IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Actualités Discussion :

Trump met un terme à son blogue après 29 jours, furieux du faible nombre de lecteurs

  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    février 2017
    Messages
    1 256
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : février 2017
    Messages : 1 256
    Points : 38 261
    Points
    38 261
    Par défaut Trump met un terme à son blogue après 29 jours, furieux du faible nombre de lecteurs
    Donald Trump annonce la création de sa propre plateforme de réseau social dans deux ou trois mois
    L’ex-Président américain vient avec pour objectif de « redéfinir le jeu dans ledit univers »

    Donald Trump est sous le coup d’une suspension définitive de son compte Twitter. L’ex-Président américain est banni à vie de la plateforme même s’il décide de briguer à nouveau une fonction publique. Le tableau soulève un certain nombre de questions : les réseaux sociaux ont-ils plus de pouvoir que les États ? Sont-ils à leur solde ? Sont-ils des États à part entière ? Quid de la liberté d’expression sur ces derniers ? L’ex-président américain annonce la création de sa propre plateforme de réseau social pour apporter de nouvelles réponses à ces questions.

    Il est donc de retour dans l’univers des réseaux sociaux, mais cette fois avec le sien. La nouvelle est tombée par le biais d’un de ses porte-parole : « le président Trump revient sur les réseaux sociaux dans deux ou trois mois avec sa propre plateforme destinée à redéfinir complètement le jeu et attirer des dizaines de millions de nouveaux utilisateurs. »

    Les divers développements en lien avec l’annonce suggèrent que l’ex-président américain est désormais en pourparlers avec de nombreuses entreprises intéressées par le projet.

    Nom : 14.png
Affichages : 2606
Taille : 34,0 Ko

    C’est l’une des options les plus viables dont il dispose. En effet, elle permet à l’ex-Président de disposer à son tour d’une tribune d’expression sous son contrôle. Là est même tout le problème. En effet, Twitter avait très souvent été critiqué d'accorder un traitement de faveur au locataire à Donald Trump, mais c'était jusqu'au 26 mai 2020, avant que Donald Trump ne publie un tweet qui a fait réagir la société de Jack Dorsey. Dans ce tweet de trop, le Président américain avait affirmé que le vote par correspondance était manipulé par les démocrates qui s’en serviraient pour truquer les résultats de l’élection présidentielle de novembre 2020.

    Le site de microblogage avait réagi en ajoutant sous le message de Donald Trump un avertissement incitant les utilisateurs du réseau social à vérifier la véracité des affirmations du Président américain à propos du vote par correspondance. Twitter a proposé aux internautes de lire deux articles sur les sites de CNN et du Washington Post. Ceux-ci contredisaient les tweets de Donald Trump. Cela avait provoqué la colère du Président américain qui avait multiplié les tweets pour exprimer son mécontentement.

    « Twitter s'immisce maintenant dans l'élection présidentielle de 2020. Ils disent que ma déclaration sur les bulletins de vote par correspondance, qui entraîneront une corruption et une fraude massives, est incorrecte, sur la base d'une vérification des faits par Fake News CNN et le Washington Post. Twitter étouffe complètement la liberté d'expression et en tant que président, je ne permettrai pas que cela se produise ! » Avait lancé Donald Trump, qui avait mal digéré le fait que son réseau social préféré décide désormais de le traiter comme un citoyen lambda en essayant de le remettre à l'ordre.

    Accusant Twitter, et par la même occasion les principaux réseaux sociaux, de biais politiques et de vouloir étouffer les voix conservatrices, Donald Trump a menacé de les réglementer sévèrement ou les fermer.

    L’ex-Président américain avait fini par signer un décret visant les opérateurs de réseaux sociaux et avait annoncé qu’il s’efforcerait de faire adopter une loi pour le compléter. Avec la signature de ce dernier, les entreprises gérant les réseaux sociaux ne bénéficieraient plus de protection en matière de responsabilité des contenus publiés sur leurs plateformes. Les entreprises des médias sociaux bénéficient d'une protection contre les poursuites en justice du fait des publications de leurs utilisateurs étant donné qu'elles sont considérées comme neutres.

    L’ex-Président américain avait remis en cause la neutralité des plateformes des réseaux sociaux vis-à-vis des contenus publiés sur leurs plateformes. Il sera intéressant de voir quel est son nouveau positionnement. Son nouveau réseau social en gestation devrait donc être un modèle en matière de censure et de gestion des biais politiques en sus des axes pré-évoqués.

    Et vous ?

    Que pensez-vous de ceci que des plateformes privées se retrouvent à fournir et à réguler les canaux de communication de politiques élus ?
    Voyez-vous la nouvelle plateforme de réseaux sociaux portée par Donald Trump s’imposer comme un modèle en matière de modération et de gestion de biais politiques ?

