IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueuse Actualités

    Femme Profil pro
    Rédacteur Web
    Inscrit en
    mars 2020
    Messages
    359
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur Web

    Informations forums :
    Inscription : mars 2020
    Messages : 359
    Points : 5 626
    Points
    5 626
    Par défaut Les personnes dépendantes au bitcoin et au négoce de cryptomonnaies disposent désormais d'une cure.
    Les personnes dépendantes au bitcoin et au négoce de cryptomonnaies disposent désormais d'une cure de désintoxication au Castle Craig
    un hôpital qui se consacre à l'addiction aux cryptomonnaies

    À mesure que l'intérêt pour les cryptomonnaies et les applications de négoce s'est développé (intensifié par les confinements et l'isolement stimulés par la pandémie COVID-19) des histoires des négociants qui ont perdu des millions de dollars et qui luttent contre la dépendance aux cryptomonnaies est de plus en plus croissant. Cette nouvelle dépendance aux cryptomonnaies est selon les psychologues une nouvelle tournure du vieux problème de la dépendance aux jeux d'argent qui est depuis longtemps lié à l'investissement. Après la toxicomanie et l'alcoolisme, un centre de soins écossais se penche sur l'addiction aux cryptomonnaies, le Castle Craig Hospital, a mis en place une cure de désintoxication pour accros aux transactions en monnaies virtuelles, comme le Bitcoin. La dépendance à ces monnaies virtuelles y est soignée au même titre que l'addiction au jeu.

    Nom : Screenshot_2021-10-13 Inside ‘world's first Bitcoin rehab clinic’ where traders have lost MILLIO.png
Affichages : 1321
Taille : 744,8 Ko

    Le Castle Craig d'Édimbourg se présente comme le premier centre de traitement de la dépendance aux cryptomonnaies. Fondée en 1988 en tant que centre de réadaptation pour toutes sortes de dépendances, la clinique a depuis développé une niche pour la "dépendance aux cryptomonnaies", qui est, par essence, le jeu. Étant donné que l'intérêt pour le négoce de cryptomonnaies se répand comme une traînée de poudre à travers le monde, cet hôpital privé a vu les admissions de personnes dépendantes aux bitcoins multipliées par 10 l'année dernière. La clinique est dirigée par le thérapeute Tony Marini, qui affirme être le premier médecin à reconnaître que le négoce de cryptomonnaies est très semblable aux jeux d'argent.

    Le thérapeute a expliqué qu'il peut être difficile pour les obsédés de la cryptomonnaie d'admettre qu'ils sont accros, ou de mettre l'étiquette stigmatisée de "jeu" sur cette pratique. Marini a déclaré : « Si vous dites à quelqu'un qui fait de la crypto : Donc, vous jouez occasionnellement aux jeux d'argent, il va répondre : Non, pas du tout. Alors enlevez le mot jeu et dites trading occasionnel ».

    L'un des patients de Tony a commencé à trader des cryptomonnaies alors qu'il travaillait dans la finance. Il affirme que cette dépendance a conduit l'homme à voler plus d'un million de livres sterling à ses employeurs. Le thérapeute dit que les accros du bitcoin sont souvent dépendants des drogues et de l'alcool. Il a déclaré : « En général, les gens commencent parce qu'ils veulent acheter des choses sur le dark web. Et le seul moyen d'y parvenir est d'utiliser des cryptomonnaies. »

    L'expérience d'être constamment accroché à la hausse et à la baisse erratiques des cryptomonnaies reflète ce que Marini voit chez beaucoup de ses patients. « Ils sont constamment au téléphone, sur leur portable, sur l'ordinateur, peu importe... à regarder les prix de ces cryptomonnaies monter et descendre. Et c'est presque un sevrage quand vous leur enlevez ce téléphone ou l'ordinateur ; ils ont de l'anxiété, des sueurs froides et des attaques de panique », a-t-il mentionné. Jusqu'à présent, Marini a traité plusieurs patients, âgés pour la plupart de 20 à 45 ans, qui sont arrivés à Castle Craig et sont accros spécifiquement au négoce de cryptomonnaies.

    Quels sont les signes qu'une personne développe une dépendance ?

    Les principaux signes avant-coureurs de toute dépendance sont les symptômes de sevrage et la tolérance. Les symptômes de sevrage comprennent les sentiments d'irritation, d'anxiété et de détresse lorsque vous ne pouvez pas négocier ou consulter les marchés. La tolérance signifie que vous devez continuer à augmenter le montant que vous investissez pour ressentir le même buzz.
    Les autres signes d'une dépendance aux cryptomonnaies incluent :
    • se retrouver préoccupé par les dernières nouvelles sur les cryptomonnaies ;
    • trader en secret ou minimiser le montant de vos échanges auprès de vos proches ;
    • des émotions difficiles comme la culpabilité, l'anxiété ou le stress déclenchant une envie d'investir.


    Si vous êtes inquiet de vos habitudes en matière de cryptomonnaies, posez-vous les questions suivantes :
    • le prix du bitcoin est-il la dernière chose que vous regardez avant de dormir et la première que vous vérifiez au réveil ?
    • vous trouvez-vous parfois en train d'agir sur des croyances irrationnelles, comme le sentiment d'être "chanceux" ?
    • poursuivez-vous vos transactions en cryptomonnaies après avoir perdu de l'argent dans le but de le regagner ?
    • est-ce que vous avez du mal à identifier ce que vous ressentez lorsque vous négociez des cryptomonnaies ?
    • avez-vous manqué de respecter des délais ou des attentes à cause de vos activités en cryptomonnaies ?

    Si vous avez répondu oui à l'une de ces questions, vous pourriez développer une dépendance.

    Comment s'assurer de faire du négoce avec modération ?
    Pratiquez l'exposition graduelle d’exposition
    Essayez de passer au moins un jour par semaine loin des marchés. Si vous ne pouvez pas le faire, passez quelques heures à l'écart. Ensuite, passez lentement à un jour par semaine, puis à deux jours et ainsi de suite.

    Définissez des limites et des frontières claires et nettes
    Créez une routine qui implique de trader à des heures similaires chaque jour et assurez-vous de toujours vous fixer des limites financières et temporelles. Créez également des limites psychologiques.

    Comprendre vos points de déclenchement
    Les addictions aux cryptomonnaies sont généralement liées à l'euphorie (la dopamine) que nous ressentons lorsque nous nous engageons dans des comportements de recherche de sensations fortes. Il y a aussi des aspects personnels. Si vous vous sentez seul ou agité, le négoce de cryptomonnaies peut vous donner un faux sentiment de contrôle sur ces émotions. Donc, en ce qui concerne vos habitudes de négoce de cryptomonnaies, identifiez vos déclencheurs et développez des mécanismes d'adaptation alternatifs pour chacun d'entre eux.


    Tony Marini s'inquiète du battage médiatique autour des cryptomonnaies : il craint que celui-ci n'encourage une image irréaliste de la richesse indépendante et qu'il ne fasse du sensationnel, ce qui met de nombreuses personnes en danger. En effet, la plupart des négociants amateurs (environ 90 %, selon les études de marché) perdent de l'argent. Mais ce sont ceux qui continuent à acheter, malgré leurs pertes, qui finissent au Castle Craig, ironise-t-il. D'autres cas sont bien plus tragiques : une étude récente a montré que près de 40 % des accros au jeu avaient pensé au suicide, tandis que 33 % d'entre eux avaient effectivement tenté de le faire. « Nous n'entendons pas parler des personnes qui ont perdu beaucoup d'argent. Les gens ont tellement honte. Ils se sentent tellement coupables. Ils ne veulent pas en parler. Ils se sentent stupides », a commenté Marini.

    Sources : Castle Craig, National Center for Biotechnology Information

    Et vous ?

    Quels commentaires faites-vous
    Êtes-vous dépendant du négoce de cryptomonnaies ? Si oui, envisageriez-vous de vous faire soigner dans un tel établissement ?
    Pensez-vous que l’addiction au négoce de cryptomonnaies est un réel problème ?

    Voir aussi :

    Un groupe qui se réclame des Anonymous accuse Elon Musk d'avoir « détruit des vies » avec ses tweets sur les cryptomonnaies, estimant qu'il montre un « profond mépris pour la classe ouvrière »

    Le prix du bitcoin dépasse les 40 000 dollars pour la première fois de son histoire, trois semaines après avoir atteint les 20 000 dollars

    Directeur du CPB : les Pays-Bas doivent interdire le bitcoin et les autres cryptomonnaies, il estime qu'un crash de ce marché est inévitable et que les conséquences seront désastreuses
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Webmarketer
    Inscrit en
    août 2021
    Messages
    46
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmarketer

    Informations forums :
    Inscription : août 2021
    Messages : 46
    Points : 109
    Points
    109
    Par défaut
    Je pense que cela souligne également les dégâts d'une tendance que nous observons depuis les années 1980, où même les gens normaux considèrent comme un échec le fait de ne pas être fabuleusement riche. Cette tendance n'est pas nouvelle, bien sûr, mais je pense qu'elle s'est accélérée avec la représentation médiatique généralisée des styles de vie riches comme étant l'objectif à atteindre, et surtout avec l'oubli d'éléments tels que le point de départ des gens ou le fait qu'ils se soient éteints quelques années plus tard. Il y a eu beaucoup de formes différentes ("Bill Gates avait abandonné ses études" ou les millionnaires des dotcoms qui négociaient en plein jour dans les années 90 - en ignorant généralement combien de ces personnes étaient riches au départ, la spéculation immobilière dans les années 2000, le Prosperity Gospel, parodie non chrétienne, la réduction continue de la sécurité de l'emploi dans de nombreuses industries, etc.

  3. #3
    Nouveau Candidat au Club Avatar de ChemOuRoussOuJadot
    Homme Profil pro
    Superviseur de Hotline
    Inscrit en
    octobre 2021
    Messages
    212
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 22
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Superviseur de Hotline
    Secteur : Bâtiment

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2021
    Messages : 212
    Points : 0
    Points
    0
    Par défaut
    C'est quoi cette chasse aux sorcières ? Personne ne parle des traders accros à la coke ?

    Le bitcoin ne détruit pas des vies contrairement à la bourse, il faut arrêter se bashing gratuit sur le bitcoin qui est vertueux.

  4. #4
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Webmarketer
    Inscrit en
    août 2021
    Messages
    46
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmarketer

    Informations forums :
    Inscription : août 2021
    Messages : 46
    Points : 109
    Points
    109
    Par défaut
    C'est un terrain propice au recrutement dans des paris risqués comme les crypto-monnaies et l'aspect de combustion lente signifie qu'il sera renforcé par les premières séries qui s'enrichissent effectivement, du moins sur le papier.

Discussions similaires

  1. Réponses: 3
    Dernier message: 11/02/2019, 11h18
  2. Script de trading de crypto monnaie
    Par Lprofessionnelle dans le forum EDI, CMS, Outils, Scripts et API
    Réponses: 1
    Dernier message: 20/09/2018, 13h30
  3. mail à toutes les personnes du carnet d'adresses
    Par marcel marie dans le forum Outlook
    Réponses: 7
    Dernier message: 20/09/2007, 23h27
  4. Réponses: 7
    Dernier message: 31/07/2007, 16h29
  5. Réponses: 2
    Dernier message: 19/04/2007, 17h00

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo