Samsung détrône Intel pour devenir le premier fabricant de semiconducteurs
en termes de chiffre d'affaires au deuxième trimestre

Alors que la fonderie s'annonce comme le prochain champ de bataille de l'industrie des semiconducteurs, Samsung Electronics détrône à nouveau Intel et devient le leader du marché. Selon le dernier rapport "McClean" d'IC Insight, qui examine l'état de l'industrie des semiconducteurs dans plusieurs domaines, la société sud-coréenne a repris la première place des fabricants de semiconducteurs grâce à un excellent deuxième trimestre 2021. Elle a enregistré une augmentation de 19 % de ses ventes globales de circuits intégrés par rapport au premier trimestre 2021, pour un total de 20,29 milliards de dollars sur la seule période avril-juin.

Pendant une grande partie des trois dernières décennies, Intel Cor a occupé le premier rang des ventes de semiconducteurs, le cédant à Samsung, le premier fabricant mondial de puces mémoire, en 2017 et 2018, lorsque les ventes de puces mémoire ont explosé. Cette année, Intel cède une nouvelle fois sa place à Samsung. En effet, grâce à de fortes ventes de mémoires à semiconducteurs (DRAM), Samsung a dépassé son rival Intel pour devenir le premier vendeur de puces au monde au deuxième trimestre de cette année. Il a totalisé un chiffre d'affaires d'environ 20,29 milliards de dollars, soit une augmentation de 19 % d'un trimestre à l'autre.

Nom : 0819Fig01.png
Affichages : 777
Taille : 75,2 Ko

En détail, le rapport McClean indique que sur ce montant, 19,26 milliards de dollars proviennent des ventes de circuits intégrés (IC), tandis que les 1,03 milliard de dollars restants proviennent des ventes d'optoélectronique, de capteurs et de produits discrets (OSD). De son côté, Intel a enregistré une augmentation plus modeste de 3 % par rapport au trimestre précédent, ce qui lui a permis de vendre 19,3 milliards de dollars de puces. À titre de référence, AMD, qui est généralement considéré comme ayant un portefeuille de processeurs compétitif par rapport à Intel, n'a rapporté que 3,85 milliards de dollars.

Il faut noter qu'IC Insights avait déjà prévu un tel changement de cap dans l'industrie des semiconducteurs en mai dernier - bien qu'Intel et Samsung aient tous deux battu les prévisions de près de 3 milliards de dollars. Selon le rapport actuel, Samsung a atteint la première place principalement en raison de l'ASP (Average Sale Price - prix de vente moyen) ascendant de la NAND et de la DRAM, cette dernière constituant un avantage important en matière de volume par rapport à Intel, qui ne produit pas de RAM. La dernière fois que Samsung avait été le premier fabricant, c'était au troisième trimestre 2018.

C'était aussi grâce à de solides résultats en matière de NAND et de DRAM, alors que le marché était en pénurie. Aujourd'hui, les raisons des pénuries et de la demande accrue sont légèrement différentes, mais le résultat semble être le même. Cependant, Intel reste le roi de facto de la colline des entreprises liées aux semiconducteurs - Intel a solidement dominé les principaux fabricants de semiconducteurs pendant 23 ans, de 1993 à 2016, ce qui est toujours incontesté. Elle détient aussi toujours la couronne de la production de logique. Notons que Samsung est aussi devenu cette année le premier fabricant mondial de smartphones.

Le rapport McClean dresse ensuite la liste des 10 premières entreprises du secteur des semiconducteurs, où l'on apprend que TSMC a atteint la troisième place avec un chiffre d'affaires de 13,31 milliards de dollars, en hausse de 3 % par rapport au trimestre précédent. Enfin, pour souligner l'importance de la fabrication et de la tarification du marché NAND pour les résultats de nombreux fabricants, Sk Hynix a réussi à prendre la quatrième place avec la plus forte augmentation des revenus en glissement trimestriel : 21 % en glissement trimestriel, la plus forte parmi les 10 premiers fournisseurs, à 9,21 milliards de dollars.

En outre, IC Insight a rapporté que les ventes de semiconducteurs des 10 premières entreprises ont augmenté de 10 % par rapport au trimestre précédent pour atteindre 95,5 milliards de dollars au deuxième trimestre, dépassant ainsi la croissance moyenne globale de l'industrie de 8 %. Toujours selon le rapport d'IC Insights, Samsung devrait conserver sa première place au troisième trimestre avec 22,3 milliards de dollars de ventes, devançant Intel de 3,5 milliards de dollars. Le cabinet d'analyse a déclaré que cette prévision est basée sur la demande continue dont bénéficient les puces mémoire.

Nom : 0819Fig02.png
Affichages : 782
Taille : 117,5 Ko

La liste d'IC Insights comprend six fournisseurs ayant leur siège aux États-Unis, deux en Corée du Sud et deux à Taïwan, ainsi que quatre entreprises autres que des fabricants de puces (Qualcomm, Nvidia, Broadcom et MediaTek) et une fonderie pure (TSMC). Cependant, malgré l'ascension de Samsung au rang de fabricant de puces le plus rémunérateur, les analystes estiment que l'entreprise sud-coréenne devra livrer une bataille difficile contre Intel, car Intel devient de plus en plus agressif avec son projet ambitieux de devenir un leader dans le secteur de la fonderie qui fabrique des puces de pointe pour les entreprises qui n'ont pas leur propre usine, notamment les concepteurs de puces.

En effet, Intel a investi 20 milliards de dollars dans une nouvelle fonderie dans le but de fabriquer ses propres puces à l'avenir, mais aussi pour d'autres concepteurs de puces, y compris Qualcomm - leader du marché des puces pour appareils mobiles. Pour cela, l'entreprise américaine a présenté une feuille de route chargée qui devrait lui permettre de rattraper ses rivaux (TSMC et Samsung) d'ici 2025? Il compte également sur ses nouvelles architectures, en particulier le nœud de processus "Intel 20A". Voici les cinq étapes clés de la feuille de route d'Intel pour les quatre prochaines années :

  • "Intel 7" offre une augmentation d'environ 10 à 15 % des performances par watt par rapport à "Intel 10 nm SuperFin", grâce à l'optimisation des transistors FinFET. "Intel 7" sera présent dans des produits tels que Alder Lake pour le client en 2021 et Sapphire Rapids pour le centre de données, qui devrait être en production au premier trimestre 2022 ;
  • "Intel 4" utilise la lithographie EUV pour imprimer de petites caractéristiques à l'aide d'une lumière de très courte longueur d'onde. Avec une augmentation d'environ 20 % de la performance par watt, ainsi que des améliorations de surface, l'Intel 4 sera prêt à être mis en production au second semestre 2022 pour des produits livrés en 2023, notamment Meteor Lake pour les clients et Granite Rapids pour le centre de données ;
  • "Intel 3" tire parti de nouvelles optimisations FinFET et d'une augmentation de l'EUV pour offrir une augmentation d'environ 18 % de la performance par watt par rapport à Intel 4, ainsi que des améliorations supplémentaires de la surface. L'Intel 3 sera disponible dans les produits de la société dans la seconde moitié de 2023 ;
  • "Intel 20A" devrait être lancé en 2024 ;
  • "Intel 18A" : au-delà de l'Intel 20A, l'Intel 18A est déjà en cours de développement pour le début de l'année 2025, avec des améliorations apportées au RibbonFET. Intel travaille également à la construction d'un système EUV à haute ouverture numérique (High NA). La société affirme être en mesure de recevoir le premier outil de production EUV à haute ouverture numérique de l'industrie.


« En nous appuyant sur le leadership incontesté d'Intel dans le domaine de la conception avancée, nous accélérons notre feuille de route en matière d'innovation afin de nous assurer que nous sommes sur la voie claire du leadership en matière de performance des processus d'ici 2025 », a déclaré Pat Gelsinger, PDG d'Intel en juillet dernier. « Ces innovations ne permettront pas seulement de réaliser la feuille de route des produits d'Intel ; elles seront également essentielles pour nos clients fonderies », a-t-il ajouté. Le PDG de Qualcomm, Cristiano Amon, a déclaré qu'il était intéressé par le nœud Intel 20A.

Intel veut également concurrencer AMD sur le marché des GPU pour PC de jeu. La semaine dernière, l'équipementier américain a annoncé qu'il veut élargir davantage son activité en se lançant sur le marché des cartes graphiques haut de gamme. En effet, le géant de Santa Clara, en Californie, s'efforce depuis des années d'entrer sur le marché des cartes graphiques haut de gamme pour concurrencer Nvidia et AMD. Désormais, ces efforts ont un nom : Intel Arc (à ne pas confondre avec Intel Ark, le site que vous consultez lorsque vous avez besoin d'aide sur les numéros de modèle indéchiffrables des processeurs Intel).

Il s'agit d'un nouveau nom de code plus mémorable pour un GPU précédemment connu sous le nom de "DG2". Les premières cartes graphiques Arc seront en quelque sorte la suite de la DG1, une carte graphique distribuée uniquement aux constructeurs de systèmes, qui ressemble beaucoup à la version GDDR5 de la GeForce GTX 1030 vieillissante et bas de gamme de Nvidia. Bien qu'Intel n'ait pas divulgué grand-chose sur les performances des premiers GPU Alchemist, l'entreprise a publié une vidéo lundi qui montre le silicium Arc en train d'exécuter des jeux réels (bien qu'un peu plus anciens) comme PUBG, Psychonauts 2, etc.

Source : IC Insights

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

Intel va fabriquer des puces pour Qualcomm et veut rattraper ses rivaux d'ici 2025 grâce à de nouvelles architectures, notamment au nœud de processus "Intel 20A"

Intel se lance dans la bataille des GPU pour PC de jeu avec Arc, sa nouvelle marque de GPU pour jeux

Intel investit 20 Mds $ dans de nouvelles usines et produira des puces pour d'autres entreprises. La société prévoit aussi d'externaliser une partie de sa propre production de puces à partir de 2023

La pénurie de puces pourrait durer plusieurs années, selon Intel. La société a annoncé un plan de 20 milliards de dollars pour développer ses capacités de fabrication de puces avancées