IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Actualités Discussion :

Bruxelles annonce la mise en service du passe sanitaire européen

  1. #41
    Membre actif
    Profil pro
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    136
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 136
    Points : 238
    Points
    238
    Par défaut
    Citation Envoyé par sevyc64 Voir le message
    Il faut comparer ce qui est comparable.
    Pour commencer, c'est un pays de culture scandinave, contrairement à la France qui est un pays latin du sud.
    ... De part sa culture scandinave, la Suède est un pays globalement beaucoup plus discipliné que la France. On peut donc être sur que ces mesures ont été beaucoup mieux respectées qu'en France....
    De plus, à leur faveur, la Suède est peu peuplé par rapport à la France. La densité de population y est presque 5 fois moindre.
    Je suis d'accord que toute comparaison en terme de santé est difficile, comme entre par exemple Paris et la campagne de la Creuse aussi où la densité de population n'est pas top. Et pourtant ce sont les mêmes contraintes qui ont été imposées partout en France sans tenir compte de cette diversité.
    Quand aux pays scandinaves, justement je suis au Danemark, à AArhus et je crois qu'il faut tordre le cou aux idées préconçus. J'ai été surpris de constater que ce n'est pas réellement le cas, dans plein de petits détails. Mais la grande différence, c'est que les Danois font et ont raison de faire confiance en leur gouvernement, pour la bonne raison que tout comme en Suède, ils ont un droit de contrôle dessus, ce qui n'est pas le cas dans le reste de l'Europe. Le résultat est que le niveau de corruption est très bas (voir chiffre de transparency international).
    Maintenant je dois dire que je n'ai pas analysé pourquoi il y a eu tant de différence de mortalité entre le Danemark et la Suède, mais je sais qu'en Suède par un ami médecin Suédois que son pays avait comme la France "confiné" les maisons de retraites et que cela a fait une hécatombe chez eux. Quels sont les changements dans les courbes de décès et du changement de l'espérance de vie dans ces pays?
    En dehors de ça les Suédois ont conservé leur économie entière par rapport à la France qui s'est endetté de combien de milliards???
    Et surtout ils ont continué à vivre sans être traumatisés par des campagnes de "terrorisations" de la population qui a transformé en France chaque personne bien portante comme suspecte
    L'Angleterre commence a avouer avoir sciemment utilisé la peur, le pouvoir Français a fait de même et a même menti pour faire croire aux gens qu'en se faisant vacciner ils allaient retrouver leur liberté
    C'est ça qui est inadmissible dans un pays démocratique.
    "Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux."
    Benjamin Franklin

  2. #42
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    2 077
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 2 077
    Points : 45 987
    Points
    45 987
    Par défaut L'UE s'apprête à dévoiler un portefeuille numérique adapté à la vie post-Covid
    L'UE s'apprête à dévoiler un portefeuille numérique adapté à la vie post-Covid
    pour permettre aux citoyens d'accéder aux services publics et privés en ligne

    Alors que plusieurs régions du monde et l'industrie du transport aérien travaillent sur des applications mobiles qui serviront de passeports vaccinaux pour aider à relancer les voyages internationaux, l'UE serait également sur le point de dévoiler un portefeuille numérique. Des sources proches du dossier ont indiqué que l'UE devrait dévoiler mercredi les plans détaillés d'un portefeuille numérique à l'échelle du bloc, à la demande des États membres qui souhaitent trouver un moyen sûr pour les citoyens d'accéder aux services publics et privés en ligne. Est-il sûr de regrouper toutes ces données personnelles au sein d'une même application ?

    Un portefeuille numérique donnant accès aux services publics et privés

    Selon la rumeur, le portefeuille numérique de l'UE stockerait en toute sécurité les données de paiement et les mots de passe et permettrait aux citoyens des 27 pays de se connecter aux sites Web des administrations locales ou encore de payer leurs factures de services publics en utilisant une seule identité reconnue. L'application, à laquelle il serait possible d'accéder notamment par lecture d'empreinte digitale ou de rétine, devrait également servir de coffre-fort où les utilisateurs pourraient stocker des documents officiels tels que leur permis de conduire. Les sources ont toutefois ajouté que l'utilisation du portefeuille ne serait pas obligatoire.

    Nom : c02.jpg
Affichages : 5457
Taille : 43,7 Ko

    Cependant, les citoyens qui choisissent de s'inscrire devraient bénéficier d'un écosystème numérique plus sûr et d'une plus grande flexibilité, idéale pour la vie post-pandémique. Afin de protéger les citoyens, les fonctionnaires européens imposeront une séparation structurelle empêchant les entreprises qui accèdent aux données des utilisateurs de les utiliser pour toute autre activité commerciale, comme la commercialisation de nouveaux produits. Bruxelles aurait entamé des discussions avec les États membres afin de fournir des lignes directrices sur les normes techniques pour le déploiement du portefeuille numérique.

    Selon les personnes interrogées, le portefeuille devrait être pleinement opérationnel dans environ un an. D'après elles, les nouvelles propositions s'inscrivent dans le cadre d'un réexamen de l'identification électronique existante à l'échelle de l'UE et font suite à une consultation sur les "moteurs et les obstacles" au déploiement d'un portefeuille numérique. Le système existant a été peu utilisé, puisque seuls 19 pays ont introduit des pièces d'identité numériques, qui ne sont pas toutes compatibles entre elles. En fin de compte, ce sont les États membres qui décideront de la manière de mettre en œuvre le système.

    Les élus européens espèrent que l'amélioration de la culture numérique et l'utilisation accrue des outils numériques pendant la pandémie contribueront à dynamiser le nouveau système. Les régulateurs devraient également mettre en avant la facilité d'accès aux services publics et privés si les gens décident de s'inscrire. Par exemple, une personne désirant louer une voiture pourrait utiliser son portefeuille numérique pour le faire à distance via une application qui vérifiera son identité et émettra une clé électronique afin qu'elle puisse prendre la voiture immédiatement sans avoir à faire la queue à l'aéroport.

    « Le portefeuille numérique sera simple, sécurisé et protégera les personnes en ligne », a déclaré une source à Financial Times. « Les gens auront aussi le pouvoir de décider de la quantité d'informations qu'ils donnent, alors que Google et les autres ne vous laissent pas décider de ce que vous donnez », a-t-elle ajouté.

    D'autres efforts sont également entrepris à l'échelle mondiale

    L'Union européenne, d'autres gouvernements dans le monde et l'industrie aérienne travailleraient sur des passeports vaccinaux afin de relancer les vols internationaux. Ils travaillent sur des systèmes qui permettraient aux voyageurs d'utiliser des applications de téléphonie mobile pour prouver qu'ils ont été vaccinés, ce qui pourrait les aider à éviter les lourdes exigences de quarantaine à leur destination. C'est le cas en France. Le gouvernement français a ajouté en avril une nouvelle fonctionnalité à l'application de suivi des contacts TousAntiCovid.

    Appelée TousAntiCovid-Carnet, elle vous permet d'ajouter les résultats de vos tests PCR et antigéniques dans l'application pour les présenter à un tiers. Le gouvernement a également prévu un nouveau menu pour ajouter la preuve que l'on a été vacciné, notamment le certificat de vaccination, ce qui permettra aux utilisateurs de prendre l'avion ou d'aller à l'étranger. Mais ces multiples efforts soulignent l'absence d'un système central international permettant de vérifier électroniquement le statut vaccinal. Les projets sont également confrontés à des difficultés techniques pour travailler ensemble.

    De même, des questions relatives à la protection de la vie privée et à l'inégalité des vaccins subsistent. En effet, les passeports vaccinaux ajoutent une nouvelle couche numérique à la multitude d'applications de santé et de suivi des contacts liées au coronavirus que de nombreux pays et pays ont déjà mises en place. Leur utilisation au niveau national pour rouvrir les économies locales a fait l'objet d'un vif débat, de nombreuses personnes s'opposant à l'obligation de les utiliser dans les pubs, les concerts et les événements sportifs. Cependant, l'idée de les utiliser pour les voyages internationaux est de plus en plus répandue.

    Des pays comme l'Islande ont ouvert leurs frontières aux visiteurs vaccinés et d'autres, comme l'Arabie saoudite, autorisent désormais les citoyens vaccinés à voyager à l'étranger. La dernière décision de l'UE d'ouvrir ses frontières aux voyageurs entièrement vaccinés rend la situation encore plus urgente. L'UE, la Chine et le Japon travaillent tous sur leurs propres certificats de vaccination numériques pour les voyages transfrontaliers. Le Royaume-Uni, quant à lui, a mis à jour fin mai l'application du National Health Service pour permettre aux utilisateurs entièrement vaccinés de prouver leur statut lorsqu'ils voyagent à l'étranger.

    Les tests sont en cours pour le certificat numérique de l'UE, qui confirmera également les résultats du test COVID-19 ou la guérison du virus. Il devrait être mis en service d'ici à la fin du mois de juin, ce qui permettra aux résidents de retrouver leurs amis et parents vivant dans 30 pays européens. En revanche, l'on ne sait pas encore exactement où et comment les voyageurs de l'UE, qui ne dispose pas de points de contrôle aux frontières intérieures, verront leurs certificats vérifiés. Selon les autorités de Bruxelles, cette décision sera prise par chaque pays. L'idée est que les voyageurs apposent un code QR sur leur téléphone.

    Ensuite, pour le contrôle, le code serait scanné, par exemple dans un aéroport ou une gare, à l'aide d'une application de vérification officielle qui consulte les bases de données nationales, via une "passerelle" technique de l'UE. Selon des rapports parus dernièrement, les voyageurs ont également besoin d'une application pour smartphone afin de pouvoir transporter d'éventuels certificats de vaccination officiels. Le projet de l'UE comprend une technologie open source que les pays européens peuvent utiliser pour créer leurs propres portefeuilles mobiles officiels.

    L'Association internationale du transport aérien (IATA) a créé son application mobile IATA Travel Pass, auquel des compagnies comme Qantas, Japan Airlines, Emirates, British Airways et Virgin Atlantic ont adhéré. Une initiative concurrente, CommonPass, a gagné en popularité auprès de transporteurs comme Cathay Pacific, JetBlue, United et Lufthansa. Les voyageurs peuvent déjà utiliser ces applications pour vérifier que les résultats de leur test COVID-19 sont acceptés à leur destination. Travel Pass et CommonPass ne sont pour l'instant disponibles que pour les voyageurs des compagnies aériennes qui les utilisent.

    Qu'en est-il de la sécurité et de la vie privée des utilisateurs ?

    Travel Pass et CommonPass peuvent être intégrés aux applications de voyage des compagnies aériennes afin que les utilisateurs puissent vérifier leur statut vaccinal lorsqu'ils s'enregistrent en ligne. Les deux systèmes devraient aussi fonctionner avec les certificats de l'UE. CommonPass indique que les utilisateurs pourront importer les certificats de vaccination d'ici la mi-juin. « Dans un contexte de pandémie, les passeports de vaccination ne pourront que se généraliser », a déclaré Paul Meyer, directeur général de The Commons Project, l'association sans but lucratif à l'origine de CommonPass.

    « Nous pensons qu'il restera obligatoire pour les voyages internationaux », a-t-il ajouté. Selon certains experts, les faux documents COVID-19 en papier vendus par des fraudeurs ont été un problème pendant la pandémie, mais les développeurs affirment que les versions numériques ont des garanties qui les rendent difficiles à falsifier. L'IATA indique qu'elle ne vérifie pas les résultats des tests ou le statut vaccinal, mais qu'elle sert d'intermédiaire aux laboratoires agréés pour envoyer ces informations de manière sécurisée aux voyageurs dont l'identité peut être associée à la personne qui a effectué le test ou la vaccination.

    Elle scanne le visage du voyageur à l'aide de la caméra du téléphone et le compare aux données biométriques du passeport. Des contrôles sont effectués pour éviter qu'une autre personne n'utilise son identité. Par ailleurs, les passeports de vaccination seraient un sujet polarisé, les discussions en ligne mettant en évidence les craintes qu'ils soient utilisés pour contrôler les gens, restreindre la liberté et éroder la vie privée. Les développeurs soulignent qu'un minimum de données personnelles est conservé sur les téléphones, et que les seules choses qui sont transmises sont des clés de chiffrement.

    Ces clés permettraient d'échanger des informations en toute sécurité. « Si cela est fait correctement, il n'y a pas de risque supplémentaire pour la vie privée, car il s'agit simplement d'indiquer le statut de la pièce d'identité (oui ou non) », a déclaré Kevin Trilli, responsable produit de la société de vérification d'identité Onfido, qui travaille sur la technologie des cartes de vaccination. Il faut également se demander si les différents systèmes de certification des vaccins fonctionneront bien ensemble et si les pays reconnaîtront les certificats des autres.

    Le gouvernement britannique a prévenu que peu de pays acceptent actuellement les preuves de vaccination des voyageurs. « Il n'est pas possible d'avoir un système interopérable au jour zéro, mais avec le temps, les problèmes seront résolus, ce qui permettra de préparer le terrain pour la prochaine pandémie », a déclaré Trilli. Toutefois, qu'en est-il des personnes qui n'ont pas de smartphone ? Ou des familles qui ne disposent pas d'un appareil pour chaque membre ? Les responsables de l'IATA et de l'Union européenne affirment qu'ils travaillent à des solutions, y compris sur support papier.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Seriez-vous prêt à utiliser le portefeuille numérique de l'UE ?
    Que pensez-vous des mesures de sécurité prises ? Sont-elles suffisantes ?

    Voir aussi

    TousAntiCovid : le gouvernement ajoute une fonctionnalité permettant d'enregistrer les résultats des tests PCR et antigénique, le certificat de vaccination devrait être ajouté avant fin avril

    Covid-19 : un « certificat sanitaire » européen, en version électronique ou papier, disponible dès le 15 juin, a annoncé Thierry Breton

    L'application de traçage des contacts, TousAntiCovid, passe la barre des 10 millions de téléchargements, mais beaucoup de choses restent encore à améliorer pour satisfaire les utilisateurs
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  3. #43
    Inactif  
    Homme Profil pro
    Lycéen
    Inscrit en
    septembre 2019
    Messages
    67
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 18
    Localisation : France, Indre et Loire (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : Lycéen
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2019
    Messages : 67
    Points : 234
    Points
    234
    Par défaut
    A long terme, le Wechat européen.

  4. #44
    Membre expert Avatar de kain_tn
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    mars 2005
    Messages
    1 041
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations forums :
    Inscription : mars 2005
    Messages : 1 041
    Points : 3 864
    Points
    3 864
    Par défaut
    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Selon la rumeur, le portefeuille numérique de l'UE stockerait en toute sécurité les données de paiement et les mots de passe et permettrait aux citoyens des 27 pays de se connecter aux sites Web des administrations locales ou encore de payer leurs factures de services publics en utilisant une seule identité reconnue. L'application, à laquelle il serait possible d'accéder notamment par lecture d'empreinte digitale ou de rétine, devrait également servir de coffre-fort où les utilisateurs pourraient stocker des documents officiels tels que leur permis de conduire. Les sources ont toutefois ajouté que l'utilisation du portefeuille ne serait pas obligatoire.
    Dis-donc, ils ne vont pas se calmer sur les mesures totalitaires? Déjà qu'ils ne sont pas élus...

    On connaît la musique: "ce n'est pas obligatoire ma bonne dame". "Non non, les guichets physiques vont continuer". "Non, le smartphone est optionnel". Et d'année en année une fois qu'il y a des usagers on vire tout le reste. Toujours les mêmes marchands de salades.


    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Cependant, les citoyens qui choisissent de s'inscrire devraient bénéficier d'un écosystème numérique plus sûr et d'une plus grande flexibilité, idéale pour la vie post-pandémique. Afin de protéger les citoyens, les fonctionnaires européens imposeront une séparation structurelle empêchant les entreprises qui accèdent aux données des utilisateurs de les utiliser pour toute autre activité commerciale, comme la commercialisation de nouveaux produits. Bruxelles aurait entamé des discussions avec les États membres afin de fournir des lignes directrices sur les normes techniques pour le déploiement du portefeuille numérique.
    Ben voilà. Sous la carte du "plus sûr" (ce qui est complètement faux puisque l'on augmente la surface d'attaque/surface d'exposition des données personnelles), on cherche en fait à nous vendre toujours plus, plus plus plus. Jusqu'à l'indigestion


    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Les élus européens espèrent que l'amélioration de la culture numérique et l'utilisation accrue des outils numériques pendant la pandémie contribueront à dynamiser le nouveau système. Les régulateurs devraient également mettre en avant la facilité d'accès aux services publics et privés si les gens décident de s'inscrire. Par exemple, une personne désirant louer une voiture pourrait utiliser son portefeuille numérique pour le faire à distance via une application qui vérifiera son identité et émettra une clé électronique afin qu'elle puisse prendre la voiture immédiatement sans avoir à faire la queue à l'aéroport.
    Woaou. Louer une voiture sans faire la queue une fois par an?! Mais c'est un SUPER avantage! Vite, prenez TOUTES mes données personnelles et installez-moi une puce dans le cou!


    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    De même, des questions relatives à la protection de la vie privée et à l'inégalité des vaccins subsistent. En effet, les passeports vaccinaux ajoutent une nouvelle couche numérique à la multitude d'applications de santé et de suivi des contacts liées au coronavirus que de nombreux pays et pays ont déjà mises en place. Leur utilisation au niveau national pour rouvrir les économies locales a fait l'objet d'un vif débat, de nombreuses personnes s'opposant à l'obligation de les utiliser dans les pubs, les concerts et les événements sportifs. Cependant, l'idée de les utiliser pour les voyages internationaux est de plus en plus répandue.
    Ben tiens, il ne manquerait plus que ça. Tu veux aller au café du coin? Il te faut une application non obligatoire voyons!


    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Travel Pass et CommonPass peuvent être intégrés aux applications de voyage des compagnies aériennes afin que les utilisateurs puissent vérifier leur statut vaccinal lorsqu'ils s'enregistrent en ligne. Les deux systèmes devraient aussi fonctionner avec les certificats de l'UE. CommonPass indique que les utilisateurs pourront importer les certificats de vaccination d'ici la mi-juin. « Dans un contexte de pandémie, les passeports de vaccination ne pourront que se généraliser », a déclaré Paul Meyer, directeur général de The Commons Project, l'association sans but lucratif à l'origine de CommonPass.
    Ben tiens. M'est avis que ça ne doit pas être sans but lucratif pour tout le monde... Si les gars se ruent là dessus c'est parce qu'il y a des sponsors et des gros sous.


    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Elle scanne le visage du voyageur à l'aide de la caméra du téléphone et le compare aux données biométriques du passeport. Des contrôles sont effectués pour éviter qu'une autre personne n'utilise son identité. Par ailleurs, les passeports de vaccination seraient un sujet polarisé, les discussions en ligne mettant en évidence les craintes qu'ils soient utilisés pour contrôler les gens, restreindre la liberté et éroder la vie privée. Les développeurs soulignent qu'un minimum de données personnelles est conservé sur les téléphones, et que les seules choses qui sont transmises sont des clés de chiffrement.
    Il y a 20 ans, les attentats du World Trade Center ont servi à imposer la mise en place de passeports biométrique. Là on nous en ressert une louche par dessus, pour des raisons tout aussi bidon.


    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Ces clés permettraient d'échanger des informations en toute sécurité. « Si cela est fait correctement, il n'y a pas de risque supplémentaire pour la vie privée, car il s'agit simplement d'indiquer le statut de la pièce d'identité (oui ou non) », a déclaré Kevin Trilli, responsable produit de la société de vérification d'identité Onfido, qui travaille sur la technologie des cartes de vaccination. Il faut également se demander si les différents systèmes de certification des vaccins fonctionneront bien ensemble et si les pays reconnaîtront les certificats des autres.
    Et donc on doit les croire sur parole? Et ensuite quoi? Ils changent les CGU de l'application? Ils revendent le reste des données? Ils continuent de les héberger directement dans les clouds des GAFAM??


    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Je crois que c'est assez évident. À bas le flicage généralisé!


    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Seriez-vous prêt à utiliser le portefeuille numérique de l'UE ?
    Certainement pas.

    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Que pensez-vous des mesures de sécurité prises ? Sont-elles suffisantes ?
    Sécurité pour qui? Sérieusement les gens, plutôt que d'accepter des trucs pareil, allez plutôt en vacances dans une autre région cet été. Les commerces locaux en ont besoin, et si tout le monde ne se rue pas dans les aéroports, peut-être qu'ils se remettront un peu en question...
    Copier c'est copier; voler c'est vendre un CD une vingtaine d'euros!


    Code C : Sélectionner tout - Visualiser dans une fenêtre à part
    1
    2
    3
    4
    5
    6
    7
    #include <stdio.h>
     
    int main(int argc, char **argv) {
     
        printf("So long, and thanks for the fish, Dennis...\n");
        return 0;
    }

  5. #45
    Membre extrêmement actif

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    2 981
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 2 981
    Points : 4 247
    Points
    4 247
    Par défaut
    Bonsoir,

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Quand on sait que des états pourtant voisins et tributaire l'un de l'autre ne savent pas se mettre d'accord, je n'ose même pas imaginer qu'un truc commun fonctionne ... Entre l'efficacité et la simplicité allemande et le conception mille feuille à la française ... Je vois mal le touriste allemand utiliser les fonctionnalités d'un truc pour la France ...

    Encore de l'argent jeté par les fenêtres

    Seriez-vous prêt à utiliser le portefeuille numérique de l'UE ?
    Non

    Que pensez-vous des mesures de sécurité prises ?
    Autant brader nos data perso aux GAFAM ... Ce que j'en pense la sécurité est une veritable passoire

    Sont-elles suffisantes ?
    Allez bizoux, rendez vous dans quelques mois pour les premières failles

    Un portefeuille numérique donnant accès aux services publics et privés
    Quand on voit le mille feuille administratif français, je peine à croire que l'état français arrive à inclure autant de service qu'il le souhaite . Après la "folie bureaucratique" , le "has beening" de son administration (vieillotte et incompétente ) en matière de projet IT . Le summun du ridicule en somme.

    A côté de cela l'Estonie c'est 80% de l'administration dématérialisée ... un système de guichet unique à faire pâlir

  6. #46
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    avril 2018
    Messages
    1 548
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2018
    Messages : 1 548
    Points : 35 924
    Points
    35 924
    Par défaut L'euro numérique pourrait stimuler l'utilisation internationale de la monnaie unique, selon la BCE
    L'euro numérique pourrait stimuler l'utilisation internationale de la monnaie unique,
    Selon la Banque centrale européenne

    Selon des rumeurs cette semaine, l’UE devrait dévoiler mercredi les plans détaillés d'un portefeuille numérique à l'échelle du bloc, à la demande des États membres qui souhaitent trouver un moyen sûr pour les citoyens d'accéder aux services publics et privés en ligne. Le portefeuille numérique de l'UE stockerait en toute sécurité les données personnelles des citoyens des 27 pays tout en leur permettant de se connecter aux sites Web des administrations locales ou encore de payer leurs factures de services publics en utilisant une seule identité reconnue. Ce mercredi, la Banque centrale européenne a déclaré que la création d'un euro numérique pourrait renforcer le statut international de la monnaie unique en facilitant son utilisation pour payer ou épargner.

    La Banque centrale européenne a publié aujourd’hui la 20e revue annuelle "Le rôle international de l'euro". Le document présente une vue d'ensemble des évolutions de l'utilisation de l'euro par les non-résidents de la zone euro. Selon cette publication, la Commission européenne s'est fixé pour objectif de stimuler l'utilisation de l'euro en dehors de la zone euro, qui stagne depuis des années et a légèrement diminué en 2020 en raison de la pandémie de coronavirus.

    Nom : e01.jpg
Affichages : 2191
Taille : 38,0 Ko

    Le rapport couvre les évolutions de la période 2020, caractérisée par l'apparition de la pandémie de coronavirus, une contraction de l'activité économique mondiale sans précédent de mémoire d'homme et un soutien exceptionnel des politiques mondiales. Trois dossiers spéciaux ont été examinés dans le cadre de ce nouveau rapport, dont celui qui se penche sur comment l'émission d'une monnaie numérique de banque centrale (central bank digital currency (CBDC)) pourrait avoir un impact sur le rôle international des monnaies.

    La Banque centrale européenne a déclaré qu'un euro numérique pourrait accroître l'attrait de l'euro, bien que la santé et la taille de l'économie de la zone euro soient plus importantes. La BCE veut miser sur la sécurité, les faibles coûts de transaction et les effets de regroupement reconnus aux portefeuilles numériques.

    « Le deuxième dossier spécial examine comment l'émission d'une monnaie numérique de banque centrale (CBDC) pourrait avoir un impact sur le rôle international des monnaies. Il souligne que l'attrait mondial des monnaies dépend de forces économiques fondamentales que la numérisation n'est pas susceptible de modifier », a écrit la BCE dans son rapport. « Toutefois, les caractéristiques propres aux moyens de paiement numériques, notamment la sécurité, les faibles coûts de transaction et les effets de regroupement, pourraient favoriser l'adoption internationale d'une monnaie ».

    La BCE poursuit en déclarant que les caractéristiques d’un euro numérique « peuvent se combiner pour créer des boucles de rétroaction positives dans l'utilisation d'une monnaie en tant que moyen de paiement et réserve de valeur et avoir ainsi des effets sur son attrait mondial. En outre, les caractéristiques de conception spécifiques d'une CBDC seraient importantes pour son rayonnement mondial et, en définitive, pour le rôle international de la monnaie dans laquelle elle est libellée ».

    Toutefois, l'ouverture de l'euro numérique aux étrangers comporterait également des risques, tels que l'ouverture d'une porte pour le blanchiment d'argent ou la facilitation de la ruée vers les monnaies plus faibles en temps de crise. Cependant, la BCE a déclaré que ces risques pourraient être pris en compte dans la conception de la monnaie numérique, par exemple en fixant un plafond à la quantité de monnaie que chaque citoyen peut posséder ou en obligeant à la divulgation.

    « La transparence ou la confidentialité sélective permettraient de mettre en œuvre de meilleurs contrôles de conformité et de connaissance du client, contrôlant ainsi les flux de paiement illicites, par exemple pour les transactions importantes », a déclaré la BCE. « Ces mesures de protection renforceraient la réputation et la crédibilité de l'euro numérique ».

    L'an dernier, l'euro représentait un peu moins de 22 % de l'ensemble des réserves de change mondiales, loin derrière le dollar américain, dont la part est de 59 %, d’après le document. La BCE veut également compter sur les caractéristiques de conception de portefeuilles numériques pour booster son futur euro numérique auprès des non-résidents.

    « Les caractéristiques de conception pourraient influencer la capacité et les incitations des non-résidents à utiliser une "Central bank digital currency" comme moyen de paiement, unité de compte et/ou réserve de valeur », a déclaré la BCE.

    Selon le rapport, ce dossier spécial sur l’euro numérique est basé sur des simulations effectuées par les services de la BCE « à l'aide d'un nouveau modèle macroéconomique structurel qui permet de quantifier l'effet des différents mécanismes économiques en jeu ». La BCE n'a pas officiellement décidé si elle allait ou non introduire un euro numérique et aucun lancement ne devrait avoir lieu avant quatre ou cinq ans.

    Autres efforts dans le cadre de l’introduction de monnaies numériques de Banque centrale

    En mars 2020, un projet de loi proposé au Congrès américain par des démocrates visait la création d’un moyen de paiement, le Dollar numérique, en guise d’assistance et de protections financières dédiées aux consommateurs américains, aux États, aux entreprises et aux populations vulnérables durant la grande crise du coronavirus, au regard de la situation d’urgence. Dans ce projet de loi, le « dollar numérique » était défini comme « une unité de valeur électronique », « un solde exprimé en valeur monétaire composé d’écritures numériques » qui serait financé par la Réserve fédérale américaine.

    Le mois dernier, le président de la Réserve fédérale américaine a déclaré que la Fed publierait cet été un document de travail sur les paiements numériques, en mettant l'accent sur les avantages et les risques de l'établissement d'une monnaie numérique de banque centrale, et qu'elle solliciterait également les commentaires du public. Pour lui, une monnaie numérique de banque centrale, contrairement aux monnaies spéculatives, offre à quiconque la détient – une personne, une entreprise, voire un autre gouvernement – une créance directe sur cette banque centrale, ce qui est exactement ce que fait actuellement la détention d'un billet de banque en papier.

    Alors que la Fed et certaines autres économies développées mènent encore des recherches sur ce à quoi ressemblerait une monnaie numérique de banque centrale, la Chine avance à grands pas et pilote actuellement une version numérique du yuan, avec des plans pour accélérer l'utilisation avant les Jeux olympiques d'hiver de 2022 à Pékin. Le yuan numérique sera contrôlé par la Banque centrale de Chine, qui émettra la nouvelle monnaie électronique.

    Le Japon, quant à lui, est à la phase de l’analyse des concepts de sa monnaie numérique avant de passer à un programme pilote impliquant des fournisseurs de services de paiement, et même des utilisateurs finaux. Une première phase d'expérimentation, qui consistera à tester la faisabilité technique de l'émission, de la distribution et du rachat d'une monnaie numérique de banque centrale, se déroulera jusqu'en mars 2022.

    Source : Rapport de la BCE

    Et vous ?

    Que pensez-vous de l’euro numérique de la BCE ?
    Quel commentaire faites-vous de ce que dit la BCE d’une monnaie numérique de Banque centrale ?
    Utiliseriez-vous volontiers l’euro numérique pour acheter les services publics ?

    Voir aussi :

    L'UE s'apprête à dévoiler un portefeuille numérique adapté à la vie post-Covid, pour permettre aux citoyens d'accéder aux services publics et privés en ligne
    La Banque centrale du Japon expérimente l'émission d'une monnaie numérique, alors que 60 % des banques centrales sont au stade de la validation des concepts, selon une étude de la BIS
    Dollar numérique, une cryptomonnaie des États-Unis pour faire face au confinement et stimuler l'économie, selon un projet de loi US
    Le Trésor US demande que les transferts de cryptomonnaies de plus de 10 000 $ soient déclarés au fisc,
    Dans le cadre des efforts des autorités pour réprimer l'évasion fiscale
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  7. #47
    Membre expert Avatar de kain_tn
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    mars 2005
    Messages
    1 041
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations forums :
    Inscription : mars 2005
    Messages : 1 041
    Points : 3 864
    Points
    3 864
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
    Que pensez-vous de l’euro numérique de la BCE ?
    Pardon par avance mais quand je lis cet article, je pense à ça

    https://ibb.co/2jbMjqG


    Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
    Quel commentaire faites-vous de ce que dit la BCE d’une monnaie numérique de Banque centrale ?
    Totalement inutile. En fait on dirait un service marketing qui essaye de trouver des idées d'utilisation de leur application à la c.., histoire d'avoir un peu d'adoption... Et de siphonner tranquillement les données des gens!


    Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
    Utiliseriez-vous volontiers l’euro numérique pour acheter les services publics ?
    Non. Pour quelle raison est-ce que je ferai un truc comme ça? Ils ont déjà assez de données sur ce que j'achète depuis mes cartes bancaires... Et les services de paiement en ligne sont bien plus sécurisés que ces cochonneries (pas d'app à installer, pas de smartphone, etc).
    Copier c'est copier; voler c'est vendre un CD une vingtaine d'euros!


    Code C : Sélectionner tout - Visualiser dans une fenêtre à part
    1
    2
    3
    4
    5
    6
    7
    #include <stdio.h>
     
    int main(int argc, char **argv) {
     
        printf("So long, and thanks for the fish, Dennis...\n");
        return 0;
    }

  8. #48
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    2 077
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 2 077
    Points : 45 987
    Points
    45 987
    Par défaut Le Parlement européen valide le pass sanitaire : et maintenant ?
    Le Parlement européen valide le pass sanitaire : et maintenant ?
    Les vols internationaux devraient bientôt reprendre leur cours normal

    L'Union européenne vient de franchir une autre étape dans ses efforts pour faciliter la transition vers la vie post-Covid. Le Parlement européen a approuvé mercredi en séance plénière le pass sanitaire, également appelé le certificat Covid numérique. Le pass a été adopté avec 546 votes pour, 93 contre et 51 abstentions (pour les citoyens européens), et 553 votes pour, 91 contre et 46 abstentions (pour les ressortissants de pays tiers). Si tout se passe comme prévu, il devrait entrer en application le 1er juillet 2021 pour une durée de 12 mois, et devrait faciliter la libre circulation et contribuer à la levée progressive et coordonnée des restrictions.

    Après plusieurs mois de discussion sur la reprise des voyages internationaux, les pays de l'UE ont trouvé fin mai un accord pour la mise en place d'un pass sanitaire européen. Jugé utile par les élus européens, il devrait permettre aux Européens vaccinés, guéris du Covid-19 ou testés négatifs de voyager au sein de l'UE sans forcément être soumis à une quarantaine à destination. Il est destiné à fournir un cadre harmonisé pour faciliter les vacances des Européens cet été. Le statut COVID du titulaire du certificat, qui sera disponible aux formats numérique et papier, sera prouvé par un code QR contenu dans le document.

    Nom : p02.jpg
Affichages : 1714
Taille : 70,9 Ko

    « Nous avons abouti sur ce nouvel instrument en un temps record pour sauvegarder la libre circulation pour tous les citoyens », s'est félicité le commissaire européen Didier Reynders, en charge du dossier. « Ce sera un instrument pour rendre plus simple la libre circulation, mais aussi la levée de toutes les restrictions imposées par les États membres en raison du covid-19. Normalement, à partir du premier juillet nous pourrons commencer à utiliser ce certificat, sans aucune discrimination ». La France a entamé une nouvelle phase de déconfinement ce mercredi et dispose déjà d'un sanitaire au plan national disponible via l'application TousAntiCovid.

    Le pass sanitaire européen ou le certificat Covid numérique de l'UE a été adopté mercredi également avec les mêmes intentions, mais sera accepté dans les toutes les juridictions de l'Union. Il partage également des caractéristiques avec le pass anticipé de la France. « Ce certificat sera délivré gratuitement par les autorités nationales : il sera disponible au format numérique ou papier et contiendra un code QR. Il attestera que son détenteur a été vacciné contre le coronavirus, qu’il a reçu récemment le résultat d’un test de dépistage négatif, ou qu’il s’est remis de l’infection », explique le Parlement dans un communiqué sur son site Web.

    « En pratique, il s’agira de trois documents distincts. Un cadre commun européen permettra de rendre les certificats interopérables et de pouvoir les authentifier dans toute l’Union européenne, ainsi que de prévenir la fraude et la falsification », lit-on dans le communiqué. Selon le Parlement, le système entrera en application le 1er juillet 2021 et sera en place pendant 12 mois. Le certificat ne sera pas un prérequis pour exercer son droit à la liberté de circulation et ne sera pas considéré comme un document de voyage. Même si le pass sanitaire sera accepté dans tous les États membres de l'UE, certaines extensions peuvent avoir lieu.

    Par exemple, les États membres pourront imposer des restrictions supplémentaires aux voyageurs « telles que la quarantaine, l’autoconfinement ou les tests », mais uniquement « si ces restrictions sont nécessaires et proportionnées dans le but de préserver la santé publique ». « Tous les vingt-sept membres devront accepter les certificats de vaccination délivrés dans d’autres pays de l’UE à des personnes qui ont été inoculées par un vaccin ayant reçu l’autorisation d’être utilisé dans l’UE par l’Agence européenne des médicaments (actuellement Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Janssen) », a indiqué le Parlement en mai.

    Toutefois, chaque État sera libre d'accepter d'autres types de vaccins, comme le vaccin russe Spoutnik V ou celui du Chinois Sinopharm utilisé en Hongrie. Les pays qui n'auront pas terminé la mise en place du certificat à la date du 30 juin bénéficieront d'une phase transitoire qui pourrait aller du 1er juillet au 12 août. En France, le gouvernement devra mettre à niveau son pass sanitaire anticipé pour qu'il soit compatible à l'échelle européenne. Il devra également prendre en compte et résoudre les défauts techniques, notamment les informations personnelles et médicales disponibles en clair, soulignés par la CNIL.

    En ce qui concerne les risques de fraudes, des dispositions ont également été prises. En France, interrogé sur le nombre de QR codes qui ont pu être falsifiés à ce jour, le secrétaire d'État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques Cédric O n'avance pas de chiffre, mais affirme que « les équipes d'Air France sont confrontées à plusieurs tentatives de fraude par semaine ». « C'est important pour nous de sécuriser cet élément-là », souligne-t-il, notant que l'un des avantages du pass sanitaire est de « faire en sorte que les preuves présentées soient infalsifiables ».

    Source : Le Parlement européen

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous du pass sanitaire européen ?
    Que pensez-vous des défauts techniques soulignés par la CNIL concernant le pass sanitaire en France ?

    Voir aussi

    Application TousAntiCovid et Pass sanitaire : des données conservées en clair, des doutes quant à la sécurité des données transmises, la CNIL relève les défaillances de l'application

    Application TousAntiCovid et Pass sanitaire : les informations personnelles et médicales sont disponibles en clair, prévient Christian Quest

    Covid-19 : accord trouvé sur le pass sanitaire européen, il sera disponible sur smartphone, mais aussi en version papier

    Covid-19 : un « certificat sanitaire » européen, en version électronique ou papier, disponible dès le 15 juin, a annoncé Thierry Breton

    Application TousAntiCovid : un coût de 6,5 millions d'euros sans appel d'offres, ANTICOR saisit la Cour de justice de la République
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  9. #49
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    chomeur
    Inscrit en
    avril 2015
    Messages
    615
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 76
    Localisation : France, Seine Maritime (Haute Normandie)

    Informations professionnelles :
    Activité : chomeur
    Secteur : Distribution

    Informations forums :
    Inscription : avril 2015
    Messages : 615
    Points : 1 284
    Points
    1 284
    Par défaut
    comme d’habitude des phrase de départ simple et agréable a entendre suivit d'une ribambelle de complexité
    Plus vite encore plus vite toujours plus vite.

  10. #50
    Membre expert Avatar de kain_tn
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    mars 2005
    Messages
    1 041
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations forums :
    Inscription : mars 2005
    Messages : 1 041
    Points : 3 864
    Points
    3 864
    Par défaut
    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Ça fait belle lurette que l'Europe ne sert plus que les gros lobbies et pas le public. On parle de charlots qui font passer des accords commerciaux avec l’Ouzbékistan par exemple (qui exploite le travail forcé - des civils, hein, pas des prisonniers), qui permet aux grandes marques de continuer de vendre leurs bouteilles en plastique partout, qui font passer des accords scandaleux pour permettre la pêche intensive, des gens corrompus et qui voient les êtres humains comme des bêtes corvéables à merci, pourvu qu'eux et leurs petits copains continuent de s'enrichir.

    Alors franchement, venant de ces escrocs, plus rien ne peut m'étonner. Nos droits, ils s'en cognent. Notre vie privée, ils n'en veulent pas, pourvu qu'ils fassent de l'argent dessus, et notre sécurité c'est le dernier de leurs soucis.

    546 votes pour et 51 abstentions! 546 escrocs et 51 personnes trop lâches pour assumer leur position...


    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    "il devrait permettre aux Européens vaccinés, guéris du Covid-19 ou testés négatifs de voyager au sein de l'UE sans forcément être soumis à une quarantaine à destination".
    À part les testés négatifs, tous les autres peuvent encore être contagieux et donc disséminer le virus, pourtant ils affichent que le but du passe est de ne pas être en quarantaine. Quelle blague! Le pire c'est que certains doivent voir que c'est une escroquerie puisqu'ils disent "sans forcément être soumis à une quarantaine" - c'est à dire qu'il y aura quand même des quarantaines dans certains pays, malgré leur passe.


    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Nous avons abouti sur ce nouvel instrument en un temps record pour sauvegarder la libre circulation pour tous les citoyens
    Ah bon? Pourtant on en revient à avant l'Europe: le contrôle et le passage des douanes avec un nouveau document d'identité. Il appelle ça la "libre circulation, lui?"

    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Par exemple, les États membres pourront imposer des restrictions supplémentaires aux voyageurs « telles que la quarantaine, l’autoconfinement ou les tests », mais uniquement « si ces restrictions sont nécessaires et proportionnées dans le but de préserver la santé publique ». « Tous les vingt-sept membres devront accepter les certificats de vaccination délivrés dans d’autres pays de l’UE à des personnes qui ont été inoculées par un vaccin ayant reçu l’autorisation d’être utilisé dans l’UE par l’Agence européenne des médicaments (actuellement Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Janssen) », a indiqué le Parlement en mai.
    Quand je lis ça, je ne peux pas m'empêcher de penser qu'ils vont faire ch... tous ceux qui ne sont pas vaccinés en fait, en leur imposant des restrictions supplémentaires.


    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Que pensez-vous du pass sanitaire européen ?
    Je mettrai bien une photo pour exprimer ce que je ressens mais ça risque d'être vraiment grossier...


    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Que pensez-vous des défauts techniques soulignés par la CNIL concernant le pass sanitaire en France ?
    Nos "maîtres" s'en foutent. Vous voyez bien que quoi que l'on dise, quoi que l'on remonte, quelle que soit l'institution publique, ils s'en moquent ouvertement. À ce niveau là, Ce qui les intéresse ce sont les risques de fraude. Et ils s'y connaissent en fraude, ces escrocs.
    Copier c'est copier; voler c'est vendre un CD une vingtaine d'euros!


    Code C : Sélectionner tout - Visualiser dans une fenêtre à part
    1
    2
    3
    4
    5
    6
    7
    #include <stdio.h>
     
    int main(int argc, char **argv) {
     
        printf("So long, and thanks for the fish, Dennis...\n");
        return 0;
    }

  11. #51
    Membre chevronné Avatar de curt
    Homme Profil pro
    Ingénieur Etudes
    Inscrit en
    mars 2006
    Messages
    1 470
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur Etudes
    Secteur : Bâtiment Travaux Publics

    Informations forums :
    Inscription : mars 2006
    Messages : 1 470
    Points : 2 247
    Points
    2 247
    Par défaut
    on ne pourra donc pas voyager sans ce passe sanitaire COVID.
    Par contre, si on a ce pass mais qu'on n'est pas vacciné contre la Diphtérie, Tétanos, Polio, Hépatite B, rougeole, etc on pourra.... et on pourra soit être contaminé soit être contagieux.
    Bon voyage et bon courage !
    Pas de demande par MP, sinon j'correctionne plus, j'dynamite, j'disperse, j'ventile !!!
    ---------------------------------------------------------------------
    Vous avez un talent insoupçonné... Faites-en profitez les autres. Un p'tit CLIC pour une grande cause.
    Et si vous faisiez un bon geste en 2021 ? Soyez utile, ça vous changera ! Moi, ça m’a changé !

  12. #52
    Modérateur
    Avatar de sevyc64
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    janvier 2007
    Messages
    9 924
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 48
    Localisation : France, Pyrénées Atlantiques (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2007
    Messages : 9 924
    Points : 26 896
    Points
    26 896
    Par défaut
    Le pass covid ne dispense pas des autres vaccins obligatoires suivant les pays, pour voyager (à ma connaissance les vaccins pour les maladies citées ne sont pas obligatoire, même avant la pandémie).

    Par contre, partir à l'étranger pour ses vacances, est quand même, peut-être, un luxe dont on peut raisonnablement se passer, tout au moins cet été ou la pandémie est loin d'être terminée dans nombre de pays.
    La prudence et la raison sont quand même des armes bien plus puissantes.
    --- Sevyc64 ---

    Parce que le partage est notre force, la connaissance sera notre victoire

  13. #53
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Everything
    Inscrit en
    décembre 2013
    Messages
    359
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Italie

    Informations professionnelles :
    Activité : Everything

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2013
    Messages : 359
    Points : 1 244
    Points
    1 244
    Par défaut
    Nom : PassSanitaire.jpg
Affichages : 976
Taille : 123,3 Ko

    Prêts à voyager !
    Ceux qui abandonnent une liberté essentielle pour une sécurité minime et temporaire ne méritent ni la liberté ni la sécurité.
    Benjamin Franklin

  14. #54
    Membre extrêmement actif

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    2 981
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 2 981
    Points : 4 247
    Points
    4 247
    Par défaut
    Bonjour,

    Citation Envoyé par sevyc64 Voir le message
    Par contre, partir à l'étranger pour ses vacances, est quand même, peut-être, un luxe dont on peut raisonnablement se passer, tout au moins cet été ou la pandémie est loin d'être terminée dans nombre de pays.
    Par mesure de securité actuellement , tout a fait mieux vaut rester en Europe dans une destination accessible à minima en voiture.

    L'idée étant de rester dans sa "bulle" social et d'éviter le transport de masse.

  15. #55
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Analyste/ Programmeur
    Inscrit en
    juillet 2013
    Messages
    4 057
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste/ Programmeur

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2013
    Messages : 4 057
    Points : 9 092
    Points
    9 092
    Par défaut
    Citation Envoyé par sevyc64 Voir le message
    Par contre, partir à l'étranger pour ses vacances, est quand même, peut-être, un luxe dont on peut raisonnablement se passer, tout au moins cet été ou la pandémie est loin d'être terminée dans nombre de pays.
    La prudence et la raison sont quand même des armes bien plus puissantes.
    Ouais j'ai + la sensation que cela va dans l'autre sens
    C'est à dire, que le gouvernement n'a rien à carrer que les français partent en vacances à l'étranger ou pas (de ce que j'ai vu, il pousse les vacances en France pour relancer l'activité locale), mais que ce soit les étrangers (avec leurs gros billets) qui viennent en France.

    Bon après on le sait : le masque en extérieur ne sert à rien, en été/ période chaude, en Europe il ne se passe rien, et on attend toujours le cluster lorsque Lille fût Champion (fin mai), l'hécatombe de non confinement de janvier-février, les clusters de Noël (<- d'après les chiffres, il y a eu 1 pic le 10 janvier 2021 et pendant, il me semble, 2 - 3 semaines)

    Que les étrangers viennent en été, avec le minimum, il n'y a à priori peu de risques à avoir

  16. #56
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    2 077
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 2 077
    Points : 45 987
    Points
    45 987
    Par défaut Que contient le code QR du passeport vert de l'UE ?
    Que contient le code QR du passeport vert de l'UE ?
    Environ seize pays auraient déjà commencé à utiliser le pass sanitaire de l'UE

    Le Parlement européen a validé le pass sanitaire au début du mois et les différents pays de l'Union se préparent à le déployer dès le 1er juillet. Si la cadence s'accélère au niveau de chaque gouvernement, et sous la surveillance des régulateurs étatiques, bon nombre de citoyens demeurent toutefois préoccupés par les données qui seront collectées dans le cadre de la mise en place du pass sanitaire ainsi que leur sécurité. Pour montrer que cette préoccupation n'a pas lieu d'être, l'UE a partagé un script Python permettant de décoder et de vérifier le code QR d'un certificat. Certains l'ont essayé et partagent ce qu'ils y ont trouvé.

    Le code QR ne contiendrait pas de données superflues

    Pour rappel, le pass sanitaire de l'UE, aussi connu sous le nom de certificat vert numérique de l'UE, a pour objectif de faciliter les voyages au sein de l'Union dans le contexte de la crise sanitaire. Ce certificat sanitaire contiendra un code QR prouvant que son titulaire a été vacciné, qu'il a passé un test PCR ou antigénique rapide négatif ou qu'il est immunisé après avoir été infecté par le Covid-19. Le certificat ne donnera pas de droit automatique aux personnes vaccinées avec des sérums non autorisés par l'Agence européenne du médicament, comme les vaccins chinois et russes utilisés en Hongrie.

    Nom : inline-74930.jpg
Affichages : 29807
Taille : 20,3 Ko

    Dans ce cas, ce sera alors à l'État membre d'accepter ou non ces personnes sur son territoire. En gros, le statut Covid du titulaire du certificat, qui sera disponible aux formats numérique et papier, sera prouvé par un code QR inscrit sur le document. En ce qui concerne la vie privée et la confidentialité des données, l'UE a assuré qu'aucune donnée personnelle n'est stockée dans une base de données centrale. « Les données personnelles obtenues via les certificats ne pourront pas être stockées dans les États membres de destination », lit-on dans le communiqué du Parlement européen.

    Tobias Girstmair, un étudiant australien en informatique, s'est exercé à décoder le code QR d'un pass sanitaire quelconque, généré à partir de données fictives, et a partagé ce qu'il a trouvé. « En tant que personne soucieuse du respect de la vie privée, je voulais juste savoir quels détails je donnais lorsque je laissais mon serveur scanner mon code », a-t-il écrit dans un billet de blogue sur son site Web personnel. Voici ci-dessous à quoi ressemble un certificat vert numérique de l'UE. Girstmair note qu'il est assez volumineux pour un code QR, mais comme il est censé contenir plus qu'un lien hypertexte, sa taille est normale.

    Code : Sélectionner tout - Visualiser dans une fenêtre à part
    1
    2
    3
    4
    5
    
    t@thi3nkpad ~ % zbarimg --raw greenpass.png
    
    HC1:NCFOXN%TS3DH3ZSUZK+.V0ETD%65NL-AH-R6IOO6+IUKRG*I.I5BROCWAAT4V22F/8X*G3M9JUPY0BX/KR96R/S09T./0LWTKD33236J3TA3M*4VV2 73-E3GG396B-43O058YIB73A*G3W19UEBY5:PI0EGSP4*2DN43U*0CEBQ/GXQFY73CIBC:G 7376BXBJBAJ UNFMJCRN0H3PQN*E33H3OA70M3FMJIJN523.K5QZ4A+2XEN QT QTHC31M3+E32R44$28A9H0D3ZCL4JMYAZ+S-A5$XKX6T2YC 35H/ITX8GL2-LH/CJTK96L6SR9MU9RFGJA6Q3QR$P2OIC0JVLA8J3ET3:H3A+2+33U SAAUOT3TPTO4UBZIC0JKQTL*QDKBO.AI9BVYTOCFOPS4IJCOT0$89NT2V457U8+9W2KQ-7LF9-DF07U$B97JJ1D7WKP/HLIJLRKF1MFHJP7NVDEBU1J*Z222E.GJF67Z JA6B.38O4BH*HB0EGLE2%V -3O+J3.PI2G:M1SSP2Y3D38-G9C+Q3OT/.J1CDLKOYUV5C3W1A:75S4LB:6REPKM3ZYO4+QDNDLT2*ESLIH
    Il s'agit d'une structure de données binaires codée en Base45, compressée et signée. Le groupe qui a conçu le laissez-passer vert de l'UE a publié la spécification du code QR, qui explique en détail le pourquoi et le comment des technologies choisies. « Mais en bref : il est fortement optimisé pour la taille et la fiabilité », explique Girstmair. Une fois décodé, l'on se retrouve avec les octets qui composent le document signé. Les métadonnées (ID de la clé et l'algorithme de signature utilisé) sont surlignées en bleu, la signature en vert et la structure de données principale de CBOR en rouge.

    La partie non-ASCII au début est l'émetteur du code QR, ainsi que les dates d'expiration et de génération sous forme d'horodatage UNIX 32 bits, le reste des valeurs est à peu près lisible tel quel. Voici ci-après ce qu'il explique :

    Code : Sélectionner tout - Visualiser dans une fenêtre à part
    1
    2
    3
    4
    5
    6
    7
    8
    9
    10
    11
    12
    13
    14
    15
    16
    17
    18
    19
    20
    21
    22
    23
    24
    25
    26
    27
    28
    29
    
    t@thi3nkpad ~ % zbarimg --raw greenpass.png|cut -b5-|tr -d '\n'|base45 --decode|openssl zlib -d|xxd
    
    00000000: d284 4da2 0448 d919 375f c1e7 b6b2 0126  ..M..H..7_.....&
    00000010: a059 0133 a404 1a60 d345 6506 1a60 d0a2  .Y.3...`.Ee..`..
    00000020: 6501 6241 5439 0103 a101 a461 7681 aa62  e.bAT9.....av..b
    00000030: 646e 0162 6d61 6d4f 5247 2d31 3030 3033  dn.bmamORG-10003
    00000040: 3032 3135 6276 706a 3131 3139 3334 3930  0215bvpj11193490
    00000050: 3037 6264 746a 3230 3231 2d30 322d 3138  07bdtj2021-02-18
    00000060: 6263 6f62 4154 6263 6978 3155 524e 3a55  bcobATbcix1URN:U
    00000070: 5643 493a 3031 3a41 543a 3130 3830 3738  VCI:01:AT:108078
    00000080: 3433 4639 3441 4545 3045 4535 3039 3346  43F94AEE0EE5093F
    00000090: 4243 3235 3442 4438 3133 2342 626d 706c  BC254BD813#Bbmpl
    000000a0: 4555 2f31 2f32 302f 3135 3238 6269 7378  EU/1/20/1528bisx
    000000b0: 1b4d 696e 6973 7472 7920 6f66 2048 6561  .Ministry of Hea
    000000c0: 6c74 682c 2041 7573 7472 6961 6273 6402  lth, Austriabsd.
    000000d0: 6274 6769 3834 3035 3339 3030 3663 6e61  btgi840539006cna
    000000e0: 6da4 6366 6e74 754d 5553 5445 5246 5241  m.cfntuMUSTERFRA
    000000f0:  553c 474f 4553 5349 4e47 4552 6266 6e75  U<GOESSINGERbfnu
    00000100: 4d75 7374 6572 6672 6175 2d47 c3b6 c39f  Musterfrau-G....
    00000110: 696e 6765 7263 676e 7468 4741 4252 4945  ingercgnthGABRIE
    00000120: 4c45 6267 6e68 4761 6272 6965 6c65 6376  LEbgnhGabrielecv
    00000130: 6572 6531 2e32 2e31 6364 6f62 6a31 3939  ere1.2.1cdobj199
    00000140: 382d 3032 2d32 3658 40f1 9401 7d5f 93fa  8-02-26X@...}_..
    00000150: 8cd8 a646 631e fd8f 9fc1 159d 3b06 17c7  ...Fc.......;...
    00000160: f403 a993 88db f0da 6271 2bd9 402b 6181  ........bq+.@+a.
    00000170: 34f0 4197 fc98 0be5 9820 8d66 bf35 c104  4.A...... .f.5..
    00000180: 7d5b 2c0a e53d 7aad d4                   }[,..=z..
    En utilisant Python, l'on peut ensuite extraire les données suivantes de la charge utile. Elles ont été annotées en suivant le schéma du certificat.

    Code : Sélectionner tout - Visualiser dans une fenêtre à part
    1
    2
    3
    4
    5
    6
    7
    8
    9
    10
    11
    12
    13
    14
    15
    16
    17
    18
    19
    20
    21
    
    {-260: {1: {'dob': '1998-02-26', # date of birth
                'nam': {'fn': 'Musterfrau-Gößinger', # family name
                        'fnt': 'MUSTERFRAU<GOESSINGER',
                        'gn': 'Gabriele', # given name
                        'gnt': 'GABRIELE'},
                'v': [{'ci': 'URN:UVCI:01:AT:10807843F94AEE0EE5093FBC254BD813#B', # certificate ID
                       'co': 'AT', # country of vaccination
                       'dn': 1, # doses received
                       'dt': '2021-02-18', # date of vaccination
                       'is': 'Ministry of Health, Austria', # cert issuer
                       'ma': 'ORG-100030215', # vaccine manufacturer
                       'mp': 'EU/1/20/1528', # vaccine product id
                       'sd': 2, # total number of doses
                       'tg': '840539006', # targeted disease (COVID-19)
                       'vp': '1119349007'}], # vaccine or prophylaxis
                'ver': '1.2.1'}}, # schema version
     1: 'AT', # QR code issuer
     4: 1624458597, # QR code expiry
     6: 1624285797} # QR code generated
    Alors que révèle le code QR ? Comme vous pouvez le voir, Gabriele, 23 ans, a été vaccinée en février, une fois, avec le Comirnaty de BioNTech/Pfizer. Ce qui n'est pas inclus, c'est la date pendant laquelle elle est considérée comme immunisée. Celles-ci sont calculées à partir du nombre de vaccins reçus et de la date de la vaccination, ainsi que des circonstances (aller au restaurant ou au travail, par exemple) par l'application scanner. Ceci montre en effet qu'en dehors du nom/fabricant du vaccin reçu, il n'y a pas de données superflues à l'intérieur. « Le code QR n'est pas un cauchemar pour la vie privée, comme certains l'ont craint », a conclu Girstmair.

    Pour vérifier les données de votre propre passeport vert, vous pouvez consulter greenpass.py. Il prend le PDF de gruenerpass.gv.at ou l'image en format PNG du code QR lui-même sur la ligne de commande, et imprime toutes les données, annotées avec le schéma mentionné ci-dessus.

    Plusieurs pays ont déjà mis en place le pass sanitaire

    À l'heure actuelle, environ seize pays auraient commencé à utiliser le "certificat numérique COVID" de l'UE (EUDCC) pour permettre à leurs citoyens de voyager facilement à travers l'Union. Selon la Commission européenne, quinze États membres (l'Autriche, la Belgique, la Bulgarie, la Croatie, la République tchèque, le Danemark, l'Estonie, l'Allemagne, la Grèce, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, la Pologne, le Portugal et l'Espagne) se sont connectés à la passerelle et ont commencé à délivrer les premiers certificats. Ils sont rejoints par l'Islande, qui est le premier des quatre pays de l'Espace économique européen à adhérer au système.

    D'autres pays devraient suivre le mouvement lorsque ses fonctions seront déployées à l'échelle du continent d'ici le 1er juillet. Le projet de l'UE est de mettre en place un système unique pour faciliter la sécurité des voyages en vérifiant le statut du détenteur du laissez-passer vis-à-vis du coronavirus, que ce soit par la vaccination, un résultat négatif récent ou la preuve de la guérison du virus. Selon la Commission, plus de 20 pays ont testé avec succès le système au cours du mois dernier.

    Par ailleurs, la Commission souhaite que 70 % des 450 millions d'habitants de l'Union aient reçu au moins une dose de vaccin d'ici la fin juillet, ce qui facilitera davantage la mise en place du pass sanitaire. La chef de la Commission, Ursula von der Leyen, a révélé le mois dernier que l'UE était en bonne voie pour atteindre cet objectif, avec plus de 250 millions de doses administrées à ce jour. En outre, plus de 80 millions d'Européens auraient déjà été entièrement vaccinés.

    Sources : Tobias Girstmair, Script Python de décodage et de vérification, Projet du certificat vert numérique de l'UE, Commission européenne

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous des données contenues dans le code QR ?

    Voir aussi

    Application TousAntiCovid et Pass sanitaire : les informations personnelles et médicales sont disponibles en clair

    Le Parlement européen valide le pass sanitaire : et maintenant ? Les vols internationaux devraient bientôt reprendre leur cours normal

    Covid-19 : accord trouvé sur le pass sanitaire européen, il sera disponible sur smartphone, mais aussi en version papier

    Covid-19 : un « certificat sanitaire » européen, en version électronique ou papier, disponible dès le 15 juin, a annoncé Thierry Breton
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  17. #57
    Membre à l'essai
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2012
    Messages
    38
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juin 2012
    Messages : 38
    Points : 24
    Points
    24
    Par défaut LE PASS SANITAIRE ATTAQUÉ DEVANT LE CONSEIL D'ÉTAT

  18. #58
    Membre averti
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2006
    Messages
    157
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juin 2006
    Messages : 157
    Points : 415
    Points
    415
    Par défaut
    Cet étudiant a donc encore beaucoup a apprendre sur ce qu'es une donnée personnel et leur protection.
    Date de naissance : inutile, les homonymes sont assez rare pour ne pas laisser exposer une telle donnée
    Nombre d'injection : si 1 tu as déjà eu le COVID, 2 RAS, 3 personne "sensible"
    Date des injections : Si plus tôt qu'autorisé alors personne a risque
    Type et N° de série du vaccin : ???? Quel est l'utilité de cette info dans le pass ???
    Vaccine or prophylaxis : Utilité ???

    Bref si ce pass sanitaire est une horreur, la France n'avait fait que devancer l'UE pour une fois

  19. #59
    Expert éminent sénior Avatar de Uther
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    4 293
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Pyrénées Orientales (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 4 293
    Points : 12 913
    Points
    12 913
    Par défaut
    Autant j'aime bien en général la quadrature du net, autant leur argumentation est idiote. Le but d'un passe sanitaire est de prouver qu'une personne est saine. Si on ne sait pas de quelle personne on parle et pourquoi elle est saine, autant dire qu'on a plus rien du tout.

    - les seules info personnelles fournies par le passe sont le nom/prénom et date de naissance, le genre d'info qu'on fournit assez habituellement et qui est le minimum nécessaire pour pouvoir valider que le passe n'est pas celui d'une autre personne.
    - Les seules infos médicales sont celles relatives à l'immunité au Covid19 ce qui semble on ne peut plus logique vu que c'est ce que le passe est censé démontrer. Aucune autre donnée médicale n'est disponible.

  20. #60
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    septembre 2011
    Messages
    104
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2011
    Messages : 104
    Points : 460
    Points
    460
    Par défaut
    Citation Envoyé par Mimoza Voir le message
    Cet étudiant a donc encore beaucoup a apprendre sur ce qu'es une donnée personnel et leur protection.
    Date de naissance : inutile, les homonymes sont assez rare pour ne pas laisser exposer une telle donnée
    Nombre d'injection : si 1 tu as déjà eu le COVID, 2 RAS, 3 personne "sensible"
    Date des injections : Si plus tôt qu'autorisé alors personne a risque
    Type et N° de série du vaccin : ???? Quel est l'utilité de cette info dans le pass ???
    Vaccine or prophylaxis : Utilité ???

    Bref si ce pass sanitaire est une horreur, la France n'avait fait que devancer l'UE pour une fois
    Je suis globalement contre le pass sanitaire (encore que l'usage qui en est fait en France reste assez proportionné) mais il faudrait un peu se détendre sur la partie protection des données personnels.

    Il ne s'agit pas d'une base de donnée publique mais du contenu d'un QR Code accessible uniquement si tu veux bien le montrer et dont le détail n'apparait pas à la lecture avec l'appli agrées (juste le nom/prénom, date de naissance, pass valide/invalide) et les données ne sont pas conservés https://www.gouvernement.fr/info-cor...es_securisees_.

    Après en étant de mauvaise fois on pourrait toujours avancer le risque qu'un organisateur pourrais s'amuser a trafiquer l'appareil pour enregistrer et revendre les données mais 1. Ils ont tous autres choses à foutre et 2. Personne ne prendrais se risques vu les peines encourues et la valeur quasi nul de ces données

    La probabilité de se faire agresser dans la rue par une personne désirant savoir si tu es considéré sensible ou si t'es plutôt team Pfizer ou AstraZeneca est plutôt faible

Discussions similaires

  1. Réponses: 6
    Dernier message: 17/12/2020, 14h48
  2. Réponses: 9
    Dernier message: 30/04/2020, 22h26
  3. Réponses: 11
    Dernier message: 18/06/2018, 09h12
  4. Réponses: 0
    Dernier message: 08/04/2015, 12h24
  5. Réponses: 3
    Dernier message: 17/12/2011, 09h20

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo