Atos annonce le nouveau supercalculateur BullSequana XH3000 de classe exascale, avec une puissance six fois supérieure à celle de la génération précédente, disponible au quatrième trimestre 2022

Atos a annoncé la dernière génération de son supercalculateur BullSequana de classe "exascale". entreprise informatique française a dévoilé cette semaine le BullSequana XH3000, qui, selon elle, fournira une puissance de calcul jusqu'à six fois supérieure à celle des versions précédentes.

Le nouveau système HPC sera disponible dans des configurations allant de 1 pétaflops à 1 exaflops pour la simulation numérique et jusqu'à 10 ExaFlops pour les applications d'IA. Les machines seront conçues et fabriquées en Europe dans l'usine d'Atos à Angers, en France.

Le système supportera les architectures de processeurs et d'accélérateurs CPU et GPU d'AMD, Intel, Nvidia, et éventuellement le microprocesseur européen de SiPearl. Le nouveau système est prévu pour le quatrième trimestre 2022.

Le XH3000 utilisera la solution de refroidissement liquide direct (DLC) d'Atos, qui, selon l'entreprise, fournira une puissance de refroidissement supérieure de plus de 50 % à celle des générations précédentes.

"Nous sommes extrêmement fiers de notre rôle de leader du HPC et de notre nouveau supercalculateur BullSequana, révélé aujourd'hui, qui résulte de 15 ans d'efforts de R&D et rassemble l'expertise et l'expérience avérées d'Atos dans le calcul haute performance, l'IA, le quantique, la sécurité et la décarbonisation numérique ", a déclaré Rodolphe Belmer, PDG d'Atos. "Il permettra sans aucun doute, grâce à la passerelle de l'exascale, certaines des percées clés de l'innovation scientifique et industrielle du futur."

"En tant que premier fournisseur européen de HPC, Atos est bien placé pour continuer à faire progresser la recherche et l'innovation avec son nouveau supercalculateur, et pour apporter des systèmes de classe exascale à ses clients", a déclaré Earl Joseph, PDG du groupe d'analystes de l'industrie du HPC Hyperion Research. "Avec son nouveau supercalculateur BullSequana XH3000, son écosystème informatique hybride intégrant l'IA et le quantique, et sa solide feuille de route pour l'exascale, Atos démontre une vision claire et complète de l'avenir de la simulation scientifique, tout en tenant compte de l'importance de la décarbonisation."

Nom : bulls.png
Affichages : 3083
Taille : 269,3 Ko

Cette nouvelle intervient dans un contexte difficile pour Atos. La société a émis un certain nombre d'avertissements sur les bénéfices l'année dernière et a récemment annoncé une restructuration. La société se remodèle pour se concentrer sur trois lignes d'activité : Tech Foundations, qui " regroupe les activités à forte intensité d'actifs d'Atos " et les unités de centres de données et d'hébergement ; Digital, qui comprendra le cloud ; et Big Data & Security (BDS), qui comprendra " les activités à forte croissance et à forte intensité de R&D ", notamment la cybersécurité, le HPC et Edge.

Le nouveau CEO Rodolphe Belmer a déclaré : "La nouvelle gouvernance que nous annonçons aujourd'hui est conçue comme un catalyseur essentiel du redressement du Groupe et représente une étape clé de son rebond. Je suis convaincu qu'Atos a tous les atouts en main pour se remettre sur les rails, et en premier lieu ses collaborateurs hautement dévoués et talentueux à travers le monde. Le Groupe détient des positions de premier plan dans la cybersécurité, le calcul haute performance, le cloud, la décarbonisation et la transformation numérique qui sont les moteurs de croissance d'aujourd'hui et de demain."

Source : Atos

Et vous ?

Que pensez-vous de ce nouveau supercalculateur d'Atos ?

Voir aussi :

Atos finalise l'acquisition de Cloudreach pour renforcer son expertise cloud mondiale, et également sa stratégie d'innovation et d'automatisation en matière de cloud, grâce à Cloudamize

OVHcloud et Atos annoncent Atos Onecloud Sovereign Shield, un cloud public 100 % européen, le partenariat étend OVHcloud et les clouds privés des clients aux centres de données français d'Atos

Atos lance JUWELS, son premier supercalculateur équipé des GPU NVIDIA A100,, avec un pic de performance estimé à plus de 70 pétaflops