IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 111
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 111
    Points : 148 689
    Points
    148 689
    Par défaut Un groupe d'employés d'Apple rejette le projet de retour au bureau dans une lettre adressée à Tim Cook.
    Apple demande à son personnel de retourner au bureau 3 jours par semaine à partir de début septembre
    et encourage les employés à se faire vacciner

    Les employés d'Apple sont invités à retourner au bureau trois jours par semaine à partir de début septembre. Tim Cook a envoyé un courriel mercredi informant le personnel du changement.

    « Pour tout ce que nous avons pu accomplir alors que beaucoup d'entre nous ont été séparés, la vérité est qu'il a manqué quelque chose d'essentiel au cours de cette dernière année : l'un l'autre », a-t-il déclaré. « La vidéoconférence a réduit la distance entre nous, bien sûr, mais il y a des choses qu'elle ne peut tout simplement pas reproduire. »

    Cook a annoncé que la plupart des employés seront invités à se rendre au bureau les lundis, mardis et jeudis, avec la possibilité de travailler à distance les mercredis et vendredis. Les équipes qui doivent travailler en personne reviendront quatre à cinq jours par semaine.

    Les employés ont également la possibilité de travailler à distance jusqu'à deux semaines par an, « pour être plus proches de leur famille et de leur entourage, changer d’air, gérer des voyages inattendus ou une raison différente qui vous est propre », selon la lettre. Les managers doivent approuver les demandes de travail à distance.

    Le changement n'est pas tout à fait inattendu pour le personnel d'Apple. Alors que les employés ont travaillé à distance pendant la pandémie de coronavirus, l'entreprise a découragé le travail à domicile avant 2020. En décembre, Tim Cook a déclaré aux employés qu'ils pourraient être invités à revenir au bureau dès juin.

    Depuis que la pandémie a commencé à se propager l'année dernière, Apple a offert des congés payés aux personnes présentant des symptômes de Covid-19. De nombreux employés de l'entreprise travaillent toujours à domicile, mais l'entreprise a progressivement ramené du personnel de vente au détail à mesure que les magasins Apple à travers les États-Unis ont rouvert.

    Apple Inc. encourage les employés à se faire vacciner contre le Covid-19 en offrant des congés payés pour les rendez-vous et des congés de maladie payés pour ceux qui souffrent d'effets secondaires, selon des personnes connaissant le sujet. Le géant de la technologie basé à Cupertino, en Californie, a également déclaré au personnel ces dernières semaines qu'il n'avait pas accès aux vaccins et ne fournissait pas lui-même de vaccins aux travailleurs, ont déclaré des sources qui ont demandé à ne pas être identifiées pour discuter de questions privées.

    En Californie, où Apple a ses bureaux principaux et plus de 50 magasins, les personnes de plus de 16 ans seront éligibles à la vaccination le 15 avril, a annoncé l'État la semaine dernière. De nombreux autres États étendent également l'éligibilité au vaccin.

    « Pour l'instant, permettez-moi simplement de dire que j'ai hâte de voir vos visages », a-t-il déclaré en terminant. « Je sais que je ne suis pas le seul à qui manque le bourdonnement de l'activité, l'énergie, la créativité et la collaboration de nos réunions en personne et le sens de la communauté que nous avons tous construit ».

    La semaine dernière, Amazon.com Inc. a commencé les vaccinations sur place pour les travailleurs de première ligne dans ses entrepôts du Nevada, du Kansas et du Missouri, tandis que certaines compagnies aériennes et chaînes hôtelières ont également commencé à vacciner leurs employés.

    Apple a proposé des tests Covid-19 sur place pour les employés retournant dans ses bureaux et a également fourni des kits de test par la poste pour les employés de la vente au détail et des entreprises. Apple a récemment ajouté une nouvelle fonctionnalité à son application Maps pour aider les utilisateurs à trouver des sites de vaccination.

    La position d'autres grandes enseignes de la technologie par rapport au télétravail

    La position d’Apple sur le travail à distance, tout en devenant plus détendue, reste conservatrice par rapport aux autres grandes enseignes de la technologie.

    La position de Google

    Google a commencé à demander à ses employés de travailler à domicile en mars afin de limiter la propagation du coronavirus. Comme la pandémie ne montre aucun signe de ralentissement, en particulier aux États-Unis, Google a repoussé à plusieurs reprises la date limite de réouverture complète de ses bureaux : 1er juin 2020 puis janvier 2021. Au final, c'est septembre 2021 qui a été retenu.

    Selon une note de service intitulée « Need to know », les employés de Google qui souhaitent travailler à distance après le 1er septembre, pour plus de 14 jours par an, doivent faire une demande officielle. Dans les circonstances exceptionnelles, les employés peuvent faire une demande pour une durée maximale de 12 mois. Google se réserve le droit de rappeler les employés à leur bureau d'affectation à tout moment, précise la note.

    Au final, en mai, Google a annoncé que 20 % de ses effectifs pourraient travailler à domicile en permanence.

    Nom : google.png
Affichages : 962
Taille : 233,7 Ko

    La position de Facebook

    Facebook a déclaré qu'il permettrait à de nombreux employés de travailler à domicile de façon permanente. Le revers de la médaille ? Ils ne seront pas en mesure de conserver leurs gros salaires dans la Silicon Valley s’ils s’installaient dans des régions plus abordables du pays.

    Mark Zuckerberg a déclaré que le travail à distance « est l'avenir » et a déclaré aux employés de Facebook qu'ils pouvaient tous travailler à domicile pour toujours, à condition d'obtenir l'approbation de leur responsable.

    Lors d'une réunion du personnel retransmise en direct sur sa page Facebook, il a indiqué qu'en moins de dix ans, la moitié des 48 000 employés de l'entreprise travailleraient à domicile : « Il est clair que Covid a apporté beaucoup de changements dans nos vies, et cela inclut certainement la façon dont la plupart d'entre nous travaillent », a déclaré Zuckerberg. « À l'issue de cette période, je m'attends à ce que le travail à distance soit également une tendance croissante ».

    Nom : facebook.png
Affichages : 970
Taille : 449,0 Ko

    L'annonce de Mark Zuckerberg a fait suite à des décisions similaires sur Twitter et sur la société de paiement Square, toutes deux dirigées par Jack Dorsey. Dorsey a déclaré une semaine avant que les employés de ses entreprises seraient autorisés à travailler depuis leur domicile indéfiniment.

    La perspective française

    Invitée par Patrick Roger le 27 mai dans l’émission « C’est à la une » sur le plateau de Sud Radio, Élisabeth Borne, la ministre de du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion, a annoncé la fin du télétravail systématique. À partir du 9 juin, les entreprises retrouveront une certaine marge de manœuvre au sujet du nombre minimum de jours de télétravail par semaine.

    C'est sur l'antenne de Sud Radio qu'Élisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, a annoncé la fin du télétravail à 100 %. « Effectivement, à partir du 9 juin, on assouplit les règles en entreprise, et en particulier le télétravail. Depuis le mois de novembre, la règle c’est le télétravail systématique pour toutes les activités qui le permettent. Il ne s’agit pas de passer de tout à rien, le télétravail reste quelque chose d’important pour limiter la diffusion du virus. On sait qu’il y a aussi beaucoup de lassitude chez ceux qui télétravaillent à 100 % depuis des mois. Donc, grâce à l’amélioration de la situation sanitaire, à partir du 9 juin, nous allons redonner des marges de manœuvre aux entreprises pour définir, entre la direction et les représentants des salariés, un nombre minimum de jours de télétravail par semaine ».


    La ministre indique donc que la main est redonnée aux employeurs et aux salariés pour qu'ils déterminent le nombre de jours adaptés en présentiel. Pour elle, il n'est pas question d'abandonner le télétravail : « tout le monde souhaite qu'on assouplisse ces règles, notamment ceux qui sont à 100 % en télétravail depuis des mois. Il y a beaucoup de salariés qui souffrent d'isolement. Donc cet assouplissement est attendu. Mais il faut que ce soit progressif et c'est pour ça que nous allons mettre en ligne ce protocole dès la semaine prochaine afin qu'il y ait du temps pour discuter au sein des entreprises sur le retour progressif sur site au bureau »

    Source : lettre de Tim Cook aux employés Apple

    Et vous ?

    Êtes-vous pour le retour au travail en présentiel, le télétravail partiel (combien de jours par semaine, systématiques ou non), le télétravail total

    Voir aussi :

    Accepteriez-vous une baisse de salaire pour continuer à travailler à distance ? Près de 50 % des travailleurs le feraient pour les avantages du télétravail, d'après un récent sondage
    Apple poursuivi en justice après s'être appuyé sur un système de reconnaissance faciale défaillant pour accuser à tort un adolescent de vol à l'étalage dans plusieurs États
    La ministre du Travail Élisabeth Borne annonce la fin du télétravail systématique dès le 9 juin, « il ne s'agit pas d'abandonner le télétravail ! Cette pratique reste recommandée »
    YouTube, Netflix et Facebook font partie des services les plus utilisés par les télétravailleurs avec leurs ordinateurs professionnels, selon Zscaler qui a analysé les données sur son cloud
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre éclairé
    Femme Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2012
    Messages
    217
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Italie

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2012
    Messages : 217
    Points : 761
    Points
    761
    Par défaut
    Il n'y a aucun sens le retour au bureau pour beaucoup de travail

  3. #3
    Chroniqueuse Actualités

    Femme Profil pro
    Rédacteur Web
    Inscrit en
    mars 2020
    Messages
    279
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur Web

    Informations forums :
    Inscription : mars 2020
    Messages : 279
    Points : 4 195
    Points
    4 195
    Par défaut Un groupe d'employés d'Apple rejette le projet de retour au bureau dans une lettre adressée à Tim Cook.
    Un groupe d'employés d'Apple rejette le projet de retour au bureau et demande une politique de travail à distance plus flexible
    dans une lettre interne adressée à Tim Cook

    La semaine dernière, Tim Cook a communiqué les plans d'Apple pour un environnement de travail hybride à partir de septembre. Ce plan, qui exigera que la plupart des employés d'Apple travaillent en présentiel trois jours par semaine, fait l'objet d'une opposition interne de la part des employés qui estiment que l'entreprise n'est pas assez flexible pour ceux qui veulent travailler à distance sur une base plus régulière. The Verge rapporte qu'environ 80 employés d'Apple ont rédigé une lettre exhortant Tim Cook à repenser les plans exigeant que le personnel retourne au bureau en septembre.

    Nom : Screenshot_2021-06-07 Apple employee group rejects planned return to the office Engadget.png
Affichages : 1070
Taille : 201,1 Ko

    Dans une lettre interne circulant au sein d'Apple, qui a été obtenu par The Verge, les employés écrivent qu'ils se sont sentis « non seulement non entendus, mais parfois activement ignorés » au cours de l'année dernière lorsqu'il s'agit de communiquer sur le travail en personne ou à distance. Les employés écrivent dans la lettre que certains ont même démissionné à cause de l'absence d'une politique de travail flexible chez Apple :

    « Nous aimerions profiter de l'occasion pour faire part d'une préoccupation croissante parmi nos collègues. La politique d'Apple en matière de flexibilité du travail à distance/localisation, et la communication qui l'entoure, ont déjà poussé certains de nos collègues à démissionner. Sans l'inclusion qu'apporte la flexibilité, beaucoup d'entre nous ont le sentiment de devoir choisir entre une combinaison de nos familles, de notre bien-être et de la possibilité de donner le meilleur de nous-mêmes, ou de faire partie d'Apple.

    Au cours de l'année écoulée, nous avons souvent eu l'impression d'être non seulement ignorés, mais parfois activement ignorés. Des messages tels que "nous savons que beaucoup d'entre vous sont impatients de renouer en personne avec leurs collègues au bureau", sans aucun message reconnaissant qu'il existe des sentiments directement contradictoires parmi nous, sont dédaigneux et invalidants. Non seulement beaucoup d'entre nous se sentent déjà bien connectés avec leurs collègues du monde entier, mais ils le sont mieux que jamais. Nous en sommes venus à nous réjouir de travailler comme nous le faisons maintenant, sans avoir besoin de retourner quotidiennement au bureau. On a l'impression qu'il y a un décalage entre la façon dont l'équipe dirigeante envisage le travail à distance / flexible et les expériences vécues par de nombreux employés d'Apple ».

    Nom : Screenshot_2021-06-07 The Verge on Twitter.png
Affichages : 1021
Taille : 346,5 Ko

    La lettre est adressée directement au PDG d'Apple, Tim Cook. Elle provient d'un canal Slack comptant environ 2 800 membres et destiné aux « défenseurs du travail à distance ». Selon The Verge, environ 80 personnes ont participé à la rédaction de la note. Elle a été envoyée aux employés d'Apple pour signature vendredi après-midi. Les employés font plusieurs demandes spécifiques :

    • Nous demandons officiellement qu'Apple considère que les décisions relatives au travail à distance et à la flexibilité géographique sont aussi autonomes pour une équipe que les décisions d'embauche.
    • Nous demandons officiellement la mise en place d'un court sondage récurrent à l'échelle de l'entreprise, assorti d'un processus de communication/rétroaction clairement structuré et transparent au niveau de l'entreprise, de l'organisation et de l'équipe, portant sur les sujets énumérés ci-dessous.
    • Nous demandons formellement qu'une question sur la désaffection des employés en raison du travail à distance soit ajoutée aux entretiens de départ.
    • Nous demandons officiellement un plan d'action transparent et clair pour répondre aux besoins des personnes handicapées par le biais d'un travail sur site, hors site, à distance, hybride ou flexible en termes de localisation.
    • Nous demandons officiellement un aperçu de l'impact environnemental du retour au travail sur site et en personne, et de la manière dont la flexibilité permanente en matière de distance et de localisation pourrait compenser cet impact.


    Cette note interne intervient après que Tim Cook a communiqué aux employés d'Apple que l'entreprise allait amorcer un retour au travail en personne cet automne, après une année de travail à distance provoquée par la pandémie de COVID-19. Dans le cadre de ce plan, la plupart des employés seront invités à venir au bureau les lundis, mardis et jeudis. Ils pourront travailler à distance, s'ils le souhaitent, les mercredis et vendredis. Certaines équipes devront revenir au travail en personne quatre à cinq jours par semaine.

    La position d'autres grandes enseignes de la technologie par rapport au télétravail

    Il s'agit d'un assouplissement des restrictions par rapport à l'ancienne culture d'entreprise d'Apple, qui décourageait notoirement les employés de travailler à domicile avant la pandémie. Cependant, elle reste plus conservatrice que celle d'autres géants de la technologie. Twitter et Facebook ont tous deux déclaré aux employés qu'ils pouvaient travailler à domicile pour toujours, même après la fin de la pandémie.

    Facebook a déclaré qu'il permettrait à de nombreux employés de travailler à domicile de façon permanente. Mark Zuckerberg a déclaré que le travail à distance « est l'avenir » et a déclaré aux employés de Facebook qu'ils pouvaient tous travailler à domicile pour toujours, à condition d'obtenir l'approbation de leur responsable. Lors d'une réunion du personnel retransmise en direct sur sa page Facebook, il a indiqué qu'en moins de dix ans, la moitié des 48 000 employés de l'entreprise travailleraient à domicile : « Il est clair que Covid a apporté beaucoup de changements dans nos vies, et cela inclut certainement la façon dont la plupart d'entre nous travaillent », a déclaré Zuckerberg. « À l'issue de cette période, je m'attends à ce que le travail à distance soit également une tendance croissante  ».

    Google a commencé à demander à ses employés de travailler à domicile en mars afin de limiter la propagation du coronavirus. Comme la pandémie ne montrait aucun signe de ralentissement, en particulier aux États-Unis, Google a repoussé à plusieurs reprises la date limite de réouverture complète de ses bureaux : 1er juin 2020, puis janvier 2021. Au final, c'est septembre 2021 qui a été retenu. Selon une note de service intitulée « Need to know », les employés de Google qui souhaitent travailler à distance après le 1er septembre, pour plus de 14 jours par an, doivent faire une demande officielle. Dans les circonstances exceptionnelles, les employés peuvent faire une demande pour une durée maximale de 12 mois. Google se réserve le droit de rappeler les employés à leur bureau d'affectation à tout moment, précise la note. Au final, en mai, Google a annoncé que 20 % de ses effectifs pourraient travailler à domicile en permanence.

    La perspective française

    En France, Élisabeth Borne, la ministre de du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion, a annoncé la fin du télétravail systématique. À partir du 9 juin, les entreprises retrouveront une certaine marge de manœuvre au sujet du nombre minimum de jours de télétravail par semaine. C'est sur l'antenne de Sud Radio que la ministre a annoncé la fin du télétravail à 100 %. « Effectivement, à partir du 9 juin, on assouplit les règles en entreprise et en particulier le télétravail. Depuis le mois de novembre, la règle c’est le télétravail systématique pour toutes les activités qui le permettent. Il ne s’agit pas de passer de tout à rien, le télétravail reste quelque chose d’important pour limiter la diffusion du virus. On sait qu’il y a aussi beaucoup de lassitude chez ceux qui télétravaillent à 100 % depuis des mois. Donc, grâce à l’amélioration de la situation sanitaire, à partir du 9 juin, nous allons redonner des marges de manœuvre aux entreprises pour définir, entre la direction et les représentants des salariés, un nombre minimum de jours de télétravail par semaine ».

    La ministre indique donc qu’en France, la main est redonnée aux employeurs et aux salariés pour qu'ils déterminent le nombre de jours adaptés en présentiel. Pour elle, il n'est pas question d'abandonner le télétravail : « Tout le monde souhaite qu'on assouplisse ces règles, notamment ceux qui sont à 100 % en télétravail depuis des mois. Il y a beaucoup de salariés qui souffrent d'isolement. Donc cet assouplissement est attendu. Mais il faut que ce soit progressif et c'est pour ça que nous allons mettre en ligne ce protocole dès la semaine prochaine afin qu'il y ait du temps pour discuter au sein des entreprises sur le retour progressif sur site au bureau ».

    Source : Lettre en pièce jointe

    Et vous ?

    Êtes-vous pour le retour au travail en présentiel, le télétravail partiel (combien de jours par semaine, systématiques ou non), le télétravail total ?

    Voir aussi :

    Accepteriez-vous une baisse de salaire pour continuer à travailler à distance ? Près de 50 % des travailleurs le feraient pour les avantages du télétravail, d'après un récent sondage

    Apple poursuivi en justice après s'être appuyé sur un système de reconnaissance faciale défaillant pour accuser à tort un adolescent de vol à l'étalage dans plusieurs États

    La ministre du Travail Élisabeth Borne annonce la fin du télétravail systématique dès le 9 juin, « Il ne s'agit pas d'abandonner le télétravail ! Cette pratique reste recommandée »

    YouTube, Netflix et Facebook font partie des services les plus utilisés par les télétravailleurs avec leurs ordinateurs professionnels, selon Zscaler qui a analysé les données sur son cloud
    Fichiers attachés Fichiers attachés
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  4. #4
    Membre actif
    Femme Profil pro
    Webmarketer
    Inscrit en
    janvier 2021
    Messages
    141
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmarketer

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2021
    Messages : 141
    Points : 292
    Points
    292
    Par défaut
    Ce sera bientôt un groupe d'anciens employés d'Apple

Discussions similaires

  1. Réponses: 3
    Dernier message: 28/02/2020, 09h35
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 05/06/2019, 14h50
  3. Réponses: 1
    Dernier message: 18/01/2019, 13h37
  4. [MySQL-5.1] Retourner le nombre de jours par mois d'une période donnée
    Par Amélie Ladoque dans le forum Requêtes
    Réponses: 2
    Dernier message: 05/02/2016, 15h01
  5. Réponses: 5
    Dernier message: 08/02/2007, 16h22

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo