Apple a vendu plus de smartphones que Samsung en un trimestre pour la première fois depuis 2016
et écoule 80 millions d'unités contre 62 pour Samsung, d'après les chiffres de Gartner

Les ventes mondiales de smartphones aux utilisateurs finaux ont diminué de 5,4 % au quatrième trimestre de 2020, selon Gartner. Les ventes de smartphones ont diminué de 12,5 % en 2020.

« Les ventes de smartphones 5G d'entrée et de milieu de gamme ont minimisé le déclin du marché au quatrième trimestre 2020 », a déclaré Anshul Gupta, directeur de recherche principal chez Gartner. « Même si les consommateurs sont restés prudents dans leurs dépenses et ont retardé certains achats discrétionnaires, les smartphones 5G et les fonctionnalités pro-caméra ont encouragé certains utilisateurs finaux à acheter de nouveaux smartphones ou à mettre à niveau leurs smartphones actuels au cours du trimestre ».

Le lancement de la série 5G iPhone 12 a permis à Apple d'enregistrer une croissance à deux chiffres au quatrième trimestre de 2020. Apple a dépassé Samsung pour reprendre la première place des fournisseurs mondiaux de smartphones. La dernière fois qu'Apple était le premier fournisseur de smartphones, c'était au quatrième trimestre de 2016.

Nom : apple.png
Affichages : 680
Taille : 17,2 Ko
Top 5 des ventes mondiales de smartphones aux utilisateurs finaux par fournisseur au 4T20 (milliers d'unités)

Résultats annuels 2020

Samsung a connu une baisse de 14,6 % d'une année sur l'autre en 2020, mais cela ne l'a pas empêché de conserver sa position de n°1 mondial de fournisseur de smartphones dans les résultats annuels. Il a dû faire face à une concurrence féroce de la part de fournisseurs régionaux de smartphones tels que Xiaomi, OPPO et Vivo, ces marques devenant plus agressives sur les marchés mondiaux. En 2020, Apple et Xiaomi étaient les deux seuls fournisseurs de smartphones parmi les cinq premiers à connaître une croissance.

Huawei a enregistré la baisse la plus élevée parmi les cinq principaux fournisseurs de smartphones, ce qui lui a fait perdre la deuxième place au profit d'Apple en 2020. L’impact de l’interdiction d’utiliser les applications Google sur les smartphones de Huawei a été préjudiciable aux performances de Huawei au cours de l’année et a nui aux ventes.

Nom : huawei.png
Affichages : 679
Taille : 17,3 Ko
Top 5 des ventes mondiales de smartphones aux utilisateurs finaux par fournisseur en 2020 (en milliers d'unités)

« En 2021, la disponibilité des smartphones 5G bas de gamme et des fonctionnalités innovantes seront des facteurs décisifs pour que les utilisateurs finaux mettent à niveau leurs smartphones existants », a déclaré Gupta. « La demande croissante de smartphones 5G abordables en dehors de la Chine stimulera les ventes de smartphones en 2021. »

La situation ne manquera pas d'être suivie par des éditeurs comme Epic, l'éditeur du jeu vidéo Fortnite, qui a annoncé avoir déposé une plainte contre Apple auprès de la Commission européenne pour abus de position dominante dans la distribution et les systèmes de paiement des applications mobiles.

Apple a retiré Fortnite de l’App Store depuis le 13 août dernier après qu’Epic ait lancé une mise à jour du jeu comportant son propre système de paiement in-app.

Le système de paiement d’Epic lui permet en effet d’éviter de payer les 30 % de commissions exigées par Apple lors des achats dans les applications. L’éditeur du jeu Fortnite a alors demandé une ordonnance dans le but d’obliger Apple à remettre le jeu dans sa boutique jusqu’à la fin de la bataille judiciaire. Mais la juge a estimé que le développeur de jeu a rompu son contrat en tout état de cause et était donc en train d’en subir les conséquences.

« Epic savait qu'il violait les termes de son contrat avec Apple lorsqu'il a publié la mise à jour, mais il l'a quand même fait », a déclaré Rogers, accusant la société de malhonnêteté. « Vous avez fait une chose, vous avez menti par omission, par manque de franchise », a rappelé Rogers à Epic. « Il y a beaucoup de gens dans le public qui vous considèrent comme des héros pour ce que vous avez fait, mais vous ne procédez pas de la façon la plus honnête ».

Ainsi, le refus d’accorder l'ordonnance à Epic signifie que la situation dans laquelle Epic est interdit de publier de nouveaux jeux sur iOS et ne peut pas distribuer Fortnite sur l'App Store sous sa forme actuelle restera en place pendant la durée du procès, à moins qu'Epic ne décide de supprimer son propre système de paiement in-app qui a déclenché l'amère querelle juridique en août.

La bataille ne s'est pas limitée au pays de l'oncle Sam. Epic a attaqué Apple sous d'autres cieux, notamment en Australie et au Royaume-Uni, comme l'a rappelé le développeur dans un communiqué :

« Epic Games a annoncé aujourd'hui avoir déposé une plainte antitrust contre Apple dans l'Union européenne («UE»), élargissant la lutte de l'entreprise pour promouvoir des pratiques de plateforme numérique plus équitables pour les développeurs et les consommateurs.

« La plainte, déposée auprès de la direction générale de la concurrence de la Commission européenne, allègue que, grâce à une série de restrictions anticoncurrentielles soigneusement conçues, Apple a non seulement nui, mais complètement éliminé la concurrence dans les processus de distribution et de paiement d'applications. Apple utilise son contrôle de l'écosystème iOS pour en tirer profit tout en bloquant ses concurrents et sa conduite est un abus de position dominante et une violation du droit de la concurrence de l'UE.

« La plainte complète les processus juridiques déjà en cours aux États-Unis et en Australie, ainsi que le récent dépôt d'Epic devant le tribunal d'appel de la concurrence du Royaume-Uni ».

Source : Gartner