AMD revoit à la hausse ses prévisions de revenus et affirme que la chaîne d'approvisionnement s'est améliorée,
son chiffre d'affaires du 1T21 a grimpé de 93 %

« Grâce au meilleur portefeuille de produits de notre histoire et à une forte demande du marché, notre activité a connu une accélération au premier trimestre 2021. Nous avons enregistré une croissance exceptionnelle des revenus d'une année sur l'autre dans toutes nos activités et les revenus des centres de données ont plus que doublé », tels sont les déclarations du Dr Lisa Su, présidente et CEO d'AMD.

Pour 1T21, AMD a rapporté 3,45 milliards de dollars de revenus, ce qui représente une grande hausse par rapport au 1T20 pour AMD, où la société n'avait réalisé que 1,79 milliard de dollars, ce qui était en même temps son meilleur premier trimestre depuis une décennie. Pour 2021, il s'agit maintenant d'établir (et de battre) des records pour l'entreprise, comme en témoigne le bond de 93 % des revenus d'une année sur l'autre.

La forte hausse du chiffre d'affaires d'AMD se reflète également dans les autres paramètres de l'entreprise : outre ce chiffre d'affaires, le bénéfice net d'AMD a augmenté de 243 % en glissement annuel, atteignant désormais 555 millions de dollars. Et si AMD n'avait pas bénéficié d'un avantage fiscal exceptionnel au trimestre dernier, le premier trimestre de l'année 21 serait le trimestre le plus rentable jamais enregistré par AMD. Bien que ce soit effectivement le cas sur une base non GAAP (Generally Accepted Accounting Principles).

Pendant ce temps, la marge brute d'AMD se maintient à 46 %, stable par rapport au quatrième trimestre et en hausse d'un point de pourcentage par rapport au trimestre précédent. AMD bénéficié d'une hausse de la demande pour ses puces graphiques de la part des Gamers qui ont passé plus de temps à jouer et à mettre à niveau leur équipement pendant la pandémie de COVID-19.

La société a déclaré qu'elle s'attendait désormais à ce que son chiffre d'affaires pour 2021 augmente de 50 % par rapport à l'année précédente, soit 14,64 milliards de dollars, alors qu'elle prévoyait auparavant un bond de 39 %. Le chiffre d'affaires du premier trimestre a grimpé de 93 % à 3,45 milliards de dollars, dépassant une estimation de Refinitiv IBES de 3,21 milliards de dollars, grâce notamment à la hausse des prix de vente moyens de ses puces.

Nom : st.PNG
Affichages : 803
Taille : 95,4 Ko

« L'augmentation des prévisions pour l'ensemble de l'année souligne la forte croissance que nous prévoyons pour l'ensemble de nos activités, grâce à l'adoption croissante de nos produits et à l'élargissement des relations avec nos clients », déclare AMD. « L'ensemble de la chaîne d'approvisionnement en semi-conducteurs est très, très serré, a-t-elle déclaré aux analystes lors d'une conférence téléphonique. Cela étant dit, nous avons travaillé très étroitement avec nos partenaires de la chaîne d'approvisionnement. Nous avons constaté des améliorations qui ont conduit à l'amélioration du guide de l'année complète ».

Le grand saut dans le revenu signifie également que le segment est bien dans le noir sur une base de résultat d'exploitation, une amélioration majeure par rapport au 1T20 où AMD a perdu de l'argent sur le segment. 277 millions de dollars sur 1345 millions de dollars de revenus, ce n'est pas tout à fait aussi fort que ce que le segment informatique d'AMD réussit à faire, mais c'est un artefact de longue date du regroupement des activités semi-personnalisées à faible marge d'AMD avec ses activités de CPU d'entreprise à forte marge (et en constante augmentation).

Le segment Computing and Graphics comprend principalement des microprocesseurs pour ordinateurs de bureau et portables, des unités de traitement accéléré qui intègrent des microprocesseurs et des cartes graphiques, des chipsets, des processeurs graphiques et des GPU professionnels, ainsi que des services de développement. De temps à autre, la société peut également vendre ou concéder sous licence des parties de son portefeuille de propriété intellectuelle.

Pendant ce temps, le segment Enterprise, Embedded, and Semi-Custom d'AMD a connu une explosion de sa propre croissance au cours de l'année dernière, grâce au lancement des processeurs EPYC (Milan) de troisième génération d'AMD, ainsi que des consoles de 9e génération. Ce segment de l'entreprise a enregistré des revenus de 1,35 milliard de dollars, soit 997 millions de dollars (286 %) de plus qu'au 1T20. Cette performance est tellement forte qu'elle est même en hausse sur une base trimestrielle, ce qui fait plus que compenser la baisse saisonnière habituelle des ventes de produits semi-Custom qui se produit au premier trimestre.

Le segment Enterprise, Embedded and Semi-Custom, comprend principalement des processeurs de serveurs et embarqués, des produits semi-personnalisés de type System-on-Chip (SoC), des services de développement et des technologies pour consoles de jeux. De temps à autre, la société peut également vendre ou concéder sous licence des parties de son portefeuille de propriété intellectuelle.

Le grand saut dans le revenu signifie également que le segment est bien dans le noir sur une base de résultat d'exploitation, une amélioration majeure par rapport au T1 20 où AMD a perdu de l'argent sur le segment. 277 millions de dollars sur 1345 millions de dollars de revenus, ce n'est pas tout à fait aussi fort que ce que le segment informatique d'AMD réussit à faire, mais c'est un artefact de longue date du regroupement des activités semi-personnalisées à faible marge d'AMD avec ses activités de CPU d'entreprise à forte marge (et en constante augmentation).

Dans le même temps, la société fait état de bonnes nouvelles concernant son activité GPU. Les ventes sont en hausse en raison du lancement et des ventes continues de divers produits Radeon RX 6000. Dans l'ensemble, les revenus d'AMD liés à la Radeon RX 6000 ont plus que doublé par rapport au quatrième trimestre, car la société s'efforce de fabriquer autant de GPU que possible sur un marché très pauvre en GPU.

Nom : AMDSB.png
Affichages : 227
Taille : 57,0 Ko

Aujourd’hui, AMD et Intel dominent le marché de processeurs pour les jeux ou pour les stations de travail. Si les utilisateurs manifestent un engouement presque religieux pour les deux fabricants, les produits AMD seraient plus plébiscités. Il s'agit d'un étonnant retournement de situation pour le fabricant de puces qui était au bord de la faillite il y a à peine quatre ans, ce qui rend son redressement d'autant plus impressionnant qu'il continue d'ébranler le solide Intel, qui a dominé pendant une décennie le marché.

Toutefois, certains utilisateurs AMD estiment que les fréquences ne sont pas aussi élevées qu'avec les processeurs Intel Core. Pire encore, ils auraient une dépendance accrue à la vitesse de stockage. Les processeurs Intel offriraient des performances plus élevées par cœur grâce à leurs fréquences de travail élevées et à une plus grande marge d'overclocking. Cela signifie qu'ils surpassent les AMD Ryzen 3000 dans ces applications qui dépendent davantage de la performance, notamment des jeux.

Autre avantage à noter pour Intel, le rendement brut serait moins dépendant de la mémoire vive, ce qui facilite le montage de configurations assez peu coûteuses. Si l'on se laisse emporter par le rapport prix-performance. Pour ce qui est de l'avenir, les prévisions d'AMD pour le trimestre et pour le reste de l'année sont aussi élevées que celles des trimestres précédents. La demande de puces AMD est toujours supérieure à l'offre dans la plupart des segments en raison de la pénurie de puces et des problèmes d'approvisionnement en substrats, de sorte qu'AMD doit encore exploiter pleinement le marché actuel, et encore moins se préparer à une nouvelle croissance de la demande de produits. Par conséquent, AMD prévoit des chiffres très réjouissants pour le 2T21 et pour l'ensemble de l'année.

Source : AMD

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Quelle est votre préférence entre les processeurs AMD et Intel ?

Voir aussi :

AMD annonce de nouveaux processeurs AMD Ryzen lors de sa keynote au CES 2021, dont les AMD Ryzen Threadripper PRO, qui seront proposés au détail

AMD a battu les estimations de recettes trimestrielles et prévoit de solides ventes en 2021 grâce à la forte demande pour ses puces utilisées dans les PC, les centres de données et les consoles de jeu

Intel annonce ses résultats financiers pour le quatrième trimestre et l'année 2020, avec une augmentation de 5 % du dividende trimestriel en liquidités

Intel va fabriquer une puce pour le chiffrement entièrement homomorphe, dans le cadre du programme DPRIVE de la DARPA

Intel investit 20 Mds $ dans de nouvelles usines et produira des puces pour d'autres entreprises. La société prévoit aussi d'externaliser une partie de sa propre production de puces à partir de 2023