IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    2 083
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 2 083
    Points : 45 971
    Points
    45 971
    Par défaut Une étude du MIT révèle que les conducteurs de Tesla deviennent inattentifs lorsque l'Autopilot est activé
    Une étude du MIT révèle que les conducteurs de Tesla deviennent inattentifs lorsque l'Autopilot est activé
    et plaide en faveur de systèmes de gestion de l'attention du conducteur

    Alors que les États-Unis enquêtent sur la sureté de l'Autopilot de Tesla après une série d'accidents impliquant la fonctionnalité, le Massachusetts Institute of Technology (MIT) tente d'apporter quelques réponses à la question. Une nouvelle étude du MIT publiée récemment a révélé que les conducteurs de Tesla deviennent inattentifs lorsque l'Autopilot est activé. En d'autres termes, les chercheurs ont constaté que les regards en dehors de la route étaient plus longs lorsque l'Autopilot était actif que lorsqu'il était inactif.

    Publicité mensongère ou mauvaise utilisation de l'Autopilot ?

    L'étude du MIT s'est penchée sur ce que les chercheurs appellent le "désengagement non critique de l'Autopilot de Tesla en conduite naturaliste sur autoroute". Elle a pour but de déterminer si les conducteurs deviennent inattentifs lorsqu'ils utilisent des systèmes de conduite partiellement automatisés. La principale prémisse de l'étude est que l'impact sur la sécurité de l'inattention au volant avec des systèmes comme l'Autopilot est inconnu jusqu'à ce que nous ayons des données sur la façon dont le comportement visuel est modifié par l'automatisation. L'étude a examiné les données de 290 cas de désengagements de l'Autopilot à l'initiative de l'homme.

    Nom : tesla-autopilot.jpg
Affichages : 772
Taille : 161,3 Ko

    En outre, les chercheurs ont aussi étudié la durée et la transition du regard à l'aide de modèles mixtes linéaires généralisés bayésiens. Le rapport, intitulé "A model for naturalistic glance behavior around Tesla Autopilot disengagements", a suivi des propriétaires de Tesla Model S et X pendant leur routine quotidienne sur des périodes d'un an ou plus dans la grande région de Boston. Les véhicules étaient équipés du système d'acquisition de données Real-time Intelligent Driving Environment Recording1, qui recueille en permanence des données provenant du bus CAN, d'un GPS et de trois caméras vidéo 720p.

    Ces capteurs fournissent des données telles que la cinématique du véhicule, l'interaction du conducteur avec les contrôleurs du véhicule, le kilométrage, la localisation et la posture du conducteur, son visage et la vue devant le véhicule. Le MIT a collecté près de 804 672 km de données. Les chercheurs ont constaté que les regards en dehors de la route étaient plus longs lorsque l'Autopilot était actif que lorsqu'il était inactif. L'équipe a également constaté que la fréquence des regards hors route spécifiquement liés à la conduite était moins fréquente lorsque l'Autopilot était actif que lorsqu'il était en conduite manuelle.

    Selon le rapport, pendant la conduite, les regards non liés à la conduite vers le bas ou vers la console centrale étaient les plus fréquents et les plus longs, 22 % de ces regards dépassant deux secondes. L'étude a révélé peu de différences dans la durée des regards sur la route. Elle conclut que les comportements visuels changent avant et après l'utilisation du système Autopilot. Avant que l'Autopilot ne soit désactivé, les conducteurs de l'étude regardaient moins la route et se concentraient davantage sur des zones sans rapport avec la tâche de conduite que lorsqu'ils conduisaient manuellement.

    « Les modèles de comportement visuel changent avant et après le désengagement [de l'Autopilot] », indique le rapport. « Avant le désengagement, les conducteurs regardaient moins la route et se concentraient davantage sur des zones non liées à la conduite, par rapport à après la transition vers la conduite manuelle. La proportion plus élevée de regards hors de la route avant le désengagement vers la conduite manuelle n'a pas été compensée par des regards plus longs vers l'avant », ont déclaré les chercheurs. L'étude du MIT note que les conducteurs n'utilisent peut-être pas l'Autopilot comme il est recommandé.

    Les chercheurs ont découvert que ce type de comportement peut être le résultat d'une mauvaise compréhension de ce que les fonctions de l'Autopilot peuvent faire et de ses limites, qui est renforcée lorsqu'il fonctionne bien. Les conducteurs ayant activé l'Autopilot peuvent naturellement s'ennuyer après avoir essayé de maintenir une vigilance visuelle et physique, ce qui, selon les chercheurs, ne fait que créer davantage d'inattention.

    Tesla devrait améliorer le contrôle de l'attention au volant

    Tesla fabrique les véhicules électriques les plus populaires du marché actuel. De nombreux véhicules Tesla sont équipés du système d'aide à la conduite Autopilot, qui permet aux véhicules de se conduire eux-mêmes dans certaines situations. Le système Autopilot de base de Tesla se compose d'un régulateur de vitesse adaptatif, d'un freinage d'urgence, d'une surveillance des angles morts et d'une assistance au maintien dans la voie. La voiture peut rester dans sa voie sur l'autoroute, adapter sa vitesse en fonction du véhicule qui la précède et éviter de provoquer une collision, mais pas plus.

    L'Autopilot amélioré, appelé "Full Self-Driving" (FSD) ajoute la capacité de changer de voie. Les voitures équipées du pack FSD sont également capables de reconnaître les feux de signalisation et les panneaux stop. Tesla serait sur le point de mettre au point une technologie permettant à ses voitures de se diriger elles-mêmes dans les rues de la ville (même si la législation actuelle de nombreux pays ne permet pas de l'utiliser). Les systèmes de conduite autonome qui fonctionnent aussi bien en ville que sur l'autoroute constituent l'une des dernières étapes vers la création de voitures capables de se conduire complètement seules.

    Cependant, le système Autopilot ne rend pas les voitures Tesla totalement autonomes et le système requiert l'attention du conducteur. Malgré son nom, l'Autopilot (ou le Full Self Driving) n'est pas un système autonome, mais plutôt un système avancé d'aide à la conduite (ADAS), et il n'est peut-être pas si sûr que cela. Au cours de ces derniers mois, plusieurs accidents très médiatisés ayant entraîné des décès se sont produits alors qu'Autopilot était enclenché. En raison de cela, les États-Unis ont ouvert le mois dernier une enquête sur le système Autopilot après que 11 véhicules Tesla se sont écrasés contre des véhicules d'urgence.

    Par ailleurs, ce n'est pas la première fois que le problème du manque d'attention au volant est évoqué en ce qui concerne les conducteurs de voitures Tesla. En 2019, une enquête a révélé que le nom "Autopilot" prêtait à confusion. Selon l'enquête, le nom "Autopilot" peut conduire les conducteurs à surestimer les capacités réelles des voitures Tesla. L'année dernière, le sénateur américain Edward Markey a déclaré la même chose à propos de l'Autopilot. Selon lui, ce nom peut non seulement induit les conducteurs en erreur, mais serait également à l'origine du manque d'attention au volant. Il a demandé à l'entreprise de changer le nom.

    Cette fois, les chercheurs du MIT ont déclaré que l'objectif de l'étude n'est pas de faire honte à Tesla, mais plutôt de plaider en faveur de systèmes de gestion de l'attention du conducteur, capables de lui donner un retour d'information en temps réel ou bien d'adapter les fonctionnalités d'automatisation en fonction du niveau d'attention du conducteur. À l'heure actuelle, l'Autopilot utilise un système de détection des mains et des roues pour contrôler l'engagement du conducteur, mais il ne surveille pas l'attention du conducteur par le biais du suivi des yeux ou de la tête.

    L'étude soutient le développement de solutions visant à garantir que les conducteurs restent suffisamment engagés dans les tâches de conduite. Cela aiderait non seulement les systèmes de surveillance des conducteurs à traiter les regards "atypiques", mais cela peut également servir de référence pour étudier les effets de l'automatisation sur le comportement du conducteur en matière de sécurité. Des sociétés comme Seeing Machines et Smart Eye travaillent déjà avec certains constructeurs automobiles afin d'apporter des systèmes de surveillance du conducteur par caméra aux voitures équipées d'un système ADAS.

    Ils cherchent aussi à apporter des solutions pour résoudre les problèmes causés par la conduite en état d'ivresse ou sous l'emprise de l'alcool. Selon les analystes, la technologie existe. La question est de savoir si Tesla l'utilisera. D'ici la fin de la semaine, des milliers de propriétaires de Tesla pourraient tester la dernière version bêta du FSD, la version 10.0.1, sur les routes publiques. Cette version promet davantage de fonctions de conduite automatisée.

    Source : Rapport de l'étude

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Pensez-vous que le nom Autopilot induit les conducteurs en erreur ?
    Changer le nom permettra-t-il de résoudre le problème du manque d'attention au volant ?

    Voir aussi

    Autopilot de Tesla : les États-Unis enquêtent sur la fonctionnalité après que 11 Tesla se sont écrasées contre des véhicules d'urgence

    Un sénateur US estime que le nom "Autopilot" de Tesla peut emmener les conducteurs à surestimer les capacités réelles du véhicule et demande à l'entreprise de le modifier

    Le nom de système "Autopilot" peut conduire les conducteurs à surestimer les capacités réelles des Tesla, selon une enquête
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre chevronné Avatar de vttman
    Homme Profil pro
    Développeur Mainframe
    Inscrit en
    décembre 2002
    Messages
    1 019
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Moselle (Lorraine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Mainframe
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2002
    Messages : 1 019
    Points : 2 018
    Points
    2 018
    Par défaut
    Des sociétés comme Seeing Machines et Smart Eye travaillent déjà avec certains constructeurs automobiles afin d'apporter des systèmes de surveillance du conducteur par caméra aux voitures équipées d'un système ADAS.
    Donc non seulement le conducteur doit surveiller en permanence l'autopilot mais ses réactions/corrections servent à perfectionner le système ?
    ... bref le conducteur devient une sorte de cobaye (non rémunéré) ... ça demande une bonne dose d'abnégation ça
    Chevronné, chevronné ... plutôt dans le développement depuis FORT FORT longtemps, c'est mon job, ça oui
    A part ça ... Il ne pleut jamais en Moselle !

  3. #3
    Membre chevronné
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    706
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 706
    Points : 1 851
    Points
    1 851
    Par défaut
    Une bonne décharge éléctrique et le tour et joué. Sa peut servir d'anti vole en grillant la personne au volant aussi.

  4. #4
    Membre expérimenté
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    481
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 481
    Points : 1 575
    Points
    1 575
    Par défaut
    Évidemment que tu deviens moins attentif quand tu n'as quasiment rien à faire d'autre que regarder, c'est naturel. Il y avait vraiment besoin d'une étude pour cela ?

  5. #5
    Modérateur
    Avatar de escartefigue
    Homme Profil pro
    bourreau
    Inscrit en
    mars 2010
    Messages
    7 693
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loir et Cher (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : bourreau
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : mars 2010
    Messages : 7 693
    Points : 26 408
    Points
    26 408
    Billets dans le blog
    2
    Par défaut
    +1 walfrat

    On peut faire le parallèle avec les pilotes pro, quand ils arrivent à prendre beaucoup d'avance dans une course en compétition (automobile, moto, peu importe), ils savent qu'il faut continuer à tenir un rythme soutenu, car s'ils commettent l'erreur de trop assurer, leur vigilance baisse et c'est là que l'accident survient.

  6. #6
    Membre averti

    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    novembre 2013
    Messages
    200
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : Administration - Collectivité locale

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2013
    Messages : 200
    Points : 384
    Points
    384
    Billets dans le blog
    2
    Par défaut Des trucs basiques à implémenter, auquels on ne pense peut être pas
    - La Veille Automatique Continue: (VACMA)
    Obligation pour le conducteur d'effectuer une certaine action à intervalles réguliers, et sur un dispositif différent. En cas de non-réaction, le véhicule se met en procédure d'arrêt d'urgence (et non en arrêt absolu inconditionnel), eg: se diriger vers la BAU et s'y arrêter

    - Le report de la signalisation en cabine: (TVM430)
    La signalisation verticale (panneaux, feux) et horizontale (lignes) sont rappelées en cabine

    - Le contrôle de vitesse par balises (KVB)
    Des boucles noyées dans la chaussée actualisent le système embarqué de régulation / limitation de vitesse. En cas de dépassement, le limiteur entre en action

    Ces trois systèmes existent depuis plus de 40 ans dans le domaine ferroviaire

  7. #7
    Modérateur
    Avatar de escartefigue
    Homme Profil pro
    bourreau
    Inscrit en
    mars 2010
    Messages
    7 693
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loir et Cher (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : bourreau
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : mars 2010
    Messages : 7 693
    Points : 26 408
    Points
    26 408
    Billets dans le blog
    2
    Par défaut
    Certes, mais dans un train c'est autrement plus simple : il n'y a pas d'intersection, aucun véhicule susceptible de dépasser, aucun risque de véhicule circulant sur la même voie en sens inverse, les obstacles sont rarissimes (fort heureusement vu la distance d'arrêt) et, bien évidemment, il n'y a pas de trajectoire à corriger, puisque le véhicule est guidé par les rails.

Discussions similaires

  1. Réponses: 13
    Dernier message: 27/01/2018, 19h00
  2. Réponses: 2
    Dernier message: 10/09/2017, 09h11
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 09/11/2010, 11h01
  4. Réponses: 14
    Dernier message: 30/07/2009, 18h31
  5. Réponses: 0
    Dernier message: 30/07/2009, 10h42

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo