IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    février 2017
    Messages
    1 256
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : février 2017
    Messages : 1 256
    Points : 38 257
    Points
    38 257
    Par défaut Des députés proposent que les développeurs informatique soient formés à l’écoconception logicielle
    Des députés proposent que les développeurs informatique soient formés à l’écoconception logicielle
    Dans le cadre d’un projet de loi sur la lutte contre le dérèglement climatique

    Les mesures relatives à l’écoconception des services numériques actuels sont-elles suffisantes ? Les développeurs informatique sont-ils sensibilisés à l’écologie du code ? Qu’est-ce que l’écoconception logicielle ? Des députés répondent à ces questions et formulent des propositions y relatives dans le cadre d’un projet de loi sur la lutte contre le dérèglement climatique.

    Le bitcoin pourrait mener l’humanité au chaos dû au changement climatique si son adoption se fait à des taux similaires à ceux de technologies comme les cartes de crédit. Cette immense consommation n'est pas un défaut, au sens d'une anomalie qui pourrait être améliorée dans les versions futures. Il s'agit plutôt d'une conception structurelle, d’une résultante du mécanisme de preuve de travail qui garantit la sécurité du réseau Bitcoin. En cela, ce dernier apparaît comme un anti-modèle d’écoconception logicielle. Motif : l’approche d’écoconception logicielle cherche plutôt à réduire la puissance informatique nécessaire au fonctionnement du logiciel.

    Un projet de loi portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience contre ses effets est en examen à l’Assemblée nationale depuis le 29 mars. Le texte de plus de 75 articles répartis en six chapitres mobilise déjà plusieurs milliers d’amendements. Certains proposent de mieux former les travailleurs de la filière développement de logiciels à l’écoconception logicielle. Il s’agit des amendements 256, 1103 et 6668 qui visent à s’assurer que les nouvelles générations d’ingénieurs suivent obligatoirement un module sur l’écoconception des logiciels et des services numériques.

    Nom : 19.png
Affichages : 6910
Taille : 120,6 Ko

    En son article 2, le projet de loi sur la lutte contre le dérèglement climatique modifie le code de l’éducation ainsi qu’il suit :

    « L’éducation à l’environnement et au développement durable, à laquelle concourent l’ensemble des disciplines, permet aux élèves de comprendre les enjeux environnementaux, sociaux et économiques du développement durable. Elle est dispensée tout au long de la formation scolaire, d’une façon adaptée à chaque niveau et à chaque spécialisation, afin de développer les connaissances scientifiques et les compétences des élèves en vue de leur permettre de maîtriser ces enjeux et ces savoir-faire, notamment ceux portant sur le changement climatique et la préservation de la biodiversité terrestre et marine, y compris dans les territoires d’outre-mer, et de les préparer à l’exercice de leurs responsabilités de citoyen. Le ministère chargé de l’éducation nationale garantit les contenus, les modalités et la cohérence du déploiement de l’éducation à l’environnement et au développement durable dans le cadre scolaire. »

    Les amendements proposent pour leur part de compléter l’article 2 ainsi qu’il suit :

    « Cet amendement conditionne la diplomation des ingénieurs en informatique à l'obtention d'une attestation de compétences acquises en écoconception logicielle. Il reprend une mesure de la proposition de loi visant à réduire l'empreinte environnementale du numérique en France.

    Le code de l'éducation prévoit des dispositions relatives aux formations d'ingénieur (articles L. 641-1 à L. 642-12 du code de l'éducation) qui fixent un système d'accréditation des formations autorisées à recruter des élèves-ingénieurs en vue de leur délivrer le titre d'ingénieur diplômé. Les établissements qui souhaitent pouvoir délivrer ce titre doivent solliciter cette accréditation, qui est accordée par le ministère de tutelle après avis de la commission des titres d'ingénieurs (CTI) pour les établissements publics (article L. 642-1), et sur décision de la CTI directement pour les établissements privés (article L. 642-4). La CTI est ainsi chargée d'évaluer toutes les formations d'ingénieur, de développer la qualité des formations, et de promouvoir le métier d'ingénieur en France et à l'étranger. Elle définit ainsi, par le biais d'un « référentiel d'accréditation », un ensemble d'acquis d'apprentissage constituant une base générique pour les formations d'ingénieurs.

    En ce qui concerne les formations d'ingénieurs en informatique, de l'aveu même du secrétaire d'État chargé de la transition numérique et des communications électroniques, « les mesures relatives à l'écoconception des services numériques sont très faibles aujourd'hui. Quand on est formé au développement, on est peu sensibilisé à « l'écologie du code » ; il est nécessaire d'avancer sur ce sujet-là ».

    Pourtant, il apparaît urgent de former les professionnels du secteur du numérique, comme les ingénieurs en informatique et les codeurs, à la sobriété numérique, et avant tout les étudiants au sein de ces formations, afin qu'ils puissent répercuter et diffuser ces bonnes pratiques et ces savoirs dans les structures qu'ils intégreront. La Fondation Internet nouvelle génération, entendue par les membres de la mission, avait particulièrement insisté sur l'efficacité de ce levier d'action, considérant que « la pression exercée par les jeunes diplômés sur les entreprises pourrait être plus grande que celle qui peut être exercée par les consommateurs. Aujourd'hui, un nombre croissant de jeunes ingénieurs informatiques ou d'informaticiens refusent d'intégrer des entreprises dont les pratiques digitales ne seraient pas vertueuses en matière environnementale », lit-on dans l’amendement 256.

    « L’écoconception est une méthodologie standardisée à l’échelle mondiale (ISO 14006 : 2011 ; ISO 14062 : 2003). Appliquée au numérique, elle a pour objectif de proposer de nouveaux services numériques ayant moins d’impacts sur l’environnement tout au long de leur cycle de vie. Cet amendement vise à imposer le suivi d’un module de formation dédié à ces questions dans le cursus des ingénieurs en informatique. Il rejoint en outre la proposition de la Convention Citoyenne pour le Climat de sensibiliser davantage les élèves « sur les écogestes numériques ». Cet amendement a été travaillé avec le collectif Green IT et plusieurs acteurs pour un numérique responsable. Il reprend un article de la proposition de loi «visant à réduire l’empreinte environnementale de la France », adoptée en janvier dernier par le Sénat », propose l’amendement 1103.

    « Cet amendement complète la proposition de la convention citoyenne pour le climat sur la sensibilisation à l’école, par une disposition relative à la formation des ingénieurs informatiques reprenant des éléments de l’article 2 de la proposition de loi transpartisane « visant à réduire l’empreinte environnementale de la France » votée au Sénat le 12 janvier 2021. Il y aurait actuellement 80 000 postes d’ingénieur informatique vacants selon la Direction de l’animation de la recherche des études et des statistiques (Dares). Cette profession est en pleine expansion et va recruter de nouveaux professionnels de manière continue au vu de l’importance croissante du numérique dans nos vies. Les personnes actuellement en formation d’ingénieur informatique auront, dans les années qui viennent, la responsabilité du choix ou de la conception des logiciels et des équipements utilisés ou produits dans le cadre de leur travail. Ils auront un rôle clé dans la transition vers un modèle de sobriété numérique. Afin que ces futurs professionnels puissent effectuer leur métier avec des notions sur l’impact environnemental de leur activité et surtout qu’ils aient les moyens de limiter cet impact, la mise en place d’un module d’enseignement sur ce sujet dans les écoles d’ingénieur nous parait pertinente. Cet amendement a été travaillé avec le collectif Green IT », lit-on dans l’amendement 6668 qui demande une inclusion des modules de formation à l’écoconception logicielle dès la rentrée 2022.

    Sources : Texte du projet de loi, Amendements 1, 2, 3

    Et vous ?

    Votre entreprise lance-t-elle des ateliers de sensibilisation à l'écoconception logicielle ?

    Voir aussi :

    Réchauffement climatique : le Bitcoin pourrait nous conduire au chaos dans 20 ans en augmentant la température globale au-delà de la limite critique
    Les courriels contribuent-ils au réchauffement de la planète ? Le coût environnemental de la conservation en ligne des courriels et des dossiers ne cesse d'augmenter, selon un rapport
    Une entreprise de Bill Gates, fondateur de Microsoft, s'apprête à pulvériser de la poussière dans l'atmosphère pour bloquer le soleil, le projet de compensation du réchauffement climatique inquiète
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Développeur
    Inscrit en
    août 2003
    Messages
    585
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : août 2003
    Messages : 585
    Points : 1 211
    Points
    1 211
    Par défaut
    Comme si cela allait changer quelque chose, à moins d'être dans une position où on peut décider, on a pas le choix d'un langage plus "vert" (plus rapide et requérant moins de RAM).
    Faire des algo optimisés demande du temps mais on nous en alloue généralement juste pour faire quelque chose de fonctionnel.

  3. #3
    Membre chevronné Avatar de Cpt Anderson
    Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    novembre 2005
    Messages
    535
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 47
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2005
    Messages : 535
    Points : 1 992
    Points
    1 992
    Par défaut
    Les députés s'ennuient-ils tellement pour nous pondre des bêtises pareilles ? Pendant qu'on va te faire chier pour économiser 3 KW d'électricité, on voit le transport maritime mondial continuer de se développer avec des cargos qui consomment plus en un aller-retour Chine-Europe que tout la parc automobile mondial, pendant que le saumon pêché en Écosse est envoyé en Chine pour être traité avant de revenir en Europe pour être vendu et pendant que la moitié de nos déchets à recycler sont envoyés en Chine par Cargo.

    Franchement, continuez de vous masturber avec les économies de bout de chandelles pendant que le système mondialisé continue sa marche en avant.
    Voici la méthode de mon chef:

    copy (DateTimeToStr(Now),7,4)+
    copy (DateTimeToStr(Now),4,2)+copy (DateTimeToStr(Now),1,2)+copy (DateTimeToStr(Now),12,2)+
    copy (DateTimeToStr(Now),15,2)+copy (DateTimeToStr(Now),18,2)

    Je lui ai dit que FormatDateTime irait surement mieux


  4. #4
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    octobre 2010
    Messages
    83
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2010
    Messages : 83
    Points : 537
    Points
    537
    Par défaut C'est pas un poisson d'avril
    Je pouvais pas dire si c'était un poisson d'avril avant d'aller lire les sources.

    Ils entendent combien d'heures pour un "module"?
    les algorithmes qui oublient leur histoire sont condamnés à la répéter

  5. #5
    Membre expérimenté
    Profil pro
    Inscrit en
    octobre 2005
    Messages
    927
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 41
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2005
    Messages : 927
    Points : 1 734
    Points
    1 734
    Par défaut
    Ce n'est pas les ingénieurs qui ont besoin de formation, c'est leurs chefs qui ont besoin d'y être obligés.

  6. #6
    Nouveau Candidat au Club
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    avril 2021
    Messages
    1
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Var (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : avril 2021
    Messages : 1
    Points : 0
    Points
    0
    Par défaut Ecoconception
    Il y a pas mal de mauvaise foi dans les commentaires par ici, et ça montre le manque de connaissance de ce qu'est l'écoconception.
    En effet celle-ci ne se limite pas à enlever des boucles ou des conditions à gauche et à droite, ni même d'économiser "3kW" d'électricité. C'est plus complet que ça et ne demande absolument pas plus d'heures de cours dans les programmes si les enseignants appliquent l'écoconception dans leur matière (eh oui ça ne sert à rien de faire de l'écoconception dans un cours et ne pas l'appliquer aux autres). L'écoconception comprend donc l'optimisation des algo via leur complexité (qu'on voit normalement tous dans nos formations), l'utilisation d'un hébergeur éthique (comme Infomaniak), mieux dimensionner les applications à développer, de penser au matériel relativement ancien pour qu'il puisse faire tourner ce qu'il faut (et éviter de racheter une machine), optimiser les images et les requêtes API, SQL, etc.
    Et on économise bien plus que "3kW"
    D'autant plus qu'en créant des applications plus minimalistes en optimisant les interfaces, en supprimant les fonctionnalités vraiment inutiles, et en appliquant ceci dès la conception, on diminue le temps de développement, simplifie les processus et augmente la satisfaction client tout en diminuant sa pollution. Finalement l'écoconception est plus une question d'optimisation selon des règles, ce qui entraîne forcément une baisse de sa consommation, une simplification du produit et la satisfaction du client.

    Aussi l'argument de "pourquoi taper sur nous quand ailleurs ils sont pires" est tout sauf valable. La 5G par exemple va accroître de 60% par an la consommation de données et donc augmenter l'impact carbone du numérique. Face à ce constat il est important de comprendre que chaque octet économisé est important, mais intelligemment, pas histoire de faire des économies et de casser le produit final. Surtout qu'avec cette mentalité, personne ne fait rien. C'est comme ceux qui pensent que c'est à ceux qui polluent le plus qui doivent s'arrêter en premier. Parce que certains pays aujourd'hui polluent beaucoup parce qu'ils sont dans leur révolution industrielle, et je tiens juste à rappeler que nous l'avons vécue et que nous avons largement pollué pendant cette période, donc nous avons notre part de responsabilité. Chacun doit faire des efforts parce que nous sommes tous concernés par le problème.

  7. #7
    Membre chevronné Avatar de Cpt Anderson
    Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    novembre 2005
    Messages
    535
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 47
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2005
    Messages : 535
    Points : 1 992
    Points
    1 992
    Par défaut
    Citation Envoyé par ThomasLaure Voir le message
    Il y a pas mal de mauvaise foi dans les commentaires par ici, et ça montre le manque de connaissance de ce qu'est l'écoconception.
    En effet celle-ci ne se limite pas à enlever des boucles ou des conditions à gauche et à droite, ni même d'économiser "3kW" d'électricité. C'est plus complet que ça et ne demande absolument pas plus d'heures de cours dans les programmes si les enseignants appliquent l'écoconception dans leur matière (eh oui ça ne sert à rien de faire de l'écoconception dans un cours et ne pas l'appliquer aux autres). L'écoconception comprend donc l'optimisation des algo via leur complexité (qu'on voit normalement tous dans nos formations), l'utilisation d'un hébergeur éthique (comme Infomaniak), mieux dimensionner les applications à développer, de penser au matériel relativement ancien pour qu'il puisse faire tourner ce qu'il faut (et éviter de racheter une machine), optimiser les images et les requêtes API, SQL, etc.
    Et on économise bien plus que "3kW"
    D'autant plus qu'en créant des applications plus minimalistes en optimisant les interfaces, en supprimant les fonctionnalités vraiment inutiles, et en appliquant ceci dès la conception, on diminue le temps de développement, simplifie les processus et augmente la satisfaction client tout en diminuant sa pollution. Finalement l'écoconception est plus une question d'optimisation selon des règles, ce qui entraîne forcément une baisse de sa consommation, une simplification du produit et la satisfaction du client.

    Aussi l'argument de "pourquoi taper sur nous quand ailleurs ils sont pires" est tout sauf valable. La 5G par exemple va accroître de 60% par an la consommation de données et donc augmenter l'impact carbone du numérique. Face à ce constat il est important de comprendre que chaque octet économisé est important, mais intelligemment, pas histoire de faire des économies et de casser le produit final. Surtout qu'avec cette mentalité, personne ne fait rien. C'est comme ceux qui pensent que c'est à ceux qui polluent le plus qui doivent s'arrêter en premier. Parce que certains pays aujourd'hui polluent beaucoup parce qu'ils sont dans leur révolution industrielle, et je tiens juste à rappeler que nous l'avons vécue et que nous avons largement pollué pendant cette période, donc nous avons notre part de responsabilité. Chacun doit faire des efforts parce que nous sommes tous concernés par le problème.
    Ce que tu racontes est très beau dans l'imaginaire et dans un monde parfait, mais complètement irréaliste dans notre monde d'aujourd'hui : d'abord parce que les entreprises ne se mettent pas à développer des nouvelles applications tous les jours, mais la plus grosse partie du travail consiste à maintenir un existant qui la plupart du temps a été fait à l'arrache par des types qui sont plus là.
    Ensuite parce que 99.99% du temps, quand on développe une application ou une fonctionnalité, on ne connait pas l'intégralité de ce qu'il y a à faire, d’où l'utilisation d'une méthode AGILE, par exemple. De cela découle le fait que l'optimisation est quasi impossible, sauf si la boite met de l'argent, ce qui est très rarement le cas. On se retrouve donc obligatoirement avec un backlog technique aux fesses et des problèmes en parfaite oppositions aux propositions des députés.

    Bref, toute cette théorie, c'est bien pour les étudiants en informatique qui, pour la plupart, ont des convictions bien tranchées, mais en parfaite inadéquation avec la vie réelle. Mais ce n'est pas étonnant venant de la part des députés, car pour la plupart, ils ne connaissent pas, ou très peu, le secteur privé et donc nous pondent des lois à la con qui ne riment à rien.

    Sans compter que commercialement, une boite aura tout intérêt a remplacer un parc informatique avec le serveur chez un client, pour faire rentrer l'argent dans les caisses. Je ne veux pas faire de généralité car je ne connais pas les chiffres mais je suis certains que cette activité-là est une rentrée d'argent majeure pour toutes les sociétés éditrices d'informatique. Les propositions des députés mettraient en grande difficulté certains sociétés, pour ne pas dire la grosse majorité.

    Enfin, je plaisantais évidemment, quand je parlais de faire 3 KW d'économie d’électricité, mais ce que je dis ensuite, ce n'est , malheureusement, que la strict vérité : que tout le monde fasse attention au gaspillage, à l'économie d'énergie..etc, ok, mais d'abord, faisons en sorte de s'attaquer à ceux qui polluent le plus, à ceux qui consomment le plus et à ceux qui ont tellement de pognon qu'ils achètent le droit de polluer.

    A titre personnel, je fais relativement attention à ce que je fais et à ce que je consomme et comment, mais faut pas non plus me prendre la tête et rentrer dans "l’extrémisme vert" qui n'a aucun sens et surtout aucune chance de déboucher sur quoi que ce soit.
    Voici la méthode de mon chef:

    copy (DateTimeToStr(Now),7,4)+
    copy (DateTimeToStr(Now),4,2)+copy (DateTimeToStr(Now),1,2)+copy (DateTimeToStr(Now),12,2)+
    copy (DateTimeToStr(Now),15,2)+copy (DateTimeToStr(Now),18,2)

    Je lui ai dit que FormatDateTime irait surement mieux


  8. #8
    Membre expérimenté Avatar de denisys
    Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    mai 2002
    Messages
    1 010
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : mai 2002
    Messages : 1 010
    Points : 1 530
    Points
    1 530
    Par défaut
    Citation Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
    01/04/2021 : 16h45
    ...
    Enfin, je plaisantais évidemment, quand je parlais de faire 3 KW d'économie d’électricité
    ..
    .
    Moi pas !!
    Que ce soit à titre personnel.
    Ou.
    A titre professionnel.

    A titre personnel, mon fournisseur d’électricité, a augmenté ma facture de : + 5,82 %
    A titre professionnel. C’est à dire dans un data center.
    Non seulement tu paie le KW consommé, mais également, les KW des onduleurs.
    ---
    Chaque KW est facturé au client. quel que soit le type de client.
    Ne pas savoir n’est pas une faute si l’on cherche à combler ses lacunes.

    "Il n'y a pas d'obstacles infranchissables , il y a des volontés plus ou moins énergiques voilà tous" Jules Vernes

  9. #9
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2003
    Messages
    31
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2003
    Messages : 31
    Points : 144
    Points
    144
    Par défaut
    Ca sent le poisson
    Mais bon le sujet est intéressant. C'est sur que c'est pas avec des microservices, du HTTP et de la sérialization/désérialisation JSON à tout bout de champ, le tout pour être traité par du javascript dans un navigateur, qu'on fait des économies d'énergies.
    Je retourne faire de l'assembleur sur mon Atari ST !

  10. #10
    Membre extrêmement actif

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    2 997
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 2 997
    Points : 4 247
    Points
    4 247
    Par défaut
    Bonsoir

    Votre entreprise lance-t-elle des ateliers de sensibilisation à l'écoconception logicielle ?
    A ma connaissance oui ... par contre pas encore pour l'informatique .

    Les mesures relatives à l’écoconception des services numériques actuels sont-elles suffisantes ?
    Le fond du problème c'est la data qui est produite ! Image, vidéo, données stockées dans des BDD de plus en plus volumineuse. Le big data quoi ... Le RGPD a ouvert une brèche sur le fait de "détruire" la donnée personnelle obsolète. A mon sens cela devrait être obligatoire pour toute data, de quelques nature, dès que le délai légal est passé.

    On parle toujours de création, jamais de suppression. C'est cela qui pollue le plus, le stockage vu comme "infinitésimal" .

    Les développeurs informatique sont-ils sensibilisés à l’écologie du code ?
    On peut recommander des bonnes pratiques. De la a pondre une loi et des normes , qui vont demander des audits ... On va finir par ralentir l'activité et la compétitivité ! Si à chaque requête SQL on doit commencer à demander l'autorisation d'une commission on a pas fini ! Même chose si on en vient à faire cela avec la moindre formule Excel . Soyons sérieux 2 minutes !

    ---

    Je pense que les députés légifèrent sur de l'inutile. Résultat ils seront potentiellement les générateurs d'une situation absurde > envoi de l'activité de " codage " / dev / prog dans des pays à bas coup , qui se contre foutent des normes environnementales. Résultat une fois revenu en France, on aura des process on l'on tricotés et détricotés .... les projets IT avanceront à vitesse d'escargot ... voir n'avanceront pas tout court !

    En France on est les champions de la normalisation de l'inutile, des procédures inutiles ... de la surqualité qui fourni de la m**de en fait . En plus ici on a une proposition de loi par des sachant qui n'y connaissent rien !

Discussions similaires

  1. Réponses: 92
    Dernier message: 20/12/2018, 13h30
  2. Réponses: 10
    Dernier message: 10/07/2018, 19h26
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 13/02/2018, 10h12
  4. Réponses: 26
    Dernier message: 28/01/2016, 13h56
  5. Réponses: 2
    Dernier message: 30/06/2006, 15h12

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo