IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    1 802
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 1 802
    Points : 40 506
    Points
    40 506
    Par défaut Microsoft Teams compte désormais 145 millions d'utilisateurs actifs quotidiens
    Microsoft Teams compte désormais 145 millions d'utilisateurs actifs quotidiens
    et l'application ajoute de nouvelles fonctionnalités pour attirer davantage de développeurs

    La consommation des services de visioconférence et de collaboration à distance, tels que Teams, Slack et Zoom, a considérablement augmenté depuis fin 2019. Après son passage à 115 millions d'utilisateurs actifs quotidiens en octobre dernier, Microsoft annonce cette semaine que son application de communication collaborative Teams a maintenant atteint la barre des 145 millions d'utilisateurs actifs quotidiens. De même, Microsoft enrichit l'application GitHub pour Teams avec de nouvelles fonctions de personnalisation, des rappels programmés, des abonnements et des fils de commentaires.

    Teams fête 145 millions d'utilisateurs actifs quotidiens

    Selon Microsoft, au moins 145 millions de personnes à travers le monde utilisent maintenant quotidiennement Teams pour travailler, collaborer et faire des réunions. Il s'agit d'une autre augmentation de 26 % depuis que Microsoft a révélé que l'utilisation de Teams avait bondi pendant la pandémie à 115 millions d'utilisateurs actifs quotidiens au mois d'octobre 2020. Pour mettre ce chiffre de 145 millions en perspective, au début de la pandémie, Teams comptait environ 32 millions d'utilisateurs actifs quotidiens. Ce chiffre est passé à 75 millions en quelques semaines, et il a plus que doublé depuis les premiers jours de la pandémie.

    Nom : d.png
Affichages : 1246
Taille : 11,3 Ko

    Il est difficile de comparer avec les services rivaux. Google et Zoom ne révèlent pas le nombre d'utilisateurs actifs quotidiens et optent pour un nombre plus vague de participants actifs quotidiens. Cela signifie qu'un même utilisateur peut être compté plusieurs fois s'il participe à différentes réunions au cours d'une journée. Zoom a révélé qu'il comptait 300 millions de participants actifs quotidiens l'année dernière, et Google a déclaré l'année dernière qu'il comptait 100 millions de participants actifs quotidiens. Slack a révélé qu'il comptait 12,5 millions d'utilisateurs actifs quotidiens au début de la pandémie l'année dernière.

    Cependant, l'entreprise, désormais détenue par Salesforce, s'est abstenue de compter les utilisateurs actifs quotidiens depuis lors. En fait, Teams se positionne comme le principal concurrent de Slack, mais ce dernier dénonce depuis quelques mois une concurrence déloyale de Microsoft. Depuis le début de la pandémie, Teams a connu une croissance impressionnante, alors que Microsoft a poussé de manière agressive les entreprises à passer au cloud et à adopter Teams. Il a également ajouté à Teams des fonctionnalités qui permettent d'interagir facilement avec ses suites logicielles (Office, GitHub, etc.), sans pour autant quitter Teams.

    Si le PDG de Slack, Stewart Butterfield, a longtemps déclaré qu'il n'était pas en concurrence avec Microsoft pour son produit Teams, l'entreprise a fini par porter plainte contre Microsoft l'été dernier auprès de Bruxelles pour pratiques anticoncurrentielles. L'entreprise dublinoise accuse sa rivale de Redmond d'avoir illégalement lié son produit Teams à sa suite de productivité Office pour éliminer ses concurrents. Selon Slack, Microsoft abuse de sa position dominante sur le marché pour éteindre la concurrence en violation du droit de la concurrence de l’Union européenne.

    D'après la plainte de Slack auprès du régulateur européen, Microsoft aurait obligé de millions d'utilisateurs de Teams à installer Teams, en bloquant sa suppression et cachant le coût réel pour les entreprises clientes. Cette rivalité entre les deux sociétés a laissé la place à d'autres entreprises, dont Google, de se positionner sur le marché grand public. La firme de Mountain View entend tirer profit de cette situation avec Google Meet, son outil « premium » de vidéoconférence qui était réservé aux entreprises. Afin de concurrencer efficacement Zoom, par exemple, Google a rendu Meet gratuit en 2020.

    La plainte de Slack contre Microsoft est toujours d'actualité. En outre, il s'est fait racheter par Salesforce, leader mondial des logiciels SaaS, en décembre dernier. Cela dit, tout ceci n'inquiète pas pour autant Microsoft, qui continue d'ajouter des fonctionnalités importantes à Teams pour attirer davantage d'utilisateurs, notamment les entreprises et les développeurs.

    GitHub pour Teams ajoute de nouvelles fonctionnalités

    L'application GitHub pour Microsoft Teams, destinée aux développeurs, est toujours en préversion, mais elle a gagné de nouvelles fonctions de personnalisation, des rappels programmés, des abonnements et des fils de commentaires. GitHub, le site de développement appartenant à Microsoft pour le partage de code, a publié son application pour faciliter la collaboration des développeurs sur Microsoft Teams en avant-première publique en septembre dernier. L'application GitHub permet aux développeurs de continuer à travailler sur des projets de collaboration sans quitter Teams.

    Nom : Github Personal App Experience.png
Affichages : 1238
Taille : 159,7 Ko

    Les nouvelles fonctionnalités annoncées par Microsoft pour l'application GitHub pour Teams lui permettront de répondre à l'application GitHub pour Slack. L'application GitHub pour Teams enrichit l'expérience des développeurs en les autorisant à s'abonner à des dépôts et à recevoir des notifications pour les problèmes, les demandes d'extraction et les nouveaux commits. L'application GitHub pour Teams a également été dotée de rappels programmés pour les demandes d'extraction en attente. Cela permet d'envoyer des rappels périodiques sur les demandes d'extraction à venir dans un canal ou un chat personnel.

    « Les rappels programmés permettent de s'assurer que vos coéquipiers débloquent vos flux de travail en donnant leur avis sur votre demande d'extraction. Cela aura un impact sur les mesures commerciales telles que le délai de publication des fonctionnalités ou des corrections de bogues », note Microsoft. La nouvelle fonctionnalité d'abonnement permet aux utilisateurs de personnaliser les notifications pour les demandes d'extraction et les problèmes. Les développeurs peuvent également utiliser des filtres pour créer des abonnements et éviter les mises à jour non pertinentes.

    Nom : Github Subscribing and Unsubscribing.png
Affichages : 1222
Taille : 39,3 Ko

    Le fil de discussion est une fonctionnalité qui regroupe les demandes d'extraction et les problèmes sous une carte principale en tant que réponses dans Teams. « La carte principale affiche toujours le dernier statut de la demande ou du problème ainsi que d'autres métadonnées telles que la description, les destinataires, les réviseurs, les étiquettes et les contrôles », explique Microsoft.

    Enfin, l'application GitHub pour Teams permet désormais aux utilisateurs de créer un problème, de le fermer, de le rouvrir, de le commenter et d'effectuer des demandes d'extraction. GitHub a également publié récemment de nouvelles notifications push pour ses applications mobiles iOS et Android. Ces nouvelles notifications, qui s'adressent aux développeurs qui travaillent depuis leur domicile pendant la pandémie, visent à leur donner plus de contrôle pour "séparer le travail de la vie privée". L'application envoie des notifications push lorsque le développeur est directement mentionné.

    Elle le fait aussi lorsqu'on lui demande d'examiner une demande d'extraction, lorsqu'on lui assigne une tâche ou lorsqu'on lui demande d'approuver un nouveau code pour un environnement protégé. Cependant, les utilisateurs ne verront pas les mentions d'équipe et les demandes de révision d'équipe dans ces nouvelles notifications. Des paramètres sont également disponibles pour permettre aux utilisateurs de choisir de prioriser les problèmes qui méritent des notifications push.

    Source : GitHub pour Teams

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Pensez-vous que Microsoft se livre à une concurrence déloyale vis-à-vis de Slack ?
    Quelle application préférez-vous entre Slack et Microsoft Teams ? Quelles sont les raisons de votre choix ?

    Voir aussi

    Slack porte plainte contre Microsoft auprès de Bruxelles pour pratiques anticoncurrentielles, l'accusant d'avoir illégalement lié son produit Teams à sa suite Office pour éliminer ses concurrents

    Le grand vainqueur de la confrontation entre Slack et Microsoft à propos de Teams en Europe pourrait être Google, qui se prépare à les affronter sur ce terrain

    WhatsApp est devenue l'application Facebook ayant le plus d'utilisateurs actifs mensuels, selon un rapport
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Ingénieur avant-vente
    Inscrit en
    septembre 2020
    Messages
    154
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur avant-vente

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2020
    Messages : 154
    Points : 590
    Points
    590
    Par défaut
    Chez moi, Teams se distingue par le fait qu'il ne fonctionne qu'une fois sur dix. Le reste du temps, il reste planté sur la page de chargement ou affiche une fenêtre vide.

    Mais franchement, qu'attendre d'un énième truc codé en JavaScript et dont l'appli de bureau n'est rien d'autre qu'un navigateur webkit customisé ?

    L'abandon de Skype pour Teams est un exemple de plus d'une transition mal accomplie entre un client lourd et une appli web.

  3. #3
    Membre à l'essai Avatar de bouh31
    Homme Profil pro
    .
    Inscrit en
    février 2014
    Messages
    13
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : .
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : février 2014
    Messages : 13
    Points : 11
    Points
    11
    Par défaut
    Teams est vraiment pas à la hauteur.
    L'utilisation d'une webview pourquoi pas Discord s'en accommode à merveille.
    Teams à côté est d'une lenteur est d'une finition discutable. Vous n'avez pas de notif lorsqu'un call commence dans un channel.
    C'est pas réactif.

    Pardon mais Slack et Discord font mieux le taf sur l'aspect conversation textuel et visio, rien que ça si tu n'a pas une base propre c'est mal barré.
    Team est utilisé car c'est une contrainte lié à l'entreprise sans plus...

Discussions similaires

  1. Réponses: 1
    Dernier message: 26/02/2021, 08h38
  2. Réponses: 2
    Dernier message: 01/11/2020, 16h11
  3. Réponses: 2
    Dernier message: 29/10/2020, 09h50
  4. Réponses: 2
    Dernier message: 12/09/2020, 21h27
  5. Réponses: 2
    Dernier message: 01/05/2020, 22h15

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo