IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #101
    Expert confirmé Avatar de marsupial
    Homme Profil pro
    Retraité
    Inscrit en
    mars 2014
    Messages
    1 355
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Retraité

    Informations forums :
    Inscription : mars 2014
    Messages : 1 355
    Points : 5 144
    Points
    5 144
    Par défaut
    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Google et YouTube respecte la liberté d'expression mais se permettent de ne pas cautionner.
    Repeat after me
    Le monsieur lutte pour la défense des libertés individuelles et collectives

    Repeat after me...

  2. #102
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 471
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 471
    Points : 15 259
    Points
    15 259
    Par défaut
    Citation Envoyé par MarieKisSlaJoue Voir le message
    et oui des eruption rejette du CO2,
    Ouais enfin ce qui est intéressant de voir c'est surtout le soufre, une éruption massive peut faire baisser la température sur terre pendant 2, 3 ans.
    Le pouvoir refroidissant des volcans sur le climat se précise
    Les physiciens du climat ont, quant à eux, recalculé le refroidissement engendré par les deux plus grandes éruptions du dernier millénaire, celles de Samalas et de Tambora, toutes deux survenues en Indonésie en 1257 et 1815. Le modèle climatique sophistiqué qu’ils ont utilisé prend en compte la localisation des volcans, la saison de l’éruption et la hauteur d’injection du dioxyde de soufre. Il intègre également un module microphysique capable de simuler le cycle de vie des aérosols volcaniques depuis leur formation, suite à l’oxydation du dioxyde de soufre, jusqu’à leur sédimentation et élimination de l’atmosphère.

    Ces nouvelles simulations montrent notamment que les perturbations des échanges de rayonnement, dues à l’activité volcanique, étaient largement surestimées dans les simulations précédentes. Il en ressort également que les éruptions de Tambora et de Samalas ont provoqué, à l’échelle de l’hémisphère Nord, un refroidissement moyen oscillant entre 0,8 et 1,3 °C pendant l’été 1258 et 1816. Les deux approches s’accordent également sur la persistance moyenne de ce refroidissement évaluée à deux-trois ans.
    Il existe des projets bizarre :
    LA GÉOINGÉNIERIE POUR SAUVER LA PLANÈTE : DES VOLCANS ARTIFICIELS POUR REFROIDIR INSTANTANÉMENT LE CLIMAT
    Ce serait la solution miracle qui permettrait de refroidir la planète sans effort : imiter une éruption volcanique en injectant du soufre dans la stratosphère. Les effets sont presque immédiat. En 1991, l'éruption du volcan Pinatubo a permis de gagner 0,4°C à l'échelle planétaire pendant quelques années. L'idée a séduit Bill Gates, qui finance un projet visant à propulser des particules à l'aide d'un gigantesque ballon. Cette semaine, Novethic fait le point sur des solutions développées par la géoingénierie pour lutter contre le réchauffement climatique.

    Réduire presque instantanément la température de la planète d’un demi-degré ne relève pas de la science-fiction. En projetant des millions de tonnes de cendres de dioxyde de soufre dans l’atmosphère en 1991, l’éruption du volcan Pinatubo dans les Philippines, l'une des plus importantes du XXème siècle, a entraîné un refroidissement de la planète d’environ 0,4°C sur tout le globe les deux années suivantes. Les particules rejetées ont absorbé et réfléchit le rayonnement solaire, à tel point que le Pinatubo a entraîné à lui seul une diminution de la luminosité de l’ordre de 10% sur la surface de la Terre.

    Alors que la planète s’est déjà réchauffée d'environ 1,2°C depuis les débuts de l’industrialisation, et que les scientifiques alertent sur la nécessité de contenir ce réchauffement à 1,5°C pour limiter les effets dévastateurs du changement climatique, ce processus a inspiré des chercheurs, jusqu’à séduire le prix Nobel de chimie Paul Crutzen qui a développé l'idée du "volcanisme artificiel". Le principe est simple, il s’agit de reproduire artificiellement les conséquences d’une éruption naturelle, en injectant dans la stratosphère du sulfate de soufre pour capter la chaleur, à l’image des cendres volcaniques. En 2006, le Prix Nobel a proposé de propulser la substance dans la stratosphère à l’aide de ballons gigantesques.
    Keith Flint 1969 - 2019

  3. #103
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Analyste programmeur
    Inscrit en
    juin 2015
    Messages
    155
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste programmeur
    Secteur : Industrie Pharmaceutique

    Informations forums :
    Inscription : juin 2015
    Messages : 155
    Points : 855
    Points
    855
    Par défaut
    Citation Envoyé par MarieKisSlaJoue Voir le message
    Pendant 10 000 ans, la concentration atmosphérique en CO2 a donc varié de moins de 10% avant d’augmenter de 50% dans les deux siècles qui ont suivi la révolution industrielle. Donc lache nous la grappe avec ton volcan
    Tu dis ça sans savoir quels arguments sont possibles pour la partie opposante... Honnêtement, vu les arguments désespérés, je serais pas étonné de voir un avis qui disant que rien ne prouve qu'il n'y a pas eu +50% d'activité volcanique ces derniers deux siècles.

  4. #104
    Membre régulier
    Profil pro
    Inscrit en
    septembre 2012
    Messages
    91
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2012
    Messages : 91
    Points : 96
    Points
    96
    Par défaut
    Personne ne fait du négationnisme climatique. Le changement existe depuis la nuit des temps, depuis que la Terre est Terre. Comme les saisons, il existe des périodes glacières et des périodes interglaciaires. Le consensus de l'existence du changement climatique est général (scientifiques ou pas). Les causes, elles, sont sujet à caution. Le GIEC révise son modèle constamment et est toujours plus alarmant. Être en désaccord est être réaliste. Le rôle de l'océan est mystérieux et représente 70% de la surface !

    Ceci étant, on peut être en désaccord sur les causes et être contre les énergies fossiles. Le problème est que le GIEC préconise le nucléaire. Et quand il n'y aura plus de nucléaire ou que les prix auront explosés face à la demande mondiale, il préconisera quoi le GIEC ?

    La seule énergie que la Terre a est solaire. Pourquoi diable attendre et puiser toutes les mines d'uranium avant ? Allons droit au but. Alors bien sûr la France métropolitaine est pauvre en ensoleillement. Mais qu'en est-il en été pour les Antilles, Guyanne, Clipperton et en hiver pour Mayotte, Tromelin, La Réunion, Nouvelle-Calédonie, Wallis & Futuna, Polynésie... ? Le solaire en mer peut être transformé en hydrogène ou en gaz comprimé (liquéfié). C'est la seule solution durable.

    Vouloir censurer de manière agressive ce qui contredit l'accélération de la menace existentielle pour l'humanité est à côté de la plaque. Ce sont les gouvernements qui ont les clés, pas les internautes.

  5. #105
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    février 2003
    Messages
    2 134
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 40
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : février 2003
    Messages : 2 134
    Points : 4 250
    Points
    4 250
    Par défaut
    Citation Envoyé par eric44000 Voir le message
    Personne ne fait du négationnisme climatique. Le changement existe depuis la nuit des temps, depuis que la Terre est Terre. Comme les saisons, il existe des périodes glacières et des périodes interglaciaires. Le consensus de l'existence du changement climatique est général (scientifiques ou pas). Les causes, elles, sont sujet à caution. Le GIEC révise son modèle constamment et est toujours plus alarmant. Être en désaccord est être réaliste. Le rôle de l'océan est mystérieux et représente 70% de la surface !
    On ne voit pas trop en 100 ans pourquoi les océans ferait soudainement monté la concentration de CO²
    Part contre on comprend plus facilement pourquoi bruler des tonnes de pétroles, charbons, et gaz font monté le CO² de l'atmosphère

    Citation Envoyé par eric44000 Voir le message
    Ceci étant, on peut être en désaccord sur les causes et être contre les énergies fossiles. Le problème est que le GIEC préconise le nucléaire.
    Le Giec fait très peu de recommandation.
    Il dit simplement qu'il faut diminuer nos émissions.

    Giec dit que 100%
    Pourtant dans son rapport il y a un graphique de l'évolution des t° globales sans et avec les activité humaines.
    Donc si la t° évolue sans activité humaine, je ne vois pas comment il peuvent dire que 100% est du aux activité humaine
    mais bon comme toutes les personnes ici personne n'a lu le rapport en entier
    Je ne suis qu'un pauvre débutant alors ne frappez pas si mes idées ne sont pas bonnes

  6. #106
    Modérateur
    Avatar de escartefigue
    Homme Profil pro
    bourreau
    Inscrit en
    mars 2010
    Messages
    7 848
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loir et Cher (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : bourreau
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : mars 2010
    Messages : 7 848
    Points : 27 448
    Points
    27 448
    Billets dans le blog
    2
    Par défaut
    Citation Envoyé par BenoitM Voir le message
    Pourtant dans son rapport il y a un graphique de l'évolution des t° globales sans et avec les activité humaines.
    Donc si la t° évolue sans activité humaine, je ne vois pas comment il peuvent dire que 100% est du aux activité humaine
    mais bon comme toutes les personnes ici personne n'a lu le rapport en entier
    Parce que ce qu'explique le rapport du GIEC, c'est que sans l'activité humaine, les simulations calculent une stabilité des températures sur la même période observée. D'où la conclusion que la hausse est liée exclusivement ou quasi exclusivement à l'activité humaine.

    cf. ici https://www.lemonde.fr/blog/huet/202...18-graphiques/
    (recherchez le graphique sous la phrase "La preuve de la cause anthropique du réchauffement ")

    Du coup, sauf à penser que tous ces scientifiques de différentes nationalités qui travaillent depuis des années sur ces études sont des charlatans, il faut admettre que la hausse des températures observée est causé par les activités humaines.

  7. #107
    Membre extrêmement actif Avatar de Jon Shannow
    Homme Profil pro
    Responsable de service informatique
    Inscrit en
    avril 2011
    Messages
    3 814
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 58
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable de service informatique
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : avril 2011
    Messages : 3 814
    Points : 7 434
    Points
    7 434
    Par défaut
    Citation Envoyé par MarieKisSlaJoue Voir le message
    Tu confond le cycle du carbonne et le rechauffement climatique. Oui les volcan contribue au cycle de carbonen de la terre, comme les plantes, les oceans... et oui des eruption rejette du CO2, mais c'est negligable par rapport aux emission de l'homme.


    je vois vraiment pas l'interet de dire que un volcan rejette du CO2, les activité volcanique actuellement ne menace ne rien la stabilité du climat. Pendant 10 000 ans, la concentration atmosphérique en CO2 a donc varié de moins de 10% avant d’augmenter de 50% dans les deux siècles qui ont suivi la révolution industrielle. Donc lache nous la grappe avec ton volcan
    L'intérêt il est évident, pour ceux qui ne veulent pas uniquement croire que le GIEC porte LA vérité sur le climat. À partir du moment, où une de leur affirmation est fausse, alors on peut remettre en question tout ce qu'ils disent. Du coup, ce sont eux qui fabriquent les climatosceptiques.

    C'est comme le gouvernement, quand il déclare en mars 2020 que le port du masque est inutile (alors qu'en fait c'est parce qu'ils ont mal géré le stock de masques et l'on en a pas), il n'est plus crédible sur toute la gestion de la maladie. Ça ouvre la porte aux anti-vaccins, aux anti-pass-sanitaires, ...
    Alors qu'à ce moment là, reconnaitre leur erreur (et même en mettant en cause les gouvernements précédents, puisque c'était vrai), et dire que le port du masque est salutaire, mais que comme y en a pas, il faut absolument respecter les gestes barrières, et ça pouvait même permettre de justifier le confinement. "Comme on n'a pas de masques, on va entrer en confinement pour éviter la propagation du virus et protéger tout le monde". Là, ça avait de la gueule.

    Le GIEC en disant que 100% des causes du dérèglement climatique est du à l'activité humaine, alors même que l'on sait tous que c'est obligatoirement faux (dans la mesure ou on a tous appris à l'école - enfin ceux de ma génération, maintenant ils apprennent plus rien - que le climat avait évolué plein de fois), se décrédibilise. Et, s'ils mentent sur ça, alors pourquoi pas sur tout le reste ? Et paf ! Climatosceptique ! C'est con !

    Mais, t'as raison, il faut se taire...
    Au nom du pèze, du fisc et du St Estephe
    Au nom du fric, on baisse son froc...

  8. #108
    Membre régulier
    Profil pro
    Inscrit en
    septembre 2012
    Messages
    91
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2012
    Messages : 91
    Points : 96
    Points
    96
    Par défaut
    Citation Envoyé par BenoitM Voir le message
    On ne voit pas trop en 100 ans pourquoi les océans ferait soudainement monté la concentration de CO²
    Part contre on comprend plus facilement pourquoi bruler des tonnes de pétroles, charbons, et gaz font monté le CO² de l'atmosphère
    Vous supposez comme le GIEC que la température est fonction du taux en CO². C'est un petit peu (en fait beaucoup) plus compliqué que cela.

    Le Giec fait très peu de recommandation.
    Il dit simplement qu'il faut diminuer nos émissions.
    Jean Jouzel (GIEC) dit: "le Giec est non prescriptif", il se contente de donner la "meilleure information" aux "décideurs". Le Giec ne fait pas des "recommandations" mais des "observations".

    Pourtant dans son rapport il y a un graphique de l'évolution des t° globales sans et avec les activité humaines.
    Donc si la t° évolue sans activité humaine, je ne vois pas comment il peuvent dire que 100% est du aux activité humaine
    mais bon comme toutes les personnes ici personne n'a lu le rapport en entier
    Il dit ce qu'il veut. Il existe des corrélations entre le taux de divorce et la consommation de margarine, entre le nombre de vols spatiaux non-commerciaux et le nombre d'enfants tués par leurs parents. Plus sérieusement, rendre responsable la hausse des températures par l'activité humaine est un peu court. L'emballement est plus chaotique.

  9. #109
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 471
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 471
    Points : 15 259
    Points
    15 259
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    C'est comme le gouvernement, quand il déclare en mars 2020 que le port du masque est inutile (alors qu'en fait c'est parce qu'ils ont mal géré le stock
    Pour faire l'avocat du diable : peut-être que le gouvernement suivait les conseils de l'OMS et qu'à ce moment là elle ne recommandait pas encore le masque.

    L'OMS recommande le port du masque dans les lieux fermés sans aération adéquate
    L'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande mercredi 2 décembre la généralisation du masque anti-Covid dans les établissements de soin, et de le porter dans les lieux fermés ne disposant pas d'aération adéquate dans les régions à forte transmission.
    C'était en décembre 2020 apparemment.
    Keith Flint 1969 - 2019

  10. #110
    Membre expert
    Avatar de MarieKisSlaJoue
    Homme Profil pro
    Ingénieur Cloud
    Inscrit en
    mai 2012
    Messages
    1 125
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Roumanie

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur Cloud
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : mai 2012
    Messages : 1 125
    Points : 3 603
    Points
    3 603
    Billets dans le blog
    20
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    L'intérêt il est évident, pour ceux qui ne veulent pas uniquement croire que le GIEC porte LA vérité sur le climat. À partir du moment, où une de leur affirmation est fausse, alors on peut remettre en question tout ce qu'ils disent. Du coup, ce sont eux qui fabriquent les climatosceptiques.

    C'est comme le gouvernement, quand il déclare en mars 2020 que le port du masque est inutile (alors qu'en fait c'est parce qu'ils ont mal géré le stock de masques et l'on en a pas), il n'est plus crédible sur toute la gestion de la maladie. Ça ouvre la porte aux anti-vaccins, aux anti-pass-sanitaires, ...
    Alors qu'à ce moment là, reconnaitre leur erreur (et même en mettant en cause les gouvernements précédents, puisque c'était vrai), et dire que le port du masque est salutaire, mais que comme y en a pas, il faut absolument respecter les gestes barrières, et ça pouvait même permettre de justifier le confinement. "Comme on n'a pas de masques, on va entrer en confinement pour éviter la propagation du virus et protéger tout le monde". Là, ça avait de la gueule.

    Le GIEC en disant que 100% des causes du dérèglement climatique est du à l'activité humaine, alors même que l'on sait tous que c'est obligatoirement faux (dans la mesure ou on a tous appris à l'école - enfin ceux de ma génération, maintenant ils apprennent plus rien - que le climat avait évolué plein de fois), se décrédibilise. Et, s'ils mentent sur ça, alors pourquoi pas sur tout le reste ? Et paf ! Climatosceptique ! C'est con !

    Mais, t'as raison, il faut se taire...
    Le GIEC ne porte pas la vérité absolu, le GIEC condense les découvertes et article de tous les scientifique du monde entier, c'est très diffèrent, tu ne peux donc pas dire que le GIEC annonce ou affirme quelque chose, ce sont les scientifique qui le font et en l'occurrence, a un tel niveau, c'est meme un consensus scientifique.

    Alors tu peux dire que le consensus scientifique se trompe, mais il faut venir avec de solide argument, plus que tes cours de CM2 en tous cas.

    Le fait que le climat de la terre ai changé dans le passé ne contredit en rien les conclusions des scientifiques aujourd'hui. Les climats de la terre à changer dans le passé sur des millier, voir millions d'année. Ici on parle de scenario allant pouvant aller jusqu'à +4 degrés sur une centaine d'année et ça c'est inédit.
    Ce post à été écrit par un panda
    Apollo 11 - AGC revue de code
    -- qwerty keybord

  11. #111
    Modérateur
    Avatar de escartefigue
    Homme Profil pro
    bourreau
    Inscrit en
    mars 2010
    Messages
    7 848
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loir et Cher (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : bourreau
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : mars 2010
    Messages : 7 848
    Points : 27 448
    Points
    27 448
    Billets dans le blog
    2
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    Le GIEC en disant que 100% des causes du dérèglement climatique est du à l'activité humaine, alors même que l'on sait tous que c'est obligatoirement faux (dans la mesure ou on a tous appris à l'école - enfin ceux de ma génération, maintenant ils apprennent plus rien - que le climat avait évolué plein de fois), se décrédibilise. Et, s'ils mentent sur ça, alors pourquoi pas sur tout le reste ? Et paf ! Climatosceptique ! C'est con !
    Sauf que vous mélangez deux choses bien distinctes. Le climat évolue sur de très longues périodes (plusieurs dizaines de milliers d'années) à cause de phénomènes naturels tels que les éruptions solaires, la variation de la distance terre-soleil, les erruptions volcaniques etc.

    Mais ce dont parle le GIEC, c'est d'une évolution spectaculaire sur une période extrêmement courte (quelques dizaines d'années), or, le GIEC explique clairement que sur cette période courte, aucun de ces phénomènes naturels n'explique cette forte hausse.

  12. #112
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 471
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 471
    Points : 15 259
    Points
    15 259
    Par défaut
    Citation Envoyé par escartefigue Voir le message
    Le climat évolue sur de très longues périodes (plusieurs dizaines de milliers d'années)
    Le changement climatique qui a eu lieu vers 1550 me semble plus violent que le changement climatique actuel.


    Une seconde explication, sans être nécessairement contradictoire, serait à trouver dans l'effet de l'activité du Soleil. Il semble qu'elle ait été particulièrement faible pendant une bonne partie de la période du petit âge glaciaire. Au cours de la période 1645-1715, dans le milieu du petit âge glaciaire, il y a eu une période de faible activité solaire connue sous le nom de minimum de Maunder. Le minimum de Spörer a également été identifié avec une période de refroidissement significatif entre 1460 et 1550. Le dernier minimum que l'on peut associer à cette période est le minimum de Dalton, qui a eu lieu entre 1790 et 1830. D'autres indicateurs de la faible activité solaire durant cette période sont les niveaux d'isotopes du carbone 14 et du béryllium 10. Dans une étude de Miller et al. (2012), ils lient le petit âge glaciaire à « une longue période inhabituelle d'activité volcanique avec 4 grandes éruptions volcaniques tropicales riches en soufre explosif, chacune avec une charge globale de sulfate supérieure à 60 GT » et notent que « des changements importants dans l'irradiance solaire ne sont pas nécessaires ».
    Keith Flint 1969 - 2019

  13. #113
    Modérateur
    Avatar de escartefigue
    Homme Profil pro
    bourreau
    Inscrit en
    mars 2010
    Messages
    7 848
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loir et Cher (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : bourreau
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : mars 2010
    Messages : 7 848
    Points : 27 448
    Points
    27 448
    Billets dans le blog
    2
    Par défaut
    Encore une fois, ce n'est pas le cas du réchauffement actuel...

    Dans le rapport du GIEC (relisez plus haut) il est bien mentionné que ni l'activité solaire ni l'activité tectonique expliquent les variations climatiques actuelles !

  14. #114
    Membre chevronné Avatar de FatAgnus
    Homme Profil pro
    Troufion de base
    Inscrit en
    août 2015
    Messages
    350
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Troufion de base

    Informations forums :
    Inscription : août 2015
    Messages : 350
    Points : 1 914
    Points
    1 914
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    L'intérêt il est évident, pour ceux qui ne veulent pas uniquement croire que le GIEC porte LA vérité sur le climat. À partir du moment, où une de leur affirmation est fausse, alors on peut remettre en question tout ce qu'ils disent. Du coup, ce sont eux qui fabriquent les climato-sceptiques négateurs du changement climatique.
    C'est bête pour vous, mais que vous le vouliez ou non, le GIEC est LA référence sur les sciences du climat. Prétendre que les affirmations du GIEC sont fausses sans avoir de solides preuves scientifiques à opposer c'est juste passer pour un imbécile.
    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    Le GIEC en disant que 100% des causes du dérèglement climatique est du à l'activité humaine, alors même que l'on sait tous que c'est obligatoirement faux (dans la mesure ou on a tous appris à l'école - enfin ceux de ma génération, maintenant ils apprennent plus rien - que le climat avait évolué plein de fois), se décrédibilise. Et, s'ils mentent sur ça, alors pourquoi pas sur tout le reste ? Et paf ! Climato-sceptique négateur du changement climatique! C'est con !
    La résumé pour les décideurs d'une synthèse critique de 14 000 études scientifiques relues en huit ans par 234 scientifiques experts des sciences du climat indique : « L'étendue vraisemblable de l’ensemble du réchauffement climatique sur la surface mondiale causée par l’activité humaine entre 1850–1900 et 2010–2019 est de 0,8 °C à 1,3 °C, avec 1,07 °C comme estimation la plus sûre. Sur cette période, il est probable que les GES ont contribué à un réchauffement de 1,0 °C à 2,0 °C, que d’autres facteurs humains (principalement les aérosols) ont contribué à un rafraîchissement de 0,0 °C à 0,8 °C, que des facteurs naturels ont contribué à une variation de la température mondiale entre –0,1 °C et 0,1 °C, et que la variabilité interne naturelle au système climatique ait contribué entre –0,2 °C et 0,2 °C. Il est très probable que les GES aient été le facteur principal du réchauffement atmosphérique depuis 1979, et extrêmement probable que la diminution de la couche d’ozone était le principal facteur de rafraîchissement de la stratosphère entre 1979 et le milieu des années 90 ».

    Que résume le site Bon Pote dans son article La Synthèse et analyse du nouveau rapport du GIEC par la phrase « 100 % du réchauffement climatique est dû aux activités humaines  ». Effectivement, le GIEC n'écrirait jamais une phrase pareille, mais parle de probabilités. Le Bon Pote ne fait que vulgariser cette idée. L'article « Rapport du GIEC : rappel des points clés » de la société Carbone 4 vulgarise cette idée en écrivant « il est incontestable que les activités humaines sont à l'origine du changement climatique ».
    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    Mais, t'as raison, il faut se taire...
    Comme le conseille le vidéaste français Defakator dans sa vidéo « les gestes barrières contre la connerie virale », le premier geste barrière contre la connerie virale est quand « je n'en sais rien, je ferme ma bouche ». Le deuxième geste barrière contre la connerie virale est « quand je ne peux pas vérifier je ne partage pas ». Si vous appliquiez ces deux simples petits gestes barrières contre la connerie virale, vos commentaires seraient rares ici, très rares.

  15. #115
    Membre chevronné Avatar de FatAgnus
    Homme Profil pro
    Troufion de base
    Inscrit en
    août 2015
    Messages
    350
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Troufion de base

    Informations forums :
    Inscription : août 2015
    Messages : 350
    Points : 1 914
    Points
    1 914
    Par défaut
    Bonjour Tanaka59,

    Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message
    Le 7 octobre 2021 à 09h29 (post #79) vous avez donc affirmé un mensonge. J'en prend bonne note .
    Que faites vous de l'activité solaire ?
    Que faites vous de l'activité volcanique ?
    les 2 facteurs sont non négligeables ...
    Malheureusement, je constate que votre capacité de compréhension est toujours aussi réduite puisque vous n'avez pas compris que la phrase « 100 % du réchauffement climatique est dû aux activités humaines » est tirée de l'article « La Synthèse et analyse du nouveau rapport du GIEC » qui est une vulgarisation de la phrase du résumé pour les décideurs du rapport du GIEC qui indique « L'étendue vraisemblable de l'ensemble du réchauffement climatique sur la surface mondiale causée par l’activité humaine entre 1850-1900 et 2010-2019 est de 0,8 °C à 1,3 °C, avec 1,07 °C comme estimation la plus sûre. Sur cette période, il est probable que les GES ont contribué à un réchauffement de 1,0 °C à 2,0 °C, que d’autres facteurs humains (principalement les aérosols) ont contribué à un rafraîchissement de 0,0 °C à 0,8 °C, que des facteurs naturels ont contribué à une variation de la température mondiale entre –0,1 °C et 0,1 °C, et que la variabilité interne naturelle au système climatique ait contribué entre –0,2 °C et 0,2 °C. Il est très probable que les GES aient été le facteur principal du réchauffement atmosphérique depuis 1979, et extrêmement probable que la diminution de la couche d’ozone était le principal facteur de rafraîchissement de la stratosphère entre 1979 et le milieu des années 90. »

    Si une synthèse critique de 14 000 études scientifiques relues en huit ans par 234 scientifiques experts des sciences du climat indique que les facteurs naturels n'ont joué aucun rôle dans le réchauffement actuel, ce n'est pas moi, ni vous qui sommes des ignorants en sciences du climat qui allons prétendre le contraire. Sauf si nous avons avons envie de passer pour des imbéciles.
    Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message
    Même ryu le souligne.
    Ryu2000 est-il un expert des sciences du climat qui publie des études dans des revues scientifiques à comité de lecture ? Non. Au contraire, notre ami Ryu2000 s'illustre généralement pas les commentaires les plus bêtes du forum, parmi ses nombreux méfaits, Ryu2000 a écrit le 7 octobre un commentaire incluant un graphique qu'il croyait, à tord, prouver que 100 % du changement climatique n'était pas lié à l'activité humaine. Malheureusement pour Ryu2000 son graphique repris de l'article « Climat : Historique long et analyse du réchauffement climatique », qu'il n' pas pris le temps de lire, conclut exactement l'inverse de ce qu'il prétend. À mon humble avis, pour appuyer vos théories de négateur du changement climatique, vous devriez éviter de citer la personne la plus ignorante du forum.
    Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message
    Je fais surtout preuve de bon sens, contre un catastrophisme ambiant. Je ne me laisse pas aveuglé par une bureaucratie et une technocratie qu'est le GIEC.
    Le bon sens est subjectif, alors que les preuves scientifiques du changement climatique anthropique sont indiscutables et s'appuient sur des dizaines milliers d'études scientifiques. Vous êtes totalement aveuglé par votre égo, vous vous pensez plus intelligent que 234 scientifiques experts des sciences du climat ayant synthétisés 14 000 études scientifiques en huit ans.
    Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message
    Vous prenez le rapport du GIEC comme l'alpha et l’oméga ? Comme la seule vérité absolue ?
    La version finale du rapport est le résultat de deux versions préliminaires soumis à la relecture ayant généré 78 007 observations formulées par les experts et les gouvernements. Les 234 auteurs du rapport ont du fournir un travail monstrueux pour intégrer tous ces commentaires. L'ensemble de ce processus est entièrement transparent : tous les brouillons successifs, tous les commentaires et leurs réponses sont accessibles en ligne. La production d'un rapport du GIEC demande un énorme travail de synthèse critique des éléments scientifiques existants qui mobilisent la communauté scientifique bien au-delà des auteurs de ces rapports. La revue par les paires permet d'assurer une certaine qualité à la production scientifique en général. Ce fondement de l'approche scientifique est poussé à un niveau inégalé par les rapports du GIEC. Ce qui fait de la version finale du rapport d'évaluation un texte de référence qui synthétise l'ensemble des connaissances scientifiques écrits par des experts avec un processus qui s'inscrit dans une approche scientifique rigoureuse.

    N'importe quelle personne possédant plus de deux neurones, portera une grande crédibilité à un rapport du GIEC. Les autres comme vous préféront croire aux affabulations des nombreux zinzins d'Internet comme Ryu2000 qui polluent les forums de bêtises en tout genre.

  16. #116
    Membre extrêmement actif

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    3 058
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 3 058
    Points : 4 386
    Points
    4 386
    Par défaut
    Bonjour,

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Bonjour Tanaka59,


    Malheureusement, je constate que votre capacité de compréhension est toujours aussi réduite puisque vous n'avez pas compris que la phrase « 100 % du réchauffement climatique est dû aux activités humaines » est tirée de l'article « La Synthèse et analyse du nouveau rapport du GIEC » qui est une vulgarisation de la phrase du résumé pour les décideurs du rapport du GIEC qui indique « L'étendue vraisemblable de l'ensemble du réchauffement climatique sur la surface mondiale causée par l’activité humaine entre 1850-1900 et 2010-2019 est de 0,8 °C à 1,3 °C, avec 1,07 °C comme estimation la plus sûre. Sur cette période, il est probable que les GES ont contribué à un réchauffement de 1,0 °C à 2,0 °C, que d’autres facteurs humains (principalement les aérosols) ont contribué à un rafraîchissement de 0,0 °C à 0,8 °C, que des facteurs naturels ont contribué à une variation de la température mondiale entre –0,1 °C et 0,1 °C, et que la variabilité interne naturelle au système climatique ait contribué entre –0,2 °C et 0,2 °C. Il est très probable que les GES aient été le facteur principal du réchauffement atmosphérique depuis 1979, et extrêmement probable que la diminution de la couche d’ozone était le principal facteur de rafraîchissement de la stratosphère entre 1979 et le milieu des années 90. »

    Si une synthèse critique de 14 000 études scientifiques relues en huit ans par 234 scientifiques experts des sciences du climat indique que les facteurs naturels n'ont joué aucun rôle dans le réchauffement actuel, ce n'est pas moi, ni vous qui sommes des ignorants en sciences du climat qui allons prétendre le contraire. Sauf si nous avons avons envie de passer pour des imbéciles.

    Ryu2000 est-il un expert des sciences du climat qui publie des études dans des revues scientifiques à comité de lecture ? Non. Au contraire, notre ami Ryu2000 s'illustre généralement pas les commentaires les plus bêtes du forum, parmi ses nombreux méfaits, Ryu2000 a écrit le 7 octobre un commentaire incluant un graphique qu'il croyait, à tord, prouver que 100 % du changement climatique n'était pas lié à l'activité humaine. Malheureusement pour Ryu2000 son graphique repris de l'article « Climat : Historique long et analyse du réchauffement climatique », qu'il n' pas pris le temps de lire, conclut exactement l'inverse de ce qu'il prétend. À mon humble avis, pour appuyer vos théories de négateur du changement climatique, vous devriez éviter de citer la personne la plus ignorante du forum.

    Le bon sens est subjectif, alors que les preuves scientifiques du changement climatique anthropique sont indiscutables et s'appuient sur des dizaines milliers d'études scientifiques. Vous êtes totalement aveuglé par votre égo, vous vous pensez plus intelligent que 234 scientifiques experts des sciences du climat ayant synthétisés 14 000 études scientifiques en huit ans.

    La version finale du rapport est le résultat de deux versions préliminaires soumis à la relecture ayant généré 78 007 observations formulées par les experts et les gouvernements. Les 234 auteurs du rapport ont du fournir un travail monstrueux pour intégrer tous ces commentaires. L'ensemble de ce processus est entièrement transparent : tous les brouillons successifs, tous les commentaires et leurs réponses sont accessibles en ligne. La production d'un rapport du GIEC demande un énorme travail de synthèse critique des éléments scientifiques existants qui mobilisent la communauté scientifique bien au-delà des auteurs de ces rapports. La revue par les paires permet d'assurer une certaine qualité à la production scientifique en général. Ce fondement de l'approche scientifique est poussé à un niveau inégalé par les rapports du GIEC. Ce qui fait de la version finale du rapport d'évaluation un texte de référence qui synthétise l'ensemble des connaissances scientifiques écrits par des experts avec un processus qui s'inscrit dans une approche scientifique rigoureuse.

    N'importe quelle personne possédant plus de deux neurones, portera une grande crédibilité à un rapport du GIEC. Les autres comme vous préféront croire aux affabulations des nombreux zinzins d'Internet comme Ryu2000 qui polluent les forums de bêtises en tout genre.
    Vous omettez une chose et devriez enlever vos Œillères . Le rapport du GIEC se base sur des modèles théoriques . Le théorique diverge sensiblement de la réalité.

    Donc que vous le vouliez ou non, je ne suis pas en accord avec le rapport GIEC (et donc vous par le même temps).

  17. #117
    Membre chevronné Avatar de FatAgnus
    Homme Profil pro
    Troufion de base
    Inscrit en
    août 2015
    Messages
    350
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Troufion de base

    Informations forums :
    Inscription : août 2015
    Messages : 350
    Points : 1 914
    Points
    1 914
    Par défaut
    Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message
    Vous omettez une chose et devriez enlever vos Œillères . Le rapport du GIEC se base sur des modèles théoriques . Le théorique diverge sensiblement de la réalité. Donc que vous le vouliez ou non, je ne suis pas en accord avec le rapport GIEC (et donc vous par le même temps).
    Êtes-vous un expert des sciences du climat pour mettre en doute les modèles climatiques du GIEC ? La robustesse des modèles climatiques repose notamment sur le fait qu’ils sont testés et évalués pendant plusieurs années et par plusieurs équipes internationales. Les prévisions faites par les modèles il y a vingt ans sont en accord avec ce qui a été de fait observé. En plus, les modèles se sont encore améliorés en vingt ans et ont donc augmenté leur précision… Pas besoin d'œillères pour vous, car il n’y a malheureusement pas plus aveugle qu’une personne comme vous qui ne souhaite pas voir. Lire l'article « les modèles climatiques sont-ils fiables ? ».

    J'ai bien compris que, bien que vous n'ayez aucune expertise sur les sciences du climat et aucun argument scientifique à opposer, vous n'étiez pas d'accord avec le GIEC et le consensus scientifique sur le changement climatique. Pour quelle raison irrationnelle ? Mystère ! Est-ce juste pour le plaisir de paraître bête en société ? Êtes-vous également en désaccord avec les autres consensus scientifiques comme le modèle héliocentrique, le modèle de la tectonique des plaques, la mécanique quantique et autres consensus ?

  18. #118
    Membre extrêmement actif

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    3 058
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 3 058
    Points : 4 386
    Points
    4 386
    Par défaut
    Bonsoir,

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Êtes-vous un expert des sciences du climat pour mettre en doute les modèles climatiques du GIEC ? La robustesse des modèles climatiques repose notamment sur le fait qu’ils sont testés et évalués pendant plusieurs années et par plusieurs équipes internationales. Les prévisions faites par les modèles il y a vingt ans sont en accord avec ce qui a été de fait observé. En plus, les modèles se sont encore améliorés en vingt ans et ont donc augmenté leur précision… Pas besoin d'œillères pour vous, car il n’y a malheureusement pas plus aveugle qu’une personne comme vous qui ne souhaite pas voir. Lire l'article « les modèles climatiques sont-ils fiables ? ».

    J'ai bien compris que, bien que vous n'ayez aucune expertise sur les sciences du climat et aucun argument scientifique à opposer, vous n'étiez pas d'accord avec le GIEC et le consensus scientifique sur le changement climatique. Pour quelle raison irrationnelle ? Mystère ! Est-ce juste pour le plaisir de paraître bête en société ? Êtes-vous également en désaccord avec les autres consensus scientifiques comme le modèle héliocentrique, le modèle de la tectonique des plaques, la mécanique quantique et autres consensus ?
    Je varie mes sources d'informations. Qu'elles soient TV, radio, presse écrite, magasine, site internet , scientifiques eux même ...

    Voici un article sur le manque d'infos que nous avons , lié à l'activité solaire : https://theconversation.com/lactivit...matique-104682 . Idem avec les éruptions volcaniques .

    Ces 2 phénomènes ont des impacts que les scientifiques ont beaucoup de mal à mesurer/quantifier vis à vis du climat .

    En prétendant que seul le GIEC a raison , vous oubliez donc que des scientifiques étudient aussi l'espace et la terre. Peut être , êtes vous géologue et / ou astrophysicien ? En prétendant cela vous vous ridiculisez ...

  19. #119
    Membre chevronné Avatar de FatAgnus
    Homme Profil pro
    Troufion de base
    Inscrit en
    août 2015
    Messages
    350
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Troufion de base

    Informations forums :
    Inscription : août 2015
    Messages : 350
    Points : 1 914
    Points
    1 914
    Par défaut
    Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message
    Je varie mes sources d'informations. Qu'elles soient TV, radio, presse écrite, magasine, site internet , scientifiques eux même ...
    Ces sources d'informations, si elles sont fiables se basent sur des études scientifiques parues à comité de lecture ou mieux encore sur les rapport du GIEC. Sinon ces sources ne sont pas fiables.
    Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message
    Voici un article sur le manque d'infos que nous avons , lié à l'activité solaire : https://theconversation.com/lactivit...matique-104682 . Idem avec les éruptions volcaniques .
    Ces 2 phénomènes ont des impacts que les scientifiques ont beaucoup de mal à mesurer/quantifier vis à vis du climat .
    Cet article de presse n'est pas une revue scientifique à comité de lecture relue par des pairs, donc n'a aucune valeur scientifique. L'article de presse indique lui même que « Toutefois, la grande majorité des scientifiques a réfuté les conclusions tirées de ce genre de comparaisons de cycles. » et l'article conclut : « À ce jour, aucun des mécanismes connus ne permet de reproduire l’ampleur du réchauffement climatique à partir de variations d’activité solaire. Si le Soleil a régné en maître absolu avant l’ère industrielle, de nombreux indices montrent qu’il a depuis été détrôné par les gaz à effet de serre dont nous sommes responsables. ». Vous essayez de battre Ryu2000 au jeu du commentaire le plus stupide du forum ? Cet article ne remet pas en question le consensus changement climatique anthropique. Et oui cet argument a été réfuté à de nombreuses reprises par de nombreux experts des sciences climatiques. Donc rien de nouveau sous le soleil, si je puis dire...
    Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message
    En prétendant que seul le GIEC a raison , vous oubliez donc que des scientifiques étudient aussi l'espace et la terre. Peut être , êtes vous géologue et / ou astrophysicien ? En prétendant cela vous vous ridiculisez ...
    En donnant en référence un simple article de presse publié sur site Internet, vous prouvez encore une fois que vous n'avez toujours compris le fonctionnement de la démarche scientifique. La relecture des articles par les pairs est essentielle et évite aux scientifiques d'écrire n'importe quoi, car des scientifiques sont relus et corrigés par d'autres scientifiques. C'est pour cette raison que les 234 auteurs du GIEC ne font une synthèse critique que des études publiées dans des revues à comité de lecture. Le rapport du GIEC étant lui même relus deux fois par des centaines d'experts avant publication ce qui pousse cette approche scientifique un niveau inégalé.

    Vous osez comparer un un texte de référence du GIEC qui synthétise l'ensemble des connaissances scientifiques écrits par des experts avec un processus qui s'inscrit dans une approche scientifique rigoureuse avec un simple article de presse publié sur un site web ? Article de presse qui, en plus, ne remet absolument pas question le consensus changement climatique anthropique. Et c'est moi qui me ridiculise ?

  20. #120
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 471
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 471
    Points : 15 259
    Points
    15 259
    Par défaut
    Citation Envoyé par escartefigue Voir le message
    Encore une fois, ce n'est pas le cas du réchauffement actuel...
    Et alors ? J'en ai strictement rien à foutre de la temperature d'aujourd'hui !
    Je veux juste rappeller que la temperature sur terre a déjà changé rapidement et que ça ne pouvait pas être lié à l'activité humaine. Les cycles du climat ne durent pas tous des centaines de miliers d'années...
    En 1200 il faisait chaud, en 1700 il faisait froid. Et si il n'y avait pas eu d'humains ça aurait été exactement pareil.
    Keith Flint 1969 - 2019

Discussions similaires

  1. Réponses: 25
    Dernier message: 07/09/2021, 12h36
  2. Réponses: 39
    Dernier message: 12/03/2021, 17h13
  3. Réponses: 24
    Dernier message: 09/09/2018, 12h14
  4. Réponses: 80
    Dernier message: 24/03/2017, 10h56
  5. Où en est le changement climatique ?
    Par gulain dans le forum Écologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/08/2009, 20h34

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo