CD&R et KKR vont racheter Cloudera et le rendre privé dans le cadre d'une transaction de 5,3 milliards $,
Alors que Cloudera acquiert deux startups de logiciels en tant que service

KKR & Co. et Clayton Dubilier & Rice LLC (CD&R) ont conclu un accord pour le rachat de Cloudera Inc. dans le cadre d'une transaction entièrement en numéraire évaluant la société à environ 5,3 milliards de dollars, ouvrant ainsi un nouveau chapitre pour la société de gestion de données d'entreprise dans le Cloud autrefois très performante qui a eu du mal à maintenir sa croissance face à des rivaux plus importants. Dans son annonce de mardi, Cloudera a déclaré que l'achat verra les actionnaires existants recevoir 16 dollars par action. Parallèlement à l’annonce du rachat, Cloudera a déclaré qu’il procédait à l’acquisition de deux sociétés de logiciels en tant que service.

Les deux géants du capital-investissement CD&R et KKR ont accepté de racheter la société à 16 dollars par action, ce qui représente une prime de 24 % par rapport à la clôture du 28 mai et une prime de 30 % par rapport au cours moyen de l'action sur 30 jours, a indiqué Cloudera dans un communiqué publié mardi. Le conseil d'administration de Cloudera a approuvé et recommande aux actionnaires d'approuver également la transaction. Le groupe Icahn et les actionnaires liés, qui détiennent environ 18 % des actions ordinaires en circulation de Cloudera, ont conclu un accord de vote approuvant l'opération.

Nom : c01.jpg
Affichages : 1141
Taille : 44,2 Ko

L'acquisition « nous permettra de concentrer nos efforts sur des opportunités commerciales stratégiques et de prendre des risques réfléchis qui contribueront à accélérer la croissance », a écrit Mick Hollison, président de Cloudera, mardi matin.

La nouvelle de la fusion intervient un jour après que des sources aient déclaré au Wall Street Journal que Cloudera était proche d'une vente. Les rumeurs selon lesquelles la société, qui est devenue publique en 2017, s'apprêterait à redevenir une entreprise privée sont apparues pour la première fois l'année dernière après plusieurs trimestres de croissance ralentie. Il a été rapporté à l'époque que Cloudera était en pourparlers avec plusieurs acheteurs potentiels.

Cloudera, le spécialiste de l’Enterprise data Cloud, fournit des logiciels et une plateforme basés sur le cloud aux entreprises, notamment aux sociétés financières et aux agences gouvernementales. Avec une hausse de la demande depuis la pandémie de covid-19 l'année dernière, les principaux fournisseurs de services de Cloud Computing, dont Amazon.com, Google d'Alphabet et autres, ont fait pression pour fournir des produits similaires à ceux proposés par Cloudera.

A la nouvelle du rachat, les actions de Cloudera ont bondi de 26 % dans les échanges avant l'ouverture officielle des marchés à New York, par rapport à leur clôture précédente de 12,86 dollars. L'action avait baissé de 7,5 % cette année. Le rachat met fin à l’aventure boursière de Cloudera. Selon les termes de l'accord de fusion, Cloudera deviendra une société privée, d’après le communiqué de la société.

« Cette transaction apporte une valeur substantielle et certaine à nos actionnaires tout en accélérant la voie à long terme de Cloudera vers un leadership en matière de cloud hybride pour des analyses qui couvrent le cycle de vie complet des données -- de Edge à l'IA », a commenté Robert Bearden, CEO de Cloudera. « Nous pensons qu'en tant que société privée bénéficiant de l'expertise et du soutien d'investisseurs expérimentés tels que CD&R et KKR, Cloudera disposera des ressources et de la flexibilité nécessaires pour stimuler une croissance axée sur les produits et élargir notre opportunité de marché adressable ».

KKR, une société d'investissement mondiale, effectue l'achat par le biais de fonds d'investissement privés nord-américains. La transaction devrait être conclue au cours du second semestre 2021, sous réserve des conditions réglementaires de clôture, y compris l'approbation des actionnaires de Cloudera et des régulateurs antitrust.

L'accord comprend également une clause de "go shop", expirant le 1er juillet, qui permettra au conseil d'administration de rechercher d'autres soumissionnaires. Si l'accord est annulé, Cloudera a accepté de payer une indemnité de résiliation comprise entre 92,5 et 171,7 millions de dollars, selon la raison de l'annulation de l'accord, selon les termes de l'accord.

« Nous suivons de près l'histoire de Cloudera depuis plusieurs années et nous sommes heureux de soutenir sa mission qui consiste à aider les entreprises à mieux utiliser leurs données dans un environnement informatique hybride en constante évolution », a déclaré John Park, associé de KKR et responsable du département Americas Technology Private Equity. « Nous sommes ravis de contribuer aux efforts d'innovation accélérés de Cloudera en tant que société privée ».

Cloudera annonce l'acquisition de deux startups de SaaS

Après son passage à une société privée, Cloudera prévoit d'étendre son champ d'action à d'autres parties du flux de travail analytique de l'entreprise. « Nous sommes très impatients de travailler avec Cloudera alors qu'elle continue à exécuter sa stratégie de transformation à long terme », a déclaré Jeff Hawn, partenaire opérationnel de CD&R, dans un communiqué. « La société a fait des progrès considérables en établissant la Cloudera Data Platform (CDP) comme un leader de l'analyse hybride et multi-cloud, et nous pensons que notre expérience et nos capacités peuvent offrir un soutien précieux pour accélérer l'expansion dans de nouveaux produits et marchés ».

Les deux acquisitions annoncées lundi par Cloudera sont destinées à accélérer cette expansion. En effet, parallèlement à l'annonce de son acquisition, la société a annoncé l'achat de Datacoral et de Cazena dans deux transactions distinctes. Cloudera affirme que l'achat de ces sociétés de logiciels en tant que service (SaaS) améliorera ses offres de Cloud public et de gestion des données, où les entreprises mettent de plus en plus en place leurs projets d'analyse.

Datacoral Inc. est la première startup que Cloudera acquiert. Elle propose un logiciel-service que les entreprises peuvent utiliser pour extraire des données de systèmes tels que des bases de données clients et les intégrer dans leurs outils d'analyse. Selon Crunchbase, la startup a levé 14 millions de dollars de fonds.

L'autre acquisition de Cloudera est une startup de Waltham, Massachusetts, appelée Cazena Inc. qui a levé plus de 30 millions de dollars auprès de bailleurs de fonds dont Andreessen Horowitz. Le produit software-as-a-service de Cazena promet de faciliter la mise en place de lacs de données dans le Cloud pour alimenter des projets d'analyse et d'apprentissage automatique. « La technologie de Cazena permettra aux clients de Cloudera de migrer facilement et de manière rentable vers CDP for Public Cloud », a déclaré Hollison de Cloudera.

« Je pense que c'est une bonne nouvelle pour Cloudera, car il dispose désormais du capital et de la flexibilité nécessaires pour se lancer tête baissée dans le logiciel en tant que service », a commenté l'analyste Patrick Moorhead de Moor Insights & Strategy.

Cloudera « s'est très bien débrouillé, mais pour se lancer rapidement dans le SaaS avant que l'ouverture ne se ferme, il fallait qu'il devienne privé », a expliqué Moorhead. « Je m'attends à une quantité incroyable d'investissements pour développer cette nouvelle capacité que, selon moi, les marchés publics n'auraient pas appréciée. L'ajout du SaaS d'entreprise l'ouvre à tous les publics non informatiques, comme les chefs d'entreprise et les data jockeys des départements ».

Cloudera a également déclaré mardi des revenus de 224,3 millions de dollars au cours du premier trimestre de l'exercice 2022, qui s'est terminé le 30 avril 2021, soit une augmentation de 7 % d'une année sur l'autre, selon un communiqué. Les revenus d'abonnement ont été déclarés à 200,7 millions de dollars, et les revenus récurrents annualisés ont augmenté de 12 % d'une année sur l'autre. Le flux de trésorerie d'exploitation s'élève à 162,2 millions de dollars, selon le communiqué de presse.

Sources : Communiqué de rachat de Cloudera, Communiqué d’acquisition de startups, Resultats financiers 1T2022

Et vous ?

Que pensez-vous du rachat de Cloudera par CD&R et KKR ?

Voir aussi :

L'édition Private Cloud de Cloudera Data Platform est à présent disponible : analyses de données plus performantes en moins de temps et sollicitation du datacenter réduite de moitié
Les cinq principales tendances cloud pour 2021, dont le multicloud et la sécurité, décryptées par Cloudera
AWS, la division cloud d'Amazon, pourrait à elle seule dépasser IBM en termes de revenus annuels, une fois qu'IBM se sera séparé de Kyndryl, sa branche d'infogérance