IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    2 135
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 2 135
    Points : 46 005
    Points
    46 005
    Par défaut Netflix est poursuivi par un FAI sud-coréen après que les fans de Squid Game ont fait grimper le trafic
    Netflix est poursuivi par un FAI sud-coréen après que les fans de Squid Game ont fait grimper le trafic à "1,2 Tb/s".
    La bande passante est un véritable défi pour les plateformes de streaming.

    Netflix doit faire face à une action en justice en raison du succès inattendu de sa nouvelle série télévisée Squid Game sortie le 17 septembre 2021 sur sa plateforme de streaming vidéo. Le fournisseur sud-coréen de services Internet SK Broadband a intenté un procès à Netflix pour qu'il paie les coûts liés à l'augmentation du trafic sur le réseau et aux travaux de maintenance à cause de l'afflux de spectateurs sur le contenu de la société américaine. Squid Game (qui pourrait être traduit par "Le jeu du calmar" en français) aurait suscité un engouement sans précédent sur la plateforme, ce qui fait grimper le trafic à 1,2 Tb/s.

    Environ trois semaines seulement après sa sortie, Squid Game donne déjà des maux de tête à Netflix. L'entreprise américaine de diffusion en continu ne s'attendait pas à un tel succès de la série télévisée et n'a pas prévu un plan d'urgence pour gérer les pics de trafics dus à l'afflux de spectateurs, bien que, techniquement, cela relève plus de la responsabilité du fournisseur d'accès Internet (FAI). En Corée du Sud, les pics de trafics liés au visionnage de la série ont exaspéré le FAI SK Broadband qui a maintenant décidé de poursuivre Netflix. SK Broadband réclame des intérêts pour la forte demande de bande passante et pour la maintenance du réseau.

    Nom : acastro_190719_3527_plex_piracy_0002.jpg
Affichages : 1904
Taille : 144,9 Ko

    « Netflix devrait couvrir les coûts de bande passante et de maintenance liés à l'augmentation du trafic sur son réseau », estime SK Broadband dans la plainte. Il n'est pas satisfait du fait que le flux de paquets qui transite par ses systèmes connaît des pics répétés lorsque de plus en plus de Sud-Coréens se connectent sur le site Web de Netflix. « On parle de 1,2 Tb/s de trafic Netflix par le seul FAI en septembre », a déclaré le FAI sud-coréen à Reuters. Netflix a déclaré qu'il examinerait la plainte du FAI et qu'il chercherait le dialogue et explorerait les moyens de travailler avec SK Broadband pour s'assurer que les clients ne sont pas affectés.

    « Nous allons examiner la plainte que SK Broadband a déposée contre nous », a déclaré un porte-parole de Netflix à The Register. « Dans le même temps, nous continuons à rechercher un dialogue ouvert et à explorer les moyens de travailler avec SK Broadband afin d'assurer une expérience de streaming transparente pour nos clients communs », a ajouté le porte-parole. En outre, les médias sud-coréens ont rapporté que l'action Netflix était légèrement en baisse dans l'après-midi du vendredi - probablement une conséquence de la plainte de SK Broadband. Les actions de SK Telecom, la société mère de SK Broadband, étaient en hausse de plus de 1 %.

    Tout de même, ce n'est pas la première fois que SK Broadband se plaint des hausses du trafic des utilisateurs de Netflix. En juin dernier, un tribunal sud-coréen s'était déjà rangé du côté du FAI. Le tribunal avait conclu que Netflix était responsable de la forte demande de données que ses contenus pouvaient faire subir au FAI. Selon le tribunal, la plateforme de streaming avait l’"obligation de payer une somme raisonnable à SK Broadband pour gérer son trafic de streaming". Le FAI a déclaré que Netflix, qui représentait 5 % du trafic sud-coréen au Q4 2020, lui devait 23 millions de dollars en frais d'utilisation du réseau pour cette seule année.

    La nouvelle action en justice de SK Broadband contre Netflix semble avoir été motivée par la plus forte augmentation de son trafic à ce jour - un pic engendré par Squid Game. Netflix a lancé la nouvelle série, un thriller dystopique dans lequel des personnages en difficulté tentent désespérément de survivre à une compétition mortelle pour remporter le gros lot, le 17 septembre. Quelques semaines plus tard, la plateforme américaine a annoncé que des dizaines de millions de téléspectateurs à travers le monde ont déjà regardé la série télévisée, et le co-PDG Ted Sarandos a ajouté qu'elle est en passe de devenir la série la plus populaire de Netflix.

    Netflix a déclaré mercredi dans un communiqué qu'il avait contribué à la création d'environ 16 000 emplois en Corée du Sud, grâce à des investissements de quelque 770 milliards de wons (soit environ 649 millions de dollars), ainsi qu'à un effet économique d'environ 5 600 milliards de wons (soit environ 4,8 millions de dollars). Le législateur du parti au pouvoir, Kim Sang-hee, a déclaré mercredi que sur les 10 principaux générateurs de trafic de données en Corée du Sud, 78,5 % du trafic provenait de fournisseurs de contenu étrangers, contre 73,1 % un an plus tôt. Google-YouTube et Netflix représenteraient la majorité.

    Cependant, il a ajouté que ces diffuseurs de contenu ferment les yeux sur les frais d'utilisation du réseau. Par contre, des rapports montrent qu'aux États-Unis, Netflix verse depuis plus de sept ans une redevance au fournisseur de services à large bande Comcast Corp pour obtenir des vitesses de diffusion plus rapides. Par ailleurs, le monde entier fait plus que jamais du streaming - et cela met l'infrastructure Internet à rude épreuve. Les gouvernements et les fournisseurs d'accès tentent de gérer cette pression, mais les efforts restent loin d'être suffisants. De plus, les plateformes de streaming sont souvent accusées de rester à l'écart.

    Au cours de la dernière décennie, certains des plus grands conglomérats mondiaux du divertissement et des télécommunications ont parié sur le divertissement en continu. Ces dix dernières années ont été marquées par une progression rapide du divertissement à domicile, à mesure que Netflix, Hulu, Disney Plus, HBO Now et bien d'autres accumulent des millions d'abonnés. Et alors que de plus en plus de personnes ont été contraintes de rester à la maison pour freiner la propagation de la Covid-19, la diffusion en continu a explosé dans tous coins du monde, poussant les infrastructures des FAI dans leurs derniers retranchements.

    Selon un rapport du cabinet d’étude Sandvine paru en 2019, la consommation de contenus vidéo sur Internet a représenté plus de 60 % du volume total du trafic descendant, YouTube et Netflix représentant ensemble environ 21 % de ce volume total. En parallèle, une étude du site Nielsen a estimé que le fait que les gens restent chez eux à cause de la pandémie de la Covid-19 peut entraîner une augmentation de près de 60 % de la quantité de contenu qu’ils regardent dans certains cas et potentiellement plus selon les raisons.

    Source : SK Broadband

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Pensez-vous que Netflix devrait payer les coûts engendrés par la hausse du trafic ?
    La TV par Internet, et surtout la TV 4K, risque-t-elle de saturer le Web et d’engendrer des surcoûts pour tous ?

    Voir aussi

    Netflix représente 15 % du trafic mondial en downstream, selon un rapport qui note aussi que la vidéo représente près de 58 % du trafic mondial en downstream

    YouTube, Netflix et Facebook font partie des services les plus utilisés par les télétravailleurs avec leurs ordinateurs professionnels, selon Zscaler qui a analysé les données sur son cloud

    Netflix représente 15 % du trafic mondial en downstream et BitTorrent près de 22 % en upstream, selon un rapport

    L'infrastructure réseau pourrait être mise à rude épreuve à cause de la pandémie de la Covid-19, YouTube et Netflix répondent aux sollicitations de l'UE pour prévenir le risque de congestion sur Internet
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre actif
    Profil pro
    Inscrit en
    octobre 2011
    Messages
    194
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2011
    Messages : 194
    Points : 214
    Points
    214
    Par défaut
    C'est ridicule

  3. #3
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Développeur
    Inscrit en
    août 2003
    Messages
    602
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : août 2003
    Messages : 602
    Points : 1 288
    Points
    1 288
    Par défaut
    Pensez-vous que Netflix devrait payer les coûts engendrés par la hausse du trafic ?
    Non, Netflix fournit le service, l'opérateur un débit.
    Si l'opérateur n'est pas capable de garantir un débit, c'est à lui de trouver une solution.

    La TV par Internet, et surtout la TV 4K, risque-t-elle de saturer le Web et d’engendrer des surcoûts pour tous ?
    Probablement un peu mais après, quels utilisateurs ont le périphérique qui permet réellement de profiter de la 4K

    Une solution serait de limiter la qualité en streaming par type de périphérique.
    Télécharger les épisode en dehors des heures de pointes serait aussi à envisager si on veut profiter de la qualité maximale.

  4. #4
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Chargé de projets
    Inscrit en
    décembre 2019
    Messages
    70
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 31
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chargé de projets
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2019
    Messages : 70
    Points : 196
    Points
    196
    Par défaut
    La TV par Internet, et surtout la TV 4K, risque-t-elle de saturer le Web et d’engendrer des surcoûts pour tous ?
    Probablement un peu mais après, quels utilisateurs ont le périphérique qui permet réellement de profiter de la 4K
    C'est juste une question de temps et les débits devront bien suivre non ?

    J'ai l'exemple avec mes parents, qui vivent à la campagne : pour se faire plaisir ils ont changé de télé, hop une 4K, sauf qu'avec leur freebox révolution d'antan la télé passait encore en coaxial donc TNT. Récemment ils ont eu la nouvelle box et la télé passe encore par le coaxial mais ils ont voulu souscrire à Canal plus (du coup via internet) et surprise ! Pas assez de débit !

    Alors qu'ils sont en adsl relié à un répartiteur en fibre...

    D'une manière générale je trouve qu'il y aura un vrai problème dans le sens ou les opérateurs internet, pour faire gonfler la note, vendent des packages télé et VOD qui passe par le réseau et ils sont gourmands en bande passante. Une fois qu'ils auront équipés tout les vieux en 4K et qu'ils regarderont drucker le dimanche sur leurs écrans géants, jouer à counter strike pourrait se révéler compliquer !

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 10/06/2021, 19h11
  2. Réponses: 10
    Dernier message: 07/01/2019, 19h03
  3. Réponses: 15
    Dernier message: 28/06/2018, 16h45
  4. Toshiba est poursuivi par un groupe d'investisseurs étrangers
    Par Stéphane le calme dans le forum Actualités
    Réponses: 1
    Dernier message: 17/10/2016, 15h54
  5. Réponses: 1
    Dernier message: 22/04/2010, 17h41

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo