76 % des employés américains ont un accès non approprié à des fichiers sensibles, selon un nouveau rapport de vArmour

Un nouveau rapport de vArmour montre que 76 % des employés ont un accès inapproprié à un dossier sensible, et 76 % ont obtenu un accès inadéquat à des dossiers sensibles au cours de l'année écoulée

Les responsables informatiques interrogés ont également exprimé leur inquiétude quant à l'accès inapproprié ou malveillant aux applications et aux données, 47 % d'entre eux étant préoccupés par les acteurs malveillants qui se font passer pour des employés et 41 % par l'accès inapproprié à des informations sensibles.

En outre, 45 % des décideurs informatiques font état d'une pression accrue de la part du conseil d'administration en ce qui concerne la sécurité de leur organisation. 52 % des personnes interrogées déclarent que les menaces liées à l'identité les empêchent de dormir la nuit.


Nom : varmour.jpg
Affichages : 679
Taille : 10,3 Ko


Pour résoudre ces problèmes, les responsables informatiques affirment qu'ils doivent comprendre l'identité des utilisateurs afin de créer une politique de contrôle d'accès aux applications (77 %), de gérer le respect de la politique (73 %) et de répondre aux incidents (70 %).

"Beaucoup de nos clients nous demandent comment nous pouvons accélérer leur démarche de confiance zéro", explique Keith Stewart, chef de produit chez vArmour. "Les entreprises ont besoin d'une visibilité et d'un contrôle en temps réel de l'accès des utilisateurs aux applications dans l'ensemble de leur parc informatique afin de prendre des mesures pour adopter une stratégie de confiance zéro. La compréhension des relations entre chaque application, chaque relation et chaque utilisateur dans chaque environnement peut aider les entreprises à créer et à orchestrer des politiques de sécurité cohérentes à l'échelle de l'entreprise".

Afin de résoudre ces problèmes, vArmour a publié la version 6 de son Application Controller, qui permet aux organisations de trouver et de contrôler les accès non autorisés et malveillants, d'améliorer la sécurité et de mettre en place des politiques de sécurité cohérentes.

Source : vArmour

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Que pensez-vous de la politique de sécurité zéro trust ?