IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #41
    Expert confirmé Avatar de marsupial
    Homme Profil pro
    Retraité
    Inscrit en
    mars 2014
    Messages
    1 429
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Retraité

    Informations forums :
    Inscription : mars 2014
    Messages : 1 429
    Points : 5 384
    Points
    5 384
    Par défaut
    Attendez et devinez qui va être Prix Nobel de la Paix au mois de Novembre.
    Repeat after me
    Le monsieur lutte pour la défense des libertés individuelles et collectives

    Repeat after me...

  2. #42
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 597
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 597
    Points : 15 591
    Points
    15 591
    Par défaut
    Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
    Le pétrole et les terres rares ne manquent pas
    Le pétrole qui reste est de plus en plus difficile d'accès, donc il faut plus d'énergie pour l'extraire, si pour l'équivalent énergétique d'un baril de pétrole t'extrait 40 barils ça va, par contre quand tu commences à tendre vers 1 baril de pétrole d'énergie pour extraire 1 baril de pétrole, là ça ira plus du tout.

    Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
    Si demain on ouvre une mine de terre rare au Canada, aux USA ou en Afrique, les prix vont baisser mais ils n'en ont pas besoin puisque le court est très bas.
    En ce moment le monde dépend de la Chine au niveau des terres rares, parce qu'elle possède quasiment toutes les mines.
    Les terres rares, ultime moyen de pression de la Chine

    Les USA essaient d'ouvrir des mines mais ils vont avoir du mal à rattraper la Chine :
    Terres rares : face à la suprématie de la Chine, le difficile retour des Etats-Unis
    Pour ne plus dépendre de la Chine, Washington a décidé de rouvrir Mountain Pass, une mine de terres rares. Ces métaux sont essentiels pour les moteurs des voitures électriques, pour l'industrie de l'armement ou pour la tech.
    Citation Envoyé par yahiko Voir le message
    Pour celles et ceux qui ne savent pas ce qu'est un climatosceptique, ils peuvent venir sur ce forum.
    Ceux qui ne croient pas que l'activité humaine est le principal facteur du changement climatique sont ultra minoritaire dans ce forum.
    La propagande du CO2 fonctionne à merveille, les gens on la foi dans le GIEC, c'est comme une religion.

    Citation Envoyé par yahiko Voir le message
    Ce qui est dommage en fait, c'est que les climatosceptiques d'aujourd'hui au fond, le sont pour de mauvaises raisons.
    C'est du sophisme d'attaquer les personnes au lieu d'attaquer les idées.
    Et de toute qu'est-ce que ça peut vous faire que des gens ne pensent pas que le CO2 produit par les humains est le principal responsable du changement climatique ?
    Le peuple n'a aucun pouvoir de toute façon…

    Citation Envoyé par yahiko Voir le message
    Aujourd'hui, les climatosceptiques, tu trouves des gus aux RSA, au SMIC mais aussi des gens avec une culture scientifique
    Ça sort d'où ?
    Qu'est-ce que ça veut dire ?
    On peut être très intelligent et être au RSA, et on peut même avoir un doctorat et être au RSA ou au SMIC.

    ====
    Et sinon il y a une chose évidente que plein de gens n'ont pas réalisé, c'est que l'industrie du pétrole soutient les énergies renouvelable à fond. Le solaire et l'éolien c'est la suite du pétrole. Comme le pétrole se raréfie il faut bien préparer la suite.

    Les ambitions stratégiques de Dubaï dans les énergies renouvelables
    Energie: l'Arabie saoudite, terre de pétrole, plaide pour une transition maîtrisée
    Energies renouvelables : les géants du pétrole face à la tentation de la Bourse
    Groupes pétroliers: de l'or noir à l'or vert

    Aujourd'hui l'énergie la plus propre c'est le nucléaire, mais peut-être qu'à force d'injecter des centaines de milliards de dollar dans la recherche, les énergies renouvelable se rapprocheront du nucléaire, mais on en est encore loin.

    ====
    Un autre truc :
    Les "négationnistes climatiques" n'existent pas. Personne ne pense que le climat ne change pas, par exemple tout le monde est d'accord pour dire que la température et la concentration de CO2 ont déjà été beaucoup plus élevé qu'aujourd'hui, bien avant que les humains n'apparaissent. Donc oui le climat change en permanence.


    Ça ne sert à rien de discuter, les gens qui pensent qu'à cause de la production humaine de CO2 toutes les formes de vies sont condamnées à courte échéance et ceux qui pensent que même sans humains la température serait un peu près la même, ne convaincront personne et ne changeront pas d'avis, et plus important : leur avis ne vaut rien, ils n'ont aucun pouvoir. (à moins de partir dans le délire 0 déchet, mais pour l'instant c'est encore anecdotique)
    Keith Flint 1969 - 2019

  3. #43
    Membre chevronné Avatar de FatAgnus
    Homme Profil pro
    Troufion de base
    Inscrit en
    août 2015
    Messages
    356
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Troufion de base

    Informations forums :
    Inscription : août 2015
    Messages : 356
    Points : 1 966
    Points
    1 966
    Par défaut
    Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
    Non seulement je lis les articles que je cite mais je les comprend, encore faut-il en être capable et pas de tirer une phrase du contexte ni à côté de la plaque.
    L'article Climate myths: Ice cores show CO2 increases lag behind temperature rises, disproving the link to global warming écrit clairement : « Le décalage prouve que l'augmentation du CO2 n'a pas provoqué le réchauffement initial à la fin des périodes glaciaires passées, mais il ne contredit en rien l'idée que des niveaux de CO2 plus élevés provoquent un réchauffement. ». L'article en question fait référence au réchauffement initial à la fin des dernières glacières. Et à aucun endroit il n'est écrit que l'action du CO2 a une action marginale sur le réchauffement actuel. L'article écrit au contraire : « cela ne remet certainement pas en cause l'idée que l'augmentation du CO2 réchauffe la planète ». Ce qui est risible c'est que vous mettez en référence un article qui contredit les vilains mensonges que vous proférez et que vous n'avez pas assez d'intelligence pour vous en rendre compte, et encore moins d'intelligence pour le reconnaître.
    Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
    Qu'est ce que cela peut vous faire, que cet article n'ait pas été publié dans une revue à comité de lecture, puisque s'appuyant sur l'étude originale de Claude Lorius, Barnola et d'autres "Climate and atmospheric history of the past 420,000 years from the Vostok ice core, Antarctica" citée en référence ? Et l'étude de Daniel Sigman, Edward A Boyle, c'est aussi de la merde ?
    Vous ne saviez pas ... vous n'aviez pas vu ... le lien vers l’étude ...
    Effectivement vous avez entièrement raison l'étude Climate and atmospheric history of the past 420,000 years from the Vostok ice core, Antarctica, pointée par l'article précédent, est une étude parue dans la revue scientifique à publication de lecture Nature qui a un facteur d'impact de 41,456. Donc cette étude est à prendre très au sérieux, vu le facteur d'impact de 41,456 de Nature qui est très élevé et d'autant plus sérieuse que deux des coauteurs de l'étude ne sont autres que Jean Jouzel (paléoclimatologue français mondialement reconnu pour ses travaux de recherche sur l'évolution du climat et lauréat de nombreuses distinctions scientifiques, nommé en 2002 vice-président du GIEC ) et aussi Claude Lorius qui sont les premiers à avoir mis en évidence le lien entre la concentration atmosphérique en gaz à effet de serre et l'évolution du climat. Vous atteignez ici le paroxysme du ridicule en citant une étude de scientifiques qui disent exactement le contraire de ce que vous prétendez.
    Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
    Mais vous n'avez qu'à la lire, et vous verrez ... mais il est vrai que ce n'est pas votre genre de lire des études, comme c'est bête.
    Vous avez entièrement raison, tout comme vous du reste, je n'ai pas l'expertise requise pour lire cette étude. Je doute fortement que vous même avait payé 8,99 dollars pour la lire. Si c'est le cas vous avez certainement perdu votre argent, car vous avez compris l'inverse que ce qu'écrit l'article. Par exemple le résumé de l'étude indique « les concentrations atmosphériques de dioxyde de carbone et de méthane sont bien corrélées avec la température de l'air en Antarctique tout au long de l'enregistrement ».
    Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
    Mais si tu avais le niveau pour lire un rapport du Giec, tu le saurais.
    Tout le monde a le niveau de lire un rapport du GIEC, par contre tout le monde n'a pas le niveau de le comprendre. Et vous nous avez prouvé à de nombreuses reprises que votre cerveau est totalement hématique à l'intelligence et à la compréhension.

    Par exemple vous avez compris que Jean-Marc Jancovici avait dit qu'il allait « instaurer la dictature et de couper la tête des banquiers à Genève si on ne lui donne pas ses 4 000 centrales nucléaires » dans sa conférence « James Finance contre Docteur Carbone », chose qu'il n'a jamais dite. Quand l' article Climate myths: Ice cores show CO2 increases lag behind temperature rises, disproving the link to global warming écrit « cela ne remet certainement pas en cause l'idée que l'augmentation du CO2 réchauffe la planète » vous comprenez que le CO2 a une action marginale sur le réchauffement climatique. Donc avant de vous autoproclamer expert dans les sciences climatiques, prenez déjà des cours de français et de compréhension.

    Tout le monde ici aura compris que votre niveau intellectuel et vos connaissances des sciences du climat (qui sont proches de zéro) vous ne permettent aucunement de contredire le dernier rapport du GIEC, rapport basé sur 14 000 études scientifiques relues et synthétisés par 234 scientifiques de 66 pays en huit ans. Qui êtes-vous pour remettre en question le travail de 234 scientifiques experts du climat de 66 pays et de ces 14 000 études scientifiques que vous n'avez jamais lues ? Un peu d'humilité et de respect pour les experts du climat du GIEC s'il vous plaît.

  4. #44
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Chercheur en informatique
    Inscrit en
    octobre 2019
    Messages
    583
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 39
    Localisation : France, Aube (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chercheur en informatique
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2019
    Messages : 583
    Points : 2 373
    Points
    2 373
    Par défaut
    Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
    Tu es un de ces ignares croyant que le principal contributeur à l'effet de serre est le dioxyde de carbone. Il ne l'a jamais été au cours de l'ère tertiaire, surtout à des concentrations aussi faibles. Cela a toujours été la vapeur d'eau.

    Et tu peux toujours citer des sites de désinformations niant le rôle amplificateur de la vapeur d'eau ("However, Smerdon says the amount of water vapor in the atmosphere is a consequence of warming rather than a driving force, because warmer air holds more water.") et appuyant leurs propos sur des experiences injectant du gaz dans des bouteilles sans mesurer ni la pression ni la concentration en gaz, lesdites experiences ne valent pas grand chose. Or une simple variation de pression d'un bar provoquera une augmentation de T° de 20%.
    Surtout quand il n'y a pas d'étalonnage : comment sait-on si une de ces lampes ne chauffe pas plus que l'autre ? Ce sont des vidéos amusantes pour les classes du collège mais c'est tout.

    Au court des périodes de glaciation et de déglaciation, ce sont les températures qui pilotent le co2 et pas l'inverse.



    Oui oui a terme ... on passera a autre chose. Le pétrole et les terres rares ne manquent pas, encore faut-il que les jeunes se sortent les doigts pour aller les extraire plutôt que de quitter les bancs de l'école et faire des marche contre la marée, comme le roi Canut ou Greta Thunberg. Sinon ils finiront garçon de café, punk à chien ou drogués comme ici.
    Nous allons devoir nous habituer aux augmentations de prix pour presque tous.


    On croirait entendre Jancovini. Si demain on ouvre une mine de terre rare au Canada, aux USA ou en Afrique, les prix vont baisser mais ils n'en ont pas besoin puisque le court est très bas. On ne l'a pas fait depuis 20 ans parce que la Chine a fait du dumping sur ces ressources minières, ce qui rendait la concurrence non viable. Les terres rares sont tellement peu rares qu'un seul pays satisfait la demande mondiale.



    300 ans de réserve de charbon .. Et qu'on ne me parle pas de construire 4000 centrales nucléaires d'ici l'an 2030 ou même 2050, il faudrait monopoliser toutes les ressources fossiles pour cela.
    Mais si on interdit les carburants fossiles, il faudra couper tous les arbres pour se chauffer, mettre 90% des gens aux champs puisqu'on n'aura plus de véhicules pour convoyer la nourriture, manger tous les animaux .. ce sera le retour au moyen âge, on a déboisé la moitié du pays à l'époque et on était que quelques millions. Si cela arrivait aujourd"hui, la forêt de fontainebleau ne tiendrait qu'un an ou deux.

    Voila pourquoi greenpeace et ses acolytes sont des dingues dangereux.



    Si le peuple vote pour EELV il crèvera de faim et se révoltera, comme on a pu voir sous Macron

    désolé je me suis mal exprimé.
    oui les réserves sont grosse sur terre, enfin sous la mer ahah.
    Le probleme c'est qu'il faut plus d'énergie pour extraire du pétrole a ces profondeurs que ce dernier ne nous apporterais. c'est donc pas très utile.

    A la limite, supposons que j'extrait des terres rare sous la mer, les prix vont atteindre des sommets tellement sa va couter cher pour amortir la R&D (il va falloir concevoir de sacré robot pour aller la bas) et payer l'énergie pour extraire ces resources.
    au final on en revient a ce que je disais, les prix des composants vont grimper et personne n'achètera.


    On a le meme probleme avec le recyclage, si on le fait les produits couterons plus cher et donc moins de vente, moins de production en volume donc moins d'économie d'échelle... les prix flambent dans tous les cas.

  5. #45
    Membre extrêmement actif Avatar de Jon Shannow
    Homme Profil pro
    Responsable de service informatique
    Inscrit en
    avril 2011
    Messages
    3 858
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 58
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable de service informatique
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : avril 2011
    Messages : 3 858
    Points : 7 584
    Points
    7 584
    Par défaut
    Citation Envoyé par yahiko Voir le message
    Une chose intéressante. Pour celles et ceux qui ne savent pas ce qu'est un climatosceptique, ils peuvent venir sur ce forum.
    Tout dépend de ce que l'on met derrière le terme "climatosceptique".

    Soit tu le définis comme étant une personne qui refuse de croire (voir) que le climat change, et dans ce cas, tu as affaire à un abruti du type du texan de ton exemple.
    Soit tu le définis comme étant une personne qui réfute les affirmations du GIEC qui placent l'Homme comme seul responsable, et là il y a de quoi se poser des questions. Car, si l'activité humaine contribue à l'amplification du phénomène, elle ne peut à elle seule l'expliquer. Et, si c'était le cas, il faudrait alors comprendre pourquoi le climat a évolué, et ce de façon importante, alors même que l'Homme n'était pas sur terre, voire, à une époque pré-industrielle.
    Soit tu le définis comme étant une personne qui refuse la doctrine actuelle selon laquelle c'est le CO2 (et surtout celui émis par les voitures des particuliers) qui est la cause du phénomène. Et là, je dirais que si c'est ça ta définition, eh bien tu es un brave homme, qui a bien appris sa leçon, et qui écoute bien les médias aux ordres dont le seul but est de faire culpabiliser le péquin moyen afin de lui soutirer son pognon au nom de "HAAAAAA ! Le climat se déglingue, c'est de votre faute, acheter une voiture électrique, un vélo électrique, une trottinette électrique, ...". Bref, l'abruti n'est plus celui que l'on croit !
    Au nom du pèze, du fisc et du St Estephe
    Au nom du fric, on baisse son froc...

  6. #46
    Inactif  

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    3 064
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 3 064
    Points : 4 377
    Points
    4 377
    Par défaut
    Bonjour,

    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    Tout dépend de ce que l'on met derrière le terme "climatosceptique".
    Soit tu le définis comme étant une personne qui réfute les affirmations du GIEC qui placent l'Homme comme seul responsable, et là il y a de quoi se poser des questions. Car, si l'activité humaine contribue à l'amplification du phénomène, elle ne peut à elle seule l'expliquer. Et, si c'était le cas, il faudrait alors comprendre pourquoi le climat a évolué, et ce de façon importante, alors même que l'Homme n'était pas sur terre, voire, à une époque pré-industrielle.
    Je suis d'accord avec cette seconde phrase .

    > Il y a plusieurs facteurs :

    1) l'homme
    2) phénomènes naturels

    L'homme n'est pas seul responsable ... Reste à mettre du rationalisme sur ces phénomènes climatiques . J'avais vu un reportage sur Arte ou France 5 qui avance l'hypothèse suivante :

    > En sus du réchauffement généré par l'homme, on entre d'un point de vu "calendaire et vie de la terre" dans une période naturelle de réchauffement.

    Comprendre et expliquer les mécanismes naturels derrière, la c'est une autre histoire.

  7. #47
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 597
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 597
    Points : 15 591
    Points
    15 591
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    "HAAAAAA ! Le climat se déglingue, c'est de votre faute, acheter une voiture électrique, un vélo électrique, une trottinette électrique, ..."
    Je demande si un jour ces gens réaliseront que pour produire ces trucs on pollue énormément.

    Transition énergétique: «Le bilan écologique de l’extraction des métaux rares est déplorable»
    Ils ont permis de rendre les objets plus petits. Souvent aussi plus performants. On en trouve dans bon nombre de technologies vertes : éoliennes, panneaux solaires, voitures électriques. Ils sont tout aussi indispensables aux nouvelles technologies du numérique- smartphones, ordinateurs, objets connectés…- dont l’une des missions est justement de décupler l’efficacité des technologies vertes et d’accompagner ainsi la transition énergétique.

    Ils, ce sont les métaux rares. Graphite, cobalt, indinium, platinoïdes, tungstène, terres rares… On en compte trente, présents en quantité infime sur la planète, parfois même concentrés dans un seul pays. Un exemple : la Chine assure 95 % de la production mondiale des terres rares, métal dont on fait des aimants ultra-puissants indispensables au fonctionnement d’un grand nombre de produits équipés d’un moteur électrique. « C’est tout le paradoxe de la transition énergétique, raconte Guillaume Pitron. Elle nous promet de pouvoir profiter à l’infini du soleil ou du vent, mais convertir ces forces en énergie nécessite d’utiliser des métaux qui, eux, sont loin d’être en abondance. »

    (...)
    Le bilan écologique de l’extraction des métaux rares est effectivement déplorable. La concentration de ces métaux rares dans la roche est si faible que les extraire paraît une tache complètement folle. Il faut broyer la caillasse, employer une kyrielle de réactifs chimiques mais aussi des quantités importantes d’eau. En Chine, plusieurs cas de pollutions ont été rapportés par les médias. En 2006, des tonnes de produits chimiques ont été déversées dans la rivière Xiang (province du Hunan) par des entreprises de production d’indium, un métal rare qui entre dans la fabrication des panneaux solaires. Ce n’est qu’un exemple. Il faudrait aussi parler des mines de terres rares illégales dans la province du Jiangxi (sud-est de la Chine) ou encore des conditions d’extractions du cobalt en République démocratique du Congo (RDC).
    C'est encore plus polluant que l'extraction des gaz de schiste, ce qui est une performance
    Keith Flint 1969 - 2019

  8. #48
    Membre chevronné Avatar de FatAgnus
    Homme Profil pro
    Troufion de base
    Inscrit en
    août 2015
    Messages
    356
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Troufion de base

    Informations forums :
    Inscription : août 2015
    Messages : 356
    Points : 1 966
    Points
    1 966
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    Tout dépend de ce que l'on met derrière le terme "climatosceptique".
    La définition climato-sceptique est connue c'est une personne qui n’est pas convaincue qu’il y ait un réchauffement climatique, ou que celui-ci soit dû aux activités humaines. Mais de nombreux scientifiques estiment que le mot « scepticisme » est désormais inexact pour qualifier l'attitude de négation du réchauffement climatique anthropique et préfèrent le terme « négateurs du changement climatique » ou « négateur des sciences climatiques ».
    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    Soit tu le définis comme étant une personne qui refuse de croire (voir) que le climat change, et dans ce cas, tu as affaire à un abruti du type du texan de ton exemple. Soit tu le définis comme étant une personne qui réfute les affirmations du GIEC qui placent l'Homme comme seul responsable, et là il y a de quoi se poser des questions. Car, si l'activité humaine contribue à l'amplification du phénomène, elle ne peut à elle seule l'expliquer. Et, si c'était le cas, il faudrait alors comprendre pourquoi le climat a évolué, et ce de façon importante, alors même que l'Homme n'était pas sur terre, voire, à une époque pré-industrielle.
    Si une personne réfute les conclusons du GIEC, cette personne est considérée comme un « négateur du changement climatique ». Le rapport du GIEC est une synthèse critique de 14 000 études scientifiques, études qui attestent du changement climatique et de l'action de l'homme sur ce changement. Les sciences du climat sont parmi les sciences les mieux étudiées avec en 2020 environ 450 000 publications scientifiques attestant du dérèglement climatique et de la responsabilité humaine sur ce dérèglement climatique. Donc pour le consensus scientifique l'origine humaine ne fait aucun doute.
    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    Soit tu le définis comme étant une personne qui refuse la doctrine actuelle selon laquelle c'est le CO2 (et surtout celui émis par les voitures des particuliers) qui est la cause du phénomène. Et là, je dirais que si c'est ça ta définition, eh bien tu es un brave homme, qui a bien appris sa leçon, et qui écoute bien les médias aux ordres dont le seul but est de faire culpabiliser le péquin moyen afin de lui soutirer son pognon au nom de "HAAAAAA ! Le climat se déglingue, c'est de votre faute, acheter une voiture électrique, un vélo électrique, une trottinette électrique, ...". Bref, l'abruti n'est plus celui que l'on croit !
    Il n'existe aucun rapport entre très les nombreuses publications scientifiques attestant du dérèglement climatique et de son origine anthropique et ce qu'en dise les médias. Les publications scientifiques et les rapports du GIEC se contentent d'énoncer des faits sans discours moralisateur. La compréhension que les journalistes et les médias ont de ce ces études et surtout ce qu'ils en disent est une toute autre histoire.

  9. #49
    Membre extrêmement actif Avatar de ddoumeche
    Homme Profil pro
    Ingénieur recherche et développement
    Inscrit en
    octobre 2007
    Messages
    1 548
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Singapour

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur recherche et développement

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2007
    Messages : 1 548
    Points : 1 935
    Points
    1 935
    Par défaut
    Citation Envoyé par calvaire Voir le message
    désolé je me suis mal exprimé.
    oui les réserves sont grosse sur terre, enfin sous la mer ahah.
    Le problème c'est qu'il faut plus d'énergie pour extraire du pétrole a ces profondeurs que ce dernier ne nous apporterait. c'est donc pas très utile.
    Ceci a toujours été un non-argument issu des pays de l'est, donc Rosneft probablement, qui voyait d'un très mauvais oeil une concurrence venu du Texas. Et relayé par des lobbyistes bon marchés dans l'Hexagone

    Si le ROI diminue, il n'est pas nul et il y a toujours intérêt à extraire même s'il ne suffit plus de se contenter de forer un trou à 100 mètres et de récolter les fruits de son travail pendant 50 ans.
    Même s'il existe encore de tels puits en Arabie Saoudite avec ses 267 milliards de réserves, alors que les perspectives sont funestes pour des pays comme l'Algérie qui n'a plus que 40 ans de réserves connues devant elle. Je souligne connues car si on cherche, on trouvera. Or 40 ans ce n'est rien, à peine une génération.
    En physique, l'énergie est une masse. En economie, l'énergie est un coût qui s'amortit si le court atteint une certaine valeur, au alentour de 80$ pour le pétrole, ce qui tombe bien car l'économie mondiale peut vivre avec un baril à ce prix, quitte à fabriquer des moteurs plus efficient ce qui est très positif.

    Mais si on ne peux pas jouer en aval sur la consommation, on peut jouer en amont sur la production plutôt que de rester assis en pleurant.

    Citation Envoyé par calvaire Voir le message
    A la limite, supposons que j'extrait des terres rare sous la mer, les prix vont atteindre des sommets tellement sa va couter cher pour amortir la R&D (il va falloir concevoir de sacré robot pour aller la bas) et payer l'énergie pour extraire ces resources.
    au final on en revient a ce que je disais, les prix des composants vont grimper et personne n'achètera.
    Certes il existe des champs de nodules ou et des gisements sous marins plein de terres rares au large du Japon, inexploitable en l'état actuel. Mais en cas de besoin, on ira les chercher, rappelons que les américains ont bien repêché un sous marin russe en plein milieu du pacifique nord à 4800m de fond. Aujourd'hui on fabrique à la chaîne des navires de 16000 tonnes, alors qu'est ce qui empêche de fabriquer des bras robot de 500 tonnes ?
    Mais avec 3.5 milliards de tonnes de réserves de terres rares dans le monde, on ne risque pas d'en manquer à moyen terme.

    Tu raisonnes comme un marxiste de l'énergie comme si le gateau était à taille fixe, chacun ayant sa part. Il n'a jamais été fixe et parfois certains n'ont pas leur part, ce qui sera notre cas si on ne se bouge pas.

    Citation Envoyé par calvaire Voir le message
    On a le meme probleme avec le recyclage, si on le fait les produits couterons plus cher et donc moins de vente, moins de production en volume donc moins d'économie d'échelle... les prix flambent dans tous les cas.
    Tu peux rentabiliser le recyclage en revendant les matières premières issues du recyclage, ce qu'on fait dans certains secteurs comme le papier, le verre ou l'automobile. Mais si le recyclage est trop cher, il peut être subventionné.
    La joie de l'âme est dans la planification -- Louis Hubert Liautey

  10. #50
    Membre extrêmement actif Avatar de Jon Shannow
    Homme Profil pro
    Responsable de service informatique
    Inscrit en
    avril 2011
    Messages
    3 858
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 58
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable de service informatique
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : avril 2011
    Messages : 3 858
    Points : 7 584
    Points
    7 584
    Par défaut
    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    La définition climato-sceptique est connue c'est une personne qui n’est pas convaincue qu’il y ait un réchauffement climatique, ou que celui-ci soit dû aux activités humaines. Mais de nombreux scientifiques estiment que le mot « scepticisme » est désormais inexact pour qualifier l'attitude de négation du réchauffement climatique anthropique et préfèrent le terme « négateurs du changement climatique » ou « négateur des sciences climatiques ».
    Nov-langue quand tu nous tiens. Tout cela n'est que des mots que l'on essaie de changer pour obtenir un but précis. Ici, c'est la marginalisation et la culpabilisation de personnes n'adhérant pas la pensée unique du moment.

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Si une personne réfute les conclusons du GIEC, cette personne est considérée comme un « négateur du changement climatique ».
    Considérée par qui ? Le système qui a défini que la parole du GIEC était LA vérité ? Un peu comme en des temps lointain on pouvait finir sur le bûcher pour dire que la Terre était ronde, car ceux qui avaient LA vérité, à cette époque, la déclarait plate ?

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Le rapport du GIEC est une synthèse critique de 14 000 études scientifiques, études qui attestent du changement climatique et de l'action de l'homme sur ce changement. Les sciences du climat sont parmi les sciences les mieux étudiées avec en 2020 environ 450 000 publications scientifiques attestant du dérèglement climatique et de la responsabilité humaine sur ce dérèglement climatique. Donc pour le consensus scientifique l'origine humaine ne fait aucun doute.
    Déjà, parlé de réchauffement climatique, est une idiotie. Disons dérèglement, et on sera peut-être plus proche de la vérité. Ensuite, dérèglement par rapport à quoi ? Par rapport à ce que l'on connait depuis que l'on étudie le climat. C'est à dire une microseconde, si on parle d'évolution climatique de la planète. Ensuite, il peut y avoir 1 milliard de publications que ça n'en fait pas une vérité absolu. Car ces publications ne se basent que sur nos connaissances sur l'évolution du climat à partir de suppositions, de théories, de supputations. Les dinosaures n'ont pas laissé beaucoup de textes sur le climat de leur époques, et avant eux, pareil. Et, l'étude du climat ne date que de 200 ans environ. Donc, pour étudier des phénomènes aussi gigantesques (échelle planétaire), c'est un peu maigre.
    Bref, le climat change. C'est un fait. L'action des l'Homme y est pour une part. On peut aisément le comprendre. Mais, est-ce la seule et unique raison ? Ça, c'est bien moins sûr. Pour preuve les nombreux changements climatiques qu'à subit notre planète alors même qu'aucun pied d'Homme n'avait foulé la Terre.
    Je pense que les intégristes du GIEC et leurs adeptes manquent de modestie et d'humilité. Leur rapport est la nouvelle Bible ! Mais ce ne sont que des Hommes, ils sont donc faillibles. Et un bêtise, répétée à l'envie par 10000 scientifiques de tout poil, ça reste un bêtise.
    Attention ça ne veut pas dire que tout est faux, ni même qu'ils n'aient 100% raison. Simplement, qu'ils peuvent aussi avoir tort à 10, 20 50 90 %. Personne n'en a la moindre idée car personne n'a toutes les cartes en main.

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Il n'existe aucun rapport entre très les nombreuses publications scientifiques attestant du dérèglement climatique et de son origine anthropique et ce qu'en dise les médias. Les publications scientifiques et les rapports du GIEC se contentent d'énoncer des faits sans discours moralisateur. La compréhension que les journalistes et les médias ont de ce ces études et surtout ce qu'ils en disent est une toute autre histoire.
    Mon propos n'était pas de dire que le GIEC suivaient les médias, mais le contraire. Les médias, maîtres de la pensée unique, on décidé que le GIEC était LA vérité. A partir de là, douter des conclusions du GIEC est être "climatosceptique" ou, pour reprendre ton phrasé "Négateur du changement climatique".
    Tu noteras que le terme "négateur" se rapproche beaucoup de "négationnistes" qui a un caractère hautement corrosif. Il n'a évidemment pas été choisi au hasard. Bref, de la plus belle manipulation de foules.
    Au nom du pèze, du fisc et du St Estephe
    Au nom du fric, on baisse son froc...

  11. #51
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    février 2003
    Messages
    2 140
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 40
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : février 2003
    Messages : 2 140
    Points : 4 278
    Points
    4 278
    Par défaut
    Déjà, parlé de réchauffement climatique, est une idiotie. Disons dérèglement, et on sera peut-être plus proche de la vérité. Ensuite, dérèglement par rapport à quoi ? Par rapport à ce que l'on connait depuis que l'on étudie le climat. C'est à dire une microseconde, si on parle d'évolution climatique de la planète. Ensuite, il peut y avoir 1 milliard de publications que ça n'en fait pas une vérité absolu. Car ces publications ne se basent que sur nos connaissances sur l'évolution du climat à partir de suppositions, de théories, de supputations. Les dinosaures n'ont pas laissé beaucoup de textes sur le climat de leur époques, et avant eux, pareil. Et, l'étude du climat ne date que de 200 ans environ. Donc, pour étudier des phénomènes aussi gigantesques (échelle planétaire), c'est un peu maigre.
    Euh non il y a bien réchauffement climatique après ca ne veut pas dire qu'il est uniforme. Qu'il ne peut pas y avoir des endroit ou ça refroidit mais globalement ça se réchauffe.
    Euh on remonte bien plus loin que 200 ans en étudiant les calottes glacière

    Bon et même si on ne connaît que 200 ans,, c'est pas pour ca qu'on ne sait pas faire des constats et voir qu'il y a de gros changement depuis 30 ans...
    Bon moi je crois qu'en fait les avions ça vole pas vraiment ça fait que 100 ans qu'on a des observation...


    Sinon c'est quand qu'on parle de l'homme sur la lune, des reptiliens et du fait que la terre est plate?
    Je ne suis qu'un pauvre débutant alors ne frappez pas si mes idées ne sont pas bonnes

  12. #52
    Membre chevronné Avatar de FatAgnus
    Homme Profil pro
    Troufion de base
    Inscrit en
    août 2015
    Messages
    356
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Troufion de base

    Informations forums :
    Inscription : août 2015
    Messages : 356
    Points : 1 966
    Points
    1 966
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    Nov-langue quand tu nous tiens. Tout cela n'est que des mots que l'on essaie de changer pour obtenir un but précis. Ici, c'est la marginalisation et la culpabilisation de personnes n'adhérant pas la pensée unique du moment.
    C'est au contraire l'inverse de la novlangue qui est une simplification lexicale et syntaxique de la langue destinée à rendre impossible l'expression des idées. Au contraire de simplification, un nouveau terme est proposé pour décrire la réalité. Comme le mentionne l'article de Wikipédia sur le déni du réchauffement climatique. Le mot « scepticisme » est, cependant, utilisé à tort, car le scepticisme scientifique fait partie intégrante de la méthodologie scientifique et que les thèses avancées par les négateurs du changement climatique ne sont basées sur aucune études publiées dans des journaux à comité de lecture. Il n'existe aucune volonté de de marginalisation ou de culpabilisation des personnes, juste des faits scientifiques.
    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    Considérée par qui ? Le système qui a défini que la parole du GIEC était LA vérité ? Un peu comme en des temps lointain on pouvait finir sur le bûcher pour dire que la Terre était ronde, car ceux qui avaient LA vérité, à cette époque, la déclarait plate ?.
    Cette personne est considérée comme un « négateur du changement climatique » au regard du consensus scientifique existant. Ce consensus scientifique est la meilleure compréhension
    que nous ayons du climat à l'heure actuelle. Et oui malheureusement pour les négateurs du changement climatique,le GIEC est LA référence mondiale sur le climat qu'on le veuille ou non. Le GIEC parle de probabilité et non pas de vérité. Le GIEC a déclaré dans son résumé de 2014 qu'il est extrêmement probable que plus de la moitié de l’augmentation observée de la température moyenne à la surface du globe de 1951 à 2010 a été causée par l’activité humaine. Par extrêmement probable, le GIEC entend qu’il y a entre 95 et 100 % de probabilité que plus de la moitié du réchauffement moderne soit due à l’homme. Comparer le consensus scientifique sur le dérèglement climatique, qui repose sur des études scientifiques solides, aux pratiques de l'Église du Moyen Âge est juste bête et stupide.
    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    Bref, le climat change. C'est un fait. L'action des l'Homme y est pour une part. On peut aisément le comprendre. Mais, est-ce la seule et unique raison ? Ça, c'est bien moins sûr. Pour preuve les nombreux changements climatiques qu'à subit notre planète alors même qu'aucun pied d'Homme n'avait foulé la Terre.
    Je pense que les intégristes du GIEC et leurs adeptes manquent de modestie et d'humilité. Leur rapport est la nouvelle Bible ! Mais ce ne sont que des Hommes, ils sont donc faillibles. Et un bêtise, répétée à l'envie par 10000 scientifiques de tout poil, ça reste un bêtise.
    Attention ça ne veut pas dire que tout est faux, ni même qu'ils n'aient 100% raison. Simplement, qu'ils peuvent aussi avoir tort à 10, 20 50 90 %. Personne n'en a la moindre idée car personne n'a toutes les cartes en main..
    Vous êtes bien un négateur du changement climatique, puisque, bien que vous ne compreniez pas comment fonctionne la recherche scientifique et que vous n'êtes pas un expert dans le domaine, vous niez le consensus climatique établit sans aucune base scientifique solide pour étayer vos propos. Vous n'avez toujours pas compris ce qu'est le GIEC, le GIEC est juste un organisme qui fait une synthèse critiques des études scientifiques existantes sur le climat. Le GIEC n'invente rien, il fait juste une revue de presse et résume la situation des connaissances actuelles sur le climat. Si toutes les études publiées dans les revues à comité de lecture prouvent que le dérèglement climatique est d'origine humaine, le GIEC ne va pas faire un rapport disant le contraire, c'est d'une logique évidente. Quand à prétendre que les études pourraient se tromper, sans les avoir lues c'est tout simplement risible. Si vous avez des éléments concrets sur le fait que le changement climatique ne soit pas d'origine humaine, alors publiez votre étude dans une revue scientifique à comité de lecture et si elle est acceptée, je suis certain qu'elle sera reprise dans le prochain rapport du GIEC.

    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    Mon propos n'était pas de dire que le GIEC suivaient les médias, mais le contraire. Les médias, maîtres de la pensée unique, on décidé que le GIEC était LA vérité. A partir de là, douter des conclusions du GIEC est être "climatosceptique" ou, pour reprendre ton phrasé "Négateur du changement climatique". Tu noteras que le terme "négateur" se rapproche beaucoup de "négationnistes" qui a un caractère hautement corrosif. Il n'a évidemment pas été choisi au hasard. Bref, de la plus belle manipulation de foules.
    Encore une fois il n'existe aucun lien entre les médias et le GIEC, à part dans votre esprit peut-être. Que les médias suivent ou non le GIEC, le GIEC travaillera et publiera tout de même son rapport et restera LA référence mondiale sur le climat.

  13. #53
    Membre extrêmement actif Avatar de ddoumeche
    Homme Profil pro
    Ingénieur recherche et développement
    Inscrit en
    octobre 2007
    Messages
    1 548
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Singapour

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur recherche et développement

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2007
    Messages : 1 548
    Points : 1 935
    Points
    1 935
    Par défaut
    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Vous atteignez ici le paroxysme du ridicule en citant une étude de scientifiques qui disent exactement le contraire de ce que vous prétendez.
    Vous avez entièrement raison, tout comme vous du reste, je n'ai pas l'expertise requise pour lire cette étude. Je doute fortement que vous même avait payé 8,99 dollars pour la lire.
    LOL
    L'étude de Claude Lorius & Co n'a jamais prétendu que le co2 ou le méthane pilotait les températures, ou vice versa, donc comment pourrait-elle me contredire ? vous inventez encore des trucs faute de lire car vous n'avez pas le niveau et êtes fauché avec ca. Si vous êtes fauché a ce point, vous trouverez l'article en version pdf gratuitement sur le net.

    Ce que je n'ai pas eu à faire puisqu'ayant accès à tous les numéros de Nature à la maison de famille, j'en ai pris connaissance en 2007.

    Citation Envoyé par yahiko Voir le message
    Les climatosceptiques d'avant les années 2000, c'étaient surtout les gros beaufs, type cowboys du Texas, qui ne voulaient pas qu'on les emm*rde sur leur mode de vie à base de grosses bagnoles consommant 30L au 100, de gaspillage (eau potable, nourriture) et de non respect de l'environnement (bétonnage, goudronage, pêche et chasse intensive). Ils voulaient continuer à vivre dans l'excès et dans la surconsommation. Et si la planète ne pouvait pas suivre, ils n'en avaient rien à secouer, ils en auraient bien profiter avant de subir les conséquences lointaines de tout cela.

    Alors que pourtant, ces personnes n'ont pas les moyens de la surconsommation des climatosceptiques de la première heure, et n'ont aucun intérêt objectif à soutenir les industries du pétrole, les armateurs des bateaux de pêche-usine, des grands groupes du BTP, qui eux sont très puissants et ont pu avoir des intentions pas forcément bien intentionnées (Elf & Françafrique par exemple).
    Je ne savais pas que l'industrie du BTP, de la chasse, de la pêche industrielle et Pernod Ricard subventionnaient les climatosceptiques, dans un grand complot mondial capitaliste. J'en étais resté au fait que Lafarge bétonnait toute l'ile de France sur ordre de madame Hildago l'écolo pour ses "chers" jeux olympiques.

    On peut toujours faire dans la caricature :

    les climato alarmistes sont des reliquats de hippies vivants de paix, de LSD et d'amour, surtout d'amour sous toutes ses formes. Soit dans le Larzac où les seuls moyens de subsistances sont la vente de fromages de chèvres moisis, soit ce sont des vagabonds ayant acquis gratuitement des terrains dans le desert où ils construisent des maisons en terre cuite avec ce qu'ils trouvent dans les poubelles, et leurs vieilles canettes de bière qu'ils consomment en quantité industrielle.

    Ils se plaignent de quelques fils à papa s'achètant des hummers mais roulent en combi vw à 12L/100. Ils ne savent rien faire de leurs dix doigts, donc leurs gosses vont s'installer dans les grandes métropole urbaines parce que papa/maman n'ont pas réussi a construire une ferme. Métropoles où il fait plus chaud à cause du béton (encore un complot), aussi ils s'inquiètent du réchauffement climatique qui va les manger tout cru, mais te font la morale alors qu'ils consomment 60% des ressources locales. Ils te parlent de la nature alors qu'ils n'ont jamais planté un arbre ni taillé la vigne de leur vie.
    Désoeuvrés et envinés, donc incapable d'ouvrir un bouquin, ayant perdu le contact avec leur tradition millénaire, ils en sont réduit à lire charlot hebdo et jouer à minecraft, et à suivre le premier gourou qui passe leur annoncer la fin du monde, gourou qui fera fortune en vendant des crédits carbone comme on vendait des indulgences au moyen-âge.

    Je ne sais que leur dire, qu'ils apprennent le luth et partent en pèlerinage au Rajasthan, pays des charmeurs de serpents. Cela a bien réussit à certains de leur coreligionnaires.

    Citation Envoyé par yahiko Voir le message
    Aujourd'hui, les climatosceptiques, tu trouves des gus aux RSA, au SMIC mais aussi des gens avec une culture scientifique, mais perméables au discours "anti-élite" ambiant. Où le mot d'ordre est méfions nous du discours dominant. Si le discours est dominant, alors c'est que c'est imposé par le gouvernement ou des élites aux intentions machiavéliques.
    Oui oui la gauche à toujours raison par principe, les climatosceptiques sont des complotistes antivax, des miséreux, des ouvriers, des tsiganes, des nazis russophiles et homophobes, des gens qui ne pensent pas comme il faut, bref des indésirables.
    L'avenir est aux hommes déconstruits vivant en couple ±temporaire avec des femmes aux cheveux bleus et un anneau dans le nez, sur une péniche sur les lacs du Connemara. Comme c'est romantique.

    Mais chers amis, sans Elf Aquitaine, vous en seriez encore à élever des chèvres dans le cantal ou tisser des pull dans des usines à Lyon, au lieu dans vivre une vie trépidante dans ces métropoles urbaines. Pourquoi blamer Elf de ce qui n'est que de votre fait ?
    La joie de l'âme est dans la planification -- Louis Hubert Liautey

  14. #54
    Membre extrêmement actif

    Homme Profil pro
    Ingénieur test de performance
    Inscrit en
    décembre 2003
    Messages
    1 946
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 47
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur test de performance
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2003
    Messages : 1 946
    Points : 2 565
    Points
    2 565
    Par défaut
    Bonjour.

    C'est quoi l'inverse des climato-sceptiques ? Les climato-béats ?

    Bon bref, le CO2 provoque le réchauffement climatique, preuve à l'appui, dixit la nouvelle religion.

    En toute logique, il suffit de diminuer ce CO2, pour régler le problème. Même si les plantes sont friandes de ce CO2, mais bon.



    Donc qui fabrique le plus de CO2 dans le monde ?

    Visiblement 3 pays sortent du lot très largement, et plus que largement. Du coup, j'imagine que les climato-béats, vu que ce sont des scientifiques de haut niveau, demandent à ces 3 pays d'arrêter de fabriquer du CO2, en priorité.


    Ben en fait non, ils demandent aux pays qui produisent 0.0000001% de CO2 de sauver la planète. Ces scientifiques de pacotille me font rire.

  15. #55
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    1 260
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 1 260
    Points : 4 773
    Points
    4 773
    Par défaut
    C'est pas aussi simple, prends par exemple la Norvège, officiellement elle a un beau plan pour la réduction des gaz à effet de serre, mais en même temps elle exporte un max de pétrole, donc qui va produire du gaz à effet de serre , mais dans d'autres pays. Elise Lucet a interrogé le responsable sur ce point, et la réponse à part un sourire jaune et une réponse du genre "rien à branler c'est pas chez nous" il n'y a pas eu de réponse intelligente au problème.

    Tu prends la France, dans un sens ce pays s'en sort pas trop mal grâce à un certains nombre de facteurs genre les centrales nucléaires et l'hydroélectrique, mais au final toute la production industrielle a déserté le pays et cette production se trouve dans d'autres pays comme la Chine ou l'Inde qui eux polluent.

    Pourtant la France importe massivement des produits Chinois ou indous, donc la France n'a pas solutionné le problème des gaz à effet de serre est n'est pas vraiment en passe de le faire sérieusement, elle fait comme beaucoup de pays européens, la France a délocalisé sa pollution en Chine et en Inde.

    Autre exemple idiot : le Bio c'est bien ? et bien pas forcément, si tu fais venir des framboises ou ton raisin bio hors saison d'Afrique du sud par avion, et bien ça n'est pas du tout éco responsable, c'est lamentable, donc du coup il faut vraiment se méfier des apparences et des jugements faciles. Du coup il faudrait en sus du label bio un autre label, un label éco responsable, production locale, ou faibles émissions de gaz à effets de serre, par exemple.

    Donc que les pays s'opposent les uns contre les autres ne sera pas la solution, la solution ça sera forcément un effort général, mondial et responsable, et non pas du green washing de façade hypocrite.

    Une vrai solution ça serait d'arrêter de faire des gosses, comme le montre ce graphique, mais ça personne ose le dire. Il y a que la Chine qui a osé avec son 1 enfant par famille.

    Nom : enfants carbone.jpeg
Affichages : 151
Taille : 71,5 Ko

    Par exemple si la France avait 30 M d'habitants et pas 70 M, le solutionnement serait bien plus facile car déjà l'hydroélectrique représenterait une part importante du mix énergétique, et il serait pas difficile d'avoir quelques centrales, et de compléter le mix avec par exemple des éoliennes des panneaux ou centrales solaires, ou du géothermique ou des hydroliennes pour compléter le mix. Les solutions de stockages sont certes onéreuses mais elles existent : méga batterie tesla, hydraulique, mécanique, air, hydrogène, ...) . Il serait possible de passer tous le pays en agriculture bio donc extensif et non intensif comme maintenant ce qui serait bien moins polluant à tout point de vue.
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  16. #56
    Membre chevronné Avatar de FatAgnus
    Homme Profil pro
    Troufion de base
    Inscrit en
    août 2015
    Messages
    356
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Troufion de base

    Informations forums :
    Inscription : août 2015
    Messages : 356
    Points : 1 966
    Points
    1 966
    Par défaut
    Citation Envoyé par moldavi Voir le message
    C'est quoi l'inverse des climato-sceptiques ? Les climato-béats ?
    Le terme « climato-sceptique » est erroné. Car comme l'indique l’article de Wikipédia « Déni du réchauffement climatique », le mot « scepticisme » est, cependant, utilisé à tort, car le scepticisme scientifique fait partie intégrante de la méthodologie scientifique et les arguments des négateurs du changement climatique ne reposent sur aucune base scientifique sérieuse. Donc il n'y a pas scepticisme mais juste un déni, rejet ou au doute injustifié du consensus scientifique.

    Citation Envoyé par moldavi Voir le message
    Bon bref, le CO2 provoque le réchauffement climatique, preuve à l'appui, dixit la nouvelle religion.
    La théorie du changement climatique anthropique n'est pas une religion et est aujourd’hui une des théories les plus crédibles du monde scientifique parce qu’elle est partagée par une large communauté scientifique et qu’elle s’appuie sur de très nombreux éléments scientifiques.

    Citation Envoyé par moldavi Voir le message
    Visiblement 3 pays sortent du lot très largement, et plus que largement. Du coup, j'imagine que les climato-béats, vu que ce sont des scientifiques de haut niveau, demandent à ces 3 pays d'arrêter de fabriquer du CO2, en priorité.
    Erreur de votre part, les scientifiques ne demandent rien du tout, et en n'ont d'ailleurs pas le pouvoir. Par exemple le GIEC rassemble et synthétise des milliers de travaux scientifiques pour en tirer des conclusions globales. C’est ensuite aux politiques d’agir ! Prendre des décisions entre les différentes voies possibles, en arbitrant les avantages et inconvénients de chaque décision. « La science permet de dire ce qui est, en aucun cas elle permet de dire ce qui doit être », rappelait E. Klein récemment en interview.

  17. #57
    Membre chevronné Avatar de FatAgnus
    Homme Profil pro
    Troufion de base
    Inscrit en
    août 2015
    Messages
    356
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Troufion de base

    Informations forums :
    Inscription : août 2015
    Messages : 356
    Points : 1 966
    Points
    1 966
    Par défaut
    Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
    LOL L'étude de Claude Lorius & Co n'a jamais prétendu que le co2 ou le méthane pilotait les températures, ou vice versa, donc comment pourrait-elle me contredire ? vous inventez encore des trucs faute de lire car vous n'avez pas le niveau et êtes fauché avec ça. Si vous êtes fauché a ce point, vous trouverez l'article en version pdf gratuitement sur le net.
    Vous oubliez l'auteur le plus célèbre de cette étude Jean Jouzel vice-président du GIE en 2002. Contrairement à vous, qui inventez de toutes pièces des propos que Jean-Marc Jancovici n'a jamais dit, je n'invente rien, le résumé de l'étude « Climate and atmospheric history of the past 420,000 years from the Vostok ice core, Antarctica, » indique que « les concentrations atmosphériques de dioxyde de carbone et de méthane sont bien corrélées avec la température de l'air en Antarctique tout au long de l'enregistrement ». À quelle page et à quelle ligne de l'étude est-il écrit que les émissions de gaz à effet de serre actuel ont une action marginale sur le réchauffement actuel comme vous le prétendez ? Si vous ne trouvez pas, soyez fidèle à vos habitudes, inventez !

    Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
    Ce que je n'ai pas eu à faire puis qu’ayant accès à tous les numéros de Nature à la maison de famille, j'en ai pris connaissance en 2007.
    Donc vous avez dû normalement lire les articles retentissants de Claude Lorius et Jean Jouzel dans Nature qui écrit « démontre que pendant les périodes froides il y a moins de CO2 et que pendant les périodes chaudes il y en a davantage. Nous confirmons ainsi que ce qui préside aux grandes phases, c’est bien l’astronomie, la position de la Terre par rapport au Soleil, mais que, lors des réchauffements, le CO2 amplifie le phénomène ».

  18. #58
    Membre extrêmement actif

    Homme Profil pro
    Ingénieur test de performance
    Inscrit en
    décembre 2003
    Messages
    1 946
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 47
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur test de performance
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2003
    Messages : 1 946
    Points : 2 565
    Points
    2 565
    Par défaut
    Bonjour.

    Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
    C'est pas aussi simple, prends par exemple la Norvège, officiellement elle a un beau plan pour la réduction des gaz à effet de serre, mais en même temps elle exporte un max de pétrole, donc qui va produire du gaz à effet de serre , mais dans d'autres pays. Elise Lucet a interrogé le responsable sur ce point, et la réponse à part un sourire jaune et une réponse du genre "rien à branler c'est pas chez nous" il n'y a pas eu de réponse intelligente au problème.
    Lorsque 3 pays produisent 50% de CO2 sur toute la planète, la première chose à faire c'est de ramener la production de CO2 de ces 3 pays au 1/2% des autre pays. Une fois cela fait, on verra si le réchauffement perdure. Personne n'oblige les pays a acheter du pétrole à la Norvège.

  19. #59
    Membre extrêmement actif

    Homme Profil pro
    Ingénieur test de performance
    Inscrit en
    décembre 2003
    Messages
    1 946
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 47
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur test de performance
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2003
    Messages : 1 946
    Points : 2 565
    Points
    2 565
    Par défaut
    Bonjour.

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Le terme « climato-sceptique » est erroné. Car comme l'indique l’article de Wikipédia « Déni du réchauffement climatique », le mot « scepticisme » est, cependant, utilisé à tort, car le scepticisme scientifique fait partie intégrante de la méthodologie scientifique et les arguments des négateurs du changement climatique ne reposent sur aucune base scientifique sérieuse. Donc il n'y a pas scepticisme mais juste un déni, rejet ou au doute injustifié du consensus scientifique.


    La théorie du changement climatique anthropique n'est pas une religion et est aujourd’hui une des théories les plus crédibles du monde scientifique parce qu’elle est partagée par une large communauté scientifique et qu’elle s’appuie sur de très nombreux éléments scientifiques.


    Erreur de votre part, les scientifiques ne demandent rien du tout, et en n'ont d'ailleurs pas le pouvoir. Par exemple le GIEC rassemble et synthétise des milliers de travaux scientifiques pour en tirer des conclusions globales. C’est ensuite aux politiques d’agir ! Prendre des décisions entre les différentes voies possibles, en arbitrant les avantages et inconvénients de chaque décision. « La science permet de dire ce qui est, en aucun cas elle permet de dire ce qui doit être », rappelait E. Klein récemment en interview.
    Vous dîtes que le CO2 provoquent le réchauffement climatique. 3 pays produisent 50% du CO2 dans le monde. Il suffit de réduire la production de CO2 de ces 3 pays pour voir une amélioration. Fin de l'histoire. Je maintiens, des scientifiques de pacotille.

  20. #60
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    1 260
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 1 260
    Points : 4 773
    Points
    4 773
    Par défaut
    Moldavi, ca suffira pas en fait ce que tu n'as pas compris c'est que c'est déjà trop tard.

    Par exemple parlons du nucléaire, certains pensent que c'est une solution, et bien non, car le plus souvent il faut plus de 10 ans pour construire une nouvelle centrale aux normes post Fukushima, et bien dans 10 ans cela sera encore déjà trop tard.

    Il faudrait que le monde entiers fasse un effort énorme, maintenant, tout de suite, et pas d'attendre 10 ans que le pays "machin" fasse quelque chose pour décider de se bouger, comme tu le suggères, à tord.

    Certains pays font de très gros efforts, depuis des années, comme le Costa Rica ou l'Australie, mais ca reste très insuffisant au niveau mondial.

    Exemple : Le Costa Rica a atteint presque 100 % d'énergie renouvelable pour sa production électrique. Barrages, éoliennes, géothermie... Grâce à un mix énergétique, le Costa Rica a produit son électricité à partir de 99,99 % d'énergies renouvelables au mois de mai de 2019

    Si tous le monde en faisait autant il y aurait peut être un peu d'espoir, mais c'est pas du tout le cas.
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

Discussions similaires

  1. Réponses: 25
    Dernier message: 07/09/2021, 12h36
  2. Réponses: 39
    Dernier message: 12/03/2021, 17h13
  3. Réponses: 24
    Dernier message: 09/09/2018, 12h14
  4. Réponses: 80
    Dernier message: 24/03/2017, 10h56
  5. Où en est le changement climatique ?
    Par gulain dans le forum Écologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/08/2009, 20h34

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo