Amazon et Microsoft conservent leur emprise sur le marché de l'infrastructure du cloud, mais d'autres acteurs connaissent également une croissance rapide, selon les données de Synergy Research Group

De nouvelles données du Synergy Research Group montrent que les dépenses des entreprises en services d'infrastructure cloud au premier trimestre ont dépassé 39 milliards de dollars, ayant augmenté de bien plus de 2 milliards de dollars par rapport au trimestre précédent et de 37 % par rapport au premier trimestre 2020. Notamment, pour le troisième trimestre successif, le taux de croissance en glissement annuel a augmenté, ce qui est inhabituel pour un marché aussi important et à forte croissance

Microsoft a lentement gagné du terrain sur Amazon et l'écart entre leurs parts de marché s'est réduit de deux points de pourcentage au cours de l'année dernière. Ensemble, ces deux leaders du marché continuent de représenter plus de la moitié des revenus mondiaux du cloud. Au-delà d'Amazon et de Microsoft, les douze premiers acteurs dont le taux de croissance a dépassé la croissance globale du marché sont Alibaba, Google, Tencent et Baidu.

Le classement des douze premiers est complété par IBM, Salesforce, Oracle, NTT, SAP et Fujitsu. Tous peuvent être considérés comme ayant des positions quelque peu spécialisées et de niche sur le marché par rapport aux plus grands fournisseurs de cloud.

Nom : synergy.png
Affichages : 1055
Taille : 180,4 Ko

La plupart des grands fournisseurs de cloud ayant publié leurs résultats pour le premier trimestre, Synergy estime que les revenus trimestriels des services d'infrastructure de cloud (y compris les services IaaS, PaaS et de cloud privé hébergé) se sont élevés à 39,5 milliards de dollars, les revenus sur douze mois atteignant 140 milliards de dollars. Les services IaaS et PaaS publics représentent la majeure partie du marché et ont augmenté de 39 % au premier trimestre. La domination des principaux fournisseurs de cloud est encore plus prononcée dans le cloud public, où les cinq premiers contrôlent 80 % du marché. Sur le plan géographique, le marché du cloud continue de connaître une forte croissance dans toutes les régions du monde.

"Amazon et Microsoft ont acquis leur position de leader en se concentrant agressivement sur la croissance de leurs services cloud, trimestre après trimestre, année après année. Ils continuent d'investir des milliards de dollars chaque trimestre dans l'expansion de leur empreinte mondiale de centres de données, tout en améliorant leurs portefeuilles de services de cloud", a déclaré John Dinsdale, analyste en chef au Synergy Research Group. "Ces deux-là n'ont pas à passer trop de temps à regarder dans leur rétroviseur et à s'inquiéter de la concurrence. Toutefois, cela ne veut pas dire qu'il n'existe pas d'excellentes opportunités pour les autres acteurs. Si l'on exclut Amazon et Microsoft, le marché restant génère plus de 18 milliards de dollars de revenus trimestriels et connaît une croissance de plus de 30 % par an. Les fournisseurs de cloud qui se concentrent sur des régions, des services ou des groupes d'utilisateurs spécifiques peuvent viser plusieurs années de forte croissance."

Source : Synergy Research Group

Et vous ?

Que pensez-vous de l'émergence et de la croissance des autres fournisseurs de cloud ?

Voir aussi :

Comment AWS, Azure et Google Cloud sont en train de tuer les emplois Linux

Quelle solution de cloud computing utilisez-vous ? Quel modèle de service cloud correspond le plus à vos besoins ? Tour d'horizon du marché

Le marché mondial des services de cloud computing a augmenté de 35 % pour atteindre 42 milliards de dollars au premier trimestre 2021, 11 milliards de plus qu'en 2020