IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    1 786
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 1 786
    Points : 40 428
    Points
    40 428
    Par défaut IBM décroche un 2e contrat de 128 M$ dans le cadre de la mise en place d'un ERP
    Australie : IBM décroche un deuxième contrat de 128 millions de dollars dans le cadre de la mise en place d'un ERP
    pour le ministère de la Défense

    Environ deux ans après avoir décroché un contrat de 95,5 millions de dollars pour la réalisation du projet d'ERP (Enterprise Resource Planning – planification des ressources d'entreprise) du ministère australien de la Défense, IBM Australie remporte un nouveau contrat de 128 millions de dollars pour l'exécution de la seconde phase du projet. Le ministère a révélé la semaine dernière ce nouveau contrat de deux ans. IBM a battu Accenture pour obtenir le contrat convoité d'intégrateur de système en juillet 2019, à l'issue d'une longue passation de marché.

    Alors, Big Blue s'en met-il plein les poches en Australie au détriment des entreprises nationales ? Des critiques disent oui et évoquent des questions de souveraineté en raison du fait qu'il s'agit de systèmes liés à la défense. En effet, lors de l'attribution du premier contrat en juillet 2019, le ministère australien de la Défense a expliqué que le programme ERP prévoit de déployer une capacité initiale pour les rapports financiers en 2020, suivie d'une capacité plus importante pour la logistique et la maintenance en 2022. Il s'agit du plus grand programme de transformation des technologies de l'information et de la communication du ministère.

    Nom : ibmlogo-s4il2j9lwy.png
Affichages : 661
Taille : 51,0 Ko

    Il devrait répondre aux exigences de la force de défense australienne en modernisant ses capacités et en créant des chaînes d'approvisionnement performantes. Le programme fournira progressivement des solutions qui toucheront chaque membre de la Défense et transformeront la façon dont la Défense mène ses activités. Il fournira une vue en temps quasi réel des informations critiques dans l'ensemble de la Défense afin de mieux éclairer la prise de décision. L'ERP modernisera, intégrera et transformera l'approche de la Défense en matière de gestion de ses finances, de ses ressources humaines, etc.

    SAP est le système de base, chaque service le personnalisant pour son propre usage avec l'aide de partenaires industriels, tels qu'IBM, Accenture et autres. Selon des statistiques, les produits SAP seraient utilisés par plus de 437 000 personnes dans environ 180 pays, la société allemande étant la société la plus précieuse du pays, avec un chiffre d'affaires avoisinant les 24,7 milliards d'euros en 2018 et plus de 98 000 employés dans le monde. L'on estime également que SAP serait une entreprise qui a acheté en moyenne 10 entreprises IT chaque année au cours de la dernière décennie pour accroître sa portée et ses capacités.

    Ses produits sont conformes aux normes de l'industrie pour un certain nombre d'applications telles que les ERP. Le nouveau système ERP, qui devrait coûter jusqu'à 1 milliard de dollars sur huit ans, est basé sur la solution "Defence Forces and Public Security" (DFPS) de SAP et hébergé sur la plateforme cloud S/4 HANA. Il remplacera plus de 500 applications actuellement utilisées pour les finances, la logistique, l'approvisionnement, l'ingénierie, la maintenance et les fonctions immobilières, soit jusqu'à 90 % des applications ERP. Cependant, qu'est-ce que S/4 HANA ?

    SAP définit son produit S/4HANA Cloud comme étant un système de planification des ressources d'entreprise (ERP) prêt pour l'avenir. Il est fourni avec des technologies intelligentes, notamment l'IA, l'apprentissage automatique et l'analyse avancée. Il aide à transformer les processus de gestion grâce à une automatisation intelligente, construite pour le cloud, et fonctionne sur SAP HANA, une base de données en mémoire leader sur le marché qui offre des vitesses de traitement en temps réel et un modèle de données considérablement simplifié.

    La base de référence SAP S/4HANA permettra théoriquement à la Défense d'utiliser un certain nombre de modules d'extension pour répondre aux besoins vastes et variés de l'organisation, à travers ses différents agences et sites en Australie et à l'étranger. Compte tenu de la nature héritée de nombreux systèmes de Defence, le chemin de migration et de transition devra être bien cartographié pour maintenir le fonctionnement quotidien de l'organisation.

    « Le nouveau contrat couvrirait la construction et le déploiement de la première tranche du programme ERP de la Défense », a déclaré un porte-parole du ministère australien de la Défense. « Le travail consiste à configurer le système SAP conformément à la conception approuvée et à le livrer au personnel de la Défense », a-t-il ajouté.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Pensez-vous que ce type d'ERP doit être confié à une entreprise étrangère ?

    Voir aussi

    Le ministère australien de la Défense investit 4 millions de dollars sur trois ans dans IBM Watson pour ses besoins d'intelligence artificielle

    IBM lance 18 nouvelles zones de disponibilité afin de déployer de nouveaux centres de données qui vont servir au cloud hybride pour les entreprises

    IBM lance une plateforme de paiements transfrontaliers qui s'appuie sur la blockchain et invite la monnaie numérique à la table des banques
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Consultant fonctionnel
    Inscrit en
    juin 2014
    Messages
    38
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Haut Rhin (Alsace)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant fonctionnel

    Informations forums :
    Inscription : juin 2014
    Messages : 38
    Points : 188
    Points
    188
    Par défaut
    Je n'ai pas pu accéder à la source mais il y a quelque chose qui me semble très surprenant.
    IBM intègre une solution ERP d'un concurrent ?! IBM possédant ses ERP maison, c'est bizarre que la branche consulting est choisie de mettre ce produit en avant...

    De plus, le budget me semble relativement faible pour un projet de cette envergure. De très grosses entreprises retail (LIDL) et supply chain (DHL) se sont cassées les dents à vouloir passer sous SAP (500 millions de dollar de perte pour LIDL et DHL).
    Hors dans le projet, on voit que toute la comptabilité, la chaîne logistique, de la GMAO (pas la spé de SAP) + des demandes spécifiques par services, 128 millions de dollars, ça paraît très juste.

    L'avenir nous dira bien si j'étais dans le vrai ou pas.

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 12/10/2018, 02h33
  2. Réponses: 4
    Dernier message: 11/12/2015, 10h47
  3. Mise en place de IBM Lotus Domino
    Par Messi007 dans le forum Lotus Notes
    Réponses: 1
    Dernier message: 11/02/2015, 13h38
  4. Réponses: 58
    Dernier message: 01/06/2011, 15h33

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo