Les attaques par ransomware et les menaces contre les dispositifs IoT explosent en 2020, augmentant de 485 % par rapport à 2019, selon le rapport Consumer Threat Landscape de Bitdefender

Les attaques par ransomware ont augmenté de 485 pour cent en 2020 par rapport à 2019. Les attaques des premier et deuxième trimestres représentant 64 % de toutes les attaques, soit 19 % de plus que les deux premiers trimestres de 2019.

C'est l'une des conclusions du dernier rapport Consumer Threat Landscape de Bitdefender qui montre également que les appareils IoT dotés de systèmes d'exploitation propriétaires étaient responsables de 96 % des vulnérabilités alors qu'ils ne représentent que 34 % des appareils grand public.

Les vulnérabilités des Smart TV ont augmenté de 335 % par rapport à 2019, tandis que le nombre de vulnérabilités découvertes dans les appareils NAS a augmenté de 189 %.

" Nos résultats pour 2020 dépeignent des consommateurs soumis à un assaut constant de la part de cybercriminels cherchant à capitaliser sur la peur et l'incertitude sociétale accompagnant la pandémie mondiale ", déclare Bogdan Botezatu, directeur de la recherche sur les menaces et du reporting chez Bitdefender. "Les cybercriminels ne reculent devant rien pour utiliser les événements extrêmes et l'empathie humaine pour se remplir les poches. Alors que la pandémie se poursuit, nous voyons constamment les attaques évoluer grâce à des mécanismes de diffusion de logiciels malveillants, une ingénierie sociale inventive et de nouveaux exploits."

Nom : Bitdefender-Logo.png
Affichages : 31299
Taille : 38,2 Ko

Alors que les utilisateurs se précipitaient pour adopter la vidéoconférence et cherchaient des informations sur COVID-19, les criminels en ont profité pour héberger de faux sites de téléchargement de Zoom et distribuer des applications chargées de malwares pour espionner les utilisateurs et voler leurs données personnelles. 35 % de tous les logiciels malveillants Android détectés provenaient de la famille Android.Trojan.Agent, suivie par Android.Trojan.Downloader (10 %) et Android.Trojan.Banker (7 %).

Les applications potentiellement indésirables (PUA) ont également connu une augmentation de 320 % en 2020 par rapport à l'année précédente. Toutefois, les schémas de distribution trimestriels sont restés similaires, ce qui suggère une croissance constante. Bien que les PUA ne soient pas forcément malveillantes, elles peuvent avoir un impact sur l'expérience des utilisateurs en ralentissant les systèmes, en affichant des publicités inattendues ou en installant des logiciels supplémentaires.

Source : Bitdefender

Et vous ?

Que pensez-vous de ce rapport ?
Vous semble-t-il pertinent ?

Voir aussi :

En 2020, les cybercriminels se tournent vers les ransomwares 2.0, qui consistent à voler les données et à menacer de divulguer les informations, selon un nouveau rapport de F-Secure

Victime d'un ransomware, une entreprise paie des millions aux cybercriminels pour restaurer ses fichiers, l'entreprise se fait attaquer à nouveau par le même ransomware et paie encore

Bitdefender et son partenaire Recorded Future améliorent les capacités de détection des menaces, grâce au partage de renseignements