc bien sa propre constellation de satellites. La Commission européenne a fini par approuver un projet à six milliards d'euros après de vives discussions en interne. L’initiative est destinée à muscler les capacités en apport de connexion Internet et téléphonique en Europe. En sus, il est question de proposer des services à l’Afrique, dont la connectivité repose davantage sur des réseaux mobiles que sur des liaisons filaires terrestres. Les premiers services offerts au travers de la constellation européenne de satellites devraient être disponibles en 2024.

    Les Américains pour leur part ont déjà de l’avance en Europe avec le projet Starlink d’Elon Musk. Starlink est le programme de SpaceX projetant de fournir une connexion Internet à haut débit depuis l’espace. Avec Starlink, Musk a pour objectif de déployer une couverture Internet très rapide à l'échelle mondiale afin de connecter les utilisateurs au-delà de la portée des réseaux à large bande existants en envoyant des milliers de satellites en orbite terrestre basse. Starlink a déjà lancé des centaines de satellites (plus de 800) et a commencé à tester un service bêta en Amérique du Nord. Les tests du réseau Starlink ont commencé depuis l’année dernière, en commençant par les employés de l'entreprise. Le service Internet par satellite américain a été approuvé au Royaume-Uni depuis le début de l’année précédente et les utilisateurs reçoivent déjà leurs kits. En France, c’est depuis la mi-parcours de l’année 2021 que le service est disponible pour un coût de 99 dollars par mois, et ce, malgré les oppositions de la France Insoumise. Kuiper d’Amazon est un autre projet d’Internet satellitaire en cours de gestation et dont les objectifs sont les mêmes que ceux de Starlink en matière d’expansion à l’échelle mondiale.

    La Chine ne veut pas être en reste. Elle va commencer à fabriquer des satellites Internet pour faire front au projet Starlink d'Elon Musk. Elle prévoit de construire et de lancer en orbite terrestre basse environ mille satellites dans les trois prochains mois afin de fournir une couverture 5G qui pourrait offrir des vitesses allant jusqu'à 500 Mb/s dans tout le pays. Le projet, dirigé par la startup GalaxySpace basée à Pékin, vise à desservir en premier lieu les zones les plus reculées du pays. Ces efforts suggèrent que Starlink pourrait ne pas être autorisé à offrir des services de connectivité par satellites dans l'Empire du Milieu.

    Et vous ?

    Quelle est votre préférence entre l'Internet terrestre et l'Internet fourni par des satellites ?
    Le bénéfice tiré de ces constellations vaut-il le revers de la médaille (avoir des satellites en masse dans le ciel) ?

    Voir aussi :

    Le bêta test public de Starlink commence à la réception des invitations et à l'apparition de l'application dans l'App Store et Google Play, respectivement pour iOS et Android

    Les utilisateurs de la version bêta de Starlink obtiennent des vitesses de téléchargements allant de 11 à 60 Mb/s, selon des tests effectués par Speedtest by Ookla

    Une tribu amérindienne obtient un accès anticipé à Starlink de SpaceX et dit que c'est rapide, « nous avons été catapultés au XXIe siècle », a déclaré la tribu Hoh

    SpaceX Starlink a maintenant son propre système autonome avec un numéro ASN (Autonomous System Number) et est présent au Seattle Internet Exchange
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    retraité
    Inscrit en
    septembre 2014
    Messages
    427
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : retraité

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2014
    Messages : 427
    Points : 1 049
    Points
    1 049
    Par défaut
    Quelle pagaille dans le ciel...

  3. #3
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    février 2017
    Messages
    1 393
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : février 2017
    Messages : 1 393
    Points : 39 367
    Points
    39 367
    Par défaut Les terminaux Starlink promis par Elon Musk sont arrivés en Ukraine
    Les terminaux Starlink promis par Elon Musk sont arrivés en Ukraine
    Comme le confirme le ministre en charge du numérique du pays en pleine opération militaire russe qui perturbe Internet

    SpaceX a procédé à l’envoi d’un camion rempli de terminaux Starlink en Ukraine selon une image tweetée par le ministre du pays en charge du numérique. La nouvelle fait suite à la demande d’aide de ce dernier relative à la mise en place d’un palliatif aux perturbations d’Internet qui sont la résultante de l’opération militaire russe.

    Alors que les combats se poursuivent dans les villes ukrainiennes, des craintes ont été exprimées quant à la possibilité de cyberattaques sur les infrastructures internet critiques, ce qui pourrait rendre plus difficile la diffusion d'informations sur le pays ou la prise de contact avec les proches. Ces craintes ont été renforcées par des pannes partielles survenues la semaine dernière.

    Nom : 8.png
Affichages : 14418
Taille : 410,1 Ko

    Pour accéder au système Starlink, les consommateurs doivent disposer d'un terminal utilisateur - une antenne plate blanche que SpaceX vend directement aux clients. Avec une vue dégagée du ciel, les antennes peuvent envoyer et recevoir des signaux de tous les satellites Starlink actifs qui se trouvent au-dessus de leur tête. Ce sont ces terminaux qui ont été expédiés en Ukraine.

    Une grande partie de l'infrastructure qui alimente l'internet par satellite existe dans l'espace, mais il y a encore beaucoup d'équipements au sol. Pour fournir un accès à l'internet, les satellites doivent être en mesure de communiquer avec des passerelles, des stations terrestres fixes connectées aux câbles de fibre optique existants.

    Il est toujours possible que des problèmes techniques ou des cyberattaques affectent l'internet par satellite comme Starlink - un autre fournisseur d'accès à internet par satellite dit subir des perturbations dans le pays.

    La nouvelle fait suite à celle selon laquelle l’Union européenne et la Chine sont en chemin pour se doter leurs propres constellations de satellites pour contrer l’offre américaine d’Internet haut débit par satellite. L’Europe aura donc bien sa propre constellation de satellites. La Commission européenne a fini par approuver un projet à six milliards d'euros après de vives discussions en interne. L’initiative est destinée à muscler les capacités en apport de connexion Internet et téléphonique en Europe. En sus, il est question de proposer des services à l’Afrique, dont la connectivité repose davantage sur des réseaux mobiles que sur des liaisons filaires terrestres. Les premiers services offerts au travers de la constellation européenne de satellites devraient être disponibles en 2024.

    Les Américains pour leur part ont déjà de l’avance en Europe avec le projet Starlink d’Elon Musk. Starlink est le programme de SpaceX projetant de fournir une connexion Internet à haut débit depuis l’espace. Avec Starlink, Musk a pour objectif de déployer une couverture Internet très rapide à l'échelle mondiale afin de connecter les utilisateurs au-delà de la portée des réseaux à large bande existants en envoyant des milliers de satellites en orbite terrestre basse. Starlink a déjà lancé des centaines de satellites (plus de 800) et a commencé à tester un service bêta en Amérique du Nord. Les tests du réseau Starlink ont commencé depuis l’année dernière, en commençant par les employés de l'entreprise. Le service Internet par satellite américain a été approuvé au Royaume-Uni depuis le début de l’année précédente et les utilisateurs reçoivent déjà leurs kits. En France, c’est depuis la mi-parcours de l’année 2021 que le service est disponible pour un coût de 99 dollars par mois, et ce, malgré les oppositions de la France Insoumise. Kuiper d’Amazon est un autre projet d’Internet satellitaire en cours de gestation et dont les objectifs sont les mêmes que ceux de Starlink en matière d’expansion à l’échelle mondiale.

    La Chine ne veut pas être en reste. Elle va commencer à fabriquer des satellites Internet pour faire front au projet Starlink d'Elon Musk. Elle prévoit de construire et de lancer en orbite terrestre basse environ mille satellites dans les trois prochains mois afin de fournir une couverture 5G qui pourrait offrir des vitesses allant jusqu'à 500 Mb/s dans tout le pays. Le projet, dirigé par la startup GalaxySpace basée à Pékin, vise à desservir en premier lieu les zones les plus reculées du pays. Ces efforts suggèrent que Starlink pourrait ne pas être autorisé à offrir des services de connectivité par satellites dans l'Empire du Milieu.

    Et vous ?

    Quelle est votre préférence entre l'Internet terrestre et l'Internet fourni par des satellites ?
    Le bénéfice tiré de ces constellations vaut-il le revers de la médaille (avoir des satellites en masse dans le ciel) ?

    Voir aussi :

    Le bêta test public de Starlink commence à la réception des invitations et à l'apparition de l'application dans l'App Store et Google Play, respectivement pour iOS et Android

    Les utilisateurs de la version bêta de Starlink obtiennent des vitesses de téléchargements allant de 11 à 60 Mb/s, selon des tests effectués par Speedtest by Ookla

    Une tribu amérindienne obtient un accès anticipé à Starlink de SpaceX et dit que c'est rapide, « nous avons été catapultés au XXIe siècle », a déclaré la tribu Hoh

    SpaceX Starlink a maintenant son propre système autonome avec un numéro ASN (Autonomous System Number) et est présent au Seattle Internet Exchange
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  4. #4
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mai 2018
    Messages
    1 351
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 31
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : mai 2018
    Messages : 1 351
    Points : 47 498
    Points
    47 498
    Par défaut Le patron de SpaceX, Elon Musk, prévient que son système Starlink pourrait être visé en Ukraine
    Le patron de SpaceX, Elon Musk, prévient que son système Starlink pourrait être visé en Ukraine, étant le seul système de communication non russe qui fonctionne encore dans le pays

    Le patron de SpaceX, Elon Musk, a prévenu qu'il y avait de fortes chances que le service haut débit par satellite Starlink de la société soit "ciblé" en Ukraine, qui a été frappée par l'invasion russe.

    L'avertissement est intervenu quelques jours après qu'un chercheur en sécurité Internet a prévenu que les appareils utilisés pour les communications par satellite pourraient devenir des "balises" que la Russie pourrait cibler pour des frappes aériennes.

    "Avertissement important : Starlink est le seul système de communication non russe qui fonctionne encore dans certaines parties de l'Ukraine, la probabilité d'être ciblé est donc élevée. Veuillez l'utiliser avec prudence", a tweeté Musk.

    Il a demandé aux utilisateurs de "n'allumer Starlink qu'en cas de besoin et de placer l'antenne aussi loin que possible des personnes" et de "placer un camouflage léger sur l'antenne pour éviter toute détection visuelle".

    Samedi, Musk a déclaré que Starlink était activé en Ukraine et que SpaceX envoyait davantage de terminaux dans le pays, répondant ainsi à un tweet d'un responsable du gouvernement ukrainien qui demandait à Musk de fournir au pays en conflit des stations Starlink.

    Lundi, l'Ukraine a déclaré avoir reçu des dons de terminaux Internet par satellite Starlink, mais un chercheur en sécurité Internet a averti que ceux-ci pourraient devenir des cibles russes.

    "...si #Poutine contrôle l'air au-dessus de l'Ukraine, les transmissions par liaison montante des utilisateurs deviennent des balises... pour les frappes aériennes", a tweeté John Scott-Railton, chercheur principal du projet Citizen Lab de l'Université de Toronto.

    "La #Russie a des décennies d'expérience pour frapper les gens en ciblant leurs communications par satellite", a-t-il ajouté dans une série de 15 tweets détaillant les risques.

    Nom : Starlink-logo.jpg
Affichages : 16397
Taille : 18,6 Ko

    Le vice-premier ministre ukrainien Mykhailo Fedorov a remercié Starlink pour avoir "maintenu la connexion de nos villes et permis aux services d'urgence de sauver des vies !" Mais il a déclaré que le pays a besoin de générateurs pour maintenir le service Starlink en ligne en raison des attaques russes sur les infrastructures.

    En réponse, Musk a déclaré que SpaceX mettait à jour le logiciel pour réduire les pics de consommation électrique, afin que Starlink puisse être alimenté par les allume-cigares des voitures.

    "L'itinérance mobile est activée, de sorte que l'antenne réseau à commande de phase peut maintenir le signal lorsque le véhicule est en mouvement", a-t-il déclaré.

    Tim Farrar, consultant en communications par satellite, a déclaré que les antennes Starlink, qui ressemblent à des antennes de télévision par satellite domestiques, ne sont pas conçues pour être utilisées en mouvement, et qu'il n'était pas clair ce que Musk voulait dire par ce tweet.

    La Russie et l'Ukraine se sont mises d'accord sur la nécessité de mettre en place des couloirs humanitaires et un éventuel cessez-le-feu autour d'eux pour les civils en fuite, ont déclaré les deux parties après des discussions jeudi, dans leur premier signe de progrès sur une question depuis l'invasion, que Moscou appelle une "opération spéciale".

    Source : Elon Musk, patron de SpaceX

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?
    Quelles seraient les conséquences d'une éventuelle attaque sur le système Starlink en Ukraine ?

    Voir aussi :

    Les terminaux Starlink promis par Elon Musk sont arrivés en Ukraine, comme le confirme le ministre en charge du Numérique du pays en pleine opération militaire russe qui perturbe Internet

    La Russie affirme que les sanctions américaines pourraient entraîner un crash de l'ISS, Musk, le fondateur de SpaceX, suggère que son entreprise pourrait maintenir l'ISS en vol

    Elon Musk dit que Starlink est actif en Ukraine en pleine opération militaire russe qui perturbe Internet, l'UE entend se doter de sa propre constellation de satellites pour l'Internet haut débit

    Jack Sweeney, l'adolescent célèbre pour avoir suivi le jet d'Elon Musk, suit les avions des oligarques russes, alors qu'ils subissent une pression internationale suite à l'invasion de l'Ukraine
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  5. #5
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 843
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 843
    Points : 157 842
    Points
    157 842
    Par défaut Elon Musk a révélé que SpaceX se prépare à se défendre contre les cyberattaques et le brouillage des signaux
    Elon Musk a révélé que SpaceX se prépare à se défendre contre les cyberattaques et le brouillage des signaux,
    il se refuse également à bloquer les sources d'information russes de son réseau

    Starlink s’efforcera d’empêcher les mesures de brouillage à proximité des « zones de conflit » en se concentrant sur l’amélioration de la cybersécurité. Dans un Tweet, le fondateur de SpaceX, Elon Musk, a déclaré que certains terminaux Starlink étaient bloqués pendant plusieurs heures d’affilée. En réponse, le dernier logiciel de Starlink contourne le brouillage. Starlink est un élément essentiel du maintien de la communication en Ukraine alors que le pays connaît des pannes de réseau. Pour s’assurer qu’il peut être utilisé partout, Musk a déclaré que SpaceX avait réduit la consommation d’énergie du terminal pour fonctionner uniquement avec l’allume-cigare dans les voitures ordinaires. « Certains gouvernements (pas l’Ukraine) ont demandé à Starlink de bloquer les sources d’information russes. Nous ne le ferons que sous la menace d’une arme », a tweeté Elon Musk.

    Le 5 mars, dans une série de tweets, le fondateur de SpaceX, Elon Musk, a déclaré que la société se concentrait sur la cyberdéfense et surmontait le brouillage des signaux dans le cadre de l’invasion en cours de l’Ukraine par la Russie : « Certains terminaux Starlink à proximité des zones de conflit étaient bloqués pendant plusieurs heures d’affilée », a déclaré Musk.

    Cela est survenu après que le service à large bande de la société a été invité par certains gouvernements à bloquer les sources d’information russes.

    Ces mesures interviennent une semaine après que Musk a répondu à une demande du Vice-Premier Ministre ukrainien Mykhailo Fedorov, ministre de la Transformation numérique du pays, de fournir le service Starlink dans le pays pour garantir l'accès si la Russie coupait d'autres lignes de communication. Musk a déclaré le 26 février que le service Starlink avait été activé dans le pays et, deux jours plus tard, une première cargaison d'au moins plusieurs dizaines de terminaux Starlink était arrivée en Ukraine.

    Ni SpaceX ni les responsables du gouvernement ukrainien n'ont révélé le nombre de terminaux Starlink actifs dans le pays. Musk a tweeté le 3 mars que SpaceX avait apporté d'autres modifications logicielles pour réduire la consommation d'énergie du terminal, lui permettant d'être alimenté par un allume-cigare dans une voiture et de permettre l'itinérance sur les véhicules en mouvement.

    Musk a également affirmé que Starlink « est le seul système de communication non russe qui fonctionne encore dans certaines parties de l'Ukraine, donc la probabilité d'être ciblé est élevée ». Aussi, Musk a demandé aux utilisateurs « d’activer Starlink uniquement lorsque cela est nécessaire et de placer l’antenne aussi loin que possible des personnes » et de « placer un camouflage léger sur l’antenne pour éviter la détection visuelle ».

    Alors que certains experts ont averti que les terminaux Starlink pourraient être ciblés par les forces russes, on ne sait pas s'ils l'ont été. De plus, dans une grande partie de l'Ukraine, la connectivité mobile terrestre continue de fonctionner, tout comme les services par satellite tels qu'Inmarsat et Iridium.

    Cependant, le satellite géostationnaire à large bande KA-SAT de Viasat, qui fournit des services à l'Ukraine et à d'autres parties de l'Europe, a subi des interruptions de service depuis le début de l'invasion le 24 février, que la société a imputées à un « événement cybernétique ».

    L'accent mis sur la cybersécurité et les mises à niveau antibrouillage se fait au détriment d'autres initiatives de l'entreprise. « SpaceX a redonné la priorité à la cyberdéfense et a surmonté le brouillage des signaux. Cela provoquera de légers retards dans Starship & Starlink V2 », a écrit Musk. Il n'a pas précisé la nature des retards.

    Starlink V2 est la deuxième génération du service Starlink, avec ses satellites conçus pour être lancés sur des véhicules Starship. SpaceX a publié peu de détails sur les capacités de ces satellites. SpaceX a développé des véhicules Starship sur son site de test de Boca Chica, au Texas, appelé Starbase, mais ne peut pas tenter un lancement orbital du véhicule tant qu'il n'a pas reçu une licence de la Federal Aviation Administration. Cette licence, à son tour, dépend de l'achèvement d'une évaluation environnementale qui, selon la FAA, sera effectuée le 28 mars, une date qui a déjà été modifiée à deux reprises.

    Ce changement de ressources, cependant, ne semble pas affecter les autres initiatives de SpaceX, y compris le lancement de satellites Starlink supplémentaires de la génération actuelle. SpaceX a lancé un ensemble de 47 satellites Starlink le 3 mars depuis le Kennedy Space Center, le troisième lancement de ce type au cours des deux dernières semaines. Un autre lancement de satellites Starlink par Falcon 9 est prévu au plus tôt le 8 mars depuis la station de la Force spatiale de Cap Canaveral.

    Nom : elon.png
Affichages : 2677
Taille : 20,6 Ko

    En réponse aux utilisateurs de Twitter soulignant que les médias russes sont de la propagande, Musk a répondu qu’il pensait que toutes les sources d’information faisaient de la propagande dans une certaine mesure, et certaines le faisaient plus que d’autres. Aussi, Musk a déclaré que Starlink ne bloquerait pas les sources d'information russes de son réseau « sauf sous la menace d'une arme », en ajoutant : « Désolé d'être un absolutiste de la liberté d'expression ». L'Union européenne a cherché à empêcher les radiodiffuseurs contrôlés par l'État russe, tels que Russia Today et Sputnik, d'opérer dans ses pays. Cette interdiction s'étend aux fournisseurs de services Internet ainsi qu'aux sociétés de télévision par câble et par satellite.

    Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré qu’il avait parlé au directeur général de SpaceX, Elon Musk, et annoncé que le pays recevrait davantage de ses terminaux Internet par satellite Starlink au courant de cette semaine :

    « J'ai parlé à Elon Musk. Je lui suis reconnaissant d'avoir soutenu l'Ukraine en paroles et en actes. La semaine prochaine, nous recevrons un autre lot de systèmes Starlink pour les villes détruites. Nous avons discuté de projets spatiaux possibles. Mais j'en parlerai après la guerre ».

    Nom : president.png
Affichages : 2673
Taille : 30,4 Ko

    Sources : Elon Musk, Volodymyr Zelensky

    Et vous ?

    Que pensez-vous des décisions prises par Elon Musk ?

    Voir aussi :

    Le bêta test public de Starlink commence à la réception des invitations et à l'apparition de l'application dans l'App Store et Google Play, respectivement pour iOS et Android
    Les utilisateurs de la version bêta de Starlink obtiennent des vitesses de téléchargements allant de 11 à 60 Mb/s, selon des tests effectués par Speedtest by Ookla
    Une tribu amérindienne obtient un accès anticipé à Starlink de SpaceX et dit que c'est rapide, « nous avons été catapultés au XXIe siècle », a déclaré la tribu Hoh
    SpaceX Starlink a maintenant son propre système autonome avec un numéro ASN (Autonomous System Number) et est présent au Seattle Internet Exchange
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  6. #6
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    juillet 2007
    Messages
    855
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 40
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2007
    Messages : 855
    Points : 1 881
    Points
    1 881
    Par défaut Tout bon
    Je trouve qu'Elon Musk à la bonne stratégie : Apporter de la liberté avec Starlink, permettre le contournement de la censure mais ne pas censurer. Je suis contre la censure y compris du mensonge. Il faut laisser les gens libre et leur expliquer la vérité, libre a eux de choisir.
    Tout ce que j'écris est libre de droits (Licence CC0) et je vous incite à faire de même.

  7. #7
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    2 392
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 2 392
    Points : 47 241
    Points
    47 241
    Par défaut Que s'est-il passé après l'arrivée du service Internet par satellite de Starlink en Ukraine ?
    Que s'est-il passé après l'arrivée du service Internet par satellite de Starlink en Ukraine ?
    les drones ukrainiens utiliseraient Starlink pour pilonner les chars russes

    Starlink de SpaceX aiderait l'armée de l'air ukrainienne à traquer et à détruire les chars russes. Alors que l'Ukraine est confrontée à des coupures de courant et d'Internet depuis le début de l'invasion russe, les drones qu'elle utilise sur le terrain peuvent utiliser le réseau Starlink d'Elon Musk pour rester connectés et fournir des renseignements. Ainsi, grâce à Starlink, les drones peuvent être dirigés pour larguer des munitions antichars afin d'aider à repousser l'attaque russe. Au début du mois, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a remercié Musk pour son aide et l'a invité à visiter le pays une fois la guerre terminée.

    L'invasion russe en Ukraine a provoqué quelques problèmes de connectivité Internet pour cette dernière. Pour aider l'Ukraine à surmonter ces problèmes, et permettre à ses troupes de continuer à communiquer pendant le temps que durera encore le conflit, SpaceX a procédé à l’envoi de dizaines de terminaux Starlink en Ukraine selon une image partagée sur Twitter par le ministre ukrainien chargé du numérique. Ainsi, les équipes de drones ukrainiennes, parfois dans des zones rurales mal connectées, peuvent utiliser Starlink pour se connecter à leurs cibles et aux renseignements contenus dans leur base de données du champ de bataille.

    Selon des informations relayées par les autorités ukrainiennes la semaine dernière sur les réseaux sociaux, l'utilisation de Starlink dans la défense du pays leur a donné certains avantages, notamment en facilitant la destruction des chars russes. Dans un message sur Twitter datant du 6 mars, le président ukrainien Volodymyr Zelensky remerciait Elon Musk, PDG de SpaceX et de Tesla, de son soutien et l'a invité à visiter l'Ukraine après le conflit. « J'ai parlé à Musk. Je lui suis reconnaissant de soutenir l'Ukraine en paroles et en actes. La semaine prochaine, nous recevrons un autre lot de systèmes Starlink pour les villes détruites », écrivait alors Zelensky.

    Nom : dvsn.png
Affichages : 26101
Taille : 40,6 Ko

    Le système Starlink de SpaceX permet aux équipes de drones de l'Ukraine, réunie au sein de l'unité Aerorozvidka (reconnaissance aérienne), d'ordonner aux drones de larguer des munitions antichars, parfois en volant silencieusement vers les forces russes la nuit, alors qu'elles dorment dans leurs véhicules. L'unité Aerorozvidka fait également appel à des véhicules aériens sans pilote PD-1 équipés de capteurs infrarouges. D'une envergure de 3 mètres, ces véhicules sont utilisés pour recueillir des informations essentielles sur les mouvements des troupes russes. Le Kremlin a réagi avec fureur à l'implication de Starlink en Ukraine.

    Dmitry Rogozin, directeur général de Roscosmos, l'agence spatiale russe, a déclaré : « c'est l'Occident auquel nous ne devrions jamais faire confiance. Lorsque la Russie met en œuvre ses intérêts nationaux les plus élevés sur le territoire de l'Ukraine, Elon Musk apparaît avec son Starlink qui était auparavant déclaré comme purement civil. J'avais prévenu, mais nos "muskophiles" disaient qu'il était la lumière de la cosmonautique mondiale. Là, regardez, il a choisi son camp ». Selon les informations sur le sujet, Aerorozvidka utilise un système sophistiqué appelé "Delta" qui a été construit ces dernières années avec l'aide de conseillers occidentaux.

    Delta serait accessible à partir d'ordinateurs portables de base. Il est doté d'un logiciel de "connaissance de la situation" qui crée une carte interactive, incorporant des images de drones, de satellites, de capteurs et de renseignements humains, afin de pouvoir traquer l'ennemi. Delta serait compatible avec les systèmes de l'OTAN et aurait été testé lors de l'exercice militaire "Sea Breeze" en mer Noire l'année dernière, auquel ont participé les États-Unis, l'Ukraine et 30 autres pays. Il a bénéficié d'équipements fournis par les pays occidentaux, notamment des communications radio qui ont dépassé la technologie de l'ère soviétique.

    Nom : ds3.png
Affichages : 11729
Taille : 917,8 Ko

    Les États-Unis auraient également investi des millions de dollars pour se protéger contre le piratage russe, le brouillage des signaux et les tentatives d'usurpation de la technologie GPS. Pour en revenir à Starlink, plus de 2 000 satellites ont été lancés à ce jour, et il est prévu d'en lancer environ 12 000 au total. Dans les 48 heures qui ont suivi la mise en service de Starlink en Ukraine, des camions sont arrivés avec des terminaux Starlink comprenant une antenne parabolique. Des adaptateurs leur permettant d'être alimentés en se connectant aux allume-cigares des véhicules ou à des batteries ont également été fournis.

    SpaceX a également ajouté une fonction d'itinérance pour la connectivité en déplacement. En outre, Starlink est devenue l'application la plus téléchargée en Ukraine, et plus de 100 000 personnes dans le pays utilisent la connexion, qui peut gérer les appels vidéo et d'autres fonctions de "données élevées". Selon plusieurs sources, si l'Internet ukrainien devait s'effondrer en grande partie, les "drones guerriers" d'Aerorozvidka seraient toujours en mesure de communiquer avec leurs bases en envoyant des signaux depuis des terminaux mobiles Starlink et en utilisant des stations terrestres dans les pays voisins, notamment en Pologne.

    L'unité Aerorozvidka aurait été formée par un groupe de civils amateurs d'aéromodélisme et de personnes ayant une formation d'ingénieur en 2014, à la suite de la guerre dans l'est de l'Ukraine. Le groupe a aidé à construire des drones et des capteurs pour les militaires afin de surveiller la frontière, et a contribué à adapter des drones disponibles dans le commerce pour recueillir des renseignements et même larguer des explosifs artisanaux. Ils auraient commencé à fabriquer leurs propres missiles. Une campagne de crowdfunding aurait également été lancée pour aider à construire un grand drone d'attaque.

    Nom : ezd.png
Affichages : 11517
Taille : 977,1 Ko

    Au cours des premières années, deux membres de l'unité ont été tués, dont le cofondateur Kochetkov-Sukach Vladimir Vyacheslavovich. Au fur et à mesure de son succès, l'unité a été intégrée dans la structure organisationnelle des forces armées ukrainiennes, ce qui lui a permis de partager des renseignements avec l'armée de terre et l'armée de l'air, d'interagir avec des conseillers militaires étrangers et d'être formée par eux. Cependant, les escouades de drones seraient désormais confrontées à un danger croissant, car les Russes tentent de les suivre à la trace, et elles doivent se déplacer fréquemment.

    À en croire certains médias, les drones s'avèrent si efficaces que le Pentagone estime qu'il n'est pas nécessaire de fournir des avions à l'Ukraine. À la place, il envoie maintenant des Switchblades plus meurtriers - des drones dits "kamikazes" - qui ont été conçus pour les forces spéciales américaines, peuvent être transportés dans un sac à dos et peuvent détruire un char. L'Internet ukrainien étant inévitablement dégradé, Starlink sera une alternative.

    À ce propos, le général James Dickinson, commandant du commandement spatial américain, a déclaré à la commission des services armés du Sénat : « ce que nous voyons avec Elon Musk et les capacités de Starlink nous montre vraiment ce qu'une mégaconstellation (ou une architecture proliférante) peut fournir en matière de redondance et de capacité ».

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous du soutien d'Elon Musk à l'Ukraine ?
    Pensez-vous que le milliardaire a détourné Starlink de son cas d'utilisation initial ?
    Que pensez-vous de l'accusation russe selon laquelle Starlink a été conçu dès le départ pour un usage militaire ?

    Voir aussi

    Les terminaux Starlink promis par Elon Musk sont arrivés en Ukraine, comme le confirme le ministre chargé du numérique du pays en pleine opération militaire russe qui perturbe Internet

    Le patron de SpaceX, Elon Musk, prévient que son système Starlink pourrait être visé en Ukraine, étant le seul système de communication non russe qui fonctionne encore dans le pays

    La Russie affirme que les sanctions américaines pourraient entraîner un crash de l'ISS. Musk, le fondateur de SpaceX, suggère que son entreprise pourrait maintenir l'ISS en vol

    Elon Musk dit que Starlink est actif en Ukraine en pleine opération militaire russe qui perturbe Internet, L'UE entend se doter de sa propre constellation de satellites pour l'Internet haut débit
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  8. #8
    Membre à l'essai
    Homme Profil pro
    Collégien
    Inscrit en
    novembre 2020
    Messages
    4
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 56
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Collégien

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2020
    Messages : 4
    Points : 18
    Points
    18
    Par défaut Starlink
    Le Pentagone a payé pour une capacité au tout début... La somme aurait permis de rentabiliser la constellation.
    Recherchez les papier qui ont été écrits sur cette prise de 'participation'
    Donc c'était pour de l'humanitaire, on ne fait que de l'humanitaire en Ukraine.

  9. #9
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    retraité
    Inscrit en
    septembre 2014
    Messages
    427
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : retraité

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2014
    Messages : 427
    Points : 1 049
    Points
    1 049
    Par défaut
    Elon Musk est donc un belligérant officiellement. Une fois cette guerre finie, que fera la Russie via à vis de l'Europe, de l'Occident en général ?
    Eux ont des ressources naturelles stratégiques considérables, nous, surtout en France, nous importons presque tout, ne produisant presque plus aucun bien industriel.
    Avec une inflation monstrueuse en marche. On en aura eu, des choses en marche, sous Macron : grévistes, Gilets Jaunes mutilés, attentats islamistes, et maintenant des pénuries et une inflation monstrueuse. Et c'est pas fini :
    https://fr.businessam.be/largentine-...Op1mY6Hbg6xiy4
    https://www.lavoixdunord.fr/1154560/...box=1647623345
    https://www.journaldequebec.com/2022...orite-maritime

  10. #10
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    septembre 2003
    Messages
    95
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 75
    Localisation : France, Ain (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2003
    Messages : 95
    Points : 69
    Points
    69
    Par défaut Optimiste avant tout !!
    Bravo pour cette bave larmoyante 😁

  11. #11
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Touche à tout
    Inscrit en
    mars 2009
    Messages
    109
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Touche à tout

    Informations forums :
    Inscription : mars 2009
    Messages : 109
    Points : 84
    Points
    84
    Par défaut
    Je suppose bien qu'Elon Musk n'avait pas imaginé sa constellation Starlink pour une application guerrière ni défensive.
    Il l'a d'ailleurs adapté pour cette circonstance.
    Personnellement, je trouve cela très bien et, vu son extrême efficacité, il se fout pas pas mal de ce que peut en penser le commandement militaire russe, ou plutôt même s'en réjouir !

  12. #12
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mai 2018
    Messages
    1 351
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 31
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : mai 2018
    Messages : 1 351
    Points : 47 498
    Points
    47 498
    Par défaut SpaceX, la société d'Elon Musk, a été payée par les États-Unis pour envoyer des terminaux Starlink en Ukraine.
    SpaceX d'Elon Musk a été payée par les États-Unis pour envoyer des terminaux Starlink en Ukraine, la société a fait don de certains terminaux, mais a discrètement reçu des millions pour d'autres livraisons

    Le gouvernement américain a donné des millions à SpaceX pour envoyer des terminaux Starlink en Ukraine afin d'assurer la connectivité pendant l'invasion de la Russie.

    La société de fusées d'Elon Musk a précédemment déclaré qu'elle n'avait pas reçu d'argent pour ses livraisons Starlink, et a présenté l'ensemble de l'effort comme une action de bienfaisance. Cependant, la société a fait don de milliers de terminaux en plus de ceux financés par les contribuables.

    "Je suis fière que nous ayons pu fournir des terminaux aux Ukrainiens", a déclaré Gwynne Shotwell, présidente de SpaceX, lors d'un événement organisé le mois dernier sur CNBC : "Je ne pense pas que les États-Unis nous aient donné de l'argent pour fournir des terminaux à l'Ukraine."

    Mais des documents vus par le Washington Post montrent que l'USAID a acheté environ 1 500 terminaux Starlink à 1 500 dollars pièce, et a dépensé 800 000 dollars pour le transport, soit un total de plus de 3 millions de dollars de fonds publics. Elle a ensuite acheté 175 autres unités.

    L'USAID a également payé l'expédition de près de 3 700 terminaux, qui ont probablement été donnés par SpaceX. Le gouvernement français a également couvert les frais de livraison de 200 kits Starlink, tandis que la Pologne aurait participé à certaines livraisons.

    Nom : Starlink_Logo.svg.png
Affichages : 14178
Taille : 14,8 Ko

    Rebecca Chalif, porte-parole de l'USAID, a déclaré au Post que "la livraison des terminaux Starlink a été rendue possible par une série de parties prenantes, dont les contributions combinées s'élèvent à plus de 15 millions de dollars et ont facilité l'achat, les vols internationaux, le transport sur le terrain et le service Internet par satellite de 5 000 terminaux Starlink."

    Les terminaux sont livrés avec trois mois de données et ont été utilisés par certains Ukrainiens pour rester en ligne au milieu de l'invasion non provoquée de la Russie. D'importantes parties des réseaux de communication ukrainiens ont été perturbées par des attaques physiques et informatiques contre les infrastructures de télécommunications.

    Sources : CNBC, Washington Post

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?

    Voir aussi :

    Le patron de SpaceX, Elon Musk, prévient que son système Starlink pourrait être visé en Ukraine, étant le seul système de communication non russe qui fonctionne encore dans le pays

    Elon Musk a révélé que SpaceX se prépare à se défendre contre les cyberattaques et le brouillage des signaux, il se refuse également à bloquer les sources d'information russes de son réseau

    L'Ukraine acceptée au centre de cyberdéfense de l'OTAN, après le refus de l'ICANN de couper la Russie de l'internet mondial

    Microsoft identifie et atténue de nouveaux malware ciblant l'Ukraine « en 3 heures », une opération qui aurait duré des semaines voire des mois il y a quelques années, selon le VP de la sécurité
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  13. #13
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Chargé de projets
    Inscrit en
    décembre 2019
    Messages
    168
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 31
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chargé de projets
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2019
    Messages : 168
    Points : 690
    Points
    690
    Par défaut
    Citation Envoyé par Sandra Coret Voir le message
    SpaceX d'Elon Musk a été payée par les États-Unis pour envoyer des terminaux Starlink en Ukraine, la société a fait don de certains terminaux, mais a discrètement reçu des millions pour d'autres livraisons

    Le gouvernement américain a donné des millions à SpaceX pour envoyer des terminaux Starlink en Ukraine afin d'assurer la connectivité pendant l'invasion de la Russie.

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?
    Décidément en temps de guerre et de Covid les marchands en tout genre ont tous le cœur sur la main et la justice en arrière pensée. Heureusement que tous ces riches sont la quand ça va pas

  14. #14
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    décembre 2014
    Messages
    12
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2014
    Messages : 12
    Points : 67
    Points
    67
    Par défaut
    Et dire que les gens adole ce très cher Monsieur pour le moindre de ses fait et geste...!
    Impressionnant quand on voit de temps en temps ce qui se cache derrière.

  15. #15
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Bruno
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mai 2019
    Messages
    759
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mai 2019
    Messages : 759
    Points : 10 057
    Points
    10 057
    Par défaut SpaceX d’Elon Musk a évité une de brouillage russe en Ukraine le mois dernier
    SpaceX a évité une attaque de brouillage russe en Ukraine
    et le Pentagone prend des notes

    L'arrêt des efforts de la Russie pour mener une guerre électromagnétique en Ukraine montre à quel point il est important de réagir rapidement, et de stopper immédiatement, de telles attaques, ont déclaré mercredi des experts du Pentagone. Mais les États-Unis doivent s'améliorer dans leur propre réponse rapide à la guerre électromagnétique, ont-ils déclaré lors de la conférence C4ISRNET de mercredi, et ils peuvent apprendre beaucoup de la façon dont le secteur privé a géré ces situations.

    Dave Tremper, directeur de la guerre électronique au sein du bureau du secrétaire à la défense, a souligné la capacité de SpaceX, le mois dernier, à contrecarrer rapidement les efforts de la Russie pour brouiller son service haut débit par satellite Starlink, qui permettait à l'Ukraine de rester connectée à Internet. Le fondateur de SpaceX, Elon Musk, a dirigé des milliers de terminaux Starlink vers l'Ukraine après qu'un fonctionnaire lui a envoyé un tweet demandant de l'aide pour maintenir le pays assiégé en ligne.

    Le brigadier-général Tad Clark, directeur de la direction de la supériorité du spectre électromagnétique de l'armée de l'air, a déclaré que les guerres modernes feront de plus en plus appel à la guerre électromagnétique, notamment pour façonner le champ de bataille au début des conflits.

    Nom : starlink.png
Affichages : 13708
Taille : 230,6 Ko

    « Le lendemain après que les médias ont fait état de l'effort de brouillage russe, Starlink a mis une ligne de code et l'a réparée », a déclaré Tremper. « Et soudain, cette attaque de brouillage russe n'était plus efficace. Du point de vue du technologue en guerre électronique, c'est fantastique... et la façon dont ils ont réussi à le faire m'a mis la puce à l'oreille. »

    Le gouvernement, quant à lui, dispose d'un « délai important pour effectuer ce type de corrections », car il doit analyser ce qui s'est passé, décider comment y remédier et mettre en place un contrat à cet effet. « Nous devons être capables de faire preuve d'agilité, a déclaré Tremper. Nous devons être en mesure de modifier notre posture électromagnétique afin de pouvoir changer, de manière très dynamique, ce que nous essayons de faire sans perdre de capacité en cours de route. »

    La redondance est également essentielle pour que les États-Unis puissent continuer à fonctionner sur un autre système si une attaque électromagnétique réussit à en neutraliser un, a ajouté Tremper.

    Selon Clark, les États-Unis doivent faire preuve de beaucoup plus d'innovation lorsqu'il s'agit de construire de nouveaux équipements de guerre électronique. Il ne suffira pas d'acheter des versions améliorées des systèmes existants, a-t-il ajouté, les États-Unis doivent concevoir de nouveaux systèmes offrant une résilience et une rapidité bien supérieures.

    Il s'agit notamment d'intégrer l'intelligence artificielle et l'apprentissage automatique dans les systèmes de nouvelle génération afin de pouvoir réagir plus rapidement, a-t-il ajouté. Le recours accru à l'ingénierie numérique peut également aider les militaires à modéliser de nouveaux équipements à l'aide d'un ordinateur et à régler les problèmes avant de passer par le long processus d'acquisition et d'essai habituel.

    Selon Clark, le Compass Call de l'armée de l'air en cours de développement, l'EC-37B, est un excellent exemple de la façon dont l'ingénierie numérique transforme la manière dont le service aborde les nouvelles capacités de guerre électromagnétique.

    Les programmeurs et les ingénieurs travaillent avec les opérateurs du Compass Call sur le terrain pour trouver des moyens créatifs de brouiller les signaux ennemis, a expliqué Clark. L'invasion de l'Ukraine par la Russie a appris aux États-Unis beaucoup de choses sur la sophistication et la fiabilité de l'équipement russe, ont-ils dit, et sur la capacité de leurs troupes à effectuer des missions de manière synchronisée.

    En particulier, dit Tremper, cela a montré combien il est important de former correctement le personnel affecté aux opérations de guerre électromagnétique. Essayer de mener une guerre électromagnétique tout en se déplaçant à l'intérieur du territoire que l'on envahit, et non dans un endroit sécurisé, rend les choses encore plus difficiles.

    « C'est un problème très difficile, si vous n'avez pas d'opérateurs bien entraînés, a déclaré Tremper. Le degré de coordination et de synchronisation de ces types d'opérations est tel qu'un opérateur insuffisamment formé aura plus de mal à mener à bien ce type d'événements. » Tremper a déclaré que le Pentagone s'attendait à une démonstration d'armes électroniques « beaucoup plus forte » de la part de la Russie, mais il a précisé que cela ne signifiait pas que tous les efforts de la Russie avaient échoué.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi :

    Les terminaux Starlink promis par Elon Musk sont arrivés en Ukraine, comme le confirme le ministre en charge du Numérique du pays en pleine opération militaire russe qui perturbe Internet

    Le patron de SpaceX, Elon Musk, prévient que son système Starlink pourrait être visé en Ukraine, étant le seul système de communication non russe qui fonctionne encore dans le pays

    Elon Musk a révélé que SpaceX se prépare à se défendre contre les cyberattaques et le brouillage des signaux, il se refuse également à bloquer les sources d'information russes de son réseau

    Elon Musk dit que Starlink est actif en Ukraine en pleine opération militaire russe qui perturbe Internet, l'UE entend se doter de sa propre constellation de satellites pour l'Internet haut débit
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  16. #16
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Bruno
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mai 2019
    Messages
    759
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mai 2019
    Messages : 759
    Points : 10 057
    Points
    10 057
    Par défaut Elon Musk est menacé par le chef de l'agence spatiale russe pour avoir fourni Internet aux Ukrainiens
    Elon Musk est menacé par le chef de l'agence spatiale russe pour avoir fourni Internet aux Ukrainiens,
    « Si je meurs dans des circonstances mystérieuses, j'ai été heureux de vous connaître », Musk

    Dimanche 8 mai, Musk a publié sur Twitter une note que Rogozin, le directeur de l'agence spatiale fédérale russe Roscosmos, aurait envoyée aux médias russes. La note affirmait que du matériel pour le système satellite-internet Starlink de SpaceX avait été livré à des marines ukrainiens et à des « militants du bataillon nazi Azov » par l'armée américaine. « Elon Musk est donc impliqué dans l'approvisionnement des forces fascistes en Ukraine en matériel de communication militaire », a écrit Rogozin, selon une traduction anglaise que Musk a postée.

    « Et pour cela, Elon, vous serez tenu responsable comme un adulte, peu importe combien vous jouerez les imbéciles ». Cela ressemble beaucoup à une menace, comme Musk l'a reconnu dans un tweet. « Si je meurs dans des circonstances mystérieuses, j'ai été heureux de vous connaître », a-t-il écrit. La mère de Musk, Maye, n'a pas apprécié cette réponse désinvolte et a tweeté « Ce n'est pas drôle », accompagné de deux émojis en colère. L'entrepreneur milliardaire a répondu : « Désolé ! Je vais faire de mon mieux pour rester en vie. »

    Nom : mf1.png
Affichages : 7704
Taille : 206,7 Ko

    Starlink est le programme de SpaceX projetant de fournir une connexion Internet à haut débit depuis l’espace. Avec Starlink, Musk a pour objectif de déployer une couverture Internet très rapide à l'échelle mondiale afin de connecter les utilisateurs au-delà de la portée des réseaux à large bande existants en envoyant des milliers de satellites en orbite terrestre basse. Starlink a déjà lancé des centaines de satellites (plus de 800) et a commencé à tester un service bêta en Amérique du Nord.

    Les tests du réseau Starlink ont commencé depuis l’année dernière, en commençant par les employés de l'entreprise. Le service Internet par satellite américain a été approuvé au Royaume-Uni depuis le début de l’année précédente et les utilisateurs reçoivent déjà leurs kits. En France, c’est depuis la mi-parcours de l’année 2021 que le service est disponible pour un coût de 99 dollars par mois, et ce, malgré les oppositions de la France Insoumise. Kuiper d’Amazon est un autre projet d’Internet satellitaire en cours de gestation et dont les objectifs sont les mêmes que ceux de Starlink en matière d’expansion à l’échelle mondiale.

    Il ne semble pas que Musk soit terriblement inquiet pour sa sécurité, ce qui n'est pas surprenant étant donné que Rogozin est enclin à l'hyperbole. Par exemple, le chef de Roscosmos a suggéré à plusieurs reprises que la Russie pourrait quitter le programme de la Station spatiale internationale (ISS) si les sanctions imposées à la suite de l'invasion n'étaient pas levées, mais les affaires continuent plus ou moins comme d'habitude sur le laboratoire orbital.

    Musk et Rogozin se sont déjà lancé des piques. En 2014, par exemple, Rogozin a fait remarquer que les États-Unis devraient utiliser un trampoline pour amener leurs astronautes à l'ISS. Une référence au fait que la nation était, à l'époque, complètement dépendante des vaisseaux russes pour les missions orbitales avec équipage. (Rogozin, qui était le vice-premier ministre russe à l'époque, était furieux des sanctions imposées peu après que la nation ait envahi et annexé la Crimée, qui était un territoire ukrainien).

    En mai 2020, SpaceX a mis fin à cette dépendance en lançant deux astronautes de la NASA vers l'ISS lors de sa mission historique Demo-2. Juste après ce décollage, Musk a livré une riposte à Rogozin, qui avait été préparée depuis six ans : « Le trampoline fonctionne ! »

    SpaceX, Musk et l'Agence américaine pour le développement international se sont montrés ouverts à l'idée d'envoyer des terminaux Starlink en Ukraine, pour aider le pays à maintenir une partie de son infrastructure de communication pendant l'invasion en cours de la Russie. Les responsables ukrainiens ont demandé un tel équipement fin février, peu après le début de l'invasion.

    Nom : mf.png
Affichages : 2452
Taille : 39,4 Ko

    « Selon nos informations, la livraison et le transfert aux forces armées ukrainiennes des boîtiers de réception et de transmission Internet de Starlink ont été effectués par le Pentagone. Ainsi, Elon Musk a participé à l’approvisionnement des forces fascistes en Ukraine en matériel de communication militaire. Et tu devras répondre de tes actes comme un adulte, Elon, peu importe à quel point tu joues l’idiot. »

    Et ces appareils sont utilisés, assure Mykhailo Fedorov, le vice-premier ministre et ministre de la Transformation numérique de l’Ukraine. Dans un tweet partagé le 2 mai, il indique qu’il y a près de 150 000 personnes qui utilisent chaque jour Starlink pour se connecter à Internet. Ces appareils peuvent être alimentés par une source d’alimentation autonome.

    Les médias britanniques ont également rapporté que le réseau Starlink aidait l’unité militaire ukrainienne spécialisée dans les drones à piloter des appareils utilisés contre l’armée russe. Des images de soldats volontaires étrangers montrent également que Starlink est utilisée par l’armée.

    « Il s’agit d’un soutien crucial pour l’infrastructure de l’Ukraine et la restauration des territoires détruits. L’Ukraine restera connectée quoiqu’il arrive », se félicite Mykhailo Fedorov. Selon certains médias américains, près d’un tiers sur les 5 000 kits de connexions fournis à l’Ukraine ont été financés par le gouvernement américain.

    Et vous ?

    Que pensez-vous des déclarations du chef de l'agence spatiale russe qui s'apparentent à des menaces ?

    Must devrait-il prendre ces menaces au sérieux ?

    Voir aussi :

    Elon Musk dit que Starlink est actif en Ukraine en pleine opération militaire russe qui perturbe Internet, l'UE entend se doter de sa propre constellation de satellites pour l'Internet haut débit

    Que s'est-il passé après l'arrivée du service Internet par satellite de Starlink en Ukraine ? Les drones ukrainiens utiliseraient Starlink pour pilonner les chars russes

    La France Insoumise s'oppose au lancement en France de Starlink, l'Internet d'Elon Musk, et demande un moratoire d'un an, durant lequel une consultation nationale sera menée auprès des Français

    Le patron de SpaceX, Elon Musk, prévient que son système Starlink pourrait être visé en Ukraine, étant le seul système de communication non russe qui fonctionne encore dans le pays
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  17. #17
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 843
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 843
    Points : 157 842
    Points
    157 842
    Par défaut La Chine «profondément alarmée» par le potentiel de Starlink à aider l'armée US dans sa domination de l'espace
    La Chine « profondément alarmée » par le potentiel de Starlink à aider l'armée américaine dans sa domination totale de l'espace,
    potentiel encore plus révélé durant la guerre en Ukraine

    Ces derniers temps, les observateurs militaires chinois ont été de plus en plus préoccupés par le potentiel du réseau de satellites Starlink de SpaceX pour aider l'armée américaine à dominer l'espace, en particulier durant la guerre en Ukraine, où Elon Musk a activé les satellites Starlink pour rétablir les communications qui s'étaient arrêtées suite aux bombardements par les troupes russes.

    Un article récent dans le journal officiel des forces armées chinoises a suggéré que la communauté internationale devrait être en état d'alerte maximale pour les risques associés au système Internet par satellite Starlink, car l'armée américaine pourrait potentiellement l'utiliser pour dominer l'espace extra-atmosphérique. L'article est intervenu un jour avant le lancement par SpaceX de la fusée Falcon 9 qui a décollé le 6 mai du Launch Complex 39A au Kennedy Space Center, transportant 53 satellites Internet Starlink vers l'orbite terrestre basse (LEO).

    L'article sur China Military Online, le site d'information officiel affilié à la Commission militaire centrale (CMC), la plus haute organisation de défense nationale chinoise dirigée par le président Xi Jinping lui-même, note le rôle de SpaceX Starlink pendant la guerre russo-ukrainienne, où Elon Musk a fourni des terminaux Starlink pour rétablir les communications dans les parties du pays où la connexion Internet ou téléphonique avait cessé suite au bombardement par les troupes russes.

    « Starlink était le seul système de communication non russe qui fonctionnait encore dans certaines parties de l'Ukraine à la suite de l'invasion », a déclaré le fondateur de SpaceX, Elon Musk. Cependant, il y a également eu des rapports selon lesquels Starlink aurait aidé les forces armées ukrainiennes à effectuer des frappes de précision contre des chars et des positions russes, ce qui n'a pas échappé aux observateurs militaires chinois :

    « Pendant le conflit russo-ukrainien, SpaceX a fourni des services Internet haut débit à l'Ukraine en lui offrant des tonnes d'appareils de communication par satellite. En plus de soutenir la communication, Starlink, comme l'ont estimé les experts, pourrait également interagir avec les drones et, en utilisant les mégadonnées et la technologie de reconnaissance faciale, aurait peut-être déjà joué un rôle dans les opérations militaires de l'Ukraine contre la Russie.

    SpaceX a décidé d'augmenter le nombre de satellites Starlink de 12 000 à 42 000 - l'expansion incontrôlée du programme et l'ambition de l'entreprise de l'utiliser à des fins militaires devraient mettre la communauté internationale en état d'alerte ».

    Starlink aide l'Ukraine à combattre la Russie

    L'unité de reconnaissance aérienne ukrainienne Aerorozvidka a utilisé Starlink pour surveiller et coordonner les drones permettant aux soldats de tirer des armes antichars avec une précision ciblée. Seuls les débits de données élevés du système peuvent fournir la communication stable requise. « Nous utilisons l'équipement Starlink et connectons l'équipe de drones à notre équipe d'artillerie », a déclaré au Times un officier de l'unité ukrainienne de reconnaissance aérienne, Aerorozvidka. « Si nous utilisons un drone à vision thermique la nuit, le drone doit se connecter via Starlink au gars de l'artillerie et créer une acquisition de cible », a déclaré l'officier.

    Un autre événement remarquable a été la réponse rapide de SpaceX à un effort de brouillage russe visant son service satellite Starlink, qui a été apprécié par le directeur de la guerre électromagnétique du Pentagone. Elon Musk avait affirmé que la Russie avait bloqué les terminaux Starlink en Ukraine pendant des heures d'affilée, après quoi il a également déclaré que suite à une mise à jour logicielle, Starlink fonctionnait normalement.

    « Et soudain, cette [attaque de brouillage russe] n'était plus efficace. Du point de vue du technologue Electronic Warfare, c'est fantastique… et la façon dont ils ont fait ça m'a fait pleurer », a déclaré Dave Tremper, directeur de la guerre électronique pour le bureau du secrétaire à la Défense, en réponse aux affirmations de Musk.

    Coopération de Starlink avec l'armée américaine

    L'article de China Military Online a énuméré les nombreux cas depuis 2019 où Starlink a coopéré avec l'armée américaine, qui comprenait également le test de transmission de données réussi mené par l'US Air Force (USAF) le 31 mars :

    « Alors que Starlink prétend être un programme civil qui fournit des services Internet à haut débit, il a une solide expérience militaire, comme en témoigne le fait que certains des sites de lancement sont construits au sein de la base aérienne de Vandenberg et l'interconnexion cryptée entre les satellites et les chasseurs de l'Air Force ont été inclus dans leurs tests de vérification technique.

    « En fait, Starlink a coopéré à plusieurs reprises avec l'armée américaine. En 2019, SpaceX a reçu des fonds de l'US Air Force pour tester la capacité des satellites Starlink à se connecter aux avions militaires sous cryptage ; en mai 2020, l'armée américaine a signé un accord avec SpaceX sur l'utilisation du haut débit de Starlink pour transmettre des données sur les réseaux militaires ; en octobre 2020, SpaceX a remporté un contrat de 150 millions de dollars pour développer des satellites à usage militaire ; en mars 2021, il a annoncé son intention de travailler avec l'US Air Force pour tester davantage l'Internet Starlink.

    « Une fois terminés, les satellites Starlink peuvent être montés avec des dispositifs de reconnaissance, de navigation et météorologiques pour améliorer encore la capacité de combat de l'armée américaine dans des domaines tels que la télédétection de reconnaissance, le relais de communication, la navigation et le positionnement, l'attaque et la collision, et l'abri spatial.

    « De toute évidence, les applications militaires du programme Starlink donneront à l'armée américaine une longueur d'avance sur le futur champ de bataille et deviendront un "complice" des États-Unis pour continuer à dominer l'espace ».

    Nom : us.png
Affichages : 28533
Taille : 170,8 Ko

    Les tests visaient à évaluer et à explorer les communications à haut débit à l'appui des opérations du F-35A dans des endroits éloignés ou austères et l'USAF a déclaré avoir observé des vitesses de connexion environ 30 fois plus rapides que les systèmes de satellites militaires actuels, ce que l'article n'a pas oublié de mentionner :

    « Le 31 mars, l'armée de l'air des États-Unis a publié un article de presse sur son site Web officiel indiquant que ses avions de combat F-35A avaient effectué une transmission de données réussie à l'aide de satellites Startlink pendant le test d'une semaine, à des vitesses allant jusqu'à 160 m/s, soit une connexion 30 fois plus rapide que les connexions traditionnelles ».

    Il a également évoqué la possibilité, citant à nouveau des experts anonymes, que Starlink pourrait former un deuxième Internet indépendant qui menacerait la souveraineté du cyberespace des États :

    « Selon les experts, un ailier sans pilote équipé d'un dispositif Starlink peut servir de plateforme de relais tactique pour transmettre des données aux avions de chasse, ce qui signifie qu'un opérateur peut commander un grand nombre de drones pour effectuer des tâches en même temps.

    « Le programme Starlink est un mégaprojet qui tisse un nouveau filet sur la terre. Défiant les restrictions géographiques et topographiques, il fournit des services d'accès Internet haut débit sans fil à des cibles dans les airs - aussi bien qu'au sol, au large, en haute montagne, dans le désert ou dans des zones reculées, avec la possibilité de refaire le paysage Internet mondial.

    « Certains experts ont déclaré que si SpaceX installe quelques serveurs racine dans l'espace, cela peut faire de Starlink le deuxième Internet mondial indépendant, ce qui posera un sérieux défi à tous les pays pour défendre leur souveraineté dans le cyberespace et protéger la sécurité de leurs informations ».

    SpaceX monopolise des ressources stratégiques dans l'espace

    Une autre préoccupation des analystes militaires chinois a été la rareté des bandes de fréquences et des créneaux orbitaux pour le fonctionnement des satellites, qui, selon eux, sont rapidement acquis par d'autres pays :

    « La position orbitale et la fréquence sont des ressources stratégiques rares dans l'espace. À l'heure actuelle, l'orbite géosynchrone est presque entièrement occupée et la ruée vers les positions de l'orbite terrestre basse et de l'orbite terrestre moyenne est devenue plus intense. Le LEO est capable d'accueillir environ 50 000 satellites, dont plus de 80 % seraient pris par Starlink si le programme devait lancer 42 000 satellites comme il l'a prévu. SpaceX entreprend un mouvement d'enclos dans l'espace pour prendre une position avantageuse et monopoliser les ressources stratégiques.

    « SpaceX est déjà devenu un "mastodonte" spatial contrôlant toute une chaîne industrielle indépendante intégrant la fabrication de satellites, la construction de stations au sol, le lancement et la récupération de fusées, ainsi que l'exploitation et les services de satellites. Si et lorsqu'il est profondément lié à la conduite sans pilote, à l'IdO, aux données cloud et à la ville intelligente, il se développera dans une toute nouvelle industrie et chaîne de valeur, donnera naissance à une gigantesque biosphère Starlink et monopolisera le futur marché des applications spatiales. Le monopole et l'hégémonie sont des sœurs jumelles. Il y a de fortes chances que Starlink soit exploité par les États-Unis obsédés par l'hégémonie pour plonger le monde dans un autre chaos ou calamité ».

    Les observateurs militaires chinois ont déclaré à plusieurs reprises que les États-Unis avaient une longueur d'avance dans l'espace - considéré comme un futur champ de bataille par les militaires du monde entier - en se précipitant pour établir le réseau de communications militaire de nouvelle génération basé sur la capacité Internet par satellite.

    Cela dit, ce n'est pas la première fois que la Chine s'inquiète de Starlink. En décembre 2021, la Chine s'est plainte au Comité spatial des Nations Unies que sa station spatiale Tiangong avait eu deux quasi-accidents avec des satellites Starlink.

    En outre, il y a eu un autre article publié en janvier par China Military Online, qui a averti que « Starlink, malgré sa cape civile, constitue une menace élevée ». « L'espace est une ressource commune partagée par toute l'humanité, et son exploration et son utilisation concernent les intérêts communs de l'humanité. Aucun pays ne doit s'en accaparer et l'espace orbital est encore moins le privilège exclusif de l'Amérique », indique l'article.

    Sources : China Military Online, Air Force américaine

    Et vous ?

    Que pensez-vous des préoccupations chinoises ? Vous semblent-elles légitimes ?
    Partagez-vous la conjecture militaire développée par China Military sur l'usage de Starlink par l'armée américaine ?

    Voir aussi :

    Elon Musk a révélé que SpaceX se prépare à se défendre contre les cyberattaques et le brouillage des signaux, il se refuse également à bloquer les sources d'information russes de son réseau
    SpaceX a évité une attaque de brouillage russe en Ukraine et le Pentagone prend des notes
    Que s'est-il passé après l'arrivée du service Internet par satellite de Starlink en Ukraine ? Les drones ukrainiens utiliseraient Starlink pour pilonner les chars russes
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  18. #18
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Chargé de projets
    Inscrit en
    décembre 2019
    Messages
    168
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 31
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chargé de projets
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2019
    Messages : 168
    Points : 690
    Points
    690
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    [B][SIZE=4]
    Que pensez-vous des préoccupations chinoises ? Vous semblent-elles légitimes ?
    Partagez-vous la conjecture militaire développée par China Military sur l'usage de Starlink par l'armée américaine ?
    Depuis le début je dis que Musk est juste un pantin du conglomérat militaire américain. Je sais plus dans quel post sur le site j'avais développé la théorie.

    Comme l'espace n'est pas susceptible d'appropriation et qu'il est interdit d'y apporter de l'armement, bien sûr qu'un guguss avec un passeport américain allait créer une super boite pleine de gentille intention, dont je me demande encore avec quel argent elle fonctionne : imaginez vous le truc : c'est déjà plus de 10 000 machins en orbite, 42 000 en projet, comment une société commerciale peut faire çà dès 2015 alors que le lancement commercial n'a pas eu lieu avant 2019 ????

    Comme d'habitude on vous vend le truc bien : les pauvres en Afrique pourront enfin s'abonner à TIK TOK et les méchants ne seront plus méchant !!

    Mais très vite la peinture tombe et on voit bien qu'effectivement, le premier objectif de cette ruée vers l'espace est bel et bien l'occupation stratégique de l'espace par saturation pour s'assurer l'hégémonie sur cet espace. C'est tout de suite moins noble... (d'ailleurs à quel moment il est noble de vouloir envoyer du netflix par satellite mais c'est une autre question...).

    Pire encore et la j'ai frémis : effectivement en cas de panne au sol, ce mégalomane de Musk détient la meilleure roue de secours pour internet !! Je sais pas pour vous mais ce serait dieu le père que je méfierais quand même.

    Le truc avec les USA c'est qu'ils sont plus malin que les chinois et les russes, ils vous font croire que vous êtes du bon côté, du côté "démocratique" (USA : pays avec la plus grande population carcérale du monde, il faut se poser les bonnes questions) alors qu'en fait, comme le dit la propagande russe et chinoise, ce sont bel et bien les Américains qui accule les autres pays du monde à accepter son hégémonie sur les autres.

  19. #19
    Membre chevronné
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    620
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 620
    Points : 2 013
    Points
    2 013
    Par défaut
    Depuis le début je dis que Musk est juste un pantin du conglomérat militaire américain. Je sais plus dans quel post sur le site j'avais développé la théorie.

    Comme l'espace n'est pas susceptible d'appropriation et qu'il est interdit d'y apporter de l'armement, bien sûr qu'un guguss avec un passeport américain allait créer une super boite pleine de gentille intention, dont je me demande encore avec quel argent elle fonctionne : imaginez vous le truc : c'est déjà plus de 10 000 machins en orbite, 42 000 en projet, comment une société commerciale peut faire çà dès 2015 alors que le lancement commercial n'a pas eu lieu avant 2019 ????

    Comme d'habitude on vous vend le truc bien : les pauvres en Afrique pourront enfin s'abonner à TIK TOK et les méchants ne seront plus méchant !!

    Mais très vite la peinture tombe et on voit bien qu'effectivement, le premier objectif de cette ruée vers l'espace est bel et bien l'occupation stratégique de l'espace par saturation pour s'assurer l'hégémonie sur cet espace. C'est tout de suite moins noble... (d'ailleurs à quel moment il est noble de vouloir envoyer du netflix par satellite mais c'est une autre question...).

    Pire encore et la j'ai frémis : effectivement en cas de panne au sol, ce mégalomane de Musk détient la meilleure roue de secours pour internet !! Je sais pas pour vous mais ce serait dieu le père que je méfierais quand même.
    Heu, je n'aime pas les USA, mais sur ce coup ils sont simplement pragmatique.

    Tu veux de qu'on t'autorise à lancer 40k satellites et qu'en plus on finance ? Ok mais on veut aussi pouvoir s'en servir militairement.

    Du simple pragmatisme, et n'oublie pas que les forces tel que la Chine et l'Inde par exemple peuvent détruire un satellite avec un missile, imagine qu'ils en détruisent ne serait-ce qu'une centaine une fois la constellation déployé, ça risque de faire tellement de débris que c'est l'ensemble du système qui s'effondrera, et le plus grand perdant sera donc ... les USA, et d'autres dont certains éléments vitals ne dépendant uniquement que de Starlink.

  20. #20
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    juillet 2007
    Messages
    855
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 40
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2007
    Messages : 855
    Points : 1 881
    Points
    1 881
    Par défaut
    Depuis le début je dis que Musk est juste un pantin du conglomérat militaire américain
    Non, c'est juste ce qu'il se passe quand on laisse les gens libres sans trop d'impôts. Certains arrivent à émerger. En bourse, si tu est connu pour être efficace et tout réussir, tu peux décrocher des milliards. De plus, évidemment, le gouvernement soutient ses entreprises mais pas plus que la France, l'Europe ou la Chine. C'est simplement que les USA savent le faire et que Musk sait utiliser l'argent intelligemment.

    Imagine qu'ils en détruisent ne serait-ce qu'une centaine une fois la constellation déployé, ça risque de faire tellement de débris que c'est l'ensemble du système qui s'effondrera
    Eh bien ce n'est pas aussi simple, car comme l'a dis Musk "l'espace est vide". Il y a plein de satellites mais la densité est faible. Et même s'ils bougent vite, la probabilité qu'ils ont de se cogner est faible, d'autant plus faible, que Starlink fonctionne à basse altitude, à une altitude où les déchets ne peuvent pas rester longtemps (à cause des micro-frottements avec l'atmosphère). Alors bien sûr les déchets sont un problème pour un satellite qui est amorti sur 20 ans et et qui n'a pas de remplaçant. Mais pour une constellation comme Starlink, où chaque fusée en lance 60 en payant la facture avec un autre gros satellite... La donne est différente. Même avec beaucoup de débris, sur 40 000 satellites, la destruction n'est pas si simple sachant qu'avec 1 000 ou 2 000 satellites le réseau est encore fonctionnel. Il existe des missiles anti-satellites, mais 1 missile détruit 1 satellite (et même s'il évolue pour en détruire 2 ou 3 cela ne change pas la donne) et coûte extrêmement cher et ne peut pas être lancé facilement à grande cadence... Détruire 100 satellites ne met pas le système à plat loin de là et n'est pas du tout facile.

    C'est le principe qui fait la robustesse d'un réseau décentralisé multi-agent... Comme internet. Il est facile de le mettre à plat s'il y a des points centraux, mais sinon...
    Tout ce que j'écris est libre de droits (Licence CC0) et je vous incite à faire de même.

Discussions similaires

  1. Réponses: 21
    Dernier message: 11/05/2022, 01h09
  2. Réponses: 7
    Dernier message: 29/12/2021, 06h20
  3. Réponses: 1
    Dernier message: 19/02/2014, 12h00
  4. [Lazarus] [0.9.26/Linux] Comment vérifier que Tprocess est actif ?
    Par dav999 dans le forum Lazarus
    Réponses: 1
    Dernier message: 26/02/2009, 21h09

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo