IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 366
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 366
    Points : 154 830
    Points
    154 830
    Par défaut Apple poursuivi en justice après avoir accusé à tort un adolescent de vol à l'étalage dans plusieurs États
    Apple poursuivi en justice après s'être appuyé sur un système de reconnaissance faciale défaillant,
    pour accuser à tort un adolescent de vol à l'étalage dans plusieurs États

    Dans une plainte déposée le 22 avril 2019, un étudiant américain a déclaré que le système de reconnaissance faciale de l’éditeur d’iOS était à l’origine de son arrestation injustifiée dans une série de vols au sein de plusieurs Apple Store (New Jersey, Delaware, Manhattan et Boston). Ousmane Bah a réclamé à l’entreprise pas moins d’un milliard de dollars à la marque.

    Ousmane Bah, 18 ans au moment du dépôt de la plainte, a déclaré avoir été arrêté à son domicile à New York en novembre 2018 et accusé d'avoir volé dans un magasin Apple. Le mandat d'arrêt comprenait une photo qui ne ressemblait pas à Bah, a-t-il déclaré. L'un des vols dont il a été accusé, à Boston, a eu lieu en juin 2018, un jour où il assistait au bal de promo dans son établissement à Manhattan, a-t-il noté.

    Il considère que le logiciel de reconnaissance faciale s’est trompé car ses informations personnelles y ont été associées par erreur au visage du voleur. D’après lui, ces informations auraient été obtenues par le biais de son permis de conduire provisoire qu’il avait perdu et qui aurait été retrouvé par le véritable voleur. Sur celui-ci figurait son nom, son adresse, ainsi que d’autres informations personnelles, mais il ne comprenait pas de photo. Ousmane Bah pense ainsi que le véritable voleur l’a utilisé comme pièce d’identité dans les Apple Store.

    Les produits volés ce jour-là valaient 1200 dollars. Selon la plainte, le détective de la police de New York, John Reinhold, a d'abord remarqué que Bah « ne ressemblait en rien » au suspect dans la vidéo de surveillance d'un Apple Store de Manhattan qui a été volé. Par la suite, le détective a expliqué qu’Apple a identifié les suspects de vol à l’aide de la technologie de reconnaissance faciale. Une information qu’Apple a vite démentie, déclarant ne pas utiliser la reconnaissance faciale dans ses magasins. Security Industry Specialists Inc., une entreprise de sécurité également citée à titre de défendeur, a refusé de faire un commentaire.

    Certains médias ont rapporté que lorsqu’ils ont contacté Reinhold pour avoir ses commentaires suite à cette déclaration. Il a reconnu qu'Apple n'avait techniquement pas de reconnaissance faciale dans ses magasins, mais que ses déclarations telles que décrites dans la plainte étaient correctes. Il a refusé de répondre à d'autres questions, mais il convient de noter que le deuxième accusé de la poursuite, Security Industry Specialists Inc, pourrait expliquer la contradiction : il est possible que ce soit cette entreprise qui s’est servi de la reconnaissance faciale pour analyser des séquences de sécurité après le fait, et éventuellement en dehors des installations d'Apple.

    SIS Security ne mentionne pas explicitement Apple en tant que client sur son site Web public, mais la société tierce semble entretenir une longue relation de travail avec Apple. Un manuel de l'employé 2016 hébergé sur son site Web spécifie Apple en tant que client.

    Nom : apple.png
Affichages : 1480
Taille : 241,8 Ko

    Plainte dans L'État du Massachusetts

    Vendredi 28 mai, Apple et son entrepreneur en sécurité Security Industry Specialists (SIS) ont été poursuivis dans le Massachusetts dans le cadre d'une plainte pour diffamation multijuridictionnelle et poursuite malveillante déposée au nom d'Ousmane Bah. La plainte soutient qu'Apple et SIS ont fait preuve d'un mépris téméraire pour la vérité en identifiant à tort Bah comme l'auteur de plusieurs crimes de vol à l'étalage chez iStores, conduisant à son arrestation injustifiée et à la diffamation.

    La plainte qui a été déposée devant la US District Court dans le Massachusetts vise à réactiver les accusations relatives aux événements de Boston qui ont été exclues des litiges en cours à New York. Une troisième affaire connexe est en cours d’audition dans le New Jersey.

    « Cette plainte découle de fausses accusations criminelles répétées contre le demandeur par les défendeurs pour des vols sur la côte Est qui ont été effectivement été commis par un ou plusieurs imposteurs en Pennsylvanie, New Jersey, New York, Connecticut et Massachusetts entre avril 2018 et février 2019. Ces accusations incluaient un vol à Boston, MA en mai 2018 et un à Holyoke, MA en décembre 2018, qui sont à l'origine de cette plainte.

    « Cette plainte allègue que les pratiques d’enquête des défendeurs qui ont conduit à ces fausses allégations étaient inadéquates et n’ont fourni aucune base raisonnable pour ces accusations, qui ont été faites dans un mépris téméraire pour leur vérité ou leur fausseté. Les accusations du défendeur privé Apple et du SIS étaient intrinsèquement déraisonnables, car elles étaient fondées sur des informations qui, à première vue, n'étaient pas fiables. Les accusations répétées des défendeurs dans lesquelles ils ont affirmé que le demandeur est voleur dans plusieurs juridictions ont créé une réaction en chaîne, entraînant de fausses accusations récurrentes alors que le véritable imposteur continuait à voler à l'étalage.

    « Le comportement imprudent et malveillant d'Apple et de SIS est en outre mis en évidence par le fait qu'ils poursuivent des accusations criminelles injustifiées contre le demandeur tout en ne conservant pas simultanément la preuve vidéo des vols et la véritable identité de l'imposteur – une preuve qui aurait définitivement disculpé le demandeur ».

    La loi permet à Apple et SIS de se tromper dans les accusations liées à la sécurité des magasins ; ils ne peuvent donc pas être poursuivis pour des erreurs. Cependant, s'ils font preuve d'un « mépris impudent de la vérité » (ignorant des faits évidents, par exemple), ils perdent ce privilège.

    Parmi les allégations les plus surprenantes de l'affaire, il y a le fait qu'un vice-président du SIS a faussement affirmé qu'aucun employé du SIS n'avait jamais identifié Bah auprès de la NYPD ou d'Apple. La plainte pointe vers une pièce qui a été soumise comme preuve; un e-mail d'un employé du SIS à un détective du NYPD identifie en fait Bah comme le voleur à l'étalage.

    La plainte affirme également qu'Apple et SIS ont supprimé de manière sélective des preuves vidéo qui les auraient exposés à une éventuelle responsabilité pénale et civile pour le dépôt de fausses plaintes auprès de la police.

    En outre, elle affirme que l'appréhension de Bah était en partie due à l'application d'une technologie de reconnaissance faciale peu fiable dans les incidents de vol à l'étalage à New York.

    Bah, un Afro-américain a obtenu un permis d'apprenti conducteur temporaire de l'État de New York en mars 2018 à l'âge de 17 ans, alors qu'il était l'un des meilleurs élèves à la Bronx Latin Academy, un lycée de la ville de New York. Le document comprenait sa taille, son poids, sa date de naissance et la couleur de ses yeux, mais aucune photographie. Selon le dossier du tribunal du Massachusetts, il avait perdu le permis temporaire en mai de cette année-là, mais avait obtenu une copie plastifiée permanente contenant sa photo.

    Source : plainte

    Et vous ?

    Quelle lecture en faites-vous ?
    Cet incident vient-il souligner à nouveau les limites de la reconnaissance faciale ?

    Voir aussi :

    27 lois sur le "droit de réparation" ont été proposées cette année, mais des géants comme Apple ont fait en sorte qu'aucune ne soit adoptée jusqu'à présent
    À la fin du procès Epic vs Apple, le juge s'interroge sur les implications d'une modification des règles de l'App Store ainsi que sur la possibilité d'ouvrir des vitrines concurrentes sur iOS
    Les bénéfices de l'App Store d'Apple semblent "disproportionnés", a déclaré un juge américain au PDG Cook, Apple ne ressent aucune « pression ou concurrence » pour réduire le prix
    Comment Apple a réussi à se jouer de Facebook ? La mise à jour iOS 14.5 d'Apple aurait déclenché un effondrement imparable de la capacité de Facebook à collecter les données
    Images attachées Images attachées
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre expert Avatar de kain_tn
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    mars 2005
    Messages
    1 042
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations forums :
    Inscription : mars 2005
    Messages : 1 042
    Points : 3 872
    Points
    3 872
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Parmi les allégations les plus surprenantes de l'affaire, il y a le fait qu'un vice-président du SIS a faussement affirmé qu'aucun employé du SIS n'avait jamais identifié Bah auprès de la NYPD ou d'Apple. La plainte pointe vers une pièce qui a été soumise comme preuve; un e-mail d'un employé du SIS à un détective du NYPD identifie en fait Bah comme le voleur à l'étalage.
    Quelles raclures...


    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Quelle lecture en faites-vous ?
    Qu'il est encore temps d'arrêter de donner vos empreintes/voix/visages à Apple (ou GAFAMs en général) par le biais de vos smartphones par exemple?


    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Cet incident vient-il souligner à nouveau les limites de la reconnaissance faciale ?
    Clairement. Il souligne aussi les limites de la surveillance vidéo généralisée puisque le coupable court toujours...
    Copier c'est copier; voler c'est vendre un CD une vingtaine d'euros!


    Code C : Sélectionner tout - Visualiser dans une fenêtre à part
    1
    2
    3
    4
    5
    6
    7
    #include <stdio.h>
     
    int main(int argc, char **argv) {
     
        printf("So long, and thanks for the fish, Dennis...\n");
        return 0;
    }

  3. #3
    Expert éminent
    Avatar de Escapetiger
    Homme Profil pro
    Administrateur système Unix - Linux
    Inscrit en
    juillet 2012
    Messages
    1 120
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 58
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur système Unix - Linux

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2012
    Messages : 1 120
    Points : 8 552
    Points
    8 552
    Par défaut
    Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
    Qu'il est encore temps d'arrêter de donner vos empreintes/voix/visages à Apple (ou GAFAMs en général) par le biais de vos smartphones par exemple?
    Ou en visitant leur boutique...

    Kevin Mitnick sur Twitter : "Checkout this warning when walking into the Apple Store in Chicago! https://t.co/PIDSUjC9M7" / Twitter

    Kevin Mitnick - wikipedia
    http://bhami.com/rosetta.html A Sysadmin's Unixersal Translator (ROSETTA STONE)
    AIX A/UX DG/UX FreeBSD HP-UX IRIX Linux Mac OS X NCR Unix NetBSD OpenBSD Reliant SCO OpenServer Solaris SunOS 4 Tru64 Ultrix UNICOS

    Club des professionnels en informatique Le plus important club en langue française pour les professionnels en informatique
    À qui s'adresse le Club - Le plus important forum pour les professionnels en informatique en langue française - Un service fiable et ultra rapide
    La plus grande liste de diffusion pour les professionnels en informatique francophones
    La plus grande équipe de rédaction à votre service - Pourquoi pas de cotisations ?

  4. #4
    Membre expert Avatar de kain_tn
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    mars 2005
    Messages
    1 042
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations forums :
    Inscription : mars 2005
    Messages : 1 042
    Points : 3 872
    Points
    3 872
    Copier c'est copier; voler c'est vendre un CD une vingtaine d'euros!


    Code C : Sélectionner tout - Visualiser dans une fenêtre à part
    1
    2
    3
    4
    5
    6
    7
    #include <stdio.h>
     
    int main(int argc, char **argv) {
     
        printf("So long, and thanks for the fish, Dennis...\n");
        return 0;
    }

Discussions similaires

  1. Réponses: 2
    Dernier message: 29/11/2020, 18h59
  2. Réponses: 2
    Dernier message: 15/08/2020, 18h13
  3. Réponses: 1
    Dernier message: 14/05/2020, 03h21
  4. Réponses: 12
    Dernier message: 16/06/2015, 11h08
  5. Réponses: 46
    Dernier message: 29/07/2009, 02h43

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo