État de .NET : C# est le principal langage utilisé par 95 % des développeurs .NET
et ASP.NET Web API vient en tête des modèles d'applications utilisés dans la communauté

La Fondation .NET, parrainée par Microsoft, a publié fin avril le rapport "State of .NET", contenant les conclusions de sa première enquête sur l'écosystème .NET. Les résultats de l'enquête suggèrent que son framework Blazor pour la création d'applications mobiles en C# et .NET gagne davantage en popularité. L'outil de développement le plus populaire est l'IDE Visual Studio de Microsoft, utilisé par près de 90 % des répondants, suivi de l'éditeur de code multiplateforme Visual Studio Code , également développé par Microsoft, utilisé par 78 % des répondants. GitHub est utilisé par un peu plus de 50 % des développeurs .NET.

Microsoft a lancé la Fondation .NET en avril 2014 avec la société de développement multiplateforme Xamarin, que Microsoft a finalement rachetée en 2016. L'enquête a été réalisée du 1er novembre 2020 au 31 mars 2021. Elle a recueilli 4 509 réponses et les réponses aux questions étaient toutes facultatives. Il s'agit de la première enquête jamais réalisée par la Fondation .NET auprès de la communauté des développeurs .NET. L'enquête a été menée via SurveyMonkey et intégrée au site Web de la Fondation .NET. Voici les points forts du rapport.

Les répondants ont été recrutés principalement par le biais des canaux sociaux de la Fondation .NET, des bulletins d'information de la Fondation .NET et du site Web de la Fondation .NET. Étant donné que les répondants ont été recrutés de cette manière, les développeurs .NET très engagés sur Twitter étaient les plus susceptibles de répondre à l'enquête.

Quels outils de développement utilisez-vous ?

L'enquête a révélé que l'outil de développement le plus populaire dans l'écosystème .NET est l'IDE Visual Studio, utilisé par près de 90 % des répondants. Il est suivi de l'éditeur de code multiplateforme Visual Studio Code, utilisé par 78 % des répondants. Ces environnements de développement ont tous deux été développés par Microsoft. GitHub, racheté par Microsoft pour environ 8 milliards de dollars en 2018, est utilisé par un peu plus de 50 % des développeurs .NET. Les autres outils populaires sont l'interface de ligne de commande .NET, JetBrains Rider et Visual Studio pour macOS.

Nom : rr.png
Affichages : 69207
Taille : 22,8 Ko

Dans la communauté, l'on estime qu'il est dommage que l'enquête n'ait pas donné plus de détails, car il est évident que de nombreux développeurs .NET utilisent à la fois VS Code et Visual Studio. Selon des commentaires, VS Code est mieux adapté à certaines tâches, mais aussi dans certains scénarios. En outre, plus de 60 % des répondants ont déclaré qu'ils ciblaient .NET 5, la version actuelle de la plateforme, même si la fin de son support est prévue dans moins d'un an, en février 2022. Seuls 42 % d'entre eux ont indiqué qu'ils utilisaient le framework .NET, réservé à Windows.

Nom : frt.png
Affichages : 2348
Taille : 22,8 Ko

Environ 18 % travaillent avec Mono, et environ 7 % avec UWP (Universal Windows Platform). Ce faible pourcentage des utilisateurs d'UWP suggère que Microsoft n'a jamais réussi à persuader les développeurs des avantages de sa plateforme d'application "moderne".

Quels modèles d'application .NET utilisez-vous ?

Cette question a révélé des tendances importantes dans l'écosystème .NET. Le premier choix est ASP.NET Web API, ce qui correspond à la tendance moderne vers les microservices, mais il y a aussi eu quelques surprises. L'une d'elles est que le premier choix pour les frameworks de bureau GUI est Windows Presentation Framework (31 %), suivi de près par Windows Forms (28 %). Et ce, malgré le fait que Microsoft ait pratiquement gelé le développement de ces frameworks, bien qu'il y ait eu un peu d'activité ces deux dernières années avec l'ajout du support .NET Core et l'ouverture du code.

Nom : ff.png
Affichages : 2324
Taille : 22,8 Ko

Malgré la promotion énergique de l'UWP par Microsoft, les développeurs ont choisi de s'en tenir à ces anciens frameworks. La direction officielle s'oriente désormais vers une autre nouveauté, WinUI 3 et le projet Reunion, bien que ce dernier ne figure pas dans l'enquête, sans doute parce qu'il est encore en phase d'aperçu.

Quel framework SPA utilisez-vous ?

Un autre point notable est le grand intérêt pour ASP.NET Blazor, qui permet aux développeurs de coder à la fois le code client et le code serveur pour les applications Web en C#. Cette technologie a également été adaptée aux applications mobiles et de bureau. Environ 27 % des personnes interrogées ont déclaré utiliser Blazor, soit un peu plus que le framework Razor Pages sur lequel Blazor est en partie basé, mais derrière ASP.NET MVC (52 %). L'année dernière, Microsoft a publié les liaisons mobiles Blazor d'ASP.NET pour permettre aux développeurs d'utiliser des interfaces utilisateur Web avec C# au lieu de JavaScript.

Nom : oo.png
Affichages : 2318
Taille : 19,1 Ko

Avec 28 % des répondants qui l'utilisent, Blazor était le deuxième framework JavaScript le plus populaire après Angular (31 %), soutenu par Google, qui est écrit en TypeScript, développé par Microsoft. React (27 %) est troisième. « Étant donné que le développement Web représente une charge de travail importante pour .NET, nous avons demandé quel type de technologies de développement frontal les développeurs .NET utilisent pour leurs applications à page unique », indique la fondation.

Quels langages utilisez-vous actuellement ?

Le langage le plus utilisé, et de loin, est C# de Microsoft, 95 % des répondants déclarant qu'il s'agit du langage qu'ils utilisent actuellement. JavaScript est utilisé par 55 % des personnes interrogées, suivi de TypeScript, avec 45 %. Parmi les autres langages utilisés par moins de 20 % des répondants, citons Python (16 %) et F# (12 %) de Microsoft. Dans la catégorie des langages utilisés par moins de 10 % des développeurs .NET figurent C++, VB.NET (10 %), Java, Go, Rust et Dart. « Python a gagné en popularité dans le secteur, notamment dans le domaine de l'IA/ML, et les développeurs .NET l'adoptent également », note la Fondation.

Nom : ss.png
Affichages : 2313
Taille : 19,1 Ko

« Ce qui est intéressant, d'après les réponses, c'est que plus de personnes utilisent actuellement F# qu'elles ne l'ont fait l'année dernière, ce qui pourrait indiquer une utilisation dans des scénarios similaires », ajoute-t-elle. En outre, la Fondation .NET voit également un potentiel de collaboration avec la fondation Rust, récemment créée. L'enquête a en effet révélé que le langage de programmation de systèmes Rust était le deuxième langage le plus souhaité à apprendre, derrière C#, et TypeScript de Microsoft vient en troisième position.

Nom : pa.png
Affichages : 2304
Taille : 22,0 Ko

La Fondation Rust bénéficie désormais du soutien de Facebook, Amazon Web Services, Microsoft Azure, Google, Huawei et Mozilla. Étant donné qu'il s'agit d'un public de développeurs axé sur Microsoft, il n'est pas surprenant que le fournisseur de cloud le plus populaire soit Microsoft Azure, même si les dépenses consacrées à Amazon Web Services (AWS) dépassent de loin celles consacrées à Azure. Selon cette enquête, 70 % des développeurs .NET utilisent Azure, contre un peu plus de 30 % pour AWS et environ 14 % pour Google Cloud Platform.

Que pensez-vous de la Fondation .NET ?

La Fondation .NET a également interrogé les développeurs à son sujet. « La plupart des gens ont une opinion positive ou neutre de la Fondation .NET », c'est ainsi que l'organisation a choisi d'interpréter les chiffres, mais si cela est techniquement vrai pour les réponses à l'enquête, l'on peut soutenir que le nombre relativement faible de répondants montre que "la plupart des gens", même les développeurs .NET, connaissent mal la Fondation. Même parmi les personnes interrogées, 30 % ont déclaré qu'elles n'approuvaient ou ne désapprouvaient pas ce qu'elle faisait.

Nom : paii.png
Affichages : 2303
Taille : 19,7 Ko

La partie la plus révélatrice de l'enquête à cet égard se trouve dans les commentaires, que l'on peut lire en téléchargeant les données brutes. « Honnêtement, je suis membre et, à part contribuer à des projets .NET, je ne suis pas sûr de ce que nous faisons », a déclaré un membre. Un autre a déclaré : « Je ne sais pas encore quel est le rôle de la fondation .NET par rapport à CNCF (Cloud Native Computing Foundation ) ou Apache ».

Nom : pain.png
Affichages : 2292
Taille : 21,5 Ko

Les répondants associent tout de même l'existence de la fondation à l'open sourcing de .NET, dont de nombreux commentaires approuvent la tentative de promouvoir .NET au-delà de Microsoft. Les résultats de l'enquête ont été publiés alors que Microsoft s'apprête à donner le coup d'envoi de sa conférence annuelle Build pour les développeurs, qui se tiendra à la fin du mois.

Source : État de .NET

Et vous ?

Que pensez des conclusions de l'enquête State of .NET 2021 ?

Voir aussi

Microsoft publie .NET 6 Preview 1 avec le support de Blazor pour les applications desktop, des améliorations de performances et quelques nouvelles fonctionnalités

Microsoft annonce la fin de vie de plusieurs versions de sa plateforme de développement .NET Framework, notamment les versions 4.5.2, 4.6 et 4.6.1

Microsoft dévoile les axes de développement de .NET et ASP.NET vNext, sa plateforme Web devient entièrement open source et disponible sur GitHub

Microsoft annonce qu'il a apporté quelques améliorations importantes à Visual Studio 2019 16.8, afin de faciliter la migration de projets d'envergure de .NET Framework vers .NET 5