IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueuse Actualités

    Femme Profil pro
    Rédacteur Web
    Inscrit en
    mars 2020
    Messages
    328
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur Web

    Informations forums :
    Inscription : mars 2020
    Messages : 328
    Points : 5 482
    Points
    5 482
    Par défaut Une étude montre que la désinformation se propage six fois plus vite sur Facebook qu'il y a un an
    Biden déclare que les plateformes comme Facebook tuent les gens avec les fausses informations COVID-19,
    plus de pression dans la lutte de la Maison-Blanche contre la désinformation sur les vaccins

    Le président Joe Biden a déclaré vendredi que des plateformes comme Facebook tuent des gens en autorisant la désinformation sur le vaccin Covid-19 sur leurs services. Des professionnels de santé étayent ces propos du président américain ; à l’instar du docteur Nahid Bhadelia, une experte en maladies infectieuses, qui a déclaré : « Je pense que les médias sociaux jouent un rôle important dans l'amplification de la désinformation, ce qui conduit les gens à ne pas se faire vacciner, ce qui les tue ». En effet de récentes données montrent qu’après avoir baissé pendant des semaines aux USA, le nombre moyen de décès quotidiens dus au Covid sur sept jours a augmenté de 26 % pour atteindre 211 par jour.

    Nom : Screenshot_2021-07-17 Covid misinformation on Facebook is killing people - Biden.png
Affichages : 1702
Taille : 726,3 Ko

    La Maison-Blanche a intensifié sa lutte contre la désinformation sur les vaccins vendredi, le président Biden critiquant directement Facebook et d'autres plateformes pour avoir permis à la désinformation sur les vaccins de se répandre et par conséquent d'augmenter le nombre de morts de la pandémie mortelle. Le président américain Joe Biden a averti que la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux est en train de « tuer des gens ». Il répondait à une question d'un journaliste sur le rôle présumé de plateformes comme Facebook dans la diffusion de fausses informations sur les vaccins et la pandémie. « Je veux dire qu'ils le font vraiment, regardez, la seule pandémie que nous avons est parmi les non-vaccinés, et c'est -- ils tuent des gens », a déclaré Biden sur la pelouse sud de la Maison-Blanche.

    Joe Biden s'est fait l'écho de commentaires antérieurs de la porte-parole de la Maison-Blanche, Jen Psaki. « Nous avons affaire à une question de vie ou de mort et tout le monde a un rôle à jouer pour s'assurer que les informations sont exactes. C'est une entreprise du secteur privé. Ils vont prendre des décisions sur les mesures supplémentaires qu'ils peuvent prendre. Il est clair qu'il y a d'autres mesures à prendre », a déclaré Jen Psaki.

    Les commentaires de Psaki interviennent un jour après qu'elle a déclaré que l'administration Biden signalait à Facebook les publications problématiques qui diffusent des informations erronées. « Nous nous assurons régulièrement que les plateformes de médias sociaux sont au courant des derniers récits dangereux pour la santé publique que nous et de nombreux autres Américains voyons à travers tous les médias sociaux et traditionnels. Nous travaillons à nous engager avec elles pour mieux comprendre l'application de la politique des plateformes de médias sociaux », a-t-elle déclaré.

    Un exemple que Psaki a souligné est la propagation d'un faux récit selon lequel les vaccins contre le coronavirus causent l'infertilité. « C'est troublant, mais c'est un récit persistant que nous et beaucoup ont vu, et nous voulons savoir que les plateformes de médias sociaux prennent des mesures pour y remédier. Il s'agit d'informations inexactes et fausses », a déclaré Psaki.

    Psaki a noté des mesures supplémentaires que Facebook et d'autres services de médias sociaux peuvent prendre pour lutter contre la désinformation. Il s'agit notamment de partager publiquement l'impact de la désinformation sur leurs services, de promouvoir des informations de qualité et de prendre des mesures plus rapides contre les posts nuisibles. « Comme vous le savez tous, les informations voyagent assez rapidement. Si elle est affichée pendant des jours et des jours, quand les gens la voient – il est difficile de la remettre dans une boîte », a-t-elle déclaré.

    Des professionnels de la santé partagent l’avis de Biden

    Jeudi, un rapport de l’Administrateur de la santé publique des États-Unis et chirurgien Vivek Murthy a appelé les plateformes à instaurer des sanctions plus strictes contre les comptes qui partagent des informations erronées. S'adressant à la presse, il a spécifiquement accusé les moteurs de recommandation algorithmiques comme le fil d'actualité de Facebook de contribuer à la désinformation. « Ils ont conçu des fonctionnalités de produit, telles que les boutons "J'aime", qui nous récompensent pour le partage de contenu à forte charge émotionnelle, et non de contenu exact. Et leurs algorithmes ont tendance à nous donner davantage de ce sur quoi nous cliquons, nous entraînant de plus en plus profondément dans un puits de désinformation », a déclaré Murthy.

    Le Dr Nahid Bhadelia, directrice fondatrice du Center for Emerging Infectious Diseases de l'université de Boston, a déclaré que, d'un point de vue médical, elle partage l'avis du président Joe Biden selon lequel des plateformes comme Facebook tuent des gens en autorisant la désinformation sur le vaccin Covid-19 sur leurs services. « Je pense que les médias sociaux jouent un rôle important dans l'amplification de la désinformation, ce qui conduit les gens à ne pas prendre le vaccin, ce qui les tue. C'est la vérité honnête. Le covid, à l'heure actuelle, est une maladie évitable par la vaccination », a déclaré Bhadelia. Elle a cité les résultats d'une enquête du Kaiser Family Fund, selon laquelle 54 % des Américains croient à un mythe courant sur le vaccin Covid ou ne sont pas en mesure de distinguer s'il s'agit d'une réalité ou d'une fiction.

    Les États-Unis sont aux prises avec un taux de vaccination en retard et une augmentation des infections. Selon les données de l'Université Johns Hopkins, les 50 États ont signalé une augmentation des cas de Covid au cours de la semaine dernière. Les États-Unis enregistrent en moyenne plus de 26 000 nouveaux cas par jour, et c'est le chiffre le plus élevé depuis deux mois, selon Johns Hopkins.

    Le docteur Bhadelia a déclaré qu'elle pense que les sociétés de médias sociaux peuvent faire beaucoup plus pour arrêter de diffuser la désinformation. « Elles doivent investir beaucoup plus de ressources et améliorer l'équilibre entre la suppression plus rapide de ces informations et le changement de leur matrice, car, à l'heure actuelle, ce qui apparaît en haut de votre page n'est pas ce qui est correct, mais ce qui est populaire », a déclaré Bhadelia.

    Facebook s'est élevé contre les affirmations de la Maison-Blanche

    Un représentant de Facebook a défendu le bilan de la plateforme en matière de lutte contre la désinformation sur les vaccins. « Nous ne nous laisserons pas distraire par des accusations qui ne sont pas étayées par les faits », a déclaré le porte-parole de Facebook. « Le fait est que plus de 2 milliards de personnes ont consulté des informations faisant autorité sur le COVID-19 et les vaccins sur Facebook, ce qui est plus que n'importe quel autre endroit sur Internet. Plus de 3,3 millions d'Américains ont également utilisé notre outil de recherche de vaccins pour savoir où et comment se faire vacciner. Les faits montrent que Facebook contribue à sauver des vies. Point final », poursuit le porte-parole.

    Sources : Twitter, KFF, Rapport du chirurgien Vivek Murthy, Maison-Blanche

    Et vous ?

    Partagez-vous l'opinion du président Biden selon lequel les plateformes comme Facebook tuent les gens avec la désinformation de Covid ?
    Pensez-vous vous aussi que Facebook est une réelle menace pour la santé publique ?
    Selon vous, les programmes d’IA pourraient-ils résoudre définitivement le problème de la propagation de la désinformation sur les médias sociaux ?
    Quelle(s) solutions(s) préconisez-vous pour lutter efficacement contre la désinformation en ligne ?

    Voir aussi :

    Un système d'IA pourrait aider à contrer la propagation de la désinformation avec une précision de 96 %, grâce à un mécanisme qui détecte les comptes de médias sociaux à l'origine de ces campagnes

    L'IA peut maintenant écrire de la désinformation pour tromper les lecteurs, des chercheurs ont utilisé le générateur de texte GPT-3 pour écrire des tweets que les gens ont trouvés convaincants

    Facebook constitue une « menace majeure pour la santé publique », conclut un rapport. La désinformation sur la santé ayant été vue 3,8 milliards de fois sur le réseau social l'année dernière

    Pour lutter contre la désinformation et les rumeurs, WhatsApp limite le transfert d'un message à cinq destinataires au maximum
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre extrêmement actif
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2010
    Messages
    756
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juin 2010
    Messages : 756
    Points : 901
    Points
    901
    Par défaut
    Biden n'est qu'un vieux sénile qui est mentalement absent la moitié du temps, sa sortie sur facebook est juste un épouvantail pour implémenter sa politique de surveillance des communications privés

  3. #3
    Membre chevronné
    Avatar de imperio
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    mai 2010
    Messages
    838
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : mai 2010
    Messages : 838
    Points : 2 195
    Points
    2 195
    Par défaut
    Citation Envoyé par redcurve Voir le message
    Biden n'est qu'un vieux sénile qui est mentalement absent la moitié du temps, sa sortie sur facebook est juste un épouvantail pour implémenter sa politique de surveillance des communications privés
    Soit c'est un troll (et dans ce cas il est très bon), soit tu es quelqu'un de profondément dangereux. Pour étayer un peu mes propos : les communications privées sont déjà toutes surveillées, facebook et consort filent déjà toutes les données aux clients (dont le gouvernement des US fait bien évidemment partie), sans parler de la NSA. 'fin bref, merci d'être passé.
    Il y a 10 sortes de gens : ceux qui comptent en binaire et les autres.

    "Premature optimization is the root of all evil" --Donald Knuth
    traduction : "L'optimisation prématurée est la racine de tous les maux" -- Donald Knuth

    Si vous voulez apprendre à développer en Rust, un tuto (en français) est disponible ici.
    Si vous voulez voir mes projets, c'est sur github que ça se passe.

  4. #4
    Membre extrêmement actif
    Femme Profil pro
    Webmarketer
    Inscrit en
    janvier 2021
    Messages
    224
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmarketer

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2021
    Messages : 224
    Points : 453
    Points
    453
    Par défaut
    Nous devrions permettre aux gens de poursuivre les médias sociaux si la désinformation cause des dommages.

  5. #5
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 382
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 382
    Points : 15 034
    Points
    15 034
    Par défaut
    Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
    Quelle(s) solutions(s) préconisez-vous pour lutter efficacement contre la désinformation en ligne ?
    Les propos qui respectent les lois ne doivent pas être censurés, tant qu'il n'y a pas d'appelle à la violence ou d'appelle à la haine, on doit laisser les gens pouvoir dire ce qu'ils veulent, ça s'appelle "la liberté d'expression".
    Pour lutter contre la désinformation il faut laisser n'importe qui dire n'importe quoi et chaque personne pourra se faire sa propre opinion.

    Si un gouvernement impose une idée c'est une dicature. En principe en démocratie on ne peut pas dire "ça c'est la vérité, vous n'avez pas le droit de penser différement".
    Ce serait terrible qu'un gouvernement ou qu'une entreprise censure des idées sur les réseaux sociaux.
    Si on tolère ça pour les vaccins il n'y aura plus de limite, la censure sera utilisé pour plein d'autes choses.

    ====
    À une époque les médias donnaient une super image des réseaux sociaux :
    Facebook a donné au Printemps arabe un "outil et un espace" d'organisation

    Ils ont fini par reconnaitre qu'ils avaient éxagéré :
    Printemps arabe : "Le rôle des réseaux sociaux a été très exagéré"
    Keith Flint 1969 - 2019

  6. #6
    Expert éminent sénior Avatar de Uther
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    4 295
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Pyrénées Orientales (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 4 295
    Points : 12 912
    Points
    12 912
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Les propos qui respectent les lois ne doivent pas être censurés, tant qu'il n'y a pas d'appelle à la violence ou d'appelle à la haine, on doit laisser les gens pouvoir dire ce qu'ils veulent, ça s'appelle "la liberté d'expression".
    Pour lutter contre la désinformation il faut laisser n'importe qui dire n'importe quoi et chaque personne pourra se faire sa propre opinion.
    La liberté d'expression n'a jamais voulu dire que l'on peut dire tout et n'importe quoi en n'importe quelle circonstance sans conséquence. Elle autorise de partager des opinions pas de truquer les faits. Propager de la désinformation manifeste est répréhensible a raison.

  7. #7
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 382
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 382
    Points : 15 034
    Points
    15 034
    Par défaut
    Citation Envoyé par Uther Voir le message
    Propager de la désinformation manifeste est répréhensible a raison.
    Il y a des tonnes de fausses études, avec des fausses données, des résultats non reproductibles, des mauvaises interprétations, etc, publiées dans des revus scientifiques respectées.
    La fraude scientifique, fléau de la littérature biomédicale
    Donc de toute façon on ne peut pas dire "regardez cette étude publié dans The Lancet c'est la vérité absolue, les données sont valables".

    Aujourd'hui il faut que les gens aient conscience que toutes les données qu'ils voient peuvent être fausses, c'est pareil avec les photos et les vidéos, aujourd'hui tout peut être truqué.

    ========
    Pour avoir des infos sur les vaccins, il faut regarder ce qu'il se passe dans les pays qui ont la plus large proportion d'individus vaccinés. Par exemple en israël et au Royaume-Uni parce que là-bas ils ont vaccinés à fond.

    On ne fera jamais mieux qu'israel parce que le pays a beaucoup d'avance sur nous :
    Covid en Israël: le pays le mieux vacciné au monde reprend le chemin des mesures restrictives
    Une nouvelle étude du ministère israélien de la Santé, citée par les médias locaux, le démontre : face au variant Delta, le vaccin Pfizer est nettement moins efficace qu’on ne le pensait jusqu’à présent. Et le point faible en Israël face à la nouvelle offensive du coronavirus c’est l’aéroport Ben Gourion de Tel Aviv. Les autorités israéliennes envisagent de renforcer le contrôle de ce passage quasi obligé pour tous les voyageurs.
    Et là c'est que Delta, mais il y a Delta Plus, Epsilon, Lambda, etc.
    Il y a une histoire de sélection naturelle, avec la compétition tout ça, parfois plus il y a de gens vaccinés, plus des variants résistants aux vaccins se développent.

    Les vaccins seront de moins en moins efficace, comme si vous utilisez le vaccin contre les grippes de 2018 aujourd'hui.
    Au bout d'un moment il y aura un rappel tous les 6 mois (voir 3 mois).
    Keith Flint 1969 - 2019

  8. #8
    Expert éminent sénior Avatar de Uther
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    4 295
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Pyrénées Orientales (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 4 295
    Points : 12 912
    Points
    12 912
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Il y a des tonnes de fausses études, avec des fausses données, des résultats non reproductibles, des mauvaises interprétations, etc, publiées dans des revus scientifiques respectées.
    La fraude scientifique, fléau de la littérature biomédicale
    Donc de toute façon on ne peut pas dire "regardez cette étude publié dans The Lancet c'est la vérité absolue, les données sont valables".
    Personne de sérieux n'a jamais prétendu que The Lancet détenait la vérité absolue, c'est pas pour rien qu'il lui arrive de corriger voire de rétracter certaines études. Une seule étude peut bien sur être faussée et on sait bien qu'il faut aller au delà en recoupant et en analysant le niveau de fiabilité de chaque étude. Il y a quand même différents niveau de certitudes sur différentes choses. Le fait qu'on ne soit pas sur a 100% de tout ne donne pas le droit de choisir la vérité que l'on préfère.

    Quand on est sur d'un fait à 99% et de son contraire à 1% et que l'on choisit de communiquer uniquement sur le 1%, on peut clairement dire que l'on propage de la désinformation.

  9. #9
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 382
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 382
    Points : 15 034
    Points
    15 034
    Par défaut
    Citation Envoyé par Uther Voir le message
    on peut clairement dire que l'on propage de la désinformation.
    Tout le monde propage de la fausse information.
    Et si un jour c'est l'état qui décide "le niveau de certitude de cette information est de 92.87%, vous devez donc le croire" ça deviendra une dictature.

    Des fausses informations il y a toujours eu, il y en aura toujours, il n'y en a pas plus aujourd'hui que dans les années 1920 ou 1960.
    Il ne faut pas laisser les états contrôler les réseaux sociaux.
    Avant la propagande n'était diffusé que par les médias mainstream maintenant elle est diffusé par n'importe quelle personne, je trouve que c'est un progrès

    Je préfère quand ça part de tous les côtés et que les gens soient noyés sous des choix différents, plutôt qu'avoir une seule façon de penser.
    Les gens pensent bien ce qu'ils veulent, de toute façon quand quelqu'un partage un tableau avec des fausses données, c'est extrêmement rare qu'il n'y ait pas quelqu'un pour démontrer que les données sont fausses.
    Keith Flint 1969 - 2019

  10. #10
    Expert confirmé

    Homme Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    novembre 2010
    Messages
    2 040
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2010
    Messages : 2 040
    Points : 4 145
    Points
    4 145
    Par défaut
    Citation Envoyé par Uther Voir le message
    La liberté d'expression n'a jamais voulu dire que l'on peut dire tout et n'importe quoi en n'importe quelle circonstance sans conséquence. Elle autorise de partager des opinions pas de truquer les faits. Propager de la désinformation manifeste est répréhensible a raison.
    Ca marche avec les mensonges du gouvernement ?

  11. #11
    Expert éminent sénior Avatar de Uther
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    4 295
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Pyrénées Orientales (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 4 295
    Points : 12 912
    Points
    12 912
    Par défaut
    Encore une fois c'est pas parce que tout n'est pas parfait que ça donne le droit de faire n'importe quoi tout le temps.

  12. #12
    Membre extrêmement actif Avatar de ddoumeche
    Homme Profil pro
    Ingénieur recherche et développement
    Inscrit en
    octobre 2007
    Messages
    1 490
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Singapour

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur recherche et développement

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2007
    Messages : 1 490
    Points : 2 349
    Points
    2 349
    Par défaut
    Citation Envoyé par redcurve Voir le message
    Biden n'est qu'un vieux sénile qui est mentalement absent la moitié du temps, sa sortie sur facebook est juste un épouvantail pour implémenter sa politique de surveillance des communications privés
    Un peu de respect, Joe Biden est un vieux monsieur. Même s'il ne sait plus ce qu'il dit, qu'il est faible et qui a tout laché à Vladimir Poutine. Lors de la dernière conférence à Genève, il arrivait à peine à marcher tout seul. Limite s'il peut monter les escaliers. Mais tout de même, il pourrait sucrer les tasses de thé dans les conférences internationales.

    Et contrairement à ce que tu affirmes, on voit qu'il arrive à s'exprimer presque clairement la moitié la temps.
    La joie de l'âme est dans la planification -- Louis Hubert Liautey

  13. #13
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 382
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 382
    Points : 15 034
    Points
    15 034
    Par défaut
    C'est soit n'importe quoi, soit dictature, il n'y a rien entre les deux.
    Donc le n'importe quoi c'est bien . Comme ça les gens savent que tout est faux, qu'ils ne peuvent croire en rien, et tout va bien.
    Il ne faut pas laisser l'état imposer sa façon de penser au peuple.

    Il y a déjà du fact checking, il y a même un emplacement spécial en haut de Google News. Ça suffit largement, il n'y a pas besoin d'aller plus loin.

    Les articles de l'AFP Factuel sont bien visible.
    Attention à cette publication sur "l'hécatombe" causée par les vaccins anti-Covid en Europe
    Non, les données officielles ne montrent pas qu'il y a “plus de blessures et de décès liés aux vaccins” qu'au Covid-19 aux Etats-Unis

    Je ne sais pas si vous avez déjà vu Twitter, mais en tendance il y a toujours des pro vaccinations qui se foutent de la gueule des gens qui se méfient un petit peu des nouveaux vaccins. (quelque part, ici, c'est démocratique vu que très peu de Français ne souhaitent pas tester les nouveaux vaccins)
    Bon après c'est vrai que pour le moment il semblerait que les gens vaccinés font moins de formes graves :
    Au Royaume-Uni, 50 vaccinés parmi les 117 morts du variant Delta : est-ce préoccupant?
    Qu'en est-il? Les autorités britanniques ont révélé que 117 personnes étaient décédées outre-Manche du variant Delta, naguère appelé «indien». Or, parmi elles, 50 étaient complètement vaccinées (42,7% du total) et 20 primovaccinées (17,1%). Autrement dit, 59,8% des personnes décédées en raison du variant Delta avaient reçu au moins une dose de vaccin.
    Il doit y avoir 60% des britanniques qui sont complétement vaccinés, donc si les complétements vaccinés représentent moins de 60% des morts, c'est que les vaccins fonctionnent.

    Pour l'instant ça fonctionne bien, mais ce ne sera peut-être pas toujours le cas. Cela dit il est probable que les variants deviennent naturellement de moins en moins dangereux (comme pour le SARS-CoV-1 et le MERS-CoV).
    Keith Flint 1969 - 2019

  14. #14
    Expert éminent sénior Avatar de Uther
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    4 295
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Pyrénées Orientales (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 4 295
    Points : 12 912
    Points
    12 912
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    C'est soit n'importe quoi, soit dictature, il n'y a rien entre les deux.
    C'est juste un faux dilemme même pas déguisé. Tout n'est heureusement pas blanc ou noir.

  15. #15
    Futur Membre du Club
    Homme Profil pro
    Architecte de base de données
    Inscrit en
    juillet 2021
    Messages
    7
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte de base de données

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2021
    Messages : 7
    Points : 7
    Points
    7
    Par défaut
    Je vois là des relations de cause à effet hâtives et des raccourcis simplistes.
    Dans ce cas tuons tout bonnement la liberté d'expression et n'écoutons que ceux qui pensent pour nous, il est de notoriété publique que leur première préoccupation est de protéger les populations !

    Mais je ne m'aventurerai pas à critiquer publiquement la moindre information officielle, car de nos jours le seul fait d'oser critiquer ou remettre en cause nous place dans la catégorie des complotistes...

  16. #16
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    1 206
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 1 206
    Points : 4 507
    Points
    4 507
    Par défaut
    Je ne suis pas spécialement fan des démocrates, mais par rapport à Donald Trump je pense que Biden est une amélioration au moins du point de vue écologie, et du point de vue de la crise Covid.
    Du point de vue des relations avec la France Biden sera certainement moins nuisible, Donald a fait de gros dommages sur des parties de l'économie Française, avec ses taxes sur les produits Français.

    Malgré son âge, il est certainement bien moins débile que Georges Bush junior et la clique de dangereux Escrocs qui l'avaient porté au pouvoir, je pense qu'il fera bien moins de dommages globalement.
    Peut être qu'il risque de prendre des mesures socialisantes qui pourront porter préjudice à l'économie des USA, mais pour le reste du monde Biden c'est forcément positif. Il va juste continuer d'augmenter la dette massivement, comme ses prédécesseurs.
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  17. #17
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    2 084
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 2 084
    Points : 45 991
    Points
    45 991
    Par défaut Les gens sont plus anti-vaccins s'ils obtiennent leurs informations covid-19 sur Facebook que sur Fox News
    Les gens sont plus anti-vaccins s'ils obtiennent leurs informations covid-19 sur Facebook que sur Fox News
    les fausses informations seraient relayées par des célébrités et des personnalités influentes

    Alors que les gens sont invités à se faire vacciner contre le coronavirus pour ainsi contribuer à endiguer la pandémie, la désinformation sur les vaccins Covid-19 continue de se répandre sur Facebook et d'autres médias sociaux, avec l'aide de personnalités publiques comme Tucker Carlson, l'animateur de Fox News. Le président américain Joe Biden a récemment déclaré que les sociétés de médias sociaux "tuent les gens" en diffusant des informations erronées sur les vaccins. Facebook nie toutefois avoir contribué à la prolifération de telles idées et dit avoir mis tous les moyens qu'il faut pour encourager les gens à se faire vacciner.

    Facebook continue d'être un grand canal de relais de fausses informations

    Facebook est régulièrement apparu en tête des sites de médias sociaux où circulent le plus de fausses informations et les deepfakes lors de la précédente décennie. Le réseau social de Mark Zuckerberg est toujours en proie à ce fléau et l'un des principaux objets de la désinformation en 2021 est les vaccins Covid-19. Récemment, la Maison-Blanche a vivement critiqué la façon dont les médias sociaux ont contribué à faire circuler la désinformation sur les vaccins contre le coronavirus. Le président Biden l'a dit sans ambages : "Ils tuent des gens". Pour lui, les médias sociaux sont la chambre d'écho des critiques négatives sur les vaccins.

    Nom : vaccine_skipanimals_instagram.png
Affichages : 4301
Taille : 256,7 Ko

    Par exemple, des rapports ont relevé sur Facebook des critiques estimant que les vaccins Covid-19 ne sont pas sûrs, qu'ils contiendraient des micropuces pour le suivi gouvernemental, des métaux ou d'autres matériaux toxiques. D'autres commentaires vont plus loin alléguant que les vaccins Covid-19 modifient l'ADN, affectent la fertilité et peuvent se répandre sur les personnes non vaccinées ou provoquer des maladies ou des décès à grande échelle. Toutefois, au lendemain de la déclaration de Biden, Facebook a publié un article de blogue affirmant qu'il n'est pas responsable de la stagnation des taux de vaccination aux États-Unis.

    Facebook a souligné que, dans une vaste enquête menée par Carnegie Mellon et soutenue par l'entreprise, 85 % des utilisateurs de Facebook ont déclaré être vaccinés ou vouloir l'être. Selon les experts, il est difficile de dire qui a raison dans ce débat animé, car les données d'enquête ne peuvent pas prouver de manière concluante que l'utilisation de Facebook a une incidence sur l'acceptation des vaccins et la résistance à ceux-ci. Cependant, elles peuvent indiquer si les personnes qui s'informent sur Facebook ont un taux de vaccination plus élevé ou plus faible que celles qui ne le font pas. Une étude du Washington Post s'est penchée sur la question.

    Au cours de l'enquête, qui s'inscrit dans le cadre d'un projet intitulé Covid States, les auteurs ont constaté une relation étonnamment forte entre le fait de s'informer sur Facebook et le refus de se faire vacciner. Voici ci-dessous quelques points clefs de l'enquête.

    Facebook sert de principale source d'informations pour beaucoup d'Américains

    S'il est difficile d'établir si Biden a raison, l'étude de Facebook ne fournit pas de preuves convaincantes qu'il a tort. Le rapport de l'étude note qu'elle ne compare pas les utilisateurs de Facebook avec les non-utilisateurs, ce qui pourrait aider à comprendre s'il existe une différence significative dans les attitudes des deux groupes. Plus important encore, l'étude de Carnegie Mellon sponsorisée par Facebook ne parle pas des taux de vaccination parmi les personnes qui ne se contentent pas d'utiliser Facebook, mais qui y obtiennent des informations sur le coronavirus. En fait, les gens utilisent Facebook pour de nombreuses raisons.

    Nom : pai.png
Affichages : 2838
Taille : 135,2 Ko

    Seuls certains se rendent sur la plateforme spécifiquement pour obtenir des nouvelles et des informations sur la pandémie du coronavirus. Ce sont ces personnes qui, selon l'administration Biden, risquent d'être exposées à la désinformation sur les vaccins. Il est important de connaître la population de ces personnes ; et si elles sont plus ou moins susceptibles d'être vaccinées que les autres. Selon l'équipe de recherche, les résultats du projet Covid States sont basés sur un échantillon en ligne non probabiliste de 20 699 Américains provenant des 50 États et du District de Columbia. L'équipe a appliqué des quotas démographiques au niveau des États.

    Elle a aussi pondéré les données pour qu'elles correspondent à celles de la population américaine en ce qui concerne la race, l'origine ethnique, l'âge, le sexe, la région l'éducation et la résidence dans des zones urbaines, suburbaines ou rurales. En juin et juillet, l'équipe a demandé aux personnes interrogées si elles avaient obtenu des informations sur le coronavirus par Facebook, CNN, Fox, MSNBC, l'administration Biden ou Newsmax. La figure ci-dessus montre le pourcentage de personnes interrogées qui ont obtenu des informations sur le coronavirus à partir de chacune de ces sources dans les 24 heures précédant la réalisation de l'enquête.

    Les personnes interrogées pouvaient choisir plusieurs sources, ce qui explique que la somme des barres soit supérieure à 100 %. L'équipe de recherche a constaté que Facebook est une source majeure d'informations sur le coronavirus, comparable à Fox News et CNN.

    Les utilisateurs de Facebook sont les plus réticents aux vaccins Covid-19

    L'équipe a demandé aux personnes interrogées si elles avaient été vaccinées, si elles pourraient se faire vacciner à l'avenir ou si elles ne se feraient pas vacciner. Ainsi, elle a remarqué que les personnes qui obtiennent des informations sur le coronavirus via Facebook sont moins susceptibles de se faire vacciner que l'Américain moyen et que les non-utilisateurs de Facebook. Soixante et un pour cent de ces utilisateurs de Facebook ont déclaré avoir été vaccinés, contre 68 % de la population américaine éligible et 71 % des non-utilisateurs de Facebook.

    Nom : er.png
Affichages : 2827
Taille : 135,9 Ko

    La relation était plus forte chez les personnes qui ont déclaré avoir reçu des informations sur le coronavirus uniquement via Facebook. Seize pour cent des personnes interrogées entrent dans cette catégorie, et seulement 47 % d'entre elles déclarent être vaccinées, 25 % affirmant qu'elles ne se feront pas vacciner. Il est frappant de constater que les personnes qui se fiaient exclusivement à Facebook présentaient des taux de vaccination plus faibles et une résistance au vaccin plus élevée que celles qui se fiaient exclusivement à Fox News, souvent critique à l'égard du vaccin.

    Newsmax est la seule source d'information que l'équipe a examinée qui présentait des taux de vaccination plus faibles et une résistance au vaccin plus élevée que Facebook, parmi les personnes qui s'y fient pour s'informer. D'après les données, les utilisateurs de Facebook étaient également parmi les plus susceptibles de croire les fausses allégations concernant les vaccins contre le coronavirus. Cette tendance se maintient, même lorsque l'équipe cherche d'autres explications. Elle a aussi vérifié si ces tendances étaient un sous-produit trompeur de facteurs démographiques.

    Nom : jh.png
Affichages : 2820
Taille : 169,9 Ko

    Par exemple, les personnes qui s'informent principalement sur Facebook pourraient être plus jeunes et donc moins susceptibles de se faire vacciner, indépendamment de leur consommation d'informations. L'équipe a utilisé des techniques statistiques standard pour évaluer cette possibilité. Cependant, même après avoir pris en compte les différences démographiques et autres, elle a constaté que le fait d'obtenir des informations relatives au coronavirus sur Facebook – en particulier lorsqu'elles proviennent exclusivement de Facebook – est associé à des niveaux de vaccination plus faibles.

    Cela est aussi associé des niveaux plus élevés de résistance au vaccin. Cette relation n'est plus forte qu'avec Newsmax, qui, selon l'équipe, est une source beaucoup moins utilisée.

    D'où proviennent les fausses informations qui circulent sur Facebook ?

    Selon Zignal Labs Inc., une société de veille médiatique, les affirmations erronées selon lesquelles les vaccins sont obligatoires et entraînent une mortalité généralisée ont plus que doublé sur les médias sociaux au cours des trois derniers mois. C'est également le même constat sur les médias audiovisuels et traditionnels et les sites en ligne. « Tout adulte peut contracter la maladie, et tout adulte fait donc partie de l'audience potentielle pour la désinformation », a déclaré John Gregory, rédacteur en chef adjoint pour la santé chez NewsGuard, une société qui suit la désinformation en ligne.

    Nom : bide_microchip_masses.png
Affichages : 2813
Taille : 691,9 Ko

    Des centaines de groupes anti-vaccins restent actifs sur Facebook, et un groupe de surveillance aurait découvert que 12 influenceurs en ligne étaient à l'origine de 65 % de la désinformation anti-vaccins sur Facebook, Instagram et Twitter. Les fausses allégations sont souvent relayées par des politiciens et des experts. Les personnes qui s'informent auprès de médias conservateurs seraient plus susceptibles de croire les fausses informations sur les vaccins. Sur Fox News, par exemple, les allégations sur les dangers des vaccins et d'autres affirmations trompeuses viennent de personnes comme Tucker Carlson.

    Un autre rapport note que des chercheurs et des régulateurs s'accordent pour dire que Joseph Mercola, un médecin ostéopathe est le plus influent diffuseur de fausses informations sur le coronavirus en ligne. L'intéressé créerait et profiterait d'allégations trompeuses sur les vaccins Covid-19. Dans un article qu'il a publié en février, il a déclaré que les injections de vaccins Covid-19 « modifient le code génétique, vous transformant en une usine de protéines virales qui n'a pas d'interrupteur ». Ses dires seraient facilement réfutables, mais peu importe. Dans les heures qui ont suivi, l'article aurait été traduit de l'anglais en espagnol et en polonais.

    Nom : Screen_Shot_2021-07-23_at_11.45.27_AM.png
Affichages : 2813
Taille : 393,1 Ko

    Il serait apparu sur des dizaines de blogues et aurait été repris par des militants anti-vaccination, qui ont répété les fausses affirmations en ligne. Selon les données de CrowdTangle, un outil appartenant à Facebook, l'article s'est aussi retrouvé sur Facebook, où il a touché 400 000 personnes. Entrepreneur féru d'Internet qui emploie des dizaines de personnes, Mercola aurait publié sur Facebook plus de 600 articles mettant en doute les vaccins Covid-19 depuis le début de la pandémie, touchant ainsi un public bien plus large que les autres sceptiques des vaccins.

    Ses affirmations auraient été largement reprises sur Twitter, Instagram et YouTube. Parmi les autres personnes figurant sur la liste des diffuseurs les plus influents de fausses nouvelles sur le coronavirus figurent Robert F. Kennedy Jr, un militant anti-vaccins de longue date, et Erin Elizabeth, la fondatrice du site Health Nut News, qui est également la petite amie de Mercola.

    Qu'est-ce que tout cela signifie réellement ?

    « Nous ne pouvons pas conclure de manière définitive que Facebook a incité des personnes à choisir de ne pas se faire vacciner. Les gens qui s'appuient fortement sur Facebook pour s'informer peuvent différer du reste de la population à bien d'autres égards. Par exemple, ils font moins confiance aux médias et aux autres institutions, qu'il s'agisse d'agences gouvernementales ou de la science. Seuls 37 % des personnes qui ont obtenu des informations sur le coronavirus uniquement par Facebook déclarent faire "un peu" ou "beaucoup" confiance aux médias, contre 47 % pour les autres », a déclaré l'équipe de recherche.

    « Les sceptiques en matière de vaccins se fient peut-être davantage à Facebook parce qu'ils se méfient des médias. Il se peut aussi qu'ils se méfient des médias à cause de ce qu'ils voient sur Facebook. Si nous ne pouvons pas affirmer que Biden a raison de prétendre que Facebook "tue les gens", nous constatons que le fait de se fier à l'environnement informationnel de Facebook est associé à une moindre confiance dans les institutions, à des taux de vaccination plus faibles et à une plus grande résistance aux vaccins », a-t-elle ajouté. Selon elle, d'autres recherches sont nécessaires pour déterminer quel contenu les gens consomment sur la plateforme et si cela peut affecter leur comportement.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous de l'affirmation du président américain Joe Biden sur les médias sociaux ?
    Êtes-vous déjà tombé sur une fausse nouvelle sur les vaccins Covid-19 en naviguant sur les médias sociaux ?
    Comment faites-vous la différence entre une fausse information et une vraie information sur le coronavirus sur les médias sociaux ?
    Pensez-vous que les entreprises de médias sociaux peuvent réellement lutter contre la désinformation ? Si oui, quelles approches de solution proposez-vous ?

    Voir aussi

    Biden déclare que les plateformes comme Facebook tuent les gens avec les fausses informations COVID-19. Plus de pression dans la lutte de la Maison-Blanche contre la désinformation sur les vaccins

    La Maison-Blanche estime que les médias sociaux doivent être tenus responsables de la diffusion de fausses informations sur leur plateforme, et elle y travaille

    Déclaration conjointe de Facebook, Reddit, Google, Twitter, YouTube sur la désinformation concernant le Covid-19 : « Nous invitons d'autres entreprises à se joindre à nous »

    Facebook constitue une « menace majeure pour la santé publique », conclut un rapport, la désinformation sur la santé ayant été vue 3,8 milliards de fois sur le réseau social l'année dernière

    Pourquoi certains biologistes et écologistes pensent que les médias sociaux représentent un risque pour l'humanité ?
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  18. #18
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    mars 2015
    Messages
    37
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : mars 2015
    Messages : 37
    Points : 121
    Points
    121
    Par défaut
    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous de l'affirmation du président américain Joe Biden sur les médias sociaux ?
    Que le rapport fournit une analyse pertinente: on a plein de chiffres desquels il est compliqué de retirer les conclusions que les gens attendent.
    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Le rapport de l'étude note qu'elle ne compare pas les utilisateurs de Facebook avec les non-utilisateurs, ce qui pourrait aider à comprendre s'il existe une différence significative dans les attitudes des deux groupes.
    [...]
    « Nous ne pouvons pas conclure de manière définitive que Facebook a incité des personnes à choisir de ne pas se faire vacciner. Les gens qui s'appuient fortement sur Facebook pour s'informer peuvent différer du reste de la population à bien d'autres égards. Par exemple, ils font moins confiance aux médias et aux autres institutions, qu'il s'agisse d'agences gouvernementales ou de la science. Seuls 37 % des personnes qui ont obtenu des informations sur le coronavirus uniquement par Facebook déclarent faire "un peu" ou "beaucoup" confiance aux médias, contre 47 % pour les autres », a déclaré l'équipe de recherche.

    « Les sceptiques en matière de vaccins se fient peut-être davantage à Facebook parce qu'ils se méfient des médias. Il se peut aussi qu'ils se méfient des médias à cause de ce qu'ils voient sur Facebook. Si nous ne pouvons pas affirmer que Biden a raison de prétendre que Facebook "tue les gens", nous constatons que le fait de se fier à l'environnement informationnel de Facebook est associé à une moindre confiance dans les institutions, à des taux de vaccination plus faibles et à une plus grande résistance aux vaccins », a-t-elle ajouté. Selon elle, d'autres recherches sont nécessaires pour déterminer quel contenu les gens consomment sur la plateforme et si cela peut affecter leur comportement.
    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Êtes-vous déjà tombé sur une fausse nouvelle sur les vaccins Covid-19 en naviguant sur les médias sociaux ?
    Comment faites-vous la différence entre une fausse information et une vraie information sur le coronavirus sur les médias sociaux ?
    Je n'apporte aucun crédit aux nouvelles sur facebook.
    Une information n'a pas de valeur si elle n'a pas de source, ce qui les filtre énormément.
    Quand il y a une source, je vérifie juste que le/la spécialiste qui s'exprime le fait dans son domaine d'analyse.
    Si la personne ou le sujet fait débat (et que j'ai envie de m'y intéresser), je regarde des conférences/interviews des différents intervenants en me rattachant à des domaines que je maitrise ou je conclue que mon incompétence dans le domaine me condamne à l'ignorance jusqu'à nouvel ordre.

    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Pensez-vous que les entreprises de médias sociaux peuvent réellement lutter contre la désinformation ? Si oui, quelles approches de solution proposez-vous ?
    Non et je pense surtout que ce n'est pas leur rôle.
    Le "système" a perdu la bataille de l'information face aux "antisystème" et il condamne les média pour ça.
    Je penses qu'il doit maintenant se regarder le nombril, constater qu'il a été incapable de s'adapter aux réseaux sociaux, qu'il en saisisse les codes et qu'il les exploite à sa façon.
    Mais tout ceci demande un peu de modestie, ce qui semble extrêmement difficile pour lui.

  19. #19
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    mars 2011
    Messages
    125
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : mars 2011
    Messages : 125
    Points : 348
    Points
    348
    Par défaut
    Biden pris en flagrant délit de fake news lui aussi:

    Il prétend que si vous etes vacciné alors vous n'aurez pas le covid, ce qui est faux (pas garanti).

    Les fake news sont présentes de part et d'autre, pro vax et anti vax et prospèrent au moins sur le fait qu'il y a un manque d'information au sujet de ce vaccin, peut-être en partie parce qu'on continue à découvrir des choses au fur et à mesure. Mais du coup les gens essayent de trouver des infos comme ils le peuvent et propagent ce qu'ils peuvent trouver. Il y a aussi l'infantilisation avec laquelle on est traité pour pousser à la vaccination, qui est un peu le corollaire de ce manque d'information, et qui pousse à chercher d'autres informations.

  20. #20
    Expert éminent sénior
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    6 641
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 6 641
    Points : 30 740
    Points
    30 740
    Par défaut
    L'eau ça mouille, et les médias que vous consultez ont une influence sur ce que vous pensez. Et, autre nouvelle fulgurante, chaque jour qui passe, je suis plus vieux d'un jour. Ravi de l'apprendre, je n'en avais aucune idée.
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

Discussions similaires

  1. Réponses: 21
    Dernier message: 06/07/2020, 20h39
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 13/05/2020, 17h09
  3. Réponses: 1
    Dernier message: 03/10/2018, 10h52
  4. Réponses: 0
    Dernier message: 30/05/2018, 00h18
  5. Réponses: 20
    Dernier message: 06/10/2017, 15h05

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo