IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Bruno
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mai 2019
    Messages
    922
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mai 2019
    Messages : 922
    Points : 18 847
    Points
    18 847
    Par défaut En remplaçant les avocats humains par l'IA, le système judiciaire chinois aurait économisé 45 Mds $ en frais
    La justice par apprentissage automatique : la Chine a créé un « procureur » doté d'une intelligence artificielle,
    capable d'inculper des personnes pour des crimes avec une précision de 97 %

    Des chercheurs chinois affirment avoir réalisé une première mondiale en mettant au point une machine capable d'inculper des personnes pour des crimes grâce à l'intelligence artificielle. Le programme a été construit et testé par le parquet populaire de Shanghai, le plus grand et le plus actif des parquets de district du pays. Elle peut déposer une accusation avec une précision de plus de 97 % à partir de la description d'une affaire criminelle présumée.

    L'équipe aurait construit la machine à partir d'un outil d'IA existant appelé System 206. Selon une certaine source, les procureurs chinois utilisaient déjà ce système pour évaluer les preuves et déterminer si un criminel présumé était ou non dangereux pour le grand public.

    Cependant, elle était assez limitée puisqu'elle ne pouvait pas participer au processus de décision concernant le dépôt des accusations et la suggestion des peines. L'IA doit être capable d'identifier et de supprimer les informations non pertinentes dans un dossier, et de traiter le langage humain dans son réseau neuronal.

    La nouvelle IA développée à Shanghai serait donc capable d'évaluer les dossiers de cette manière. En fait, la machine peut identifier et inculper les criminels pour les huit délits les plus courants du district : fraude à la carte de crédit, jeux d'argent, conduite dangereuse, agression intentionnelle, obstruction à un agent, vol, fraude et même dissidence politique.


    La nouvelle IA « procureur » a ses limites, mais les développeurs affirment qu'elle ne fera que s'améliorer au fil des mises à jour. Jusqu'à présent, elle permet de réduire la charge de travail des procureurs du bureau de district, leur donnant ainsi le temps de se concentrer sur des tâches plus complexes.

    Shi Yong, le scientifique principal de la machine qui est également le directeur du laboratoire de gestion du big data et des connaissances de l'Académie chinoise des sciences a déclaré qu'elle peut « remplacer les procureurs dans le processus de prise de décision dans une certaine mesure. »

    Bien sûr, l'idée d'un ordinateur puissant capable d'envoyer des gens en prison suscite de nombreuses inquiétudes. Un procureur anonyme a déclaré que si son taux de précision de 97 % est assez élevé, « il y aura toujours une chance d'erreur ». « Qui assumera la responsabilité lorsque cela se produira ? Le procureur, la machine ou le concepteur de l'algorithme ? », a déclaré l'avocat.

    Les partisans, en revanche, affirment que l'intelligence artificielle élimine les erreurs humaines. Le système 206, qui a fait ses débuts à Shanghai en janvier 2019, a été salué pour avoir aidé le tribunal à juger de manière impartiale. « La transcription et la présentation des preuves sont allées de pair avec le déroulement du procès. Le système 206 a réalisé une assistance complète en matière de renseignement et a examiné les preuves de manière exhaustive, jouant un rôle actif dans le jugement impartial », a déclaré Wu Haiyin, chef adjoint du département de l'information de la Haute Cour populaire de Shanghai, selon le quotidien d'État China Daily.

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cette confiance totale que la Chine place en l'IA ?

    Accepteriez-vous une décision de justice donnée par IA ?

    Voir aussi :

    La Chine dépasse les États-Unis dans la recherche sur l'IA, la lutte pour la suprématie s'intensifie alors que les deux parties sont aux prises avec des problèmes de sécurité

    Canon a installé dans ses bureaux chinois des caméras dotées d'une technologie de « reconnaissance des sourires » basée sur l'IA, qui ne laissent entrer que les employés souriants

    La Chine aurait un plan dystopique pour la « propriété intellectuelle » sur Internet, selon un rapport de Just Security

    La Chine pourrait dominer la technologie mondiale, prévient le chef des services de renseignements britanniques, l'Occident doit agir de toute urgence
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre éprouvé

    Homme Profil pro
    Retraite
    Inscrit en
    octobre 2005
    Messages
    434
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 70
    Localisation : France, Aude (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Retraite
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2005
    Messages : 434
    Points : 1 104
    Points
    1 104
    Billets dans le blog
    1
    Par défaut
    mon problème n'est pas l'IA, mais qu'en fait-on ?

    et pour répondre à l'article ... marche aux pas aux pas ... bref ont ne vas pas dans le bon sens.

  3. #3
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Chargé de projets
    Inscrit en
    décembre 2019
    Messages
    196
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 31
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chargé de projets
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2019
    Messages : 196
    Points : 793
    Points
    793
    Par défaut
    Ma foi dans l'humanité vient encore de baisser de 10 points...

  4. #4
    Membre expert Avatar de AoCannaille
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    1 230
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 1 230
    Points : 3 991
    Points
    3 991
    Par défaut
    Cela fait fait presque 10 ans que je propose ce système à ma chère et tendre qui est dans le droit et qui s'arc-boute contre ^^

    Pour moi, les différents codes sont autant de règles "simples" à implémenter dans un système expert et la jurisprudence autant d'instance de cas.

    Si utiliser un tel système pour le jugement en tant que tel est peut-être limite du point de vue moral, l'utiliser en avance de phase pour désengorger les tribunaux en pouvant dire directement : "dans votre situation, 4% des plaignants ont eu gain de cause" reste interessant. En particulier sur des litiges commerciaux ou entre particuliers... Cela réduirait directement le travail des avocats et indirectement celui des magistrats.

    Évidement, pour les sujet de grande délinquance ou criminel le sujet est tout autre...

  5. #5
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    retraité
    Inscrit en
    septembre 2014
    Messages
    475
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : retraité

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2014
    Messages : 475
    Points : 1 171
    Points
    1 171
    Par défaut
    Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
    Cela fait fait presque 10 ans que je propose ce système à ma chère et tendre qui est dans le droit et qui s'arc-boute contre ^^

    Pour moi, les différents codes sont autant de règles "simples" à implémenter dans un système expert et la jurisprudence autant d'instance de cas.

    Si utiliser un tel système pour le jugement en tant que tel est peut-être limite du point de vue moral, l'utiliser en avance de phase pour désengorger les tribunaux en pouvant dire directement : "dans votre situation, 4% des plaignants ont eu gain de cause" reste interessant. En particulier sur des litiges commerciaux ou entre particuliers... Cela réduirait directement le travail des avocats et indirectement celui des magistrats.

    Évidement, pour les sujet de grande délinquance ou criminel le sujet est tout autre...
    Ces systèmes experts en matière de Droit ne sont pas une nouveauté du tout, ce qui est nouveau c'est l'utilisation d'une IA :
    https://www.persee.fr/doc/ridc_0035-..._num_46_2_4899 (1994 - L'utilisation d'un « système expert » en droit comparé, Xavier Linant de Bellefonds).
    Mais quid des éléments de preuves à introduire dans la procédure ? Connaissant les chinois et leur grand respect des Droits de l'Homme
    (qui sont ceux qui vous permettent de vous exprimer ici sans risquer emprisonnement, tortures, et mise à mort pour vos opinions politiques,
    tant pis pour les grincheux et autres chouineurs qui osent les tenir en estime très relative), il faut craindre le pire.
    Et quand ces systèmes dérapent, qui va s'en apercevoir, et qui sera responsable ? Merci les embrouilles.
    Les asiatiques détestent perdent la face, et peuvent souvent aller aux pires extrémités et atrocités dans ce cas de figure.
    Aucun régime communiste n'a encore eu son tribunal de Nuremberg...

  6. #6
    Membre chevronné
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    655
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 655
    Points : 2 132
    Points
    2 132
    Par défaut
    Personnellement, pour tout ce qui touche ce genre d'outil, il n'y a qu'une chose que j'ai vraiment retenu de mes cours d'"IA" :

    Il s'agit d'outils d'aide à la décision, la décision final revient quand même à un humain
    Je n'ai donc aucune objection tant que ces outils sont utilisés comme ils sont censé l'être.

  7. #7
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    je suis d'accord avec certains avis postés : si ça permet d'alléger le travail des juristes en défrichant les dossiers, c'est une excellente chose (ça fait bien trop longtemps que la justice est surchargée, et donc pas assez efficace).
    particulièrement dans un monde où le nombre de procédures risque d'augmenter, à cause de sa trop grande interconnexion (cyber-harcèlement, par exemple)...

    en revanche, si ça peut se révéler être d'une aide précieuse, en aucun cas elle ne devra remplacer l'humain : seulement l'aider, et seulement dans une certaine mesure.
    une aide à l'analyse et la rédaction, oui ! mais aucune place dans un processus décisionnel.

  8. #8
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    août 2014
    Messages
    218
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Isère (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2014
    Messages : 218
    Points : 493
    Points
    493
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jules34 Voir le message
    Ma foi dans l'humanité vient encore de baisser de 10 points...

    Il n'y a que chez les incorrigibles optimistes qu'elle peut encore baisser.
    Beaucoup trop d'hommes viennent au monde : l'Etat a été inventé pour ceux qui sont superflus. (Friedrich Nietzsche)

  9. #9
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    août 2014
    Messages
    218
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Isère (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2014
    Messages : 218
    Points : 493
    Points
    493
    Par défaut
    Citation Envoyé par TotoParis Voir le message
    Mais quid des éléments de preuves à introduire dans la procédure ? Connaissant les chinois et leur grand respect des Droits de l'Homme .
    Il n'y pas vraiment de rapport direct entre recevabilité de la preuve et droits de l’homme.

    Les systèmes juridiques occidentaux (dont on peut dire qu'ils respectent globalement les DH - on peut bien sur discuter sur les détails) ont des conditions de recevabilité de preuve très différents. (par exemple en droit pénal français il n'existe explicitement pas de règle précise sur la recevabilité de la preuve - cf. CPP 427 - alors que les systèmes basés sur le droit anglais et dérivés ont le plus souvent un "code de la preuve").
    Beaucoup trop d'hommes viennent au monde : l'Etat a été inventé pour ceux qui sont superflus. (Friedrich Nietzsche)

  10. #10
    Membre à l'essai
    Homme Profil pro
    Webdesigner
    Inscrit en
    avril 2020
    Messages
    7
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Isère (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Webdesigner
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : avril 2020
    Messages : 7
    Points : 16
    Points
    16
    Par défaut …Les 3% manquants sont les dirigeants Chinois…
    Les 3% manquants sont les dirigeants Chinois…

  11. #11
    Membre à l'essai
    Homme Profil pro
    Assistant aux utilisateurs
    Inscrit en
    avril 2016
    Messages
    6
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Val de Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Assistant aux utilisateurs
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : avril 2016
    Messages : 6
    Points : 19
    Points
    19
    Par défaut Confiance où es-tu ?
    Amusant le terme "de manière impartiale" et "même dissidence politique".

    Au moment où la Chine restreint de plus en plus les droits de ses citoyens et leur imposent même le comportement à avoir exemple vis à vis des jeux, ...
    il est certains vu l'ampleur de sa population que la justice va avoir du travail à n'en plus finir et que des robots doté d'IA permettrait d'éviter d'avoir à faire à des juges qui pourraient prendre le risque d'être déviant de la doctrine étatique, il y a peut-être aussi des dissidents qui se cachent derrière certains juges.

    Le secrétaire général du parti M. Xi Jinping avec son Comité permanent et le Bureau politique du parti ne supportent pas le moindre écart et la confiance dans ce type de structure étatique n'est pas chose courante. Tout le monde surveille tout le monde.

    Surprenant que certains politiques français, vu leurs doctrines, n'ai pas songé faire la suggestion d'utiliser des robots.

  12. #12
    Membre éclairé

    Inscrit en
    novembre 2008
    Messages
    390
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : novembre 2008
    Messages : 390
    Points : 736
    Points
    736
    Par défaut
    Citation Envoyé par walfrat Voir le message
    Personnellement, pour tout ce qui touche ce genre d'outil, il n'y a qu'une chose que j'ai vraiment retenu de mes cours d'"IA" :
    Je n'ai donc aucune objection tant que ces outils sont utilisés comme ils sont censé l'être.
    Ahahahaha... Ca doit faire un moment que tu as suivi ces cours...
    En finance, c'est l'IA qui prend la décision. Tout simplement parce que le retard dans ce domaine fait perdre des milliards et qu'une IA décide beaucoup plus vite qu'un humain.
    Pareil pour la voiture autonome. Quand on lance le pilote automatique, c'est l'IA qui décide. On peut encore intervenir mais pour combien de temps.
    Dans l'armement, on prend également tout droit vers une prise de décision autonome des engins de guerre.

    L'IA est arrivé à un niveau de maturité qui fait qu'elle commence concrètement à en prendre, des décisions. Et ça ne va pas s'améliorer avec le temps.

    Remarque que si l'algo est bien fait, la justice sera peut-être moins dépendante de la horde d'avocat que l'accusé est capable de produire qu'elle ne l'est actuellement... Comment ça, je divague...

  13. #13
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    février 2014
    Messages
    80
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Haute Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : février 2014
    Messages : 80
    Points : 191
    Points
    191
    Par défaut
    Le problème avec l'IA type deep learning, c'est que, contrairement aux systèmes experts, elle ne sait pas expliquer sa décision.
    La vérifier serait donc tellement compliqué qu'à partir d'un certain taux de réussite ce ne sera plus fait. ça s'appellera des dommages collatéraux...

  14. #14
    Membre averti Avatar de pierre.E
    Homme Profil pro
    Développeur en systèmes embarqués
    Inscrit en
    janvier 2016
    Messages
    175
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur en systèmes embarqués
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2016
    Messages : 175
    Points : 441
    Points
    441
    Par défaut
    la justice française a une precision de 3%

  15. #15
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    7 038
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 7 038
    Points : 170 216
    Points
    170 216
    Par défaut En remplaçant les avocats humains par l'IA, le système judiciaire chinois aurait économisé 45 Mds $ en frais
    En remplaçant les avocats humains par l'IA, le système judiciaire chinois aurait économisé 45 Mds $ en frais entre 2019 et 2021,
    soit la moitié du total des honoraires des avocats en Chine en 2021

    La Chine s'emploie à mettre en place un système de « tribunaux intelligents » depuis au moins 2016 en intégrant l'intelligence artificielle (IA) dans son système judiciaire. Le nouveau système exige que les juges consultent l'IA sur chaque cas, et s'ils rejettent la recommandation de l'IA, ils doivent fournir une explication écrite. Un professeur de droit chinois met en garde : « Nous devons être attentifs à l'érosion du pouvoir judiciaire par les entreprises technologiques »

    L'intelligence artificielle a été utilisée dans tous les coins du système judiciaire chinois et joue un rôle dans chaque verdict, selon la Cour populaire suprême de Pékin.

    « Le SoS (System of System) du tribunal intelligent se connecte désormais au bureau de chaque juge en activité à travers le pays », a déclaré Xu Jianfeng, directeur du centre d'information de la Cour suprême dans un rapport publié dans Strategic Study of CAE, un journal officiel dirigé par l'Académie chinoise d'ingénierie.

    Le système, alimenté par la technologie d'apprentissage automatique, filtre automatiquement les affaires judiciaires pour les références, recommande des lois et des règlements, rédige des documents juridiques et modifie les erreurs humaines perçues, le cas échéant, dans un verdict.

    Le rapport du journal indique que l'IA a réduit la charge de travail moyenne d'un juge de plus d'un tiers et a fait gagner aux citoyens chinois 1,7 milliard d'heures de travail de 2019 à 2021. Il a également déclaré que la société avait économisé plus de 300 milliards de yuans (43,86 milliards d'euros) au cours de la même période, soit environ la moitié du total des honoraires des avocats en Chine l'année dernière.

    En tant que projet d'ingénierie sans précédent, « l'application à grande échelle du système judiciaire intelligent a apporté une contribution significative à l'avancement judiciaire de la civilisation humaine », ont déclaré Xu et ses collègues.

    L'IA n'a pas toujours été la bienvenue dans un tribunal, selon certains juges

    Lors de ses débuts il y a six ans, le système judiciaire intelligent servait simplement de base de données. Mais ces dernières années, il a été davantage utilisé dans le processus décisionnel.

    Comme l'exige la Cour suprême, un juge doit consulter l'IA sur chaque affaire. Si le juge rejette la recommandation de l'IA, il lui est exigé de fournir une explication écrite pour les besoins d'enregistrements et l'audit.

    Les critiques estiment que cette exigence va pousser les juges à adhérer à la recommandation de l'IA pour éviter d'avoir à contester le système, même si l'intelligence artificielle peut sélectionner des documents de référence ou une loi moins appropriés pour l'affaire.

    « Il est trop tôt pour vendre le système judiciaire intelligent comme une panacée », a déclaré Sun Yubao, juge au Tribunal populaire de la zone de développement économique et technologique de Yangzhou dans la province du Jiangsu, dans un article publié ce mois-ci dans la revue en langue chinoise Legality Vision. « Nous devons réduire les attentes élevées du public vis-à-vis de l'intelligence artificielle et défendre le rôle d'un juge. L'IA ne peut pas tout faire », a-t-il écrit.

    Mais pour la Cour suprême, l'IA assure l'état de droit dans une grande partie de la Chine, où il existe des différences importantes en matière de développement régional, de gouvernance et de revenus.

    Avant 2016, chaque tribunal local construisait et maintenait son propre système d'information. Les juges ont rarement partagé leurs affaires avec d'autres tribunaux ou avec Pékin. Le système judiciaire intelligent national a obligé chaque tribunal local à convertir ses documents dans un format numérique uniforme et à connecter sa base de données à un « cerveau » central à Pékin.

    Selon le rapport de la Cour suprême, l'IA lit, analyse et apprend chaque jour près de 100 000 cas à travers le pays tout en gardant un œil sur l'évolution de chaque cas pour détecter tout indice de faute professionnelle ou de corruption.

    Trop de pouvoir dans la main des entreprises technologiques chinoises et des personnes qui ont développé le code

    L'influence de l'IA s'est étendue bien au-delà de la salle d'audience, a déclaré l'équipe de Xu. De nouveaux portails d'information ont donné au système judiciaire intelligent un accès direct à l'énorme base de données gérée par la police, les procureurs et certains organismes gouvernementaux.

    L'exécution des verdicts a longtemps été un problème pour les tribunaux chinois qui ont été jugés manquant de personnel. L'IA du tribunal y répond en trouvant et en saisissant les biens d'un condamné presque instantanément et en les mettant aux enchères en ligne.

    Sa portée électronique permet au tribunal intelligent de travailler avec le puissant « système de crédit social » chinois pour interdire à une personne refusant de payer une dette d'utiliser un avion, un train à grande vitesse, des hôtels ou d'autres services sociaux.

    Zhang Linghan, professeur de droit à l'Université chinoise des sciences politiques et du droit à Pékin, a averti que l'essor rapide de l'IA pourrait créer un monde où les humains seraient gouvernés par des machines.

    La réforme de l'IA en Chine vise à réduire la discrétion judiciaire, ou le pouvoir d'un juge humain de prendre une décision en fonction de son évaluation, de son expérience et de sa formation individuelles, selon Zhang.

    Cela pourrait améliorer l'efficacité et l'équité dans une certaine mesure, mais « les humains perdront progressivement leur libre arbitre avec une dépendance croissante à la technologie », a-t-elle déclaré dimanche dans un article publié dans la revue nationale à comité de lecture Law and Social Development.

    Le système judiciaire intelligent, construit avec la profonde implication des géants chinois de la technologie, déposerait également trop de pouvoir entre les mains de quelques experts techniques qui ont écrit le code, développé des algorithmes ou supervisé la base de données.

    « Nous devons être attentifs à l'érosion du pouvoir judiciaire par les entreprises technologiques », a-t-elle ajouté.

    La police chinoise a utilisé l'IA pour accélérer les enquêtes criminelles, selon les médias d'État.

    Un procureur de l'IA a commencé à inculper des suspects d'infractions pénales dans certaines grandes villes comme Shanghai, selon des chercheurs impliqués dans le projet.

    Zero Trust, une IA anti-corruption conçue par l'Académie chinoise des sciences pour surveiller les relations sociales des employés du gouvernement, a été déployée dans certaines villes, déclenchant une forte résistance de la part des autorités locales.

    L'intelligence artificielle est la priorité absolue de la Chine

    L'intelligence artificielle est l'une des sept technologies que la Chine a priorisées dans le cadre de son plan quinquennal. Les autres technologies comprennent l'information quantique, la science du cerveau, les semi-conducteurs, la recherche génétique et la biotechnologie, la médecine clinique et la santé, l'espace lointain, la haute mer et l'exploration polaire.

    La Chine progresse rapidement pour dépasser les États-Unis en tant que leader mondial de la technologie de l'IA.

    Comme indiqué précédemment par des revues spécialisées, l'activité principale de l'IA en Chine devrait augmenter à un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 24,8 %, passant de 199,8 milliards de yuans (29,21 milliards d'euros) en 2021 à plus de 600 milliards de yuans (87,72 milliards d'euros) en 2026. .

    Il est récemment apparu que la Chine pouvait même évaluer la loyauté des membres du Parti communiste en utilisant l'IA pour lire leurs expressions faciales et leurs ondes cérébrales.

    Nom : drone.png
Affichages : 16330
Taille : 275,3 Ko

    La Chine applique l'IA à des fins militaires

    Outre le système judiciaire et d'autres domaines de gouvernance, la politique chinoise en matière d'IA a également un aspect militaire.

    En mars, une équipe de chercheurs chinois dirigée par le professeur Le Jialing, conseiller de l'armée chinoise sur la technologie des armes hypersoniques, a affirmé avoir développé une IA capable de concevoir des armes hypersoniques de manière autonome.

    Il y a aussi beaucoup de recherches en Chine pour intégrer l'IA dans les systèmes de combat. Par exemple, en juin, des chercheurs militaires chinois ont affirmé avoir développé une technologie d'IA pour un système de défense aérienne contre les véhicules hypersoniques (HGV).

    Ce nouveau système de défense aérienne alimenté par l'IA peut prédire la trajectoire de destruction potentielle d'un véhicule de glisse hypersonique (HGV) et lancer une contre-attaque avec un temps d'avance de trois minutes.

    Si c'est vrai, cela devrait être une grande préoccupation pour les États-Unis, car la Chine possède déjà des armes hypersoniques opérationnelles. En revanche, les États-Unis n'en ont pas encore ; il faut dire que l'armée de l'air américaine a pour objectif de disposer de missiles hypersoniques à compter de 2024. L'US Navy a également confirmé son intention de doter plusieurs de ses destroyers et de ses sous-marins de missiles hypersoniques d'ici à 2028. Toutefois, ce mardi 17 mai 2022, l'armée de l'air américaine a annoncé avoir effectué un tir d'essai réussi d'un missile hypersonique depuis une forteresse volante B-52. Le missile a été lancé au travers du système ARRW (Air-launched Rapid Response Weapon), un système mis au point par Lockheed Martin, la première entreprise américaine et mondiale de défense et de sécurité.

    Pourtant, avant même que les États-Unis ne disposent de missiles hypersoniques opérationnels, l'armée chinoise s'appuie sur l'IA pour pouvoir contrer ces armes.

    La Chine s'efforce également d'intégrer l'IA dans la guerre aérienne en tirant parti de son industrie en plein essor des drones.

    En janvier, des chercheurs du Centre de recherche et de développement en aérodynamique de Chine à Mianyang, dans la province du Sichuan, ont affirmé avoir développé un système basé sur l'IA qui peut entraîner des drones de combat sans pilote face à des avions de combat habités des milliers de fois plus rapidement que la technologie américaine comparable.

    Alors que l'année dernière, l'armée de l'air chinoise du PLA Central Theatre Command a simulé un combat aérien au cours duquel un pilote très expérimenté a été renversé par un avion doté de l'IA.

    Selon des experts, la Chine dépasse les États-Unis en matière d'intégration de l'IA dans l'armée, en particulier l'armée de l'air, et les responsables du gouvernement américain sont préoccupés par cette évolution. « Près de 30 % des contrats militaires chinois concernent l'IA et les drones. Cependant, leur objectif actuel reste la surveillance », a noté l''analyste de la défense Girish Linganna.

    Source : Strategic Study of CAE

    Et vous ?

    Que pensez-vous d'un système de « tribunaux intelligents » dans l'absolu ?
    Que pensez-vous de l'exigence pour un juge d'écrire pourquoi il refuse de suivre les recommandations de l'IA ?
    Partagez-vous l'avis des critiques qui pensent que cette exigence pourrait pousser les juges à suivre les recommandations de l'IA même s'ils ne sont pas d'accord de peur d'avoir à contester le système ?
    Que pensez-vous des propos du professeur qui y voit une érosion du pouvoir judiciaire ?
    Voyez-vous des dérives potentiels à cette orientation des tribunaux intelligents ?
    Trop de pouvoir dans la main des entreprises technologiques chinoises et des personnes qui ont développé le code ?

    Voir aussi :

    La Chine dépasse les États-Unis dans la recherche sur l'IA, la lutte pour la suprématie s'intensifie alors que les deux parties sont aux prises avec des problèmes de sécurité
    Canon a installé dans ses bureaux chinois des caméras dotées d'une technologie de « reconnaissance des sourires » basée sur l'IA, qui ne laissent entrer que les employés souriants
    La Chine aurait un plan dystopique pour la « propriété intellectuelle » sur Internet, selon un rapport de Just Security
    La Chine pourrait dominer la technologie mondiale, prévient le chef des services de renseignements britanniques, l'Occident doit agir de toute urgence
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  16. #16
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    mars 2015
    Messages
    249
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : mars 2015
    Messages : 249
    Points : 926
    Points
    926
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Que pensez-vous d'un système de « tribunaux intelligents » dans l'absolu ?
    Je suis pour le concept de tribunal intelligent mais je ne suis pas sur que j'ai la même définition de la chose que la Chine.
    Que pensez-vous de l'exigence pour un juge d'écrire pourquoi il refuse de suivre les recommandations de l'IA ?
    Dans ma prime jeunesse je jouais à League Of Legends qui avait mis au point une forme de tribunal collectif, ce qui paraissait une bonne idée.
    A un moment ils se sont rendu compte que l'immense majorité "condamnaient" systématiquement, souvent tellement vite qu'ils ne pouvaient pas consulter le cas.

    Voila vers quoi ils tendent : des juges "boites à cliques" parce que cliquer prend moins d'une seconde et que lire, analyser, contester prend des heures.
    C'est d'autant plus efficace qu'après X années d'expérience le système sera évaluer avec une pertinence de 99.99% (d'ailleurs le bougre qui a contesté est le coupable d'un dossier ouvert dans la minute et condamné une minute plus tard)
    Les Chinois se retrouvent alors plus catholiques que le pape, de peur d'être condamné à la place d'un homologue.
    Et voilà comment on crée une belle utopie (qui me rappelle les marteaux de vulcain de Philip K Dick qui dépeint un monde gouverner par une IA)

    Trop de pouvoir dans la main des entreprises technologiques chinoises et des personnes qui ont développé le code ?
    Trop de pouvoir, jusqu'à ce que la créature se retourne contre Frankenstein qui se retrouve victime de sa création.

  17. #17
    Membre à l'essai
    Profil pro
    Inscrit en
    novembre 2006
    Messages
    9
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2006
    Messages : 9
    Points : 12
    Points
    12
    Par défaut
    Le doc avait donc raison, ils ont bien remplacé les avocats par des ordinateurs

  18. #18
    Expert éminent sénior Avatar de Artemus24
    Homme Profil pro
    Agent secret au service du président Ulysses S. Grant !
    Inscrit en
    février 2011
    Messages
    5 527
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Agent secret au service du président Ulysses S. Grant !
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : février 2011
    Messages : 5 527
    Points : 16 523
    Points
    16 523
    Par défaut
    Salut à tous.

    C'est un abus de langage de tout nommer IA car la plupart du temps, ce ne sont que des automates.
    Et à l'inverse des IA, on sait ce que font les automates puisqu'ils ont été programmés par des humains.

    Cela me fait penser aux machines à sous où celles-ci sont programmées pour la rentabilité des casinos.
    A partir du moment où vous êtes justiciable, vous entrez dans la mécanique de la justice aveugle.
    Il n'y aura jamais d'innocents, mais soit des coupables ou soit des personnes à surveiller.

    Je vous rappelle que l'emblème de la justice est une balance mais aussi qu'elle a les yeux bandés.

    Cordialement.
    Artemus24.
    @+
    Si vous êtes de mon aide, vous pouvez cliquer sur .
    Mon site : http://www.jcz.fr

  19. #19
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    1 336
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 1 336
    Points : 5 077
    Points
    5 077
    Par défaut
    Peut être dans certain cas il y a des abus quand par exemple certaines startup peu scrupuleuses vendent de la prétendument IA alors qu'en vrai leur offre c'est de simples algos ou encore plus ridicule parfois juste des services faits pas des travailleurs humains basés offshore pour un moindre cout.

    Ici dans ce cas précis c'est basé vraiment sur du Machine Learning et c'est bien de l'IA.
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  20. #20
    Membre régulier Avatar de selmanjo
    Homme Profil pro
    Apprentis en programmation orienté objet
    Inscrit en
    janvier 2020
    Messages
    41
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Apprentis en programmation orienté objet
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2020
    Messages : 41
    Points : 75
    Points
    75
    Par défaut Réalité
    De mon point de vue strict,
    Avant l' IA était dans les sciences fictions puis mon imagination et depuis quelques temps dans la réalité. Utiliser l'IA dans l'absolu paraît être une bonne chose mais le temps de traitement des cas judiciaires doit être modéré.

    J'utiliserai bien l'ia pour m'aider à comprendre un problème complexe ou très difficilement faisable( pour moi ) mais pas pour des choses facilement réalisable par des Hommes.

    Je suis contre un mauvais usage de cet outil 🔧 fantastique même dans les casier judiciaire.


Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 03/12/2020, 13h10
  2. Réponses: 1
    Dernier message: 19/03/2020, 17h06
  3. Réponses: 1
    Dernier message: 07/04/2019, 15h00
  4. Réponses: 2
    Dernier message: 01/04/2019, 15h37

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo