IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Webmaster
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    1 012
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmaster
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 1 012
    Points : 24 920
    Points
    24 920
    Par défaut Fedora atteint maintenant un taux d’intégration de 99 % de paquets débarrassés de Python 2
    La distribution GNU/Linux Fedora atteint maintenant un taux d’intégration de 99 % de paquets débarrassés de Python 2
    après avoir poussé les développeurs à migrer vers Python 3 et supprimé des paquets basés sur Python 2

    Depuis le 1er janvier 2020, Python Software Foundation (abrégé PSF) qui a pour objectif de promouvoir, protéger et faire progresser le langage de programmation Python, ainsi que de soutenir et de faciliter la croissance de la communauté internationale des développeurs Python a mis fin au support de Python 2.7. Depuis cette date, Python 2.x ne bénéficie plus d’aucune mise à jour, pas même pour des correctifs de sécurité venant de la part de la fondation PSF. Tous les développeurs sont donc encouragés à passer à Python 3 au risque de se retrouver avec des problèmes insolubles liés à Python 2.x ou des failles qui pourraient ruiner leurs projets basés sur Python 2.

    Nom : python2-eol.png
Affichages : 111056
Taille : 134,6 Ko

    Malgré les avertissements et les recommandations émis par la PSF ainsi que Guido van Rossum, le créateur du langage de programmation Python, de nombreux projets sont encore basés sur les versions 2.x du langage de programmation Python. Pour les développeurs, les raisons sont diverses. Certains affirment qu’ils ont hérité d’une base de code écrite en Python 2 et mettre à niveau ce code amènerait à tout réécrire, ce qui serait difficile à réaliser. Pour d’autres, ils restent attachés à Python 2 à cause de certains désagréments qu’ils imputent à la version 3 du langage comme la lenteur, la gestion des paquets qui serait cauchemardesque, la mauvaise implémentation d’Unicode, etc. Pour d’autres encore, ce serait juste une question de préférence, car se sentant plus à l’aise avec Python 2 que Python 3. Somme toute, un grand nombre de projets tournent encore sur Python 2 alors que l’abandon de cette version a été déjà acté.

    Si certains développeurs persistent à intégrer Python 2 dans leurs projets, Red Hat qui soutient la distribution GNU/Linux Fedora est résolument tourné vers la suppression des paquets fonctionnant avec Python 2 et intégrés jusque-là dans Fedora. Récemment, une analyse des paquets intégrés intégrés à la distribution a permis de mettre en évidence de grandes avancées dans l’objectif de passer à Python 3 uniquement. En effet, sur 4324 paquets analysés dans Fedora, 4280 paquets prendraient en charge uniquement Python 3. Cela représente un taux de 99 % des paquets fonctionnant uniquement avec Python 3. Pour ce qui concerne les 10 % de paquets qui n’ont pas encore migré vers Python 3 et qui sont encore détectés dans Fedora, l’on peut les décomposer en plusieurs groupes.

    Selon les mainteneurs de Fedora, 29 paquets fonctionnent avec Python 2 et n’ont pas encore été portés sur Python 3. Ci-dessous la liste des paquets concernés.

    • InsightToolkit
    • NFStest
    • chromium
    • email2trac
    • flowcanvas
    • gimp (nécessaire pour gimp-layer-via-copy-cut, gimp-resynthesizer)
    • kdissert
    • mailman
    • malaga-suomi-voikko
    • offlineimap
    • qt5-qtwebengine
    • qtwebkit
    • seamonkey
    • sems
    • slv2
    • sugar-view-slides
    • telepathy-mission-control
    • thunderbird
    • trac-batchmodify-plugin
    • trac-customfieldadmin-plugin
    • trac-monotone-plugin
    • trac-navadd-plugin
    • trac-privateticketsplugin
    • trac-themeengine-plugin
    • trac-tocmacro-plugin
    • trac-tracnav-plugin
    • trac-vatar-plugin
    • trac-watchlist-plugin
    • trac-workflowadmin-plugin


    À la suite de cette liste, l’on a également 6 paquets qui prennent en charge à la fois Python 2 et Python 3.

    À côté de ces différentes catégories, les développeurs de Fedora rapportent qu’il y a certains groupes de paquets liés à des dépendances qui sont susceptibles d’avoir besoin de Python 2.7 dans Fedora 32 ou les versions supérieures. Lorsqu’un paquet se retrouve dans ce cas, il aura besoin d’une exception du FESCo (Fedora Engineering Steering Committee ou en français Comité directeur de l’ingénierie Fedora qui gère le processus d’acceptation de nouvelles fonctionnalités, les problèmes de maintenance et d’autres questions techniques liées à la distribution et à la construction de Fedora) pour rester dans Fedora. Les paquets concernés par cette dernière catégorie sont entre autres le navigateur Chrome, GIMP, la base de données PostgreSQL, PyPy, l’environnement de bureau Sugar, etc.

    Alors que pour de nombreux développeurs, cette opération de nettoyage de Fedora s’avère plus que nécessaire pour aller de l’avant, certains utilisateurs de la distribution GNU/Linux estiment qu’il serait intéressant de donner encore du temps aux propriétaires des paquets basés sur Python 2 pour les corriger au risque de pénaliser les utilisateurs de la distribution en supprimant les paquets basés sur Python 2.x.

    Source : Python 2 dropping database

    Et vous ?

    Quels commentaires faites-vous des projets qui sont encore liés à Python 2.x ?

    Que pensez-vous de la suppression des paquets utilisant Python 2 dans Fedora ?

    Êtes-vous encore contraints d’utiliser Python 2 dans vos projets ? (Si oui, donnez quelques raisons qui vous y obligent).

    Voir aussi

    Python Software Foundation annonce qu’elle mettra fin au support de Python 2 à partir du 1er janvier 2020 et prévient qu’elle n’apportera plus son aide pour tout problème rencontré après cette date
    Alors que la fin du support de Python 2.7 approche à grands pas, certains utilisateurs manifestent leur réjouissance, tandis que d’autres sont tristes, comment accueilliez-vous la fin de Python 2 ?
    Guido van Rossum envisage de mettre fin au support de Python 2.7 le 1er janvier 2020, plus de mises à jour ou correctifs de sécurité après cette date
    RHEL : Red Hat compte remplacer Python 2 par Python 3 dans la prochaine version majeure de sa distribution Linux
    Il n’y aura pas de Python 2.8, le support de la version 2.7 prolongé jusqu’en 2020, et la migration vers Python 3.4 encouragée
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre éprouvé
    Profil pro
    Inscrit en
    novembre 2009
    Messages
    462
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2009
    Messages : 462
    Points : 1 115
    Points
    1 115
    Par défaut -
    Chrome, GIMP, la base de données PostgreSQL ne sont pas des petits projets...
    Mais qu'entend-on exactement par encore dépendants de Python 2 pour ces 3 là?

  3. #3
    Membre éprouvé
    Profil pro
    retraité
    Inscrit en
    décembre 2010
    Messages
    485
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : retraité

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2010
    Messages : 485
    Points : 1 178
    Points
    1 178
    Par défaut
    Citation Envoyé par frfancha Voir le message
    Chrome, GIMP, la base de données PostgreSQL ne sont pas des petits projets...
    Mais qu'entend-on exactement par encore dépendants de Python 2 pour ces 3 là?
    Dépendance en python2, veut dire que le code ne s'écrit pas pareil en python2 qu'en python3. Je pense notamment à print.

    N'étant pas un spécialiste de python2 je ne peux pas donner les autres différences, de mémoire y a unicode.

    Ensuite je ne sais pas s'il y a des logiciels pour transformer du code python2 vers python3 de façon automatique ? (le print c'est assez facile)

  4. #4
    Membre éprouvé
    Profil pro
    Inscrit en
    novembre 2009
    Messages
    462
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2009
    Messages : 462
    Points : 1 115
    Points
    1 115
    Par défaut
    Citation Envoyé par archqt Voir le message
    Dépendance en python2, veut dire que le code ne s'écrit pas pareil en python2 qu'en python3. Je pense notamment à print.

    N'étant pas un spécialiste de python2 je ne peux pas donner les autres différences, de mémoire y a unicode.

    Ensuite je ne sais pas s'il y a des logiciels pour transformer du code python2 vers python3 de façon automatique ? (le print c'est assez facile)
    Heu oui merci mais je connais bien la différence entre python 2 et 3.
    Ce n'est pas l'objet de ma question, dèso si elle n'était pas claire.

    Ma question c'est que veut-on dire exactement par "chrome/GIMP/postgresql dépendent de python 2"

    Est ce que chrome ne démarre même pas sur fedora sans python 2, ou c'est juste une fonctionnalité très spécifique qui ne fonctionne pas ? Ou...?

Discussions similaires

  1. Réponses: 1
    Dernier message: 05/10/2017, 13h44
  2. Réponses: 5
    Dernier message: 27/07/2017, 14h58
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 21/01/2016, 21h09
  4. [FEDORA] Taux de rafraîchissement bloqué à 50Hz
    Par julien.63 dans le forum RedHat / CentOS / Fedora
    Réponses: 12
    Dernier message: 21/08/2006, 23h43
  5. Réponses: 0
    Dernier message: 16/09/2002, 10h35

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo