Signal teste une fonctionnalité de paiement qui vous permet d'envoyer des cryptomonnaies à vos amis,
Elle ne prend en charge que le MobileCoin axé sur la vie privée

La plupart d'entre nous connaissent Signal comme l'application de messagerie de choix pour préserver la vie privée, mais l'entreprise s'étend à une nouvelle frontière : les paiements mobiles. Signal a annoncé mardi que, dans le cadre de sa dernière version bêta, il ajoute la prise en charge d'une nouvelle fonctionnalité appelée "Signal Payments" qui permet aux utilisateurs d'envoyer des « paiements axés sur la confidentialité aussi facilement qu'ils envoient ou reçoivent un message ». Ces paiements ne seront disponibles que pour les utilisateurs de Signal sous Android et iOS au Royaume-Uni pendant cette version bêta, et utiliseront un réseau de paiement spécifique, le MobileCoin.

Signal, l'application de messagerie privée dont le nombre de téléchargements a augmenté de 4 200 % en janvier, lance une fonction de paiement utilisant le MobileCoin. Le fondateur de Signal, Moxie Marlinspike, a travaillé en tant que conseiller avec Josh Goldbard, fondateur de MobileCoin, pour concevoir les mécanismes de ce protocole. L'objectif de MobileCoin, qui repose sur la technologie blockchain Stellar, est de pouvoir fonctionner efficacement sur les appareils mobiles tout en protégeant la vie privée des utilisateurs. Le lancement de MobileCoin sur Signal fait l'objet de rumeurs depuis longtemps, remontant au lancement de Libra par Facebook au début de 2019.

Nom : s01.jpg
Affichages : 7030
Taille : 28,8 Ko

« Le premier protocole de paiement pour lequel nous avons apporté une assistance est un réseau de paiement axé sur la confidentialité appelé MobileCoin, qui a sa propre monnaie, MOB », a écrit Jun Harada, responsable de la croissance et de la communication de Signal, dans un billet de blog. « Comme toujours, notre objectif est de garder vos données entre vos mains plutôt que les nôtres ; la conception de MobileCoin signifie que Signal n'a pas accès à votre solde, à l'historique complet de vos transactions ou à vos fonds. Vous pouvez également transférer vos fonds à tout moment si vous souhaitez passer à une autre application ou un autre service ».

Contrairement à d'autres applications populaires de textos qui offrent également une composante de paiement, comme Facebook Messenger par exemple, MobileCoin ne repose pas sur le transfert d'argent du compte bancaire de l'utilisateur pour fonctionner. Il s'agit plutôt d'une monnaie qui vit sur la blockchain, ce qui permet aux paiements effectués avec MobileCoin de contourner les systèmes bancaires qui travaillent régulièrement avec les principaux courtiers en données afin de mettre en gage les données de transaction des gens.

Bien que des cryptomonnaies plus établies axées sur la protection de la vie privée, comme Zcash et Monero, aient été plus largement utilisées et sans doute mieux testées, Marlinspike explique que Signal a choisi d'intégrer MobileCoin parce qu'il offre l'expérience utilisateur la plus transparente sur les appareils mobiles, ne nécessitant que peu d'espace de stockage sur le téléphone et ne nécessitant que quelques secondes pour que les transactions soient confirmées. Les paiements en Zcash ou Monero, en revanche, prennent plusieurs minutes pour effectuer les transactions.

Marlinspike décrit la nouvelle fonctionnalité de paiement comme une tentative d'étendre les protections de la vie privée de Signal aux paiements avec la même expérience transparente que Signal a offert pour les conversations chiffrées. « Il y a une différence palpable dans le sentiment de ce que c'est de communiquer sur Signal, en sachant que vous n'êtes pas surveillé ou écouté, par rapport à d'autres plateformes de communication », a dit Marlinspike dans une déclaration. « J'aimerais arriver à un monde où non seulement vous pouvez ressentir cela lorsque vous parlez à votre thérapeute sur Signal, mais aussi lorsque vous payez votre thérapeute pour la séance sur Signal ».

Jusqu'en décembre dernier, MobileCoin fonctionnait comme un "testnet" sans valeur, avant de passer au statut de monnaie numérique réelle en cette même période. Avec ses 250 millions de pièces, sa valeur actuelle est estimée à près de 17 milliards de dollars au total et, pour l'instant, elle est mise en vente sur un seul marché de cryptomonnaies, FTX.

La société indique que les personnes intéressées par l'essai de la fonctionnalité doivent vivre au Royaume-Uni pour le moment, et celles qui sont admissibles peuvent s'inscrire à MobileCoin et accéder à la fonctionnalité via la bêta de Signal. Cette fonctionnalité n'est pas encore disponible en téléchargement aux États-Unis. Il s'agit toutefois d'une nouvelle fonctionnalité que la société souhaite étendre à l'échelle mondiale une fois qu'elle sera sortie de la phase bêta.

Défis technologiques et réglementaires

Pour suivre le rythme des fonctionnalités des autres applications de messagerie, Signal doit permettre à ses utilisateurs d'envoyer de l'argent. Mais le faire sans compromettre ses excellentes garanties de confidentialité représente un défi unique. Malgré les intentions de Marlinspike de se différencier des autres applications, l'utilisation d'une cryptomonnaie reste aujourd'hui beaucoup plus complexe que les autres fonctionnalités de Signal.

Même si les utilisateurs peuvent envoyer et recevoir des MobileCoin, ils devront probablement les convertir en monnaie traditionnelle pour les dépenser, étant donné que les MobileCoin ne sont pas largement acceptés pour les biens et services du monde réel. En outre, le MobileCoin reste encore plus volatil que les cryptomonnaies plus anciennes, avec des fluctuations de prix constantes qui modifient considérablement le solde du portefeuille Signal d'un utilisateur en quelques jours, voire quelques heures.

Pour résoudre le problème de volatilité, Marlinspike et Goldbard disent qu'ils comptent ajouter une fonctionnalité à l'avenir qui échangera automatiquement les paiements des utilisateurs en dollars ou dans une autre devise plus stable contre du MobileCoin uniquement lorsqu'ils effectueront un paiement, puis l'échangera à nouveau du côté du destinataire. La question est de savoir si ces échanges pourraient être effectués sans laisser de trace permettant d'identifier l'utilisateur. « Il existe un monde où, peut-être, lorsque vous recevez de l'argent, il peut, de manière optionnelle, se stabiliser automatiquement dans une monnaie fixe », a expliqué Marlinspike. « Et ensuite, lorsque vous envoyez de l'argent, il est reconverti ».

Nom : s02.png
Affichages : 1096
Taille : 67,2 Ko

Pour ne pas que les transactions des utilisateurs laissent des traces pouvant compromettre la confidentialité et l’anonymat, MobileCoin, tout comme Monero, utilise un protocole appelé CryptoNote et une technique qu'il intègre, connue sous le nom de Ring Confidential Transactions, pour mélanger les transactions des utilisateurs, ce qui rend leur traçage beaucoup plus difficile et masque également le montant des transactions.

Mais comme le Zcash, il utilise également une technique appelée preuve de connaissance nulle – plus précisément une forme de preuve mathématique connue sous le nom de Bulletproofs – qui peut garantir qu'une transaction a eu lieu sans en révéler la valeur. En plus de toutes ces techniques, MobileCoin tire parti de la fonction SGX des processeurs Intel, qui est conçue pour permettre à un serveur d'exécuter un code que même l'opérateur du serveur ne peut pas modifier. Cette fonction assure que les serveurs du réseau suppriment toutes les informations persistantes sur les transactions et ne laissent qu'une sorte de reçu cryptographique prouvant que la transaction a eu lieu.

Si tout ce passe très bien techniquement, l'utilisation de MobileCoin par Signal sera également confrontée aux mêmes obstacles et critiques que ceux qui entourent toutes les cryptomonnaies préservant la vie privée. Toute technologie qui offre un moyen de dépenser de l'argent de manière anonyme suscite le spectre d'utilisations sur le marché noir, y compris la vente de drogue, le blanchiment d'argent, etc., sans oublier la pression des réglementations financières qui l'accompagne.

« Je pense que c'est phénoménal du point de vue des libertés civiles », a déclaré Marta Belcher, avocate spécialisée dans la protection de la vie privée et conseillère spéciale de l'Electronic Frontier Foundation. Mais Belcher attire l'attention sur une prochaine vague de réglementations visant à contrôler exactement le type de transactions anonymes en cryptomonnaies que Signal espère permettre, notamment un nouveau "cadre d'application" publié par le ministère américain de la Justice à l'automne dernier et de nouvelles réglementations de FinCEN qui pourraient obliger davantage d'acteurs du secteur des cryptomonnaies à collecter les données d'identification des utilisateurs.

« Toute personne qui traite des transactions en cryptomonnaies, en particulier des transactions privées en cryptomonnaies, devrait être vraiment préoccupée par toutes ces propositions et par le fait que le gouvernement pousse la surveillance financière vers les cryptomonnaies », dit Belcher.

Mais Marlinspike et Goldbard rétorquent que les nouvelles fonctionnalités de Signal ne lui donneront aucun contrôle sur MobileCoin et ne le transformeront pas en bourse MobileCoin, ce qui pourrait entraîner un examen plus approfondi de la part des autorités. Au contraire, Signal ajoutera simplement un support pour dépenser et recevoir des MobileCoins. « Le paysage réglementaire est compliqué, mais il existe des moyens de réaliser des paiements protégeant la vie privée en toute sécurité », a expliqué Goldbard. « Pour être franc, il y a un impératif moral à le faire, car Signal doit proposer des paiements pour rester compétitif face aux meilleures applications de messagerie du monde ».

« Avec Signal, nous n'avons pas inventé la cryptographie. Nous l'avons simplement rendue accessible aux personnes qui ne voulaient pas couper et coller un tas de charabia à chaque fois qu'elles envoyaient un message », a expliqué Marlinspike. « Je vois beaucoup de parallèles avec ceci. Nous ne sommes pas en train d'inventer les paiements privés... Les cryptomonnaies préservant la confidentialité existent depuis des années et continueront d'exister. Ce que nous faisons est juste, encore une fois, une partie de la tentative de rendre cela accessible aux gens ordinaires ».

Source : Signal

Et vous ?

Que pensez-vous de la nouvelle fonctionnalité "Signal Payments" de l’application Signal ?
Quels commentaires faites-vous de la solution pour résoudre le problème de volatilité de la monnaie ?
Quel est votre avis sur ce genre de paiement qui ne laisse aucune trace de la transaction pouvant être liée à l’utilisateur  ?

Voir aussi :

La cryptomonnaie de Facebook, une opportunité de 19 milliards de dollars de revenus, et une nouvelle affaire autre que la publicité, selon Barclays
La criminalité liée à la cryptomonnaie a diminué en 2020, mais les violations liées à la finance décentralisée (DeFi) vont augmenter, d'après une nouvelle étude de CipherTrace
La valeur de l'éther, la cryptomonnaie native du réseau Ethereum, a franchi la barre des 1000 dollars, pour la première fois depuis 2018
L'investisseur milliardaire Ray Dalio déclare qu'il y a de fortes chances que les États-Unis interdisent complètement le bitcoin, comme ils ont interdit l'or il y a près de 100 ans