IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 185
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 185
    Points : 149 251
    Points
    149 251
    Par défaut Twitter espère franchir la barre des 315 millions d'utilisateurs actifs quotidiens monétisables en fin 2023
    Twitter espère franchir la barre des 315 millions d'utilisateurs actifs quotidiens « monétisables » en fin 2023,
    soit 123 millions de nouveaux utilisateurs « monétisables » en trois ans

    Dans un document déposé à la SEC, Twitter a annoncé son objectif d'avoir 315 millions d'utilisateurs actifs quotidiens monétisables (mDAU) d'ici la fin de 2023 et d'au moins doubler son chiffre d'affaires annuel cette année-là.

    « Twitter définit l'utilisation ou les utilisateurs actifs quotidiens monétisables (mDAU) comme des personnes, des organisations ou d'autres comptes qui se sont connectés ou qui ont été authentifiés et ont accédé à Twitter un jour donné via twitter.com ou des applications Twitter capables de diffuser des publicités ». Leur augmentation est un signal positif à l’attention des annonceurs qui cherchent à vendre leurs produits ou leurs services sur la plateforme.

    C’est la première fois que Twitter fixe des objectifs à long terme pour les revenus et les utilisateurs quotidiens. Twitter a déclaré dans son dernier rapport sur les résultats qu'il avait 192 millions de mDAU au quatrième trimestre 2020.

    Doubler son chiffre d'affaires annuel signifierait passer de 3,7 milliards de dollars en 2020 à au moins 7,5 milliards de dollars en 2023, a déclaré Twitter. La société s'est également fixé comme objectif de doubler sa vitesse de développement d'ici la fin de la même année, ce qui l'obligerait à doubler le nombre de fonctionnalités expédiées par chaque employé qui génèrent directement des mDAU ou des revenus.

    « Nous savons que nous avons été lents », a déclaré le directeur général Jack Dorsey. « Lorsque vous nous comparez à nos pairs, c'est particulièrement frappant ». Le réseau de médias sociaux a estimé un chiffre d'affaires annuel d'au moins 7,5 milliards de dollars d'ici la fin de 2023.

    Twitter a déclaré qu'il explorait de nouvelles fonctionnalités pour gagner de l'argent, y compris les pourboires et les abonnements payants pour « suivre » certains comptes. La deuxième fonctionnalité, qui permet aux utilisateurs de facturer à leurs abonnés l'accès à du contenu supplémentaire, sera lancée cette année, a déclaré un porte-parole.

    Le site, généralement utilisé pour diffuser des messages courts à un large public, travaille également à la création de nouvelles façons pour les gens d'avoir des conversations, a-t-il déclaré.

    Cela comprend l'hébergement de discussions audio en direct à l'aide de sa fonction « Espaces », qui est testée auprès d'environ 1 000 utilisateurs, et la possibilité pour les gens de partager du contenu de forme plus longue à l'aide de Revue, un service de publication de newsletter acquis par Twitter le mois dernier.

    Il envisage également de permettre la création de « communautés » pour des intérêts particuliers.

    Nom : retweet.png
Affichages : 726
Taille : 224,5 Ko

    Kayvon Beykpour, responsable des produits grand public de Twitter, a déclaré que les créateurs seraient en mesure de personnaliser les communautés, notamment en définissant et en appliquant des « normes sociales » au-delà des règles de Twitter.

    Les efforts sont conçus pour aider Twitter à atteindre son objectif d'au moins 315 millions d'utilisateurs actifs quotidiens monétisables (mDAU), ou ceux qui voient des publicités, d'ici le quatrième trimestre de 2023, et à garder une longueur d'avance sur les applications très populaires, mais plus petites comme TikTok de ByteDance, qui a rapidement séduit un public mondial grâce à ses vidéos virales.

    À l'échelle internationale, Twitter est confronté à des défis en Inde, un marché en croissance rapide qui prévoit d'exiger que les entreprises de médias sociaux effacent certains contenus et se coordonnent avec les forces de l'ordre. Twitter avait précédemment refusé de supprimer le contenu lié aux manifestations d'agriculteurs en Inde.

    Le meilleur trimestre financier de son histoire

    Fin 2020, Twitter a réalisé le meilleur trimestre financier de son histoire. Le réseau social a généré sur cette période près de 1,3 milliard de dollars de revenus, affichant une hausse de 28 % en glissement annuel. La plateforme de microblogging a battu les prévisions de Wall Street pour réaliser sa meilleure performance trimestrielle en 15 ans d’histoire.

    « 2020 a été une année extraordinaire pour Twitter », s'est réjoui Jack Dorsey. Pour de nombreux experts, le bannissement de Donald Trump, suivi par plus de 88 millions de personnes, allait affecter Twitter qui aurait vu le nombre d’utilisateurs chuter lors des derniers mois de 2020. Mais rien de tel ne s'est produit. « Notre plateforme est plus large qu'un sujet ou que tel ou tel compte. 80 % de notre audience se trouve hors des États-Unis, et nous avons plus de 50 comptes suivis par plus de 25 millions de personnes », a rappelé Jack Dorsey.

    L’éviction de Donald Trump n’a pas été du goût de ses admirateurs ni de certains défenseurs des libertés en ligne, qui y ont vu le signe d’un pouvoir démesuré des plateformes. Mais « l’augmentation moyenne du nombre d’utilisateurs quotidiens dits “monétisables” fin janvier était supérieure à la moyenne historique des quatre dernières années », a rassuré le patron de Twitter.

    « Nous nous attendons à une croissance d’environ 20 % sur un an » pour le trimestre en cours.

    Nom : donald.png
Affichages : 663
Taille : 73,8 Ko

    D'ailleurs, en parlant du compte Twitter de Donald Trump, le directeur financier de Twitter, Ned Segal, a confirmé que l'exclusion de Donald Trump de la plateforme est permanente, même si l'ancien président décide de briguer à nouveau une fonction publique. Dans une interview accordée à Becky Quick de "Squawk Box" sur CNBC, Segal a déclaré que toute personne "incitant à la violence" sur Twitter ne serait pas autorisée à revenir. Il a poursuivi en disant que Trump « a été retiré lorsqu'il était président, et il n'y aurait aucune différence pour toute personne qui est un fonctionnaire public une fois qu'elle a été retirée du service ».

    « De la façon dont nos politiques fonctionnent, quand on est retiré de la plateforme, on est retiré de la plateforme », a déclaré Segal. « Que vous soyez commentateur, directeur financier ou que vous soyez ancien ou actuel fonctionnaire, n'oubliez pas que nos politiques sont conçues pour s'assurer que les gens n'incitent pas à la violence, et si quelqu'un fait cela, nous devons le retirer du service et nos politiques ne permettent pas aux gens de revenir ».

    Il s'avère qu'au moins 350 employés de l'entreprise ont signé une lettre adressée au PDG Jack Dorsey lui demandant de bannir définitivement Trump de Twitter. L'entreprise a d'abord retiré le contenu offensant avant de bloquer complètement son compte. Le compte officiel de sécurité de Twitter a confirmé la nouvelle en tweetant :

    « Après un examen attentif des récents Tweets du compte @realDonaldTrump et du contexte qui les entoure – en particulier la manière dont ils sont reçus et interprétés sur et hors de Twitter – nous avons suspendu définitivement le compte en raison du risque d'incitation à la violence.

    « Dans le contexte des évènements horribles de cette semaine, nous avons clairement indiqué mercredi que des violations supplémentaires des règles de Twitter entraîneraient potentiellement cette ligne de conduite. Notre cadre d’intérêt public existe pour permettre au public d’entendre directement les représentants élus et les dirigeants mondiaux. Il repose sur le principe que le peuple a le droit de demander des comptes au pouvoir.

    « Cependant, nous avons clairement indiqué il y a des années que ces comptes ne sont pas entièrement au-dessus de nos règles et ne peuvent pas utiliser Twitter pour inciter à la violence, entre autres. Nous continuerons de faire preuve de transparence concernant nos politiques et leur application ».

    Source : SEC Twitter
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre habitué
    Profil pro
    Inscrit en
    mars 2012
    Messages
    55
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mars 2012
    Messages : 55
    Points : 196
    Points
    196
    Par défaut
    Un mec disait sur Tweeter que si on copie colle une blague \ trait d'humour sur le COVID on est banni de Twitter... J'ai voulu essayer j'ai été banni 12h... Cela m'a convaincu de me désinscrire définitivement.
    Cela dépend de la blague me direz vous du coup la voici :
    "Je viens de recevoir ma première injection du vaccin, a votre avis je peux télécharger en 5G dans combien de temps ? "

Discussions similaires

  1. Réponses: 2
    Dernier message: 01/11/2020, 16h11
  2. Réponses: 2
    Dernier message: 01/05/2020, 22h15
  3. Réponses: 26
    Dernier message: 11/01/2011, 18h44
  4. Réponses: 17
    Dernier message: 05/12/2010, 07h31
  5. Facebook passe la barre des 500 millions de membres
    Par X-plode dans le forum Actualités
    Réponses: 46
    Dernier message: 29/07/2010, 19h20

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo