La plupart des cadres financiers ne prévoient pas de détenir le bitcoin comme actif d'entreprise, d’après une enquête de Gartner,
Seuls 5 % prévoient de le faire en 2021

Malgré les mesures prises ces derniers jours par une poignée d'entreprises très en vue, une nouvelle enquête de Gartner suggère que la plupart des responsables financiers ne prévoient pas de détenir des bitcoins en tant qu'actifs de l'entreprise. Seule une faible proportion des cadres financiers prévoient d'allouer des fonds au bitcoin cette année. Cette enquête arrive alors que la valeur de la monnaie virtuelle la plus importante a franchi la barre des 50 000 dollars mardi, permettant à la cryptomonnaie de battre son record de valeur.

La principale devise de cryptomonnaie, le bitcoin, est de plus en plus populaire auprès des entreprises. Plusieurs entreprises de premier plan, dont le constructeur de véhicules électriques Tesla, ont soit investi soit annoncé leur volonté d’investir dans le bitcoin. Malgré cela, un sondage réalisé ce mois-ci auprès de 77 cadres financiers, dont 50 directeurs financiers, a montré que 84 % des personnes interrogées ont déclaré qu'elles ne prévoyaient pas de détenir un jour des bitcoins en tant qu'actifs d'entreprise, selon le cabinet de recherche et de conseil Gartner.

Nom : b01.jpg
Affichages : 651
Taille : 47,5 Ko

Et même les 16 % de personnes interrogées qui étaient prêtes à adopter la cryptomonnaie dans le cadre de la stratégie financière de leur entreprise n'ont pas semblé pressées. Cinq pour cent des personnes interrogées ont indiqué qu'elles commenceraient à détenir des bitcoins en 2021, 1 % ont déclaré qu'elles en détiendraient à un moment donné sur la période 2022-2023, et les 9 % restants, qui ont indiqué qu'ils commenceraient à détenir des bitcoins, ont déclaré que ce serait en 2024 ou plus tard.

« Quatre-vingt-quatre pour cent des personnes interrogées ont déclaré que la volatilité du bitcoin présentait un risque financier », a déclaré Alexander Bant, directeur de recherche au sein du cabinet Gartner Finance.

Seize pour cent c’est un petit nombre comparé aux 84 % des cadres financiers qui ne sont pas prêts à investir dans la cryptomonnaie. La volatilité a été citée comme la principale préoccupation, 84 % des personnes interrogées déclarant que les fameuses fluctuations de prix du jeton numérique constituaient un risque financier, selon l'enquête. Les autres grands problèmes pour lesquels certains répondants ont décidé de se tenir à l’écart de cette monnaie sont l'aversion au risque des conseils d'administration, la lenteur de l'adoption comme moyen de paiement accepté, les préoccupations réglementaires et le manque d'expertise dans le domaine des cryptomonnaies.

Nom : b02.png
Affichages : 688
Taille : 41,1 Ko

« Il serait extrêmement difficile d'atténuer les fluctuations de prix observées dans la cryptomonnaie au cours des cinq dernières années », a commenté Bant. « Il y a beaucoup de problèmes non résolus en ce qui concerne l'utilisation des bitcoins comme actifs d'entreprise. Il est peu probable que l'adoption du bitcoin augmente rapidement tant que nous n'aurons pas plus de clarté sur ces problèmes ».

Cette enquête intervient peu après qu'Elon Musk, le PDG de Tesla, a annoncé qu'il avait investi 1,5 milliard de dollars des liquidités de la société dans le bitcoin. Ce nouvel investissement est arrivé dans le cadre de la « mise à jour notre politique d'investissement afin de nous offrir plus de flexibilité pour diversifier davantage et maximiser les rendements de nos liquidités qui ne sont pas nécessaires pour maintenir une liquidité opérationnelle adéquate ». Le constructeur automobile prévoit également de commencer à accepter le bitcoin comme mode de paiement pour ses produits dans les années à venir, en tenant compte bien sûr des lois applicables.

D’autres grandes entreprises d'investissement et de fournisseurs de services financiers détiennent les monnaies virtuelles comme actifs d’entreprise. MicroStrategy a acquis 175 millions de dollars supplémentaires en bitcoins (BTC) en un seul achat. À ce jour l’entreprise a déjà acheté un total de 38 250 bitcoins pour un prix total de 425 millions de dollars qui incluent les frais et dépenses, selon Michael Saylor, le fondateur de la société. MicroStrategy a annoncé mardi une offre d'obligations convertibles de 600 millions de dollars US, avec l'intention d'utiliser le produit pour acquérir d'autres bitcoins.

Square, une entreprise américaine spécialisée dans le paiement mobile et le paiement électronique, a annoncé un investissement de 50 millions de dollars en bitcoins en octobre 2020. PayPal est entré sur le marché de la cryptomonnaie en octobre dernier. Le milliardaire mexicain Ricardo Salinas Pliego a récemment révélé qu'il avait 10 % de son portefeuille liquide investi dans la cryptomonnaie.

Plus de la moitié des cadres financiers souhaitent une régulation du bitcoin

Selon le sondage, 71 % des personnes interrogées ont déclaré que l'une des principales choses qu'elles aimeraient savoir est ce que les autres font réellement avec les bitcoins qu’ils détiennent. Soixante-huit pour cent souhaitent que les autorités de régulation s'expriment davantage sur la devise virtuelle et comprennent mieux les risques liés à sa détention.

« Il est important de se rappeler qu'il s'agit d'un phénomène naissant dans la longue chronologie des actifs des entreprises », a déclaré Bant. « Les dirigeants financiers chargés de garantir la stabilité financière ne sont pas enclins à faire des sauts spéculatifs en territoire inconnu ».

Selon l’enquête de Gartner, il n'y a pas de différence dans l'intention de détenir des bitcoins entre les petites organisations (moins d'un milliard de dollars de recettes) et les grandes organisations (plus d'un milliard de dollars de recettes). Cinquante pour cent des répondants du secteur technologique prévoient de détenir la cryptomonnaie dans le futur, selon l’enquête. Les responsables financiers des entreprises privées sont moins favorables au bitcoin, avec seulement 7 % qui déclarent qu'ils le détiendront un jour.

Pendant ce temps, l'intérêt pour la cryptomonnaie s'accroît chez les conseillers financiers aux États-Unis, c’est ce qu’a montré une récente enquête menée auprès de 1000 conseillers financiers par Bitwise, un des principaux fournisseurs de fonds indiciels de cryptomonnaie. Selon l’enquête, il y a eu une augmentation de près de 50 % du nombre de conseillers dans le pays qui ont alloué en 2020 des fonds aux monnaies numériques dans les portefeuilles de leurs clients. Ce qui indique un niveau de confiance croissant dans les cryptomonnaies parmi les conseillers du pays.

De plus, il y a déjà un intérêt croissant pour la cryptomonnaie chez les conseillers cette année, selon ce sondage. Lors de l'enquête, 2 % des personnes interrogées, qui n’utilisaient pas la monnaie numérique l’année dernière, ont déclaré qu'elles le feraient "certainement" cette année, tandis que 15 % ont déclaré que c'était peu probable. Ainsi, 17 % des conseillers financiers aux États-Unis peuvent allouer les fonds de leurs clients dans des cryptomonnaie.

Source : Gartner

Et vous ?

Que pensez-vous de cette enquête ?
Quel est votre avis sur la réticence des cadres financiers dont la plupart ne prévoient pas de détenir des bitcoins comme actifs d'entreprise ?

Voir aussi :

Le bitcoin approche les 50 000 dollars alors qu'une plus large adoption alimente un rebond record, et entraîne une hausse de près de 70 % depuis le début de l'année
Tesla : l'investissement de 1,5 milliard de $ dans le bitcoin est-il pure spéculation ou une tactique d'Elon Musk pour booster la confiance en la cryptomonnaie, dont-il pourrait être le créateur ?
Le bitcoin franchit la barre des 50 000 dollars suite à l'arrivée sur le marché de la Bank of New York Mellon, qui a formé une unité pour aider les clients à détenir, transférer et émettre des actifs
La valeur du bitcoin plonge à 3800 dollars et entraine une perte globale de 163 milliards de $ chez les utilisateurs, bitcoin, une arnaque déguisée ?