Une mauvaise collaboration entre les équipes de la sécurité et les équipes des réseaux nuit aux projets de transformation numérique, selon un nouveau rapport de Netskope

Alors que 49 % des équipes chargées de la sécurité et 44 % des équipes chargées des réseaux rendent compte au même patron, 37 % des professionnels de l'informatique déclarent que ces équipes ne collaborent pas vraiment.

Un nouveau rapport de Netskope, société spécialisée dans le cloud de sécurité, montre que 50 % des DSI mondiaux – et 51 % des personnes interrogées en général – affirment qu'un manque de collaboration entre les équipes spécialisées empêche leur organisation de tirer parti des avantages de la transformation numérique.

Ce qui est peut-être plus inquiétant, c'est que 44 % des professionnels des réseaux et 45 % des professionnels de la sécurité ont décrit la relation entre les équipes de sécurité et de réseaux comme étant "conflictuelle" (13 %), "dysfonctionnelle" (9 %), "glaciale" (11 %) ou "non pertinente" (9 %).

Et ce en dépit du fait que les professionnels des réseaux et de la sécurité identifient des priorités similaires pour l'activité de leur équipe en 2021, partageant deux de chacune de leurs trois principales priorités : " Soutenir l'augmentation de la productivité de l'organisation dans son ensemble " et " Améliorer l'efficacité de mon équipe et de ses processus ". Les professionnels de la sécurité ont également choisi "Augmenter la visibilité et le contrôle", tandis que les professionnels des réseaux travaillent à "l'expansion de l'infrastructure pour soutenir la croissance de l'entreprise".

Nom : Netskope.png
Affichages : 898
Taille : 4,8 Ko

"Le clivage évident entre les équipes de réseau et de sécurité est un problème depuis un certain temps, mais il s'est encore amplifié avec l'accélération rapide du travail à distance", déclare Mike Anderson, directeur de l'information et du numérique chez Netskope. "Ces résultats montrent le besoin immédiat pour les équipes informatiques et de sécurité de travailler de manière collaborative et transparente, sans politique ni bureaucratie. La bonne nouvelle est que les dirigeants peuvent faire beaucoup de choses aujourd'hui pour parvenir à cette collaboration."

En ce qui concerne le rôle que la sécurité devrait jouer dans les réseaux, 84 % des participants affirment que la sécurité fait partie de la responsabilité de l'équipe réseau (85 % des professionnels de la sécurité et 83 % des professionnels des réseaux), répondant spécifiquement que "la sécurité est intégrée dans l'architecture du réseau". En ce qui concerne la croissance du travail à distance l'année dernière, 44 % des professionnels de la sécurité et 42 % des professionnels des réseaux estiment que la sécurité a été leur plus grand défi.

Source : Netskope

Et vous ?

Que pensez-vous de ce rapport ?
Cette étude vous semble-t-elle pertinente ou pas, selon votre expérience ?
Votre organisation fait-elle face à cette situation conflictuelle entre les équipes de sécurité et de réseaux ? Quelles mesures ont été mises en place pour y remédier ?

Voir aussi :

Lancement d'Intelligent Orchestration, un nouvel outil permet aux développeurs d'automatiser les tests de sécurité, par Synopsys Software Integrity Group

Le CAC 40 se mobilise contre la fraude par email avec DMARC, une méthode d'authentification des expéditeurs d'emails, selon de nouvelles recherches de Proofpoint

La sécurité est le principal facteur de risque pour l'adoption du multi-cloud par les entreprises, d'après une nouvelle étude d'Ensono, fournisseur de services informatiques