    Voir aussi :

    Twitter suspend définitivement le compte de Donald Trump, le réseau social estime que les messages qu'il a publiés récemment représentent un risque d'incitation à la violence
    Voici le plan de Donald Trump pour réglementer les médias sociaux*: une réécriture des dispositions fondamentales de l'article 230 de la Communications Decency Act (CDA)
    L'administration Trump propose de réduire les protections juridiques pour les grandes entreprises technologiques, via un projet de loi visant à réviser l'immunité offerte par l'article 230 de la CDA
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Informaticien
    Inscrit en
    avril 2011
    Messages
    324
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Finistère (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Informaticien

    Informations forums :
    Inscription : avril 2011
    Messages : 324
    Points : 1 287
    Points
    1 287
    Par défaut
    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    Il est donc de retour dans l’univers des réseaux sociaux, mais cette fois avec le sien. La nouvelle est tombée par le biais d’un de ses porte-parole : « le président Trump revient sur les réseaux sociaux dans deux ou trois mois avec sa propre plateforme destinée à redéfinir complètement le jeu et attirer des dizaines de millions de nouveaux utilisateurs. »

    ...

    En effet, elle permet à l’ex-Président de disposer à son tour d’une tribune d’expression sous son contrôle. Là est même tout le problème. En effet, Twitter avait très souvent été critiqué d'accorder un traitement de faveur au locataire à Donald Trump, mais c'était jusqu'au 26 mai 2020, avant que Donald Trump ne publie un tweet qui a fait réagir la société de Jack Dorsey. Dans ce tweet de trop, le Président américain avait affirmé que le vote par correspondance était manipulé par les démocrates qui s’en serviraient pour truquer les résultats de l’élection présidentielle de novembre 2020.

    ...

    Et vous ?

    Voyez-vous la nouvelle plateforme de réseaux sociaux portée par Donald Trump s’imposer comme un modèle en matière de modération et de gestion de biais politiques ?
    Des entreprises privées qui fournissent et régulent les canaux de communication utilisés par les politiques (notamment élus), ça pose de vrais problèmes. Sur Twitter en particulier, Trump en a fait les frais et se pose aujourd'hui en victime mais comme le dit l'article, son statut de président des États-Unis lui a aussi permis d'y dire bien plus de choses et d'y faire bien plus de dégâts qu'aucun autre. Ce cas me semble être un vrai casse tête pour les différents réseaux sociaux.

    Dans le cas présent, il est certain qu'avec une tribune totalement sous son contrôle, il ne va pas se modérer de lui même. Après, je me trompe peut-être sur la capacité donnée à un organe de propagande à modérer et à gérer l'ensemble des biais politiques ...

  3. #3
    Expert éminent sénior
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    6 628
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 6 628
    Points : 31 162
    Points
    31 162
    Par défaut
    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    [B][SIZE=4](.../...) Voyez-vous la nouvelle plateforme de réseaux sociaux portée par Donald Trump s’imposer comme un modèle en matière de modération et de gestion de biais politiques ?
    Sans même faire référence aux spécificités de Donald Trump...

    1. un politicien qui forme son propre média - et qui essaye de nous faire croire que ça sera non biaisé?
    2. un type qui s'aventure dans un domaine très technique ou les gens qui ne connaissent pas la technique se plantent tous systématiquement?
    3. un type qui essaye de briser un monopole naturel en visant une niche spécifique de public?


    Même sans connaitre de Donald Trump plus que le fait qu'il n'est pas un homme avec une forte culture IT, je peux prédire que ça va être drôle. Et je connais plus que ça.
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

  4. #4
    Membre averti
    Profil pro
    Inscrit en
    septembre 2007
    Messages
    324
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2007
    Messages : 324
    Points : 332
    Points
    332
    Par défaut
    Ma foi que ce soit Trump ou tartempion cela a toujours existé

    C'est curieux comme aujourd'hui on s'est peu à peu déshabitué de la presse d'opinion.

    L'huma est inexistant et les autres sont devenus mainstream.

    Il y a quelques années les journaux s'écharpaient entre eux en représentant des courants politiques bien distincts

    Aujourd'hui tout est nivelé, un peu par le bas faut bien le dire.
    Je ne savais pas que les RS étaient considérés comme neutres aux US, vu la tournure prise là bas et sans parti pris on ne pouvait qu'être persuadés qu'ils étaient démocrates

    L'argent étant devenu le nerfs de la guerre et les financeurs ayant tous peu ou prou les mêmes objectifs on en arrive à une presse AFP

    Pour qui a connu celle d'avant c'est un peu (beaucoup) lénifiant.

    Peut-être que cette initiative va redonner du tonus aux opinions et à la presse du même genre.

  5. #5
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    2 158
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 2 158
    Points : 7 878
    Points
    7 878
    Par défaut
    Citation Envoyé par adrien239 Voir le message
    Ma foi que ce soit Trump ou tartempion cela a toujours existé

    C'est curieux comme aujourd'hui on s'est peu à peu déshabitué de la presse d'opinion.

    L'huma est inexistant et les autres sont devenus mainstream.

    Il y a quelques années les journaux s'écharpaient entre eux en représentant des courants politiques bien distincts
    C'est tjrs le cas.
    Tous les journaux n'ont pas la même ligne éditoriale.
    On ne peut pas dire que l'Opinion, c'est pareille que Marianne, par exemple.

    Pas mal de journaux possèdent des sections "edito" où justement, les intervenants émettent leurs opinions et points de vue.
    Et pour les journaux les plus sérieux, on retrouve en opposition des éditos aux points de vue opposés sur le même sujet mis face l'un à l'autre où il est simple de se faire sa propre idée.

    Il faut donc bien distinguer l'information de l'opinion.
    Certes, il est difficile voir impossible de traiter de manière totalement neutre une information mais y a une différence énorme entre exposer des faits et en faire l'analyse pour en extrapoler des conclusions et opinions.

    C'est sûr qu'à vouloir uniquement s'informer avec des sources gratuites, on se retrouve inonder de partout avec les mêmes dépêches AFP insipides qui donne cette image "mainstream"
    Par contre, quand on varie ses sources d'informations en ayant pas peur de dépenser quelques euros pour financer une presse qui rémunèrent ses journalistes et chroniqueurs, on parvient à s'informer et à retrouver du débat d'idées.

    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    Voyez-vous la nouvelle plateforme de réseaux sociaux portée par Donald Trump s’imposer comme un modèle en matière de modération et de gestion de biais politiques ?
    Trump va se retrouver dans la même situation que Parler où il sera contraint par la loi de se modérer car, qu'il en déplaise à M. Tump et consort, la liberté absolue d'expression n'existe pas et c'est une bonne chose.
    Absolument toutes nos "libertés" sont encadrées par la loi et encadrement, signifie qu'il y a des limites / interdictions.
    Il n'est pas possible de tout dire.
    L'obligation de modération fait partie de la loi dans presque tous les pays du monde (aux USA, comme en France).

  6. #6
    Membre éprouvé
    Avatar de yoyo3d
    Homme Profil pro
    Administratif
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    395
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 49
    Localisation : France, Charente Maritime (Poitou Charente)

    Informations professionnelles :
    Activité : Administratif
    Secteur : Administration - Collectivité locale

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 395
    Points : 1 142
    Points
    1 142
    Par défaut
    Absolument toutes nos "libertés" sont encadrées par la loi et encadrement, signifie qu'il y a des limites / interdictions.
    tu as parfaitement raison, mais quand tu es président (ou ex président, ministre des finances ou autre) tu peux également piétiner ces mêmes loi, mentir comme un arracheur de dent en regardant le pays dans les yeux et t'en sortir "tranquil"... justement regarde les USA (une pseudo tentative de destitution) et la france avec notre petit Nicolas qui "risque" de la prison....
    alors sur son réseau "social", il pourra raconter toutes les conneries qu'il veut...
    Salut à tous et merci @# yoyo3d

  7. #7
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    2 158
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 2 158
    Points : 7 878
    Points
    7 878
    Par défaut
    Citation Envoyé par yoyo3d Voir le message
    tu as parfaitement raison, mais quand tu es président (ou ex président, ministre des finances ou autre) tu peux également piétiner ces mêmes loi, mentir comme un arracheur de dent en regardant le pays dans les yeux et t'en sortir "tranquil"... justement regarde les USA (une pseudo tentative de destitution) et la france avec notre petit Nicolas qui "risque" de la prison....
    alors sur son réseau "social", il pourra raconter toutes les conneries qu'il veut...
    Pas si tranquile que ça justement
    Trump a pas mal d'affaires au cul qui sont en cours d'instruction et ces procédures vont s'accélérer maintenant qu'il n'est plus au pouvoir.
    Concernant Sarkozy, idem
    Les procés ont bien eu lieu et les dégâts sur son image sont bien là.
    Pour le moment, il s'est même chopper de la prison ferme. Je ne suis pas naïf et je me doute bien que cela va sauter en appel mais le casier judiciaire avec la peine avec sursie, eux, resteront.
    Et cela est sans compter les autres affaires en cours dont les jugements n'ont pas encore été rendu.


    Pour revenir au réseau social, non seulement Trump va être contraint de se modérer lui-même mais surtout, il va être contraint de modérer les excités du ciboulot arriérés qui vont débarqués sur la plateforme et balancer à tout va propos raciste, antisémites et autres joyeusetés pensant être sur un espace de "liberté" garanti par Trump.
    Quand ils vont voir leurs messages de haines censurés par ce lieu Made by Trump, les dégâts sur l'image de Trump vont être catastrophiques.

  8. #8
    Membre extrêmement actif
    Femme Profil pro
    Webmarketer
    Inscrit en
    janvier 2021
    Messages
    224
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmarketer

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2021
    Messages : 224
    Points : 453
    Points
    453
    Par défaut
    La modération des messages sera leur perte, moralement et probablement légalement. Nous découvrirons probablement aussi si les profondeurs de la société peuvent être encore plus bizarre que...

  9. #9
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    février 2017
    Messages
    1 256
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : février 2017
    Messages : 1 256
    Points : 38 261
    Points
    38 261
    Par défaut Donald Trump lance sa « plateforme de réseau social » et en fait c'est juste un blog
    Donald Trump lance sa « plateforme de réseau social » et en fait c'est juste un blog
    Dans un style semblable à celui d’une version générique de Twitter

    Donald Trump est sous le coup d’une suspension définitive de son compte Twitter. L’ex-Président américain est banni à vie de la plateforme même s’il décide de briguer à nouveau une fonction publique. Le tableau soulève un certain nombre de questions : les réseaux sociaux ont-ils plus de pouvoir que les États ? Sont-ils à leur solde ? Sont-ils des États à part entière ? Quid de la liberté d’expression sur ces derniers ? L’ex-président américain lance sa propre plateforme de réseau social pour apporter de nouvelles réponses à ces questions.


    Après avoir promis pendant des mois la création de son propre réseau de médias sociaux, l'ancien président Donald Trump a lancé mardi une nouvelle section de son site Web qui n'est essentiellement qu'un blog WordPress. La « nouvelle plateforme » ressemble à une version générique de Twitter, mais est hébergée sous la forme d'un blog de commentaires de Trump. Les internautes peuvent s'inscrire pour recevoir des alertes sur la plateforme par le biais de leur adresse électronique et de leur numéro de téléphone et sont censés pouvoir les aimer, bien que cette fonction ne semble pas fonctionner pour le moment. Les utilisateurs sont également autorisés à partager les messages de Trump sur Facebook et Twitter. L'option de partage sur Twitter n’est pas encore, mais celle de Facebook permet aux gens de partager les publications de Trump.

    Même si la plateforme a fait l’objet de lancement officiel mardi, certains messages remontent au 24 mars. Le dernier message de Donald Trump est une vidéo faisant la promotion de sa nouvelle plateforme, qu'il qualifie de « lieu où l'on peut s'exprimer librement et en toute sécurité, directement depuis le bureau de Donald J. Trump. »

    Nom : 42.png
Affichages : 12721
Taille : 72,5 Ko
    Indications sur l’orientation de la nouvelle « plateforme de réseau social »

    Au cours des quatre dernières années, mon administration a répondu aux besoins des Américains de toutes origines comme jamais auparavant. Sauver l'Amérique consiste à construire sur ces réalisations, à soutenir les conservateurs courageux qui définiront l'avenir du mouvement America First , l'avenir de notre parti et l'avenir de notre pays bien-aimé. Save America, c'est aussi s'assurer que nous gardons toujours l'Amérique en premier, dans notre politique étrangère et intérieure. Nous sommes fiers de notre pays, nous enseignons la vérité sur notre histoire, nous célébrons notre riche patrimoine et nos traditions nationales, et bien sûr, nous respectons notre grand drapeau américain.

    • Nous nous engageons à défendre la vie innocente et à faire respecter les valeurs judéo-chrétiennes de nos fondateurs.
    • Nous croyons en la promesse de la Déclaration d'indépendance, à savoir que nous sommes tous égaux aux yeux de notre Créateur et que nous devons tous être traités de la même manière par la loi.
    • Nous savons que nos droits ne viennent pas du gouvernement, mais de Dieu, et qu'aucune force terrestre ne pourra jamais nous les retirer. Cela inclut le droit à la liberté religieuse et le droit de détenir et de porter des armes.
    • Nous croyons qu'il faut reconstruire notre armée précédemment épuisée et mettre fin aux guerres sans fin dans lesquelles nos politiciens ratés du passé nous ont entraînés pendant des décennies.
    • Nous embrassons la libre pensée, nous accueillons les débats robustes et nous n'avons pas peur de nous opposer aux dictats oppressifs du politiquement correct.
    • Nous savons que l'État de droit est la sauvegarde ultime de nos libertés et nous affirmons que la Constitution signifie exactement ce qu'elle dit TEL QU'ÉCRIT.
    • Nous sommes en faveur d'un commerce équitable, de faibles taxes et de moins de réglementations néfastes pour l'emploi, et nous savons que l'Amérique doit toujours avoir l'armée la plus puissante de la planète.
    • Nous croyons en la loi et l'ordre, et nous croyons que les hommes et les femmes chargés de faire respecter la loi sont des HÉROS qui méritent notre soutien absolu.
    • Nous croyons en la LIBERTÉ DE PARLER et en des élections équitables. Nous devons garantir des élections justes, honnêtes, transparentes et sûres à l'avenir – où chaque VOTE LÉGAL compte.


    Nom : 43.png
Affichages : 3758
Taille : 104,4 Ko

    Ce lancement intervient un jour seulement avant que Facebook n'annonce si l’ex-président américain sera autorisé à revenir sur le réseau social et sur d'autres plateformes de médias sociaux appartenant à Facebook comme Instagram. Trump a été banni de Facebook et de sa plateforme de publication préférée, Twitter, en janvier après qu'une foule d'extrême droite a pris d'assaut le Capitole américain, faisant cinq morts. Le comité de surveillance de Facebook prévoit d'annoncer si l'ancien président peut revenir dès ce jour.

    Source : donaldjtrump.com

    Et vous ?

    Quel commentaire faites-vous des indications sur l’orientation de cette nouvelle plateforme ? La voyez-vous s’imposer comme un modèle en matière de modération et de gestion de biais politiques ?
    Partagez-vous l'avis selon lequel le style du nouveau réseau social est plus une pique adressée à Twitter qu'autre chose ?

    Voir aussi :

    Twitter suspend définitivement le compte de Donald Trump, le réseau social estime que les messages qu'il a publiés récemment représentent un risque d'incitation à la violence
    Voici le plan de Donald Trump pour réglementer les médias sociaux : une réécriture des dispositions fondamentales de l'article 230 de la Communications Decency Act (CDA)
    L'administration Trump propose de réduire les protections juridiques pour les grandes entreprises technologiques, via un projet de loi visant à réviser l'immunité offerte par l'article 230 de la CDA
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  10. #10
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 352
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 352
    Points : 14 926
    Points
    14 926
    Par défaut
    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    • Nous savons que nos droits ne viennent pas du gouvernement, mais de Dieu, et qu'aucune force terrestre ne pourra jamais nous les retirer. Cela inclut le droit à la liberté religieuse et le droit de détenir et de porter des armes.
    Ils ont un grain les étasuniens. Ils ont un délire avec Dieu c'est n'importe quoi. C'est un peu comme israël.

    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    Quel commentaire faites-vous des indications sur l’orientation de cette nouvelle plateforme ? La voyez-vous s’imposer comme un modèle en matière de modération et de gestion de biais politiques ?
    Cette plateforme permettra aux pro Trump de se sentir plus libre et en sécurité, car Twitter et Facebook est extrêmement hostile envers eux.
    J'imagine qu'il n'y aura quasiment pas de militants extrémistes LGBT, écologistes, féministes, etc.

    Les pro Trump pourraient arrêter de parler de politique sur Twitter et aller tranquillement dans leur coin où ils seraient à l'abris des progressistes extrémistes.
    Si ça marche tout le monde sera content :
    - moins de pro Trump sur Twitter
    - les pro Trump en sécurité sur leur plateforme
    Keith Flint 1969 - 2019

  11. #11
    Membre confirmé Avatar de Superzest 76
    Homme Profil pro
    Automaticien
    Inscrit en
    septembre 2018
    Messages
    144
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 24
    Localisation : France, Seine Maritime (Haute Normandie)

    Informations professionnelles :
    Activité : Automaticien
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2018
    Messages : 144
    Points : 528
    Points
    528
    Par défaut
    Nous savons que nos droits ne viennent pas du gouvernement, mais de Dieu, et qu'aucune force terrestre ne pourra jamais nous les retirer. Cela inclut le droit à la liberté religieuse et le droit de détenir et de porter des armes.
    L'état et la religion ne devrais pas être lié l'état devrais pouvoir réguler les religions, mais en aucun une religion ne devrais pouvoir donné des Devoir et encore moins des droit.

    Nous savons que l'État de droit est la sauvegarde ultime de nos libertés et nous affirmons que la Constitution signifie exactement ce qu'elle dit TEL QU'ÉCRIT.
    Si des chose ne vont pas dans une constitution il faut la changé c'est stupide de prendre un constitution comme des textes sacrés intouchables. Si un chose ne vas pas (Prohibition par exemple ) on le retire


    Ils ont un grain les étasuniens. Ils ont un délire avec Dieu c'est n'importe quoi. C'est un peu comme israël.
    En France 74% des gens disent que Dieu na pas une place importante dans leur vis Les USA sont a l'opposé avec seulement 36%
    En France il y a 43 à 54 % qui se disent agnostiques ou Athées alors que on tombe a 3-9% pour les USA
    Israël est même moins religieux que les USA avec 15 à 37 % de sa population se disant non religieux

    -> Source https://fr.wikipedia.org/wiki/Irr%C3%A9ligion_par_pays

    Et la religion mixé a l’état ne peut pas faire vraiment bon ménage...
    “Cookie : Anciennement petit gâteau sucré, qu’on acceptait avec plaisir. Aujourd’hui : petit fichier informatique drôlement salé, qu’il faut refuser avec véhémence.”
    N'oubliez pas le si un message vous à aider a résoudre votre problème !

  12. #12
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 352
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 352
    Points : 14 926
    Points
    14 926
    Par défaut
    Citation Envoyé par Superzest 76 Voir le message
    L'état et la religion ne devrais pas être lié l'état devrais pouvoir réguler les religions
    Aux USA la constitution est différente, en France il y a eu la révolution qui étaient mené par des anti catholiques. Et depuis on est sur une ligne anti catholique.

    Citation Envoyé par Superzest 76 Voir le message
    Israël est même moins religieux que les USA avec 15 à 37 % de sa population se disant non religieux
    Je ne parle pas des citoyens, je parle de l'état.
    Par exemple aux USA il y a écrit "in god we trust" sur les dollars, le président jure sur la bible, et le discours des politiciens israéliens c'est "le monde entier nous déteste, nous ne sommes en sécurité qu'ici".

    Citation Envoyé par Superzest 76 Voir le message
    Si des chose ne vont pas dans une constitution il faut la changé c'est stupide de prendre un constitution comme des textes sacrés intouchables. Si un chose ne vas pas (Prohibition par exemple ) on le retire
    Il y a des choses dans les constitutions qui doivent rester. Surtout ce qui parle des libertés des citoyens.
    Trump dit qu'en principe il devrait avoir le droit de s'exprimer, ce qui est vrai. Et ce qui ne devrait pas changer. Tant qu'il n'y a pas d'appelle à la haine ou la violence il n'y a pas de problème.
    Keith Flint 1969 - 2019

  13. #13
    Membre extrêmement actif Avatar de Jon Shannow
    Homme Profil pro
    Responsable de service informatique
    Inscrit en
    avril 2011
    Messages
    3 790
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 57
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable de service informatique
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : avril 2011
    Messages : 3 790
    Points : 7 475
    Points
    7 475
    Par défaut
    Citation Envoyé par Superzest 76 Voir le message
    En France 74% des gens disent que Dieu na pas une place importante dans leur vis Les USA sont a l'opposé avec seulement 36%
    En France il y a 43 à 54 % qui se disent agnostiques ou Athées alors que on tombe a 3-9% pour les USA
    Ces chiffres, pour la France, changent.
    En grande partie à cause de l'islamisation de la société. La France compte de plus en plus de musulmans.
    Beaucoup de musulmans mettent la loi coranique au-dessus des lois républicaines. Ces lois religieuses régissent leur vie.

    De même, il y a une radicalisation religieuse qui se produit en France. Des musulmans, bien sûr, mais pas que. Les catholiques croyants et pratiquants se radicalisent, de même que les juifs.
    Certains diront que c'est en réponse de l'islamisation de notre pays. Je pense pour ma part que ces radicalisations proviennent surtout de l'état de crise économique permanent qui sévit dans notre pays depuis plusieurs décennies.

    En période de crise, les Hommes ont tendance à se tourner vers le sacré. Et les religions en profitent. Aujourd'hui, des partis politiques tentent d'en profiter. On le voit avec le RN, bien sûr, et avec Marion-Maréchal surtout, mais aussi avec LR dont le traditionalisme catholique qui était en sourdine depuis Giscard refait surface. Dans les rangs LR, il n'est pas rare de vouloir remettre en cause l'IVG. Le mariage pour tous a été une belle preuve de cette idéologie catholique qui prédomine dans les rangs de la droite française.
    De l'autre coté, la "gauche" soutient l'islam à tort et à travers. Ce qui fait la part belle à ceux qui les accusent d'islamo-gauchistes.
    Du coté des juifs, on voit un mélange des genres se créer, sous-prétexte d'antisémitisme (qui est présent dans une partie de la population) on assimile les critiques de la politique de l'état d'Israël à de l'antisémitisme, ce qui n'a pas forcément grand-chose à voir. Israël est un état, tout comme la France, les USA, la Russie ou la Chine.
    Si on critique les USA qui est un état à base chrétienne, est-ce à dire que l'on fait de l'anti-christianisme ? Pas obligatoirement. Tout dépend de la critique, et des arguments.

    Tout ça pour dire qu'en France (mais pas que, je pense), il y a une montée des religions, et une tendance à la radicalisation des pratiquants.
    Et, ce qui n'est pas pour me rassurer (moi qui suis athée) c'est que la crise sanitaire, qui va accroitre les effets de la crise économique déjà en place, ne va pas arranger les choses.
    Seul le politique pourrait mettre de l'ordre dans tout ça, en légiférant, ou même simplement en appliquant les lois existantes basées sur la laïcité de notre République. Mais, nos "politiques" ne sont pas à la hauteur. Et je dirais même plus (©Dupont et Dupond ), la plupart de ces "politiques" sont engagés dans une religion et font passer le sacré avant la laïcité. Tout l'héritage de la révolution, qui a fait de notre République un état laïc, est en train d'être oublié, perdu. Ce qu'il en résultera ne pourra rien donner de bon, je pense.
    Au nom du pèze, du fisc et du St Estephe
    Au nom du fric, on baisse son froc...

  14. #14
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Responsable informatique, développeur tout-terrain
    Inscrit en
    juin 2004
    Messages
    910
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 53
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable informatique, développeur tout-terrain
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : juin 2004
    Messages : 910
    Points : 4 510
    Points
    4 510
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Trump dit qu'en principe il devrait avoir le droit de s'exprimer, ce qui est vrai. Et ce qui ne devrait pas changer. Tant qu'il n'y a pas d'appelle à la haine ou la violence il n'y a pas de problème.
    Sauf que : Twitter n'est pas un média, même s'il en a la couleur... Si c'était un média traditionnel (quotidien, radio, chaine de TV), on pourrai parler de "censure", or Trump continue à s'exprimer dans les médias traditionnels, il vient d'ailleurs de répondre à une interview sur HBO !

    Twitter c'est une entreprise privée qui t'ouvre un espace d'expression mais qui leur appartient... (et à leurs conditions, pas aux tiennes)
    Si ta présence leur déplait rien ne peut les obliger à te conserver ton espace d'expression...

  15. #15
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 352
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 352
    Points : 14 926
    Points
    14 926
    Par défaut
    Citation Envoyé par sergio_is_back Voir le message
    Sauf que : Twitter n'est pas un média
    Là c'est Trump qui dit "on va créer un réseau social qui respectera la constitution US, donc les gens auront le droit de s'exprimer" (ce qui n'est pas forcément le cas sur Twitter et Facebook)

    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    La France compte de plus en plus de musulmans.
    Comme il est interdit de faire des statistiques de ce genre, on ne sait pas exactement.

    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    Beaucoup de musulmans mettent la loi coranique au-dessus des lois républicaines.
    "Beaucoup" c'est flou. Il y a des sondages louche qui ont été réalisés avec un "échantillon représentatif" de 2 034 personnes. Il faudrait voir les questions qui ont été posées, parce que le résultat semble bizarre.

    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    les juifs
    Ce ne sont pas "les juifs" ce sont "des juifs". Je ne sais pas si leur nombre augmente, mais il est vrai qu'il existe plusieurs groupes de juifs radicaux, comme la LDJ, le betar et toutes ces conneries.
    Les extrémistes ne représentent surement qu'un faible pourcentage de l'ensemble.

    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    De l'autre coté, la "gauche" soutient l'islam à tort et à travers.
    Le PS comptait beaucoup sur le vote musulman. Parce que dans les banlieues où tout le monde vit sur les aides sociales, il y a beaucoup de musulmans.
    Je ne sais pas si ça fonctionnait vraiment.

    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    on assimile les critiques de la politique de l'état d'Israël à de l'antisémitisme
    Il y a des gens qui veulent changer la définition du mot "antisémitisme" pour qu'elle contienne la critique de l'état d'israël.
    Antisionisme et critique d’Israël : que dit la future définition de l’antisémitisme ?
    C'est une des propositions phares du discours d'Emmanuel Macron au dîner du Crif, mercredi soir. Le président français veut intégrer l'antisionisme dans la définition française de l'antisémitisme.

    « La France, qui l'a endossée en décembre avec ses partenaires européens, mettra en œuvre la définition de l'antisémitisme adoptée par l'Alliance internationale pour la mémoire de la Shoah (IHRA) » (NDLR, qui intègre l'antisionisme), a-t-il développé, en martelant que « l'antisionisme est une des formes modernes de l'antisémitisme ».
    De toute façon le terme "antisémitisme" est stupide, ils peuvent mettre n'importe quoi dedans, vu que ça n'a pas de sens. Ça devrait être antijudaïsme, ou judéophobie.
    Les sionistes veulent se cacher derrière le bouclier des juifs. Les juifs qui ne soutiennent pas la politique israélienne, devrait essayer de lutter contre les sionistes, parce que les sionistes pourraient finir par créer des problèmes.

    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    Si on critique les USA qui est un état à base chrétienne, est-ce à dire que l'on fait de l'anti-christianisme ?
    Aux USA il y a un lobby extrêmement puissant qui s'appelle l'AIPAC :
    Israël-Palestine : le Crif et Israël choqués par France 2
    Ancien de l'Aipac, le plus important groupe de pression pro-israélien aux États-Unis, M. J. Rozenberg raconte comment traquent les journalistes "déviants".
    Ce lobby a plus d'influence que la somme de tous les lobbys chrétiens.
    Aux USA il y a plein d'évangélistes et ces gens là pensent que les juifs sont les préférés de dieu et que pour être bien vu de Dieu il faut aider les juifs.
    Les chrétiens évangéliques, meilleurs alliés d’Israël

    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    la plupart de ces "politiques" sont engagés dans une religion et font passer le sacré avant la laïcité.
    Les gros politiciens vont toujours se prosterner devant le CRIF, c'est triste.
    Dîner du Crif: François Hollande et Nicolas Sarkozy se sont serré la main
    Au dîner du Crif, Hollande tape la bise à Macron et Hamon

    Là il y a un truc au niveau de la symbolique :

    C'est le chef du CRIF qui dirige Macron, le truc marrant c'est que ça n'a pas l'air de plus plaire, ça le fait chier qu'on lui tire son bras.

    =====
    Pour en revenir à la religion et les USA, en fait ils ne sont pas obligé de prêter serment sur la bible, ni de dire "God Bless the United States of America", mais ils aiment bien les traditions :
    Pourquoi les présidents américains prêtent-ils serment sur la Bible ?
    Pourtant, le premier amendement de la Constitution garantit cette séparation depuis 1787, sous l’impulsion de Thomas Jefferson. Dix ans plus tard, John Quincy Adams, partisan de la laïcité déclarait : « Le gouvernement des États-Unis n’est en aucune manière fondé sur la religion chrétienne ».
    (...)
    La Bible maçonnique Saint John’s Lodge Numéro 1 choisie par George Washington, a depuis été utilisée à quatre reprises : Warren G. Harding en 1921, Dwight D. Eisenhower en 1953, Jimmy Carter en 1977 et George Bush père en 1989. Bill Clinton a lui prêté serment sur une Bible que possédait sa grand-mère.
    Keith Flint 1969 - 2019

  16. #16
    Expert confirmé

    Profil pro
    Inscrit en
    février 2006
    Messages
    2 314
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : février 2006
    Messages : 2 314
    Points : 4 563
    Points
    4 563
    Par défaut
    Citation Envoyé par sergio_is_back Voir le message
    Twitter c'est une entreprise privée qui t'ouvre un espace d'expression mais qui leur appartient... (et à leurs conditions, pas aux tiennes)
    Si ta présence leur déplait rien ne peut les obliger à te conserver ton espace d'expression...
    Pas non plus à leurs conditions, mais à celles en accord aux lois des usa, et si twitter n'est pas content des lois, il peut très bien changer de pays.

  17. #17
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 352
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 352
    Points : 14 926
    Points
    14 926
    Par défaut
    Citation Envoyé par stardeath Voir le message
    Pas non plus à leurs conditions, mais à celles en accord aux lois des usa
    La loi interdit certains propos, mais par contre elle permet au propriétaire d'un site de censurer ce qu'il veut (une fois qu'il a censuré le contenu illégal).
    Par exemple si l'équipe de modération d'un forum décide de censurer un propos légal il est libre de le faire.
    Chez toi tu peux appliquer les règles arbitraires que tu veux.
    Twitter et Facebook ont toujours été très anti Trump. Trump cherche une plateforme un peu plus sympa avec lui.
    Keith Flint 1969 - 2019

  18. #18
    Expert confirmé

    Profil pro
    Inscrit en
    février 2006
    Messages
    2 314
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : février 2006
    Messages : 2 314
    Points : 4 563
    Points
    4 563
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    La loi interdit certains propos, mais par contre elle permet au propriétaire d'un site de censurer ce qu'il veut (une fois qu'il a censuré le contenu illégal).
    Par exemple si l'équipe de modération d'un forum décide de censurer un propos légal il est libre de le faire.
    Chez toi tu peux appliquer les règles arbitraires que tu veux.
    Twitter et Facebook ont toujours été très anti Trump. Trump cherche une plateforme un peu plus sympa avec lui.
    bah non justement, la loi des usa est plutôt claire à ce propos, soit tu n'es responsable de rien, soit tu censures tout le monde avec possibilité de procès si ce n'est pas fait. les procès actuels contre ces géants montrent que justement ceux-ci tentent de profiter des 2 statuts pour faire ce qu'ils veulent.
    tu le dis toi même, ces plateformes sont anti trump, donc si elles choisissent de modérer, elles deviennent donc responsables de tous leurs contenus, donc attaquables si elles choisissent de ne pas supprimer du contenu problématique "de leur camp".

    après dès lors que tu reconnais modérer du contenu, tu peux très bien modérer en effet ce que tu veux, mais tu ne peux plus profiter du statut où tu n'es responsable de rien. le beurre et l'argent du beurre comme on dit.
    donc non, chez toi tu n'appliques pas forcément les règles arbitraires que tu veux.

  19. #19
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 352
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 352
    Points : 14 926
    Points
    14 926
    Par défaut
    Citation Envoyé par stardeath Voir le message
    après dès lors que tu reconnais modérer du contenu, tu peux très bien modérer en effet ce que tu veux, mais tu ne peux plus profiter du statut où tu n'es responsable de rien.
    J'ai du louper le moment où Twitter et Facebook ont essayé d'être responsable de rien.
    Par contre je me rappelle les avoir vu censurer du contenu illégal. Donc c'est certains qu'ils modèrent.
    Facebook, Microsoft, Twitter et YouTube signent un code de conduite sur internet avec l’UE afin de bannir la haine et la violence sur la toile
    Twitter renforce sa politique relative au contenu violent, pour endiguer les comportements haineux de sa plateforme

    J'ai peut-être trouvé un article qui parle de problème de censure sur Twitter et Facebook :
    Facebook, Twitter et Google appelés à témoigner sur la censure appliquée par leurs plateformes, devant les législateurs américains
    Les entreprises américaines de médias sociaux ont récemment dû faire face à une série d’accusations émanant de Washington, et de la Maison Blanche en particulier. À la mi-mars, le membre républicain du Congrès, Devin Nunes, a déclaré qu'il engagerait une action en justice de 250 millions de dollars contre Twitter pour sa prétendue « censure explicite » des conservateurs.

    Nunes a accusé le réseau social de faire du « shadow-banning » des utilisateurs de droite, tout en refusant d’agir contre le contenu «abusif, haineux et diffamatoire» des utilisateurs de gauche. Le shadow-banning consiste à bloquer partiellement ou totalement un utilisateur ou son contenu d'une communauté en ligne, de sorte qu'il ne soit pas immédiatement évident pour l'utilisateur qu’il a été bloqué.
    Keith Flint 1969 - 2019

  20. #20
    Expert confirmé

    Profil pro
    Inscrit en
    février 2006
    Messages
    2 314
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : février 2006
    Messages : 2 314
    Points : 4 563
    Points
    4 563
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    J'ai du louper le moment où Twitter et Facebook ont essayé d'être responsable de rien.
    Par contre je me rappelle les avoir vu censurer du contenu illégal. Donc c'est certains qu'ils modèrent.
    oui ils modèrent, ils sont aussi un peu "victime" des directives gouvernementales contradictoires, je ne les considère pas fautif de tout ; les différents gouvernements, à demander tout et n'importe quoi, sont responsables aussi.

    pour le responsable de rien, reprenons l'attaque du capitole, facebook (je crois, faudrait que je relise les communiqués, donc peut être que je me trompe, attention) a dit au début que ce n'était pas sa faute, pour reconnaître par la suite qu'il a sans doute une responsabilité.
    à moins que facebook encourage explicitement (et qu'il met en place des moyens favorisant seulement) la diffusion de stupidités sur sa plateforme, je ne vois pas en quoi il aurait une responsabilité sur les propos de quelqu'un.
    parce que si on en arrive là, quid de tous les mensonges/approximations de tous les utilisateurs de la plateforme? ou alors les fake news, qui décident de ça?

    que ces plateformes soit pro-actives sur des questions de terrorisme, traite humaine en tout genre, oui, je suis d'accord ;
    mais le reste des propos qui "pourraient" poser des problèmes devraient être traités par la justice.

Discussions similaires

  1. [Bénévole] Recherche Dévelloppeur pour un réseau social dans la création
    Par Antoine Debacque dans le forum Autres
    Réponses: 0
    Dernier message: 29/05/2015, 11h45
  2. [Bénévole] Recherche Dévelloppeur pour un réseau social dans la création
    Par Antoine Debacque dans le forum Autres
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/05/2015, 14h39
  3. Création de son propre repository
    Par Cooly dans le forum Maven
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/03/2007, 18h28
  4. Choix pour la création de notre propre "Collection"
    Par goomazio dans le forum Langage
    Réponses: 9
    Dernier message: 23/12/2006, 23h03
  5. Création de son propre message dans un formulaire
    Par androme dans le forum C++Builder
    Réponses: 17
    Dernier message: 06/02/2005, 23h13

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo