Red Hat annonce Red Hat OpenShift 4.9 et Red Hat Advanced Cluster Management pour Kubernetes 2.4, pour étendre les ressources et capacités de cloud hybride pour des environnements toujours plus distribués

Red Hat, Inc annonce Red Hat OpenShift 4.9 et Red Hat Advanced Cluster Management for Kubernetes 2.4, tous deux destinés à assurer la cohérence du cloud hybride ouvert aux confins les plus éloignés du réseau d’entreprise. Ces nouvelles capacités, qui comprennent notamment la disponibilité générale d’OpenShift single node pour les petits clusters Kubernetes d’entreprise aux fonctionnalités complètes, aident les entreprises à faire évoluer leurs workflows existants de développement, de déploiement et de gestion pour répondre à l'augmentation des demandes d’informations et de services.

Selon IDC, 50 % des nouvelles infrastructures informatiques déployées dans les entreprises le seront sur des sites en périphérie du réseau plutôt que dans des datacenters, alors que cette proportion est inférieure à 10 % en 2021. D’ici à 2024, IDC prévoit un accroissement de 800 % du nombre d’applications déployées à la périphérie[1]. Les entreprises de tous les secteurs utilisent l’edge computing afin de déployer des applications sensibles à la latence, non seulement pour optimiser leur expérience utilisateur, mais aussi pour accélérer les prises de décisions pilotées par les données au bénéfice de leur activité.

Face à la demande croissante d’exécution d’applications sur des sites distants, les entreprises ont besoin d’outils qui facilitent à la fois leur déploiement à la périphérie du réseau et leur gestion à grande échelle. Les nouvelles mises à jour Red Hat OpenShift 4.9 et Red Hat Advanced Cluster Management 2.4 leur apportent la flexibilité et les fonctions de gestion nécessaires au déploiement de leurs workloads partout où cela est pertinent.

Des capacités Kubernetes complètes pour les petits déploiements

Alors que les entreprises cherchent à tirer parti de l’edge computing, la nature physique des sites en périphérie du réseau peut poser des défis pour les architectes qui doivent déployer des équipements dans des espaces confinés ou à des endroits où la connexion au réseau risque d’être intermittente. Grâce aux perfectionnements présents dans Red Hat OpenShift 4.9, la plateforme Kubernetes d’entreprise leader du marché peut offrir une expérience utilisateur plus cohérente sur tous les sites de l’entreprise, quelle que soit l’ampleur du déploiement.

Red Hat OpenShift 4.9 inaugure OpenShift single node, la troisième option de topologie disponible pour les sites périphériques après les clusters à 3 postes et les postes de télétravail. OpenShift single node réunit plus de maîtrise et de capacités pour les utilisateurs dans un seul serveur, plus adapté aux environnements où l’espace est restreint. En outre, OpenShift single node assure l’indépendance opérationnelle des sites périphériques en les affranchissant d’un plan de contrôle Kubernetes centralisé, ce qui facilite leur exploitation en cas de perte de connexion, par exemple pour les antennes-relais mobiles ou les sites de fabrication.

Gérer Red Hat OpenShift partout, du Bare Metal à la périphérie du réseau

Les déploiements edge peuvent aller de quelques centaines à plusieurs centaines de milliers de clusters Kubernetes et doivent souvent être gérés sur des sites disposant d’un personnel informatique réduit, voire inexistant. Red Hat Advanced Cluster Management fournit une vision unifiée et homogène, des sites périphériques aux datacenters et aux environnements cloud, permettant aux entreprises de gérer de manière plus cohérente leurs différents sites et clusters sans avoir besoin d’une connexion permanente entre Red Hat Advanced Cluster Management et chaque site distant.

La dernière version en date de Red Hat Advanced Cluster Management offre des fonctions complètes pour la gestion de l’ensemble du parc applicatif de l’entreprise, englobant OpenShift single node, les postes de télétravail et les clusters à 3 postes. Cela contribue à alléger la tension liée à la gestion opérationnelle d’une architecture distribuée.

Nom : 1634150690610.jpg
Affichages : 130
Taille : 11,8 Ko

Parmi les autres capacités axées sur la périphérie du réseau :

  • gestion des environnements edge à grande échelle, donnant la possibilité aux utilisateurs d’administrer près de 2000 clusters OpenShift single node à l'aide d'un seul hub Red Hat Advanced Cluster Management (disponible en avant-première technologique), ainsi que la prise en charge de la double pile IPv6 (Dual Stack) pour le parc géré. Cela facilite la montée en capacité des connexions à faible bande passante et à forte latence, ainsi que des sites déconnectés ;
  • modèles de règles côté hub, permettant de réduire le nombre de règles nécessaires pour les scénarios de gestion à grande échelle par la lecture d’une seule règle sur le hub et son application à divers scénarios de clusters ;
  • activation automatisée, disponible en version Tech Preview, fournissant aux utilisateurs un assistant d’installation pour Red Hat Advanced Cluster Management sur site, éliminant ainsi la complexité initiale des déploiements de clusters à grande échelle.


Piles complètes, simplifiées et reproductibles à la périphérie du réseau

La plupart des déploiements périphériques sont aujourd’hui complexes à concevoir et mettre en œuvre, nécessitant la collaboration de plusieurs produits. Pour contribuer à simplifier la mise en place d’une pile complète à la périphérie du réseau, Red Hat inaugure des schémas validés par ses soins.

Les schémas validés par Red Hat pour l'edge rassemblent les composants indispensables pour l’architecture d’une pile à la périphérie du réseau, contribuant ainsi à réduire la complexité et à faire gagner du temps. Fournissant des « piles en périphérie du réseau sous forme de code », ils permettent de définir, bâtir et valider les configurations logicielles nécessaires pour les déploiements edge. Au fur et à mesure de l’apparition de nouvelles versions des logiciels, les modèles sont validés à nouveau de façon à fonctionner comme prévu, ce qui limite les risques pour les utilisateurs tout en leur permettant de bénéficier des nouvelles fonctionnalités apportées. En outre, les schémas validés sont ouverts, afin que des contributeurs puissent y collaborer en proposant des améliorations.

La disponibilité générale de Red Hat OpenShift 4.9 devrait être effective d’ici la fin du mois d’octobre et celle de Red Hat Advanced Cluster Management for Kubernetes 2.4 en novembre. Les deux produits sont proposés dans le cadre de Red Hat OpenShift Platform Plus, qui aide les entreprises à monter en capacité dans différents clusters et clouds, en leur permettant de protéger leur supply chain logicielle, leur infrastructure et leurs workloads tout au long du cycle de vie des logiciels.


À propos de Red Hat

Red Hat, éditeur de solutions Open Source, s’appuie sur une approche communautaire pour fournir des technologies Linux, de cloud hybride, de conteneurs et Kubernetes fiables et performantes. Red Hat aide ses clients à développer des applications cloud natives, à intégrer des applications informatiques nouvelles et existantes et à automatiser et gérer des environnements complexes.

Source : Red Hat

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

L'attrait des développeurs pour les conteneurs et Kubernetes est principalement motivé par l'évolution de leur carrière, selon une étude de Red Hat

Red Hat annonce Red Hat Ansible Automation Platform 2 qui favorise l'automatisation cloud native, au service des développeurs

Red Hat dévoile de nouveaux services de cloud gérés pour aider à stimuler les innovations en matière d'applications natives du cloud, en réduisant la complexité et optimisant les investissements