Accenture annonce son intention d'acquérir Openminded, une société de services de cybersécurité basée en France, dans le but de renforcer sa présence et ses activités et d'accélerer sa croissance en Europe

Accenture (NYSE : ACN) a conclu un accord pour acquérir Openminded, une société de services de cybersécurité basée en France qui fournit des services de conseil, de sécurité des infrastructures et du cloud, de cyberdéfense et de sécurité gérée. Les conditions financières de la transaction ne sont pas divulguées.

Fondée en 2008, et dotée d'un centre d'opérations de sécurité, Openminded aide ses clients à anticiper et à réduire les risques de cybersécurité, à détecter et à répondre rapidement aux cyberincidents, et à mettre en œuvre les meilleures pratiques en matière de conformité réglementaire.

Une fois réalisée, l'acquisition apporterait environ 100 professionnels de la cybersécurité hautement qualifiés à l'effectif d'Accenture Security, qui compte près de 7 000 professionnels dans le monde, et étendrait la présence et les capacités d'Accenture en matière de cybersécurité en France et en Europe.

"Les cyberattaques devenant chaque jour plus complexes, constantes et coûteuses, les entreprises doivent intégrer pleinement la cybersécurité dans les différentes couches de leur organisation pour assurer leur résilience", a déclaré Kelly Bissell, qui dirige Accenture Security au niveau mondial. "L'acquisition d'Openminded soutient notre engagement à tirer parti de la technologie et de l'ingéniosité humaine pour aider les clients à être confiants et sécurisés face à des changements constants. Nous sommes impatients d'accueillir l'équipe d'Openminded au sein d'Accenture et d'aider les clients à se défendre plus efficacement contre les cybermenaces dans l'ensemble de leur écosystème - aujourd'hui et à l'avenir."

Nom : Openminded.jpg
Affichages : 313
Taille : 570,1 Ko

Olivier Girard, responsable de l'unité de marché pour Accenture France et Benelux, a déclaré : "Notre intention d'acquérir Openminded est conforme à notre stratégie globale visant à fournir des services robustes et différenciés à nos clients sur leurs marchés locaux. Elle accélérera notre croissance en France et renforcera nos capacités en matière de cybersécurité au sein de l'unité de marché et en Europe. Elle souligne notre engagement à aider nos clients à gérer un environnement de cyber-risque en constante évolution en apportant la bonne technologie, la compréhension du secteur et le talent adapté aux besoins spécifiques d'une entreprise. Nous sommes impatients de tirer parti de notre expertise combinée pour aider les clients à mettre en place les bons contrôles pour protéger leurs actifs essentiels."

Hervé Rousseau, fondateur et PDG d'Openminded, a déclaré : "Unir nos forces à celles d'Accenture est une grande opportunité pour nos équipes et nos clients. L'alliance de nos talents et de nos capacités met parfaitement en valeur notre expertise et nous permettrait d'offrir des services à l'échelle mondiale. Aujourd'hui, la lutte contre les cyberattaques nécessite la mise en œuvre des technologies les plus avancées, ainsi que les ressources humaines pour les rendre efficaces C'est cette synergie que nous allons construire et mettre au service de nos clients."

Accenture est devenu l'un des principaux fournisseurs mondiaux de services de sécurité gérés grâce à l'acquisition, en janvier 2020, de l'activité de services de cybersécurité de Symantec. Accenture a encore renforcé ses capacités de cyberdéfense grâce à ses acquisitions de Context Information Security et Revolutionary Security en mars et avril 2020, respectivement, et de Real Protect en janvier 2021.

L'acquisition nécessite une consultation préalable du comité d'entreprise et serait soumise aux conditions de clôture habituelles.

Source : Accenture

Et vous ?

Que pensez-vous du projet d'Accenture d'acquérir Openminded ?

Voir aussi :

Accenture, avec 25,3 milliards $, reste la marque de services IT la plus précieuse au monde, mais IBM et TCS réduisent l'écart grâce aux performances de leurs services IA et cloud, selon un rapport