IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Mobiles Discussion :

Le Freedom Phone est en réalité un smartphone chinois à 120 dollars proposé à 500 $


Sujet :

Mobiles

  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    février 2017
    Messages
    1 217
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : février 2017
    Messages : 1 217
    Points : 36 860
    Points
    36 860
    Par défaut Le Freedom Phone est en réalité un smartphone chinois à 120 dollars proposé à 500 $
    Le « Freedom Phone » est un smartphone Android chinois bon marché et un cauchemar en matière de sécurité
    D’après des chercheurs spécialistes de la filière

    Freedom Phone  : le nom est évocateur du besoin de se libérer d’un emprisonnement. Le nouveau smartphone porte les espoirs de certains utilisateurs de se libérer de l’emprise (siphonnage de données, monopoles, etc.) que les GAFA exercent via leurs différentes offres. Que sait-on du Freedom Phone ? Quelle plus-value par rapport à l’existant ?

    Erik Finman l’a dévoilé il y a peu. Le smartphone d’une valeur de 500 dollars prétend offrir une série de fonctions de confidentialité robustes ainsi qu’une boutique d’applications non censurée. Le Freedom Phone s’appuie sur une version personnalisée d’Android dénommée FreedomOS. Il mise sur des applications telles que Parler – le service de médias sociaux qui avait été précédemment banni des magasins d'applications à la suite de l'émeute du Capitole.

    Nom : 1.png
Affichages : 20952
Taille : 28,0 Ko

    Le smartphone bénéficie de nombreux soutiens de la part de personnalités populaires de droite telles que Jack Posobiec et Candace Owens. Ceux-ci offrent à leurs partisans des codes de réduction pour l'appareil.

    Nom : 2.png
Affichages : 3229
Taille : 23,0 Ko

    Les chercheurs en sécurité soulèvent déjà des questions en lien avec la sécurité sur l’appareil. La presse spécialiste en la matière rapporte que le smartphone s’appuie sur un processeur Helio P60 de MediaTek vulnérable à des attaques par contournement d’authentification. Le Freedom Phone ne serait rien d'autre qu'un Umidigi A9 Pro relooké – un smartphone chinois qui ne coûte que 119 dollars sur AliExpress.

    Nom : 3 .jpg
Affichages : 3247
Taille : 92,4 Ko

    D'autres griefs concernent la boutique d'applications du Freedom Phone connue sous le nom de PatriApp. La société n’explique pas quelles protections, le cas échéant, sont en place pour empêcher l'introduction de logiciels malveillants. Néanmoins une promesse : mettre une boutique d’application non censurée à la disposition des utilisateurs. « Notre propre boutique d’applications. Lisez ce qui vous plaît. Visionnez ce qui vous intéresse. Pensez ce que vous voulez. Rien n’est censuré », indiquent les porteurs du projet.

    En gros, le Freedom Phone demeure un smartphone Android qui soulève la question de savoir quelle est sa réelle plus-value par rapport à l’existant. Tout, de la limitation du suivi en ligne à l’ajout d’applications bannies sur une boutique d’applications, est faisable avec un smartphone Android tiers. Le Google Play Store par exemple offre aux utilisateurs la possibilité de télécharger des clients de courriel chiffrés et des VPN.

    Linux : l’ultime espoir ?

    Les projets « Linux sur smartphone » se multiplient dans le sens de redonner aux utilisateurs une alternative viable à celle des GAFA. Le PinePhone par exemple est un smartphone annoncé par ses concepteurs comme étant open source. Le but de sa conception n'est pas seulement de fournir un téléphone Linux fonctionnel aux utilisateurs finaux, mais aussi de créer un marché pour un tel appareil, ainsi que de soutenir les projets orientés « Linux sur smartphone » bien établis. D’autres systèmes d’exploitation libres et open source sont représentés sur la plateforme.

    L’une des propositions de valeur du PinePhone est de permettre aux utilisateurs de choisir leur système d’exploitation comme le ferait un possesseur de PC. En début d’année 2019, on parlait de PostmarketOS – une distribution Linux mise sur pied par des hackers et qui boote sur une panoplie de smartphones et appareils Android. Il faut compter avec celle-ci dans le projet PinePhone. Un portage de LuneOS – un système d’exploitation basé sur webOS – est en cours de développement. L’équipe derrière Sailfish OS travaille elle aussi à porter sa distribution Linux sur la plateforme PinePhone. Enfin, des tests avec Ubuntu Touch sont en cours.

    LuneOS sur PinePhone


    La possibilité pour l’utilisateur de choisir son système d’exploitation permet au PinePhone de se démarquer d’offres similaires. En effet, le Librem 5 – un smartphone GNU/Linux – n’offre que PureOS (un dérivé de la distribution Debian) comme système d’exploitation. Bien sûr, les férus d’informatique peuvent procéder aux adaptations nécessaires pour installer l’OS de leur choix, mais on anticipe qu’il s’agit d’un point faible pour le Librem 5 puisque l’utilisateur lambda se retrouve hors jeu.

    Quid du volet catalogue d’applications ? À la réalité c’est le problème auquel on se heurte avec ces projets orientés Linux sur smartphone : l’absence d’écosystème d’applications fourni comme c’est le cas pour Android et iOS. Combler le gap avec les stores de Google et d’Apple repose sur la capacité des porteurs de tels projets de mettre sur pied un store conséquent d’applications natives. À côté de ces dernières, les applications HTML 5 constituent une autre voie de sortie comme l’ont annoncé les têtes derrière le projet Librem 5. Après, tout repose sur l’aptitude des porteurs de projet à fédérer les efforts d’une communauté – condition qu’aucun n’a pu remplir jusqu’ici.

    Le PinePhone sur le plan matériel c’est :

    • 2 Go de mémoire vive LPDDR3 ;
    • un écran LCD de 5,95 pouces avec une résolution de 1440 x 720 pixels ;
    • 16 Go de stockage eMMC ;
    • carte microSD bootable ;
    • caméra arrière de 5 mégapixels et caméra avant de 2 mégapixels ;
    • modem 4G LTE ;
    • Wi-Fi 802.11b/g/n ;
    • bluetooth 4.0 ;
    • système de navigation : GPS, GPS-A, GLONASS ;

    Si on peut lui reprocher de s’appuyer sur des composants propriétaires, il faut noter que l’appareil est muni de kill switches pour museler les périphériques dont des tiers malveillants peuvent se servir à des fins d’espionnage. Le PinePhone tourne autour de 150 $.

    Sources : FreedomPhone, Twitter

    Et vous ?

    Que pensez-vous de tous ces projets de smartphone destinés à remettre vie privée et liberté en possession des utilisateurs ?
    Lequel est le plus prometteur selon vous ?


    Voir aussi :

    Twitter suspend définitivement le compte de Donald Trump, le réseau social estime que les messages qu'il a publiés récemment représentent un risque d'incitation à la violence
    Voici le plan de Donald Trump pour réglementer les médias sociaux : une réécriture des dispositions fondamentales de l'article 230 de la Communications Decency Act (CDA)
    L'administration Trump propose de réduire les protections juridiques pour les grandes entreprises technologiques, via un projet de loi visant à réviser l'immunité offerte par l'article 230 de la CDA
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Futur Membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2012
    Messages
    25
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juin 2012
    Messages : 25
    Points : 9
    Points
    9
    Par défaut Fair-play
    Pour préciser les choses :
    1. Erik Finman est un partisan de Donald Trump, et propose une alternative à la censure, manifestement pour répondre à celle de Donald Trump.
    2. Son alternative et matérielle et logicielle.
    3. Donc l’article peut naturellement faire le lien entre Donald Trump et le développement, et être publié sur un site comme developpez.com.


    Malheureusement, ce Erik Finman semble être un bouffon comme Donald Trump :
    1. Culte de sa propre personne (allez voir son Twitter etc…).
    2. Incapable de pondre un produit fiable digne de ce nom.
    3. De surcroît fabriqué aux USA (ici un produit chinois, donc ça fait tâche pour défendre les intérêts américains)…


    On peut comprendre que ça énerve certains, mais il ne faut pas pour autant accuser cette infos d'être "orientée", c'est simplement "critique", car au niveau de débilité dont font généralement preuve ce genre d’individu de la droite US … Ils ne sont pas cohérents avec leurs propres idées et valeurs, et font preuve d’un manque de lucidité et d’intelligence.

    PS: Les plateformes comme Facebook, Twitter, etc… ne sont pas des services publics. Donc tout le monde peut se faire virer, surtout lorsqu’une personne pousse directement ou indirectement à la guerre civile…

  3. #3
    Expert confirmé

    Profil pro
    Inscrit en
    février 2006
    Messages
    2 308
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : février 2006
    Messages : 2 308
    Points : 4 481
    Points
    4 481
    Par défaut
    Citation Envoyé par zero_divide Voir le message
    PS: Les plateformes comme Facebook, Twitter, etc… ne sont pas des services publics. Donc tout le monde peut se faire virer, surtout lorsqu’une personne pousse directement ou indirectement à la guerre civile…
    pour la n-ième fois, ce n'est pas parce que ces boites sont privées qu'elles peuvent s'asseoir sur les lois des pays, et n+1-ième fois, ça serait bien qu'elles appliquent leurs propres règles (déjà pour commencer) et ensuite sans géométrie variable en fonction de qui les enfreint ...

  4. #4
    Futur Membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2012
    Messages
    25
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juin 2012
    Messages : 25
    Points : 9
    Points
    9
    Par défaut Tout est relatif
    Citation Envoyé par stardeath Voir le message
    pour la n-ième fois, ce n'est pas parce que ces boites sont privées qu'elles peuvent s'asseoir sur les lois des pays, et n+1-ième fois, ça serait bien qu'elles appliquent leurs propres règles (déjà pour commencer) et ensuite sans géométrie variable en fonction de qui les enfreint ...
    Dans les faits, nombreuses sont les entreprises privées qui se moquent des lois…

    Prenons le cas des boîtes de nuit, en France par exemple, qui ont l’interdiction légale de faire preuve de discrimination. Pourtant, nombreuses sont les ONG qui les dénoncent avec preuves à l’appui. C’est aussi valable, toujours en France, pour l’accès au travail, aux logements, etc… Donc avant de demander aux autres de respecter leurs règles et lois, commençons par le faire nous-même.

    J’ai oublié le nom, mais il y a aux USA un forum suprématiste blanc qui interdit l’inscription aux personnes non blanches, etc… Chaque demande d’inscription est vérifiée manuellement afin de s’assurer que le candidat est suffisamment "blanc" pour y accéder… Certes ça n’est pas Facebook ni Twitter, qu’importe même, car ici ce n’est pas l’influence qui compte mais l’essence même de la censure qui se base sur une discrimination… Personne ne peut contredire le contenu du forum, donc pour la liberté d’expression c’est à sens unique…

    Donc lorsque les "blancs" discriminent les "étrangers", sur Internet ou dans "la vraie vie", nous nous émouvons pas, et des personnes comme Trump et sa clique ne dénoncent rien. Mais lorsque ces racistes sont concernés ils crient à l’injustice, la censure, la discrimination (sic)… C’est juste hypocrite et idiot.

    Toutefois, c’est toujours bien de relever "ces excès" dont seraient victimes ces suprématistes, excès tout relatif, car n’oublions pas ici que ces médias sociaux ont réagit face à un président en fonction, disposant d’un pouvoir et d’une influence sans commune mesure appelant à demi-mots à la guerre civile.

    Face à une telle situation exceptionnelle, il est parfaitement légitime d’agir en conséquence, et donc de museler cette dangereuse personne afin d’éviter une guerre civile… Et jusqu’à preuve du contraire, jamais une telle situation s’était produite, donc cela justifie cette mesure d’exception car c’est un moindre mal.

    J’ajouterais qu’il me semble être une imposture intellectuelle de faire une fixation lorsque ça concerne du contenu d’extrême droite appelant à la violence et à la guerre civile, mais de ne rien dire lorsque ces mêmes racistes stigmatisent les populations Noirs Américaines, Mexicaines, Juives, Musulmanes, Arabes, etc… tout en les empêchent de s’exprimer en retour, etc.

  5. #5
    Expert confirmé

    Profil pro
    Inscrit en
    février 2006
    Messages
    2 308
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : février 2006
    Messages : 2 308
    Points : 4 481
    Points
    4 481
    Par défaut
    Citation Envoyé par zero_divide Voir le message
    Donc lorsque les "blancs" discriminent les "étrangers", sur Internet ou dans "la vraie vie", nous nous émouvons pas
    si si, nous nous émouvons, on ne fait d'ailleurs que ça de nos journées.
    les faits d'injustice envers les étrangers, personnes de couleur ou autre dénominations sont juste omniprésents dans les médias, font l'objet de plus d'attention de la part de nos institutions et de nos politiques.
    c'est justement le contraire totale de ce que vous dites, il n'y a que certaines orientations de faits qui comptent, le reste ne sont juste que des faits divers, des incidents, des maladresses, des emprises de la drogue et j'en passe.

    donc non, ça serait bien de prendre en compte tous les problèmes, et pas seulement ceux qui nous arrange ...
    on en est même à changer le dictionnaire pour faire en sorte que par exemple le "racisme" nécessite dorénavant une relation puissant/soumis pour être valide, ainsi donc certaines personnes ne seraient donc plus "raciste" mais feraient preuve de "préjudice".

    Citation Envoyé par zero_divide Voir le message
    et des personnes comme Trump et sa clique ne dénoncent rien. Mais lorsque ces racistes sont concernés ils crient à l’injustice, la censure, la discrimination (sic)… C’est juste hypocrite et idiot.
    ils font TOUS exactement la même chose, et vous faites exactement ce que vous "dénoncez", vous dites à demi mot que puisque les autres le font, pourquoi on ne le ferait donc pas.
    et c'est ce que je dénonce, la géométrisation variable systématique des sanctions.

    Citation Envoyé par zero_divide Voir le message
    J’ajouterais qu’il me semble être une imposture intellectuelle de faire une fixation lorsque ça concerne du contenu d’extrême droite appelant à la violence, mais de ne rien dire lorsque ces mêmes populations stigmatisent les populations Noirs Américaines et Mexicaines, et les empêchent de s’exprimer, etc.
    oui, ou alors on voit que c'est de nouveau des personnes blanches (ou avantagées financièrement) qui prennent le combat des noirs américains ou mexicains ou autres, remettant une jolie hiérarchie raciste dans un mouvement prétendument antiraciste ... mais bon, puisque c'est du coté des gentils

  6. #6
    Futur Membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2012
    Messages
    25
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juin 2012
    Messages : 25
    Points : 9
    Points
    9
    Par défaut Manque de cohérence
    Citation Envoyé par stardeath Voir le message
    si si, nous nous émouvons, on ne fait d'ailleurs que ça de nos journées.
    les faits d'injustice envers les étrangers, personnes de couleur ou autre dénominations sont juste omniprésents dans les médias, font l'objet de plus d'attention de la part de nos institutions et de nos politiques.
    c'est justement le contraire totale de ce que vous dites, il n'y a que certaines orientations de faits qui comptent, le reste ne sont juste que des faits divers, des incidents, des maladresses, des emprises de la drogue et j'en passe.

    donc non, ça serait bien de prendre en compte tous les problèmes, et pas seulement ceux qui nous arrange ...
    on en est même à changer le dictionnaire pour faire en sorte que par exemple le "racisme" nécessite dorénavant une relation puissant/soumis pour être valide, ainsi donc certaines personnes ne seraient donc plus "raciste" mais feraient preuve de "préjudice".



    ils font TOUS exactement la même chose, et vous faites exactement ce que vous "dénoncez", vous dites à demi mot que puisque les autres le font, pourquoi on ne le ferait donc pas.
    et c'est ce que je dénonce, la géométrisation variable systématique des sanctions.



    oui, ou alors on voit que c'est de nouveau des personnes blanches (ou avantagées financièrement) qui prennent le combat des noirs américains ou mexicains ou autres, remettant une jolie hiérarchie raciste dans un mouvement prétendument antiraciste ... mais bon, puisque c'est du coté des gentils
    Faire preuve d’autant d’incohérence pour un message posté dans un site de développement en dit beaucoup. En effet, un développeur doit faire preuve de cohérence et de logique… C’est dommage qu’il les laisse de côté quand cela l’arrange…

    Vous vous contredisez en deux paragraphes… Je ne vais pas plus entrer dans les détails en citant des rapports d’Amnesty International, ou même des sondages fait aux USA, ou même en France dernièrement, mais simplement utiliser votre dernier message…

    Ainsi, si nous nous émouvions en longueur de journée, et si le racisme ne concernait que quelques individus, pourquoi alors nuancer le terme de "raciste" dans les dictionnaires comme vous l’écrivez ? Donc si un employé traite de "nègre" son collègue (au même niveau dans l’entreprise), ça n’est pas du racisme car cela nécessiterait une relation puissant/soumis pour être valide. C’est l’autre dégénéré de Zemour qui va être content, car tout les "étrangers" en France pourront insulter les blancs sans faire preuve de racisme… C’est totalement absurde et de nature à provoquer des conflits sans fins…

    Si ce que vous écrivez est vrai, et que nous en sommes arrivés à nuancer le terme de "racisme" en France, allant à l’encontre même de toutes les définitions du droit international, c’est que nous sommes tombés bien bas. En effet, incapables de voir la vérité en face, nous préférerions modifier les mots qui constituent la base de la pensée pour mieux la manipuler, tout cela dans l’intérêt de la majorité "blanche"…

    Ensuite ne me faites pas dire ce que je n’ai pas écrit. Malheureusement, compte tenu du manque de cohérence de vos propos, je comprends que vous vous mépreniez sur mes mots et mes intentions.

    J’ai simplement écrit qu’il fallait arrêter de faire une fixation à géométrie variable pour un cas extraordinaire. Votre réponse n’est juste qu’une inversion accusatoire. C’est de la malhonnêteté intellectuelle. En effet, au lieu d’argumenter vous accuser de ce qu’on accuse, à savoir de faire une fixation injustifiée pour un cas extraordinaire… Vous confondez "l’ordinaire" avec "l’extraordinaire" et vous mettrez au même niveau toute forme d’expression même celles qui dépassent les règles les plus élémentaire d’une civilisation à savoir APPELER À LA GUERRE CIVILE de surcroît sur la base de mensonges éhontés.

    Je le répète une énième fois, ici c’est la justification de la censure d’un président raciste qui fait suite à un appel de guerre civile. Je n’ai rien écrit d’autre, mais je relève qu’en temps normal, personne parmi eux ne trouve rien à redire lorsque ces même racistes agissent de la manière qu’il condamne.

    Enfin, quant à votre dernier paragraphe, concernant la pseudo aberration que vous soulevez, à savoir des blancs qui défendent des gens de couleurs en instaurant une hiérarchie. N’oubliez pas que ce sont notamment des blancs qui sont venus en aide à des Juifs, pour la majorité séfarades, pendant la seconde guerre mondiale. Donc oui des blancs ont combattu des blancs pour, entre autres choses, défendre des Juifs victimes de racisme, discriminations, et autres actes de barbarie, etc…

    Donc si nous suivons votre raisonnement jusqu’au bout, nous aurions dû laisser les nazis continuer de persécuter les Juifs, Tziganes, etc ? En effet, quand est-ce qu’il serait alors bon d’intervenir ? Évidemment non…

    Sachez que si nous en sommes arrivés à ces situations où les personnes sont trop discriminés pour se défendre c’est que le racisme s’est tellement répandu qu’il s’est institutionnalisé au point de devenir normal pour la majorité de la population ici blanche…

    Bref, je conclurais ici ainsi : comme lors de l’apartheid en Afrique du Sud et aux USA, les gens discriminés ont pu compter sur des personnes blanches, ce que je trouve personnellement très beau.

    On peut y voir une hiérarchie, mais peut-être est-ce le résultat là d’un cerveau malade de perversion qui voit le bien mal et le mal bien. En effet, qu’est-ce qui est le plus important ? Une pseudo hiérarchie dans des associations de défense contre les discriminations ou le changement au quotidien pour ces personnes qui n’avaient à l’instar des Noir et des Juifs, pas le droit de rentrer dans des commerces réservés aux blancs et aux chiens ?

    Peut-être que ces minorités ont enfin tellement confiance qu’elles préfèrent laisser la majorité veiller sur eux, majorité dont on pourrait envisager que c’est sa responsabilité, comme il est de la responsabilité d’un état de protéger ses concitoyens, dont les minorités, par des lois.

  7. #7
    Expert confirmé

    Profil pro
    Inscrit en
    février 2006
    Messages
    2 308
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : février 2006
    Messages : 2 308
    Points : 4 481
    Points
    4 481
    Par défaut
    Citation Envoyé par zero_divide Voir le message
    Faire preuve d’autant d’incohérence pour un message posté dans un site de développement en dit beaucoup. En effet, un développeur doit faire preuve de cohérence et de logique… C’est dommage qu’il les laisse de côté quand cela l’arrange…

    Vous vous contredisez en deux paragraphes… Je ne vais pas plus entrer dans les détails en citant des rapports d’Amnesty International, ou même des sondages fait aux USA, ou même en France dernièrement, mais simplement utiliser votre dernier message…
    je suis tellement et en permanence incohérent que personne n'est foutu de me le montrer, mais bon, passons ...

    Citation Envoyé par zero_divide Voir le message
    Ainsi, si nous nous émouvions en longueur de journée, et si le racisme ne concernait que quelques individus, pourquoi alors nuancer le terme de "raciste" dans les dictionnaires comme vous l’écrivez ? Donc si un employé traite de "nègre" son collègue (au même niveau dans l’entreprise), ça n’est pas du racisme car cela nécessiterait une relation puissant/soumis pour être valide. C’est l’autre dégénéré de Zemour qui va être content, car tout les "étrangers" en France pourront insulter les blancs sans faire preuve de racisme… C’est totalement absurde et de nature à provoquer des conflits sans fins…

    Si ce que vous écrivez est vrai, et que nous en sommes arrivés à nuancer le terme de "racisme" en France, allant à l’encontre même de toutes les définitions du droit international, c’est que nous sommes tombés bien bas. En effet, incapables de voir la vérité en face, nous préférerions modifier les mots qui constituent la base de la pensée pour mieux la manipuler, tout cela dans l’intérêt de la majorité "blanche"…
    il va peut être falloir sortir de votre cave, ça fait déjà un paquet d'années que ces dérives de définitions existent surtout aux usa O_o
    Zemmour, comme vous dites, c'est pas qu'il ne va pas être content, ça fait des mois que ça a déjà touché la france, et des mois que ça a déjà été dénoncé.
    on a dépassé le fait que le racisme anti blanc n'existe pas en france, ce qui est débatable, mais que les associations antiracistes considèrent que les "racisés" ne peuvent pas être racistes, ce qui est nettement plus grave.

    j'arrive pas à en revenir que ça vous a échappé ...

    Citation Envoyé par zero_divide Voir le message
    Ensuite ne me faites pas dire ce que je n’ai pas écrit. Malheureusement, compte tenu du manque de cohérence de vos propos, je comprends que vous vous mépreniez sur mes mots et mes intentions.

    J’ai simplement écrit qu’il fallait arrêter de faire une fixation à géométrie variable pour un cas extraordinaire. Votre réponse n’est juste qu’une inversion accusatoire. C’est de la malhonnêteté intellectuelle. En effet, au lieu d’argumenter vous accuser de ce qu’on accuse, à savoir de faire une fixation injustifiée pour un cas extraordinaire… Vous confondez "l’ordinaire" avec "l’extraordinaire" et vous mettrez au même niveau toute forme d’expression même celles qui dépassent les règles les plus élémentaire d’une civilisation à savoir APPELER À LA GUERRE CIVILE de surcroît sur la base de mensonges éhontés.
    c'est bien ce que je dis, vous ne prenez que les cas qui vous arrange, merci de confirmer.

    Citation Envoyé par zero_divide Voir le message
    Je le répète une énième fois, ici c’est la justification de la censure d’un président raciste qui fait suite à un appel de guerre civile. Je n’ai rien écrit d’autre, mais je relève qu’en temps normal, personne parmi eux ne trouve rien à redire lorsque ces même racistes agissent de la manière qu’il condamne.
    et c'est bien la preuve d'un problème, trump, si il a posé tant de problème que ça, il aurait du être dégagé bien avant, tout comme toute la raclure qui reste sur ces réseaux sociaux, mais comme d'habitude, les règles ne sont appliquer qu'à la tête du client.

    Citation Envoyé par zero_divide Voir le message
    Enfin, quant à votre dernier paragraphe, concernant la pseudo aberration que vous soulevez, à savoir des blancs qui défendent des gens de couleurs en instaurant une hiérarchie. N’oubliez pas que ce sont notamment des blancs qui sont venus en aide à des Juifs, pour la majorité séfarades, pendant la seconde guerre mondiale. Donc oui des blancs ont combattu des blancs pour, entre autres choses, défendre des Juifs victimes de racisme, discriminations, et autres actes de barbarie, etc…

    Donc si nous suivons votre raisonnement jusqu’au bout, nous aurions dû laisser les nazis continuer de persécuter les Juifs, Tziganes, etc ? En effet, quand est-ce qu’il serait alors bon d’intervenir ? Évidemment non…

    Sachez que si nous en sommes arrivés à ces situations où les personnes sont trop discriminés pour se défendre c’est que le racisme s’est tellement répandu qu’il s’est institutionnalisé au point de devenir normal pour la majorité de la population ici blanche…

    Bref, je conclurais ici ainsi : comme lors de l’apartheid en Afrique du Sud et aux USA, les gens discriminés ont pu compter sur des personnes blanches, ce que je trouve personnellement très beau.

    On peut y voir une hiérarchie, mais peut-être est-ce le résultat là d’un cerveau malade de perversion qui voit le bien mal et le mal bien. En effet, qu’est-ce qui est le plus important ? Une pseudo hiérarchie dans des associations de défense contre les discriminations ou le changement au quotidien pour ces personnes qui n’avaient à l’instar des Noir et des Juifs, pas le droit de rentrer dans des commerces réservés aux blancs et aux chiens ?

    Peut-être que ces minorités ont enfin tellement confiance qu’elles préfèrent laisser la majorité veiller sur eux, majorité dont on pourrait envisager que c’est sa responsabilité, comme il est de la responsabilité d’un état de protéger ses concitoyens, dont les minorités, par des lois.
    vous habitez vraiment dans une grotte pour sortir tout ça, pas que vous ayez tort, mais qu'en ce moment même, un paquet d'associations antiracistes font bien mine d'oublier tout ce que vous citez et ne font que cibler les "blancs" comme responsables de tous les mots de la société actuelle.

    quant à laisser la majorité veiller sur eux, oui pourquoi pas, sauf que là on est pas sur un état qui devrait veiller sur ces citoyens, mais des entreprises privées qui utilisent ces causes pour juste se faire plus de pognon sur le dos de ces minorités, mais bon, si ça vous convient ...

  8. #8
    Futur Membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2012
    Messages
    25
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juin 2012
    Messages : 25
    Points : 9
    Points
    9
    Par défaut Seriez-vous de mauvaise foi ?
    Citation Envoyé par stardeath Voir le message
    je suis tellement et en permanence incohérent que personne n'est foutu de me le montrer, mais bon, passons ...
    Je le répète, vous tenez un discours totalement incohérent. Au lieu de perdre mon précieux temps à contredire chacun de vos pseudos arguments présents dans vos réponses, au demeurant totalement décousues, je ne vais m’attarder que sur le point évoqué dans la citation présente ci-dessus.

    Vous être incohérent, ne serait-ce pour car vous affirmer ceci :
    Citation Envoyé par stardeath;
    si si, nous nous émouvons, on ne fait d'ailleurs que ça de nos journées.
    les faits d'injustice envers les étrangers, personnes de couleur ou autre dénominations sont juste omniprésents dans les médias, font l'objet de plus d'attention de la part de nos institutions et de nos politiques.
    c'est justement le contraire totale de ce que vous dites, il n'y a que certaines orientations de faits qui comptent, le reste ne sont juste que des faits divers, des incidents, des maladresses, des emprises de la drogue et j'en passe.
    Puis ceci :
    Citation Envoyé par stardeath;
    donc non, ça serait bien de prendre en compte tous les problèmes, et pas seulement ceux qui nous arrange ...
    on en est même à changer le dictionnaire pour faire en sorte que par exemple le "racisme" nécessite dorénavant une relation puissant/soumis pour être valide, ainsi donc certaines personnes ne seraient donc plus "raciste" mais feraient preuve de "préjudice".
    Ces deux paragraphes sont en totale contradiction, ou alors vous ne savez pas correctement vous exprimer…

    En effet si la société était vraiment consciente, au point de s’émouvoir toute la journée, pourquoi donc atténuer la définition du mot racisme comme vous l’avancez ? Pourquoi et comment la France serait toujours plus critiquée par ses voisins occidentaux quant au traitement des minorités notamment des Musulmans ? Comme expliquer que les ONG dénoncent des comportements toujours plus discriminatoire ? Pourquoi le rapport des Défenseur des Droits dénonce ces discriminations ? Si vous trouvez que le rapport est trop long, ce lien résume le rapport. Bien évidemment il existe des rapports plus récents.

    Ainsi, en cas de conscience de ce racisme, voir d’exagération comme certains pourraient le penser (car au point de s’émouvoir toute la journée comme vous l’écrivez), la logique voudrait que nous allions à l’opposé de ce que vous affirmer (ce qui reste à prouver), à savoir durcir la définition au lieu de la nuancer… Ainsi le racisme dans sa définition devrait contenir des notions assez vastes, et non pas de nature à atténuer son champ d’application. On ne peut pas être dans l’excès du traitement du problème (s’émouvoir toute la journée, je le répète comme vous l’écrivez) et en même temps modérer et atténuer la porter de la définition qui englobe ce problème… En d’autres termes, vous deux affirmations sont antinomiques.

    Bref, comme vous ne semblez pas être capable de comprendre vos propres mots, m’entêtez à discuter avec vous n’est que perte de temps. De plus, nous nous éloignons du sujet. Par conséquent, je ne perdrai dorénavant plus mon temps à vous répondre.

  9. #9
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    février 2017
    Messages
    1 217
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : février 2017
    Messages : 1 217
    Points : 36 860
    Points
    36 860
    Par défaut Le Freedom Phone est en réalité un smartphone chinois à 120 dollars proposé à 500 $
    Le Freedom Phone est en réalité un smartphone chinois à 120 dollars proposé à 500 $
    Le tout pour une solution discutable, voire désastreuse

    Les projets de smartphone destinés à extirper les utilisateurs de l’emprise des GAFA (siphonnage des données, monopoles, etc.) se multiplient. Le Freedom Phone vient allonger la liste après sa récente présentation au public. En quelques jours, l’appareil fait déjà l’objet de controverses en raison de divers facteurs : prix de 500 $ pour un coût réel de 120 $, nouvelle boutique d’application qui n’est autre que le critiqué (par les porteurs du projet) Google Play Store, fiche technique indisponible sur le site officiel, etc. Une arnaque ?

    Le Freedom Phone est l’une des dernières tentatives de mettre sur pied une plateforme technologique alternative à celles proposées par les GAFA. Donald Trump s’y est essayé avec son propre réseau social qui a tourné pendant 29 jours avant de fermer. Le Freedom Phone prend le relais. Propositions de valeur : boutique d’application non censurée, système d’exploitation orienté « liberté d’expression » développé par les soins de l’entreprise, matériel comparable aux meilleurs smartphones sur le marché.

    Seulement, l'appareil présente une quantité importante de signaux d'alarme. Primo, son nom qui est susceptible de faire l'objet de plainte pour violation de marque.


    Le site Web ne donne pour ainsi dire aucune information sur l'appareil lui-même. Il y a le nom, une photo et un prix, mais aucune fiche technique. C'est un smartphone à 500 $, mais le site officiel ne renseigne pas le potentiel acheteur sur sa future acquisition. La première page du site a l'air normale, mais chaque bouton qui devrait porter une mention comme "En savoir plus" ou un lien vers plus d'informations affiche plutôt "Achetez-le maintenant". La page d'accueil seule compte en tout une dizaine de liens dans le genre et presque aucune information importante sur le téléphone. De nombreux fabricants publient des pages d'accroche incomplètes pour les téléphones à venir, mais ils ne collectent pas le prix de détail total auprès des clients sans fournir d'abord des informations détaillées sur les spécifications.

    L'appareil lancé au motif de sauvegarder des intérêts patriotiques est fabriqué par Umidigi – une entreprise technologique chinoise. En fait, ce serait un Umidigi A9 Pro rebaptisé qu'il est possible de se procurer à environ 120 $. En l'absence d'une liste de spécifications fournies à peu près par tous les autres fabricants de smartphones sur Terre, l'impression qui filtre est que le matériel ne correspond pas à l'étiquette de prix.

    Appeler des fabricants chinois et leur demander de produire un téléphone est une chose, gérer son propre magasin d'applications en est une autre bien plus difficile. Il faut : un système de gestion de comptes, des serveurs et un moyen pour les développeurs de mettre des applications à la disposition des utilisateurs. Ensuite, il faut être capable de maintenir l'écosystème à flot pendant des années. C'est l'une des promesses des porteurs de ce projet : « Nous avons créé notre propre boutique d'applications qui n'est absolument pas censurée. Si une application que vous aimez a été interdite dans les magasins d'applications traditionnels, vous pouvez toujours la télécharger sur le nôtre, car nous n'interdisons aucune application. »

    PatriApp est le nom de la boutique d’applications dudit smartphone. Des observateurs soulignent qu’il s’agit en fait d’Aurora – un client open source pour le Google Play Store. Ce n’est pas une boutique d’application alternative comme F-Droid.

    Nom : 5.png
Affichages : 6823
Taille : 332,7 Ko

    La prétendue boutique d'applications PatriApp donne l’accès à toutes les applications Google Play courantes auxquelles on peut s'attendre : YouTube, Google Photos, Instagram, Facebook, Netflix, Spotify, Snapchat, etc. Un indicateur de ce que PatriApp n’est rien d’autre que le Google Play Store ?


    Les spécifications matérielles qui ont fait l’objet de fuite ne sont pas pour arranger les choses. La presse spécialiste en sécurité rapporte que le smartphone s’appuie sur un processeur Helio P60 de MediaTek vulnérable à des attaques par contournement d’authentification.

    Nom : 6.png
Affichages : 2252
Taille : 122,3 Ko

    En gros, le Freedom Phone demeure un smartphone Android qui soulève la question de savoir quelle est sa réelle plus-value par rapport à l’existant. Tout, de la limitation du suivi en ligne à l’ajout d’applications bannies sur une boutique d’applications, est faisable avec un smartphone Android tiers. Le Google Play Store par exemple offre aux utilisateurs la possibilité de télécharger des clients de courriel chiffrés et des VPN.

    Source : Freedom Phone

    Et vous ?

    Le freedom Phone est-il plus une arnaque qu’autre chose ?

    Voir aussi :

    Twitter suspend définitivement le compte de Donald Trump, le réseau social estime que les messages qu'il a publiés récemment représentent un risque d'incitation à la violence
    Voici le plan de Donald Trump pour réglementer les médias sociaux : une réécriture des dispositions fondamentales de l'article 230 de la Communications Decency Act (CDA)
    L'administration Trump propose de réduire les protections juridiques pour les grandes entreprises technologiques, via un projet de loi visant à réviser l'immunité offerte par l'article 230 de la CDA
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  10. #10
    Expert confirmé

    Profil pro
    Inscrit en
    février 2006
    Messages
    2 308
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : février 2006
    Messages : 2 308
    Points : 4 481
    Points
    4 481
    Par défaut
    Citation Envoyé par zero_divide Voir le message
    Je le répète, vous tenez un discours totalement incohérent. Au lieu de perdre mon précieux temps à contredire chacun de vos pseudos arguments présents dans vos réponses, au demeurant totalement décousues, je ne vais m’attarder que sur le point évoqué dans la citation présente ci-dessus.
    vous n'avez juste rien à dire, rien à justifier, vous ne faites que fuir, point barre.
    surtout que vous prenez le temps "si précieux" après ceci ...

    et réponse plutôt courte, vu que vous ne semblez pas être capable de vous mettre à jour ...

    Citation Envoyé par https://en.wikipedia.org/wiki/Racism
    The term is often used in relation to what is seen as prejudice within a minority or subjugated group, as in the concept of reverse racism. "Reverse racism" is a concept often used to describe acts of discrimination or hostility against members of a dominant racial or ethnic group while favoring members of minority groups.[52][53] This concept has been used especially in the United States in debates over color-conscious policies (such as affirmative action) intended to remedy racial inequalities.[54] Those[who?] who campaign for the interests of ethnic minorities commonly reject the concept of reverse racism.[55] Scholars also commonly define racism not only in terms of individual prejudice, but also in terms of a power structure that protects the interests of the dominant culture and actively discriminates against ethnic minorities.[52][53] From this perspective, while members of ethnic minorities may be prejudiced against members of the dominant culture, they lack the political and economic power to actively oppress them, and they are therefore not practicing "racism".[1][52][56]
    le racisme qui n'est plus du racisme à cause d'une relation de pouvoir.
    bah non, visiblement, votre nuance à laquelle vous tenez tant, visiblement, il n'y a que vous pour y croire ...

    quant au fait de s'émouvoir tout le temps, suffit d'allumer la télé et d'ajouter à ça les discours de jupiter 1er, mais bon, visiblement pour vous ce n'est pas assez.

    sur ce, good luck XD, j'espère pour vous que vos discours passés, présents et futurs sont tous parfaits, parce que sinon, vous allez avoir des problèmes.

    ps: j'ai même oublié de réagir sur nos fameux voisins occidentaux et pays anglo-saxons, véritables eldorados du vivre ensemble ainsi que des ONG blanchisseuses à migrants ... et ça ose nous donner des leçons
    donc si vous avez des leçons vous aussi, appliquez les d'abord chez vous, et avec votre argent, et ensuite si ça marche, venez nous éduquer de votre découverte ; parce que, perso, j'en ai un peu marre (juste un peu, pour être poli) de payer pour voir.


    pour répondre au sujet, "Le freedom Phone est-il plus une arnaque qu’autre chose ?"
    bah ça part mal, un smartphone aujourd'hui c'est surtout une arnaque, que ça soit android ou ios, c'est littéralement un fil à la patte qu'une très grosse majorité de gens alimentent en données perso. alors que celui là soit une plus grosse arnaque encore, ça va être difficile à force.

  11. #11
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Analyste programmeur
    Inscrit en
    juin 2015
    Messages
    127
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste programmeur
    Secteur : Industrie Pharmaceutique

    Informations forums :
    Inscription : juin 2015
    Messages : 127
    Points : 679
    Points
    679
    Par défaut
    Citation Envoyé par stardeath Voir le message
    From this perspective, while members of ethnic minorities may be prejudiced against members of the dominant culture, they lack the political and economic power to actively oppress them, and they are therefore not practicing "racism"
    N'importe quoi, cela voudrait dire que séparer la race humaine en races distinctes par couleurs de peau n'est pas du racisme, car certaines couleurs de peau sont perdantes dans le rapport de force et ne pourraient pas être racistes à cause de cela. C'est une pure excuse pour être raciste sans se faire taper sur les doigts.

    Encore un gloubiboulga de définition qui ne veut plus rien dire, je pense qu'il était plutôt question du racisme systémique, qui au même titre que le patriarcat, est une forme de discrimination ancrée dans la société, et pas nécessairement pratiquée par les citoyens de la-dite société. On peut ne pas être raciste dans une société raciste, et l'inverse est valide aussi.

  12. #12
    Expert confirmé

    Profil pro
    Inscrit en
    février 2006
    Messages
    2 308
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : février 2006
    Messages : 2 308
    Points : 4 481
    Points
    4 481
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jesus63 Voir le message
    ...
    je suis d'accord, et c'est très sournois car dans les conversations, ça mène souvent à des guerres de tranchées car les gens utilisent les mêmes mots pour des concepts différents.
    à l'avenir, faudra pratiquement demander de clarifier les définitions des mots avant de les utiliser, ça va être pratique pour pouvoir débattre.

Discussions similaires

  1. Réponses: 9
    Dernier message: 22/02/2011, 16h07
  2. Réponses: 10
    Dernier message: 02/10/2009, 09h56
  3. Réponses: 1
    Dernier message: 16/07/2009, 09h38
  4. Réponses: 0
    Dernier message: 16/07/2009, 07h15
  5. Réponses: 0
    Dernier message: 16/07/2009, 07h15

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo