Linkt lance sa solution de protection "Anti-DDoS" destinée à détecter les attaques informatiques sur les plateformes web, et ainsi proposer une sécurisation de des systèmes informatiques

Linkt, opérateur télécom pour les Entreprises et les Collectivités, lance sa solution de protection, anti-DDoS, destinée à détecter les attaques informatiques sur les plateformes web de ses clients et ainsi proposer une sécurisation de leurs systèmes informatiques.

Une démocratisation des cyber-attaques qui coûte cher aux entreprises

En hausse de plus de 100%* entre 2019 et 2020, les attaques informatiques, également appelées DDoS, se sont démocratisées. En effet, les motivations des cyber-attaquants sont multiples : concurrents mécontents et envieux, l’obtention d’une rançon ou tout simplement l’envie de se divertir.

Aujourd’hui, ces attaques se matérialisent la plupart du temps en raison d'un trop grand nombre de connexions simultanées anormales ayant pour but de ralentir le système informatique des entreprise et de le rendre inaccessible. Ces cyber-attaques sont particulièrement coûteuses pour les entreprises qui les subissent et durent de plus en plus longtemps (entre 45 minutes à 1 heure en moyenne) avec le risque pour les entreprises de voir leur activité ralentie ou bloquée pendant plusieurs heures. Les attaques ddos peuvent cibler le site Internet du client ou encore ses infrastructures, comme le serveur mail par exemple.

Reposant sur ces nombreuses constatations, les équipes de Linkt ont décidé de lancer une nouvelle offre “Anti-DDoS”.

Prévenir les attaques informatiques grâce à la solution de protection anti-ddos de Linkt

Pour pallier ces problèmes, la solution de protection anti-ddos de Linkt, en partenariat technologique avec Arbor Network, a été conçue pour différencier les flux illégitimes des flux légitimes d'un site web.

Barnabé Louvet, Chef de produit marketing chez Linkt, commente : “Il existe aujourd’hui de nombreuses offres pour lutter contre les cyber-attaques. Linkt a souhaité ajouter à son panel d’offres sa propre solution anti-DDoS pour proposer une offre 360° la plus complète possible et parce qu’il est primordial de pouvoir garantir la bonne santé et la disponibilité des systèmes informatiques de nos clients.”

Cette option, directement intégrée dans le cloud, fonctionnera de la manière suivante : la plateforme mise en place au niveau de l’accès Internet de Linkt détectera directement le flux inhabituel représenté par un pic de connexions sur le site de son client. Elle filtrera donc le trafic malveillant, le bloquera et laissera uniquement passer le flux légitime.

Nom : unnamed.png
Affichages : 341
Taille : 52,5 Ko

Un accompagnement “Always On” pour les clients de Linkt

Pour garantir une efficacité optimale 24h/7j de ce nouveau service, Linkt a privilégié le mode “Always On”, c’est-à-dire une prise de décision directe et immédiate pour lancer les actions de protection, sans nécessiter la validation du client, mais uniquement en l’informant de la situation.

Après la mise en œuvre des différentes actions, Linkt s’engage à offrir un service complet via l’envoi de rapports réguliers avec l’analyse d’indicateurs précis (temps estimé de l’attaque, logiciels touchés, etc.) et une conclusion de l’état général.

Barnabé Louvet affirme : “Nous favorisons le mode Always On. En effet, une attaque dure en moyenne 45 minutes à une heure. Si nous attendons que le client demande la protection pour que nous la mettions en place, nous perdons trop de temps. Dans ces situations, il faut être efficace pour bloquer tout risque pour l’entreprise. ”

Anti-ddos est actuellement beta-testée chez le principal fournisseur d’électricité de France et sera commercialisée fin janvier 2022.

A propos de Linkt

Linkt, opérateur 100% BtoB, accompagne les entreprises et les collectivités dans leur transformation numérique en adressant leurs besoins critiques télécoms. Linkt propose toute une gamme de services : de l’accès Internet Très Haut Débit à la Téléphonie en passant par un ensemble de services à valeur ajoutée.

Source : Linkt

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Des enfants de neuf ans lancent des attaques DDoS contre des écoles au Royaume-Uni, mais les autorités tentent de les dissuader de faire carrière dans la cybercriminalité

Le nombre d'infections par des logiciels malveillants ciblant les appareils Linux a augmenté de 35 % en 2021, XorDDoS, Mirai et Mozi étaient les plus répandues, représentant 22 % des attaques

Comment protéger les organisations face aux attaques DDoS visant les infrastructures DNS, par Philippe Alcoy, spécialiste de la Sécurité chez Netscout