Microsoft réalise un chiffre d'affaires de 45 milliards de dollars au premier trimestre de son année fiscale 2022,
boosté par sa division cloud et ses 20,7 milliards de dollars de chiffre d'affaires

Après une année déjà marquée par une forte hausse de ses activités ainsi que ses bénéfices, Microsoft continue dans la même lancée au premier trimestre de son année fiscale 2022. Pour mémoire, contrairement aux années civiles qui commencent le 1er janvier, l'année fiscale d'une organisation peut commencer un autre mois. Microsoft a publié des résultats à nouveau supérieurs aux attentes des analystes, boostés par le cloud, avec un chiffre d'affaires de 45 milliards de dollars, en hausse de 22 % par rapport à la même période de l'année dernière, un résultat opérationnel de 20,2 milliards (en hausse annuelle de 27 %) et un résultat net de 20,5 milliards (en hausse annuelle de 48 %).

Microsoft Corp. a annoncé les résultats suivants pour le trimestre clos le 30 septembre 2021, par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent  :
  • le chiffre d'affaires s'est élevé à 45,3 milliards de dollars et a augmenté de 22 % ;
  • le bénéfice d'exploitation s'est élevé à 20,2 milliards de dollars et a augmenté de 27 % ;
  • le bénéfice net était de 20,5 milliards de dollars GAAP et de 17,2 milliards de dollars non-GAAP, et a augmenté de 48 % et 24 %, respectivement ;
  • le bénéfice dilué par action était de 2,71 $ GAAP et de 2,27 $ non-GAAP, et a augmenté de 49 % et 25 %, respectivement ;
  • les résultats selon les PCGR incluent un avantage fiscal net de 3,3 milliards de dollars.

Microsoft a déclaré un bénéfice fiscal de 20,5 milliards de dollars au premier trimestre, soit 2,71 dollars par action, contre 1,82 dollar par action il y a un an et dépassant son record de bénéfices trimestriels (établi au cours de la période précédente) de plus de 4 milliards de dollars. Microsoft a noté qu'environ 3,3 milliards de dollars de ses bénéfices étaient dus à un avantage fiscal ponctuel lié au transfert de produits immatériels, mais a déclaré que les bénéfices sans cet avantage auraient été de 2,27 $ par action, toujours largement supérieurs aux attentes.

Le chiffre d'affaires est passé de 37,15 milliards de dollars à 45,3 milliards de dollars, alors que les ventes dans le cloud ont bondi de près de 4 milliards de dollars par rapport à la même période il y a un an et que les revenus des ordinateurs personnels ont largement dépassé les attentes malgré un ralentissement signalé des livraisons de PC. Les analystes avaient prévu en moyenne un bénéfice de 2,08 $ par action sur un chiffre d'affaires de 44 milliards de dollars, selon FactSet.

« La technologie numérique est une force déflationniste dans une économie inflationniste. Les entreprises, petites et grandes, peuvent améliorer la productivité et l'accessibilité de leurs produits et services en renforçant l'intensité technologique », a déclaré Satya Nadella, président-directeur général de Microsoft. « Le cloud Microsoft fournit les plateformes et les outils de bout en bout dont les organisations ont besoin pour traverser cette période de transition et de changement. »

«  Nous avons enregistré un bon début d'exercice avec notre cloud Microsoft générant 20,7 milliards de dollars de revenus pour le trimestre, en hausse de 36 % par rapport à l'année précédente », a déclaré Amy Hood, vice-présidente exécutive et directrice financière de Microsoft.

Nom : microsoft.png
Affichages : 751
Taille : 101,7 Ko

Le cloud comme moteur principal de la croissance

Le cloud a été le principal moteur de croissance de Microsoft, comme c'est régulièrement le cas depuis que Nadella a repris l'entreprise à Steve Ballmer. Le segment « Intelligent Cloud » de la société, qui comprend Azure ainsi que les ventes de serveurs sur site et d'autres éléments, a augmenté pour atteindre 16,96 milliards de dollars, contre 12,99 milliards il y a un an, alors que les analystes attendaient en moyenne 16,57 milliards de dollars, selon FactSet.

Microsoft a déclaré que les revenus d'Azure avaient augmenté de 50 % par rapport à la même période il y a un an. Les analystes s'attendaient en moyenne à une croissance de 49 % pour Azure, bien que la question de savoir combien de temps il peut supporter ce type de chiffres de croissance reste un point de discorde pour de nombreux analystes. La société ne détaille pas le chiffre d'affaires ou les bénéfices totaux d'Azure, même si ses principaux concurrents dans le cloud computing (Amazon Web Services et Google Cloud) fournissent ces chiffres aux investisseurs. Le taux de croissance d'Azure est donc la meilleure mesure directe de la concurrence avec des concurrents tels qu'AWS et Google Cloud.

Les contrats pour les services cloud fournis par Microsoft, AWS et Google Cloud ont augmenté depuis l'année dernière lorsque la pandémie de COVID-19 a fermé les bureaux et les écoles, poussant plus d'activité en ligne.

Microsoft a semblé résister au défi croissant de Google Cloud. Google Cloud a déclaré mardi que ses revenus avaient bondi de 45% à 4,99 milliards de dollars, mais n'ont pas atteint les estimations de 5,2 milliards de dollars.

Amy Hood, vice-président exécutif et directeur financier de Microsoft, a déclaré que la société s'attendait également à une « croissance étendue » de l'unité Azure au cours du deuxième trimestre de l'année fiscale 2022.

Les revenus des autres unités commerciales de l'entreprise qui hébergent les logiciels Windows, le service de messagerie Teams et la plateforme de réseautage social professionnel LinkedIn ont également dépassé les attentes des analystes.

L'impact de la chaîne d'approvisionnement sur le marché des PC

Les problèmes de chaîne d'approvisionnement affectant une grande partie de l'industrie technologique mondiale ont eu des conséquences mitigées pour Microsoft.

L'activité informatique traditionnelle de Microsoft a atteint un chiffre d'affaires de 13,3 milliards de dollars, contre 11,85 milliards il y a un an, malgré un ralentissement signalé des ventes de PC. Microsoft a présenté Windows 11 cette année et lancé le nouveau système d'exploitation plus tôt ce mois-ci, et compte également les ventes de sa nouvelle Xbox Series X dans le segment « Plus d'informatique personnelle », dont les analystes attendaient en moyenne des ventes de 12,68 milliards de dollars, selon FactSet.

Hood a déclaré que la société était en mesure de faire des performances sur le marché des PC en raison de sa force dans la vente de licences pour Windows destinées aux entreprises, où elle obtient plus de revenus par licence et a une meilleure part de marché.

La division des logiciels cloud de Microsoft a atteint un chiffre d'affaires de 15,04 milliards de dollars contre 12,32 milliards de dollars il y a un an, dépassant les estimations des analystes à 14,7 milliards de dollars, alors que la société trace la plus forte augmentation de prix pour son logiciel Office signature depuis la transition du logiciel d'entreprise vers le cloud il y a des années. Microsoft prévoit d'augmenter les prix de plus de 10 % sur de nombreux services Office 365 à partir de mars et pourrait déjà augmenter les prix d'autres offres, selon les analystes d'UBS qui ont déclaré avoir constaté d'autres augmentations lors de discussions avec des clients Microsoft.

Hood a déclaré que Microsoft a continué d'augmenter ses marges de cloud computing malgré des coûts de construction de centres de données plus élevés, car il continue d'ajouter des services plus rentables à ces centres de données. Hood a également déclaré que la société était en mesure de vendre plus de consoles de jeu Xbox S et X que prévu au premier trimestre (les ventes de consoles de jeu et d'accessoires ont augmenté de 166 %, la société continuant de voir une forte demande de nouveaux modèles après que la pandémie a forcé des millions de personnes à chercher du divertissement à la maison).

Mais Microsoft et ses concurrents n'ont pas été en mesure de répondre à la demande en raison de la crise mondiale des puces. Hood a déclaré que la société s'attend à ce que la demande de Xbox continue de dépasser l'offre au deuxième trimestre de la société, qui inclut Noël. Elle a également déclaré que les ventes des ordinateurs Surface de la société, qui ont diminué de 17 % au premier trimestre fiscal, devraient continuer de baisser au deuxième trimestre, les pénuries de la chaîne d'approvisionnement touchant les articles haut de gamme de la gamme.

Les prévisions de Microsoft pour le deuxième trimestre de son année fiscale 2022

Lors d'une conférence téléphonique mardi après-midi, la directrice financière de Microsoft, Amy Hood, prévoyait un chiffre d'affaires de 50,15 à 51,05 milliards de dollars pour le deuxième trimestre, alors que les analystes tablaient en moyenne sur 48,97 milliards de dollars, selon FactSet. Hood a déclaré qu'elle s'attend à des ventes de 18,1 à 18,35 milliards de dollars dans le segment « Intelligent Cloud » ; 15,7 milliards de dollars à 15,95 milliards de dollars en « Productivité et solutions d'affaires » ; et 16,35 milliards de dollars à 16,75 milliards de dollars en « plus d'informatique personnelle », qui ont tous dépassé la projection moyenne des analystes pour les segments.

Le segment des PC a connu la plus grosse différence dans les prévisions, dépassant l'estimation moyenne des analystes de 15,38 milliards de dollars par près de 1 milliard de dollars au bas de la fourchette. Hood a admis qu'il y avait des inquiétudes quant à une chaîne d'approvisionnement brouillée nuisant à l'offre d'ordinateurs pendant les vacances, mais a déclaré que la demande des entreprises donne confiance aux dirigeants de Microsoft quant à la croissance des ventes à la fin de l'année civile.

« Je pense que le deuxième trimestre sera également un trimestre de forte demande qui est limité par l'offre, mais même avec cela, c'est un marché en croissance », a déclaré Hood. « En particulier, au premier et au deuxième trimestre, nous constatons une forte demande dans le segment commercial. »

Hood a noté que les prévisions n'incluent aucune contribution de Nuance Communications Inc. que Microsoft a accepté d'acquérir pour près de 20 milliards de dollars, un accord qui devait être conclu avant la fin de l'année civile. Hood a déclaré mardi que « nous prévoyons maintenant de clôturer cette acquisition d'ici la fin du deuxième trimestre ou au début du troisième trimestre », suggérant que la clôture pourrait avoir lieu au début de l'année prochaine.

Source : Microsoft