IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #61
    Membre à l'essai
    Homme Profil pro
    retraité, chimie
    Inscrit en
    octobre 2014
    Messages
    8
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 82
    Localisation : France, Alpes de Haute Provence (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : retraité, chimie
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2014
    Messages : 8
    Points : 12
    Points
    12
    Par défaut Réacteur Super Phoenix
    Les incidents de Super Phoenix n'avaient pas de lien avec la partie nucléaire du réacteur (fuite d'eau dans le circuit secondaire dans ma mémoire).
    La réparation a été réalisée et le re-démarrage du réacteur accepté par les services compétents (INSN, etc.).
    C'est à ce moment que les écologistes et la presse quotidienne ont fait tant et tant pour que ce démarrage n'ait pas lieu.
    Le gouvernement a eu sans doute besoin d'une paix sociale, et a accepté de fermer les réacteurs "rapides".
    ... On y revient au niveau mondial ; la compétence française cependant n'est plus au même niveau.

  2. #62
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    1 230
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 1 230
    Points : 4 601
    Points
    4 601
    Par défaut
    Citation Envoyé par klongtheep Voir le message
    Bonjour,
    Le post de Mingolito est typiquement celui d'un antinucléaire primaire.
    Je ne suis pas du tout "antinucléaire primaire", je suis par contre "humano sceptique", tu as beau prévoir une sécurité maximum et ça va toujours merder à un moment donné à cause d'une personne qui en a rien à carrer et qui ne fait pas son boulot comme on lui demande.

    Dans ma boite il y a un tas de gens qui font n'importe quoi tous le temps, et ça encore c'est quand ils ont décidés de faire quelque chose ce qui est rare, et ils s'en foutent royalement, dans une centrale c'est pareil.

    S'il y a un accident avec une éolienne ou un panneau solaire à cause d'une erreur humaine les conséquences seront moins grave que dans une centrale.

    Les études montrent que le cout des réacteurs post Fukushima est tellement élevé (exemple les EPR) que ça ne vaux plus le cout de les construire tellement c'est cher.
    Le Costa Rica et l'Australie sont partis vers d'autres solutions, ils sont en train d'y arriver comme quoi c'est possible.

    Le stockage aussi c'est possible, cher mais possible : 8 destinations 100 % énergie verte à ne pas rater en Europe.
    C'est possible entre autres de stocker l'énergie sous forme hydrologique, ca couterais cher d'adapter les barrages mais c'est possible. C'est en utilisant cette technique que plusieurs iles sont devenues autonome en énergie.
    Vu le nombre énorme de retenues d'eaux en France, l'espace énorme onshore et offshore disponibles pour le solaire et l'éolien, la France pourrait sans aucun problème avec le même plan que le Costa Rica à avoir 100% d'énergie verte et sans nucléaire. Evidement ça serait plus facile si la France abandonnait sa politique débile de croissance de la population en encourageant les gens à tout prix à faire les gosses et à privilégier l'immigration avec une série de lois toutes aussi débiles les unes que les autres (ACMU pour les étrangers, allocations et logement gratuits pour les demandes d'asile, zéro expulsions en cas de refus d'asile politique, etc), on se croirait au moyen âge comme quand la France avait besoin de faire de faire faire une nuée de gosses pour en faire de la chair à Cannon. Ca serait plus facile si la France comptait 30 millions d'habitants au lieu de 70, déjà les loyers ca serait moins cher et il y aurait plus de chômage, et plus aucun problème d'énergie vu que déjà le parc hydraulique couvrirait presque toute la demande.
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  3. #63
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 463
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 463
    Points : 15 186
    Points
    15 186
    Par défaut
    Il y a une start-up canadienne qui va essayer de faire une démonstration de fusion nucléaire, ça va couter 400 millions d'euros, c'est soutenu par le gouvernement Britannique et des gens comme Jeff Bezos.
    Keith Flint 1969 - 2019

  4. #64
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    1 230
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 1 230
    Points : 4 601
    Points
    4 601
    Par défaut
    C'est juste encore un site de recherches. On n'en sais rien précisément mais beaucoup écrivent que la fusion ne donnera rien avant 30 ans.
    Le nucléaire n'est pas la solution car il faut plus de 10 ans pour construire un réacteur post Fukushima, et le cout de construction, de fonctionnement et de démantèlement est prohibitif.
    Pour le climat le point de non retour est déjà atteint.

    Dans les 10 ans qui viennent il faudrait avoir un plan dans le genre Costa Rica, à savoir Eolien + solaire + géothermie + stockage hydraulique.
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  5. #65
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Ergonome
    Inscrit en
    octobre 2016
    Messages
    101
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 57
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ergonome
    Secteur : Arts - Culture

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2016
    Messages : 101
    Points : 239
    Points
    239
    Par défaut
    Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
    C'est juste encore un site de recherches. On n'en sais rien précisément mais beaucoup écrivent que la fusion ne donnera rien avant 30 ans.
    Le nucléaire n'est pas la solution car il faut plus de 10 ans pour construire un réacteur post Fukushima, et le cout de construction, de fonctionnement et de démantèlement est prohibitif.
    Pour le climat le point de non retour est déjà atteint.

    Dans les 10 ans qui viennent il faudrait avoir un plan dans le genre Costa Rica, à savoir Eolien + solaire + géothermie + stockage hydraulique.
    Heureusement, la transition est beaucoup plus avancée que ça.
    Le stockage actuellement, c'est beaucoup de substitution, des STEP, pour le court terme, les batteries et le vehicle to grid et le smart grid (googliser ces termes pour plus d'info)

    Ensuite, on sait que les renouvelables sont 2 à 4 fois moins chères mais intermittentes. Pour la France, pas de problème, il y a tellement peu de renouvelables que toute surproduction se résout en exportant l'excédent.
    Pour l'Allemagne, L'Espagne et l'Angleterre, c'est différent car ces trois pays ont déjà assez de renouvelables pour saturer leur réseau. Or chacun va tripler leur production dans les 8 ans. Les solutions réalistes et à l'échelle nécessaire sont peu nombreuses. La première, simple et efficace : lorsque la production excède la demande, on arrête des éoliennes et on met les panneaux solaires en court-circuit. On le fait avec toutes les autres sources d'énergie. Mais ici, le "carburant" est gratuit. Donc ça fait rager un peu.

    C'est là que L'UE arrive en 2020 avec un plan à mille milliards de dollars pour produire, stocker et transporter de l'hydrogène obtenu par électrolyse. Le financement est relativement facile à comprendre : Une Europe qui produit son énergie , c'est des centaines de milliards de facture pétrolière en moins par an. C'est beaucoup d'argent pour les gros producteurs de courant renouvelable (Espagne, Angleterre...).
    Donc, l'Europe ayant un privilège énorme que les pays n'ont plus, une banque centrale, on crée de la masse monétaire (trivialement appelé la "planche à billets") et on finance un plan de fou avec l'hydrogène parce qu'on sait qu'à terme, il remplace les fossiles, transporte l'énergie de façon plus fiable que l'électricité, sans perte, même sur de très longues distances. Il remplace le gaz de chauffage, le courant , bref, il remplace absolument tout...

    Malgré tout cela, H2 va mettre du temps et les pays ont des spécificités. Pex : Berlin ferme 4 GW de nucléaire au 31 décembre de cette année et autant l'année prochaine. L'Allemagne sera alors totalement dénucléarisée. C'est pourquoi elle a besoin de gaz russe (north stream 2) et d'hydrogène vert en provenance d'Australie (laquelle fournit aussi le Japon)

    Si vous voulez connaitre le détail de tout cela, il faut y consacrer une bonne heure par jour car les projets sont nombreux.

    En France , on gardera un reliquat nucléaire parce qu'on a des engins militaires, idem pour l’Angleterre. Tous les autres vont plus ou moins quitter le nucléaire.

    Un des points très sombres pour le nucléaire français est que l'ilot électrique d’Europe occidentale est entièrement constitué de pays dont les projets renouvelables sont parmi les plus ambitieux au monde. Or, une centrale nucléaire s'amortit en 50 ans alors que les renouvelable, c'est plutôt 20 ans...

    Pour que le nuc français ait la moindre chance de rentrer dans ses coûts, il faudrait que le prix de gros de l'électricité reste à la fois élevé et stable dans les 40 ans avenir. Or, il ne sera ni élevé, ni stable.... Pas de chance. Le gouvernement français peut forcer la population à cohabiter avec des réacteurs dont elle ne veut pas. Mais il ne peut pas le faire avec ses voisins et ceux-ci sont bien décidés à ne pas subir les conséquences d'un accident nucléaire en France. Donc, Le nucléaire est impossible à financer...
    Attention à Fred - Roman SF - Space opera réaliste quoiqu'intrépide

  6. #66
    Nouveau Candidat au Club
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2013
    Messages
    2
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2013
    Messages : 2
    Points : 0
    Points
    0
    Par défaut
    L’Europe ne quitte pas le nucléaire !
    6 pays ont un programme de développement nucléaire avec de nouvelles centrales en cour de construction
    Il ne faut pas dire non plus que l’électricié nucléaire n’est pas rentable !
    La rentabilité des centrales est plombée par une directive européenne qui oblige EDF à vendre son électricité nucléaire a un prix garanti !
    l'Arenh (accès régulé à l'électricité nucléaire historique), un dispositif créé en 2010 qui garantit aux alternatifs de pouvoir acheter de l'électricité d'origine nucléaire à EDF à un tarif préférentiel (42 € le mégawattheure, ou MWh)
    Le cout de reviens réel est bel est bien inférieur a celle des énergies renouvelables. Ce n’est pas pour tien que le cout de l’électricité en France est 3 fois moins cher qu’en Allemagne
    Qui plus est dans le prix affiché de l’électricité éolienne par exemple il n’est jamais tenu compte d’un cout de stockage éventuel.

    En ce qui concerne l’intérêt de Microsoft au nucléaire (objet de l’article)
    Il est question de SMR (Small modular reactors)
    De petit réacteur modulaire fabriqué en série dans des usines,
    Bien que de puissance plus réduite, la fabrication de série permettrait de baisser considérablement le temps de mise en œuvre de ces réacteurs et leur cout.

  7. #67
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Ergonome
    Inscrit en
    octobre 2016
    Messages
    101
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 57
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ergonome
    Secteur : Arts - Culture

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2016
    Messages : 101
    Points : 239
    Points
    239
    Par défaut
    Citation Envoyé par klongtheep Voir le message
    L’Europe ne quitte pas le nucléaire !
    (...)
    Tout d'abord, merci pour le ton posé de votre message, ça se fait trop rare.
    Les choix techniques concernant l'énergie se font dix ans à l'avance, c'est une industrie incroyablement lourde. On est passé d'un schema centré sur la production à un schéma orienté réseau, comme dans l'IT en somme.

    Le tarif ARENH à 42 € est effectivement intenable pour l'appareil français. C'est le coeur de la crise provoquée par le plan ex-Hercule. Ce plan conditionne l'augmentation du tarif à la séparation de l'activité electro-nucléaire des autres activité d'EDF, comme autrefois furent séparés le transport (RTE) et la distribution dernier kilomètre (Enedis ex-ERDF)

    Cette augmentation de tarif a des conséquences innombrables sur les projections de production et encore plus sur le financement des organes productifs toutes énergies confondues, réseau inclus. Le schéma résultant devient inextricable si on considère les bouleversements technologiques en cours (transport électrique, coup de frein sur le chauffage au gaz, hydrogène, nouvelles lignes transfrontalières, ...)

    Le nucléaire est une technologie de l'après guerre ! certaines centrales fonctionnent encore avec des vannes manuelles sur d'énormes conduites. Les techniciens en maintenance se déplacent à l'intérieur des bâtiments, posent des capteurs sur les organes dont certains pèsent des centaines de tonnes, enregistrent les vibrations sur un ordinateur portable et vont analyser toutes ces mesures, souvent chez un consultant spécialisé.

    Sur une éolienne, le système embarque de l'analyse vibratoire depuis les premières grandes machines au début des années 2000 - à l'époque où les turbines les plus puissantes faisaient 750kW. Aujourd'hui, plusieurs générations de turbines se sont succédées. Nous avons des machines multi mégawatts mieux dessinées, rendement doublé, vibrations contenues... Leurs pièces fragiles ont été considérablement renforcées, notamment la couronne qui reste une source de panne importante mais sans comparaison avec les générations précédentes.
    La progression est loin d'être terminée, voyez ce document destiné à l'industrie britannique
    https://docs.google.com/viewerng/vie...port.pdf&hl=en

    Les turbines actuelles culminent à 14 MW, ce qui constitue un facteur 2 en termes de rendement. D'ici 2040, les machines iront jusqu'à 24 MW.
    En proportion, la croissance est moindre que celle qui est passée de 3 à 8 MW mais les coûts sont déjà très bas. Une nouvelle baisse va terminer un cycle de rupture qui mettra l'éolien offshore au quart du prix new-nucléaire voire moins. La différence entre ces deux prix doit financer le stockage (et le transport)

    L’Angleterre ne souffre pas d'une préférence pour une techno ou une autre (comme en France). Les propriétaires/opérateurs d'infrastructures électriques ne sont souvent pas anglais (EDF opère le nucléaire britannique)

    Pour le nucléaire, le grand défi est de financer les centrales. Ce problème reste entier à cet instant. Le temps de fabrication équivaut presque au temps d'amortissement des renouvelables. Qui plus est, un défaut de financement a peu de conséquences sur ces dernières. Un parc pas terminé peut très bien produire, dans le nucléaire, c'est impensable.

    Le solaire suit un chemin comparable si ce n'est que les panneaux évoluent moins que les usines qui les fabriquent.

    Dans tous les cas, le nucléaire augmente ses prix alors que les EnR continuent à réduire les leurs... Parfois la différence franchit un seuil qui brusquement, compromet les projets nucléaires et de toutes façons, ce marché est régi par des mécanismes de trading et d'appels d'offres qui ne permettent pas de transiger sur les coûts. Si le prix n'y est pas, le courant ne se vend pas. D'où le cafarnaum du tarif ARENH et de son jocker le plan ex-hercule. Les EnR sont encore très loin d'avoir épuisé les perspectives d'optimisation, pour le nucléaire, on parle plutôt de changement d'échelle ou de design mieux sécurisé mais rien qui ne permette de baisser les coûts
    Attention à Fred - Roman SF - Space opera réaliste quoiqu'intrépide

  8. #68
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 456
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 456
    Points : 155 275
    Points
    155 275
    Par défaut TerraPower de Bill Gates va installer une centrale nucléaire de 4 milliards de dollars dans le Wyoming
    TerraPower de Bill Gates va installer une centrale nucléaire de 4 milliards de dollars dans le Wyoming
    qui va remplacer une centrale à charbon déjà existante

    TerraPower a annoncé que Kemmerer, dans le Wyoming, était le site de prédilection pour le projet de démonstration de réacteur Natrium, qui est une technologie de TerraPower et GE-Hitachi, et est l'un des deux projets de démonstration de réacteur avancé (ARDP) sélectionnés de manière concurrentielle et soutenus par le département américain de l'Énergie. L'entreprise a choisi l'emplacement de Kemmerer, près de la centrale électrique de Naughton, à la suite d'un processus d'évaluation approfondi et de réunions avec des membres et des dirigeants de la communauté. La centrale, dotée d'un réacteur à sodium et d'un système de stockage d'énergie à base de sels fondus, sera plus performante, plus sûre et moins coûteuse que l'énergie nucléaire traditionnelle, avait expliqué plus tôt cette année Bill Gates, cofondateur de Microsoft et fondateur et président de TerraPower. L'année dernière, le ministère de l'Énergie (DOE) avait accordé à TerraPower une subvention de 80 millions de dollars pour faire la démonstration de sa technologie.

    Fondée par Bill Gates, TerraPower, une entreprise qui prévoit d'utiliser l'énergie nucléaire pour fournir de l'électricité de manière durable, a sélectionné Kemmerer, dans le Wyoming, comme site approprié pour faire la démonstration de son réacteur nucléaire avancé, Natrium. La décision a été prise après une évaluation approfondie du site et des consultations avec la communauté locale, a indiqué la société dans un communiqué de presse.

    Pour commencer, la centrale n'utilisera pas d'eau pour transférer la chaleur hors du réacteur ; à la place, elle utilisera du sodium liquide. Cela présente un avantage majeur en ce que le sodium ne bout à aucune des températures auxquelles il devrait être exposé dans le réacteur. Cela signifie qu'aucun des éléments matériels contenant le liquide de refroidissement ne sera exposé à des pressions élevées, ce qui simplifie considérablement les choses. Cependant, le sodium réagira facilement avec l'air et réagira de manière explosive avec l'eau, ce qui soulève un ensemble distinct de préoccupations.

    Ensuite, la technologie Natrium utilise de l'uranium enrichi jusqu'à 20 %, bien plus que ce qui est utilisé par d'autres réacteurs nucléaires. Cependant, les partisans de l'énergie nucléaire disent que la technologie crée moins de déchets nucléaires, a rapporté Reuters.

    Enfin, TerraPower ne convertira pas directement la chaleur extraite du réacteur en électricité ; au lieu de cela, il le stockera sous forme de sel fondu. En conséquence, bien que le réacteur soit évalué à 345 MW, la centrale pourra générer jusqu'à 500 MW pendant les périodes de forte demande ou réduire la production lorsque la demande est réduite.


    L'équipe du projet de démonstration a évalué une variété de facteurs lors de la sélection du site de la centrale électrique de Naughton, où les deux autres unités de charbon devraient prendre leur retraite en 2025. Les facteurs comprenaient le soutien de la communauté, les caractéristiques physiques du site, la capacité du site à obtenir une licence de la Commission de réglementation nucléaire (NRC), l'accès à l'infrastructure existante et les besoins du réseau.

