IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Affichage des résultats du sondage: Sondage : abandon de Windows 10 en 2025, qu'espérez-vous du futur Microsoft Windows 11 ?

Votants
80. Vous ne pouvez pas participer à ce sondage.
  • Amélioration des performances du GPU

    32 40,00%
  • Nouvelle fonctionnalité DNS via HTTPS (DoH)

    13 16,25%
  • Gestion moderne des disques dans les paramètres

    29 36,25%
  • Nouveau presse-papiers qui permet d'insérer des emojis et des GIF

    2 2,50%
  • Nouvelles fonctionnalités pour le bureau virtuel

    20 25,00%
  • Nouvelle police système qui s'adapte de manière transparente aux différentes tailles d'écran

    7 8,75%
  • Prise en charge du mode HDR pour les applications de gestion des couleurs

    18 22,50%
  • Meilleure gestion de la batterie avec des graphiques détaillés

    12 15,00%
  • Nouvelle option dans paramètres d'affichage pour contrôler la luminosité en fonction du contenu

    20 25,00%
  • Paramètres de la caméra de Windows afin d'aider à gérer les caméras existantes

    3 3,75%
  • Autres (à préciser dans les commentaires)

    16 20,00%
  • Pas d'avis

    17 21,25%
Sondage à choix multiple
Windows Discussion :

Windows 11 Build 22509 apporte des améliorations à la barre des tâches et au menu Démarrer


Sujet :

Windows

  1. #361
    Nouveau membre du Club Avatar de skydive
    Homme Profil pro
    Chipoteur informatique
    Inscrit en
    octobre 2014
    Messages
    23
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 57
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Chipoteur informatique

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2014
    Messages : 23
    Points : 31
    Points
    31
    Par défaut Peux-t'on rester en Win 10
    sera t'il possible pour l'utilisateur satisfait de sa config / fonctionnalité actuelle de rester (? indéfiniment / longtemps ?) en Win 10 ?

  2. #362
    Responsable Systèmes


    Homme Profil pro
    Technicien maintenance
    Inscrit en
    août 2011
    Messages
    14 867
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Technicien maintenance
    Secteur : High Tech - Matériel informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2011
    Messages : 14 867
    Points : 34 586
    Points
    34 586
    Par défaut
    sera t'il possible pour l'utilisateur satisfait de sa config / fonctionnalité actuelle de rester (? indéfiniment / longtemps ?) en Win 10
    En cas de changement de machine, celle-ci sera fournie avec Windows 11.
    Tu pourras rester en Windows 10 jusqu’à la fin du support de celui-ci : 2025, sauf à rester sur un système ou il n'y aura plus de MàJ et des logiciels qui potentiellement ne pourront plus être mis à jour/installés
    Ma page sur developpez.com : http://chrtophe.developpez.com/ (avec mes articles)
    Mon article sur le P2V, mon article sur le cloud
    Consultez nos FAQ : Windows, Linux, Virtualisation

  3. #363
    Nouveau membre du Club Avatar de skydive
    Homme Profil pro
    Chipoteur informatique
    Inscrit en
    octobre 2014
    Messages
    23
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 57
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Chipoteur informatique

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2014
    Messages : 23
    Points : 31
    Points
    31
    Par défaut
    Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
    En cas de changement de machine, celle-ci sera fournie avec Windows 11.
    Tu pourras rester en Windows 10 jusqu’à la fin du support de celui-ci : 2025, sauf à rester sur un système ou il n'y aura plus de MàJ et des logiciels qui potentiellement ne pourront plus être mis à jour/installés

    Merci j'avais peur d'etre migré d'office à la prochaine MAJ

  4. #364
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mai 2018
    Messages
    883
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 31
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : mai 2018
    Messages : 883
    Points : 46 312
    Points
    46 312
    Par défaut 62 % des utilisateurs de Windows ne sont pas au courant de la sortie de Windows 11, prévue le 5 octobre
    62 % des utilisateurs de Windows ne sont pas au courant de la sortie de Windows 11, prévue le 5 octobre, seuls 41 % d'entre eux ont l'intention de l'installer, tandis que beaucoup sont confus des exigences matérielles

    Certaines versions du système d'exploitation publiées par Microsoft sont considérées comme insatisfaisantes, par exemple le populaire XP, qui a duré de 2001 à 2005, a été suivi par le redoutable Vista, qui n'a duré que quelques années avant de céder la place à Windows 7, et par ailleurs Windows 8 n'a pas non plus recueilli que des suffrages de satisfaction.

    Le tout dernier système d'exploitation, Windows 11, doit être officiellement lancé le 5 octobre. Comme il arrive juste après Windows 10, un succès selon la plupart des critères, le dernier système d'exploitation sera-t-il un échec ou inversera-t-il la tendance ?

    Les mises à jour de Windows ne font peut-être pas l'objet de la même fanfare que, par exemple, un nouvel iPhone ou une nouvelle plateforme de jeux, mais la portée même de Windows signifie que des millions de personnes sont susceptibles d'être affectées par le nouvel OS. Microsoft a annoncé en juin que Windows 11 représenterait un changement majeur dans les fonctionnalités et le premier changement de nom depuis le lancement de Windows 10 en 2015. Les fonctionnalités attendues comprennent un menu de démarrage et une interface repensés, la possibilité d'exécuter des applications Android à partir d'un PC et des fonctions de sécurité améliorées.

    Pour évaluer la notoriété et l'enthousiasme de Windows 11, une enquête a été menée auprès de plus de 1 000 utilisateurs américains de Windows sur leurs projets de mise à niveau.

    Principales conclusions de l'enquête


    • Un peu moins de 40 % des utilisateurs de Windows savaient que Windows 11 allait bientôt sortir.
    • Quarante-cinq pour cent des utilisateurs ne sont pas sûrs d'installer le nouveau système d'exploitation lorsqu'il sera disponible, même s'il sera téléchargeable gratuitement.
    • Deux utilisateurs sur trois ne sont pas sûrs que leur ordinateur sera en mesure de répondre aux exigences matérielles rigoureuses que Microsoft a définies pour son nouveau système d'exploitation.


    La connaissance du nouveau système d'exploitation Windows reste limitée

    Seuls 38 % des utilisateurs actuels de Windows ont déclaré être au courant qu'un changement majeur allait être apporté au système d'exploitation. Par ailleurs, deux utilisateurs sur trois ne savent pas si leur ordinateur dispose du matériel nécessaire pour effectuer le changement, et 45 % ne sont pas sûrs de télécharger la mise à jour lorsqu'elle commencera à être diffusée début octobre.

    Que les utilisateurs soient ou non au courant de l'arrivée de ce changement, il risque d'affecter des dizaines de millions de personnes dans le monde. Windows est depuis longtemps le système d'exploitation le plus dominant sur les ordinateurs de bureau, et de loin. Bien que le système d'exploitation Mac d'Apple ait gagné du terrain, en juin 2021, la part de marché mondiale de Windows était estimée à environ 73 %.

    Les utilisateurs de Windows plus âgés étaient plus susceptibles de dire qu'ils savaient que la mise à jour allait arriver. Seuls 28 % des utilisateurs âgés de 18 à 24 ans étaient au courant de l'arrivée d'un nouveau système d'exploitation, contre 56 % des utilisateurs âgés de plus de 55 ans.

    La plupart des utilisateurs hésitent à installer la mise à jour

    La plupart des utilisateurs hésitent à installer la mise à jour
    Bien qu'une minorité d'utilisateurs aient été informés de l'arrivée de la mise à jour avant de participer à l'étude, environ 41 % d'entre eux ont déclaré qu'ils installeraient la mise à jour lorsque leur tour viendrait.

    Les jeunes utilisateurs étaient plus susceptibles que les plus âgés d'indiquer qu'ils effectueraient la mise à jour vers Windows 11, tandis que les utilisateurs plus âgés étaient plus susceptibles d'être indécis. Néanmoins, la réponse la plus courante dans la plupart des groupes d'âge est l'incertitude. Dans l'ensemble, 45 % des utilisateurs de Windows n'ont pas encore décidé s'ils allaient installer le dernier système d'exploitation sur leur machine.

    Nom : 1632837605667.jpg
Affichages : 2343
Taille : 12,8 Ko

    Les applications Android, le nouveau look et les jeux sont les fonctionnalités les plus populaires de Windows 11

    Ceux qui décident de faire le saut vers Windows 11 profiteront d'une foule de nouvelles fonctionnalités : 38 % des personnes interrogées ont déclaré ne pas savoir laquelle les enthousiasmait le plus. Globalement, la possibilité d'exécuter des applications Android à partir d'un ordinateur Windows est la fonctionnalité la plus attendue, suivie d'une nouvelle interface et de capacités de jeu améliorées. Ces trois fonctionnalités ont suscité un enthousiasme similaire de la part des utilisateurs.

    Les fonctionnalités les plus intéressantes de Windows 11 :

    • Pas sûr : 38%
    • Possibilité d'exécuter des applications Android : 14 %
    • Nouvelle apparence : 13 %
    • Capacités d'optimisation des jeux : 13 %
    • Fonctions de sécurité supplémentaires : 11 %
    • Dictée vocale avec ponctuation automatique : 4 %
    • Widgets 3 %
    • Boutique d'applications Windows améliorée 2
    • Autres 2


    Parmi les fonctionnalités les plus appréciées, l'apparence redessinée et la possibilité d'exécuter des applications Android sont les plus fortement corrélées au fait que les utilisateurs déclarent qu'ils effectueront une mise à niveau lors de la sortie du nouveau système d'exploitation. Environ 52 % des utilisateurs qui ont déclaré que la nouvelle apparence était la fonctionnalité qui les enthousiasmait le plus ont indiqué qu'ils passeraient à la nouvelle version le mois prochain, tandis que près de la moitié de ceux qui étaient les plus enthousiastes à l'idée d'utiliser des applications Android sur leurs ordinateurs prévoient de passer à la nouvelle version.

    Nom : 1632838792959.jpg
Affichages : 2404
Taille : 9,6 Ko

    Applications Android

    Environ 14 % des utilisateurs de Windows ont déclaré que la possibilité d'exécuter des applications Android depuis leur ordinateur était la fonctionnalité qui les enthousiasmait le plus. Cela signifie que les utilisateurs n'auront pas à basculer entre leur téléphone et leur ordinateur pour explorer les médias sociaux ou jouer à des jeux dans l'application, et que l'aspect et la convivialité des applications seront très similaires sur les deux appareils. De plus, ce changement pourrait avoir un impact sur un grand nombre d'Américains : environ 47 % des utilisateurs américains de smartphones ont un Androïd.

    Une nouvelle interface

    Une nouvelle interface utilisateur est une autre caractéristique populaire de Windows 11. Mais les utilisateurs d'un Mac trouveront le nouveau système d'exploitation de Microsoft assez familier. Le bouton de démarrage de Windows sera déplacé du côté gauche de la barre d'outils vers le milieu, et la sensation générale des fenêtres, des menus et des boutons penchera vers le style épuré d'Apple, avec des coins arrondis et des ombres douces

    Jeux vidéo

    Windows 11 ajoutera également l'auto HDR et DirectStorage, des fonctionnalités tirées de la console de jeu Xbox de Microsoft. Ces fonctions permettent d'améliorer l'imagerie (si le matériel de l'ordinateur le permet) et d'accélérer le chargement des jeux. Il est intéressant de noter que ceux qui utilisent leur PC pour jouer sont parmi les moins susceptibles de dire qu'ils prévoient de passer à Windows 11 (40 %), bien que cela puisse s'expliquer par les limitations matérielles et le coût souvent élevé de la construction d'une plate-forme de jeu.

    La plupart des utilisateurs ne sont pas sûrs de la configuration matérielle requise

    Certaines des nouvelles fonctionnalités les plus intéressantes de Windows 11 s'accompagnent d'exigences matérielles élevées, notamment des types spécifiques de processeurs, de mémoire vive et de stockage, de cartes graphiques et, de manière quelque peu controversée, d'une puce de sécurité Trusted Platform Module (TPM) 2.0.

    Les cartes graphiques, la RAM et le stockage sont relativement simples à ajouter à un ordinateur, mais ils ne sont évidemment pas gratuits. Mais les experts ont suggéré que les ordinateurs achetés avant 2019 n'auront probablement pas le processeur ou le module TPM requis, selon Microsoft, pour sa mise à jour "gratuite" de Windows 11.

    Microsoft a créé une application qui permettra aux utilisateurs de savoir s'ils ont les exigences techniques pour la mise à jour, mais elle est encore en développement et en test bêta. Deux personnes sur trois interrogées dans le cadre de l'enquête ont déclaré qu'elles ne savaient pas si leur ordinateur serait en mesure de gérer la mise à niveau d'un point de vue matériel, tandis que cinq pour cent sont certains que leur machine ne dispose pas du matériel nécessaire.

    Conclusion

    Alors que les utilisateurs de Windows ont beaucoup à attendre d'un nouveau système d'exploitation rationalisé et facile à utiliser, l'incertitude concernant le matériel est à l'origine de celle concernant la mise à niveau des utilisateurs lors du lancement de Windows 11.

    Étant donné que la configuration matérielle requise pour Windows 11 risque de laisser certains utilisateurs sur le carreau, l'adoption de Windows 11 pourrait être ralentie par le fait que les utilisateurs s'accrochent à Windows 10 ou mettent à niveau leur ordinateur au fil du temps.

    Cela risque également d'affecter l'enthousiasme des utilisateurs pour certaines fonctionnalités. Après tout, si l'appareil ne dispose pas du processeur nécessaire pour améliorer l'expérience de jeu, pourquoi s'enthousiasmer pour une fonctionnalité que l'on ne peut même pas utiliser ?

    Méthodologie

    L'enquête a été menée auprès de 1 042 adultes américains qui utilisent Windows comme système d'exploitation principal, et a eu lieu en ligne le 17 septembre 2021.

    Source : Savings.com

    Et vous ?

    Trouvez-vous l'enquête pertinente ?
    Quel est votre avis sur le nouveau Windows 11 ? pensez-vous l'installer ?
    Quelles sont les raisons qui font que vous ne le ferez pas ?

    Voir aussi :

    Windows 11 : Microsoft publie son OS sur le canal Release Preview, la dernière étape avant le déploiement général prévu le 5 octobre

    Windows 11 : Microsoft explique comment activer TPM 2.0 pour son système d'exploitation, et amorce la campagne publicitaire de Windows 11 en vidéo

    Les utilisateurs ont déjà des problèmes avec la version bêta de Windows 11 à cause de la configuration système minimale requise

    Windows 11 : Microsoft met à jour la configuration matérielle minimale requise pour exécuter son OS, tout en permettant aux autres appareils d'effectuer une installation manuelle
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  5. #365
    Membre éprouvé
    Profil pro
    MOA
    Inscrit en
    décembre 2002
    Messages
    847
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Eure et Loir (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : MOA

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2002
    Messages : 847
    Points : 1 147
    Points
    1 147
    Par défaut
    J'aurais pensé que Windows était installé sur plus de 76% de poste client dans le monde.

    Cette étude ne me surprend pas, une grande partie des utilisateurs savent juste que Windows est leur système et pensent l'unique possible, mais cela s'arrète là. Il y a peu de raisons qu'ils aient connaissance d'une mise à jour, peu de personnes s'intéresse à l'IT de manière général.

    Pour ma part :
    • j'ai un usage basique de mon PC (surf, Youtube, montage vidéo, gérer mes photos, )
    • je ne joue pas
    • je fais un peut de traitement de texte au format Word docx par moment pour remplir mon dossier de compétence mais je n'ai pas besoin d'une mise en page bien respecté

    je vois absolument plus aucun intéret d'utiliser Windows lorsque l'on a des Linux ultra bien fichu à installer comme Ubuntu/Pop ou même Debian. Bref, pas de Windows 11 pour ma part non plus, à titre perso.

  6. #366
    Nouveau membre du Club
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    juillet 2021
    Messages
    5
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 31
    Localisation : France, Maine et Loire (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2021
    Messages : 5
    Points : 30
    Points
    30
    Par défaut
    Je suis assez pressé de voir la version stable de ce Windows 11, qui était déjà très correct dans les previews de cet été.
    Je suis dev .Net donc assez dépendant de la synergie de l’environnement windows au boulot, et en tant que joueur (solo, mais j'aime les jolies choses) je suis un peu à cheval sur les performances.

    Sans en attendre des miracles j'espère une optimisation des ressources sollicitées par les processus et une meilleure gestion de l'utilisation/répartition mémoire.

  7. #367
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 462
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 462
    Points : 155 312
    Points
    155 312
    Par défaut Windows 11 : un script d'Universal MediaCreationTool vous permet d'installer l'OS en contournant les exigences
    Windows 11 : un script d'Universal MediaCreationTool vous permet d'installer l'OS avec du matériel incompatible,
    comme des dispositifs sans TPM 2.0 ou Secure Boot

    Un nouveau script vous permet d'installer Windows 11 sur des appareils avec du matériel incompatible, comme un TPM 2.0 manquant, des processeurs incompatibles ou l'absence de Secure Boot. Mieux encore, le script fonctionne également sur les machines virtuelles, vous permettant de passer à la dernière version de Windows Insider.

    Microsoft a annoncé que Windows 11 nécessitera des puces TPM (Trusted Platform Module) sur les appareils existants et nouveaux. Les puces TPM fonctionnent en offrant une protection au niveau du matériel au lieu du logiciel uniquement. Elles peuvent être utilisées pour chiffrer des disques à l'aide de fonctionnalités Windows telles que bitLocker, ou pour empêcher les attaques par dictionnaire de mots de passe. Les puces TPM 1.2 existent depuis 2011, mais elles n'ont généralement été largement utilisées que dans les ordinateurs portables et de bureau professionnels gérés par l'informatique. Microsoft veut apporter le même niveau de protection à tous ceux qui utilisent Windows.

    Bien que cette puce soit un composant électronique passif (qui ne peut pas donner d'ordre à l'ordinateur tel que bloquer le système, ou surveiller l'exécution d'une application), elle permet de facilement stocker des secrets (tels que des clés de chiffrement), de manière sécurisée. Aussi, elle va profiter aux utilisateurs en leur offrant une meilleure protection de leurs informations sensibles sur PC par exemple.

    Le TPM 2.0 pourrait également permettre de renforcer la sécurité de la fonctionnalité d’authentification biométrique Windows Hello via laquelle les utilisateurs peuvent se connecter sur leur PC après s’être fait identifier par leurs empreintes digitales, leur visage ou un scan rétinien. Dans ce cas de figure, le TPM 2.0 pourra générer et sauvegarder les clés d’authentification dans une zone sécurisée.

    Lorsque Windows 11 a été annoncé pour la première fois, Microsoft a publié les nouvelles exigences système du système d'exploitation, qui comprenaient un processeur de sécurité TPM 2.0, Secure Boot, des processeurs plus récents et au moins 64 Go d'espace disque dur. Comme Microsoft s'est rendu compte que de nombreuses personnes, en particulier dans l'entreprise, testeraient les versions préliminaires de Windows 11 sur des machines virtuelles, ils les ont exemptés de la configuration système requise.

    Toutefois, ceux qui espéraient continuer de contourner l'exigence TPM 2.0 de Windows 11 en exécutant le système d'exploitation dans une machine virtuelle, cela n'était plus possible : les personnes qui ont tenté de mettre à jour vers Windows 11 Insider Preview Build 22000.194 dans une machine virtuelle auront remarqué un message les avertissant que « ce PC ne répond pas actuellement à la configuration système requise pour Windows 11 ». Plus précisément, le message explique que « le PC doit prendre en charge le TPM 2.0 ».

    Rappelons que l'utilitaire PC Health Check affiche des résultats plus complets quant à la compatibilité avec le nouvel OS et indique les éléments à changer ou modifier pour en profiter.

    Pour ceux qui sont prêts à prendre le risque d'exécuter Windows 11 sur du matériel incompatible, un script a été publié qui permet aux nouvelles installations et mises à niveau de contourner les exigences du système d'exploitation.

    Le script qui contourne la configuration système requise pour Windows 11

    Ce nouveau script a été publié avec Universal MediaCreationTool, un fichier batch qui vous permet de créer un ISO pour n'importe quelle version de Windows 10, avec la prise en charge de Windows 11 qui a été ajoutée la semaine dernière. Contrairement à l'outil de création de médias de Microsoft, qui ne télécharge que la dernière version ISO, il donne à l'utilisateur le choix de télécharger des versions plus anciennes de Windows 10.

    Nom : media.png
Affichages : 78018
Taille : 157,3 Ko

    Bien que le script principal de ce projet open source soit le « MediaCreationTool.bat » utilisé pour créer des ISO Windows, il comprend également un script nommé « Skip_TPM_Check_on_Dynamic_Update.cmd », qui configure l'appareil pour contourner les vérifications matérielles compatibles.

    Lorsqu'il est exécuté sur un appareil Windows 10 ou Windows 11, le script Skip_TPM_Check_on_Dynamic_Update.cmd effectuera diverses tâches, notamment*:
    • crée la valeur « AllowUpgradesWithUnsupportedTPMOrCPU » sous la clef de registre HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\Setup\MoSetup et la définit sur 1;
    • enregistre un abonnement à un événement WMI nommé « Ignorer la vérification TPM lors de la mise à jour dynamique » qui supprime le fichier « C:\$WINDOWS.~BT\appraiserres.dll » lorsque l'exécutable vdsldr.exe est lancé lors de l'installation de Windows 11.

    Il convient de noter que l'abonnement aux événements WMI créé restera en vigueur jusqu'à ce que vous exécutiez à nouveau le script Skip_TPM_Check_on_Dynamic_Update.cmd, ce qui entraînera la suppression des abonnements aux événements. Vous pouvez le faire après l'installation ou la mise à niveau de Windows 11.

    Voici le script Skip_TPM_Check_on_Dynamic_Update.cmd :

    Code powershell : Sélectionner tout - Visualiser dans une fenêtre à part
    1
    2
    3
    4
    5
    6
    7
    8
    9
    10
    11
    12
    13
    14
    15
    16
    17
    18
    19
    20
    21
    22
    @(set "0=%~f0"^)#) & powershell -nop -c iex([io.file]::ReadAllText($env:0)) & exit/b
    #:: double-click to run or just copy-paste into powershell - it's a standalone hybrid script
     
    $_Paste_in_Powershell = { $:code;  
      $N = 'Skip TPM Check on Dynamic Update'; $toggle = $null -eq $env:skip_tpm_enabled; $off = $false
      $M = sp HKLM:\SYSTEM\Setup\MoSetup 'AllowUpgradesWithUnsupportedTPMOrCPU' 1 -type dword -force -ea 0
      $M = sc.exe config Winmgmt start= demand; sp HKLM:\SOFTWARE\Microsoft\Wbem 'Enable Costly Providers' 0 -type dword -force -ea 0
      $B = gwmi -Class __FilterToConsumerBinding -Namespace 'root\subscription' -Filter "Filter = ""__eventfilter.name='$N'""" -ea 0
      $C = gwmi -Class CommandLineEventConsumer -Namespace 'root\subscription' -Filter "Name='$N'" -ea 0
      $F = gwmi -Class __EventFilter -NameSpace 'root\subscription' -Filter "Name='$N'" -ea 0
      if ($B -or $C -or $F) { $B | rwmi; $C | rwmi; $F | rwmi; $off = $true }
      if ($toggle -and $off) { write-host -fore 0xf -back 0xd "`n $N [REMOVED] run again to install "; timeout /t 5; return }
      $P = "$([environment]::SystemDirectory)\cmd.exe"; $T = "$P /q $N (c) AveYo, 2021 /d /rerase appraiserres.dll /f /s /q"
      $D = "$($P[0]):\`$WINDOWS.~BT"; $Q = "SELECT SessionID from Win32_ProcessStartTrace WHERE ProcessName='vdsldr.exe'"
      $F = swmi -Class __EventFilter -NameSpace 'root\subscription' -args @{
        Name = $N; EventNameSpace = 'root\cimv2'; QueryLanguage = 'WQL'; Query = $Q} -PutType 2 -ea 0
      $C = swmi -Class CommandLineEventConsumer -Namespace 'root\subscription' -args @{
        Name = $N; WorkingDirectory = $D; ExecutablePath = $P; CommandLineTemplate = $T; Priority = 128} -PutType 2 -ea 0
      $B = swmi -Class __FilterToConsumerBinding -Namespace 'root\subscription' -args @{Filter=$F;Consumer=$C} -PutType 2 -ea 0
      if ($toggle) { write-host -fore 0xf -back 0x2 "`n $N [INSTALLED] run again to remove "; timeout /t 5 } ; $:code;
    } ; start -verb runas powershell -args "-nop -c & {`n`n$($_Paste_in_Powershell-replace'"','\"')}"
    $_Press_Enter

    Toute personne qui décide d'utiliser ce contournement doit savoir qu'il s'agit d'une méthode non prise en charge pour installer Windows 11 et qu'elle peut entraîner des problèmes de performances ou d'autres bogues lors de l'utilisation du système d'exploitation. De plus, Microsoft peut ne pas fournir de mises à jour de sécurité aux appareils non pris en charge, votre installation sera donc probablement moins sécurisée.

    Par conséquent, vous ne devez utiliser cette méthode que dans des environnements de test et non sur des appareils de production.

    Un déploiement prévu pour le 5 octobre

    Microsoft a officiellement annoncé que le déploiement va se faire à compter du 5 octobre :

    « Afin d’offrir une expérience optimale aux utilisateurs, la mise à jour gratuite de Windows 11 s’effectuera progressivement à partir du 5 octobre avec pour objectif que l’ensemble des PC éligibles disposent de la mise à jour gratuite d’ici à la mi-2022. Les appareils éligibles les plus récents seront les premiers à en bénéficier, suivis des appareils d’ores et déjà commercialisés en fonction de leurs capacités matérielles, de leur ancienneté et d’autres facteurs ayant une incidence sur la mise à jour. Avec nos partenaires Acer, Asus, Dell, HP, Lenovo, Samsung et nos appareils Surface, nous avons fait en sorte que la majorité des PC disponibles sur le marché soient prêts pour Windows 11 et ce, pour une large gamme d’appareils et de prix.»

    « Si vous disposez d’un PC Windows 10 éligible, Windows Update vous informera de sa disponibilité. Vous pouvez également vérifier si Windows 11 est prêt pour votre appareil en allant dans Paramètres > Windows Update et en sélectionnant "Vérifier les mises à jour" ».

    L'entreprise en a profité pour donner 11 raisons qui, selon elle, pourrait inciter à passer à la nouvelle version :
    1. une nouvelle identité sonore et nouveau design épuré pour un usage simple et fluide de son appareil, en toute tranquillité, sur PC comme sur tablette ;
    2. un bouton « Démarrer » centré pour accéder rapidement à tout ce dont vous avez besoin, en un clic. Grâce à la puissance du Cloud et de Microsoft 365, les documents récents seront affichés, quels que soient la plateforme ou l’appareil ;
    3. de nouvelles fonctions « Ancrage de Disposition », « Ancrage de Groupes » et « Bureaux »pour vous aider à travailler en multitâches tout en optimisant l’espace disponible à l’écran ;
    4. Microsoft Teams est directement intégré à la barre des tâches pour vous connecter plus rapidement à vos proches et à vos collègues ;
    5. les Widgets vous rapprochent de l’actualité et de l’information qui comptent pour vous ;
    6. Windows 11 permet la meilleure expérience gaming jamais proposée sur PC en intégrant les dernières technologies disponibles comme DirectX 12 Ultimate, le DirectStorageou encore l’Auto HDR. Avec le Xbox Game Pass pour PC et le Xbox Game Pass Ultimate, vous avez également accès facilement à plus de 100 jeux PC à un prix attractif ;
    7. un Microsoft Store repensé pour visionner des contenus, créer, jouer, travailler et apprendre plus rapidement et en toute sécurité. Microsoft Store bénéficie d'un tout nouveau design facilitant la recherche et la découverte de vos applications, jeux, émissions et films préférés dans un emplacement de confiance. Nous sommes impatients de poursuivre notre voyage pour apporter des applications Android à Windows 11 et au Microsoft Store grâce à notre collaboration avec Amazon et Intel ; cela commencera par une préversion pour Windows Insiders au cours des prochains mois ;
    8. un Windows plus inclusif que jamais avec des améliorations qui ont été conçues pour et par des personnes en situation de handicap ;
    9. un Windows créateur d’opportunités pour les développeurs et les éditeurs de logiciels indépendants en leur permettant d’intégrer leurs applications au Windows Store. Nous ouvrons le Store pour permettre à davantage de développeurs et de fournisseurs de logiciels indépendants (ISV) d'apporter leurs applications au Store, en améliorant le développement d'applications natives et Web avec de nouveaux outils de développement, et en vous permettant de rafraîchir plus facilement l'apparence de toutes nos conceptions et expériences d'applications ;
    10. des expériences de frappe et d’écriture optimisées pour plus d’efficacité et de fluidité avec le tactile, le stylet et la saisie vocale ;
    11. une nouvelle version conçue pour le travail hybride tout en protégeant vos données et ce, sur tous les appareils. Windows 11 est le système d'exploitation pour le travail hybride, offrant de nouvelles expériences qui fonctionnent comme vous travaillez, sont sécurisées par conception et faciles et familières à déployer et à gérer pour le service informatique. Les entreprises peuvent également tester Windows 11 en avant-première dès aujourd'hui dans Azure Virtual Desktop, ou en disponibilité générale en expérimentant Windows 11 dans le nouveau Windows 365.

    Microsoft ne fournira pas de support pour les applications Android sur Windows 11 à temps pour le lancement du système d'exploitation le 5 octobre. Alors que les applications Android fonctionnant sur Windows 11 sont l'une des grandes nouvelles fonctionnalités du système d'exploitation, Microsoft ne commencera à offrir une préversion de cette fonctionnalité que dans les mois à venir.

    « Nous sommes impatients de poursuivre notre voyage pour apporter des applications Android à Windows 11 et au Microsoft Store grâce à notre collaboration avec Amazon et Intel ; cela commencera par un aperçu pour Windows Insiders au cours des prochains mois », déclare Aaron Woodman, directeur général du marketing Windows chez Microsoft.

    Cela signifie probablement que les applications Android n'arriveront pas sur Windows 11 avant 2022, car Microsoft teste d'abord la fonctionnalité avec Windows Insiders avant de la déployer généralement des mois plus tard. Bien que les applications Android ne soient pas là le premier jour, Windows 11 inclura toujours l'intégration promise de Microsoft Teams, un nouveau design avec un menu Démarrer mis à jour, des groupes, des bureaux pour un multitâche amélioré et une application Microsoft Store grandement améliorée.

    MediaCreationTool.bat
    Skip_TPM_Check_on_Dynamic_Update.cmd

    Source : Universal MediaCreationTool

    Voir aussi

    Microsoft espère révolutionner l'expérience utilisateur sur Windows 10 et renforce ses équipes pour apporter un rajeunissement visuel à son système d'exploitation
    Le PDG de Microsoft confirme la prochaine génération de Windows 10, plus ouverte aux développeurs, avec de grands changements dès l'été prochain
    Microsoft confirme que la "nouvelle génération de Windows 10" est incroyable, laissant entrevoir une grande année pour Windows
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  8. #368
    Candidat au Club
    Homme Profil pro
    retraité
    Inscrit en
    septembre 2021
    Messages
    1
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 72
    Localisation : France, Marne (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : retraité

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2021
    Messages : 1
    Points : 3
    Points
    3
    Par défaut Créer image sous W11
    Bonjour
    Avec clic droit sur écran démarrage et exécuter "control" on a la sauvegarde type W7

  9. #369
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    novembre 2012
    Messages
    119
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2012
    Messages : 119
    Points : 165
    Points
    165
    Par défaut
    Merci du truc, je pensais qu'elle avait disparu.
    Mais quand même, passer par le panneau de contrôle de W7 pour accéder à la sauvegarde de W7 sous W11, il n'y a pas comme un abus ?

  10. #370
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 462
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 462
    Points : 155 312
    Points
    155 312
    Par défaut Windows 11 : Microsoft amorce le déploiement de son système d'exploitation
    Windows 11 : Microsoft amorce le déploiement de son OS. Les appareils Windows 10 récents sont éligibles.
    Comment effectuer la mise à jour

    Windows 11 est désormais officiellement disponible en téléchargement. Si vous avez récemment acheté une machine Windows 10, cela signifie que vous devriez pouvoir passer à Windows 11. Les utilisateurs de Windows 10 peuvent effectuer une mise à niveau vers Windows 11 gratuitement dès maintenant via Windows Update tant que leur appareil dispose d'un matériel compatible. Les appareils devront également exécuter au minimum Windows 10 2004 (May 2020 Update) et disposer au moins des mises à jour du 14 septembre 2021.

    Pour tous les autres, le déploiement de Windows 11 sera progressif. Microsoft indique que les appareils Windows 10 existants éligibles pour la mise à niveau vers Windows 11 commenceront à être mis à niveau aujourd'hui, mais ce sera principalement le nouveau matériel qui recevra la mise à niveau immédiatement.

    Microsoft déclare :

    « Windows 11 est disponible pour les nouveaux appareils préchargés avec Windows 11 et les nouveaux appareils Windows 10 éligibles. La mise à niveau de Windows 11 sera proposée selon un déploiement progressif qui ciblera en premier les nouveaux appareils éligibles. La disponibilité sera augmentée au fil du temps.

    « Si vous utilisez Windows 10, vous pouvez déterminer si votre appareil est éligible pour la mise à niveau à l'aide de l'application PC Health Check ou en vérifiant les spécifications, les fonctionnalités et les exigences informatiques de Windows 11. Si vous disposez d'un appareil éligible, ouvrez les paramètres Windows Update et sélectionnez Rechercher les mises à jour. Une fois la mise à niveau prête pour votre appareil, vous verrez l'option de téléchargement et d'installation.

    « Nous nous attendons à ce que tous les appareils Windows 10 éligibles se voient proposer la mise à niveau d'ici la mi-2022 ».


    Pour effectuer une mise à niveau vers Windows 11, ouvrez simplement Paramètres > Mise à jour et sécurité > Windows Update et sélectionnez Rechercher les mises à jour. Si Windows 11 est disponible pour votre appareil, il sera proposé en tant que mise à jour facultative, comme indiqué ci-dessous.

    Nom : update.png
Affichages : 2888
Taille : 147,8 Ko

    Comme pour toutes les versions de Windows, si Microsoft détecte un problème de compatibilité avec un composant matériel particulier de votre PC, il placera un avertissement pour empêcher la mise à niveau jusqu'à ce qu'il soit résolu.

    Pour les utilisateurs disposant d'un matériel plus ancien mais compatible, vous devrez peut-être attendre un peu avant que Windows Update propose la mise à niveau, car Microsoft l'offre d'abord aux appareils dotés d'un matériel plus récent.

    Si vous souhaitez l'installer immédiatement, vous pouvez utiliser à la place le nouvel outil « Assistant d'installation » ou l'outil de création de support pour effectuer une mise à jour immédiatement.

    Cependant, pour les utilisateurs sans TPM 2.0 ou tout autre matériel incompatible, vous devrez effectuer quelques étapes avant de l'installer, et vous ne recevrez peut-être pas de mises à jour de sécurité à l'avenir.

    Pour les administrateurs d'entreprise, Microsoft a publié des outils de déploiement de Windows 11 et rendu Windows 11 disponible via WSUS.

    Quoi de neuf dans Windows 11 !

    Windows 11 est livré avec de nombreux changements, tels qu'une interface utilisateur remaniée, un menu Démarrer, une barre des tâches et de nouvelles fonctionnalités et applications pour améliorer les jeux et la créativité. De loin, le changement le plus notable est un menu Démarrer repensé qui est désormais centré sur la barre des tâches de Windows 11 par défaut mais peut être réglé sur un alignement à gauche si les utilisateurs le souhaitent.

    L'entreprise avait déjà donné 11 raisons qui pourraient inciter à passer à la nouvelle version :
    1. Un nouvelle identité sonore et nouveau design épuré pour un usage simple et fluide de son appareil, en toute tranquillité, sur PC comme sur tablette.
    2. Un bouton « Démarrer » centré pour accéder rapidement à tout ce dont vous avez besoin, en un clic. Grâce à la puissance du Cloud et de Microsoft 365, les documents récents seront affichés quels que soient la plateforme ou l’appareil.
    3. De nouvelles fonctions « Ancrage de Disposition », « Ancrage de Groupes » et « Bureaux »pour vous aider à travailler en multitâches tout en optimisant l’espace disponible à l’écran.
    4. Microsoft Teams est directement intégré à la barre des tâches pour vous connecter plus rapidement à vos proches et à vos collègues.
    5. Les Widgets vous rapprochent de l’actualité et de l’information qui comptent pour vous.
    6. Windows 11 permet la meilleure expérience gaming jamais proposée sur PC en intégrant les dernières technologies disponibles comme DirectX 12 Ultimate, le DirectStorageou encore l’Auto HDR. Avec le Xbox Game Pass pour PC et le Xbox Game Pass Ultimate, vous avez également accès facilement à plus de 100 jeux PC à un prix attractif.
    7. Un Microsoft Store repensé pour visionner des contenus, créer, jouer, travailler et apprendre plus rapidement et en toute sécurité. Microsoft Store bénéficie d'un tout nouveau design facilitant la recherche et la découverte de vos applications, jeux, émissions et films préférés dans un emplacement de confiance. Nous sommes impatients de poursuivre notre voyage pour apporter des applications Android à Windows 11 et au Microsoft Store grâce à notre collaboration avec Amazon et Intel ; cela commencera par une préversion pour Windows Insiders au cours des prochains mois.
    8. Un Windows plus inclusif que jamais avec des améliorations qui ont été conçues pour et par des personnes en situation de handicap.
    9. Un Windows créateur d’opportunités pour les développeurs et les éditeurs de logiciels indépendants en leur permettant d’intégrer leurs applications au Windows Store. Nous ouvrons le Store pour permettre à davantage de développeurs et de fournisseurs de logiciels indépendants (ISV) d'apporter leurs applications au Store, en améliorant le développement d'applications natives et Web avec de nouveaux outils de développement, et en vous permettant de rafraîchir plus facilement l'apparence de tous nos conceptions et expériences d'applications.
    10. Des expériences de frappe et d’écriture optimisées pour plus d’efficacité et de fluidité avec le tactile, le stylet et la saisie vocale.
    11. Une nouvelle version conçue pour le travail hybride tout en protégeant vos données et ce, sur tous les appareils. Windows 11 est le système d'exploitation pour le travail hybride, offrant de nouvelles expériences qui fonctionnent comme vous travaillez, sont sécurisées par conception et faciles et familières à déployer et à gérer pour le service informatique. Les entreprises peuvent également tester Windows 11 en avant-première dès aujourd'hui dans Azure Virtual Desktop, ou en disponibilité générale en expérimentant Windows 11 dans le nouveau Windows 365.

    Pour le lancement, Microsoft ne fournit pas de support pour les applications Android sur Windows 11. Alors que les applications Android fonctionnant sur Windows 11 sont l'une des grandes nouvelles fonctionnalités du système d'exploitation, Microsoft ne commencera à offrir une préversion de cette fonctionnalité que dans les mois à venir.

    « Nous sommes impatients de poursuivre notre voyage pour apporter des applications Android à Windows 11 et au Microsoft Store grâce à notre collaboration avec Amazon et Intel ; cela commencera par un aperçu pour Windows Insiders au cours des prochains mois », déclare Aaron Woodman, directeur général du marketing Windows chez Microsoft.

    Cela signifie probablement que les applications Android n'arriveront pas sur Windows 11 avant 2022, car Microsoft teste d'abord la fonctionnalité avec Windows Insiders avant de la déployer généralement des mois plus tard. Bien que les applications Android ne soient pas là le premier jour, Windows 11 inclura toujours l'intégration promise de Microsoft Teams, un nouveau design avec un menu Démarrer mis à jour, des groupes, des bureaux pour un multitâche amélioré et une application Microsoft Store grandement améliorée.

    Windows 11 marque également le début du cycle de vie de 24 mois pour les éditions Home et Pro de Windows 11, avec un cycle de vie de 36 mois pour les éditions Enterprise et Education.

    Windows 11 a suscité à plusieurs reprises la controverse

    Alors que Windows 11 est livré avec de nouvelles fonctionnalités et améliorations, il a suscité la controverse à plusieurs reprises.

    Microsoft a annoncé que Windows 11 nécessitera des puces TPM (Trusted Platform Module) 2.0 sur les appareils existants et nouveaux. Bien que cette puce soit un composant électronique passif (qui ne peut pas donner d'ordre à l'ordinateur tel que bloquer le système, ou surveiller l'exécution d'une application), elle permet de facilement stocker des secrets (tels que des clés de chiffrement), de manière sécurisée. Aussi, elle va profiter aux utilisateurs en leur offrant une meilleure protection de leurs informations sensibles sur PC par exemple.

    Le TPM 2.0 pourrait également permettre de renforcer la sécurité de la fonctionnalité d’authentification biométrique Windows Hello via laquelle les utilisateurs peuvent se connecter sur leur PC après s’être fait identifier par leurs empreintes digitales, leur visage ou un scan rétinien. Dans ce cas de figure, le TPM 2.0 pourra générer et sauvegarder les clés d’authentification dans une zone sécurisée.

    Comme de nombreux appareils avec du matériel incompatible exécutent Windows 10 sans problème, beaucoup ont estimé qu'il s'agissait simplement d'une stratégie de Microsoft pour pousser les gens à acheter du nouveau matériel sans raison valable.

    Microsoft a répondu en expliquant que les nouveaux processeurs offrent une expérience plus fiable et que de nombreuses fonctionnalités de sécurité du système d'exploitation sont alimentées par des processeurs TPM 2.0.

    Pour ceux dont les machines ne répondent pas aux exigences matérielles, il est possible de passer néanmoins par un ISO et procéder à une installation propre. Il faut noter que cela n'est pas recommandé par Microsoft.

    Certaines fonctionnalités classées comme étant obsolètes

    Selon la documentation officielle, ces fonctionnalités de la barre des tâches ne sont plus disponibles (dépréciées) :
    • l'icône des applications populaires a été supprimée de la barre des tâches ;
    • certaines icônes peuvent ne pas apparaître dans la barre d'état système (systray) ;
    • l'alignement (emplacement) de la barre des tâches est maintenant en bas de l'écran et il ne peut pas être modifié ;
    • la barre des tâches a été réécrite et les applications tierces auront un accès limité aux API. Par conséquent, les applications ne peuvent plus personnaliser certaines zones de la barre des tâches ;
    • le menu contextuel qui s'affiche après un clic droit sur la barre des tâches a été supprimé ;
    • la barre des tâches ne prend plus en charge le glisser-déposer ;
    • l’assistant vocal Cortana ne sera plus épinglé à la barre des tâches ;
    • les actualités et centres d’intérêt sont supprimés de la barre des tâches ;
    • les contacts ne s’affichent plus dans la barre des tâches.
    • d'autres suppressions pourraient suivre.

    Dans Windows 11, le centre d'action (Action Center) a été remplacé par deux fonctions distinctes : le centre de notification et les paramètres rapides. Pour le moment, les Paramètres rapides (Quick Settings) ne prennent pas en charge les gestes, donc si vous êtes un utilisateur de tablette et qu'une application est ouverte en mode plein écran, vous devez accéder à la barre des tâches avec le balayage gauche et taper sur la barre des tâches afin d'ouvrir les Paramètres rapides. Pour les utilisateurs de tablettes, l'absence de gestes de base pourrait perturber leur flux de travail.

    Cortana n'est pas inclus dans l'expérience de premier démarrage et les applications suivantes ne sont plus préinstallées :
    • le panneau de saisie mathématique ;
    • Wallet
    • Visualiseur 3D ;
    • OneNote pour Windows 10 ;
    • Paint 3D ;
    • Skype.

    Le menu Démarrer ne comporte plus de tuiles dynamiques et il n'est également plus possible de créer des dossiers d'applications, une fonctionnalité qui était auparavant proposée avec Windows 10X (un système d'exploitation annulé). La mise en page n'est pas non plus redimensionnable. Si vous souhaitez apporter des modifications à la taille du menu Démarrer, vous devez modifier les paramètres de mise à l'échelle du système. Le menu Démarrer de Windows 11 est aussi doté d'une nouvelle section "Recommandé" qui affiche une liste des applications/fichiers récemment consultés sur l'appareil ou dans le cloud.

    Outils de déploiement Windows 11 en entreprise

    Source : Microsoft

    Et vous ?

    Votre appareil est-il compatible ?
    Allez-vous effectuer la mise à jour ?
    Si vous l'avez fait, pouvez-vous partager votre expérience ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  11. #371
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mai 2018
    Messages
    883
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 31
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : mai 2018
    Messages : 883
    Points : 46 312
    Points
    46 312
    Par défaut Plus de la moitié des postes de travail d'entreprise ne peuvent pas exécuter Windows 11, selon Lansweeper
    55 % des postes de travail d'entreprise ne peuvent pas exécuter Windows 11, les composants critiques de l'ordinateur ne répondant pas aux exigences requises, selon Lansweeper

    La dernière étude de Lansweeper, société de logiciels de gestion des actifs informatiques, a révélé que plus de la moitié des postes de travail ne peuvent pas être mis à niveau vers Windows 11.

    Cette situation va poser problème aux équipes informatiques des entreprises qui cherchent des stratégies pour installer le nouveau système d'exploitation, dont le déploiement a commencé.

    Bien que Microsoft ait autorisé les installations manuelles indépendamment du processeur, une mise à niveau automatique ne se produira que si trois composants critiques de l'ordinateur - le processeur, la RAM et le TPM - répondent aux exigences requises.

    L'étude montre que si la majorité des stations de travail passent le test de la RAM (91 %), seule la moitié des TPM (Trusted Platform Module) testés répondent aux exigences : 19 % ont échoué et 28 % n'étaient pas compatibles avec le TPM ou ne l'avaient pas activé.

    "Microsoft justifie la nécessité de ces exigences pour dissiper les craintes en matière de sécurité, car de nombreux appareils ne pourront pas être mis à niveau, même ceux qui viennent d'arriver sur le marché", explique Roel Decneut, directeur du marketing chez Lansweeper. "Le revers de la médaille, c'est que cela peut en fait laisser une tonne d'appareils encore plus exposés au risque de devenir vulnérables. Ceux qui ne peuvent pas effectuer la mise à jour vers Windows 11 - probablement la plupart des entreprises à court terme - continueront à utiliser Windows 10. Microsoft prévoit de mettre fin à la prise en charge de Windows 10 en 2025, ce qui signifie qu'il n'y aura plus de correctifs de sécurité pour les appareils qui ne peuvent pas passer à son successeur."

    Nom : 1633453141869.jpg
Affichages : 1798
Taille : 36,9 Ko

    Nom : 1633453218084.jpg
Affichages : 1820
Taille : 38,5 Ko

    Source : Lansweeper

    Et vous ?

    Trouvez-vous cette étude pertinente ?
    Avez-vous commencé à installer Windows 11 ? Comment le trouvez-vous ?
    Si vous n'avez pas pu le faire à cause des exigences matérielles, comptez-vous y remédier ou allez-vous rester sur Windows 10 ?

    Voir aussi :

    Les utilisateurs ont déjà des problèmes avec la version bêta de Windows 11, à cause de la configuration système minimale requise

    Windows 11 : Microsoft met à jour la configuration matérielle minimale requise pour exécuter son OS, tout en permettant aux autres appareils d'effectuer une installation manuelle

    Windows 11 : Asus teste la prise en charge du système d'exploitation pour certaines anciennes cartes mères, avec des processeurs Intel plus anciens que ceux spécifiés par Microsoft

    Windows 11 : cette modification du registre vous permet de contourner l'exigence TPM 2.0 et de Secure Boot, pour pouvoir installer le système d'exploitation

    Windows 11 : Microsoft amorce le déploiement de son OS. Les appareils Windows 10 récents sont éligibles, comment effectuer la mise à jour

    Windows 11 : Mozilla réussit à contourner les paramètres de navigateur par défaut à la peau dure de Microsoft, et rend plus facile de choisir Firefox
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  12. #372
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mai 2018
    Messages
    883
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 31
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : mai 2018
    Messages : 883
    Points : 46 312
    Points
    46 312
    Par défaut Microsoft confirme les dysfonctionnements de Windows 11 avec VirtualBox et Intel Killer
    Juste après la sortie officielle de Windows 11, Microsoft confirme les dysfonctionnements avec Oracle VirtualBox, le logiciel de réseau Intel "Killer" et le navigateur Cốc Cốc

    Microsoft a lancé Windows 11 dans le monde entier le 05 octobre et le déploie maintenant via Windows Update sur les nouveaux appareils Windows 10 et ceux préchargés avec Windows 11.

    Les utilisateurs de Windows 10 peuvent maintenant passer à Windows 11 via Windows Update, à condition que leurs ordinateurs soient équipés de matériel compatible. Les appareils doivent également exécuter Windows 10 2004 et plus récent et avoir installé au moins les mises à jour de septembre 2021.

    Windows 11 incompatible avec les VirtualBox VM d'Oracle

    La société a confirmé les rapports précédents selon lesquels la dernière version de Windows présente des problèmes de compatibilité avec le logiciel de virtualisation Oracle VirtualBox, où les clients pourraient être incapables de démarrer leurs machines virtuelles (VM) et pourraient recevoir une erreur.

    "Microsoft et Oracle ont constaté un problème de compatibilité entre VirtualBox et Windows 11, lorsque Hyper-V ou Windows Hypervisor est installé", a expliqué Redmond.

    Microsoft a appliqué une mise en attente de compatibilité pour préserver l'expérience des utilisateurs, en bloquant les appareils concernés pour qu'ils ne puissent pas se voir proposer ou installer Windows 11.

    Les clients qui tentent de mettre à jour les systèmes concernés recevront le message "VirtualBox. Votre PC nécessite la dernière version de cette application. Cliquez sur " En savoir plus " pour plus d'informations sur la façon de mettre à jour cette application".

    Oracle travaille actuellement à la résolution de ce problème connu et prévoit la publication d'une version compatible de VirtualBox dans le courant du mois.

    Alors qu'Oracle est en train de résoudre le problème, Microsoft a fourni une solution de contournement pour permettre aux clients concernés d'atténuer le blocage de la sauvegarde.

    "Vous devrez supprimer Hyper-V ou Windows Hypervisor jusqu'à ce que ce problème soit résolu avec une mise à jour qu'Oracle prévoit de publier en octobre 2021", a déclaré la société.

    "Vous pouvez vérifier les progrès d'Oracle en surveillant leur ticket #20536. Si vous n'utilisez plus VirtualBox, sa désinstallation devrait également atténuer la sauvegarde. Veuillez noter que, si aucune autre mesure de protection n'affecte votre appareil, il peut s'écouler jusqu'à 48 heures avant que la mise à niveau vers Windows 11 ne soit proposée."

    Nom : 1633458111090.jpg
Affichages : 3113
Taille : 7,0 Ko

    Problèmes avec le logiciel de réseau Intel 'Killer' et le navigateur Cốc Cốc

    Microsoft a également constaté des problèmes de compatibilité de Windows 11 avec le logiciel de mise en réseau Intel "Killer" et le navigateur Cốc Cốc.

    Le logiciel de mise en réseau Intel incompatible peut entraîner un ralentissement de la diffusion en continu et du chargement des sites en raison de problèmes de performance du protocole UDP (User Datagram Protocol) causés par des paquets UDP abandonnés dans certaines conditions.

    Les utilisateurs du navigateur Cốc Cốc pourraient également être incapables d'ouvrir des sites et rencontrer d'autres problèmes ou erreurs sur certains appareils Windows 11 affectés.

    Microsoft a appliqué une retenue de compatibilité supplémentaire sur les appareils exécutant le navigateur Cốc Cốc pour empêcher les mises à niveau de Windows 11 qui pourraient dégrader l'expérience utilisateur.

    Microsoft enquête actuellement et travaille à trouver une solution pour ces problèmes connus de Windows 11, avec une mise à jour les corrigeant qui sera publiée avec le Patch Tuesday d'octobre.

    Pour tous ces problèmes, Redmond recommande de ne pas tenter de mettre à niveau manuellement via le bouton Mettre à jour maintenant ou d'utiliser l'outil de création de médias jusqu'à ce qu'une solution soit disponible.

    Source : Microsoft

    Et vous ?

    Que pensez-vous de ces problèmes de compatibilité identifiés au lancement de Windows 11 ?

    Voir aussi :

    La mise à jour du BIOS ASUS permet aux cartes mères de prendre en charge TPM 2.0 pour Windows 11

    Windows 11 : Microsoft requiert même TPM 2.0 pour les machines virtuelles tournant sur son OS, qui n'est donc plus compatible avec les machines virtuelles Oracle VirtualBox

    Windows 11 : les appareils ne répondant pas aux exigences matérielles minimales ne pourront plus profiter de l'OS via le programme Insider

    Un développeur fait tourner Windows 11 sur un Lumia 950 XL, la prochaine version du système d'exploitation s'adapte donc bien à un format mobile
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  13. #373
    Futur Membre du Club
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    octobre 2021
    Messages
    1
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 28
    Localisation : France, Ain (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2021
    Messages : 1
    Points : 6
    Points
    6
    Par défaut les barres des tâches fixées en bas ...
    Ce point m'a tellement énervé que j'ai créé un compte pour partager mon point de vue ...

    l'alignement (emplacement) de la barre des tâches est maintenant en bas de l'écran et il ne peut pas être modifié ;
    Sur mon poste, je dispose de 3 écrans configurés comme ceci :
    - écran de gauche : 24", vertical, avec la barre des tâches en bas
    - écran principal : 25", horizontal, avec la barre des tâches à gauche
    - écran de droite : 25" (identique au principal), horizontal, avec la barre des tâches à droite

    Ainsi, j'ai placé les barres des tâches afin de profiter au maximum de la hauteur de mes écrans.
    Cela me permet (entre autre) sur VSCode d'avoir un maximum de place pour ma zone d'édition et mes divers consoles affichées en bas de la fenêtre.
    Certes je "perds" 83px sur la largeur (oui j'ai mesuré la largeur), mais ces mêmes 83px en hauteur affichent environs 3~4 lignes de codes/console.
    De plus, il m'est interdis n'est pas recommandé dans ma convention de codage de produire des lignes de plus de 200 caractères (question de lisibilité), donc la "perte" en largeur ne réduis pas la zone de travail.

    Je ne comprend pas ce choix fait pas Microsoft, et bien que mon poste soit compatible, j'attendrais que ce paramétrage soit de retour avant de faire la mise à jour.
    Il y a bien Start11, mais je n'ai pas vu dans les réglage qu'il était possible de revenir sur le placement des barres.

  14. #374
    Expert confirmé Avatar de kain_tn
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    mars 2005
    Messages
    1 064
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations forums :
    Inscription : mars 2005
    Messages : 1 064
    Points : 4 042
    Points
    4 042
    Par défaut
    Citation Envoyé par Sandra Coret Voir le message
    Bien que Microsoft ait autorisé les installations manuelles indépendamment du processeur, une mise à niveau automatique ne se produira que si trois composants critiques de l'ordinateur - le processeur, la RAM et le TPM - répondent aux exigences requises.

    L'étude montre que si la majorité des stations de travail passent le test de la RAM (91 %), seule la moitié des TPM (Trusted Platform Module) testés répondent aux exigences : 19 % ont échoué et 28 % n'étaient pas compatibles avec le TPM ou ne l'avaient pas activé.

    "Microsoft justifie la nécessité de ces exigences pour dissiper les craintes en matière de sécurité, car de nombreux appareils ne pourront pas être mis à niveau, même ceux qui viennent d'arriver sur le marché", explique Roel Decneut, directeur du marketing chez Lansweeper. "Le revers de la médaille, c'est que cela peut en fait laisser une tonne d'appareils encore plus exposés au risque de devenir vulnérables. Ceux qui ne peuvent pas effectuer la mise à jour vers Windows 11 - probablement la plupart des entreprises à court terme - continueront à utiliser Windows 10. Microsoft prévoit de mettre fin à la prise en charge de Windows 10 en 2025, ce qui signifie qu'il n'y aura plus de correctifs de sécurité pour les appareils qui ne peuvent pas passer à son successeur."
    "J'aime" comme ils essayent de faire passer TPM comme aussi critique qu'un bon processeur et assez de RAM... Et ne pas utiliser TPM ou utiliser TPM émulé logiciellement sur les machines qui n'ont pas la bonne puce pour éviter de benner 55% des ordinateurs d'entreprise dans le monde, ils ne savent pas faire? Et après ils viennent parler d'écologie...
    Copier c'est copier; voler c'est vendre un CD une vingtaine d'euros!


    Code C : Sélectionner tout - Visualiser dans une fenêtre à part
    1
    2
    3
    4
    5
    6
    7
    #include <stdio.h>
     
    int main(int argc, char **argv) {
     
        printf("So long, and thanks for the fish, Dennis...\n");
        return 0;
    }

  15. #375
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Ingénieur avant-vente
    Inscrit en
    septembre 2020
    Messages
    294
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur avant-vente

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2020
    Messages : 294
    Points : 1 213
    Points
    1 213
    Par défaut
    On savait bien que les early adopters de Windows 11 allaient faire office de beta testers. Et sinon :

    * Windows XP => Bon OS
    * Windows Vista => OS pourri
    * Windows 7 => bon OS
    * Windows 8 => OS pourri
    * Windows 10 => bon OS
    * Windows 11 => ???

  16. #376
    Membre habitué
    Profil pro
    Inscrit en
    avril 2013
    Messages
    54
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : avril 2013
    Messages : 54
    Points : 146
    Points
    146
    Par défaut
    Je confirme le soucis avec Virtualbox, je suis sur l'insider depuis le début et j'ai dû me créer des scripts d'arrêt et de démarrage d'Hyper-V pour pouvoir utiliser virtualbox.

  17. #377
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Analyste/ Programmeur
    Inscrit en
    juillet 2013
    Messages
    4 111
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste/ Programmeur

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2013
    Messages : 4 111
    Points : 9 220
    Points
    9 220
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jeff_67 Voir le message
    ...
    je ne devrais pas répondre parce que tu le postes assez souvent si je ne me trompe pas (maladie compulsive ???)
    • Windows XP => bof
    • Windows XP SP1 => bon OS (avec les pilotes SATA il me semble)
    • Windows XP SP2 => le firewall a passé moyen
    • Windows XP SP3 => excellent
    • Windows Vista => bof
    • Windows Vista SP1 => bon OS (correction de l'UAC et de la vitesse de transfert), mais le mal est fait et "Vista Capable" s'est mangé 1 procès aux États-Unis (le système est trop "lourd" pour les anciens ordis de + d'1 an)
    • Windows Vista SP2 => encore mieux
    • Windows 7 => bon OS
    • Windows 8 => OS pourri
    • Windows 8.0 => je ne sais pas
    • Windows 8.1 => bon OS
    • Windows 10 => il sort trop de versions (tous les 6 mois) pour dire quoi que ce soit

  18. #378
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    1 231
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 1 231
    Points : 4 616
    Points
    4 616
    Par défaut
    Moi je vais faire comme d'habitude, je ne vais absolument pas migrer a windows 11, car windows 11 ne me sert à rien, je serais obligé d'utiliser Windows 11 quand je serais obligé de changer de machine, car il sera préinstallé, suite à une panne ou autre.
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  19. #379
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 462
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 462
    Points : 155 312
    Points
    155 312
    Par défaut Windows 11 : Brave et Firefox interceptent les liens qui s'ouvrent de force dans Microsoft Edge
    Windows 11 : Brave et Firefox interceptent les liens qui s'ouvrent de force dans Microsoft Edge,
    Brave prévoit d'aller plus loin en interceptant les liens Windows Search/Cortana vers Bing et en les redirigeant vers le moteur de recherche par défaut

    Brave prévoit d'intercepter les liens Windows Search/Cortana vers Bing et de les rediriger vers le moteur de recherche par défaut de ses utilisateurs à la place. Daniel Aleksandersen, le développeur d'EdgeDeflector tire la sonnette d'alarme

    Dans l'actuel système d'exploitation Windows 10, pour changer le navigateur par défaut, il suffit de naviguer dans le menu Démarrer, de taper Applications par défaut, de trouver le menu déroulant du navigateur Web et de sélectionner le navigateur par défaut souhaité selon vos principes et vos goûts. Cependant, ce n'est pas ainsi que cela fonctionne dans Windows 11. La prochaine version de Windows 11 pourrait rendre encore plus difficile le changement de navigateur par défaut. Bien que Microsoft apporte de nombreux changements positifs à l'interface utilisateur de Windows 11, pour certains utilisateurs avisés, l'expérience des applications par défaut constitue un retour en arrière et les responsables des navigateurs concurrents comme Mozilla, Opera et Vivaldi sont mécontents.

    Dans une bêta de Windows 11, Microsoft a modifié la façon dont les utilisateurs définissent les applications par défaut. Comme dans Windows 10, une invite apparaît lorsque vous installez un nouveau navigateur et ouvrez un lien Web pour la première fois. Si l’utilisateur oublie de définir son navigateur par défaut au premier lancement en cliquant sur la case « Toujours utiliser cette application », l'expérience de changement pourrait devenir difficile et très confuse par rapport à Windows 10. Chrome et de nombreux autres navigateurs rivaux invitent souvent les utilisateurs à les définir par défaut et renvoient les utilisateurs de Windows à la partie applications par défaut des paramètres pour activer cette fonction.

    Cette fois-ci, modifier les applications par défaut dans Windows 11 n'est pas aussi simple que de cliquer sur le paramètre « Navigateur Web » et de sélectionner le navigateur de votre choix. Vous devez maintenant rechercher chaque extension de fichier et chaque protocole (HTM, HTML, PDF, SHTML, SVG, WEBP, XHT, XHTML, FTP, HTTP et HTTPS) et les associer manuellement au programme que vous souhaitez utiliser.

    Nom : edge.png
Affichages : 54013
Taille : 171,7 Ko

    Il y avait deux changements fonctionnels dans la version bêta de Windows 11 qui rendent le changement de navigateur plus ennuyeux. La première est que le système d'exploitation ne fait plus apparaître une fenêtre demandant si l’utilisateur souhaite changer de navigateur. La deuxième est que l'écran Applications par défaut a supprimé les grandes catégories d'applications actuellement disponibles dans Windows 10. Windows 10 permet de définir l'application de messagerie, l'application de cartographie, le lecteur de musique, la visionneuse de photos, le lecteur vidéo et le navigateur Web par défaut à partir de l'écran des applications par défaut, tandis que Windows 11 oblige l’utilisateur à choisir d'abord une application et à attribuer des valeurs par défaut, une extension de fichier à la fois.

    Mozilla réussit à contourner les paramètres de navigateur par défaut à la peau dure de Microsoft

    Exaspéré par la nouvelle interface des applications par défaut de Windows 11, Mozilla a contourné les protections de Microsoft pour rendre plus facile de passer à Firefox par défaut.

    A partir de Firefox 91, vous pouvez désormais définir Firefox par défaut à partir du navigateur en cliquant sur le bouton « Make Default », et il fera tout le travail en arrière-plan sans vous rediriger vers l'écran de paramètres "Applications par défaut" de Windows 10 ou Windows 11.

    Nom : Firefox.gif
Affichages : 28436
Taille : 275,0 Ko

    Grâce à de l'ingénierie inverse, Mozilla a pu contourner les protections anti-piratage que Microsoft a intégrées à Windows pour garantir que les logiciels malveillants ne puissent pas pirater les applications par défaut.

    « Tous les systèmes d'exploitation devraient offrir un support officiel aux développeurs pour le statut par défaut afin que les utilisateurs puissent facilement définir leurs applications par défaut. Comme cela ne s'est pas produit sur Windows 10 et 11, Firefox s'appuie sur d'autres aspects de l'environnement Windows pour offrir aux utilisateurs une expérience similaire à celle que Windows fournit à Edge lorsque les utilisateurs choisissent Firefox comme navigateur par défaut », affirme Mozilla, clairement fatigué de la manière dont Microsoft complique les choses.

    Ce n'est pas la première fois que Mozilla s'insurge contre les choix de Microsoft relatifs à la définition du navigateur par défaut sur Windows. En 2015, suite à la sortie de Windows 10, le PDG de Mozilla Chris Beard a envoyé une lettre ouverte au PDG de Microsoft, Satya Nadella, pour exprimer son mécontentement face au choix de Microsoft Edge comme navigateur par défaut ; un choix qui selon lui s'est fait au détriment de la « volonté de l’utilisateur ». Il a dénoncé le fait que « l’expérience de mise à jour [vers Windows 10] semble avoir été conçue pour se débarrasser des choix qui ont été faits par les clients en ce qui concerne l’expérience Internet qu’ils veulent, et les remplacer par ceux que Microsoft a décidés pour eux ». S'il était toujours techniquement possible de conserver les paramètres par défaut des utilisateurs, Chris Beard regrettait que la conception de l’expérience de mise à jour et l’API des réglages par défaut ont été modifiées pour rendre cela moins évident et plus difficile.

    Microsoft a peut-être de véritables raisons, notamment liées à la sécurité, de rendre plus difficile le changement des applications par défaut, mais cela porte préjudice à la concurrence qui ne demande que des règles du jeu équitables. Maintenant que Firefox est dans une condition précaire en termes de popularité, avec près de 50 millions d'utilisateurs perdus en trois ans, il est évident que l'organisation ne pouvait pas restée les bras croisés face à cette situation qui pourrait l'enfoncer davantage. C'était la goutte d'eau qui a fait débordé le vase.

    Brave entre dans la danse

    Microsoft a relancé par inadvertance la guerre des navigateurs Web, notamment en rendant plus difficile la modification du navigateur Web par défaut et en étendant l'utilisation de liens qui forcent l'ouverture d'Edge au lieu du navigateur par défaut.

    Ce dernier problème est quelque chose qui n'est pas inhérent à Windows 11. Si vous utilisez Cortana, l’assistante virtuelle de Windows 10, vous aurez sans doute remarqué qu’elle renvoie systématiquement toutes les recherches sur le Web à Microsoft Edge et ce même si ce n’est pas votre navigateur Web par défaut. En fait, au lieu d'utiliser des liens https: réguliers, Microsoft a commencé à remplacer les liens dans le shell Windows et ses applications par des liens microsoft-edge:. Seul son navigateur Edge reconnaissait ces liens, il s'ouvrirait donc quel que soit le paramètre par défaut de votre navigateur.

    Pour y remédier, depuis 2017 il existe une petite application open-source baptisée EdgeDeflector. Il s'agit d'une application qui, une fois installée, s’occupera de rediriger toutes les ouvertures d’URL dans votre navigateur Web par défaut. Ainsi, EdgeDeflector obligera Cortana et toutes les autres applications de Windows 10 à ouvrir les liens dans votre navigateur Web préféré et non plus dans Microsoft Edge. L’application fonctionne de manière transparente en arrière-plan et ne se lance que lorsqu’un lien doit être dévié loin de Microsoft Edge.

    Le navigateur Web Brave a ajouté la prise en charge du schéma URL microsoft-edge: avec la version 1.30.86, publiée la semaine dernière. Ainsi, vous n'avez plus besoin d'installer EdgeDeflector si vous utilisez Brave comme navigateur par défaut. Il apparaîtra en option lorsque vous cliquerez sur un lien microsoft-edge:.

    Cela fait de Brave le premier navigateur Web à implémenter la prise en charge du schéma d'URL de Microsoft. Cependant, ce n'est pas le seul navigateur à le faire. Le développeur de Mozilla Masatoshi Kimura a également écrit des correctifs pour implémenter le protocole dans Firefox. Il doit encore passer l'examen et être fusionné dans Firefox, mais le processus est lancé. La mise en œuvre de Firefox fait partie de son travail global d'intégration du shell Windows 11.

    Aussi, Daniel Aleksandersen, le développeur d'EdgeDeflector a noté :

    « Les nouvelles implémentations dans Brave et Firefox suivent la logique d'analyse exacte que j'ai écrite pour EdgeDeflector. Ce n'est pas la seule façon de les analyser, ce n'est pas la meilleure façon de les analyser, mais c'est la façon dont chaque implémentation tierce les analyse désormais. Aucune des bases de code n'attribue le code à EdgeDeflector, bien que les deux s'en inspirent clairement. (Ne vous méprenez pas, ça me va.)

    « Vous pouvez, bien sûr, continuer à utiliser EdgeDeflector et le laisser faire son choix en faveur des consommateurs, quel que soit le navigateur de votre choix. Cela devient de moins en moins pertinent maintenant que de plus en plus de navigateurs gèrent nativement le protocole ».

    Brave Software envisage également d'aller plus loin. La société prévoit d'intercepter les liens Windows Search/Cortana vers Bing et de les rediriger vers le moteur de recherche par défaut de ses utilisateurs à la place.

    Nom : deflector.png
Affichages : 28266
Taille : 45,4 Ko

    Si cela peut sembler une bonne chose pour certains, le développeur d'EdgeDeflector émet des réserves :

    « Je ne suis pas fan de cette décision. Microsoft utilise sa position sur le marché pour promouvoir son moteur de recherche de manière très visible dans le shell Windows. C'est un peu dégoûtant car Brave Software bénéficie financièrement du fait de diriger davantage de recherches vers ses partenaires fournisseurs de recherche et son propre portail Brave Search.

    « Brave s'aventure dans des eaux dangereuses et inexplorées en réécrivant la destination d'un lien. Cela ressemble aux tactiques de "hacking de croissance" employées par les portails de recherche [principalement russes] et les logiciels malveillants qui prévalaient vers 2010. Ces applications potentiellement indésirables (PUA*; familièrement connues sous le nom de "crapware") redirigeraient les liens de recherche, remplaceraient ou injecteraient des codes d'affiliation, et lien vers des fermes de frame qui entoureraient une page avec des annonces supplémentaires.

    « Il était courant de regrouper ces PUA avec les programmes d'installation d'autres logiciels populaires de l'époque. Ce que l'on appelle les "revenus du chemin d'installation" ont été la source principale de financement des logiciels gratuits pendant plus d'une décennie. Cela a finalement nécessité que les navigateurs Web et les systèmes d'exploitation implémentent des "protections des paramètres de recherche" et des "protections des paramètres de navigateur par défaut".

    « Les navigateurs Web modernes implémentent des protections qui tentent de bloquer les modifications de leurs paramètres de moteur de recherche par défaut. Ces protections bloquent les modifications non autorisées des paramètres de recherche, mais protègent également le flux de revenus des navigateurs des partenaires de recherche. Malheureusement, il s'est avéré difficile de faire la distinction entre une modification du paramètre initiée par l'utilisateur et les modifications apportées par un logiciel malveillant. Les navigateurs Web ont eu du mal à naviguer dans ces eaux au fil des ans, et cela a entraîné de nombreux changements hostiles pour les utilisateurs. Par exemple. il est devenu difficile à gérer, à sauvegarder et à restaurer le profil de votre navigateur.

    « De même, les systèmes d'exploitation, notamment Android, iOS, macOS et Windows, incluent des protections pour empêcher les modifications non autorisées des paramètres par défaut du navigateur Web. Prenons tous une minute pour comprendre que Windows 11 répond désormais à la définition d'un PUA en subvertissant les paramètres par défaut du navigateur.

    « Agacé par les changements anticoncurrentiels de Microsoft sur Windows 11, Mozilla a mis ses développeurs sur la tâche de cracker la protection du navigateur par défaut dans Windows 11. Malheureusement, ils ont réussi. Ce succès n'est cependant pas une bonne chose. La protection du navigateur par défaut est là pour une raison, et ce n'est pas seulement un problème antitrust. Si Mozilla peut le contourner, le PUA et les logiciels malveillants le peuvent aussi.

    « Certaines applications Microsoft disent explicitement «*Ouvrir avec Bing*» ou «*Rechercher avec Bing*». Dans ces situations, Brave brisera les attentes des utilisateurs en les redirigeant ailleurs. Là encore, de nombreux liens dans le shell Windows ressemblent à des liens vers la documentation, mais renvoient plutôt à un résultat de recherche Bing. Dans Windows 7 et versions antérieures, ces liens pointaient directement vers la documentation rédigée par Microsoft.

    « Je pense qu'il est anticoncurrentiel de la part de Microsoft d'ignorer le paramètre de navigateur par défaut pour promouvoir son propre navigateur Web. Cependant, je suis moins convaincu du détournement de liens de recherche. Si l'utilisateur saisit une requête de recherche dans un champ de recherche Bing, le résultat attendu est sûrement de se retrouver sur Bing. Les utilisateurs peuvent être en désaccord avec la décision de conception d'inclure une zone de recherche Bing dans le shell Windows, mais ils ont quand même choisi de l'utiliser.

    « On m'a demandé de mettre en œuvre une redirection Bing-to-Google dans EdgeDeflector depuis le premier jour. J'ai toujours refusé ; EdgeDeflector a toujours consisté à restaurer la fonctionnalité des paramètres par défaut du navigateur. Les utilisateurs peuvent toujours installer des extensions de redirection dans leurs navigateurs Web s'ils ne veulent vraiment jamais se retrouver sur Bing. Cependant, le choix des moteurs de recherche par les utilisateurs est, du moins dans mon esprit, distinct de leur choix de navigateurs Web. Bien que ce ne soit peut-être plus le cas, car de moins en moins de personnes sont conscientes de la différence.

    « La guerre des navigateurs semble se préparer à une relance. La partie est lancée  — et je dois dire que le timing est étrange. Les régulateurs du monde entier scrutent de manière agressive les grandes entreprises technologiques à la recherche de pratiques anticoncurrentielles, mais tout le monde sur le terrain la joue de moins en moins réglo.

    « Alors, comment en sommes-nous arrivés là ? Jusqu'à la sortie de la version 14 d'iOS en septembre 2020, vous ne pouviez pas modifier le navigateur Web par défaut sur les iPhones et les iPads. Google propose de nombreuses applications pour iOS, dont un shell pour son navigateur Chrome. Pour lier toutes ses applications, Google a introduit un système d'URL googlechrome en février 2014. Il pourrait utiliser ces liens pour vous diriger depuis son application Search ou Mail vers Chrome au lieu du navigateur Safari d'Apple.

    « Ces schémas d'URL spécifiques aux fournisseurs ont été introduits pour lutter contre le comportement anticoncurrentiel d'Apple sur sa plateforme iOS. Microsoft vient de renverser la situation et de modifier de plus en plus de liens dans son système d'exploitation et ses applications pour utiliser son schéma d'URL spécifique au fournisseur. Le péché originel était celui d'Apple, mais Microsoft engloutit le jus de la pomme avec enthousiasme ».

    Sources : billet Daniel Aleksandersen, BugZilla, Brave, Brave (gestion des recherches), Chrome

    Et vous ?

    Quelle lecture en faites-vous ?
    Partagez-vous les craintes de Daniel Aleksandersen qui pense que si Firefox a pu contourner les protections du navigateur par défaut sur Windows, alors des logiciels indésirables peuvent en faire de même ?
    « Brave s'aventure dans des eaux dangereuses et inexplorées en réécrivant la destination d'un lien. Cela ressemble aux tactiques de "hacking de croissance" employées par les portails de recherche [principalement russes] et les logiciels malveillants qui prévalaient vers 2010. Ces applications potentiellement indésirables (PUA*; familièrement connues sous le nom de "crapware") redirigeraient les liens de recherche, remplaceraient ou injecteraient des codes d'affiliation, et lien vers des fermes de frame qui entoureraient une page avec des annonces supplémentaires ». Partagez-vous son point de vue ?
    Vers une nouvelle guerre des navigateurs ?

    Voir aussi :

    Firefox a perdu près de 50 millions d'utilisateurs en 3 ans, il passe de 244 millions à la fin de 2018 pour 198 millions à la fin du 2T21
    Microsoft aurait rendu plus difficile le changement de navigateur par défaut dans Windows 11, le choix du navigateur par défaut devrait être une solution simple
    Mozilla n'est pas du tout content de l'adoption de Chromium par Microsoft, les navigateurs non basés sur la techno de Google sont-ils en danger ?
    Mozilla s'est débarrassé de tous les ingénieurs travaillant sur le moteur de rendu Servo, lorsque l'entreprise a annoncé en août son intention de licencier environ un quart de ses effectifs
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  20. #380
    Membre éprouvé
    Profil pro
    MOA
    Inscrit en
    décembre 2002
    Messages
    847
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Eure et Loir (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : MOA

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2002
    Messages : 847
    Points : 1 147
    Points
    1 147
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jeff_67 Voir le message
    On savait bien que les early adopters de Windows 11 allaient faire office de beta testers. Et sinon :

    * Windows XP => Bon OS
    * Windows Vista => OS pourri
    * Windows 7 => bon OS
    * Windows 8 => OS pourri
    * Windows 10 => bon OS
    * Windows 11 => ???
    Pas évident de répondre parce que Windows 2k était un Bon OS et ensuite XP est arrivé a repris sa base pour l'améliorer.
    Du coup pas évident de trouver la suite de ta suite

Discussions similaires

  1. Réponses: 208
    Dernier message: 05/08/2021, 14h20
  2. Réponses: 132
    Dernier message: 17/04/2020, 10h22
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 03/01/2019, 03h24
  4. Réponses: 44
    Dernier message: 18/05/2018, 18h39
  5. Réponses: 0
    Dernier message: 28/03/2018, 03h11

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo