Seagate a dévoilé le tout premier disque dur (HDD) qui utilise à la fois le protocole NVMe (Non-Volatile Memory Express),
et une interface PCIe

Lors du sommet mondial de l'OCP cette semaine, Seagate a dévoilé le tout premier disque dur (HDD) qui utilise à la fois le protocole NVMe (Non-Volatile Memory Express) et une interface PCIe. Le disque dur de démonstration est basé sur un contrôleur propriétaire qui fonctionne avec tous les principaux protocoles (SAS, SATA et NVMe), sans nécessiter de passerelle. Elle illustre et confirme la viabilité du protocole NVMesur les disques durs. La mise en œuvre fournit un support intégré du protocole NVMe au sein même du contrôleur du disque dur et ne nécessite aucun pont. L'objectif selon Seagate est d'ouvrir la voie à une interface NVMe consolidée et transparente pour les disques durs et les disques SSD.

Le disque dur NVMe a été présenté au sommet du projet Open Compute dans un boîtier JBOD personnalisé, avec douze disques de 3,5 pouces reliés par une interface PCIe. Bien que la capacité du disque ne soit pas confirmée, Seagate a utilisé des images de l'Exos X18 pour la présentation, qui a une capacité maximale de 18 To. Dans le cadre de cette démonstration, Seagate s'est associé aux leaders de l'industrie et a développé un boîtier JBOD 2U à 12 baies comprenant un commutateur PCIe qui fournit l'interconnexion de la structure pour les disques durs connectés. L'utilisation de NVMe permet aux disques durs de tirer pleinement parti de cette interface riche en fonctionnalités et de cette architecture de stockage simplifiée.

Nom : DDb.png
Affichages : 50923
Taille : 182,2 Ko

Créé en 2019, l'Experience Center du sommet mondial de l'OCP est un espace dédié à la communauté Hardware pour présenter ses conceptions matérielles, ses architectures et ses solutions logicielles sur des plateformes matérielles reconnues par l'OCP. Il offre de nouveaux moyens aux membres de l'OCP de présenter les meilleures démonstrations de produits de leur catalogue. L'initiative a été lancée lors des sommets mondial et régional (européen) de l'OCP l'année dernière, et elles ont été parmi les attractions les plus populaires. Non seulement les partenaires ont l'occasion de présenter leurs offres de produits OCP Accepted et OCP Inspired, mais ils ont également la possibilité de recevoir des commentaires des participants au sommet.

L'OCP, avec un large soutien de l'industrie, continue à faire évoluer et à spécifier les caractéristiques techniques des disques durs NVMe par le biais de ses réunions NVMe HDD Workstream, dans le but de permettre et d'encourager une large adoption de l'industrie au fil du temps. Ce travail fournit une plateforme de lancement pour les disques durs NVMe dans des architectures telles que NVMe-oF (over Fabrics) pour une traduction transparente des protocoles. Il permet également de prendre en charge les derniers outils open source, notamment Kubernetes, qui fournit un service de conteneurs entièrement géré pour un déploiement flexible des applications. Voici, ci-dessous, les avantages du disque dur PCIe NVMe presentés lors du sommet mondial de l'OCP :

  • réduction du nombre de composants ;
  • API de gestion commune via Redfish ;
  • connecteurs haut volume (SAS et SATA) ;
  • support natif des disques durs multi-actionneurs ;
  • pile simplifiée éliminant les pilotes propriétaires SAS/SATA.

Pourquoi Western Digital mise sur OptiNAND, une nouvelle architecture de disque dur dotée d'une mémoire flash alors que NVMe passe pour être la pierre angulaire des nouvelles architectures de stockage et du déploiement de fonctionnalités pour certaines spécialistes. Les disques durs PCIe NVMe prennent en charge les supports rotatifs et garantissent que les disques durs auront la capacité de supporter les dernières architectures et initiatives du secteur. Les disques durs NVMe auront accès à une large gamme d'API et d'outils de gestion de stockage open source en utilisant Redfish, qui fournit des API de gestion simples et sécurisées pour les solutions de stockage désagrégées.

Alors que les disques durs actuels sont loin d'être assez rapides pour utiliser pleinement les dernières normes PCIe, les progrès techniques pourraient signifier que les interfaces SATA et SAS ne seront plus suffisantes à l'avenir. Western Digital, premier fabricant de disques durs, devant Seagate utilise au niveau de ses têtes de lecteur/écriture un dispositif ePMR (energy-assisted Perpendicular Magnetic Recording) qui permet de repousser la finesse des enregistrements sur la surface magnétique des plateaux. Il intègre également une partie électronique appelée OptiNAND sert à étendre la capacité physique.

Source : Seagate

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Pensez-vous que l'avenir des DD se trouve dans la technologie ?

Voir aussi :

Un disque optique 5D pourrait stocker 500 To pendant des milliards d'années, grâce à une méthode d'écriture laser rapide et économe en énergie

Des nouveaux disques SSD, avec une protection contre les ransomwares et le vol de données, seraient disponibles pour un public plus large cette année

Seagate annonce Mach.2, une technologie de disque dur à double actionneur développée en collaboration avec Microsoft, Exos 2X14 est le premier DD à intégrer la technologie

Feuille de route de Seagate : cap vers les HDD de 120 To, tandis que ceux de 100 To seront disponibles en 2030