    L'emplacement privilégié du projet de démonstration du réacteur Natrium est assujetti à la finalisation des accords définitifs sur le site et aux permis, licences et soutien applicables. TerraPower prévoit soumettre la demande de permis de construction de l'usine de démonstration à la NRC à la mi-2023. L'usine devrait être opérationnelle au cours des sept prochaines années, conformément au calendrier de l'ARDP mandaté par le Congrès.

    Selon les estimations du projet, environ 2 000 travailleurs seront nécessaires pour la construction au plus fort du projet. Une fois l'usine opérationnelle, environ 250 personnes soutiendront les activités quotidiennes, y compris la sécurité de l'usine.

    L'usine de démonstration est destinée à valider la conception, la construction et les caractéristiques opérationnelles de la technologie Natrium. Le projet comprend un réacteur rapide refroidi au sodium de 345 MW avec un système de stockage d'énergie à base de sels fondus. Selon le communiqué de presse de l'entreprise, la technologie de stockage peut augmenter la production du système à 500 MW de puissance en cas de besoin, ce qui équivaut à l'énergie nécessaire pour alimenter environ 400 000 foyers. La capacité de stockage d'énergie permet à l'usine de s'intégrer de manière transparente aux ressources renouvelables.

    Grâce à la loi récemment signée sur l'investissement dans les infrastructures et l'emploi, le DOE a collaboré avec le Congrès pour allouer près de 2,5 milliards de dollars de nouveaux financements à l'ARDP. Cette allocation, ainsi que le financement précédent, couvrira l'engagement du DOE envers TerraPower pour les cinq premières années d'un accord de 2 milliards de dollars sur sept ans. TerraPower égalera cet investissement dollar pour dollar. Le financement fédéral est fourni pour l'activité de démonstration dans le cadre d'un accord de coopération à frais partagés et le résultat du projet sera un actif de production appartenant à des intérêts commerciaux.

    Alors que le monde cherche des alternatives plus propres aux combustibles fossiles, les centrales nucléaires font leur retour, beaucoup les qualifiant de sûres. Les innovations dans le domaine nous ont conduits à des réacteurs nucléaires de petite taille, mais aussi des réacteurs qui pourraient traiter les déchets nucléaires et produire de l'énergie.

    « Les habitants du Wyoming nous ont accueillis dans leurs communautés au cours des derniers mois, et nous sommes ravis de travailler avec PacifiCorp pour construire la première usine Natrium à Kemmerer », a déclaré Chris Levesque, président et chef de la direction de TerraPower. « Notre technologie innovante contribuera à assurer la production continue d'électricité fiable tout en faisant la transition de notre système énergétique et en créant de nouveaux emplois bien rémunérés dans le Wyoming. »

    « Ce projet est une opportunité passionnante d'explorer ce que pourrait être la prochaine génération de production d'énergie propre, fiable et abordable tout en offrant une voie de transition pour l'économie énergétique, les communautés et les employés du Wyoming », a déclaré Gary Hoogeveen, président et chef de la direction de Rocky Mountain Power, une division de PacifiCorp.

    « Hier encore, le président Biden a signé l'accord bipartite sur les infrastructures et aujourd'hui, le DOE le met déjà en œuvre avec plus de 1,5 milliard de dollars à destination du Wyoming », a déclaré la secrétaire à l'Énergie Jennifer Granholm. « Les communautés énergétiques qui nous ont alimentés pendant des générations ont de réelles opportunités d'alimenter notre avenir énergétique propre grâce à des projets comme celui-ci, qui offrent des emplois bien rémunérés et inaugurent la prochaine vague de technologies nucléaires. »

    Les promesses de la nouvelle technologie nucléaire mises en doute par certains

    Pour ceux qui s'intéressent de près à la production d'électricité plus sobre et plus verte, cette annonce devrait susciter beaucoup d'intérêt et alimenter des réflexions et des discussions éclairées. Cependant, ces promesses ont été mises en doute par le Powder River Basin Resource Council, un groupe de propriétaires fonciers et de conservation basé dans le Wyoming :

    « Les mines d'uranium ne génèrent pas de redevances et très peu d'impôts sur les revenus, les communautés ne bénéficieront donc pas d'une manne grâce à cette entreprise », a déclaré Marcia Westkott, présidente du conseil, dans un communiqué. « L'aspect le plus dangereux de cette dernière revendication d'une "solution miracle" pour sauver l'économie du Wyoming est peut-être qu'elle détourne une fois de plus l'attention de notre crise très réelle en matière de revenus, d'emplois et de survie des communautés. Les dirigeants élus du Wyoming n'ont toujours pas présenté de véritable plan pour remédier aux pertes d'emplois, à la baisse des revenus et à la dissolution des communautés charbonnières. Cette étude de faisabilité spéculative ne le fera pas ».

    Toutefois, le gouverneur a souligné que la poursuite de l'énergie nucléaire par l'État ne signifie pas qu'il renonce aux combustibles fossiles traditionnels comme le charbon, le pétrole et le gaz naturel. Il a plaidé pour la poursuite des investissements dans la technologie de capage du carbone, notamment dans le Wyoming. « Je ne vais pas abandonner une partie de notre industrie des combustibles fossiles », a-t-il déclaré. « Elle est absolument essentielle pour notre État ».

    Le Wyoming est l'un des principaux producteurs de gaz à effet de serre grâce à ses industries du charbon, du pétrole et du gaz naturel. L'administration Biden a interrompu le leasing de pétrole et de gaz sur les terres fédérales de l'Ouest alors qu'elle cherche à réduire les émissions de carbone de moitié, par rapport aux niveaux de 2005, d'ici 2030.

    Plusieurs fermetures de centrales au charbon sont prévues dans l'Ouest au cours des prochaines années, dont certaines dans le Wyoming. Une centrale nucléaire, avec des centaines d'emplois bien rémunérés, envoyant de l'électricité par des lignes de transmission déjà en place, pourrait compenser le choc économique de la fermeture d'une centrale au charbon.

    Les experts en énergie nucléaire ont averti que les réacteurs avancés pourraient présenter des risques plus élevés que les réacteurs conventionnels. Le combustible destiné à de nombreux réacteurs avancés devrait être enrichi à un taux beaucoup plus élevé que le combustible conventionnel, ce qui signifie que la chaîne d'approvisionnement en combustible pourrait être une cible attrayante pour les militants qui cherchent à créer une arme nucléaire brute, selon un récent rapport. Mais Levesque a déclaré que les centrales réduiraient les risques de prolifération parce qu'elles réduisent l'ensemble des déchets nucléaires.

    Source : TerraPower
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  9. #69
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 463
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 463
    Points : 15 186
    Points
    15 186
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Toutefois, le gouverneur a souligné que la poursuite de l'énergie nucléaire par l'État ne signifie pas qu'il renonce aux combustibles fossiles traditionnels comme le charbon, le pétrole et le gaz naturel. Il a plaidé pour la poursuite des investissements dans la technologie de capage du carbone, notamment dans le Wyoming. « Je ne vais pas abandonner une partie de notre industrie des combustibles fossiles », a-t-il déclaré. « Elle est absolument essentielle pour notre État ».

    Le Wyoming est l'un des principaux producteurs de gaz à effet de serre grâce à ses industries du charbon, du pétrole et du gaz naturel. L'administration Biden a interrompu le leasing de pétrole et de gaz sur les terres fédérales de l'Ouest alors qu'elle cherche à réduire les émissions de carbone de moitié, par rapport aux niveaux de 2005, d'ici 2030.

    Plusieurs fermetures de centrales au charbon sont prévues dans l'Ouest au cours des prochaines années, dont certaines dans le Wyoming. Une centrale nucléaire, avec des centaines d'emplois bien rémunérés, envoyant de l'électricité par des lignes de transmission déjà en place, pourrait compenser le choc économique de la fermeture d'une centrale au charbon.
    Si toutes les centrales à charbon, pétrole, gaz étaient remplacées par des centrales nucléaires le GIEC serait content
    Keith Flint 1969 - 2019

  10. #70
    Membre régulier
    Profil pro
    Inscrit en
    septembre 2012
    Messages
    90
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2012
    Messages : 90
    Points : 95
    Points
    95
    Par défaut
    Enfin, TerraPower ne convertira pas directement la chaleur extraite du réacteur en électricité ; au lieu de cela, il le stockera sous forme de sel fondu. En conséquence, bien que le réacteur soit évalué à 345 MW, la centrale pourra générer jusqu'à 500 MW pendant les périodes de forte demande ou réduire la production lorsque la demande est réduite.
    C'est parfait de produire de l'électricité à la demande. Il n'empêche qu'il faut bien refroidir le circuit vapeur qui fait tourner les turbines et le site de Kemmener n'a qu'un simple cours d'eau. A moins de réchauffer considérablement l'eau de la rivière, et on a vu les dégâts en France où la mort des poissons avait obligé à arrêter les centrales nucléaires en été, il faudra des tours de refroidissement. Quand on sait que la vapeur d'eau est ce qu'il y a de pire question effet de serre (et l'industrie en ait une grande productrice), peut-être que billou ne fera qu'empirer la situation. Sans compter que cela privera d'eau certains agriculteurs grands consommateurs. Quant aux déchets, y a un mieux mais c'est pas le Pérou quand même.

  11. #71
    Membre averti
    Profil pro
    Développeur indépendant
    Inscrit en
    août 2004
    Messages
    351
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 52
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur indépendant
    Secteur : Transports

    Informations forums :
    Inscription : août 2004
    Messages : 351
    Points : 446
    Points
    446
    Par défaut super
    les expériences passées ne servent à rien.
    du sodium.. pas possible d'etre aussi débile..
    comme si l'eau pressurisée n'était pas assez difficile à contenir, imaginez la moindre fuite de sodium, ca va exploser directement. ils sont debiles..
    encore un cadeau empoisonné de ce salaud de gates

  12. #72
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    janvier 2007
    Messages
    182
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 50
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2007
    Messages : 182
    Points : 458
    Points
    458
    Par défaut
    Comment ça Bill Gates re découvre le principe du Surrégénérateur ??? malheur, il faudrait vraiment qu'il contact Framatome pour avoir un petit retour d'expérience ...

  13. #73
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Chargé de projets
    Inscrit en
    décembre 2019
    Messages
    67
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 31
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chargé de projets
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2019
    Messages : 67
    Points : 192
    Points
    192
    Par défaut C'est magique !
    Décidément les américains milliardaires américains sont trop forts !

    Elon Musk ne manipule pas les cours du marché avec ses ventes et annonce ridicule, il aide les pauvres !!!

    Space X et compagnie ne vole pas la conquête de l'espace aux peuples de la terre pour mettre des voitures dans l'espace, ils prévoient juste qui va rester ou aller bosser dans l'espace !

    Et maintenant Bill Gates n'est plus un simple philanthrope, il est désormais plus compétent que la commission de l'énergie atomique et construit des centrales nucléaires !

    MERCI LES GARS ADIEU LA CRISE !

    Vraiment, trop bien. Plus besoin de gouvernement, de parlement, de discussion, avec des gens aussi géniaux !

  14. #74
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 463
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 463
    Points : 15 186
    Points
    15 186
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jules34 Voir le message
    Elon Musk ne manipule pas les cours du marché avec ses ventes et annonce ridicule
    Ce n'est pas de sa faute, lui il raconte juste de la merde sur Twitter comme tout un chacun, ce sont les investisseurs qui s'emballent toujours pour un rien…

    Citation Envoyé par Jules34 Voir le message
    C'est surtout qu'il dit pense que le Programme alimentaire des Nations Unies dit de la merde.
    Il y a un type sur twitter qui est arrivé en disant que 6 milliards de $ suffirait à mettre la fin dans le monde, Elon Musk a répondu que si ils arrivaient à prouver que c'était vrai, il donnerait 6 milliards.
    Au final le Programme alimentaire des Nations Unies ne peut que reconnaitre qu'effectivement ça ne suffirait pas. Donc Elon Musk ne donnera rien.

    Citation Envoyé par Jules34 Voir le message
    Space X
    Ce n'est que Jeff Bezos qui dit ce qu'il pense. Chacun est libre de prévoir les scénarios qu'il veut, la probabilité d'avoir raison est quasi nulle.

    Citation Envoyé par Jules34 Voir le message
    construit des centrales nucléaires !
    Il est obsédé par le changement climatique et le CO2.
    C'est le gars qui est arrivé avec la formule : CO2 = P*S*E*C


    En promouvant le nucléaire il essaie de sauver le monde, puisque c'est la source d'énergie la moins carboné. (le nucléaire fait tendre E vers 0 ).
    Keith Flint 1969 - 2019

  15. #75
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Chargé de projets
    Inscrit en
    décembre 2019
    Messages
    67
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 31
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chargé de projets
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2019
    Messages : 67
    Points : 192
    Points
    192
    Par défaut
    Ce n'est pas de sa faute, lui il raconte juste de la merde sur Twitter comme tout un chacun, ce sont les investisseurs qui s'emballent toujours pour un rien…
    La première fois passe encore. La toute personne normalement constituée se doit d'avoir de sérieux doute

    C'est surtout qu'il dit pense que le Programme alimentaire des Nations Unies dit de la merde.
    C'est mon avis perso mais je ferais toujours plus confiance dans les N-U qu'un milliardaire américain qui a interêt à ce que le monde reste le cloaque à ciel ouvert qu'il est devenu plutôt que de changer de buisness plan.

    Ce n'est que Jeff Bezos qui dit ce qu'il pense. Chacun est libre de prévoir les scénarios qu'il veut, la probabilité d'avoir raison est quasi nulle.
    Oui mais quand Jeff Bezos pense on en fait des articles.

    Pour le nucléaire à la rigueur je m'en fous. J'aime bien le nucléaire, et en plus en France on sait savait faire... Dommage !

  16. #76
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Retraité
    Inscrit en
    juin 2008
    Messages
    59
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Retraité
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2008
    Messages : 59
    Points : 195
    Points
    195
    Par défaut
    Si la centrale est construite avec les standards de qualité des produits Microsoft, il y a du souci à se faire.

  17. #77
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Retraité
    Inscrit en
    juin 2008
    Messages
    59
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Retraité
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2008
    Messages : 59
    Points : 195
    Points
    195
    Par défaut
    Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
    Je n'ai rien "déformé" et j'ai même mis les liens pour que chacun puisse se faire sa propre idée.
    Je sais que les Chinois sont arrivés à construire leurs deux EPR : EPR : pourquoi les Chinois y arrivent et pas nous ?
    Les Chinois ont une meilleure capacité industrielle, il ne sont pas à 20 milliards près, et en cas d'incident ils pourraient faire appel de force à 1 millions de "liquidateurs" militaires comme à Tchernobyl, ce qui n'est pas le cas en France.
    Les Chinois ne savent pas faire non plus. L'un des deux EPR est à l'arrêt depuis plusieurs mois à la suite de fuites radioactives récurrentes et dangereuse. C'est tellement gros qu'ils n'ont pas réussi à le cacher (ils ont fait appel à des personnels français !). En l'état actuel des choses, il semble que l'arrêt tend à devenir définitif.

  18. #78
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    retraité
    Inscrit en
    avril 2009
    Messages
    269
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 89
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : retraité
    Secteur : Associations - ONG

    Informations forums :
    Inscription : avril 2009
    Messages : 269
    Points : 486
    Points
    486
    Par défaut
    [encore un cadeau empoisonné de ce salaud de gates]
    J'ai bien compris que ce n'est pas votre copain, mais pas utile (pour moi) d'utiliser une insulte.
    revenons au sodium, à ce que j'en sais aussi, c'est un produit dangereux, surtout en grande quantité.
    Il y a quelques 40 ou 50 ans des "problèmes" avaient été rencontrés avec !
    C'est peut être pour cela qu'il "propos" des "petits" générateurs.

  19. #79
    Membre éclairé
    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2009
    Messages
    251
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2009
    Messages : 251
    Points : 676
    Points
    676
    Par défaut
    Les américains ne sont pas les seuls à vouloir produire des réacteurs nucléaires au sodium liquide; la Chine s'y met aussi.
    En effet les chimois sont en train de construire deux récteurs nucléaires au sodium liquide dans la province du Fujian. Ces réacteurs sont appelés de type CFR-600.
    ici le lien wiki:
    https://en.wikipedia.org/wiki/CFR-600

    L'inconvénient ( ou l'avantage, cela dépend où on se place ) est que ces réacteurs à neutrons rapides permettent de produire du plutonium militaire...

  20. #80
    Candidat au Club
    Homme Profil pro
    Universitaire retraité
    Inscrit en
    juin 2010
    Messages
    4
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Thaïlande

    Informations professionnelles :
    Activité : Universitaire retraité
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2010
    Messages : 4
    Points : 2
    Points
    2
    Par défaut Mauvaise solution
    Bill Gates a une boussole qui indique le Sud !
    De l'U fortement enrichi est à proscrire pour deux raisons, risque de prolifération et risque de pénurie.
    Ce projet ressemble à Phénix et Superphénix et a des points communs avec Astrid. L'emploi de sels fondus pour le stockage de la chaleur n'en fait pas un réacteur à sels fondus !
    En outre le sodium présente des risques non-négligeables !
    Il serait temps de développer sérieusement des réacteurs répondant au cahier des charges de la 4e génération...
    De préférence à sels fondus et neutrons rapides pour se débarrasser des actinides mineurs et être iso-générateur, voire sur-générateur. La technologie des sels fondus n'implique pas forcément l'usage du Thorium. En effet, la France dispose de stocks d'U appauvri et de Pu largement suffisants pour pas mal d'années, bien que des politiciens débiles ou corrompus (les deux mon général) aient évoqué la vente de ces stocks.

Discussions similaires

  1. Réponses: 5
    Dernier message: 09/07/2019, 23h47
  2. Réponses: 6
    Dernier message: 26/06/2019, 15h57
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 12/11/2017, 20h08
  4. Réponses: 2
    Dernier message: 26/07/2014, 11h57
  5. Réponses: 13
    Dernier message: 30/11/2009, 17h33

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo