IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Bruno
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    mai 2019
    Messages
    208
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mai 2019
    Messages : 208
    Points : 4 009
    Points
    4 009
    Par défaut Un outil d'IA permet de prédire avec une précision de 90 % les cas de patients qui succomberont au COVID-19
    Un outil d'IA permet de prédire avec une précision de 90 % les cas de patients qui succomberont au COVID-19,
    il prédirait aussi les besoins de respirateurs avec une précision de 80 %

    Ce 5 février, des scientifiques de l'université de Copenhague ont dévoilé un outil d'IA qui peut prédire les cas de personnes qui vont succomber au COVID-19 avec une précision allant jusqu'à 90 %. Les chercheurs ont mené l’expérience avec les données de santé de 5594 patients européens. L'outil a déterminé si une personne non infectée qui attrape le virus succombera de la maladie avec une certitude allant jusqu'à 90 %. Il a également prédit si une personne admise à l'hôpital avec le COVID-19 avait besoin d'un respirateur, avec une précision de 80 %.

    Le professeur Mads Nielsen, de l'université de Copenhague, a déclaré que cet outil pourrait aider à identifier les personnes à vacciner en priorité et le nombre de respirateurs nécessaire pour un hôpital. « Nous visons un objectif qui devrait nous permettre de prévoir le besoin de respirateurs cinq jours à l'avance en donnant à l'ordinateur l'accès aux données sanitaires sur tous les séropositifs COVID de la région. L'ordinateur ne pourra jamais remplacer l'évaluation d'un médecin, mais il peut aider les médecins et les hôpitaux à identifier de nombreux patients infectés par le COVID-19 et à établir des priorités », a-t-il déclaré.

    Durant l'étape d’analyse du projet d'intelligence artificielle de l'université de Copenhague, tous les tests de dépistage ont été effectués dans des hôpitaux régionaux, les patients étant testés en fonction de la présence des symptômes. Pour les cas ayant au moins un test positif, les chercheurs ont extrait les données du système de DSE (dossier de santé électronique) bi-régional, y compris les données démographiques, les comorbidités et les médicaments sur ordonnance.

    Pour pouvoir effectuer une validation externe des modèles de Machine Learning (apprentissage automatique), les chercheurs ont extrait les données du groupe COVID-19 de la biobanque britannique. La biobanque britannique contient des informations détaillées sur les soins de santé de 500 000 citoyens britanniques, dont 1650 ont été testés positifs au COVID-19. Ce groupe a récemment été mis à disposition pour les besoins de la recherche par le consortium de la biobanque britannique et contient les données des tests de diagnostic au COVID-19. Les chercheurs expliquent le choix porté sur l'ensemble de données de la biobanque britannique comme groupe de validation par la nécessité de valider le modèle sur un ensemble de données internationales provenant d'un système de soins de santé comparable. Le choix spécifique de la biobanque britannique était également dû à la nature conservatrice et à la haute qualité de cet ensemble de données.

    Modèles de prédiction

    Les modèles d'apprentissage automatique ont été formés et validés sur l'ensemble des données danoises. Un sous-ensemble de modèles partageant des champs de données identiques entre les groupes danois et britannique a ensuite été validé en externe sur l'ensemble de données de la biobanque britannique. Les chercheurs de l’université de Copenhague ont construit des modèles de prédiction ML en incluant les données disponibles pour les patients y compris les délais ou points temporels. Pour faciliter leurs travaux, les chercheurs ont utilisé des forêts aléatoires implémentées dans la librairie open source d'apprentissage automatique scikit-learn. Étant donné que chaque arbre individuel a été formé sur un échantillon, certains échantillons OOB (out-of-bag) des données de formation pouvaient être utilisés pour estimer la performance de la reconnaissance des formes.

    Tous les modèles ont été évalués sur l'ensemble danois à l'aide d'une validation croisée en cinq points. Les plis ont été stratifiés pour s'assurer que les divisions étaient représentatives de l’ensemble du groupe. Comme critère de sélection, les scientifiques ont calculé la zone des caractéristiques opérationnelles du récepteur sous la courbe ROC-AUC (Receiver Operating Characteristic ou caractéristique de fonctionnement du récepteur) sur les échantillons OOB. Au total, 3944 personnes ont subi au moins un test de dépistage du SRAS-CoV-2 positif dans les deux régions danoises et ont été incluses dans l'étude. À cela, s'ajoutent les 1650 patients de la biobanque britannique utilisés pour la validation externe du modèle. La figure ci-dessous illustre l'identification et la sélection des patients sous forme d'organigramme pour le groupe danois.

    Organigramme de la sélection et de l'identification des patients pour le groupe danois

    Nom : danish cohot.PNG
Affichages : 1323
Taille : 54,2 Ko

    Parmi ces cas danois, 1359 soit 34,5 % ont nécessité une hospitalisation et 181 soit 4,6 % des soins intensifs. Au total, 324 patients soit 8,2 % sont décédés. Selon les scientifiques, l’indice de masse corporelle et l'âge ont été les indicateurs les plus décisifs. Mais l'étude a également montré que les hommes et les personnes souffrant d'hypertension artérielle ou d'une maladie neurologique présentaient un risque élevé. Viennent ensuite les maladies pulmonaires obstructives chroniques (MPOC), l'asthme, le diabète et les maladies cardiaques. « Pour ceux qui sont affectés par un ou plusieurs de ces paramètres, nous avons constaté qu'il peut être judicieux de les faire passer en tête de liste des cas à vacciner, afin d'éviter tout risque qu'ils soient infectés et finissent par se retrouver sous respirateur », a déclaré Nielsen.

    Source : Rapport de l'étude

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cet outil ?

    Voir aussi

    Pour Elon Musk l'IA est bien plus dangereuse que l'arme nucléaire, alors que Bill Gates estime que l'IA est à la fois porteuse d'espoir et dangereuse

    Gartner : la montée en puissance de l'IA créera 2,9 mille milliards USD de valeur commerciale en 2021, en valorisant l'intelligence augmentée

    USA : une IA vient de contrôler un avion militaire pour la toute première fois, un tournant décisif pour une technologie intensément débattue dans le domaine du contrôle des armements

    Une IA rédige un essai sur les raisons pour lesquelles l'Homme ne devrait pas craindre l'intelligence artificielle, dans un contexte où certains prédisent la domination de la machine sur l'humain
    Bien avec vous.

  2. #2
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Un ordinateur qui décide qui vit et qui meurt

  3. #3
    Membre expert
    Homme Profil pro
    Responsable informatique, développeur tout-terrain
    Inscrit en
    juin 2004
    Messages
    829
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 52
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable informatique, développeur tout-terrain
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : juin 2004
    Messages : 829
    Points : 3 986
    Points
    3 986
    Par défaut
    C'est pas de l'intelligence artificielle, c'est une déduction selon des données médicales factuelles. N'importe quel médecin peut faire la même chose...

    Je peux faire la même prédiction pour l'une de mes connaissances : 3 fois le poids qu'il devrait faire, triple pontage coronarien, difficultés respiratoires, diabète, je prédis que s'il chope la COVID il y a 90% de chances qu'il finissent en réa... Après ça vaux ce que ça vaux...

    On pourrai faire la même choses avec la théories des ensembles.

    Encore faut-il avoir les données médicales du patient, même chez nous les données médicales ne sont pas complétement informatisées et quand elles le sont elles ne sont pas forcement accessibles partout

  4. #4
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    2 132
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 2 132
    Points : 7 775
    Points
    7 775
    Par défaut
    Citation Envoyé par Acheumeuneu Voir le message
    Un ordinateur qui décide qui vit et qui meurt
    L'ordinateur ne décide de rien, il apporte une aide à la décision, c'est très différent.
    La décision revient aux médecins.

    Ensuite, cet outil, car il s'agit que de ça, un outil, permet d'optimiser la vaccination en identifiant plus efficacement les personnes à risque pour les vacciner en priorité.
    Autrement dit, c'est une aide à la prévention.
    Il faut également garder à l'esprit que c'est un outil qui vient s'ajouter aux autres sources de données déjà existantes pour accompagner les décideurs dans leur prise de décision.
    Il ne s'agit en aucun cas de la seule source de données, fort heureusement.

    Autre point important, cet outil, permet d'optimiser le déploiement des soins intensifs en anticipant les besoins des hôpitaux avec plus de fiabilité.
    Car il ne faut pas attendre que l'hôpital soit saturé pour passer commande et dans la situation actuelle où les ressources sont limitées, il est inutile de suréquiper un hôpital au détriment d'un autre.

Discussions similaires

  1. Outils à utiliser pour réaliser un système avec une Base des données cloud
    Par Ergy Ngala dans le forum Solutions d'entreprise
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/10/2019, 22h05
  2. Réponses: 4
    Dernier message: 15/05/2019, 11h25
  3. [XL-2003] Faire correspondre une colonne avec une autre et copié les données dans la bonne colonne
    Par mairiemeudon dans le forum Macros et VBA Excel
    Réponses: 0
    Dernier message: 01/06/2010, 16h31
  4. [EJBQL] Requête avec une valeur constante dans les champs résultat
    Par adamo901 dans le forum Java EE
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/04/2009, 01h32
  5. [Source] Comment arrondir un nombre avec une précision variable
    Par OhMonBato dans le forum Vos contributions VB6
    Réponses: 2
    Dernier message: 31/03/2007, 13h44

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo