Intel dévoile ses résultats du deuxième trimestre 2021. Avec des revenus qui augmentent de 2% en passant à 18,5 milliards de dollars,
l'entreprise bat les prévisions des analystes

Intel a indiqué que ses revenus et bénéfices du deuxième trimestre étaient en légère hausse, le constructeur de puces a battu les prévisions de Wall Street.

Sur une base non conforme aux PCGR, Intel, basée à Santa Clara, en Californie, a déclaré un bénéfice net de 5,2 milliards de dollars (en hausse de 6 % par rapport à l'année précédente), ou 1,28 $ par action, sur des revenus de 18,5 milliards de dollars (en hausse de 2 %) pour le deuxième trimestre de son année fiscale, trimestre qui s'est clôturé le 30 juin.

Les analystes s'attendaient à un bénéfice de 1,07 $ par action sur 17,8 milliards de dollars de revenus.

« Il n'y a jamais eu de moment plus enthousiasmant pour être dans l'industrie des semi-conducteurs. La numérisation de tout continue de s'accélérer, créant une vaste opportunité de croissance pour nous et nos clients dans les domaines d'activité principaux et émergents », a déclaré le PDG d'Intel, Pat Gelsinger, dans un communiqué. « Avec notre envergure et notre concentration renouvelée sur l'innovation et l'exécution, nous sommes particulièrement bien placés pour capitaliser sur cette opportunité, qui, je pense, n'est que le début de ce qui sera une décennie de croissance soutenue dans l'industrie. Nos résultats du deuxième trimestre montrent que notre élan se renforce, que notre exécution s'améliore et que les clients continuent de nous choisir pour des produits de pointe. »

Gelsinger est ravi, car il est récemment revenu chez Intel et a réussi à redresser Intel après plusieurs années difficiles de retard de fabrication. Intel est également confronté à une forte concurrence de Advanced Micro Devices (AMD), qui a conçu des puces plus innovantes qu'Intel et gagné des parts de marché pendant près de trois années consécutives.

Il sera intéressant d'entendre les commentaires de Gelsinger sur la pénurie mondiale de semi-conducteurs, qui a été provoquée par un sous-investissement au début de la pandémie et une énorme augmentation de la demande de produits technologiques sur différents marchés. À peu près toutes les sociétés de puces se développent maintenant pour répondre à cette demande, et Intel a récemment annoncé qu'il dépenserait 20 milliards de dollars pour de nouvelles fabrications en Arizona.

Intel, l'une des rares sociétés restantes de l'industrie des puces de processeur à concevoir et fabriquer ses propres puces, a été en mesure de surmonter les difficultés de la chaîne d'approvisionnement mieux que certains concurrents et travaille également à créer une entreprise de fabrication de puces pour d'autres, appelée une entreprise de « fonderie ». Le PDG d'Intel, Pat Gelsinger, a refusé de commenter un récent rapport selon lequel Intel envisage d'acheter GlobalFoundries pour 30 milliards de dollars afin de renforcer ses efforts de fonderie, mais a déclaré qu'il s'attend à ce que la consolidation de l'industrie se poursuive et que « les fusions et acquisitions resteront une partie de notre stratégie » pour développer l'activité de fonderie de l'entreprise.

Intel a clôturé le trimestre avec 113 700 employés, contre 110 800 il y a un an. La société a déclaré qu'elle augmentait ses estimations pour l'année entière, avec des revenus GAAP attendus à 77,6 milliards de dollars et des revenus non-GAAP de 73,5 milliards de dollars, ainsi qu'un bénéfice par action GAAP de 4,09 $ et un bénéfice par action non-GAAP de 4,80 $.

Au deuxième trimestre, la société a généré 8,7 milliards de dollars de trésorerie d'exploitation et versé des dividendes de 1,4 milliard de dollars. Le chiffre d'affaires du deuxième trimestre a dépassé les prévisions d'avril, grâce à la solidité continue du Client Computing Group (CCG) d'Intel et à la forte reprise d'Internet of Things Group (IOTG) d'Intel et de la partie Entreprise de son Data Center Group (DCG).

Le Client Computing Group a réalisé un chiffre d'affaires de 10,1 milliards de dollars au deuxième trimestre, en hausse de 6 %. Datacenter Group a déclaré un chiffre d'affaires de 6,5 milliards de dollars, en baisse de 9 %. L'Internet of Things Group quant à lui a déclaré un chiffre d'affaires s'élevant à 984 millions de dollars, en hausse de 47 %. Mobileye (la société qui développe des systèmes anticollisions et d'assistance à la conduite de véhicules. Mobileye opère également dans le développement de la voiture autonome et a été racheté par Intel en 2017) était de 327 millions de dollars, en hausse de 124 %. Le groupe NSG était de 1,1 milliard de dollars, en baisse de 34 %. Programmable Solutions Group (PSG) avait un chiffre d'affaires de 486 millions de dollars, en baisse de 3 %.

Nom : mobileye.png
Affichages : 611
Taille : 397,4 Ko

Les activités PC et Mobileye ont toutes deux réalisé un chiffre d'affaires record au deuxième trimestre. Au deuxième trimestre, les volumes de plateformes PC ont augmenté de 33 % par rapport à la même période un an auparavant et Mobileye a conclu 10 contrats de conception supplémentaires pour plus de 16 millions d'unités au total.

Au cours du trimestre, Intel a annoncé qu'il ferait un investissement de 3,5 milliards de dollars pour équiper les opérations d'Intel au Nouveau-Mexique pour la fabrication de technologies avancées d'emballage de semi-conducteurs, y compris Foveros. Intel a également lancé 12 nouveaux processeurs pour les clients, y compris Intel Core de 11e génération avec les graphiques Intel Iris Xe et les processeurs Intel Xeon W-11000, avec plus de 300 conceptions attendues cette année.

Perspectives commerciales

Les prévisions d'Intel pour le troisième trimestre et l'année complète incluent à la fois des estimations GAAP et non-GAAP. Les mesures non conformes aux PCGR excluent l'activité mémoire NAND, qui fait l'objet d'une vente en attente précédemment annoncée, ainsi que certains autres éléments.

Intel a déclaré que les revenus GAAP pour le troisième trimestre seraient de 19,1 milliards de dollars, tandis que les revenus non conformes aux PCGR seraient de 18,2 milliards de dollars. Le bénéfice par action sur la base des PCGR sera de 1,08 $ par action, tandis que les non-GAAP seront de 1,10 $ par action.

Pour l'année entière, Intel a déclaré que les revenus GAAP seraient de 77,6 milliards de dollars, tandis que les revenus non conformes aux PCGR seraient de 73,5 milliards de dollars. Le bénéfice par action sur la base des PCGR sera de 4,09 $ par action, tandis que le bénéfice par action non conforme aux PCGR sera de 4,80 $.

Source : Intel

Voir aussi :

Un document Intel fait allusion à une date de sortie possible de Windows 11, la future version majeure pourrait être lancée en octobre 2021
Intel serait en pourparlers pour acheter pour environ 30 milliards de dollars GlobalFoundries, l'ancienne branche de fabrication d'AMD
La RC1 de Linux 5.14 est disponible avec des mises à jour importantes pour les pilotes de GPU AMD et Intel et un nouvel appel système pour créer des zones de mémoire secrètes
Shlomit Weiss revient chez Intel au poste de responsable du développement des puces, un nom de plus dans la liste des « vétérans » qu'Intel continue de réembaucher