IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #201
    Membre extrêmement actif Avatar de ddoumeche
    Homme Profil pro
    Ingénieur recherche et développement
    Inscrit en
    octobre 2007
    Messages
    1 545
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Singapour

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur recherche et développement

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2007
    Messages : 1 545
    Points : 1 942
    Points
    1 942
    Par défaut
    Citation Envoyé par MarieKisSlaJoue Voir le message
    On connais très exactement les effet du soleil, de la position de la terre, de son inclinaison. Absolument tout est pris en compte dans les études relues par le GIEC. Et si vous lisiez correctement ce qu'on vous dit vous vous rendriez compte que ces effets naturels se compensent dans le temps et donc ont un effet nul sur le réchauffement climatique actuel.
    C'est bien sur totalement faux, sinon les facteurs naturels ne seraient pas représentés par une ligne droite ne variant pas d'un dixième de degré en 170 ans, ce qui est une prouesse que n'arrive même pas à réaliser mon thermostat de maison. Le seul facteur pris en compte est le volcanisme, qui est ponctuel. Tout le reste (vapeur d'eau, nuages, irradiance solaire, rayons cosmiques, el nino) est soit évacué, soit une constante avec un indice de confiance bas et une valeur obsolète.

    Dans le monde virtuel du Giec, le climat de la terre est archi stable. Car ses status lui dictent d'étudier les facteurs humains sur le climat, pas autre chose.
    La joie de l'âme est dans la planification -- Louis Hubert Liautey

  2. #202
    Modérateur
    Avatar de escartefigue
    Homme Profil pro
    bourreau
    Inscrit en
    mars 2010
    Messages
    8 019
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loir et Cher (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : bourreau
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : mars 2010
    Messages : 8 019
    Points : 28 209
    Points
    28 209
    Billets dans le blog
    2
    Par défaut
    J'avais loupé cette réponse, dont le comique au 5e degré mérite réponse :
    Citation Envoyé par fredinkan Voir le message
    Tu n'as donc jamais entendu parler de lobbying ? ...
    Le lobying, c'est l'influence exercée par un groupe sur des décideurs.

    Or le GIEC est l'émanation de 192 pays, soit la quasi totalité des pays (je rappelle qu'il y a 195 pays reconnus par l'ONU).
    Donc, les 192 pays ont fondé le GIEC pour faire pression... sur eux mêmes.
    Il s'agit d'un nouveau concept : le lobying reflexif, c'est très intéressant, même les shadocks n'y avaient pas pensé.

    Pièce jointe 606639

  3. #203
    Inactif  

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    3 064
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 3 064
    Points : 4 377
    Points
    4 377
    Par défaut
    Bonjour,

    Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
    T'a un sacré problème de logique, ça change rien, même si la consommation stagne en Europe, il n'en reste pas moins que le soja américains sert à nourrir les animaux, et que comme la consommation en Asie est en hausse et vu leur nombre la consommation de viande est en hausse au niveau mondial et qu'il a fallu défricher en Amazonie pour produire encore plus de soja.

    Le changement climatique c'est un problème mondial, ca ne concerne pas que ton village à Clochemerle.
    Le plus absurde en Amazonie c'est surtout d'aller y défricher, bruler et faire pousser des plantes ... pour en faire des bio/agri carburant ! Étonnement cela n'a strictement d'écolo ... Le Brésil et ces voisins font du grand n'importe quoi. On entant pas un seul écolo donner son opinion ?

    En presque 20/30 ans c'est l'équivalent de la surface de la Belgique , détruite de manière inutile en Amazonie.

  4. #204
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 586
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 586
    Points : 15 568
    Points
    15 568
    Par défaut
    Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message
    On entant pas un seul écolo donner son opinion ?
    Ben si, même GreenPeace en parle :
    Biocarburants : l’huile de palme dans nos moteurs, cauchemar des forêts
    Cauchemar des forêts, mais rêve de Total : l’intégration d’huile de palme dans ce que le pétrolier appelle les “biocarburants” engendre une déforestation massive. En Indonésie, l’équivalent d’un terrain de football est massacré toutes les 25 secondes. Mais le jeu en vaut la chandelle pour Total, qui touche des subventions. Avec la bénédiction du gouvernement, et à l’insu des contribuables. Sauf que cela pourrait changer : en 2020 la niche fiscale sur l’huile de palme doit être supprimée. Total a beau exercer un lobbying monstre pour faire annuler cette décision parlementaire, pour l’instant, il est en mauvaise posture : ce 11 octobre, le Conseil constitutionnel a débouté la multinationale. On explique tout.
    D'autres en parlent :
    Le Brésil envisage d’étendre la culture de la canne à sucre en Amazonie
    Le sénat brésilien pourrait d’autoriser la culture de canne à sucre comme biocarburant en Amazonie. Un projet contesté par les écologistes, mais aussi par l’Association de l’industrie de la canne à sucre.
    (...)
    Une étude publiée le 21 février dans la revue Science Advances montre à quel point la question de la production de canne à sucre en Amazonie est cruciale et controversée. Elle souligne que l’Amazonie est à un point de basculement, ce qui signifie que la déforestation est si avancée qu’elle dégrade le cycle hydrologique de la forêt tropicale au point de l’empêcher de soutenir les écosystèmes de la forêt tropicale.

    « La gravité des sécheresses de 2005, 2010 et 2015-16 pourrait bien représenter les premiers événements de ce point de basculement écologique. Tout comme les graves inondations de 2009, 2012 (et 2014 dans le sud-ouest de l’Amazonie), ils suggèrent que l’ensemble du système oscille », avertissent les auteurs de l’étude.

    Ils estiment le point de basculement à 20-25 % de déforestation. Selon le rapport publié le 26 mars par l’IPBES, 17 % de la forêt amazonienne a déjà été exploitée. L’étude appelle donc les autorités à mettre un terme à la déforestation et à planter davantage d’arbres.

    « Nous pensons qu’il serait judicieux non seulement de limiter strictement la déforestation, mais aussi de reconstituer une marge de sécurité contre le point de basculement de l’Amazonie […] pour la bonne raison qu’il est inutile de découvrir le point de basculement précis en en étant des témoins directs », mettent-ils en garde, rappelant que « lors de la Conférence de Paris en 2015, le Brésil s’est engagé à reboiser 12 millions d’hectares d’ici 2030. »
    Et en parlant de forêt qui brulent, j'ai vu une vidéo intéressante l'autre jour :

    À un moment on apprend que les natifs amérindiens lançaient des petits feux au printemps et en automne pour éviter les gros feux l'été. (c'est important de mettre le feu pour l'entretien des forets)
    Il existe des arbres qui ont besoin de feu pour se reproduire.
    Un peu comme ça :
    Les plantes-phénix : régénérées par le feu
    Aux États-Unis, dans les forêts de séquoias (Sequoiadendron giganteum), les plus grands arbres atteignent près de 85 mètres de hauteur et leur tronc 10 mètres de diamètre. En certaines occasions, on peut y voir des militaires allumant des feux au lance-flammes. Entraînement ? Inconscience ? Pas du tout. Dans un souci louable de prévention, les autorités forestières avaient souhaité éviter les incendies et avaient donc, par exemple, fait débroussailler la zone. Mal leur avait pris, car en agissant de la sorte, sans le savoir, elles limitaient notablement le renouvellement de ces grands arbres. En effet, le séquoia produit des petits cônes qui ne s'ouvrent qu'après une forte élévation de la température : un incendie libère donc les graines ! Qui plus est, le feu lève leur dormance et facilite leur germination. En d'autres termes, le feu est indispensable à la régénération de la forêt. Le séquoia qui porte les cônes subit le feu sans dommages, ignifugé par son écorce épaisse et dépourvue de résine. Ainsi, les graines libérées par le feu tombent au sol et germent, protégées par les cendres. Précisons que l'armée allume les feux dans des conditions maîtrisées (voir la figure page précédente).
    Keith Flint 1969 - 2019

  5. #205
    Modérateur
    Avatar de escartefigue
    Homme Profil pro
    bourreau
    Inscrit en
    mars 2010
    Messages
    8 019
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loir et Cher (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : bourreau
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : mars 2010
    Messages : 8 019
    Points : 28 209
    Points
    28 209
    Billets dans le blog
    2
    Par défaut
    Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message
    Le Brésil et ces voisins font du grand n'importe quoi. On entant pas un seul écolo donner son opinion ?
    Décidément, soit vous ne vous informez que sur BFM et consort, soit vous faites de la désinformation votre spécialité : ce crime est dénoncé depuis des lustres par les écologistes.
    Ecologistes au sens large, pas seulement les partis politiques.

  6. #206
    Inactif  

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    3 064
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 3 064
    Points : 4 377
    Points
    4 377
    Par défaut
    Bonjour,

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Ben si, même GreenPeace en parle :
    Biocarburants : l’huile de palme dans nos moteurs, cauchemar des forêts

    D'autres en parlent :
    Le Brésil envisage d’étendre la culture de la canne à sucre en Amazonie

    Et en parlant de forêt qui brulent, j'ai vu une vidéo intéressante l'autre jour :

    À un moment on apprend que les natifs amérindiens lançaient des petits feux au printemps et en automne pour éviter les gros feux l'été. (c'est important de mettre le feu pour l'entretien des forets)
    Il existe des arbres qui ont besoin de feu pour se reproduire.
    Un peu comme ça :
    Les plantes-phénix : régénérées par le feu
    La technique de l'incendie , est aussi utilisée par les pompiers pour arrêter un feu en haut de colline . Le feu s’éteint naturellement.

  7. #207
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Architecte de système d'information
    Inscrit en
    février 2011
    Messages
    378
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte de système d'information

    Informations forums :
    Inscription : février 2011
    Messages : 378
    Points : 1 335
    Points
    1 335
    Par défaut
    Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
    T'a un sacré problème de logique, ça change rien, même si la consommation stagne en Europe, il n'en reste pas moins que le soja américains sert à nourrir les animaux, et que comme la consommation en Asie est en hausse et vu leur nombre la consommation de viande est en hausse au niveau mondial et qu'il a fallu défricher en Amazonie pour produire encore plus de soja.

    Le changement climatique c'est un problème mondial, ca ne concerne pas que ton village à Clochemerle.
    Ce qui me fascine c'est la façon dont tu retourne les arguments.
    Dans un cas tu parles du problème en france, puis ensuite tu parles d'un problème mondial, puis retour sur le sujet en france quand ça t'arrange...

    Ok, bien, alors restons au global, attention, pavé:
    • Oui l'augmentation de la consommation de viande est un problème. Ce n'est pas aux européens de pâtir de nouvelles restrictions alors qu'ils font des efforts (pour en revenir au sujet de la production CO2), eux.
    • La plupart des rapports critiquent les population qui font déjà attention (entre autre les européens ayant un revenu à un niveau médian et légèrement au delà), qui sont également les populations consommant le plus localement possible (il n'y a pas un souci à ce niveau ?) - Et tu le précise, le bétail français, pour reprendre l'exemple de la france) est nourri au soja français, non ?


    Si le problème est global, ça serait bien d'aller agir sur des vrais sujets à problèmes:
    • Le transport inutile (on avait vu le cas de mangues sud-américaines découpées dans un pays d'asie, emballées dans un autre, puis envoyés aux US pour consommation, le tout pour avoir une diminution de tarif - ou plutôt une augmentation des marges)
    • De produits venant de chine ne souffrant pas de vrais frais de transport, car la chine a des avantages relatifs à un ancien statut de pays en voie de développement (lié aux BRICs) - (c'est en train de changer, les coûts sont en train de s'envoler)
    • La production envoyée en chine et autres pays d'asie du sud-est (vêtements par exemple), qui ne suivent aucunement les règlementations qui ont été instaurées en occident (et qui ont du coup fait exploser les coûts locaux)
    • La surpopulation de certains pays (on me dira que le taux d'habitant par km² est plus bas en chine qu'en europe, il faut dans ce cas comparer aux km² habitables)
    • Tout le système de marketing forçant à des achats compulsifs inutils
    • Obsolescence programmée


    Outre le fait de "consommer autrement", peux-tu me dire réellement où l'individu peut agir ?
    Et le fait de consommer autrement n'est possible que si tu peux partir du principe que le consommateur est actuellement sous le coup de modifications d'habitude liés à une "propagande marketing" (je reprend le cas des achats compulsifs). A moins de modifier cette dernière.

    Tu ne penses pas plutôt que c'est une adaptation des lois, sur les entreprises, qu'il est nécessaire de faire?
    Plutôt que d'appliquer de nouvelles "taxes" ?

    La plus belle des blagues c'est quand on parle de taxer encore plus le carburant:
    La consommation d'essence ou de diesel est taxée, en suisse (je n'ai pas les infos pour la france), la majorité de la consommation privée est faite pour aller travailler. Tu veux réduire ça ? Plutôt que taxer plus, force les entreprises pouvant faire du télétravail à le faire...
    La consommation de kérosène n'est pas taxée, alors qu'en terme de transport de personne elle sera principalement utilisée pour du loisir, n'étant ici pas "directement nécessaire" au sens de la société. Pourquoi ? ...
    Idem pour le fret aérien...
    En allant plus loin, on peut aussi parler du carburant des porte-conteneurs. Leur taxation est très marrante. Seul le carburant utilisé dans des eaux territoriales est taxé et soumis à des règles de qualité plus stricte, alors que celui utilisé dans les eaux internationales non. Pourquoi ? Alors qu'il produit bien plus de CO et de CO2 que le carburant de meilleure qualité ...

    C'est peut-être aller très loin, hors sujet, et si c'est le cas pour vous, je m'arrêterai là, mais si tu veux être global, parlons-en comme tel.


    Citation Envoyé par escartefigue Voir le message
    J'avais loupé cette réponse, dont le comique au 5e degré mérite réponse :
    Le lobying, c'est l'influence exercée par un groupe sur des décideurs.
    Le groupe influant ici n'est pas forcément étatique.
    Comme je l'ai dit plus haut, on a surtout l'impression que la pression résultante de leurs publications est appliquées aux états puis aux citoyens, bien moins aux entreprises. Voir mon point à mingolito plus haut.

    Citation Envoyé par escartefigue Voir le message
    Décidément, soit vous ne vous informez que sur BFM et consort, soit vous faites de la désinformation votre spécialité : ce crime est dénoncé depuis des lustres par les écologistes.
    Ecologistes au sens large, pas seulement les partis politiques.
    Je n'ai jamais dit que je n'étais pas d'accord avec le résultat.
    Je dis juste que la cibles est mauvaise, et pour moi le problème est vraiment là.
    De mon avis (et je ne semble pas être le seul), ce qui pose le plus de problème c'est l'importante interventions d'économistes dans ces conclusions, qui ont peur de toucher à l'économie du monde actuel, alors que tout montre que la façon dont c'est fait provoque de tels résultats...

  8. #208
    Membre extrêmement actif Avatar de Jon Shannow
    Homme Profil pro
    Responsable de service informatique
    Inscrit en
    avril 2011
    Messages
    3 857
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 58
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable de service informatique
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : avril 2011
    Messages : 3 857
    Points : 7 581
    Points
    7 581
    Par défaut
    Citation Envoyé par fredinkan Voir le message
    De mon avis (et je ne semble pas être le seul), ce qui pose le plus de problème c'est l'importante interventions d'économistes dans ces conclusions, qui ont peur de toucher à l'économie du monde actuel, alors que tout montre que la façon dont c'est fait provoque de tels résultats...
    Au-delà du reste de ton post, avec lequel je suis entièrement d'accord, ce point-ci est d'autant plus significatif, que le nouveau président du GIEC (place à laquelle on attend un climatologue, ou pour le moins un spécialiste d'une sciences de la Terre) est un ...économiste !
    Au nom du pèze, du fisc et du St Estephe
    Au nom du fric, on baisse son froc...

  9. #209
    Membre chevronné Avatar de FatAgnus
    Homme Profil pro
    Troufion de base
    Inscrit en
    août 2015
    Messages
    356
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Troufion de base

    Informations forums :
    Inscription : août 2015
    Messages : 356
    Points : 1 966
    Points
    1 966
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    Au-delà du reste de ton post, avec lequel je suis entièrement d'accord, ce point-ci est d'autant plus significatif, que le nouveau président du GIEC (place à laquelle on attend un climatologue, ou pour le moins un spécialiste d'une sciences de la Terre) est un ...économiste !
    Je pense que tout le monde a bien rit de votre connerie virale que vous répétez en boucle pour discréditer le GIEC.

    Une personne intelligente comprendra que le président du GIEC n'a qu'un rôle mineur dans la dans la rédaction du rapport du GIEC, rapport qui a été rédigé par 268 scientifiques experts en science climatique. Un rapport qui je le rappelle comporte deux versions préliminaires soumis à des milliers de commentaires d''autres experts. Les auteurs d’un chapitre s’engagent solidairement sur son contenu et ont un droit de veto. Donc autant dire que le président du GIEC ne doit pas peser bien lourd dans la rédaction du rapport. D'ailleurs le nom « Hoesung Lee » ne figure même pas dans les 4 000 pages 6e rapport du groupe 1 paru cette année.

    Alors qu'un abruti voulant discrétiser le GIEC ne verra que son président Hoesung Lee (professeur dans le domaine de l'influence du climat sur l'économie, sur l'énergie et le développement durable). Une personne intelligence comprendra le processus de rédaction rigoureux du rapport du groupe 1 du GIEC, écrit par de 268 scientifiques experts en science climatique soumis à 78 007 observations formulées par les experts et les gouvernements, dans un processus entièrement transparent, qui fait de la version finale du rapport d'évaluation un texte de référence qui synthétise l'ensemble des connaissances scientifiques.

  10. #210
    Nouveau Candidat au Club Avatar de ChemOuRoussOuJadot
    Homme Profil pro
    Superviseur de Hotline
    Inscrit en
    octobre 2021
    Messages
    209
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 22
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Superviseur de Hotline
    Secteur : Bâtiment

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2021
    Messages : 209
    Points : 0
    Points
    0
    Par défaut
    Tes pseudo experts peuvent se tromper c'est pas parce qu'ils sont d'accords entre eux qu'ils ont raison. Ils ont même plutôt tort vu l'été qu'on a eu en France.

    Vous voulez juste imposer vos idées par la force. Pas étonnant de venant de Google qui sont des américains. Les mêmes qui veulent imposer la paix par les bombes.

    On a bien vu ce que ça a donné au Vietnam, en Irak, en Syrie et en Afghanistan.

  11. #211
    Modérateur
    Avatar de escartefigue
    Homme Profil pro
    bourreau
    Inscrit en
    mars 2010
    Messages
    8 019
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loir et Cher (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : bourreau
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : mars 2010
    Messages : 8 019
    Points : 28 209
    Points
    28 209
    Billets dans le blog
    2
    Par défaut
    Bonjour,

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Alors qu'un abruti voulant discrétiser le GIEC ne verra que son président Hoesung Lee (professeur dans le domaine de l'influence du climat sur l'économie, sur l'énergie et le développement durable). Une personne intelligence comprendra le processus de rédaction rigoureux du rapport du groupe 1 du GIEC, écrit par de 268 scientifiques experts en science climatique soumis à 78 007 observations formulées par les experts et les gouvernements, dans un processus entièrement transparent, qui fait de la version finale du rapport d'évaluation un texte de référence qui synthétise l'ensemble des connaissances scientifiques.
    En effet, et il est paradoxal de reprocher au GIEC d'être un complot fomenté par les écologistes et dans le même temps de lui reprocher d'avoir pour président un économiste.
    Encore une incohérence de plus dans le camp des complotistes qui n'en sont plus à ça près.

    EDIT je viens de tomber sur cet autre "opinion éclairée" concernant le GIEC dans un autre fil de discussion :

    Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
    Si le Giec étudiait le climat, cela se saurait. Alors que c'est juste une boite de greenwashing pour l'industrie nucléaire.
    Complot écolo pour les uns, complot de l'industrie nucléaire pour les autres, les complotistes sont sans limite dans l'imagination.


    Comme disait Audiard: "Je suis ancien combattant, militant socialiste et bistrot. C'est te dire si, dans ma vie, j'en ai entendu des conneries. Mais des comme ça, jamais !"

  12. #212
    Membre extrêmement actif Avatar de ddoumeche
    Homme Profil pro
    Ingénieur recherche et développement
    Inscrit en
    octobre 2007
    Messages
    1 545
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Singapour

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur recherche et développement

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2007
    Messages : 1 545
    Points : 1 942
    Points
    1 942
    Par défaut
    Citation Envoyé par escartefigue Voir le message
    Complot écolo pour les uns, complot de l'industrie nucléaire pour les autres, les complotistes sont sans limite dans l'imagination.
    Quand n'est pas capable de vérifier le CV des directeurs d'une publication, citée sur ce fil même, on traite les autres de complotistes. C'est économique, pas besoin de réfléchir.
    La joie de l'âme est dans la planification -- Louis Hubert Liautey

  13. #213
    Membre extrêmement actif Avatar de Jon Shannow
    Homme Profil pro
    Responsable de service informatique
    Inscrit en
    avril 2011
    Messages
    3 857
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 58
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable de service informatique
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : avril 2011
    Messages : 3 857
    Points : 7 581
    Points
    7 581
    Par défaut
    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Je pense que tout le monde a bien rit de votre connerie virale que vous répétez en boucle pour discréditer le GIEC.

    Une personne intelligente comprendra que le président du GIEC n'a qu'un rôle mineur dans la dans la rédaction du rapport du GIEC, rapport qui a été rédigé par 268 scientifiques experts en science climatique. Un rapport qui je le rappelle comporte deux versions préliminaires soumis à des milliers de commentaires d''autres experts. Les auteurs d’un chapitre s’engagent solidairement sur son contenu et ont un droit de veto. Donc autant dire que le président du GIEC ne doit pas peser bien lourd dans la rédaction du rapport. D'ailleurs le nom « Hoesung Lee » ne figure même pas dans les 4 000 pages 6e rapport du groupe 1 paru cette année.

    Alors qu'un abruti voulant discrétiser le GIEC ne verra que son président Hoesung Lee (professeur dans le domaine de l'influence du climat sur l'économie, sur l'énergie et le développement durable). Une personne intelligence comprendra le processus de rédaction rigoureux du rapport du groupe 1 du GIEC, écrit par de 268 scientifiques experts en science climatique soumis à 78 007 observations formulées par les experts et les gouvernements, dans un processus entièrement transparent, qui fait de la version finale du rapport d'évaluation un texte de référence qui synthétise l'ensemble des connaissances scientifiques.
    C'est assez drôle de lire des trucs aussi agressif et injurieux de la part de quelqu'un qui prétend avoir tout compris et tout savoir. En général, quand on est sûr de ce que l'on affirme, on a les arguments qui vont bien, et qui évitent justement d'injurier ses contradicteurs. On m'a toujours expliqué, que quand on est dans l'injure, c'est que l'on est en état de faiblesse, que l'on est au pied du mur, qu'on est à cours d'argument. Bref, quand on injurie ces contradicteurs, c'est qu'ils ont plus raison que nous, on se met en défaut !

    Et, je ne crois pas être le le seul à penser que le choix d'un président dans une organisation gouvernementale n'est pas anodin. Car quand les décideurs vont discuter avec le GIEC, d'après toi, c'est avec les 268 scientifiques qu'ils vont discuter, ou plutôt avec le président ? C'est juste une question, une vraie question.
    Au nom du pèze, du fisc et du St Estephe
    Au nom du fric, on baisse son froc...

  14. #214
    Membre chevronné Avatar de FatAgnus
    Homme Profil pro
    Troufion de base
    Inscrit en
    août 2015
    Messages
    356
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Troufion de base

    Informations forums :
    Inscription : août 2015
    Messages : 356
    Points : 1 966
    Points
    1 966
    Par défaut
    Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
    Dans le monde virtuel du Giec, le climat de la terre est archi stable. Car ses status lui dictent d'étudier les facteurs humains sur le climat, pas autre chose.
    Dans le monde réel, le rapport du GIEC est LA référence et représente la meilleure connaissance des sciences climatiques à un moment donné. Dans le monde réel, depuis 2007 aucun corps scientifique de calibre national ou international n’a contesté la responsabilité humaine d’un réchauffement climatique. Dans le monde réel en 2020 est paru environ 450 000 publications scientifiques attestant du dérèglement climatique et de la responsabilité humaine sur ce dérèglement climatique. Dans la réalité il n'existe aucune étude publiée dans une revue scientifique sérieuse qui démente l'origine du changement climatique anthropique telle qu'elle est décrite par le GIEC.

    Par contre, nous avons tous remarqué ici que votre cerveau fonctionnait en « mode réalité dégradée », vous entendez des choses qui n'ont jamais été dites et vous comprenez l'inverse de qui est écrit. Par exemple vous êtes la seule personne au monde à avoir entendu dire à Jean-Marc Jancovici qu'il allait « instaurer la dictature et de couper la tête des banquiers à Genève si on ne lui donne pas ses 4 000 centrales nucléaires » dans sa conférence « James Finance contre Docteur Carbone ».

    Vous êtes aussi la seule personne au monde qui après avoir l'article « Climate myths: Ice cores show CO2 increases lag behind temperature rises, disproving the link to global warming », article qui écrit clairement « cela ne remet certainement pas en cause l'idée que l'augmentation du CO2 réchauffe la planète », compreniez l'inverse à savoir que le CO2 a une action marginale sur le réchauffement actuel.

    Effectivement, il est normal que dans la perception du monde que vous laisse entrevoir votre cerveau en « mode réalité dégradée », où vous entendez des phrases qui n'existent pas et que vous compreniez l'inverse ce qui est écrit, vous mettiez en doute le rapport du GIEC.

    Heureusement, cette vue tronquée ne dépasse pas les limites de votre boîte crânienne, dans la vraie vie, partout dans le monde et surtout dans le monde scientifique le rapport du GIEC est un texte de référence qui synthétise l'ensemble des connaissances scientifiques.

  15. #215
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Architecte de système d'information
    Inscrit en
    février 2011
    Messages
    378
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte de système d'information

    Informations forums :
    Inscription : février 2011
    Messages : 378
    Points : 1 335
    Points
    1 335
    Par défaut
    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    [...]du dérèglement climatique et de la responsabilité humaine sur ce dérèglement climatique[...]
    Est-ce que tu pourrais la différence entre:

    La responsabilité humaine (de l'humanité dans son ensemble), que peu de monde conteste en l'état actuel (hors "climato-sceptiques" et théoristes du complot)

    et

    La responsabilité individuelle, que de nombreuses personnes critiquent (ici notamment), dont certaines conclusions du rapport amènent à cibler une partie de la population qui n'a d'autres choix que de suivre ce qui est fait dans l'industrie (pour des causes de monopoles ou d'oligopoles, et autres raisons que j'aurai déjà mentionnées dans mes messages précédents) ou décidés par les états (dont les élus ne le sont pas "vraiment" élus démocratiquement) ?

    Il s'agit de 2 choses très différentes, et nier le second point, en disant que les détracteurs de ce dernier sont détracteurs du premier est intellectuellement insultant...



    Edit: quelques précisions mises entre ( )

  16. #216
    Membre extrêmement actif Avatar de Jon Shannow
    Homme Profil pro
    Responsable de service informatique
    Inscrit en
    avril 2011
    Messages
    3 857
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 58
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable de service informatique
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : avril 2011
    Messages : 3 857
    Points : 7 581
    Points
    7 581
    Par défaut
    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Dans le monde réel, le rapport du GIEC est LA référence et représente la meilleure connaissance des sciences climatiques à un moment donné.
    Ça, c'est que j'appelle une Doxa !

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Dans le monde réel, depuis 2007 aucun corps scientifique de calibre national ou international n’a contesté la responsabilité humaine d’un réchauffement climatique. Dans le monde réel en 2020 est paru environ 450 000 publications scientifiques attestant du dérèglement climatique et de la responsabilité humaine sur ce dérèglement climatique. Dans la réalité il n'existe aucune étude publiée dans une revue scientifique sérieuse qui démente l'origine du changement climatique anthropique telle qu'elle est décrite par le GIEC.
    C'est là (en gras) que le bât blesse. En effet, le GIEC définit qu'elles sont les revues scientifiques qu'il juge "sérieuses", et rejettent les autres. À partir de ce moment, il est assez facile d'arriver à la conclusion que l'on souhaite. Cette pratique engendre ensuite beaucoup de choses. Des scientifiques du climat, dont les publications représentent le moyen de vivre, savent qu'il faut aller dans ce sens pour être publier, et donc concentrent leurs études uniquement dans le sens imposé par le GIEC. Ça marginalise les autres, et ça permet de dégager une unité, conforme à ce que l'on souhaite démontrer. C'est tout le problème avec le GIEC.
    Il faut bien regarder les statuts du GIEC pour comprendre le phénomène.
    « [Il] a pour mission d’évaluer, sans parti pris et de façon méthodique, claire et objective, les informations d’ordre scientifique, technique et socio-économique qui nous sont nécessaires pour mieux comprendre les risques liés au réchauffement climatique d’origine humaine
    En résumé, le GIEC n'a pas vocation de chercher les causes du réchauffement ou dérèglement climatique, mais uniquement celle qui sont d'origine humaine. Avec le temps, et comme c'est un organisme politique, rappelons-le, ses conclusions ont été que les changements climatiques sont d'origines humaines.
    Un peu comme quelqu'un qui chercherait uniquement des insectes ailés, finiraient par dire, tous les insectes sont ailés, parce qu'il aurait sciemment omis tous les autres insectes.

    C'est une méthode assez classique de désinformation.

    Ça ne signifie pas que l'activité humaine n'a pas de conséquences sur le dérèglement climatique, ni que c'est une des principales causes. Ça signifie juste, qu'aujourd'hui on réfute toute autre approche, on se met des œillères. Et, au final, effectivement, comme tu vas le redire, "IL N'Y A AUCUNE ETUDE MONTRANT LE CONTRAIRE", et c'est normal. Parce que les scientifiques ayant besoin d'être publié pour vivre, hé bien vont dans le sens du GIEC pour être publiés. C'est le chat qui se mort la queue.
    Au nom du pèze, du fisc et du St Estephe
    Au nom du fric, on baisse son froc...

  17. #217
    Membre chevronné Avatar de FatAgnus
    Homme Profil pro
    Troufion de base
    Inscrit en
    août 2015
    Messages
    356
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Troufion de base

    Informations forums :
    Inscription : août 2015
    Messages : 356
    Points : 1 966
    Points
    1 966
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    C'est assez drôle de lire des trucs aussi agressif et injurieux de la part de quelqu'un qui prétend avoir tout compris et tout savoir. En général, quand on est sûr de ce que l'on affirme, on a les arguments qui vont bien, et qui évitent justement d'injurier ses contradicteurs. On m'a toujours expliqué, que quand on est dans l'injure, c'est que l'on est en état de faiblesse, que l'on est au pied du mur, qu'on est à cours d'argument. Bref, quand on injurie ces contradicteurs, c'est qu'ils ont plus raison que nous, on se met en défaut !

    Et, je ne crois pas être le le seul à penser que le choix d'un président dans une organisation gouvernementale n'est pas anodin. Car quand les décideurs vont discuter avec le GIEC, d'après toi, c'est avec les 268 scientifiques qu'ils vont discuter, ou plutôt avec le président ? C'est juste une question, une vraie question.
    Je ne suis pas agressif, je vous taquine tout au plus. Vous dites une connerie, je ne vais pas vous féliciter. Tous les arguments sont dans mon commentaire précédent, mais bon vous n'avez retenu que l'outrage à votre intelligence. Quels sont ces décideurs qui vont discuter avec le président du GIEC ? C'est à vous de nous le dire ! Vous avancez des choses sans savoir en inventant ou vous avez une vraie information à nous communiquer ? À mon humble avis les décideurs se contentent de lire le résumé à l’intention des... décideurs, qui lui ne fait que 42 pages.

    Quels intérêts pour les décideurs d'aller discuter avec son président. Puisque la mission GIEC est de faire un état objectif des connaissances sur l’évolution du climat et sur les possibilités d’en atténuer les conséquences et d’en limiter l’ampleur. Le GIEC se limite à des indications scientifiques, politiquement pertinentes et en aucun cas, il ne doit être de faire des recommandations d’actions. Cette règle d’or du GIEC (be policy relevant, never policy prescriptive) est scrupuleusement respectée.

    Pour rappel, le GIEC comporte trois groupes et rapport du Groupe de travail I est, de mon point de vue, le plus intéressant puisque c'est la plus grande mise à jour de l’état des connaissances scientifiques et de la compréhension physique sur le climat. Groupe dont Valérie Masson-Delmotte (scientifique internationalement reconnue, spécialiste des climats passés et de la variabilité climatique, appartenant au Laboratoire des Sciences du Climat et de l'Environnement) est coprésidente.

    La structure permanente du GIEC ne comprend qu’une dizaine de personnes remplissant des fonctions administratives. Le dernier rapport du Groupe de travail I a été rédigés bénévolement par 268 scientifiques qui ont accepté de consacrer une partie de leur activité à cet exercice. Les rapports du GIEC font l’objet de deux versions préliminaires successives, chacune étant soumise à une expertise collective impliquant tous les scientifiques qui le souhaitent et se font désigner soit par un gouvernement soit par une organisation non gouvernementale ayant un statut d’observateur.

    Le Comité exécutif du GIEC comprend le président, les vice-présidents du GIEC et les coprésidents des groupes de travail et de l'équipe spéciale. Son rôle consiste notamment à traiter les questions urgentes qui se posent entre les sessions du Groupe.

    Quand on connaît le processus de rédaction d'un rapport du GIEC, pourriez-nous nous indiquer quel est l'impact de Hoesung Lee sur la rédaction du dernier rapport ? Rapport dans lequel son nom ne figure même pas ! Que le président soit ou non un expert des sciences climatiques n'a aucune importante. Au contraire, il faut mieux qu'un expert des sciences climatiques soit affecté à la rédaction du rapport plutôt que de s'occuper de fonctions administratives et logistiques dédiés à la tâche d'un président.

  18. #218
    Membre expert
    Avatar de MarieKisSlaJoue
    Homme Profil pro
    Ingénieur Cloud
    Inscrit en
    mai 2012
    Messages
    1 142
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Roumanie

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur Cloud
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : mai 2012
    Messages : 1 142
    Points : 3 573
    Points
    3 573
    Billets dans le blog
    20
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    Ça, c'est que j'appelle une Doxa !
    Tu peux appeler ça une Doxa si ça te fait plaisir, mais franchement au bout d’un moment.... Y'as des publications scientifiques en nombres qui sont fait sur le climat, il a un organisme qui a la charge de faire la synthèse de tous ces documents est seulement la synthèse, le GIEC ne fait pas de nouvelle expérience, il ne produit rien de nouveau.

    Donc comment tu veux appeler ça a part, la référence oui sur le climat. Ce qu'on sait sur le climat est dans le rapport du GIEC, et c'est tous, tous comme les dictionnaires regroupe les mots, le GIEC regroupe les connaissances scientifiques.

    Après t'en fait pas tu parler que les insulte sont la preuve que la partie adverse n'as plus d'argument, le fait d'attaquer le messager et non le message aussi.


    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    En résumé, le GIEC n'a pas vocation de chercher les causes du réchauffement ou dérèglement climatique, mais uniquement celle qui sont d'origine humaine. Avec le temps, et comme c'est un organisme politique, rappelons-le, ses conclusions ont été que les changements climatiques sont d'origines humaines.
    Un peu comme quelqu'un qui chercherait uniquement des insectes ailés, finiraient par dire, tous les insectes sont ailés, parce qu'il aurait sciemment omis tous les autres insectes.

    C'est une méthode assez classique de désinformation.

    Ça ne signifie pas que l'activité humaine n'a pas de conséquences sur le dérèglement climatique, ni que c'est une des principales causes. Ça signifie juste, qu'aujourd'hui on réfute toute autre approche, on se met des œillères. Et, au final, effectivement, comme tu vas le redire, "IL N'Y A AUCUNE ETUDE MONTRANT LE CONTRAIRE", et c'est normal. Parce que les scientifiques ayant besoin d'être publié pour vivre, hé bien vont dans le sens du GIEC pour être publiés. C'est le chat qui se mort la queue.
    Alors non on ne réfute pas toute autre approche, car encore une fois vos volcans, vos cycle solaire etc, sont pris en compte, ça été étudié. Les causes naturelles directe du impacte le climat on les connait, tu ne vas pas en découvrir d'autre mon coco. Ce que le scientifique continue de découvrir ce sont les boucles positives, comme le fait que oui les océans se réchauffement, cela dégage plus de CO2. Tous comme la fonte du permafrost, mais tu vas nous sortir quoi ensuite que c'est à cause de lui du coup qu’il a un réchauffement climatique ? Ce que vous faite (et encore une fois c’est typique) c’est inverser les causes et conséquence.

    Si le GIEC met l'accent sur les causes humaine c'est parce que
    1 - Les cause naturel ne dérègle pas le climat.
    2 - Tu veux faire quoi avec un volcan, mettre un bouchon dessus ? Non alors que les émissions humaine en effet on peut agir dessus, et c'est sur elle qu'on doit agir, pas sur les cause naturelles qui ne participe pas au réchauffement, elle participe à la température normal de la planète, pas à son réchauffement depuis plus de 100 ans
    Ce post à été écrit par un panda
    Apollo 11 - AGC revue de code
    -- qwerty keybord

  19. #219
    Nouveau Candidat au Club Avatar de ChemOuRoussOuJadot
    Homme Profil pro
    Superviseur de Hotline
    Inscrit en
    octobre 2021
    Messages
    209
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 22
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Superviseur de Hotline
    Secteur : Bâtiment

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2021
    Messages : 209
    Points : 0
    Points
    0
    Par défaut
    Citation Envoyé par MarieKisSlaJoue Voir le message
    Si le GIEC met l'accent sur les causes humaine c'est parce que
    1 - Les cause naturel ne dérègle pas le climat.
    2 - Tu veux faire quoi avec un volcan, mettre un bouchon dessus ? Non alors que les émissions humaine en effet on peut agir dessus, et c'est sur elle qu'on doit agir, pas sur les cause naturelles qui ne participe pas au réchauffement, elle participe à la température normal de la planète, pas à son réchauffement depuis plus de 100 ans
    1 - faux, les causes naturelles influencent le climat, tu le dis toi même avec les boucles de rétroaction.

    2 - complètement faux, comment tu expliques qu'on soit passé de l'ère glacière à la notre alors que l'homme n'avait pas d'influence sur le climat à cette époque et cf le 1 avec les boucles de rétroaction ?

  20. #220
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 586
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 586
    Points : 15 568
    Points
    15 568
    Par défaut
    Citation Envoyé par ChemOuRoussOuJadot Voir le message
    comment tu expliques qu'on soit passé
    Je pense qu'il va dire que sur terre le climat change mais qu'il y a des cycles de 100 000 ans et des cycles de plusieurs dizaines de millions d'années.
    Mais que ce n'est pas possible que le climat augmente d'1°C en 50 ans.



    Tout le monde est d'accord pour dire que la température et la concentration en CO2 étaient beaucoup plus élevées du temps des dinosaures.
    Keith Flint 1969 - 2019

Discussions similaires

  1. Réponses: 25
    Dernier message: 07/09/2021, 12h36
  2. Réponses: 39
    Dernier message: 12/03/2021, 17h13
  3. Réponses: 24
    Dernier message: 09/09/2018, 12h14
  4. Réponses: 80
    Dernier message: 24/03/2017, 10h56
  5. Où en est le changement climatique ?
    Par gulain dans le forum Écologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/08/2009, 20h34

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo