Lancement de Ransomwhere, un système de suivi des paiements de ransomware reposant sur la participation de la collectivité, par Jack Cable, ancien chercheur en cybersécurité du gouvernement américain

Un ancien chercheur en cybersécurité du gouvernement américain a lancé un site Web de suivi des paiements de rançongiciels alimenté par la collectivité, qui peut être utilisé pour retracer les rançons versées aux criminels en bitcoins.

Un objectif de transparence

Baptisé Ransomwhere, le site a été lancé par Jack Cable, qui travaillait pour la Cybersecurity and Infrastructure Agency (CISA) du gouvernement américain.

Il collabore désormais avec Alex Stamos, ancien responsable de la sécurité informatique de Facebook, et Chris Krebs, ancien responsable de la CISA.

Ransomwhere publie des données sur les montants versés aux criminels, ainsi que les adresses bitcoin qu'ils utilisent.

Actuellement, le site suit un total d'un peu plus de 57,5 millions de dollars de paiements.

La plupart des rançons recensées ont été versées au gang Netwalker, suivi de REvil (également connu sous le nom de Soinokibi) et de RagnarLocker.

Cable et Ransomwhere encouragent les victimes de ransomware à signaler les demandes qu'elles ont reçues, et se veut une ressource pour la communauté de la sécurité.

Nom : ransomwhere.png
Affichages : 1248
Taille : 29,0 Ko

Source : Ransomwhere

Et vous ?

Que pensez-vous de Ransomwhere ?

Voir aussi :

Kaspersky dévoile 5 nouvelles méthodes utilisées par les gangs de ransomware aujourd'hui, qui ont désormais recours à des attaques plus ciblées

Le montant total payé par les victimes de ransomware a augmenté de 311 % en 2020, pour atteindre l'équivalent de près de 350 millions de dollars en cryptomonnaies selon Chainalysis

Censuswide : près de la moitié des victimes de ransomware sont à nouveau touchées par le même attaquant, après avoir payé la première rançon